La Tribune

Free attaque un professeur d'économie pour dénigrement

Xavier Niel. Copyright Reuters
Xavier Niel. Copyright Reuters
Delphine Cuny  |   -  399  mots
L'opérateur reproche à l'universitaire Bruno Deffains d'avoir publié une étude prédisant des catastrophes désastreuses en termes d'emploi de l'arrivée du 4e entrant dans le mobile. Il a déjà attaqué une journaliste des Echos pour diffamation.

D'un naturel procédurier, Xavier Niel, le fondateur et principal actionnaire de Free, n'a pas quitté ses vieilles habitudes. Il a attaqué l'universitaire Bruno Deffains, auteur d'une étude prédisant des conséquences désastreuses pour l'emploi de l'arrivée du quatrième opérateur mobile. Le professeur d'économie à l'université de Paris II Panthéon-Assas avait publié en juin 2012 dans le journal Les Echos un point de vue intitulé «Free: quand l'idéologie de la concurrence dessert l'économie» dans lequel il évoque plus de 50.000 destructions d'emplois à venir dans le secteur en deux ans. Il a lui-même annoncé dans un entretien aux Echos la semaine passée être «sous la menace d'une action en justice pour dénigrement». Free, qui a introduit sa requête le 15 novembre devant le tribunal de grande instance de Paris, a obtenu une saisie conservatoire d'éléments qui s'est traduite par l'irruption d'un huissier et d'un informaticien accompagnés de policiers dans le bureau et au domicile de l'universitaire à cinq reprises en décembre selon «Le Nouvel Observateur». Des fichiers ont été prélevés sur ses ordinateurs.

L'universitaire nie avoir été payé pour rédiger l'étude

«Je n'ai pas été payé pour faire cette étude, je l'ai faite dans le cadre de mes recherches universitaires», affirme Bruno Deffains au «Nouvel Obs». Estimant l'instruction «disproportionnée et entachée d'irrégularités», l'universitaire et son avocat ont demandé la rétractation de l'ordonnance et la destruction des fichiers saisis, selon l'hebdomadaire qui précise que la décision sera rendue le 1er mars. Iliad/Free a également attaqué pour diffamation une journaliste des «Echos» pour avoir cité des propos du secrétaire général de Bouygues Telecom qui avait ironisé en public sur le «réseau vide» de Free Mobile. Le 8 mars dernier, lors de la publication des résultats 2011 d'Iliad, Xavier Niel avait menacé d'attaquer en justice quiconque dénigrant la réalité de la couverture du réseau ou des investissements de Free Mobile, après plusieurs semaines de polémique. Les dirigeants de Free avaient ensuite contre-attaqué en commandant à deux autres professeurs universitaires, David Thesmar et Augustin Landier, une étude sur l'impact économique de l'arrivée de la 4e licence. Ces derniers, se concentrant sur l'effet sur le pouvoir d'achat de la baisse des prix dans le mobile, avaient conclu à la création potentielle de 16.000 à 30.000 emplois.
 

Réagir

Commentaires

Directeur régional FT  a écrit le 18/02/2013 à 15:28 :

L'analyse de Brune Desffaims est proche de celle que ne cesse de répeter dans ce forum. Certes il fallait engager certaines actions pour faire baisser les tarifs dont l'optimisation des processus, la mutulasition mais comme je l'ai toujours dit certainement pas cette politique low-cost menée par Xaxier Niel : Aveugle - Destructrice d'empois -indigne - qui sacrifie les investissement et qui ne s'arrette qu' à la mort du conccurrrent .
C'est la plus grave erreur économique que nos politiques ait faite qui fragilisant par la même une de nos plus grande entreprise internationale : France Telecom : Quel gachis.
Comment peut-on confiter à un ancien condamné, issu du minitel rose le destin du mobile en France ?
Comment celui ci a-t-il l'audace aprés avoir traité les clients de ses concurrents de pigeons, aprés avoir détruits des milliers d'emplois de s'en prendre à ses accusateurs ?
A sa place j'irai me cacher..

@Le sage : En l' occurence: C'est tout à fait VRAI : et la bourse sanctionne. L'action est si basse que le dévidende diminue . Donc l'actionnaire perd énormément des 2 cotés ( action/4 et dévidende/2 ) - salarié en baisse - EBE en baisse moins d'investissements..et ..on est loin du GAVAGE!!! ( FT plus forte perte du cac 40)

Ricky Bobby  a écrit le 15/02/2013 à 10:18 :

Je doute que Free puisse mener de front, une politique tarifaire agressive et poursuivre le déploiement de son réseau dans les temps, wait ans see !!!

alex  a écrit le 15/02/2013 à 9:59 :

On m'a toujours dit que derrière un chevalier blanc, il y avait un chevalier noire. Le défenseur de du pouvoir d'achat se trouve confronté a ses propres peurs du vide. en Allemagne, plusieurs études montrent que le LouCost favorise la pauvreté. Car pour faire du louCost il faut maitriser les salaires, donc petits salaires = louCost.

Le Sage  a répondu le 16/02/2013 à 11:00:

C'est en partie faux. Vous pouvez aussi arreter de gaver vos intermédiaires ou actionnaires.
ex : vous vendez 100 parceque salaires 50 actionnaires 45 et EBE 05
vous pouvez aussi vendre 90 avec salaires 55 actionnaires 30 et EBE 05
Tout est une question de stratégie industrielle. C'est sûr que vouloir faire du Low Cost avec une redistribution de N°1 du CAC40...

Photo73  a écrit le 15/02/2013 à 9:10 :

Si les prévisions économiques étaient fiables, on le saurait. L'un dit -50 000 sur deux ans, les autres, commandités par Free disent +16 000 à 30 000.
Ça n'est donc pas une science exacte, selon les paramètres considérés, le point de vue, l'angle d'analyse. (-50 000 + 30 000) / 2 = - 10 000 pour mécontenter tout le monde.

hades  a répondu le 15/02/2013 à 9:42:

un peu comme pour les manifs... 50 000 pour la police .... 100 000 pour les syndic.... 75 000 pour que tout le monde soit heureux

Lennart  a écrit le 15/02/2013 à 7:47 :

C'est vrai que Monsieur Niel ne fait pas partie des "standards" du sérail patronal énarquien et polytechnicien et n'est pas non plus un "héritier" qui aurait reçu à sa naissance un paquet d'actions de la société créée par papa, il est de la trempe des vrais entrepreneurs. Alors pour cette "caste dirigeante" il à le profil parfait du "bouc émissaire" car il dérange dans cette économie enseignée justement par des professeurs d'économie qui n'ont bien souvent comme "expertise" que ce qu'ils connaissent d'une économie apprise dans les livres et non pas sur la réalité du terrain.
Car un professeur qui publie une étude ou le nom d'une entreprise est citée comme responsable de plus de 50000 destructions de postes sur le secteur des télécoms à peut être besoin de retourner sur les bancs des facs mais en tant qu'élève pour au moins apprendre comment communiquer, car l'enseignement de l'économie n'implique pas de nommer des boucs émissaires et livrer en pâture le nom d'une entreprise.

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 15/02/2013 à 7:57:

Arretez votre Ergo Gluc

lolo  a répondu le 15/02/2013 à 15:20:

Xavier Niel est mis en examen et placé en détention provisoire le 28 mai 2004 pendant un mois pour proxénétisme aggravé et recel d'abus de biens sociaux concernant un de ses peep-shows. Le 30 août 2005, une ordonnance de non-lieu est rendue en sa faveur par le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke concernant les accusations de proxénétisme6.
Il est condamné le 27 octobre 2006 à deux ans d'emprisonnement avec sursis et à 250 000 euros d'amende par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour recel d'abus de biens sociaux datant de 2001 à 2004 dans un peep-show dans lequel il était simple actionnaire. Il reconnaît les faits. La somme perçue sur trois ans avoisine les 200 000 euros. Suite à cette affaire, Xavier Niel attaque plusieurs fois en diffamation le journal Libération et le journaliste Renaud Lecadre, auteur d?articles dans le quotidien et sur le site liberation.fr évoquant ses démêlés judiciaires. Mais Xavier Niel et la société Free sont déboutés systématiquement lors de procès qui se sont tenus au deuxième trimestre 2008, et condamnés à verser des dommages-intérêts à Libération pour procédures abusives17.
Dans un article consacré à la liberté de la presse en France, le Réseau Voltaire met en parallèle la « rocambolesque dénonciation de proxénétisme » et l'incarcération de Xavier Niel avec le déferlement des chaînes de télévision via les lignes de téléphone, « dont il était le principal promoteur »18.
effectivement pas du même sérail que les autres...

Antoineil fait bien.  a écrit le 15/02/2013 à 6:59 :

Un peu de responsabilisation ne fera pas de mal a ces professionnels de l'intox. La prochaine fois, ils accorderont plus de soins a leur etude. A qd les responsabilites des economistes televises?

DRRW  a écrit le 14/02/2013 à 20:01 :

Free c'est l'etat M. Niel un fonctionnaire le succes de Free c'est de l'interventionisme. alors au dela du debat pour ou contre ce M. devrait faire profil bas

Freestyle  a écrit le 14/02/2013 à 19:52 :

Free utilise les memes astuces que la grande distribution, à savoir je crée des emplois mais
combien ont disparu à cause d'une concurrence asymétrique?Il a été prouvé que pour un emploi créé,trois ont disparu sans que le gouvernement se préoccupe de l'avenir de ces laissés pour compte.En outre Free a bénéficié d'un réseau que nous,contribuables,avons subventionnés pendant des années.Enfin,une bonne fée s'est penchée au dessus de son berceau:l'arcep.

Insider  a répondu le 14/02/2013 à 21:05:

Laissons faire l'enquete, on verra ainsi rapidement si ce professeur est aussi pur et independant que certains le pense ou bien si il a travaille en sous-marin teleguide pour un de autres operateurs. Vous allez etre surpris. Savez vous que le parlement europeen a voté un budget de 3 millions d'euros pour payer des trolls sur internet pour dire que l'Europe c'est super. Eh bien si, renseignez vous ...

93kara  a répondu le 15/02/2013 à 3:19:

@Freestyle En outre Free a bénéficié d'un réseau que nous,contribuables,avons subventionnés pendant des années. Ca te pausait pas de problème de le financé pour orange , Sfr et buygue ? Encore une argumentation d?hypocrite

alex  a répondu le 15/02/2013 à 9:56:

arrêtez votre délire, depuis quand les contribuables payent pour le réseau FT. depuis la privatisation de FT, l?État français a touché de milliards d'euros de la part de France Telecom en dividendes.

Curieux  a écrit le 14/02/2013 à 18:58 :

Free se dit qu'en étant aussi procédurier qu'Apple il aura peut-être le même succès... L'avenir dira si ça fonctionne. En tous cas, le fait que de telles plaintes soient considérées comme recevables en dit long sur l'état de la justice en France !

BRS  a écrit le 14/02/2013 à 18:44 :

Une étude ne prédit pas, elle prévoit ! Les prédictions, c'est dans une boule de cristal ; les prévisions, c'est dans les chiffres.

churchill  a écrit le 14/02/2013 à 18:41 :

apres le coup des pigeons de la concurrence, ft avouer que c'est ' assez minable'

en retard  a écrit le 14/02/2013 à 18:36 :

vous êtes à la bourre, l'info est depuis deux jours en une de Yahoo !

Coup de Geule !  a écrit le 14/02/2013 à 18:16 :

En bon universitaire Bruno Deffains socialiste comme bon nombre de ses collègues de l'enseignement à la sécurité de l'emploi assisté par l'état ne peut être crédible avec son rapport...

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 14/02/2013 à 18:32:

Parce que Niel lui est crédible?

claude.menard  a répondu le 14/02/2013 à 18:48:

Parce ce que selon vous un prof d'unniversité est un assisté ?... Décidément, heureusement que la droite s'est détruite elle même... elle aurait finit par détruire la France avec une telle absurdité.

Coup d'épée dans l'eau  a répondu le 14/02/2013 à 18:49:

En réponse au commentaire ci-dessus : vielle technique qui consiste à dénigrer une personne quand on l'admet qu'il puisse penser différemment de vous !

Titeuf  a répondu le 14/02/2013 à 18:52:

Bin oui

M'enfin  a répondu le 14/02/2013 à 18:53:

@Marre des pauvres. Internet pas cher illimité avec téléphone gratuit et télévision c'est quand même bien Niel. Puis le téléphone portable au juste prix c'est quand même bien lui. Il est honteux que les autres opérateurs nous aient vendu n' fois le prix leurs forfaits et que les journaux ne les dégomment pas comme ils le méritent aujourd'hui.

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 14/02/2013 à 19:18:

@M'enfin:
Encore qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

summicron2  a répondu le 14/02/2013 à 20:30:

Deffains socialiste ? Je rigole. Il est devenu prof en exploitant à fond un réseau de droite qui plombe la recherche économique en France. Ce réseau, financé par des patrons de droite non libérale, cherche à développer en France une branche de l'économie issue de "l'Ecole de Chicago" et appelée "Economie du droit". En gros, le but est de désacraliser la finction de juge pour en faire un arbitre sur le modèle US. Il faut probalmeent rechercher à cet endroit le fait qu'un juge ait refusé de classer sans suite la plainte de Free.

MARRE des blaireaux  a répondu le 15/02/2013 à 8:59:

@marre
C'est vrai qu'on va pleurer pour ces pauvres fournisseurs qui se sont engraissé sur notre dos pendant des années. Et pour quoi ? un déploiment minable de la fibre, la 3G et tout ce qui touche à la com en france. Alors au lieu de pleurer pour ces emplois, il faudrait mieux se demander ce qu'il y a à faire pour les sauver sans à chaque fois dénigrer les gens qui ont les couilles d'inover dans ce pays d'assistés.
Et avant qu'on me sorte la carte ... "mais tu es un facho ou un UMPiste", je ne le suis pas.