Hôtel : que faire en cas de vol sur le parking ou dans votre chambre ?

 |   |  499  mots
Un hôtelier est, sauf exception, responsable des vols commis au sein de son établissement.
Un hôtelier est, sauf exception, responsable des vols commis au sein de son établissement. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Avec les beaux jours, les "rats d'hôtel" sont de sortie. Mais que ce soit pour le vol de votre voiture ou de vos effets personnels, la responsabilité de l'hôtel est quasi-systématique. Celui-ci devra donc vous rembourser.

Une fois l'émotion de l'instant retombée, comment devez-vous réagir en cas de vol de votre voiture sur le parking de votre hôtel ou de cambriolage de votre chambre ? Se pose directement la question de la responsabilité, qui peut être imputée aux différentes parties selon les situations.

L'hôtel est responsable dans (presque) tous les cas

Que l'hôtelier annonce un parking surveillé ou non, sa responsabilité concernant les véhicules qui s'y trouvent reste engagée. Ainsi, il ne pourra pas se dédouaner du vol de vos effets personnels dans votre voiture au prétexte qu'il avait mis un panneau "parking non gardé". Le gérant de l'hôtel est même "présumé responsable des vols commis sur le parking même si celui-ci non clos, est accessible à tout public" selon la loi (jugement de la cour d'appel de Grenoble du 29 avril 1996), comme le rappelle l'Institut national de la consommation (INC).

Pour les vols commis dans votre chambre d'hôtel, le principe tient toujours : la responsabilité de l'hôtel est automatique. Ainsi, vous devrez être indemnisé peu importe que le larcin ait été commis par un autre client, un membre du personnel ou une tierce personne.

La seule condition permettant d'exclure, intégralement ou en partie, la responsabilité de l'hôtelier est une négligence de votre part. Par exemple, si vous décidez de garder vos biens de grande valeur (bijoux) à l'intérieur de votre chambre plutôt que de les remettre au coffre de l'hôtel. De même, si le parking est annoncé comme non gardé, cela est censé vous amener à plus de vigilance et ainsi à ne pas laisser des objets dans votre voiture.

Vous savez donc désormais qu'en cas de vol de votre voiture sur le parking ou de vos biens dans la chambre, vous devez faire valoir vos droits à l'indemnisation auprès de l'hôtelier. Reste à déterminer le niveau de dédommagement que vous pouvez espérer...

Le montant de votre indemnisation

Si la responsabilité de l'hôtelier ne peut donc être exclue a priori, le montant de l'indemnisation peut en revanche être limité. Pas de panique, les plafonds sont confortables : 50 fois le prix de la chambre pour des biens dérobés à l'intérieur de votre véhicule et 100 fois si c'est la voiture elle-même qui a été volée.

De plus, si une faute de l'hôtelier ou d'un de ses employés a été constatée, l'indemnisation pourra être totale. Dans le cas du parking, l'annoncer comme "surveillé" ou "gardé" sans tenir effectivement ses engagements peut être considéré comme une faute et ainsi déplafonner le montant de l'indemnisation que vous pouvez réclamer.

Lire aussiBien s'assurer pour ses vacances à l'étranger en 4 points-clés

En résumé, il y a peu de chances que vous ne soyez pas remboursé pour les biens que vous avez perdus mais il vous faudra rester, quoiqu'il en soit, très vigilant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2016 à 13:27 :
En France, c'est probablement très compliqué parce que je pressens qu'on va te demander de prouver que tu avais tel ou tel objet., et si tu fais une déclararion au commissariat, elle sera probablement classée sans suite :-)
a écrit le 05/08/2016 à 12:13 :
Hôtel : que faire en cas de vol sur le parking ou dans votre chambre ? On ne peut que se mordre les doigts d'avoir jouer les "ma tu vu"!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :