Quel est l'intérêt de l'assurance-vie après la réforme fiscale ?

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Par Olivier Farouz, Directeur général d'Arca Patrimoine

On pourrait penser que la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 a considérablement réduit les avantages fiscaux liés à l'assurance-vie. En réalité, la majoration des droits de succession est de 5 points et ce, pour les très gros patrimoines, et uniquement sur la partie transmise par bénéficiaire au-delà d'un montant déjà considérable. Le texte prévoit en effet qu'en cas de transmission, le taux de taxation forfaitaire après abattement de 152.500 euros augmente de 20 à 25 % pour les capitaux qui excèdent 902.838 euros par part fiscale. Autant dire que cela ne touche qu'un nombre très limité d'investisseurs parmi les contribuables français !

L'assurance-vie garde donc tout son attrait, en particulier sur la fiscalité successorale. Il est important de rappeler que ce type de contrats draine chaque année jusqu'à 75 % des flux d'investissement des ménages et représente à ce jour près de 40 % de leur patrimoine mobilier. Depuis la réforme des successions au profit du conjoint survivant, la formule est devenue moins avantageuse pour transmettre un capital à sa famille directe, mais elle demeure pour beaucoup le meilleur outil pour financer ses vieux jours.

Avec la possibilité d'investir dans des supports diversifiés, sans plafond, en ayant le choix d'une sortie en capital ou en rentes partiellement défiscalisées, l'assurance-vie est incontestablement le placement retraite qui offre le plus de latitude. Il n'existe pas aujourd'hui de produits bancaires qui puissent s'y substituer. On notera l'intérêt du livret A, qui entre dans la dévolution successorale de droit commun avec une rémunération nette actuelle de 2.25 % mais un plafonnement à 15.300 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2012 à 17:13 :
LA BANQUE POSTALE ne m'a toujours pas versé mes intérets 2011; Je vais donc la quitter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :