Location de logement aux sports d’hiver : quelle assurance ?

 |   |  424  mots
L’assurance villégiature (spécifiquement dédiée aux vacances comme son nom l’indique) est bien souvent incluse au contrat multirisque habitation. Mais pas toujours...
L’assurance villégiature (spécifiquement dédiée aux vacances comme son nom l’indique) est bien souvent incluse au contrat multirisque habitation. Mais pas toujours... (Crédits : Reuters)
Pour passer des vacances au sport d'hiver en toute tranquillité, il faut penser "pratique" et souscrire, si l'on n'est pas couverts multirisques, une assurance villégiature. Explications.

Cet hiver, c'est location de chalet à la montagne pour toute la famille ! Avant de s'imaginer dévalant les pistes de poudreuse immaculée, il faut penser "pratique" : quelle assurance faut-il souscrire pour être bien protégé dans le chalet ?

 

Attention aux idées reçues

 

Avoir une assurance habitation pour sa résidence principale ne signifie pas que l'on est couvert pour toutes les locations. C'est d'ailleurs pour cette raison que les assureurs différencient les diverses assurances habitation : résidence principale, résidence secondaire, location de vacances, etc.

 

L'assurance villégiature (spécifiquement dédiée aux vacances comme son nom l'indique) est bien souvent incluse au contrat multirisque habitation. Mais pas toujours.

 

Assurance villégiature : comment ça marche ?

 

L'assurance villégiature est une assurance complémentaire qui permet de couvrir la responsabilité civile des assurés jusque sur leur lieu de vacances sur le territoire français. Soit elle est incluse à la multirisque, soit il convient de souscrire une extension le temps du séjour, le plus souvent valable de 1 à 90 jours.

 

Cette garantie valable le temps du séjour n'est pas excessive (quelques dizaines d'euros à peine).

 

Cette garantie est donc une sorte d'extension de la responsabilité civile qui protège les assurés contre les éventuels dégâts qu'ils pourraient causer aux tiers lors de leur séjour. Ces dommages peuvent prendre diverses formes : casse, dommages corporels, dégâts des eaux, incendie, etc. Toutes les modalités de couverture doivent être précisées dans le contrat.

 

Inutile de cumuler...

 

Si la garantie villégiature est déjà comprise dans la multirisque de la résidence principale, il ne sert à rien de souscrire une assurance spécifique. Cumuler deux fois la même garantie ne couvre pas mieux mais double les frais !

 

Il faut donc bien vérifier son contrat principal, tout en vérifiant la nature de la couverture (est-elle suffisante, couvre-t-elle tous les vacanciers ?, etc.) En cas de besoin, il est possible d'adapter temporairement la garantie en rajoutant une couverture valable le temps du séjour, et ce pour une somme modique. Cette garantie s'adresse à toute personne louant un logement non couvert par le propriétaire par une garantie "pour le compte de qui il appartiendra".

 

Dans les faits, le bailleur non assuré peut contraindre contractuellement le locataire à s'assurer pour la durée du séjour. A l'assuré de choisir la meilleure manière de se couvrir : soit via son propre assureur soit via un autre assureur spécialisé dans les protections temporaires, comme la garantie villégiature.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :