La Tribune

Crédit immobilier : jusqu'à quand peut-on bénéficier du prêt à taux zéro ?

Joël Boumendil, directeur général de ACE (courtier en crédits)  |   -  309  mots
Joël Boumendil, directeur général de ACE (courtier en crédits), résume les conditions à réunir pour bénéficier du PTZ

« Pour obtenir ce crédit gratuit, il faut remplir plusieurs conditions. »

L'acquisition neuve est favorisée par les pouvoirs publics. Mais il ne faut pas tarder. En effet, vous avez seulement jusqu'au 30 juin 2010 pour bénéficier du doublement du prêt à taux zéro (PTZ). Initialement voué à disparaître fin 2009, il a été prorogé de quelques mois.

Pour obtenir ce crédit gratuit, il faut remplir plusieurs conditions : ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale dans les deux ans qui précèdent l'achat, souscrire un crédit complémentaire d'une durée supérieure à deux ans, et respecter un plafond de ressources dépendant de la zone géographique et de la composition du ménage. Ainsi, un couple avec deux enfants devra avoir un revenu fiscal de référence (indiqué sur l'avis d'imposition) inférieur à 56.875 euros en région parisienne, sur la Côte d'Azur et dans le Genevois français?; et 40.488 euros ailleurs en province. Enfin, le montant du PTZ ne peut dépasser 30 % du prix de revient de l'opération (hors frais de notaire) et 100 % des crédits complémentaires. À condition de remplir ces critères, on peut obtenir de 40.350 euros à 55.050?euros selon les régions pour des foyers de quatre personnes.

Majorations possibles

Autre atout du dispositif : le PTZ peut bénéficier de majorations venant s'additionner au montant de base. Certaines collectivités locales, par exemple, ajoutent entre 10.000 à 15.000?euros, avec un minimum compris entre 3.000 et 5.000?euros selon la zone géographique et la composition du ménage. Là encore, il faut répondre à des critères de ressources, mais plus drastiques. En outre, une majoration supplémentaire, de 15.000 à 20.000 euros, est accordée si le logement neuf répond à la norme BBC (bâtiment basse consommation).

Pour accéder à toutes les "questions pratiques", cliquez sur le lien ci-dessous.

 

Réagir