L'assurance vie en baisse pour la première fois depuis 2013

 |   |  332  mots
L'assurance vie est probablement pénalisée par les faibles rendements des fonds investis en euros.
L'assurance vie est probablement pénalisée par les faibles rendements des fonds investis en euros. (Crédits : reuters.com)
Cela faisait près de trois ans que l'assurance vie n'avait pas connu ça. Le placement préféré des Français a connu en octobre 2016 sa première décollecte depuis fin 2013. Faut-il s'en inquiéter ?

Le mois d'octobre 2016 restera comme un mois noir pour les produits d'épargne français. Après le livret A et le Livret de développement durable (LDD), c'est au tour de l'assurance vie de connaître un mois de décollecte, selon les statistiques de la Fédération française de l'assurance (FFA) publiées le 24 novembre 2016.

Les épargnants français ont retiré 10,2 milliards d'euros de leurs contrats d'assurance vie, en ne déposant "que" 10,1 milliards d'euros, la décollecte s'établissant donc à 100 millions d'euros. Elle fait suite à une collecte nulle au mois de septembre. De très faible ampleur, la décollecte de l'assurance vie est surtout notable car elle n'était plus intervenue depuis la fin de l'année 2013.

Un encours toujours considérable

Les sommes versées par les épargnants sur leur contrat étant bien plus élevées que les deux mois précédents (8,4 milliards d'euros en août et 9,6 milliards d'euros en septembre), ce sont les retraits qui ont atteint un niveau anormalement élevé. Comme pour le livret A et le LDD, le fait que le mois d'octobre soit celui de paiement de l'impôt sur le revenu n'est probablement pas étranger à cette dynamique. Certains épargnants peuvent également se servir de leur assurance vie pour payer leurs impôts locaux (taxe foncière, taxe d'habitation) voire même leur Impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Les épargnants sont peut être également un peu refroidis par les taux atteints par les fonds en euros, qui ne cessent de chuter depuis plusieurs années. Cette première décollecte suffira-t-elle à faire perdre à l'assurance vie son statut de placement préféré des Français ? Avec son encours toujours considérable de 1.621 milliards d'euros à fin octobre 2016, il bénéficie d'une bonne marge. A titre de comparaison, l'encours cumulé du livret A et du LDD s'élève à 357,4 milliards d'euros, ces deux livrets étant toutefois soumis à des plafonds de versement qui limitent de fait leur encours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2016 à 8:42 :
D'une manière ou d'une autre, on nous fera payer les dettes que nos irresponsables ont engagé! Jusqu'à maintenant la France était souveraine par le fait que les français possédaient la richesse du pays et donc récalcitrant a ce que l'on voulaient leur imposer de l'extérieur! Dorénavant ils seront bien plus docile a se fondre dans la masse européenne!
a écrit le 29/11/2016 à 8:38 :
les mesures dissuasives a l'epargne et la progression du pauperisme portent leurs fruits :: bravo la dream team rose !
a écrit le 29/11/2016 à 4:14 :
Avec un rendement nul, une sécurité désormais limitée également à 100000 euros, dont même ce montant n'est pas garanti parce que le fonds de solidarité ne le permet pas, une taxation démente, l'impossibilité de la liquidité de ses fonds, la question que je me pose, c'est pourquoi des gens continuent de mettre de l'argent sur une assurance-vie qui n'a d'assurance que le nom.
a écrit le 28/11/2016 à 18:44 :
si les français décollectent leur épargne de précaution pour payer leurs impôts c'est que la fiscalité atteint un niveau insupportable dans ce pays ; il faut vite réformer et simplifier la vie politique de notre pays elle nous coute beaucoup trop cher
Réponse de le 29/11/2016 à 9:32 :
@bourdiga
J'ai fait le calcul, avec mes revenus de de 3500€/mois environ (salaire + loyers perçus) :

- Je paye 1700€ par mois (IR + TF + TH + côtisations salariales) pour mon abonnement au meilleur système de santé au monde, une assurance nationale qui m'indemnise si je tombe au chômage, une flopée de services publics (Police, Pompiers, Secours, Hôpital Public, Justice, Administration et plein d'autres), l'entretien des rues à proximité de l'appartement dans lequel je vis et de celui que je possède et que j'ai mis en location, le meilleur réseau de transports publics au monde à proximité des deux, et encore une liste kilométrique de services.

- A côté de cela, je paye 1200€ par mois (loyer) le droit de vivre dans un deux pièces défraîchi à 15 minutes à pied du métro, et je me prépare à payer 500 000€ un trois-pièces d'occasion là où il y a du boulot (les mensualités vont nous revenir à environ 1500€ pour moi et 1500€ pour ma conjointe, le tout pendant 25 ans), le tout vendu par un baby-boomer qui a acheté le bien neuf pour moins de 200 000€. Et effectivement, pour ça, je vais assécher mon Assurance Vie.

J'analyse, et je vois que ce n'est pas "la fiscalité" qui a "atteint un niveau insupportable dans ce pays".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :