Axa à la conquête de la Bourse de New York

 |   |  327  mots
En introduisant une partie de ses activités américaines à la bourse de New York, Axa renouvelle sa volonté d'élargissement.
En introduisant une partie de ses activités américaines à la bourse de New York, Axa renouvelle sa volonté d'élargissement. (Crédits : Reuters/ Mike Tsikas)
Le groupe d'assurance Axa devrait introduire une partie de ses activités américaines à la bourse de New York. Avec un CA quasiment stable, cela répond à la volonté de l'assureur de poursuivre son développement.

L'assureur français Axa a annoncé son intention d'introduire une partie de ses activités américaines à la bourse de New York. Ayant dégagé un chiffre d'affaires quasiment stable au premier trimestre, cette décision stratégique a pour but de "créer davantage de flexibilité financière afin d'accélérer la transformation du groupe", précise Axa dans un communiqué. Cette introduction en bourse devrait avoir lieu au cours du premier semestre 2018.

L'assureur français, deuxième au niveau européen, souhaite mettre en place "une institution financière diversifiée de premier plan", en regroupant assurance vie, épargne et retraite. Il participera également à AllianceBernstein (AB) afin de disposer d'une "flexibilité stratégique accrue, de davantage de visibilité et de plus fortes perspectives de croissance en tant que société cotée".

D'ici 2020, 3 milliards d'euros d'investissement pour le développement

Le groupe Axa revendique déjà une participation d'environ 64% dans AB, acteur mondial important dans la gestion d'actifs avec 498 milliards de dollars américains d'actifs ( au 31 mars 2017).

"Les sommes collectées au cours de cette opération pourront être réinvesties dans nos segments cibles notamment via des acquisitions et/ou potentiellement reversées à nos actionnaires en fonction des opportunités et des conditions de marché", a précisé Gérald Harlin, directeur financier du groupe à l'AFP.

Déjà en juin 2016, dans son plan stratégique, Axa avait assuré vouloir poursuivre son développement notamment dans l'assurance d'entreprises mais aussi dans la prévoyance, la santé et en Asie. Son objectif de croissance du résultat opérationnel par action reste fixé entre 3% et 7% en moyenne par an pour la période de 2015 à 2020.

Enfin, d'ici 2020, le groupe d'assurance compte investir trois milliards d'euros pour terminer sa transformation dans le numérique, le développement de nouveaux services et la formation de collaborateurs. Et ce, malgré un chiffre d'affaires stable (-0.1% soit 31.6 milliards d'euros), légèrement inférieur aux attentes des analystes.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :