Ubisoft : JPMorgan détient plus de 11% du capital

 |   |  267  mots
Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Ubisoft Entertainment hors marchés, précise le gendarme de la Bourse dans son avis qui intervient à une dizaine de jours de l'assemblée générale de la société, en conflit avec son principal actionnaire Vivendi.
"Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Ubisoft Entertainment hors marchés", précise le gendarme de la Bourse dans son avis qui intervient à une dizaine de jours de l'assemblée générale de la société, en conflit avec son principal actionnaire Vivendi. (Crédits : Jonathan Alcorn)
JPMorgan a accru sa part au capital d'Ubisoft dont elle contrôle indirectement 11,33% via plusieurs instruments financiers, devenant virtuellement son troisième actionnaire derrière Vivendi et la famille fondatrice.

La banque d'affaires grimpe au capital du champion français des jeux vidéo. JPMorgan a accru sa part au capital d'Ubisoft dont elle contrôle indirectement 11,33% via plusieurs instruments financiers, devenant virtuellement son troisième actionnaire derrière Vivendi et la famille fondatrice. Selon un avis de l'Autorité des marchés financiers publié mercredi, la banque américaine a franchi, le 7 septembre, le seuil des 10% du capital et contrôle à présent 10,33% des droits de vote, principalement via des contrats à terme à la vente et à l'achat.

"Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Ubisoft Entertainment hors marchés", précise le gendarme de la Bourse dans son avis qui intervient à une dizaine de jours de l'assemblée générale de la société, en conflit avec son principal actionnaire Vivendi.

Bras de fer entre les Guillemots et Vivendi

Les frères Guillemot, fondateurs d'Ubisoft, défendent depuis près de deux ans l'indépendance du créateur des "Lapins Crétins" face à la montée au capital du géant des médias.

"Cette déclaration est purement technique, sans incidence sur le vote. Elle correspond à des actions détenues en contrepartie de contrats passés avec des clients de la banque", a précisé une porte-parole d'Ubisoft, en rappelant que JPMorgan s'était déjà renforcé au capital à la même période l'an dernier. L'action d'Ubisoft grimpe de 75% depuis le début de l'année, portée par les perspectives porteuses du secteur, ses bons résultats et les spéculations sur une possible OPA de Vivendi sur l'éditeur.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 16:32 :
"et les spéculations sur une possible OPA de Vivendi sur l'éditeur"

Vu qu'ils en ont tellement qu'ils jettent l'argent par les fenêtres là dedans en effet rien n'est impossible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :