Free continue de séduire les abonnés

 |   |  308  mots
Dans le mobile, Free a recruté 240.000 abonnés au premier trimestre.
Dans le mobile, Free a recruté 240.000 abonnés au premier trimestre. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Au premier trimestre, l’opérateur de Xavier Niel a vu son chiffre d’affaires progresser de près de 7% par rapport à la même période l’an dernier, à plus de 1,2 milliard d’euros, grâce à ses recrutements dans le fixe et dans le mobile.

Les trimestres se suivent et se ressemblent chez Free. Sur les trois premiers mois de l'année, l'opérateur de Xavier Niel a encore vu son chiffre d'affaires progresser, de près de 7% par rapport à la même période l'an passé, à plus de 1,2 milliards d'euros. Dans l'Internet fixe, les ventes se situent à près de 700 millions d'euros (+5% par rapport au premier trimestre 2016). L'opérateur précise avoir recruté 66.000 nouveaux abonnés dans le haut et le très haut débit.

D'après le groupe, l'intégration l'an dernier du bouquet CanalSat Panorama de Canal+ a permis de séduire de nouveaux clients. Free précise aussi avoir accéléré ses raccordements à la fibre, « en ajoutant près de 60.000 nouveaux abonnés FTTH [Fiber to the Home, ou fibre jusqu'à la maison, NDLR] sur le trimestre, atteignant ainsi 369 000 abonnés FTTH ».

« La 4G illimitée va devenir indispensable »

Dans le mobile, le chiffre d'affaires s'est élevé à 529 millions d'euros, soit une progression de 9,3% par rapport à la même période l'an passé. Free affirme avoir engrangé 240.000 abonnés supplémentaires, notamment grâce aux offres promotionnelles qu'il dégaine régulièrement. Le groupe estime que son offre de 4G illimité, lancée juste après une offre similaire de SFR, lui permettra de faire la différence dans les mois à venir. C'est la raison pour laquelle, dans son communiqué, l'opérateur rappelle les résultats d'un sondage Ifop du mois d'avril, estimant que la 4G illimitée « va devenir indispensable pour plus d'un français sur quatre ».

Dans une note, Stéphane Beyazian, analyste télécoms chez Raymond James, espère au final que « la forte accélération des revenus sur le marché français compensera la hausse des investissements en France et en Italie », où le groupe est en train de se lancer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2017 à 18:57 :
Free s'installe systématiquement sur les nouveaux centraux téléphoniques (NRA Montée en Débit). Donc mécaniquement, il y a deux opérateurs (Orange & Free).
SFR a privilégié la 4G et ne semble plus dégrouper sur le fixe... l'opérateur au carré rouge privilégie uniquement le FTTH / FTTB. Grossière erreur selon moi, car il laisse le champ libre à Free et à Orange dans les zones de montée en débit.
a écrit le 18/05/2017 à 23:30 :
Constaté en Vendée une belle association avec Orange l'installation en cours de plus de 700 NRA (l'armoire de raccordement) dans des zônes jusque la déshéritées comme les bords de mer et le bocage.
Free ne fait plus de figuration et se développe ou on en a besoin.
a écrit le 18/05/2017 à 18:10 :
Je suis frillant de Free

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :