La Tribune

Le Grand Prix de l'actionnariat salarié fait peau neuve

Franck Pauly  |   -  414  mots
Il se tiendra le 20 novembre au salon Actionaria, sous la présidence de Christine Lagarde, un signal politique important.

Pour sa sixième édition, le Grand prix de l'actionnariat salarié innove : le questionnaire est entièrement remanié, avec un nouveau chapitre sur l'international et un prix spécial pour récompenser les efforts fournis dans ce domaine, ainsi qu'une question spécifique sur les actions mises en place pou répondre à la crise ; la transparence de la méthodologie et des notations est accrue ; enfin, après l'entrée en lice l'an dernier des sociétés non cotées, l'accent est mis sur ces entreprises souvent plus petites, mais attachées aux bonnes pratiques d'actionnariat salarié.

En tout, quatorze prix seront attribués : neuf prix par catégories (CAC 40, SBF 250 et non coté) ainsi que cinq prix toutes catégories confondues. Le règlement est disponible sur le site de la Fédération des actionnaires salariés (Fas), www.fas.asso.fr.

"Nous visons une plus grande équité en tenant compte de la diversité des entreprises et des pratiques", explique Marc Vittet, directeur du Grand Prix et vice-président de la Fas. "Les organisateurs - Actionaria, Altedia, la FAS et La Tribune - souhaitent que toute entreprise qui favorise l'actionnariat salarié puisse obtenir un prix". Avec un questionnaire simplifié et des questions plus concrètes, le "benchmark" qui a été mis en place l'an dernier va pouvoir s'enrichir. Coté transparence, la grille de notation sera adressée aux participants pour la première fois.

Par ailleurs, l'attention spéciale portée aux sociétés non cotées s'est concrétisée par la création d'une commission ad hoc du jury pour plancher sur un nouveau questionnaire spécifique. "L'ouverture, l'innovation ne sont pas des domaines réservées aux grands groupes : nous nous efforçons de traiter des thématiques concernant tout le tissu industriel. L'an dernier, de grands groupes comme EDF, mais aussi de plus petits comme Pierre Fabre, ont été récompensés", rapelle Vincent Cornet, directeur général adjoint d'Altedia.

Les questionnaires seront adressés aux entreprises du CAC 40, du SBF 250 et non cotées ayant participé au prix l'an dernier début septembre. Les sociétés non cotées souhaitant concourir et qui ne l'auraient pas reçu devront se manifester au plus tard le 15 septembre auprès d'Altedia (*). Pour concourir, les entreprises - cotées, comme non cotées - devront remettre leur questionnaire fin septembre.

(*) contact :

Anne Anquetil-Lelièvre
Altedia, 5 rue de Milan - 75319 Paris Cedex 09
Aanquetil-lelievre@altedia.fr
tél. : 01 63 16 33 98

Réagir