Présidentielle 2017 : la France a peur pour son épargne

 |   |  306  mots
Aucun des cinq candidats favoris n'arrivent à inspirer majoritairement confiance en matière d'épargne.
Aucun des cinq candidats favoris n'arrivent à inspirer majoritairement confiance en matière d'épargne. (Crédits : Reuters)
Alors qu'on aurait pu croire qu'en matière d'épargne, les Français auraient surtout craint l'élection des candidats situés aux deux bouts de l'échiquier politique, il semblerait qu'aucun des prétendants ne parviennent à les rassurer sur ce domaine.

Quand il s'agit de leurs économies, les craintes des Français n'épargnent aucun des candidats à l'élection présidentielle. C'est le principal enseignement que l'on peut tirer du dernier baromètre Odoxa -Linxea pour Les Échos sur l'impact de la présidentielle sur l'épargne publié le 29 mars 2017. Ainsi, pour les cinq candidats abordés dans le sondage, il y a davantage de Français qui pensent que les conséquences pour le rendement de leur épargne seront négatives que de personne attendant des conséquences positives.

Celui qui s'en sort le mieux, c'est Emmanuel Macron. 22% des personnes interrogées considèrent que son élection aurait des conséquences positives sur le rendement de leur épargne, 30% des conséquences négatives et 47% aucune conséquence. De l'autre côté du classement, l'élection de Marine Le Pen pourrait avoir des conséquences négatives pour l'épargne selon 55% des Français. Seulement 13% y voient des potentielles retombées positives et 31% pensent que cela n'affectera pas leurs économies.

Des écarts minimes pour les trois autres candidats

Les résultats pour les trois autres "principaux" candidats sont assez serrés, avec 41% de conséquences négatives pour François Fillon, 40% pour Benoît Hamon et 42% pour Jean-Luc Mélenchon. Les Français n'y voient surtout que très peu de potentielles retombées positives : 15% pour François Fillon, 12% pour Jean-Luc Mélenchon et 10% pour Benoît Hamon.

Le baromètre réalise ensuite un focus sur les conséquences perçues d'une élection de Marine Le Pen comme présidente de la République pour différents sujets relatifs à l'épargne. Ainsi, pour la retraite (50%), l'épargne des Français (56%) et le rendement des placements comme l'assurance vie (53%) et les taux d'intérêt, les conséquences sont estimées négatives par les Français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2017 à 3:08 :
Si Macron devient président, les partis traditionnels gagnerons certainement les legislatives et le pays sera ingouvernable. Rien que pour constituer un gouvernement, ce sera mission impossible. Ainsi l'incertitude va faire fuir les investisseurs, les jeunes cadres et tous ceux qui penseront que c'est mieux ailleurs et ils seront nombreux vu que les frontières sont ouvertes. La bourse va chutter dans de grandes proportions.Cause de la fuite des investisseurs, l'économie déjà bien malade, va empirer, faillites, licenciement, le chômage va augmenter. Et impossibilité de faire le contrôle des changes pour éviter la fuite des capitaux, c'est interdit par Bruxelles. Les français feront comme le grecs la queue aux portes des banques pour retirer leur économies, avant que le gouvernement ne bloque les comptes. L'avenir semble bien noir avec Macron.....Mais les français sont des gens raisonnables, ils ne voteront pas pour l'anarchie....
a écrit le 01/04/2017 à 11:48 :
Non seulement aucun candidats n'apporte de solution pour amener l'épargne à s'investir dans les PME mais tous oublient de parler du chômage et bien sur d'un retour au plein emploi. Une solution existe : relancer l'actionnariat régional en direct dans les TPE PME avec le retour au 9 millions d'épargnants qui investissaient en direct jusqu'en 1991 (aujourd'hui il reste moins de 3 millions d'investisseurs en bourse et seulement quelques milliers dans les Petites entreprise) Pire les Français semblent désormais admettre la fatalité du chômage comme inéluctables. Seuls deux sites croient et apportent une solution www.financement-alternatif.eu et www.ciib.fr La solution proposée est sur... www.financement-alternatif.eu et www.ciib.fr
a écrit le 01/04/2017 à 11:40 :
Non seulement aucun candidats n'apporte de solution pour amener l'épargne à s'investir dans les PME mais tous oublient de parler du chômage et bien sur d'un retour au plein emploi. Une solution existe : relancer l'actionnariat régional en direct dans les TPE PME avec le retour au 9 millions d'épargnants qui investissaient en direct jusqu'en 1991 (aujourd'hui il reste moins de 3 millions d'investisseurs en bourse et seulement quelques milliers dans les Petites entreprise) Pire les Français semblent désormais admettre la fatalité du chômage comme inéluctables. Seuls deux sites croient et apportent une solution www.financement-alternatif.eu et www.ciib.fr La solution proposée est sur... www.financement-alternatif.eu et www.ciib.fr
a écrit le 01/04/2017 à 11:16 :
Curieux cet engouement pour Macron qui pendant quatre ans a été soit dans l'inspiration soit dans la réalisation d'une politique économiquement désastreuse malgré des conditions jamais aussi favorables comme un prix du pétrole bas , des taux d'intérêts bas et une reprise mondiale.
a écrit le 31/03/2017 à 13:39 :
Un Think Tank a fait des simulations qui semblent aller dans le même sens : http://www.ifrap.org/evaluation-des-programmes-economiques-des-candidats-lelection-presidentielle

Ce sont des hypothèses, mais cela donne un aperçu de ce qui nous attend, surtout que parfois "le ramage ne correspond pas au plumage" et vice-versa.
a écrit le 31/03/2017 à 12:42 :
Une procédure d'exclusion de manuel valls du ps vat être suivit dans les sections un appel au vote fn
a écrit le 31/03/2017 à 11:41 :
Cet article ressemble fort à une pub pour Macron ! La politique, c'est faire peur aux électeurs pour qu'ils ne votent pas Le Pen ou Mélanchon, mais la réalité économique se moque du nom de la personne qui sera élue :-)
Réponse de le 31/03/2017 à 11:59 :
disons que le Pen ou Melenchon c est la sortie de la zone euro (volontaire pour marine, contrainte pour Melenchon). alors evidement pour vos economies, -20 % de devaluation c est pas terrible (a moins a voir enterre des lingots dans le jardin ou d avoir tout mit en suisse)
Réponse de le 31/03/2017 à 15:46 :
@cd: l'argument de la dévaluation est un autre argument pour faire peur aux électeurs ! Le kilo de patates produit en France ne va pas augmenter de 20% si la France sort de l'euro. En revanche, les produits importés vont eux subir le contrecoup, mais relancer l'économie française, ce n'est pas encourager les importations chinoises, n'est-ce pas :-)
a écrit le 31/03/2017 à 11:24 :
notre pays est déjà champion de l'instabilité fiscale depuis ces dernières années , nous en avons déjà eu un aperçu avec un des candidats m.fillon sous sa gouvernance en tant que premier ministre ; pas de réelle surprise avec les autres candidats
a écrit le 31/03/2017 à 9:30 :
" Celui qui s'en sort le mieux, c'est Emmanuel Macron. ..."

Et bien ces 22% vont vite déchanter s'il est élu !! Enfin, ceux qui détiennent une assurance vie pour compléter une future retraite de misère : le sieur Macron entend faire passer une taxe unique de 30% sut TOUS les placements !! Actuellement, elle est de 23% sur l'assurance vie, prélèvements sociaux inclus je vous le rappelle !!!
M Fillon lui emboite d'ailleurs le pas !!
Les autres, je ne sais pas, j'avoue mon ignorance...
a écrit le 30/03/2017 à 23:16 :
Votons Macron et indexon salaires , retraites et l'epargne sur le prix de là baguette , du petit noir et du demi pression !
Réponse de le 31/03/2017 à 9:54 :
D'accord, il vaut mieux EM😍, c'est le futur, plus jeune, non compromis, pas lié à ces partis qui nous font toujours la même rengaine du "sans moi, tu meurs" !!! Par contre avec MLP, le 8 mai, il y aura la queue devant les banques pour retirer son argent, le 9 mai, le contrôle des changes, le 10 mai le cessation de paiement sur la dette française, le 11 mai le FMI, le 12 mai, un emprunt force....
Réponse de le 01/04/2017 à 10:55 :
@Maduf : pas d'inquiétude, MLP est déjà en train de négocier un emprunt de 3 M auprès de Poutine....
a écrit le 30/03/2017 à 20:15 :
C'est sûr qu'avec le quatuor Fillon, Le Pen, Mélanchon et Hamon, ils peuvent se faire du soucis : un florilège de politiciens incompétents en la matière, toujours prêts à promettre monts et merveilles, sans payer l'addition (cf les prouesses de M.Fillon sous le quinquennat Sarkozy qu'il n'assume même pas)...Macron est le seul qui s'y connaît en la matière, comme autrefois Georges Pompidou.
Réponse de le 31/03/2017 à 9:17 :
@ Anagram: Macron qui est incapable d'expliquer où sont passés les millions gagnés chez Rothschild et à l'Elysée, qui affiche un patrimoine ridicule, vous appelez çà un bon gestionnaire ???
Réponse de le 01/04/2017 à 16:12 :
Rappelons tout de même que E.Macron était le conseiller économique de Hollande au début de son quinquennat. C'est donc lui qui a conseillé à Hollande d'augmenter les impôts de manière exagérée, ce qui a conduit à l'étouffement de l'économie Française.
J'ajoute un point qui me reste en travers de la gorge: la cession de Alcatel énergie à General Electric qui est une perte très importante sur le plan stratégique pour notre industrie nucléaire civile, puisque cette entreprise fabrique les turbines que nous mettons dans nos centrales nucléaires et qui permettent la production d'électricité.
Montebourg (pour qui je n'ai pas de sympathie particulière mais qui avait compris l'importance d'Alcatel énergie) s'était opposé à cette vente alors que l'une des premières décisions de Macron quand il est arrivé au ministère de l'économie a été de l'autoriser.
Un véritable sabotage...
a écrit le 30/03/2017 à 20:10 :
Il est clair qu'en temps de crise économique mondiale, le fric, or milliardaires, tu le perds. Plus logique, ça n'existe pas. C'est évidemment le principe du capitalisme : si pas au sommet de la chaine alimentaire, on meurt par manque de fric.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :