La Tribune

Le niveau des prix immobiliers inquiète les Français

Copyright Reuters
Copyright Reuters
 |   -  216  mots
Alors que les prix immobiliers poursuivent leur hausse, le moral des ménages se dégrade.

Les prix de l'immobilier poursuivent leur progression. Au deuxième trimestre 2011, sur l'ensemble de la France, appartements et maisons, ils ont augmenté de 3,3%. Cette hausse a été plus marquée en province (4,3%) qu'en Ile-de-France (1%). Il s'agit du cinquième trimestre consécutif de progression. "Les prix retrouvent leur niveau de 2007", note René Pallincourt, président de la Fnaim.

Et cette hausse des prix pèse sur le moral des ménages. En effet, près d'un ménage sur deux estime que les prix vont encore progresser au cours des six prochains mois. Ils ne sont que 9% à envisager une baisse.

Et alors que les ménages étaient encore 36% en décembre 2010 à estimer qu'il était facile d'obtenir un crédit immobilier, ils ne sont plus de 29% aujourd'hui. Même constat pour l'attractivité des taux : les Français interrogés étaient 62% en décembre à trouver les taux de crédits immobiliers attractifs, ils ne sont que 44% en juin 2011. "Pour les Français, la perception de réaliser des bonnes affaires continue à s'amoindrir", déplore René Pallincourt.

Pour l'ensemble de l'année 2011, la Fnaim prévoit une stabilisation de la hausse des prix entre 3 et 6%. "Mais il pourrait y avoir de nouvelles baisses de prix en fin d'année en cas de poursuite d'une forte remontée des taux".

Réagir

Commentaires

Héhé  a écrit le 13/07/2011 à 7:31 :

la baisse a commencée...Plus besoin de s'inquiéter !

friman  a répondu le 13/07/2011 à 9:55:

source?

Calmos  a écrit le 11/07/2011 à 12:10 :

Les français s'inquiètent de rien. Tant que la santé va, tout va. Les prix finiront par redescendre et votre moral remontera .... en 2012 lorsque Sego sera élue.

attention  a répondu le 30/07/2011 à 11:50:

ségo élue => la France immédiatement dégradée à AA+ avant même d'appliquer la moindre décision politique !

et la spirale de l'endettement tue la France en moins d'un an..

logic  a répondu le 30/07/2011 à 14:18:

Ségo, Martine ou François même cata. Les français, globalement, aiment être gouvernés par des médiocres, ça les rassure, ils ont besoins de s'identifier à leur dirigeants. La démonstration en a été faite, lorsqu'ils ont remplacé le brillant tandem Giscard- Barre par le plus médiocre des choix ; Mitterrand- Maurois. Nous ne nous en sommes pas encore relevés, sans compter qu'entre temps sont venus s'intercaler, Martine et Lionel !!!

yann  a répondu le 02/08/2011 à 20:00:

c est pourtant la droite au pouvoir depuis 10 ans....

bean  a répondu le 17/08/2011 à 19:15:

Nicolas Sarkozy est le recordman absolu de l'endettement de la France

lacepede  a écrit le 11/07/2011 à 10:01 :

Qu'est ce qui peut pousser un propriétaire parisien à vendre maintenant? Sur un an sa plus value a pu atteindre 15% , donc par exemple 150 000 euros de mieux sur un appartement familial de 100 m2 à 10Keuros le m2, et cela sans bouger une paupière. Ou trouver un tel rendement pour le cash tiré de la vente?

yann  a répondu le 02/08/2011 à 20:01:

la perspective que cela ne va pas durer?

jourdan  a écrit le 10/07/2011 à 19:31 :

Un signe inquiétant, le marché de la location à Nantes, Nice, Lyon et...... est saturé de nombreux produits ne trouvent plus de locataire, le stock augmente et les loyers sont à la baisse, la prudence est donc de mise pour les prochains mois

Héhé  a répondu le 11/07/2011 à 9:39:

Et oui, malgré la tension locative, pas mal de Scellier dans les grandes villes ne trouvent pas preneur, faute d'un prix acceptable pour le marché. La rentabilité locative est en chute libre, qui a envie de perdre de l'argent en devenant proprio bailleur ?

mimosa  a écrit le 09/07/2011 à 20:44 :

oui c'est "inquiétant" car nombre de personnes ne peuvent plus acheter le bien qu'il leur faudrait , renoncent ou s'entassent dans de petites surfaces à Paris par exemple ! depuis 10 ans la surface habitable a vu son prix doubler ! donc la possibilité d'acquérir un bien diminuée de moitié , autrement dit : ce qui valait 200 000 euros en vaut 400 000 euros et la capacité d'emprunter réduite de moitié pour nombre de familles , c'est "grave" -
le marché ne se régule plus faute d'un nombre suffisant de biens à offrir ! il faut construire d'urgence ; d'autant plus que la population augmente en France , la natalité progresse, où logerons nous tous ces enfants ?

kéké  a répondu le 10/07/2011 à 17:02:

Vous êtes un poil alarmiste à mon avis. Si les prix ont doublé en 10 ans depuis 2000 la population d'IdF n'a pas doublé. Et il en est de même dans les autres régions (voir Insee). Les raisons de la hausse de l'immobilier sont financières. Notamment la baisse des taux, les variations brutales (à la baisse) sur les actions etc. Maintenant prédire quand et comment cela va se terminer est difficile. Et les mesures de soutient ne vont pas agir dans le sens d'une baisse.
Pour un investisseur il n'est clairement plus intéressant d'investir dans l'immobilier. Il faut être patient et attendre la décrue.Par exemple suite à une hausse des taux après le défaut de la Grèce et du Portugal...

toccata  a écrit le 08/07/2011 à 23:32 :

les prix, exprimés en or, ont dégonflés de plus de 30% y compris à Paris. Qu'il y ait eu une bulle sur l'immobilier, c'est certain. La question est de savoir si la bulle perdure (euros) ou si elle s'est déjà dégonflée (Or). Il est certain que sans ressources extérieures un couple de primo-accédants ne peut plus habiter Paris, ce qui tends à conforter l'hypothèse d'une bulle toujours présente. Mais on ne peut pas négliger le soutien familial et donc l'apport d'un capital initial, auquel cas la bulle existe moins que l'inégalité sociale suivant le patrimoine des parents.

mimosa  a répondu le 09/07/2011 à 20:52:

à toccata : autrement dit ce sont aux parents à "compenser" la hausse du marché pour que les jeunes puissent acquérir malgré tout - un bien pour se loger - tant pis pour ceux qui n'ont pas les moyens 'd'arrondir" ou de "donner un apport personnel conséquent" - oui inégalité il y a , car sans parents aisés point de logement, les salaires étant insuffisants et puis comment "économiser" pour se constituer un apport avec un loyer de plus de 1000 euros mensuels ?

iCitoyen  a répondu le 11/07/2011 à 7:40:

Comparer les prix à l'or donne des tendances mais rien de plus.
Vu que les spéculateurs se ruent sur tout et que les banques centrales achètent de l'or à tous crins à cause du dollar "pourri", cela veut juste dire que tout augmente! Pas que c'est normal!

Hum  a répondu le 11/07/2011 à 9:33:

Et il est fort probable que l'or soit en bulle également...

fred  a écrit le 08/07/2011 à 14:09 :

En Esapgne aussi certains ont spéculé en pariant sur la hausse alors que les prix étaient déconnectés des capacités de remboursement d'un emprunt.
Comment un couple primo-accédant peut-il accéder à la propriété à 8000? le m2 à Paris alors que els revenus d'un couple sont de 4 à 5000? en moyenne.
Les gagnants à coup sur sont les banques, les notaires, les agents immobiliers, les constructeurs, mais les propriétaires les derniers à avoir rejoint la bulle serotn perdants... Et là on ne parle pas de portefeuille boursier de 1000?, on parle d'enveloppes de 500000? soit une vis pour payer les pots cassés donc attention au crash...

arno2244  a répondu le 08/07/2011 à 14:47:

Le revenu net moyen d'un couple à Paris est de 3 324?.

DEMONTPNEU  a répondu le 08/07/2011 à 16:44:

Paris n'est pas la France ...

Patrickb  a répondu le 08/07/2011 à 17:46:

@ Demontpneu: quoi, comment ??? Paris ne serait pas le nombril du monde ?? Tu te fais de nombreux ennemis en disant cela :-)

Style5  a écrit le 08/07/2011 à 13:08 :

Les prix parisiens, à 10 000? le m2, semblent garder un extraordinaire potentiel de hausse. A monaco, il y a des quartiers à 35 000? le m2, avec un environnement culturel moins diversifié qu'à Paris. Plus on pense que cela va baisser à Paris, plus ça monte encore et toujours et même ma belle mère me dit que l'immobilier çà ne peut que monter toujours.

Style5  a répondu le 08/07/2011 à 13:29:

D'ailleurs même à 35 000 euros le m2, un studio de 30 m2 atteint tout juste 1 Million d'euros. Que l'on pourrait ensuite louer sur une base de 5 000 euros par mois pour se faire un complément de retraite. Ce serait déja une belle retraite en soi, même si dans ce cas ce n'est pas net d'impots.

Vers l'infini et au delà  a répondu le 08/07/2011 à 13:51:

Absolument ! Et ce sans compter que des Emirs pétroliers, des industriels chinois, etc... viendront surenchérir pour payer le loyer de ce studio, donc on est plus sur un loyer à 10-12000.
Car n'oublions pas que les chinois sont extrêmement nombreux et que les des vagues de saoudiens bientôt chassés par la révolution locale se presseront à nos portes.
Achetez les yeux fermés ! La hausse de 1998-2011 n'est rien à côté de la hausse 2011-2459.

rasta  a répondu le 08/07/2011 à 14:03:

et çà vous fait rire, pendant ce temps cette hausse crée de plus en plus de pauvres qui ne peuvent se loger pour travailler à Paris. Conséquence, Paris ne sera qu'une ville de riche bobo bourgeois. Bravo la culture parisienne!!!

Vers l'infini et au delà  a répondu le 08/07/2011 à 14:35:

Mais non Rasta, on se moque des prétentions des vendeurs, qui, à se montrer trop gourmands, vont juste rater l'occasion de vendre à un beau prix avant le grand plongeon inévitable à terme.
Ceux pour lesquels ce n'est pas drôle sont ceux qui ont acheté récemment.

rasta  a répondu le 08/07/2011 à 16:00:

on est bien d'accord sur le sujet, vers l'infini et au delà, en espérant que ça n'ira pas au delà, sans faire de jeu de mots bien sûr

yann  a répondu le 02/08/2011 à 20:07:

il est toujours dispo le studio dont vous parlez? ca m interesse...

Patience  a écrit le 08/07/2011 à 11:01 :

@Dyaz
Vous êtes dans de beaux draps. Si vous avez un pépin financier vous devrez revendre mais le prix ne vous permettra pas de rembourser votre emprunt. Vous serez à la rue, après avoir payé des frais de notaire et des intérêts et vous aurez encore des dettes...
Il vous reste un espoir : que la hausse continue pendant toutes les années de votre emprunt... on croise les doigts !
C'est un erreur d'acheter cher pour profiter des taux bas. Un taux haut se renégocie, le prix est définitivement payé.

Vertu d'anticipation  a répondu le 08/07/2011 à 13:08:

Mes mensualites de pret sont de 500 euros, le niveau des loyers pour un appartement de ce type dans mon quartier est de 600 ... Donc si je dois partir pour repondre a une opportunite professionnelle, alors je mets l'apart en location. Et quand je prendrai ma retraite dans 30 ans, et bien je n'aurai plus de loyer a payer. Capiche ?

Vertu de patience  a répondu le 08/07/2011 à 13:55:

Si vos mensualités sont inférieures à votre loyer c'est que vous aviez un très gros apport. Avec un peu de patience, vous auriez pu acheter plus grand sans vous endetter avec la même somme. Vous avez investi dans une valeur condamnée à baisser.

Patrickb  a répondu le 08/07/2011 à 14:18:

@ vertu d'anticipation: sur le papier, c'est parfait comme plan...sauf que dans la réalité, c'est un peu différent :-)

Vertu d'anticipation  a répondu le 08/07/2011 à 14:46:

Arrivé a la retraite sans dette est mon objectif, mon apport etait de 35%. Je ne sais pas de combien sera ma retraite, peut etre 30% ou 40% de mon salaire moyen, voire meme peut etre nulle d'ici 30 ans... Donc sans loyer a payer, la vie de retraité dans 35 ans sera un peu plus douce meme avec une retraite qui s'annonce minable. Sachant que mon pret est sur 20 ans.
La surface est une chose, la localisation en est une autre : proche de gare, proche commerce et GMS et centre ville (5 min a pied du travail), proche universite, college et lycee, dans immeuble recent avec garage.

locataire  a répondu le 19/07/2011 à 12:02:

Sauf que les copropriétés sont un vivier inépuisable de taxes et impôts (mise aux normes environnementales à court terme, après ils inventeront autre chose) dont les syndics profitent allégrement.

Un loyer CC est dans certaines villes équivalent aux charges de copropriété, personnelles et à la taxe foncière.

bancopasillico  a écrit le 08/07/2011 à 10:52 :

Notre génération est sacrifiée, quand on aura plus rien à perdre, le gouvernement en place pourra fuir comme louis 16 parce que des têtes tomberont quand on aura plus de quoi se loger à la retraite faute d?avoir pu acheter à un prix raisonnable.
Le pb est là, soit on attends une baisse qui à mon avis n?interviendra pas notre situation bancaire en France n?est pas comparable aux USA et en Espagne ou les banques ont sciemment prêté à des gens incapables de rembourser via les taux variables, chez nous c?est très règlementé. Donc, un gars qui s?endettent sur 30 ans, à moins de perdre son job, il pourra toujours payer le credit qu?il a contracté.
Donc, on attends, les prix baissent pas et à la retraite voulue ou pas, et ben t?as plus de quoi payer ton loyer donc, à la rue.. on te dira alors : t?avais qu?à t?endetter comme moi hors de prix sur 30 ans !!

Maintenant, ceux qui achètent, ils sont pas cons, ils savent très bien qu?ils achètent hors de prix mais ont trop peur de risquer leur avenir et celui de leur famille si la situation 1 se produit et je pense sincèrement que ça se passera comme ça.
La plus belle idée et d?acheter à l?étranger mais faut être drôlement avertie de la situation économique, politique, fiscale, dudit pays.. Parce que si le pays ou vous avez acheté, vous étranger, une belle villa, les habitants de ce pays crève déjà la faim, ils la brûleront ta super villa acheté pas chère.. et là, le français tout content de son investissement.. il fera quoi ??
L?Espagne c?est pas encore le Maroc mais voyez de quelle façon on regarde les étrangers qui achètent en France car moins cher chez nous que chez eux.. que feront les français quand une grosse partie sera à la rue, ??

arno2244  a répondu le 08/07/2011 à 12:38:

Ne te fais pas tant de souçis banco, ce sont les taux qui influencent le marché immo encore plus que les subventions de l'état. Quand ils sont remontés les prix ont entamés la baisse puis la récession les a fait rebaisser à des niveaux jamais vus et les prix sont remontés ( enfin surtout à Paris et un peu dans les centres ailleurs sur des petites surfaces ).
Les taux viennent d'entamer un cycle de hausse et l'état est proche de perdre son AAA et devra donc limiter les subventions. Les prix vont donc naturellement baisser pas parce que les gens ne voudront plus acheter mais parce qu'ils ne pourront plus le faire.
La clé est d'avoir de l'apport pour limiter l'emprunt.

Yann  a répondu le 09/07/2011 à 23:48:

Reste toujours la tente 5 places de chez Queshia...

arno2244  a écrit le 08/07/2011 à 10:44 :

@cavaliere

Vous avez raison je n'arrete pas de dire à ma fille de 3 ans qu'elle est stupide de n'avoir pas acheté avant la bulle. Ces jeunes quels imb.... maintenant ils vont devoir payer les double pour les biens immo, payer votre retraire à laquelle ils n'auront probablement pas droit et rembourser les emprunts de l'état qui ont servi à subventionner les prix des biens immobiliers appartenant aux baby boomers....

La justice quoi... La France avance....

titi  a écrit le 08/07/2011 à 10:37 :

La "bulle" immo francaise etait deja connue des 2005.
Le gvt pouvait soit "accompagner" la descente ineluctable, soit tenter d'eviter son degonflement. Il a choisi la seconde option. Bien pour le court terme (activite economique, profits des banquiers), mauvais a moyen terme (surendetement generalise). La responsabilite incombe a 100% aux choix du gvt.

iCitoyen  a écrit le 08/07/2011 à 9:59 :

@CAVALIERE: Il est vrai que votre bêtise est sans borne.
Dans ces années là, il fallait avoir un apport qui était d'abord d'un pourcentage de la somme, puis cela a baissé pour devenir les frais de notaires puis il était possible d'acheter sans apport. Résultat, cela a été le début de la bulle confortée par le passage à l'euro où les bas de laine en liquide ont eu besoin de l'immobilier pour se convertir.
Conséquence, les personnes sans suffisemment d'apport puis sans apport puis sans assez de revenus n'ont pu acheter.
CONCLUSION: CAVALIERE avait déjà de l'argent pour faire cela et se permet de donner des leçon par rapport à une situation qui d'il y a 40, 30 et 20 ans!!!!! Quelle intelligence dans la réflexion! Et bien sûr vous devez avoir une très confortable retraite...

fyll  a écrit le 08/07/2011 à 8:47 :

une seule solution : LA GREVE ILLIMITEE DES ACHATS IMMOBILIERS jusqu' à éclatement de l'immonde bulle crée par des banquiers français aussi cupides et incompétents que les inventeurs US des sub-primes....

momo  a répondu le 08/07/2011 à 11:00:

n importe quoi ce resonnement ,vous faites meme peur,
quelle ignorance et puis c'est facile de trouver un bouc émissaire(la banque) alors que le problème vient de l'ofre qui est volontairement faible et qui alimente la pénurie donc la hausse .

momo  a répondu le 08/07/2011 à 11:00:

n importe quoi ce resonnement ,vous faites meme peur,
quelle ignorance et puis c'est facile de trouver un bouc émissaire(la banque) alors que le problème vient de l'ofre qui est volontairement faible et qui alimente la pénurie donc la hausse .

momo  a répondu le 08/07/2011 à 11:01:

n importe quoi ce resonnement ,vous faites meme peur,
quelle ignorance et puis c'est facile de trouver un bouc émissaire(la banque) alors que le problème vient de l'ofre qui est volontairement faible et qui alimente la pénurie donc la hausse .

Bien fait pour eux?  a écrit le 08/07/2011 à 8:45 :

"CAVALIERE a écrit: Les Français se sont enrichis grâce à la hausse de l'immobilier, moi retraité j'ai eu l'intelligence d'acheter dans les années 70, 80 et 90 avant la bulle, j'ai quintuplé mon patrimoine en 30 ans. Les primo accédants auraient du acheter avant !!!"

Que de bêtise dans cette réflexion! Sauf si c'est du 2nd degré! ;-)

La majorité des primos accédants d'aujourd'hui sont des gens nés dans les années que vous indiquez!

On prend pleine tête la facture de votre génération qui a bénéficié de pas mal d'avantages, mais en plus il va falloir qu'on paye 3 ou 4 fois
ce que votre patrimoine vous a réellement coûté.

On fait de notre jeunesse d'aujourd'hui (jusqu'à 35/40 ans j'entends ... bref, ceux pris au piège à l'heure des premiers boulots par la montée des prix
des années 2000), en exagérant, une "génération martyre" portée par le mythe de faire aussi bien que ses parents, propriétaires de grandes surfaces.

La hausse des prix a été pratiquement supportée par l'allongement des durées de crédit. Le problème, c'est qu'en s'endettant sur 25 ou 30 ans
(ça me dépasse que des gens soient prêt à signer de tels contrats ... alliéner toute sa vie à sa banque ...) les gens ont perdus toute proportion de
ce que ça représente. Ils ne voient que la mensualité à payer ( "ouf! j'suis sous les 1000 ? ... ouaaaaah ...").

On se retrouve après avec des gens comme Dyaz (commentaire plus bas ... 2nd degré aussi?) qui viennent pleurer que les prix "ne doivent absolument pas baisser"
sinon ils seront en mauvaise posture financière.

On pourrait faire un raccourcis en disant: "Bien fait! tu t'es mis tout seul dans la mouise!"
Mais ce serait un peu trop simple.
Seulement, comme toute chose, la valeur du bien ne vaut que ce qu'on veut bien lui donner.
En "investissant", que ce soit en action ou en pierre, on sait qu'on risque de perdre "sa mise" (car je crois que beaucoup d'achats immobiliers ces dernières années
se sont fait plus sur une idée de court terme et de plus-value que de long terme et de logement ...)

On est dans une époque où il faut pouvoir bouger facilement pour trouver un boulot ... et on s'endette sur 30 ans! hahaha !

Alors Dyaz (et les autres) je compatirais certainement à votre futur "negative equity" qui risque, même après la vente de votre bien, de ne pas vous laisser pouvoir
racheter un autre bien derrière, quand bien même les prix de ceux-ci baisseraient aussi ...
Seulement, je vous avertis: je n'ai pas envie de voir votre tronche au 13h et au 20h de TFBouygues à pleurer sur les méchants agents immobiliers qui vous ont poussés
(car depuis le temps qu'on le rabâche dans les commentaires, je trouve qu'ils commencent à avoir bon dos les AI, ce sont des commerciaux, ils sont là pour vendre ! Si les gens ne sont même pas foutus de réfléchir en ces termes, les AI auraient tort de se priver ...), ni pleurer sur les méchants banquiers qui vous ont poussés à vous endetter sur 30 ans etc ...

Non

C'est vous qui avez souhaité acheter dans cette période et à ces prix, qui avez sollicité la banque, qui avez fait de particulier à particulier ou passé les portes de l'agence et qui avez dit OUI à tout ce système en place et ces prix ...

Car ... tôt ou tard ces prix, déconnectés du pouvoir d'achat de la grande majorité des gens, devront bien dégonfler un jour!

Sauf si, bien sûr, mon patron me donne 5 à 10% de salaires en plus tous les ans pour suivre la hausse et dans ce cas là je retire tout ce que j'ai dit! ^_^

Mad Mat  a écrit le 08/07/2011 à 8:23 :

Il suffit d'arrêter d'acheter et d'attendre que les vendeurs cupides se prennent leur risque de liquidité en pleine face, et soient obligés de baisser leur prix. Un achat immobilier est par essence le seul que l'on peut repousser longtemps. Aujourd'hui les appartements se vendent en une fraction de seconde comme si c'était un bien d'une rareté immense, ce qui est faux.

toui  a répondu le 08/07/2011 à 9:32:

10 acheteurs pour 1 vendeur à Paris, vous ne trouvez pas que c'est de la rareté?

Hum  a répondu le 11/07/2011 à 9:37:

C'est tout dans la tête, cher ami. Quand les 10 acheteurs auront réalisés que ça leur coûte mensuellement moins cher de louer que d'acheter, probable que beaucoup réorientent leur argent vers l'éducation de leur enfants plutôt que sur un statut de propriétaire. Ah, d'ailleurs, certains "investissent" aujourd'hui sur Paris avec une rentabilité locative nulle. La preuve même que le marché est en bulle...

CAVALIERE  a écrit le 08/07/2011 à 7:39 :

Les Français se sont enrichis grâce à la hausse de l'immobilier, moi retraité j'ai eu l'intelligence d'acheter dans les années 70, 80 et 90 avant la bulle, j'ai quintuplé mon patrimoine en 30 ans. Les primo accédants auraient du acheter avant !!!

Nicognito  a répondu le 08/07/2011 à 8:12:

Et pour ceux qui sont nés dans les années 80 ?

Merci pour votre clairvoyance et votre intelligence...

primo  a répondu le 08/07/2011 à 8:18:

dans les années 70 à 90 j etais à l ecole donc difficile d acheter a cette époque...

Matthieu  a répondu le 08/07/2011 à 8:31:

Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi inutile?!
Aucune relation prise en compte avec la capacité... Les primo accédants achètent quand ils peuvent, allez dire à un môme de 10ans d'acheter dès maintenant pour être "intelligent"?!
Votre "intelligence" s'est avérée avec le temps, mais vous n'en aviez aucune idée, c'est juste que vous êtes tombé à la bonne période, l'intelligence des primo accédants sera d'ailleurs surement autant avérée de la même manière avec le temps...

rg06  a répondu le 08/07/2011 à 9:16:

@CAVALIERE : vous avez acheté en 1870? non parce que moi, j'ai fait des bonnes affaires aussi. En 1339, j'ai acheté 17500 hectares, au bord de la Loire, contre 100 quintaux de bon blé. A l'époque le blé valait plus cher que la terre. Il y avait des famines, et moi, j'avais tout prévu. Ensuite, j'ai croisé François 1er, a qui j'ai revendu mes terrains, par lots, pour multiplier les profits. Lui il a construit des châteaux, décorés par Léo (de Vinci pas Di Caprio). Avec mon profit, j'ai pris des options sur des patates, pour les vendre aux Chinois. J'avais prévu qu'ils seraient très nombreux en 2000. Le problème c'est qu'en 1431, les patates étaient inconnues. Mais je n'allais pas renoncer à de tels bénéfices pour si peu. Il se trouve que mon voisin s'appelait Parmentier. Il m'a confié que sur arrière petit fils, importerait le susdit légumes, propices à mes profits. C'est ainsi que je suis devenu le Bill Gates de la patates. après, j'ai fait comme vous, j'ai acheté des F2, F3 à Garges les Gonesses, et PAN ! dans le mille, j'ai triplé ma mise. Comme quoi, pour devenir beau riche et célèbre, une kilo de blé peut faire l'affaire. Mais cher CAVALIERE, vous et moi, faisons partie du cercle fermé des esprits supérieurs, qui anticipent les évènements, avec en plus, une discrétion quasi maladive. Chut, n'ébruitons pas nos méthodes ! Elles sont simples, avoir de l'argent et des revenus pour acheter aujourd'hui ce qui vaudra le double 30,40 ou 50 ans après. J'envisage d'investir un peu sur Mars, pour voir. Ça vous tente ?

hmhm  a répondu le 08/07/2011 à 9:25:

Déjà on achète pas seulement quand on veut mais quand on peut aussi...

De plus, votre commentaire revient à dire : la génération née dans les années 40-65 a pu s'enrichir considérablement, tant pis pour ceux nés après qui ne peuvent plus se loger.
C'est parfait : en plus de payer votre retraite alors que nous n'en n'aurons probablement pas (via les charges ahurissantes sur les salaires), vous êtes content de nous dire que nous n'avons qu'à payer votre retraite complémentaire en nous endettant sur 40 ans pour vous acheter le truc minable que vous avez acheté une bouchée de pain...

C'est grâce à des gens comme vous que l'avenir des moins de 30 ans est bouché. Merci.

nico  a répondu le 08/07/2011 à 9:41:

MAUVAIS CALCUL, CAVALIERE. Si tu avais, comme moi, placé en actions ton argent, ton patrimoine sur 30 ans aurait été multiplié par 20 !!!

iCitoyen  a répondu le 08/07/2011 à 9:59:

@CAVALIERE: Il est vrai que votre bêtise est sans borne.
Dans ces années là, il fallait avoir un apport qui était d'abord d'un pourcentage de la somme, puis cela a baissé pour devenir les frais de notaires puis il était possible d'acheter sans apport. Résultat, cela a été le début de la bulle confortée par le passage à l'euro où les bas de laine en liquide ont eu besoin de l'immobilier pour se convertir.
Conséquence, les personnes sans suffisemment d'apport puis sans apport puis sans assez de revenus n'ont pu acheter.
CONCLUSION: CAVALIERE avait déjà de l'argent pour faire cela et se permet de donner des leçon par rapport à une situation qui d'il y a 40, 30 et 20 ans!!!!! Quelle intelligence dans la réflexion! Et bien sûr vous devez avoir une très confortable retraite...

Patrickb  a répondu le 08/07/2011 à 12:58:

@ nico: Faux, sauf cas bien pariculier. Les gens se sont rués sur l'immobilier pour y créer une bulle parce qu'ils avaient pris plusieurs raclées consécutives à la Bourse. Pour info: certains retraités américains par exemple ont tout perdu avec Enron, Worldcom, etc. Il faut donc arrêter de dire que la Bourse est la panacée parce qu c'est tout simplement faux !!!

mimosa  a répondu le 09/07/2011 à 20:48:

gare à la bourse ! les valeurs financières ont été gravement affectées par le krack de 2008 ! en 2001 ce furent les technologiques, voyez alcatel, francetelécom : leurs actionnaires ont perdu des "plumes" -tant mieux pour celui qui a pu faire de belles performances mais ce n'est hélas pas le cas de beaucoup....

hmhm  a écrit le 08/07/2011 à 7:14 :

Ca ne m'étonne pas.
C'est assez démotivant de se dire qu'à deux, avec un salaire correct en région parisienne, on peut s'achete un truc minable. Et comme c'est chaud de trouver un boulot en dehors de la région Parisienne, ça revient à se dire : Mince, je fais comment pour fonder et faire vivre une famille dans 35m² ?

fulvio13  a écrit le 08/07/2011 à 7:02 :

Parmi les explications de la hausse il y a la loi SRU qui en imposant un quota de logement sociaux fait supporter le cout de construction de ces logements sur les autres biens. A celà s'ajoute les surcout liés aux contraintes d'environnement (l'écologie coute cher), les imbroglio administratifs pour obtenir un permis de construire, les contrôles (DPE etc ...). Bref, si on retire les choses qui sont devenues obligatoires la hausse est bcp moins significative. L'Etat en imposant ces contraintes empoche au passage 19,6% de TVA en plus ....

arno2244  a écrit le 08/07/2011 à 6:42 :

Marc, je pense que tu n'as pas besoin de "fère" grêve.
La hausse des taux, la hausse des dépenses contraintes ( taxes, impots, energies... ) dans un contexte de grande modération salariale vont se charger de résoudre le problème dans les années à venir. Sans compter que la Banque de France elle-même incite les banques à relever leurs marges sur les crédits immo pour reconstituer leurs réserves en cas de seconde crise.
Ceci sans compter sur la crise de la dette des états qui va finir par retomber sur le contribuable et aura des effets supplémentaires sur les taux.
Même si on ne peut jamais rien exclure je ne pense pas que la bulle sera sauvée comme en 2009, les taux ne rebaisseront pas cette fois et l'état n'a vraiment plus de sous....

marc  a écrit le 07/07/2011 à 22:14 :

fesons une greve illimitée pour que les prix baisses

Yann  a répondu le 08/07/2011 à 1:58:

Une greve de l orthographe?

marc  a écrit le 07/07/2011 à 22:12 :

fesons greve illimitée

Bastien  a écrit le 07/07/2011 à 20:06 :

Bon allez, un petit cours d'économie ... La hausse des prix de l'immobilier en France notamment est UNIQUEMENT due aux secundo-accédants qui pensent faire une bonne affaire en prenant un emprunt sur 25 ans pour gagner 15 mètres carrés. Lorsque la vraie crise va arriver, c'est à dire à partir du 2 août, il n'y aura PLUS D'ARGENT ! Fini, lessivé... Si vous avez un plan d'assurance-vie en euros, vous pouvez vous assoir sur 60 % à 80 % de vos économies. L'immobilier, pour une fois de concorde, s'effondrera une fois que la réalité sera passée.

najbar_ajo  a répondu le 08/07/2011 à 3:12:

Pourquoi le 02 aout nostradamus?

loukis  a répondu le 08/07/2011 à 6:05:

le 02 Aout résultat du match Democrates versus républicain sur l'augmentation de la dette... USA en cessation possible de paiement...

iCitoyen  a répondu le 08/07/2011 à 7:13:

@najbar_ajo: Parce que Mister j'-écris-mais-ne-connais-pas, si d'ici le 2 août les démocrates et républicains ne tombent pas d'accord sur le relèvement du plafond de la dette américaines, les Etats-Unis seront en cessation de paiement.

iCitoyen  a répondu le 08/07/2011 à 7:15:

@Bastien: Vous oubliez quand même queles primo-accèdants se sont aussi laissés envouter par les sirènes des jourlaleux (par respect pour les journalistes qui font de vrais articles sur les sujets, ie respectant le CQQCOQP) et achètent à des prix DEMENT croyant qu'après ce sera pire.

Mmmmouais  a répondu le 08/07/2011 à 22:11:

Mouais. Si les US se plantent, les possesseurs de dollars rechercheront d'autres devises, dont l'euro. Par ailleurs, si l'Europe voit sa note dégradée, elle augmentera ses taux d'intérêts pour pouvoir emprunter. C'est plutôt en faveur de l'euro par contre, ça devrait entrainer une baisse des prix immobiliers.

Yves  a écrit le 07/07/2011 à 17:38 :

Avec la montée des taux d'intérêt, les emprunts seront freinés et par suite, les prix aussi.

loukis  a écrit le 07/07/2011 à 17:01 :

très basiquement et depuis que le monde est monde et quelque soit le marché... des prix qui augmente avec des volumes qui baissent ont toujours conduit invariablement aux mêmes résultats et cela quelque soit toutes les bonnes raisons qu'il pouvait y avoir... enfin si une seul variable "le temps"....

arno2244  a écrit le 07/07/2011 à 14:40 :

Il n'y a pas de pénurie en France c'est un mythe entretenu pour justifier les subventions au lobby immobilier. Il y a plus de 130 000 logements vides sur Paris et vous voyez beaucoup de familles dormir dehors ?

Et le rapport offre/demande est impacté par le niveau des taux, si les taux remontent la demande sera désolvabilisé et en conséquence elle chutera jusqu'à ce que les prix baissent au niveau qui resolvabilise la demande. Comme cela s'est passé en 2008 avant que les taux ne rebaissent encore plus bas qu'avant.

Il faut faire très attention en immobilier il y a beaucoup de mythes. Les rêves passent mais les dettes restent.

baissedesprix  a écrit le 07/07/2011 à 14:34 :

Une baisse des prix ferais grand bien aux français. Celle-ci embêterai seulement les personnes qui ont beaucoup investi dans l'immobilier et qui ont du coup bien assez d'argent . Cela permettrai peu etre une baisse du prix des loyés; Comme quelq'un la déja dit ont devrait construire bien plus pour que le logement devienne plus accéssible

Aurelien  a écrit le 07/07/2011 à 14:16 :

Les gens veulent acheter malgré l'augmentation des prix tout simplement pour sortir leurs sous des banques. On est de + en + nombreux à sentir le vent tourner. Moi j'ai renoncé à un appart, je suis en train d'acheter un terrain - question de moyens.

Patrickb  a répondu le 08/07/2011 à 0:52:

@ Aurelien: y a des terrains pas chers en Afghanistan et en Irak :-)

Friand  a écrit le 07/07/2011 à 14:12 :

Effectivement mon cousin travaille en Allemagne, il a de la chance, il pourra acheter facilement s'il le souhaite, sans s'endetter à vie...

Affolant les prix : j'ai vu sur PAP hier (6 juillet 2011), une chambre de bonne de 8 m² dans Paris 6e (ok c'est bourges...) sans ascenseur, mise en vente à 195 000 euros... wouhh !

Les Français devraient négocier un peu plus... Que voulez-vous : il y a un côté psychologique (peur que ça monte à l'infini peut-être ? peur de ne plus trouver un appartement semblable ?).

Mais l'Etat est fautif aussi quelque-part, en annonçant vouloir une France de propriétaires mais en créant des carottes fiscales pour les investisseurs. Je pense que ce que veulent vraiment les Français c'est être propriétaire-occupant et non propriétaire-bailleur.

Patrickb  a répondu le 07/07/2011 à 18:41:

@ Friand: oui, mais tu sais pas si la bonne était comprise dans le prix :-) Si Dominiuqe revient, il devrait lancer un plan de logements tout compris qu'il pourrait appeler les Strausskanettes :-)

jeanba  a écrit le 07/07/2011 à 13:54 :

Ce qui fait monter les prix c'est bien l'offre et la demande, pas assez de bien immobiliers les prix grimpent. Solution : construire plus ! Problème : constructions régulées => faute au gouvernement. La solution pour faire descendre les prix serait une grande campagne de construction. Problème les prix baisseraient, et les braves gens qui font des affaires avec l'immobilier en feraient moins ...

dyaz  a répondu le 07/07/2011 à 14:30:

Désolé,
Pas seulement, si les prix baissent que fait-on des personnes comme moi qui se sont acheté un appartement pour devenir indépendant ?
Je viens de m'acheter un appartement et avec le budget que j'avais je n'ai pas pu prendre plus d'un 2 pièces si la valeur de mon appartement et en baisse que dois je faire ? Continuer à payer un appartement plus cher qu'il ne devrait être ? Le soucis c'est que ce n'est pas les "braves gens qui font des affaires avec l'immobilier" qui seront pénalisés mais les personnes comme moi..

arno2244  a répondu le 07/07/2011 à 14:49:

Dyas si les prix baissent tu perdras de l'argent sur ton appart mais tu pourras peut être acheter plus grand car ces apparts baisseront aussi. Si ca continue de monter tu resteras à vie dans ton 2P quelque soient tes besoins.
D'une manière générale il est toujours dangereux pour un primo de rentrer sur un marché pile en haut de bulle.

Patrickb  a répondu le 08/07/2011 à 0:42:

@ Diaz: tu peux quand même pas blâmer les autres à ta palce. C'est toi qui a signé et sui tu as payé trop cher, il faut t'en prendre à toi-même/ De façon g?0nérale, tout bien peut avoir une valeur nulle si personne n'en veut. Ton appart pourrait donc perdre toute sa valeur dans l'absolu. Du côté de Chicago, certaines maisons se vendent 1 dollar symbolique actuellement si ça peut de rassurer :-)

pat06800  a écrit le 07/07/2011 à 13:37 :

j'ai aussi décidé d'acheter à l'Etranger. En Allemagne, en pleine crise, non loin du lac de Konstanz, en plein centre ville : 51 m2 = 24000 ?uros. (Vingt quatre mille ?uros) soit le prix d'un garage où je réside en ce moment dans la région niçoise!
Cherchez l'erreur. Par ailleurs, tout est moins cher qu'en France (et de beaucoup, parfois 3 à 4 fois moins cher) sauf le carburant et le pain.
"On" (ils se reconnaitront" se fout de notre g...... dans ce Pays.

la bohème  a répondu le 08/07/2011 à 7:46:

Pat c'est normal que ce soit moins cher en Allemagne la démographie est de moins 0.2 tandis qu'en France c'est plus 2.5.Le chômage baisse et les allemands recrutent des personnes qualifiées. Alors si le coeur vous en dit n'hésitez pas c'est moins loin que le Canada.

totor  a écrit le 07/07/2011 à 13:36 :

Ca me fait rire ces critiques envers le gouvernement ! ce sont les français qui fixent le prix de vente de leur bien ! ils ne peuvent donc pas se plaindre que l'immobilier est trop cher !
C'est aussi aux acheteurs de négocier et de faire des propositions à la baisse, il faut du temps pour que les vendeurs réalisent qu'ils sont trop chers.
Mis à part les ventes de logements neufs, c'est une vraie spéculation, c'est-à-dire qu'on achète parce qu'on est persuadé que les prix vont encore monter.

Fred  a répondu le 07/07/2011 à 14:08:

Le gouvernement, l'état ou tout ceux qui y sont passés depuis 15 ans ont tout de même gonflé la demande en créant les nombreux plans de défiscalisation, les PTZ, et en faisant en sorte que les taux baissent si bas !

@totor  a répondu le 07/07/2011 à 14:21:

Encore heureux, que les agents économiques achètent car ils espèrent une hausse...

arno2244  a répondu le 07/07/2011 à 14:25:

Mais non ce ne sont pas les français qui fixent les prix de l'immo, ce sont les taux bancaires, les conditions d'octrois de crédit et le niveau des subventions de l'état.

Si les taux remontent, si les banques doivent reconstituer leurs marges, si l'état n'a plus de sous, l'immo baissera comme il l'a fait en 2008-2009 quand les taux sont remontés. Puis ils sont redescendus à des niveaux historiquement bas et l'état a pondu le scellier et hop ça remonte ( mais de loin pas partout ).

Et la pénurie c'est un mythe, regardez la quantité de logements vides même à Paris plus de 130 000....

A force de raconter des bêtises on finit par les croire...

RUBIS  a répondu le 07/07/2011 à 15:04:

Avec la loi scellier on ne peut acheter que pour louer pdt un laps de temps donc impossible pr des jeunes d'occuper un logement , c'est un placement pour une certaine classe -

Surpris  a écrit le 07/07/2011 à 13:33 :

lol c'est une blague ou quoi? partout autour de moi, je n'entends parler que de baisse...

totor  a répondu le 08/07/2011 à 8:32:

Vous étiez où ces 3 dernières années ? la baisse était en 2008-2009 (crise du crédit, subprimes, etc...) désormais les prix remontent depuis 2010 et ont rattrapé les prix de 2007. Si autour de vous les prix baissent c'est peut-etre que certains vendeurs ont cru pouvoir gonfler les prix c'est donc une correction, mais de baisse durable depuis 4 ans, personne n'en parle. Le niveau des trasactions est toujours autour de 700.000 par an, si vous voyez une crise appelez nous nous viendrons constater

mrfunkedelik  a écrit le 07/07/2011 à 13:23 :

Quand on voit le prix de certain taudis, on se demande de qui les gens se moquent. Attendons l'explosion de la bulle spéculative, on va bien rigoler comme en Espagne...ça évitera de voir des pavillons Bouygues à plus de 200000 euros lol

zegolfeur  a répondu le 07/07/2011 à 13:55:

à 200000? vous avez peut etre le pavillon mais pas le terrain ;-)

RUBIS  a répondu le 07/07/2011 à 14:57:

200000 euros pour un pavillon ce n'est pas cher c'est vrai zegolfeur -(meme les appartements sont plus chers vers la celle st cloud -

den  a écrit le 07/07/2011 à 13:21 :

Que les gens s'associent pour construire eux mêmes comme le castors à une époque (années 60-70)ou les prix étaient intouchables
par rapport aux salaires

nico  a écrit le 07/07/2011 à 13:17 :

J'adore !!! les prix ne baissent pas, non !!! la hausse se stabilise !!! Excellent. Une manière de ne pas dire que LES PRIX BAISSENT DEJA!!!
On est dans le même cas de figure qu'au printemps 2008. Car ce n'est pas l'affaire Lehmann Brother qui à tout déclenché en décembre 2008. Tous les experts immo vous le diront. La crise s'annonçaient déja en mai 2008.

arno2244  a écrit le 07/07/2011 à 13:17 :

Je demande à voir, actuellement les transactions baissent fortement et seuls les biens sans défauts se vendent, donc on fait des moyennes sur une base qui n'est pas la même. Puisque seuls les biens sans défauts se vendent ça fait mécaniquement monter la moyenne sans forcément que le prix d'un bien donné augmente...
Ceci dit je reste septique la hausse des taux en cours, la baisse des subventions, la stagnation des salaires va finir par peser sur l'immo. Comme en 2008 quand les taux sont remontés et que les prix ne commencent à s'effondrer. A cette époque la baisse historique des taux et le suicide financier de l'état ont réussi à sauver l'immo in-extremis. Je ne suis pas sûr qu'on dispose des mêmes cartouches aujourd'hui.
Et ceci dit je m'interroge sur la politique du gouvernement qui subventionne la hausse de l'immo en s'endettant pour les bénéfices des plus âgés qui possèdent de l'immo et au détriment des plus jeunes qui devront à la fois payer le prix fort aux anciens et rembourser les dettes.... La double peine....

dom  a écrit le 07/07/2011 à 13:13 :

Arrêtons d?acheté dans un pays qui est un des plus chère du monde ,

dom  a écrit le 07/07/2011 à 13:11 :

Si les gens achète c'est que ce n'est pas encore assez chers pourquoi ce privé ,ils font comment les grande surface plus c'est chers plus on y va ,il y a longtemps que je n?achète plus en France il faut pas allé bien loin pour trouver moins chers .

albert  a répondu le 07/07/2011 à 18:03:

Tout le monde n'a pas la "chance" d'habiter à la frontière.

Arnaud  a écrit le 07/07/2011 à 13:05 :

Le vrai responsable c'est l'Etat. En rendant les expulsions faciles, on supprimerait les demandes de garantie ce qui permettrait aux revenus moyens qui pullulent dans les logements sociaux de se loger et donc de libérer ces logements sociaux à ceux qui en ont besoin. Il faut aussi libéraliser les permis de construire afin de stimuler l'offre. La "spéculation" est due à l'Etat qui empêche une croissance de l'offre face à la demande.

Ben  a écrit le 07/07/2011 à 12:50 :

Les gens ne croient pas en une baisse. Commencez par arrêter d'acheter et les prix baisseront. C'est sur que si il y a toujours des gens prêt à payer une fortune des cages à poules les prix ne sont pas prêt de changer !

Fafa  a répondu le 07/07/2011 à 13:51:

Quand ça monte, les gens ne peuvent pas acheter. Quand ça baisse, les gens n'osent pas acheter... C'est inextricable!

License to live  a répondu le 07/07/2011 à 14:28:

@Fafa :

Quand ça baisse les vendeurs ne veulent pas vendre c'est différent...

mdr  a répondu le 30/07/2011 à 11:38:

et pourquoi pas etre locataire ? le "tous" propriétaire n'est qu'une envie très récente après tout...

angeb  a écrit le 07/07/2011 à 12:21 :

Incroyable que depuis 2007, le gouvernement ne fasse rien pour stopper cette spéculation.

dudu  a répondu le 07/07/2011 à 17:43:

la "spéculation" date de 2000 et non pas de 2007 (voir graphique Friggit très éloquent sur le sujet qui devrait vous inciter à vous informer: http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=138

Fred  a écrit le 07/07/2011 à 12:18 :

Prix de 2007 en vue, hausse des taux, nouvelles normes BBC, ..... Reste plus qu'à attendre...que 2008 revienne mais sans l'amortisseur de la dette publique cette fois-ci !! On y ira peut être un peu plus haut mais la chute n'en sera qu plus douloureuse. quand on croit au marché, faut laisser faire le marché et pas le biaiser comme c'est le cas depuis la fin des années 90 !!

Patrickb  a écrit le 07/07/2011 à 12:02 :

Mais non, il ne faut pas perdre le moral: vous allez vivre plus vieux (dixit le gouvernement), vous aurez donc plus de temps pour payer l'hypothèque :-)

MOi  a répondu le 08/07/2011 à 5:16:

c'est bien connu, tous les arbres montent au ciel