Très haut débit : la curieuse « accélération » d’Emmanuel Macron

 |   |  374  mots
Emmanuel Macron connaît bien les télécoms depuis son passage à Bercy, lors du quinquennat de François Hollande.
Emmanuel Macron connaît bien les télécoms depuis son passage à Bercy, lors du quinquennat de François Hollande. (Crédits : GONZALO FUENTES)
Lors de la conférence des territoires, ce lundi, le chef de l’Etat a promis d’accélérer le calendrier du Plan France Très haut débit, qui vise à apporter un Internet ultra-rapide à tous les Français. Emmanuel Macron a évoqué une fin des travaux d’ici à 2020, contre 2022 jusqu’alors. Problème : le président a évoqué une couverture en « haut » comme en « très haut » débit… Ce qui n’était pas initialement prévu.

S'agit-il d'une erreur ? Ce lundi, lors de son discours à la conférence des territoires, Emmanuel Macron a affirmé qu'il voulait accélérer le calendrier du Plan France Très haut débit (PTHD). Le chef de l'Etat a affirmé qu'il souhaitait que ce grand chantier - qui vise à apporter un Internet ultra-rapide à tous les Français - soit terminé en 2020. Et non en 2022, comme l'avait promis François Hollande lors du précédent quinquennat.

« Je me suis engagé à la couverture intégrale pour tous les Français en très haut débit, a déclaré le chef de l'Etat. Je souhaite encore accélérer ce calendrier, afin de parvenir à une couverture en haut et très haut débit d'ici la fin de l'année 2020. Sur ce sujet, avec nombre d'entre vous pendant la mandature précédente, nous avons construit des solutions pour essayer de couvrir les manques, de rattraper les retards, de pousser les opérateurs... C'est la première chose qui nourrit les extrêmes, la première chose... Je dis fin 2020 - je vous le confirme -, et plus 2022. Vous avez bien entendu. Parce que si je vous dis 2022, je ne suis pas sûr que je serai en situation parfaite de pouvoir en répondre. Si je vous dis fin 2020, je sais que j'aurai encore l'année 2021 pour pouvoir rattraper les retards. »

Problème, il n'est pas justement question de « haut débit » dans le PTHD. Pour rappel, le très haut débit fait référence à une connexion Internet fixe dont le débit est supérieur ou égal à 30 mégabits par seconde... Dès lors, le chef de l'Etat a-t-il fait mention du « haut débit » par erreur - quand bien même Emmanuel Macron connaît très bien le sujet, pour avoir travaillé dessus lorsqu'il était ministre de l'Economie ? Ou le gouvernement prépare-t-il une modification plus profonde du PTHD ? Interrogé par La Tribune, le service de communication du ministère de la Cohésion des territoires n'était pas en mesure, dans la foulée du discours d'Emmanuel Macron, d'apporter une réponse claire à ce sujet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2017 à 11:51 :
Que de critiques de mes concitoyens gaulois... Arrêtons donc de réclamer de la fibre, pour travailler correctement quelques mega octets par seconde suffisent amplement. Et ici, la 4G qui peut vous desservir jusqu'à 1Gbps mais déjà 20 voire 80 aujourd'hui, reels, est la solution parfaite, fixe ou mobile, pas chère (20 euros/mois chez Free en illimité), Bouygues a lancé sa box 4G qui progressivement sera disponible partout, pour beaucoup, beaucoup moins cher que la pose de fibre, et surtout bien plus rapide et a couvrir et à installer chez vous !

Alors, pourquoi râler encore et toujours à vouloir 'sa' fibre ? De toutes façons in fine, pour mettre son Wi-Fi, donc bien du sans fil, en bout. La 4G 'e-LTE', a été conçue pour cela. Oubliez la fibre à la maison combat d'arrière garde depuis les premières expériences en 1985 dans les domiciles de Velizy, le bon vieux cuivre sait encore évoluer et les ondes plus encore...
a écrit le 20/07/2017 à 10:30 :
Politique des copains, politique des coquins
a écrit le 19/07/2017 à 10:22 :
Il faut absolument viré les câbles cuivre, et poser un réseau 100% fibre.

J'habite un petit village d'Alsace de 1500 habitants, et dès le mois prochain je vais pouvoir passer de 4 méga à plus de 800 méga. C'était vraiment nécessaire et ça va changer la vie...

Une fois les chantiers lancés ce fût très rapide. En aérien la ou c'est nécessaire et souterrain pour le reste.
Ces travaux sont donc possible si on veut investir et s'y prendre à temps...
a écrit le 19/07/2017 à 9:48 :
A part pour télécharger des films, ce qui est interdit, ça sert à quoi le Très Haut Débit par rapport au Haut Debit? Rien.

Très bon post de expert ci-dessous.
a écrit le 19/07/2017 à 8:40 :
le régulateur qui amplifie les régles européennes alors qu'on aurait du passer à une vraie concurrence ouverte et équitable depuis plus de 15 ans (comme aux US où ont émergé des géants qui nous tondent la laine sur le dos) a imposé la solution unique de la fibre pour tous, même à ceux qui n'en n'ont pas besoin.
Or il y a quantité de technos, de coûts, de domaine d'emploi, d'usages, de tarifs possibles.
Et comme ça coute bien trop cher, le régulateur encourage la dépense publique pour compléter la couverture, surtout de ceux qui n'ont pas envie d'investir !
Et le régulateur a défini de façon arbitraire, histoire de virer toute solution cuivre, le trés haut débit à 30Mbit/s.
Or "pas de chance" (sauf pour le client et le contribuable qui devrait payer les 35 milliards pour avoir un service "pas cher" et dans 15 ans), le VDSL2 permet des débits de 50 à 100M, donc en posant des armoires fibrées et qui utilisent le dernier km de cuivre (compatible tout fibre si besoin plus tard) et pour 5 à 10 fois moins cher.
Donc le fait de prendre le sujet par le débit et non par la techno est une très bonne initiative pragmatique du gouvernement, avec les énormes avantages de pouvoir aller bien plus vite tout en dépensant beaucoup moins, "que demande le peuple" ?

je rappelle que le taux de pénétration en 50 à 100M en VDSl est de 100% (couverture immédiate à la création de l'armoire), alors que le taux de pénétration de la solution FTTH 5 fois plus chére est 25%, donc 75% de l'investissement est en sommeil !!!
"le FTTH, un projet soviétique avec une gestion grecque", il était temps d'ajuster !!, merci

car de toute façon, il est impossible de câbler à 100% en tout fibre d'ici 2020, même 2030 (pavillons isolés, hameaux..), il faut laisser les opérateurs choisir la bonne techno plutôt qu'en imposer une de façon arbitraire dans un bureau de régulateur.
Il est même trés facile en revoyant les régles archaique d'administration de ce marché entravé par la régulation à la française et en ouvrant les réseaux de façon symétrique, d'imposer aux opérateurs comme sur le mobile de couvrir tout le territoire et avec augmentation progressive des débits, donc sans dépense publique.

une révolution ! la bonne pour les clients, les contribuables, la filière et l'emploi !
au seul détriment jusqu’à présent des lobbys qui ont réussi à imposer ces règles ruineuses et contreproductives
a écrit le 19/07/2017 à 0:03 :
En tout cas je vois que ça avance, le NRA est installé à 150m de chez-moi et sera effectif 1 ère semaine de septembre.
Et ma maison en Vendée le même à 100m, l'est déjà.
Et visiblement les dégats sur chemins et routes sont extrèmement minimes, tellement minimes que je n'ai remarqué les 2 NRA qu'une fois installées.
Il est à la limite plus facile d'avoir le très haut débit en campagne, lignes enterrées, aériennes qu'en ville ou les destructions d'équipement sont ruineuses et impactent des gènes considérables.
Pas besoin d'attendre les voeux de notre jeune président, c'est déjà fait.
Pour la petite histoire, ce sont près de 750 NRA qui seront actifs en Vendée dans les villages avant la fin de l'année.
Ca a du bon de vivre dans un département riche, impôts locaux modérés, bons équipements
a écrit le 18/07/2017 à 18:17 :
le régulateur qui amplifie les régles européennes alors qu'on aurait du passer à une vraie concurrence ouverte et équitable depuis plus de 15 ans (comme aux US où ont émergé des géants qui nous tondent la laine sur le dos) a imposé la solution unique de la fibre pour tous, même à ceux qui n'en n'ont pas besoin.
Or il y a quantité de technos, de coûts, de domaine d'emploi, d'usages, de tarifs possibles.
Et comme ça coute bien trop cher, le régulateur encourage la dépense publique pour compléter la couverture, surtout de ceux qui n'ont pas envie d'investir !
Et le régulateur a défini de façon arbitraire, histoire de virer toute solution cuivre, le trés haut débit à 30Mbit/s.
Or "pas de chance" (sauf pour le client et le contribuable qui devrait payer les 35 milliards pour avoir un service "pas cher" et dans 15 ans), le VDSL2 permet des débits de 50 à 100M, donc en posant des armoires fibrées et qui utilisent le dernier km de cuivre (compatible tout fibre si besoin plus tard) et pour 5 à 10 fois moins cher.
Donc le fait de prendre le sujet par le débit et non par la techno est une très bonne initiative pragmatique du gouvernement, avec les énormes avantages de pouvoir aller bien plus vite tout en dépensant beaucoup moins, "que demande le peuple" ?

je rappelle que le taux de pénétration en 50 à 100M en VDSl est de 100% (couverture immédiate à la création de l'armoire), alors que le taux de pénétration de la solution FTTH 5 fois plus chére est 25%, donc 75% de l'investissement est en sommeil !!!
"le FTTH, un projet soviétique avec une gestion grecque", il était temps d'ajuster !!, merci

car de toute façon, il est impossible de câbler à 100% en tout fibre d'ici 2020, même 2030 (pavillons isolés, hameaux..), il faut laisser les opérateurs choisir la bonne techno plutôt qu'en imposer une de façon arbitraire dans un bureau de régulateur.
Il est même trés facile en revoyant les régles archaique d'administration de ce marché entravé par la régulation à la française et en ouvrant les réseaux de façon symétrique, d'imposer aux opérateurs comme sur le mobile de couvrir tout le territoire et avec augmentation progressive des débits, donc sans dépense publique.

une révolution ! la bonne pour les clients, les contribuables, la filière et l'emploi !
au seul détriment des lobbys qui ont réussi jusqu’à présent à imposer ces règles ruineuses et contreproductives
a écrit le 18/07/2017 à 16:45 :
Seul l'ancien FT monopole public avec ses 25000 techniciens ses 50000 vendeurs, adv., RSC etc... et donc sa couverture nationale avec ses 95000 salariés en France, sa R&D, est capable de déployer dans toutes la France la FFTH la 4G puis la 5G, avec un financement massif de l'Etat comme en Chine communiste, comme sous De Gaulle Pompidou et Giscard.
Macron pris dans sa nasse idéologique de la concurrence dite libre et non faussée ultralibérale au service de la finance et des gros milliardaires ne le dira jamais.
C'est aussi parce sa politique ultralibérale sera un échec sur tous les plans, chômage, pouvoir d'achat, inégalités croissantes, pollution, logement, retraite, recul de l'industrie, croissance qu'il peut dire n'importe quoi aujourd'hui en passant son temps à recevoir Poutine, Trump, Netanyahou, bientôt Erdogan, et pourquoi pas Maduro, Orban et Assad....sans oublier la Reine d’Angleterre et le Prince de Monaco (très importants le Prince de Monaco pour les journaux people).
Je pense qu’il ne tiendra pas 1 an au pouvoir (2017 après 1917 et 1789…)
a écrit le 18/07/2017 à 16:24 :
le régulateur qui amplifie les régles européennes alors qu'on aurait du passer à une vraie concurrence ouverte et équitable depuis plus de 15 ans (comme aux US où ont émergé des géants qui nous tondent la laine sur le dos) a imposé la solution unique de la fibre pour tous, même à ceux qui n'en n'ont pas besoin.
Or il y a quantité de technos, de coûts, de domaine d'emploi, d'usages, de tarifs possibles.
Et comme ça coute bien trop cher, le régulateur encourage la dépense publique pour compléter la couverture, surtout de ceux qui n'ont pas envie d'investir !
Et le régulateur a défini de façon arbitraire, histoire de virer toute solution cuivre, le trés haut débit à 30Mbit/s.
Or "pas de chance" (sauf pour le client et le contribuable qui devrait payer les 35 milliards pour avoir un service "pas cher" et dans 15 ans), le VDSL2 permet des débits de 50 à 100M, donc en posant des armoires fibrées et qui utilisent le dernier km de cuivre (compatible tout fibre si besoin plus tard) et pour 5 à 10 fois moins cher.
Donc le fait de prendre le sujet par le débit et non par la techno est une très bonne initiative pragmatique du gouvernement, avec les énormes avantages de pouvoir aller bien plus vite tout en dépensant beaucoup moins, "que demande le peuple" ?

je rappelle que le taux de pénétration en 50 à 100M en VDSl est de 100% (couverture immédiate à la création de l'armoire), alors que le taux de pénétration de la solution FTTH 5 fois plus chére est 25%, donc 75% de l'investissement est en sommeil !!!
"le FTTH, un projet soviétique avec une gestion grecque", il était temps d'ajuster !!, merci

car de toute façon, il est impossible de câbler à 100% en tout fibre d'ici 2020, même 2030 (pavillons isolés, hameaux..), il faut laisser les opérateurs choisir la bonne techno plutôt qu'en imposer une de façon arbitraire dans un bureau de régulateur.
Il est même trés facile en revoyant les règles archaïques d'administration de ce marché entravé par la régulation à la française et en ouvrant les réseaux de façon symétrique, d'imposer aux opérateurs comme sur le mobile de couvrir tout le territoire et avec augmentation progressive des débits, donc sans dépense publique.

une révolution ! la bonne pour les clients, les contribuables, la filière et l'emploi !
au seul détriment des lobbys qui ont réussi à imposer ces règles ruineuses et contreproductives
a écrit le 18/07/2017 à 15:25 :
L'habituer a faire des erreurs sera pour lui une manière de gouverner dont il ne se sentira pas responsable! Par contre toute les mesures du GOPE passeront ainsi en catimini!
a écrit le 18/07/2017 à 14:03 :
"Si je vous dis fin 2020, je sais que j'aurai encore l'année 2021 pour pouvoir rattraper les retards." Est-il en train de nous rejouer l'air du "si le chômage ne baisse pas, je ne serai pas candidat". Enfin, pour l'instant, c'est "demain, on rase gratis" à tous les niveaux:-)
a écrit le 18/07/2017 à 9:13 :
.....les médias trouvent "curieux" toute mesure nouvelle !
Peur-etre etaient -ils habitués a la médiocrité habituelle des annonces des prédeccesseurs !
a écrit le 18/07/2017 à 7:22 :
Voilà qui va permettre de limiter les déplacements, moins de carburants !
a écrit le 17/07/2017 à 20:34 :
A l'achat toutes les sociétés cotées en bourse ayant un rapport avec haut débit.
a écrit le 17/07/2017 à 19:06 :
Le très haut débit de l'état , c'est sûrement ce que veut dire Macron.
a écrit le 17/07/2017 à 18:55 :
Et si l'auteur de l'article rappelait aussi qu'initialement le plan prévoyait une couverture PARTIELLE du très haut débit en 2022 (ie 80% du territoire dixit les dirigeants d'Orange).
a écrit le 17/07/2017 à 18:26 :
PFFF !!! ma commune vient récemment de passer au haut débit , je peux vous assurer que je n'ai vu aucune amélioration . alors haut débit = PIPEAU
a écrit le 17/07/2017 à 17:51 :
Si on a du débit partout, ça sera bien, y a des endroits où ça passe au compte goutte voire pas du tout (une tante (région Cahors mais "loin") s'est achetée une parabole pour viser un satellite, mais ça coûte cher le mégaoctet). Ici, on a des lignes aériennes, le sol est trop rocheux, la fibre passera-t-elle sur les poteaux en bois ?
2022 réussi ou 2020 anticipé, qu'est-il préférable ? SFR va faire ça en un clin d’œil.
a écrit le 17/07/2017 à 17:33 :
C'est un politicien professionnel rodé à l'abus de langage, toujours en faire plus, je paris donc sur une simple erreur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :