Télécoms : Bpifrance investit dans un spécialiste du marché des entreprises

 |   |  374  mots
La société Kosc Telecom est née de la reprise fin décembre du réseau DSL de Completel, filiale de Numericable.
La société Kosc Telecom est née de la reprise fin décembre du réseau DSL de Completel, filiale de Numericable. (Crédits : REUTERS/Tim Wimborne)
La banque publique a décidé d'"accompagner" à hauteur de neuf millions d'euros Kosck Telecom, sous la forme d'une prise de participation à son capital et d'un prêt sans garantie.

La banque publique Bpifrance a annoncé mercredi 23 mars un investissement de 9 millions d'euros dans Kosc Telecom, un nouvel opérateur de gros sur le marché des télécommunications pour les entreprises.

La société Kosc Telecom est née de la reprise fin décembre du réseau DSL de Completel (filiale de Numericable cédée dans le cadre de la reprise de SFR) par OVH, spécialiste de l'hébergement de sites, Cofip, holding industrielle de la famille Karvelis, Kapix et Styx, holdings détenues par Yann de Prince et Boris Clausse (anciens dirigeants de l'opérateur réunionnais Mobius Telecom).

Bpifrance a expliqué dans un communiqué que cet "accompagnement" de la nouvelle société se fera via une prise de participation à son capital et l'octroi d'un prêt sans garantie.

Premières offres commerciales fin mars

"Cet accompagnement va nous permettre d'accélérer notre développement pour être en mesure de proposer nos premières offres commerciales d'ici à la fin du mois" de mars, a relevé Antoine Fournier, qui a pris la direction générale de l'opérateur en janvier.

"Nous allons également pouvoir examiner des possibilités d'investissement et de croissance externe", a ajouté Yann de Prince, le président de Kosc Telecom, cité dans le communiqué.

Large domination d'Orange

"Les pouvoirs publics sont très attentifs au marché télécom entreprises dont la concurrence reste encore limitée, et au déploiement du réseau très haut débit optique qui constitue un véritable enjeu pour les TPE-PME", a également commenté Yann de Prince.

Le poids d'Orange dans le marché des télécoms d'entreprises est de plus en plus critiqué dans l'Hexagone. L'ex-France Télécoms posséderait plus de 70% de part de marché dans l'Internet fixe) et Numericable-SFR (20%), d'après un bon connaisseur du secteur.

     | Lire SFR veut titiller Orange sur le marché des entreprises

L'opérateur historique fait d'ailleurs l'objet d'une enquête de l'Autorité de la concurrence concernant des "discrimination" sur le marché des télécoms professionnels, suite aux plaintes de Bouygues Telecom et SFR respectivement en 2008 et 2010. Même si le premier a depuis abandonné ses poursuites contre un joli chèque de 300 millions d'euros...

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :