Le train est en retard ? Misterfox se charge de vous faire rembourser en un clic

 |   |  514  mots
Edouard Nattée, fondateur de Misterfox (2e en partant de la droite) et son équipe.
Edouard Nattée, fondateur de Misterfox (2e en partant de la droite) et son équipe. (Crédits : Misterfox)
ENTRETIEN. Edouard Nattée, fondateur de Misterfox, explique comment lui est venu l'idée de lancer en avril 2016 un service permettant aux clients de se faire indemniser en cas de retard ou d’annulation de train. 300.000 billets de train ont déjà été traités. Occasion de dresser un premier bilan et d'évoquer les futurs projets de développement.

La Tribune : Comment fonctionne MisterFox ?

Edouard  Nattée, fondateur de Misterfox : En arrivant sur notre site, l'utilisateur se connecte via un module mail (Outlook, Gmail, Yahoo, etc). Toutes les réservations de billets de train présentes dans ses mails sont automatiquement détectées et on peut donc déterminer directement celles sur lesquelles une indemnisation pour retard ou annulation est possible. L'internaute n'a alors plus qu'à cliquer sur un bouton pour lancer la procédure de réclamation. Pour sa première fois, il devra également nous donner un certain nombre d'informations nous permettant d'effectuer les démarches à sa place auprès de la SNCF, d'Eurostar ou de Thalys, comme ses coordonnées personnelles et son RIB, par exemple.

Ensuite chaque fois qu'un des trajets effectués par l'utilisateur de Misterfox rencontre un problème pouvant donner droit à un remboursement, nous le prévenons par mail de la possibilité d'effectuer une réclamation, qu'il pourra également faire en un seul clic depuis notre plateforme.

En combien de temps les demandes sont-elles traitées ?

Cela varie beaucoup selon les voyages, mais nos internautes sont en général remboursés entre 24h et 7 jours à partir du moment où ils en font la demande. Les cas plus longs ont été observés après des mouvements de grève ou après l'incendie survenu à la Gare du Nord au mois de juillet.

Si le service est totalement gratuit pour l'utilisateur, quel est le modèle économique de Misterfox ?

En effet, le service est gratuit pour l'internaute car on ne prélève aucun pourcentage sur le montant remboursé par le transporteur, que cela passe par un virement ou par bon d'achat. L'objectif de Misterfox est de créer une audience d'utilisateurs suffisamment forte à laquelle on pourra proposer d'autres services. On a par exemple un partenariat avec LeKiosk qui permet à nos internautes de bénéficier de titres de presse gratuitement au format numérique. On réfléchit également à une solution permettant d'obtenir des billets de train moins cher grâce à notre plateforme, ce qui nous donnerait le statut d'affilié auprès des transporteurs concernés.

Quoi qu'il en soit, notre modèle économique ne dérogera pas à deux de nos principes : on ne vend pas les données personnelles à des tiers et chaque service doit être dans l'intérêt pour le consommateur. Il faut que cela lui permette de faire valoir ses droits afin d'économiser de l'argent.

S'étendre à d'autres modes de transports, comme le bus par exemple, est-il envisageable ?

Oui nous travaillons actuellement pour ajouter d'autres transporteurs à notre plateforme mais cela entraîne quelques complications, à partir du moment où elle rend le principe de Misterfox moins directement identifiable.

Quelles sont vos autres pistes de développement ?

On es en train de lancer le site CleanFox, qui permet à l'internaute de se désabonner d'un seul coup de toutes ses newsletters qu'il ne souhaite plus recevoir. Quand on sait que l'envoi d'un email représente une émission moyenne de 19 grammes de CO2, il est nécessaire d'injecter un peu d'intelligence là-dedans...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2016 à 14:25 :
Ce qui est dommage avec Misterfox, c'est que leur système recherche directement dans notre boîte mail. C'est un problème car lorsque qu'on supprime ses mails pour éviter de les stocker inutilement, Misterfox ne peut plus détecter les billets achetés et du coup les trains en retard... C'est un peu contradictoire avec "On es en train de lancer le site CleanFox, qui permet à l'internaute de se désabonner d'un seul coup de toutes ses newsletters qu'il ne souhaite plus recevoir. Quand on sait que l'envoi d'un email représente une émission moyenne de 19 grammes de CO2, il est nécessaire d'injecter un peu d'intelligence là-dedans..." D'un côté il faut stocker ses emails, de l'autre côté il faut éviter d'en envoyer ?!

Pourquoi ne pas autoriser Misterfox à chercher dans notre compte Voyages sncf ou Captaintrain ?
a écrit le 02/08/2016 à 8:55 :
Apres les syndicats qui essayent désespérément de couler Air France, voici des petits malin décidés à vivre sur le dos d'un service public, la SNCF...
Moi, quand un de mes moyens de transport a un peu de retard je n'en fais pas un plat. Au fait, vous attaquez qui quand il y a des heures de bouchons sur la route pour vous faire ´rembourser' ???
Réponse de le 04/08/2016 à 11:41 :
A Cadsup,
Attendre d'un fournisseur de service, le service pour lequel on le paye et être en droit de recevoir compensation quand ce service n'est pas atteint est l'un des principes de base du commerce de service.
Il en va pour Air France, comme pour la SNCF comme pour tout autre fournisseur de service, qu'il soit public ou privé et ce quel que soit le domaine.
Dans ce cadre, qui vit sur le dos de l'autre s'il n'y a pas compensation quand le service n'est pas délivré, est-ce le client ou le fournisseur?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :