Le taux du Livret A est maintenu à 0,75%

 |   |  428  mots
Le fort niveau de collecte du premier semestre 2017, de 10 milliards d'euros, témoigne de sa popularité continue auprès des Français.
Le fort niveau de collecte du premier semestre 2017, de 10 milliards d'euros, témoigne de sa popularité continue auprès des Français. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le taux d'inflation de 0,7% au mois de juin a incité le gouverneur de la Banque de France à proposer le maintien du taux de ce placement très populaire. Le gouvernement a décidé de suivre ces recommandations.

Sur proposition du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, le gouvernement a décidé ce jeudi de maintenir à 0,75% le taux du Livret A, annonce Bercy dans un communiqué.

Le taux de rémunération du Livret A et du livret de développement durable et solidaire (LDDS) est fixé à 0,75%, son plus bas niveau historique, depuis août 2015. Il est révisable deux fois par an, en janvier et juillet, en fonction d'une nouvelle formule de calcul qui, comme la précédente, prend en compte les niveaux des taux du marché monétaire et de l'inflation hors tabac mais lissés sur une période de six mois pour éviter les à-coups temporaires.

Le gouverneur de la Banque de France a pris en compte la diminution de l'inflation (hors tabac) en fin de semestre. Elle est de 0,7 % en juin, soit un niveau proche de celui de fin 2016. Par ailleurs, les taux de marché restent extrêmement faibles, voire négatifs pour les maturités les plus courtes.

10 milliards d'euros de collecte au premier semestre

"Cette décision maintient l'attractivité du Livret A", placement garanti par l'Etat, intégralement défiscalisé et non soumis aux prélèvements sociaux, souligne le ministère de l'Economie et des Finances. Le fort niveau de collecte du premier semestre 2017, de 10 milliards d'euros, témoigne de sa popularité continue auprès des Français.

Le maintien du taux du Livret A à 0,75 % bénéficie également au secteur du logement social, contribuant ainsi à l'effort de construction et de rénovation du parc social, qui constitue "une priorité pour le gouvernement", selon Bercy.

Pas de taxation du Livret A

Cette annonce intervient quatre jours après la polémique, suscitée par une information du Journal du Dimanche, mentionnant une possible taxation du Livret A. Les ministères de l'Economie et des Comptes publics ont immédiatement démenti la nouvelle. "Le projet de loi de finances pour 2018 n'inclura donc aucune mesure en ce sens", ont-ils ajouté dans un communiqué.

Selon Bercy, "les réflexions évoquées sont conduites dans le cadre du Conseil des prélèvements obligatoires", instance de réflexion indépendante rattachée à la Cour des comptes. Or les travaux de cet organe "éclairent mais n'engagent pas le gouvernement", assure-t-on. Emmanuel Macron, pendant la campagne, s'était engagé à appliquer une taxe forfaitaire de 30% sur l'ensemble des revenus du capital mobilier, appelée "flat tax", mais en assurant que les Livret A, les PEA et les contrats d'assurance vie ne seraient pas concernés par cette mesure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2017 à 15:35 :
En contrepartie du maintien du Livret A a 0,75 % les pouvoirs publics auraient pu supprimer le système des quinzaines (qui date du temps de la marine a voile)et qui n'existe plus ailleurs en Europe : le taux réel en cas de mouvements importants ( en cours de quinzaine )peut tendre vers zéro ....
a écrit le 17/07/2017 à 9:03 :
Le laminage de la classe moyenne continue
a écrit le 16/07/2017 à 9:10 :
C'est royal 0,75%, je regardais les livrets bancaires fiscalisés, eux : 0,3% et 0,4% (il faut soustraire 15,5% de CSG/CRDS/... chaque début d'année sur les intérêts, et déclarer ces maigres intérêts avec les revenus) mais sans plafond.
a écrit le 15/07/2017 à 20:12 :
Je pense qu'il aurait fallu attribuer 1% jusqu'à environ 8KEuros et 0,5 ou moins au delà. Cela pénaliserait moins la catégorie moyenne basse.
a écrit le 14/07/2017 à 23:31 :
Il y a longtemps que je n'ai plus rien sur ce placement. Ni ailleurs.....
a écrit le 14/07/2017 à 16:09 :
En même temps pour recadrer un peu la chose, c'est même pas 1 pour cent de rendement, autant dire que même défiscalisé ça rapporte au moins autant que de zapper le petit noir du matin au bar de temps en temps, faudrait un peu arrêter avec le "placement historique préféré des français", ça fait des années que ça pue la fin de siècle c't'histoire, faudrait peut-être passer le cap à un moment...
Réponse de le 15/07/2017 à 8:03 :
comme préconisait un ancien footballeur .....retrait total
Réponse de le 15/07/2017 à 13:56 :
@Haro: sauf que Cantonna préconisait pour les autres, mais qu'il a conservé ses propres comptes et ceux de son épouse :-)
a écrit le 14/07/2017 à 15:58 :
Un taux scandaleux

L'application de la nouvelle formule(moins généreuse que la précédente )permet de trouver un taux de 1,10 % en prenant le taux d'inflation sur six mois comme prévu dans la formule : un taux de 1 % aurait été encore en dessous du taux moyen de l'inflation sur 6mois. Merci À nos dirigeants pour les baisses d'impôts dont vont surtout bénéficier les contribuables les plus aisés au détriment de l'epargne populaire et de la dette qui va encore croître pour les générations futures.
a écrit le 14/07/2017 à 15:14 :
C'est encore les retraités qui seront touchés avec le maintien de la rémunération du livret A à 0,75% sur les conseils du gouverneur de la banque de France qui aujourd'hui doit jubiler depuis le temps qu'il essaye cette stratégie. Pourquoi les retraités encore touchés: Un retraité ne peut pas se permettre d'investir en bourse et de prendre des risques à un âge avancé tout simplement.
Réponse de le 14/07/2017 à 18:38 :
Les retraités laissent une ardoise de 2000 milliards aux générations futures donc ils feraient bien de se souvenir qu'ils vivent sur le dos de celles-ci. Le retraité a eu toute une vie de travail pour préparer sa retraite. S'il a joué à la cigale de la fable qu'on lui a appris à l'école primaire, qu'il ne vienne pas pleurer.
Réponse de le 15/07/2017 à 17:30 :
@truc
Vous avez vu ça où pour las 2000 Mdrs ? Parce que vous pensez que les retraités sont des nantis ? "Le retraité à eu toute sa vie de travail" la plupart ont toujours travaillé au delà des 35 h, et ils n'ont pas tous atteint l'âge de la retraite tout ça pour des salaires souvent de misère. Combien de travailleurs n'en ont même pas profitez justement à cause de leur travail pénible. Vous croyez que les salaires étaient mirobolants. Il n'y a que les fonctionnaires qui s'en tirent à peu près et encore. Vous confondez les retraités avec les copains milliardaires de Macron. Adressez-vous à eux et à tous les profiteurs du système pour la dette et foutez la paix aux retraités, il ne vous demande rien et ne veulent pas entendre vos inepties ?
a écrit le 14/07/2017 à 10:08 :
Comme nous le savons tous, il y a plusieurs indices INSEE de l'inflation: avec tabac, sans tabac....; bientôt les indices avec et sans SNCF, taxe d'habitation, métro (parisien, bien sûr!); etc. L'imagination de nos gouvernements est sans limite, et comme l'insuffisance de notre Parlement est à l'image de cette imagination, la malhonnêteté est au rendez-vous.
a écrit le 14/07/2017 à 9:29 :
Merci mon bon seigneur pour ce cadeau à nous les riens...
a écrit le 13/07/2017 à 22:22 :
"Le fort niveau de collecte du premier semestre 2017 témoigne de sa popularité continue", sauf que quand t'as pas autre chose, tu prends ce qu'il y a :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :