Logement social : le taux du livret A maintenu à 0,75% pendant deux ans ?

 |   |  485  mots
Le livret A pourrait être un des leviers de la grande réforme du logement prévue par le gouvernement.
Le livret A pourrait être un des leviers de la grande réforme du logement prévue par le gouvernement. (Crédits : REUTERS/Gonzalo Fuentes)
Dans l'optique de garantir le financement des sociétés HLM, le gouvernement pourrait décider de limiter la rémunération du livret A à sont taux actuel pendant deux ans.

Le placement préféré des épargnants français est aussi un enjeu énorme en matière de logement. Consacrés en grande partie au financement du logement social, les 270,1 milliards d'euros (à fin juillet 2017) présents sur les plus de 61 millions de livret A français représentent une manne financière énorme pour les bailleurs sociaux. Et le gouvernement pourrait bien s'en servir dans sa grande réforme du logement.

Selon une information publiée par L'Opinion, "le gouvernement prévoit donc de bloquer la rémunération du livret préféré des Français à sont taux actuel, historiquement bas (0,75%), pendant deux ans". Le taux de rémunération du livret A serait alors totalement décorrélé de l'inflation (hausse des prix), qui est en train de remonter, et en fonction de laquelle il est normalement calculé.

Livret A versus APL

Maintenir le taux du livret A à ce niveau historiquement bas serait en réalité une contrepartie accordée aux société HLM, qui pourraient ainsi bénéficier de conditions de crédit avantageuses, les fonds du livret A étant en grande partie consacrés au financement du logement social (voir plus bas).

Si le gouvernement fait un geste en direction des sociétés de gestion des HLM, c'est parce qu'il compte "contraindre juridiquement les bailleurs sociaux du secteur réglementé à baisser leurs loyers", selon L'Opinion, afin de contrebalancer une nouvelle baisse des aides au logement. Une baisse des APL allant jusqu'à 60 euros par mois dans les zones HLM est en effet à l'étude dans le cadre du plan logement du gouvernement, selon des sources concordantes citées par l'AFP.

> Lire aussi : Faut-il faire la peau aux aides au logement, accusées d'augmenter les loyers ?

Comment est utilisé l'argent du Livret A ?

Les 270 milliards d'euros d'encours du livret A sont gérés par la Caisse des dépôts et consignations, qui gère aussi les fonds provenant du livret de développement durable et du livret d'épargne populaire, et par les banques dans lesquelles les particuliers ouvrent leur livret. Les fonds détenus par les banques sont consacrés à l'ouverture de financement pour les PME, alors que ceux détenus par la Caisse des dépôts sont répartis entre plusieurs missions de financement : le remboursement de la dette de la zone euro, un stock de prêt pour les collectivités locales et donc, surtout, le logement social.

En 2010, la Caisse des dépôts consacrait 110 milliards d'euros au financement de l'habitat social sur les 123 milliards d'euros de son stock de prêt. Les sociétés de HLM ont donc un lien direct avec le livret A et ce gel du taux de rémunération aurait ainsi pour objectif de rediriger les sommes du livret A sur le logement social.

> Lire aussi : Où va vraiment l'argent du Livret A ?

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 11:35 :
Videz son livret et laisser son argent sur son compte courant...
a écrit le 13/09/2017 à 8:26 :
hausse d'impots deguisée .LE Hollandisme n'est pas mort
a écrit le 13/09/2017 à 7:46 :
"décorrélé de l'inflation", ce qui signifie que vous allez prêter votre argent à perte ! Mais le système français est conçu de manière à ce que vous n'ayez aucun autre choix parce qu'il n'y a pas d'autre choix. La bourse n'est pas faite pour les petits gars, mais elle peut servir à éponger leur maigre épargne :-)
Réponse de le 13/09/2017 à 9:17 :
@Patrickb
"le système français est conçu de manière à ce que vous n'ayez aucun autre choix parce qu'il n'y a pas d'autre choix"
J'ai un scoop : le système MONDIAL est conçu comme tel. Comme placements, vous aurez des livrets type Livret A et assurances-vie, aux rendements pathétiques en cette période de taux faméliques (à l'emprunt comme au placement), des produits adossés à la Bourses (soit gérés par vous-même, soit gérés par votre banquier mais là ce sont ses honoraires qui sont à critiquer). Et encore en France vous avez l'immobilier, qui lui offre un rendement avant et après impôt anormalement élevé par rapport à son taux de risque (<2%), si on le compare à l'intégralité des produits existants.
A noter, également, que les entreprises françaises sont les championnes d'Europe (et n°2 au monde) en termes de générosité pour ce qui est de la distribution de dividendes. Ça peut être une piste pour qui veut des rendements plus juteux...
Réponse de le 13/09/2017 à 12:28 :
@Alatar: sauf que ton scoop nous ramène à l'origine du mot, soit le livre d'Evelyn Waugh qui nous relate des faits inventés de toute pièce du fait que le journaliste en question ne peut sortir de son hôtel (ce que l'on appelle aujourd'hui les "fake news"). Les produits boursiers, je l'ai dit maintes fois, ne sont pas faits pour les petits gars. La distribution de dividendes n'est pas un indice parce que c'est la distribution du capital social de l'entreprise et que beaucoup d'entreprises distribuent pour attirer les gogos sans même offrir de bons résultats. Je souhaiterais personnellement qu'il soit possible d'avoir des comptes en devises comme dans la majorité des pays dits développés et un accès direct aux marchés étrangers :-)
Réponse de le 13/09/2017 à 13:37 :
@Patrickb
"Je souhaiterais personnellement qu'il soit possible d'avoir des comptes en devises comme dans la majorité des pays dits développés"
15 secondes sur Google :
"Où ouvrir un compte multidevises ?
De nombreuses banques proposent ce service à leur clientèle haut de gamme. Le compte peut même être ouvert en ligne en quelques minutes.
Ainsi, la plupart des grandes banques françaises et de leurs filiales 100 % en ligne pourront accéder à votre demande d’ouverture d’un compte multi-devises."
De rien, c'est moi qui régale.
Après, si les banques françaises décident de ne réserver ça qu'à la clientèle "premium", ce n'est donc pas de la faute d'un quelconque gouvernement, mais seulement de l'incompétence des banques privées.
Réponse de le 13/09/2017 à 14:34 :
@Alatar: je suis un citoyen ordinaire qui croit à l'égalité de tous et pour tous. Si un gouvernement quelconque admet des passe-droits ou privilèges, c'est anormal. J'ai des comptes en plusieurs devises parce que je ne réside pas en France et j;en connais l'utilité. Je trouve bizarre que des gens qui vivent en France, qui se proclame république égalitaire, trouvent normal que certains soient plus égaux que d'autres (Eric Blair dans le texte). C'est peut-être aussi pour cela que rien ne fonctionne plus en France :-)
Réponse de le 13/09/2017 à 16:10 :
@Patrickb
"Si un gouvernement quelconque admet des passe-droits ou privilèges, c'est anormal"
Du coup, votre vision s'explique par le fait que vous êtes à l'étranger. D'après les éléments de langage de la droite, et d'après nos champions nationaux de french-bashing, la France est une "utopie égalitariste socialo-communiste". Et au delà des mythes, la réalité, on la voit ici : demander à des banques privées d'autoriser des non-millionnaires à avoir des comptes en devise nous vaudrait d'être taxés de "bolchéviques qui veulent tuer les banques", du coup on les laisse faire.
a écrit le 13/09/2017 à 5:47 :
Ca revient à totalement dénaturer un produit d'épargne populaire ! pour le transformer en hausse d'impôt !
c'est hallucinant d'entourloupe !
Ca rappelle la vignette automobile pour " la retraite des vieux "

Normalement ca devrait être retoqué au conseil d'état
a écrit le 13/09/2017 à 0:32 :
"la rémunération du livret A à sont taux actuel "
son taux
a écrit le 12/09/2017 à 21:54 :
meme pas mal !!! il y a belle lurette que sur mon compte il n'y a plus rien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :