Trois astuces pour décrocher le meilleur crédit auto

 |   |  332  mots
Economiser plusieurs centaines d'euros sur un crédit auto, c'est possible. A condition d'y consacrer un peu de temps.

Entre les meilleurs taux de crédit auto, autour de 4%, et les plus élevés qui tutoient les 10% l'an, la différence sur le coût total du crédit grimpe vite à 500 euros voire plus.

Pour décrocher le meilleur prêt possible, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté.

1) Faire le tour du marché

Contrairement au crédit immobilier, où seules les grosses banques sont présentes, il existe pour le crédit auto une multitude d'intervenants: les réseaux bancaires, bien sûr, mais aussi les établissements de crédit spécialisés (Mediatis, Cofidos, Cetelem, Sofinco...), les constructeurs automobiles, les banques en ligne et même les hypermarchés comme Carrefour, Auchan ou encore Casino. Ces derniers sont d'ailleurs souvent les plus commercialement agressifs. En faisant le tour de ces acteurs (des simulations peuvent être demandées en quelques clics via internet), vous multiplierez vos chances de décrocher la meilleure offre.

2) Guetter les promotions

En crédit auto, les promotions sont régulières dans les établissements (trois à quatre fois l'an) mais sont d'une durée généralement assez courtes: de 10 jours à 3 semaines. Si vous avez déjà arrêté le modèle de voiture que vous souhaitez mais que vous n'êtes pas trop pressé, cela vaut le coup de patienter quelques semaines ou quelques mois pour obtenir un crédit défiant toute concurrence (les meilleurs affichent en ce moment des taux à 3,9% l'an).

3) Réduire la durée d'emprunt au maximum

Ne vous y trompez pas : derrière le taux promotionnel affiché se cache souvent des crédits beaucoup moins attractifs. Ce taux "vitrine" n'est en réalité accessible qu'aux emprunteurs capable de rembourser en 12 mois, parfois 24. Mieux vaut donc, lorsque c'est possible, mettre de l'argent de côté avant d'acheter afin d'emprunter une somme raisonnable, remboursable dans ce délai. Chez les constructeurs, avoir un minimum d'apport est d'ailleurs souvent la condition sine qua non pour décrocher un bon taux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :