Bien s’assurer pour ses vacances à l’étranger en 4 points-clés

 |   |  740  mots
Si vous choisissez l'avion, la compagnie aérienne doit respecter un certain nombre d'engagements en cas de problème
Si vous choisissez l'avion, la compagnie aérienne doit respecter un certain nombre d'engagements en cas de problème (Crédits : © Pichi Chuang / Reuters)
La préparation de votre voyage à l’étranger doit forcément passer par un point sur votre assurance. Voici les 4 éléments pour lesquels vous devrez être bien couvert.

Si vous avez la chance de partir en vacances à l'étranger cet été, vous aurez probablement droit à votre dose annuelle de dépaysement. Cependant, cela peut aussi vous apporter quelques désagréments contre lesquels il est important de se prémunir. Voici quelques conseils pour être bien assuré à chaque étape de votre voyage.

1. Le trajet

Que vous quittiez le pays en voiture, en bus, en train ou en avion, il vous faudra être attentif aux risques inhérents à chaque mode de transport et à quel point vous en êtes protégé. Si vous prenez votre propre voiture (ou moto), votre assurance auto classique vous couvrira mais pensez tout de même à vérifier qu'elle fonctionne à l'étranger.

Si vous louez une voiture, un contrat d'assurance y sera probablement lié, vous protégeant contre les éventuels dommages causés au véhicule, à ses occupants ou à des tiers. Sachez que votre carte bancaire peut également contenir un certain nombre de garanties permettant de vous indemniser dans ce genre de situation.

En cas de voyage en bus, train ou avion, chaque compagnie doit respecter un certain nombre d'engagements. N'hésitez pas à faire valoir vos droits en cas de retard trop important, d'annulation ou de problème avec vos bagages, toutes ces situations entraînant normalement une indemnisation de la part du transporteur.

2. L'hébergement

Une fois sur place, vous avez là encore plusieurs solutions. Vous pouvez opter pour une chambre d'hôtel, une chambre d'hôte ou une location saisonnière entre particuliers. Si les établissements de tourisme français sont soumis à des règles assez strictes, cela n'est peut-être pas le cas de toutes les autres destinations. Pensez donc à vérifier les règles en vigueur dans le pays qui vous accueille et les conditions proposées par votre hébergement.

Si vous optez pour la location saisonnière entre particuliers via un site comme Airbnb, les conditions sont alors les mêmes pour tout le monde et le site prévoit des garanties solides pour l'hôte comme pour le voyageur.

3. Les activités sur place

En vacances à l'étranger, vous avez probablement prévu un bon nombre d'activités. Si certaines sont sans trop de danger, comme la plupart des visites touristiques, d'autres, plus axées sur les sensations fortes, vont avec leur lot de risque. Par exemple, si vous vous lancez dans une activité nautique comme le kite surf ou le jet ski, vous vous exposerez à des risques de blessure assez importants. Dans ce cas, vous pourrez être couvert soit par la garantie responsabilité civile de votre propre contrat d'assurance habitation soit par celle du club sportif par lequel vous passez pour l'activité. Vérifier les garanties présentes dans votre contrat d'assurance habitation avant de partir est quoiqu'il en soit un bon réflexe.

4. En cas de problème de santé

Si vous partez dans un pays de l'Espace économique européen, pensez à demander, si ce n'est pas déjà fait, votre carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Celle-ci vous permettra d'être pris en charge selon les conditions en vigueur dans le pays que vous visitez. En fonction des pays, vous n'aurez même pas à avancer de frais médicaux. Pensez à faire votre demande M ade CEAu moins 15 jours avant votre départ.

Hors Europe, vous devrez quoiqu'il en soit régler les frais médicaux sur place. Conservez bien tous les justificatifs, vous en aurez besoin pour vous faire rembourser une fois rentré en France. Il faudra les joindre à la déclaration de Soins reçus à l'étranger et envoyer le tout à votre Caisse d'Assurance Maladie. Attention, le remboursement se fera à l'appréciation du médecin conseil du service médical de votre caisse et celui-ci ne vous l'accordera que s'il considère que vous étiez dans une situation d'urgence. Si vous partez dans pays qui prend peu en charge les frais médicaux, comme les Etats-Unis ou certains pays d'Asie, l'Assurance maladie recommande de "souscrire un contrat d'assistance ou d'assurance, qui garantit la prise en charge des frais médicaux engagés et le rapatriement sanitaire en cas de maladie à l'étranger".

Une fois de plus, votre carte bancaire, surtout si c'est une carte haut de gamme de type Master Card ou Visa Premier, peut vous offrir une assistance à l'étranger dotée d'un certain nombre de services : prise en charge de l'hospitalisation, du rapatriement de la personne malade et de ses proches, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2016 à 15:33 :
Attention la responsabilité civile couvre les dommages faits à autrui, pas sur soi-même. Pour se couvrir contre les accidents dans le cadre de la vie privée, notamment lors d'une activité sportive, il faut souscrire une garantie des accidents de la vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :