L'épargne salariale bat tous ses records

 |   |  328  mots
La Tribune Infographie / SSAULNIER
La Tribune Infographie / SSAULNIER (Crédits : La Tribune Infographie / SSAULNIER)
Selon l'enquête annuelle menée par l'AFG, les Français détenaient fin 2010 pour 88,6 milliards d'euros d'actifs qui leur ont été attribués au titre de l'épargne salariale. Ce niveau record s'explique en partie par le succès grandissant de ce mode de rémunération qui intéresse de plus en plus de PME.

L' épargne salariale a poursuivi son rebond en 2010 atteignant même un plus haut historique en termes d'actifs gérés, selon les chiffres publiés lundi par l'Association française de la gestion financière (AFG).  Selon l'enquête annuelle sur l' épargne salariale menée par l'AFG, les encours d' épargne salariale ont atteint 88,6 milliards d'euros au 31 décembre 2010, contre 84,8 milliards un an auparavant et 71,42 milliards en 2008. Le précédent record en la matière établi en 2007 était de 87,6 milliards d'euros.

Au total, les fonds investis principalement en actions représentent 44,5 milliards d'euros, contribuant ainsi de manière significative au financement des fonds propres des entreprises, précise l'association représentant les professionnels français de la gestion d'actifs. "Au 31 décembre 2010, 243.219 entreprises disposent d'un plan d'épargne salariale, soit une hausse de plus de 6% par rapport au 31 décembre 2009, confirmant ainsi l'intérêt croissant porté à ces dispositifs par les entreprises, en particulier celles de moins de 250 salariés dont le nombre a augmenté de 6 % en 2010 pour s'établir à 236.996", ajoute l'AFG dans un communiqué.

Les fonds solidaires continuent de progresser, relève l'association soulignant que l'an dernier leur actif est passé de 1 milliard à 1,5 milliard tandis que les encours des fonds ISR (investissement socialement responsable) ont atteint 8,7 milliards d'euros (+123 %). Les versements sur des dispositifs d' épargne salariale ont progressé de 12,7%, à 13,3 milliards d'euros en 2010, grâce principalement à la progression des versements volontaires des salariés. 

Le montant des rachats s'est élevé à 10,6 milliards, soit un solde net de souscription de 2,7 milliards d'euros dont plus de 880 millions d'euros dans les PERCO (plan d' épargne pour la retraite collectif).  "Les deux principaux cas de déblocages anticipés restent la cessation du contrat de travail, avec un montant moyen débloqué de près de 3.250 euros pour plus de 480.000 salariés, et l'achat de la résidence principale qui a concerné près de 195.000 foyers en leur permettant de financer leur projet à hauteur de 7.960 euros en moyenne", explique l'AFG.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 11:09 :
Effectivement de plus en plus d'entreprises mettent en place des accords d'intéressement avec possibilité de verser l'argent sur un PEE ou un PERCO, Il n'y pas de cotisations sur ces sommes à part la CSG ce qui est beaucoup plus intéressant. Sinon pour une prime de 500 net, le coût pour l'employeur est de 1000 ? et payer autant de cotisations pour avoir une retraite de misère, beaucoup de salariées du privé font leurs comptes, il vaut mieux épargner que payer des cotisations aux paniers percés de la Sécu. Il y a quelques années on disait il faut cotiser pour la retraite, maintenant on a l'impression de jeter l'argent par les fenêtres avec toutes leurs cotisations qui ne cessent d'augmenter et les retraites du privé qui diminuent chaque année.
a écrit le 14/06/2011 à 10:12 :
Un beau matin on va se réveiller avec la joie d'apprendre que le gouvernement va nous piquer cette épargne et pour ne pas gonfler sa dette, il va te nous concocter un scénario d'enfer, style pas d'intérêt mais abattement fiscal ou quelque chose dans ce genre pour dire qu'il ne s'agit pas d'un emprunt..
a écrit le 14/06/2011 à 7:20 :
Alors les p'tits gars ? Il faut CONSOMMER !! .... c'est ce que l'on va entendre ces prochains jours. Il faut consommer, vider votre épargne pour relancer l'économie. Il n'y a pas d'autre modèle économique pour l'UMPS !!
Réponse de le 14/06/2011 à 8:42 :
T'inquiéte pas coco...ils vont consommer des produits PAS fabriqués en France!
a écrit le 14/06/2011 à 4:32 :
Certains prédisaient la mort du capitalisme, ils vont être (encore) déçus.
a écrit le 13/06/2011 à 14:53 :
ce serat un plouf a moment de prendre la retraite,1929 est proche et souhaitable
Réponse de le 13/06/2011 à 15:11 :
Encore un aigri qui ne comprend rien a la bourse et aux actions.
Réponse de le 13/06/2011 à 16:56 :
C'est vrai Ben
Réponse de le 14/06/2011 à 2:23 :
Heuuuuuh en tous cas il vaut mieux vérifier qu'il n'y a pas un remplaçant des subprimes dans les plans d'épargne ... vous n'êtes pas d'accord RUBIS et Ben ??? non vous prenez n'importe quel épargne n'importe comment vous ? Et puis avec l'inflation qui va arriver ... les taux d'intérêts de certains placements sûrs risquent de ne plus être très rentables (bon si on se met a comparer les taux d'intérêts avec l'inflation vous allez dire que c'est du masochisme ...)
Réponse de le 14/06/2011 à 16:22 :
Ya plus qu'une solution, garder tout ça dans son matelas et s'acheter quelques Pitbull avec un bon fusil de chasse. Les liquidités, ya que ça de vrai !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :