Chaque heure on épargne en moyenne 1,14€ en Suisse contre 0,37€ en France

 |   |  445  mots
Nos voisins helvétiques sont largement champions du monde de l'épargne.
Nos voisins helvétiques sont largement champions du monde de l'épargne. (Crédits : © Ruben Sprich / Reuters)
Imbattables. Les Suisses épargnent en moyenne trois fois plus d’argent que les Français et près de deux fois plus que les Suédois, pourtant deuxième au « classement des pays où l’on épargne le plus » réalisé par Expert Market.

Les ménages suisses arrivent à épargner près de 10.000 euros par an, soit trois fois plus que les Français (3.279,50 euros par an en moyenne) ! Avec exactement 9.936,58 euros en moyenne par an les Helvètes sont donc les champions du monde de l'épargne, selon le classement réalisé par Expert Market, dont les résultats ont été publiés le 3 octobre 2016, grâce à un taux d'épargne de 19.03% pour un revenu annuel moyen de 52.226,30 euros. Un montant bien plus élevé que dans l'Hexagone, rendant plus facile la possibilité d'épargner, le revenu annuel moyen en France étant "seulement" de 36.898,03 euros. Le reste du podium est Scandinave, la Suède (5,751.78 euros/an) et la Norvège (4,148.68 euros/an) se classant respectivement deuxième et troisième.

Expert Market décline ses calculs, basés sur le rapport entre le salaire annuel moyen et le taux d'épargne des ménages par pays (tous les deux fournis par l'OCDE), en mois, en jour et en heure. Ainsi, les Suisses épargnent plus d'un euro par heure (1,14) alors que nous ne mettons que 37 centimes de côté dans le même laps de temps. Nos voisins Belges font encore moins bien, avec seulement 25 centimes épargnés par heure. L'épargne rapportée au mois est probablement la plus pertinente pour comprendre la mentalité des différents pays : en Suisse, le montant moyen épargné par mois s'élève à 828,05 euros. En Allemagne, il est de 318,89 euros et de 273.29 euros en France.

Huit pays avec un taux d'épargne négatif

De l'autre côté de l'Atlantique, les Américains préservent en moyenne 217,38 euros par mois, alors que leur salaire annuel moyen est plus élevé que celui des Suisses (52.516,99 euros).  Les autres pays d'Amérique du Nord font moins bien : les Canadiens épargnent 135,90 euros par mois et les Mexicains 59,39 euros. Ces derniers ont cependant un meilleur taux d'épargne que les USA (5,36% contre 4,97%), leur salaire annuel moyen étant nettement moins élevé.

Dans huit pays de l'étude, le taux d'épargne est négatif et l'épargne par période l'est donc également. Ainsi, les Britanniques "perdent" 1 centime d'euro par heure et 67 euros par an, en moyenne. Pour d'autres pays, les chiffres sont plus inquiétants : au Portugal, avec un taux d'épargne de -4,07% et un salaire annuel moyen de 21.560,82 euros, la perte s'élève à 876,45 euros par an. La Grèce se classe, malheureusement sans grande surprise, à la dernière place du classement, avec une perte annuelle moyenne de 3.895,75 euros pour un salaire annuel moyen de 22.550,09 euros. Ce qui correspond à un taux d'épargne de -17,28%...

Lire aussi : Pourquoi la France est-elle championne d'Europe de l'actionnariat salarié ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2016 à 11:34 :
Au sujet des montants épargnés : ce chiffre là veut rien dire il faut regarder les proportions: les suisses gagnent deux fois plus que les Français MAIS tout est deux fois plus chère chez eux.

Quand au taux d'épargne : les suisses épargnent plus en épargne financière mais très peu arrivent à devenir propriétaire alors qu'en France on épargne plus volontiers via sa résidence principale ce qui augment encore notre taux d'épargne lorsque nous sommes en phase d'acquisition, en effet rembourser son emprunt immobilier c'est aussi épargner ....
a écrit le 04/10/2016 à 0:37 :
Ce taux d'épargne moyen ne dit pas grand chose du quotidien de bcp de Suisses assaillis par la vie (très) chère, des loyers hors de prix, des assurances maladie privées parmi les plus onéreuses au monde (et en augmentation constante). Une somme épargnée médianne (par an) aurait été à ce titre bien plus intéressante !

D'autant plus quand on sait que les Suisses sont les champions d'Europe de l'endettement privé ! Les Suisses seraient donc les rois de l'épargne ET de l'endettement ?! La réalité, c'est qu'une petite minorité gagne et épargne bpc, quand les autres sont obligés de s'endetter pour le quotidien.

Un peu comme partout, au final. Y'a juste plus de TRES riches en Suisse, ce qui fait de beaux chiffres.
Réponse de le 04/10/2016 à 11:25 :
le revenu annuel médian des ménages français est d'un peu moins de 30 000 euros pour une moyenne de 36 000 euros.

Concrètement, il est évident que la masse de l'épargne est réalisée par les 10% les plus riches, en France comme partout ailleurs dans le monde. Et comme c'est cette épargne qui rapporte, les gros patrimoines ont tendance à grossir beaucoup plus vite que les petits.
Réponse de le 04/10/2016 à 19:08 :
Les salaires présentés ici prennent déjà en compte le coup de la vie. L'assurance maladie suisse est relativement peu onéreuse par rapport au salaire et de nombreux subsides sont disponibles pour les plus démunis.

Si la Suisse n'est bien sur pas un pays de cocagne et qu'il y a des pauvres comme partout, le niveau de vie est y globalement nettement plus élevé qu'en France.

Pour ce qui est de l'endettement privé, on oubli souvent de dire qu'il s'agit très majoritairement d'un endettement hypothécaire complètement artificiel.
Il n'y a pas de limite de temps pour rembourser son hypothèque en Suisse et une bonne partie des suisses propriétaires conservent cette hypothèque dans le but de faire baisser leurs impôts.

Tout ça pour dire que certes, en Suisse comme ailleurs, ce sont souvent les plus riches qui épargnent et qu'il y a bien sur des gens pour qui le quotidiens est difficile. Néanmoins, compte tenu du niveau de vie moyen des suisses par rapport à celui de leurs voisins, il n'est pas étonnant que leurs taux d'épargne soit plus élevé.

N'oublions pas aussi qu'ils ont une population globalement plus agée, que le taux d'occupation est de 80% et le taux de chômage de 4% ce qui accentue encore les différences.
a écrit le 03/10/2016 à 18:52 :
Les Suisses sont meilleurs car ils participent aux décisions de leur société par votation successives , d'ailleurs c'est le premier pays d'Europe à être aussi démocratique . Il y a de la graines à prendre pour beaucoup qui s'arrogent les droits de penser pour les autres .
Réponse de le 03/10/2016 à 23:48 :
Tt à fait raison! si seulement ils nous laisseraient le choix...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :