La Tribune

Immobilier : le moment est-il bien choisi pour investir dans une SCPI ?

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  297  mots
Par Alexandre Claudet, directeur général délégué de Perial placements

Alexandre Claudet, directeur général délégué de Perial Placements

Pour ceux qui cherchent un placement d'épargne sécurisé avec des rendements de bon niveau, les SCPI peuvent être des véhicules particulièrement intéressants, notamment celles qui privilégient l'immobilier de bureau.

Il s'agit d'un produit d'épargne de long terme investi en immobilier, offrant des revenus réguliers de l'ordre de 5 % à 7 % l'an historiquement, grâce au versement d'un dividende trimestriel. Celui-ci provient des loyers des immeubles de bureaux, indexés sur le coût de la construction, ce qui permet de se prémunir contre l'inflation. D'un point de vue conjoncturel, deux raisons rendent ces SCPI particulièrement attractives aujourd'hui.

D'une part, ce marché avait connu un pic en termes de prix en 2008, a subi une correction en 2009 et, depuis, dégage des rendements intéressants en cohérence avec la valeur des biens sur le marché.

Des crédits à taux encore bas

D'autre part, les taux des crédits immobiliers sont, malgré la hausse récente, encore bas. Les acquéreurs de parts de SCPI à crédit bénéficient donc d'un double effet de levier : un différentiel significatif entre le taux du crédit et celui des SCPI et la possibilité de déduire les intérêts d'emprunt des revenus fonciers.

Un conseil : privilégiez une SCPI créée récemment ou aux encours encore modestes mais affichant une forte collecte. Car elles sont en phase d'acquisition d'immeubles à un moment où les conditions de marché sont favorables. Et, pour peu que la SCPI se préoccupe des problématiques environnementales, elle pourra anticiper les contraintes énergétiques qui ne manqueront pas de lui être imposées à l'avenir par la réglementation, suite notamment au Grenelle de l'Environnement.

Réagir

Commentaires

CADOUDAL  a écrit le 24/08/2011 à 8:52 :

C'est comme dans tout, il faut savoir diversifier son portefeuille afin d'équilibrer les gains ou les pertes en cas de crise. Lorsque l'on investit dans SCPI ce n'est pas dans le domaine du court terme, l'action se bonifie au fur et à mesure des années. J'en veux pour preuve UNIBAIL, qui valait une vingtaine d'euros il y a une dizaine d'années et qui vaut maintenant 14O euros avec des perspectives de 18O. Evidemment il y a toujours un risque, mais lorsque la société est bien menée, avec une stabilité de l'équipe dirigeante, nous avons un retour avec le dividende. Aujourd'hui il faut attendre que la situation bancaire se stabilise, que les sociétés fassent le point de l'impact de la crise sur leur valeur, puis après nous pourrons réinvestir dans la mesure ou l'imposition ne devienne pas insupportable. Là c'est un autre probléme.

warf  a écrit le 21/02/2011 à 11:56 :

De la bonne propagande... Quel que soit le moment, c'est toujours le bon pour acheter d'après les vendeurs immobiliers.

"elles sont en phase d'acquisition d'immeubles à un moment où les conditions de marché sont favorables" Hihi