La Tribune

Mauvaise note en perspective pour l'assurance-vie

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr, avec Reuters  |   -  209  mots
L'agence de notation Fitch a placé la note de l'assurance-vie sous perspective négative.

L'agence de notation Fitch a abaissé lundi à négative sa perspective sur le secteur français de l'assurance-vie, contre stable précédemment, jugeant que le difficile contexte de taux d'intérêt et un éventail d'activités défavorable allait continuer à pénaliser la rentabilité et la solvabilité des groupes concernés.

L'abaissement de la perspective signifie qu'une part importante des notes des assureurs-vie pourraient être abaissée au cours d'une période de surveillance allant de 12 à 24 mois.

Il faut dire que les taux d'intérêt, très bas depuis plusieurs années malgré une courte hausse entre novembre 2010 et avril 2011, risque de peser sur les rendements. Ces derniers avaient déjà chuté à 3,4% en moyenne pour l'année 2010 contre 3,7 / 3,8% l'année précédente. La fiscalité de ce placement n'a certes pas été remise en cause, mais elle intègre l'alourdissement des contributions sociales.

Du coup, les épargnants français se détournent de plus en plus de ce placement à la fiscalité dorée, pour se tourner vers le livret A. La collecte, si elle reste positive, est en net ralentissement depuis huit mois.

En revanche, Fitch a relevé sa perspective sur le secteur français de l'assurance hors assurance-vie à stable, contre négative précédemment.

Réagir

Commentaires

J.M.  a écrit le 13/09/2013 à 9:34 :

Assurance vie GMO Banque postale = piège pour épargnant non averti. Fiscalité prédatrice à tous les niveaux de sortie. Ce n'est pas le client qui épargne mais l'Etat et les banques !

dago  a écrit le 29/10/2011 à 7:38 :

Vraiment débile de comparer l'assurance vie et un livret A limité à 15300 ? !!!
Je me demande quelle formation ont ces "journalistes"? on se croit au bistrot du bout de la rue avec un mégot de gitane et un verre de gros rouge... quelle tristesse.

redsonja  a écrit le 04/10/2011 à 8:09 :

toujours la même antienne, les français se détournent de l'assurance vie pour aller sur le livret a car ça concerne une minorité.
Car une fois qu'on a fait le plein sur ce dernier 15300? on est bien avancé c'est pas une somme mirobolante ou alors tout le monde est fauché.
je dirais plutôt qu'ils ont une préférence de plus en plus marqué pour la liquidité en attendant des jours meilleurs.

Cresus  a écrit le 04/10/2011 à 2:00 :

Dans l'assurance vie il y a les unités de comptes qui commencent à être pour beaucoup à des valorisations et donc prix intéressants (énergie, certains pays émergents etc). Il est encore favorable de jouer les fonds bear (qui montent quand les marchés baissent). Les contrats internet avec le minimum de frais : uniquement frais de gestion à 0,6% (types Linxea, Abivie etc) sont à favoriser puisqu'ils sont les moins chargés et leur offre très complète. Linxea a en particulier un service de conseils FRN gratuit dont les résultats sont positifs quelles que soient les conditions de marchés. Concernant les assureurs il y a toujours la garantie de 70.000 euros par assureur et assuré dont le fonds peut faire des appels aux marchés en cas de manque éventuel. L'assurance-vie reste donc compétitive par rapport à d'autres produits et les gains potentiels à moyen ou long terme sur beaucoup d'unités de comptes sont désormais élevés vues les souvent faibles valorisations qui sont proches d'être une opportunité d'achat comme en mars 2009. Ce n'est pas le moment de paniquer ou sortir mais au contraire de penser à bientôt investir (Cac40 autour de 2400/2500). C'est d'ailleurs ce que soulignent les gestionnaires des excellents et biens connus fonds Carmignac entre autres.

Jean  a écrit le 03/10/2011 à 21:28 :

C'est logique : on prend les français pour des idiots : on s'imagine qu'ils vont continuer à préter massivement aux états à un taux zéro !!! Ils rèvent dans les ministères ???

germaine  a écrit le 03/10/2011 à 17:20 :

vous savez a combien on propose les obligations d'etat court terme françaises a l'etranger?en dessous de 100(le nominal).voila,vous pouvez maintenant faire confiance au AAA de la france et aux assurances vie.

OBJECTIF  a répondu le 03/10/2011 à 18:45:

Il faut démontrer votre affirmation.Une obligation émise à 2,5%,si aujourd'hui le taux est à 3% la cote du titre baisse.
Alors des pays,des banques,des marchés...et des cas précis.Sinon vous êtes un rigolo.

gerblé  a écrit le 03/10/2011 à 16:27 :

moi j'ai liquidé mon contrat assurance vie GMO a la banque postale avec les prélévements CSG a la clef pas d'impots le contrat avait plus de huit ans le conseiller n'a pas tellement apprécié quand on retire son argent le banquier fait la grimace

NICOBOSS007  a répondu le 03/10/2011 à 17:25:

sans indiscrétion, vous en avez fait quoi de votre argent ?
parce que GMO poste avenir n'est pas plus risqué que le livret A ou le PEL de mon point de vue.
c'est juste pour savoir.

Bastien  a répondu le 03/10/2011 à 17:48:

@ Nicoboss

Vous avez tort. Les assurances-vie sont nettement plus risquées que les produits réglementés. Tout d'abord parce que l'argent ne vous appartient plus. Vous n'avez qu'une créance d'un montant équivalent qui vous sert intérêt. En sus, pour parvenir au même rendement que le livret A défiscalisé (parce qu'il rapporte des cacahuètes), vous devez avoir un contrat qui vous sert 4,45 % nets après CSG et CRDS. il n'y en a que 2 en France, et encore n'ont-ils servi qu'en 2010. Si votre assureur fait faillite, votre argent sera perdu. Il en est de même de l'argent sur les produits réglementés. Même si la somme de 100.000 euros est soit disant garantie, elle ne l'est que sur un montant, pas sur sa valeur. En cas d'inflation réelle à 18 %, vous aurez perdu la moitié de la valeur de votre épargne en presque 5 ans. L'or est le seul refuge valable. Le reste, c'est de la conversation de bistrot.

NICOBOSS007  a répondu le 04/10/2011 à 1:03:

Vous pensez réellement que la CNP peut faire faillite ? je peux me tromper mais la CNP ainsi que la banque postale sont détenues par l'état.
La faillite d'une des 2 institutions n'est elle pas liée à la faillite de l'état français ?
Parce que, dans cette hypothèse, je ne sais plus trop si l'argent placé sur d'autres comptes comme LA ou PEL sera effectivement sécurisé ?

yannick-d  a répondu le 04/10/2011 à 4:54:

L'état ne possède que 1 % de la CNP... L'actionnaire majoritaire de la CNP est la Caisse des Dépots, suivi d'un consorsium La Poste - Caisse d'épargne. Aujourd?hui, le grand public possède d'avantage de parts que l'état ( + ou - 5%).
Donc, non la CNP n'appartient pas à l'état, contrairement à idée faussement répandue. La CDC est certes un organe de ce dernier, mais appartenir à l'état et appartenir à la CDC est radicalement différent....

Pierre Col  a écrit le 03/10/2011 à 15:35 :

Les français vont bientôt comprendre que quand ils placent leur argent
dans une assurance-vie, en réalité ils achètent de la dette. Qui peut
être remboursée... ou pas.

OBJECTIF  a répondu le 03/10/2011 à 16:10:

"en réalité ils achètent de la dette":ça c'est une lapalissade.

Martin  a écrit le 03/10/2011 à 15:33 :

L'assurance-vie est bourrée de produits toxiques qui ne valent plus un clou ! (obligations grecques par exemple) Il vaut mieux prendre les distances avec ce genre de placement avant qu'il ne soit trop tard (pour ne pas y laisser des plumes). L'or et les métaux précieux restent solides. Du béton.

Bastien  a répondu le 03/10/2011 à 17:49:

C'est à la fois vrai et faux. Faux pour l'exposition à la dette grecque qui a fortement été éliminée des AV. En revanche, vrai pour le restant des autres obligations souveraines pourries. Et encore plus vrai pour l'or, naturellement.

dago  a écrit le 03/10/2011 à 15:16 :

C'est du grand n'importe quoi, on le sait que les rendements vont baisser ,mais en quoi le produit est moins "bon" ? .vous ne pouvez pas nous laisser évaluer nous meme le "produit" . Et le pape il en pense quoi ? c'est tout de meme important son avis sur le sujet !!!

Photo73  a répondu le 03/10/2011 à 15:47:

Bon doit vouloir dire basé sur des produits solides comme le roc. Il est certain qu'en dessous de 15% par an, c'est pas terrible...
Je crains que quand ils abaissent une note, il y a des raisons 'crédibles' parce que leur truc ça va finir en spirale infernale. "Attention, toutes les fondations sont en sable !" ?

traderform  a répondu le 03/10/2011 à 15:51:

c'est investi en obligation d'état voila pourquoi c'est plus risqué qu'avant