Le gouvernement va-t-il provoquer un krach immobilier ?

 |   |  1037  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La taxation des plus-values immobilières vient d'être votée au Sénat. Le projet décale l'application de la mesure du 24 août au 1er février. Avec le risque que les investisseurs locatifs et détenteurs de résidence secondaire se précipitent pour vendre. Même en baissant le prix de vente de 7,6%, un vendeur détenant un bien depuis 15 ans et dont le prix a doublé resterait gagnant. Découvrez également les discussions des parlementaires.

Mais à quoi joue le gouvernement ? La question est brutale mais mérite d'être posée. Après avoir pendant des années soutenu le marché immobilier en multipliant les mesures (PTZ+, déduction des intérêts d'emprunt, loi Robien, Scellier, etc.) il risque de brusquement gripper le marché. En effet, le dernier accord trouvé - voté au Sénat sans amendement ce jeudi en fin d'après-midi - concernant la taxation des plus values immobilières (hors résidence principale) fait passer le délai avant exonération complète de 15 à 30 ans de détention. Le rythme proposé en fin de compte, après de nombreuses modifications, sera donc de :

- 2% d'abattement par an entre 6 et 17 ans de détention,

- 4% par an de 18 à 24 ans

- 8% par an de 25 et 30 ans.

L'exonération sera ainsi nulle jusqu'à 5 ans, de 10% au bout de 10 ans, de 20% au bout de 15 ans, de 60% au bout de 25 ans et totale à partir de 30 ans.

Mais, surtout, la mesure s'appliquerait à partir du 1er février prochain et non pas à partir du 24 août prochain comme le prévoyait la mesure initiale. D'après Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale française, interrogé par l'AFP, "on la repousse au 1er février , signature de l'acte authentique" de vente, a-t-il indiqué. "Ce qui va nous permettre de ne pas toucher l'ensemble des ventes en cours", a-t-il dit précisé au cours du point presse hebdomadaire des députés UMP.

Faux ! La mesure initiale parlait non pas d'acte de vente signé au 24 août mais de compromis ou de promesse de vente. Les ventes réellement "en cours" n'auraient donc pas été, de toutes les manières, affectées.

Si la nouvelle mesure tient compte de l'acte de vente, cela signifie tout simplement que, compte tenu du délai d'environ 3 mois entre la promesse de vente et la signature chez le notaire, il est possible de bénéficier de la fiscalité actuelle en signant un compromis avant le 1er novembre, voire le 15 novembre si le dossier peut être traité rapidement (pas de prêt à rechercher du côté de l'acheteur par exemple).

Autrement dit, le grand risque est de voir les propriétaires, et notamment ceux qui détiennent leur bien depuis plus de 15 ans, mettre en masse leurs biens sur le marché. Environ 8 millions de Français sont détenteurs d'une résidence secondaire. Mais tous, bien sûr, ne souhaitent pas vendre.

En revanche, pour les quelques 3 millions d'investisseurs locatifs, la rentabilité de l'opération passe aussi par la fiscalité. Ils peuvent donc être tentés de prendre leurs gains en vendant au plus vite. Les deux seuls freins, pour eux, sont la fiscalité dont ils ont bénéficié et qui les oblige à louer le bien un certain nombre d'années (lois Robien, Scellier, etc.) et, éventuellement, la présence d'un locataire : un acheteur pour une résidence principale veut que le bien soit vide, contrairement à un investisseur locatif qui voit d'un bon oeil la présence d'un locataire en place du moment qu'il paie son loyer rubis sur l'ongle. Et encore, sur le premier point, il faut que les premiers programmes Robien, mis en place en 2003, sont à présent arrivés à échéance.

Si un tel scénario catastophe se produisait, on verrait un afflux de studios et deux pièces et donc, une rapide baisse des prix. Car les propriétaires auraient plus à gagner en révisant leur prétention à la baisse prix plutôt qu'à attendre la nouvelle fiscalité. Or, les prix de l'immobilier sont déjà à un niveau extrêment élevé, et l'on voit apparaître les premiers signes de baisse. Depuis quelques mois en province et depuis cet été à Paris. Déjà, lorsque le gouvernement a raboté le dispositif Scellier fin 2010, on a assisté à un afflux de demandes qui a engorgé le marché. Si bien que les notaires, débordés, ont obtenu que la mesure soit différée de quelques mois.

Pour faire très simple et donner un ordre d'idée, un propriétaire détenant un logement depuis 15 ans et dont le prix a doublé (moyenne constatée depuis 15 ans, hors inflation) aurait tout intérêt à le vendre sans plus attendre. Il bénéficierait d'un abattement de 100% aujourd'hui, et de 20% après le 1er février. Il restera gagnant s'il baisse son prix de moins de 7,6% (19% x (1-0,2) / 2) car, dans cet exemple, les plus values représentent la moitié du prix de vente du bien. De quoi affoler le marché immobilier. Sans compter qu'il bénéficiera d'un niveau de prélèvements sociaux plus favorable (12,3% contre 13,5% au 1er janvier prochain).

Et même un propriétaire détenant le bien depuis 10 ans a lui aussi, tout intérêt à vendre d'un point de vue purement financier : il bénéficierait d'un abattement de 50% avec la législation actuelle, contre 10% si la nouvelle mouture est adoptée. Mais la marge de négociation est un peu moins élevée puisqu'elle baisse à environ 4% selon le niveau d'appréciation du bien.

Plusieurs professionnels de l'immobilier se sont exprimés. Certains craignent au contraire... une hausse des prix ! Le syndicat national des professionnels de l'immobilier estime que "le retour au régime antérieur des plus values est une solution qui, hélas, sera mal comprise par les propriétaires de biens
immobiliers et qui ne rapportera pas dans les caisses de l'Etat les sommes annoncées tout en freinant, une fois de plus, la fluidité du marché.
Cela aura inévitablement pour conséquence de renchérir les prix de l'immobilier qui se trouve déjà à un niveau élevé, d'augmenter le chômage dans le secteur de l'immobilier mais également dans celui de l'artisanat et de l'équipement de l'habitat". Sans doute pensent-ils que, au contraire, les propriétaires vont préférer attendre d'arriver à 30 ans de détention pour bénéficier de l'exonération, ce qui réduirait le nombre de biens mis en vente et pourrait renchérir les prix.

Alors, hausse ou baisse des prix ? L'avenir - très proche - le dira.

Cliquez ici pour suivre la rentrèe parlementaire sur LCP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2012 à 10:58 :
Bonjour, j'ai un pret relais echu depuis deux ans, je dois vendre 40000 euros en dessous du prix emprunter 30000 euros pour payer le plus valu et rembourser les interets à la banque. personne ne me prete puisque j'ai perdu mon CDI, mon mari a eu un cancer (fermer sa société( il est salarié )) et nous gagnons peu et avons déja un emprunt d'une mensualité de 1200 ? par mois(toujours honoré) !!!! ont fait comment à part le suicide. Bien sur vous direz pourquoi un plus valu parceque il y a 30000 euros de travaux sans factures pour un appartement en état irréprochable. Un recours gracieux n'existe t il pas ?
a écrit le 28/12/2011 à 11:25 :
Je ne sais toujours pas ou mal si la résidence principale rentre dans ce nouveau cadre législatif, ou si cela ne concerne que le secondaire.
Réponse de le 05/02/2012 à 12:51 :
Peut-être que cette vidéo peut aider :
http://immobilier-menton-century21.fr/fiscalite-plus-values-de-limmobilier-en-fevrier-2012/
a écrit le 16/12/2011 à 7:07 :
on me taxe sur ma résidence principale parce qu'il y a plus de 2 ans qu'elle est en vente malgré moi!Après un mutation.Il n'y avait pas de marché.Je ne l'ai pas loué pour qu'elle reste sur le marché de la vente et je n'y ai mis personne non plus et je l'ai mis en vente dans 5 agences, le bon coin , le notaire, j'ai fais un prêt relais avec des intérêts différés et en plus de la mettre en résidence principale, le notaire a sorti la totalité de la plus value de ma vente quand je lui ai dit que je demandais un recours gracieux!.Y a de quoi mettre les gens hors d'eux! Je suis très déçue.
a écrit le 07/12/2011 à 10:08 :
tout cela va contribuer à favoriser les " dessous de table" en outre je suspends l'intégralité les travaux que je devais réaliser .
Réponse de le 17/12/2011 à 4:14 :
Moi aussi. Mon artisan (autoentrepreneur) me propose de faire les travaux au black. Je réfléchi (question garanties)
a écrit le 06/12/2011 à 17:08 :
Je suis convaincu que cette loi s?avèrera contre productive. L?état espère provoquer la baisse de l'immobilier en précipitant l?augmentation des transactions immobilières!
Hors les notaires vous diront qu'à l'annonce de ces nouvelles mesures, nombre de leurs clients ont retiré, annulé leurs biens en cours de vente.
J'en suis un cas concret: je possède un terrains constructible, acheté depuis 1990
(22 ans), comme placement pour ma retraite. Je viens de partie à la retraite en juin dernier. Après 40 ans de bon et loyaux services et de grasses cotisations versées,
on m'octroie 725 ?!! Une misère, une escroquerie étatique! avec une épouse et un enfant à charge, cela ne suffit pas pour vivre! je comptais donc sur ce terrain
pour compléter ma retraite! mais avec la nouvelle loi je devrais payer 38 000 ? de plus value! Ma réaction va donc être de continuer mon activité professionnelle libérale en autoentrepreneur),ne pas vendre, pour l'instant, (c'est autant de terrains en moins sur le marché) en espérant que la gauche gagne les prochaines élections présidentielles, et qu'elle annule ces dernières dispositions. Dans la
négative, je garderais ce terrain pendant encore au moins 5 ans avant de le vendre!
Ou sera le gain fiscal pour l'état! Et dans 5 ans, le marché du foncier aura encore augmenté! conséquence obligée de la raréfaction des offres! Moins de terrains: moins de constructions: moins d'activité économique!
Quand le bâtiment va tout va! Et quand le bâtiment ne va plus, rien ne va plus, les dés sont à rejeter.
Réponse de le 07/12/2011 à 13:49 :
je suis dans le meme cas que vous mais moi mon bien n'a que 18 ans je vais donc attendre car je ne suis pas encore a la retraite par contre je ne pense absolument pas que la gauche retire cette lois une fois au pouvoir
a écrit le 25/11/2011 à 17:20 :
La France (et surtout ses francais...) est et demeure un Etat qui a un veritable probleme avec l'argent et le succes, remplie de jaloux et qui aime par dessus tout taxer les personnes qui travaillent, economisent et essayent de trouver un moyen pour gagner plus d'argent... je ne vois pas ce qu'il y a de mal a cela ... a si paye encore et toujours plus d'impot pour une "meilleure" redistribution des richesses ... quelle redistribution ? On sait ou trouver l'argent, par contre on ne sait pas ou elle va ni comment elle est organisee ou controlee... controlee ? est - elle controlee ? J'en doute.
L'argent est partout, il faut juste travailler dur, se lever tot le matin (et oui...), avoir des idees et ne pas attendre que quelqu'un vous tende la main avec un billet ...
Tous les expat que je connais qu'ils soient en Europe ou en Asie vous le diront, la France est un des rares pays a avoir un probleme avec les gens qui gagnent de l'argent.
Prenez donc exemple sur d'autres modeles europeens plutot que de penser que la classe moyenne doit tout payer car on sait tous que ca ne sera pas les riches tres riches qui paierons sinon ils déclarerons leurs residences principales hors frontieres de meme pour les societes..Je ne parle meme pas d'un possible retour au PS (on joue au yoyo en France, une fois c'est la droite, oooh ils sont pas gentils je n'ai pas eu assez d'argent de la part de mon patron donc votons a gauche, oooh j'en ai marre des assistes et de l'insecurite donc votons a droite ....), retour du PS avec des "promesses" dignes d'un comte de fee ... la crise financiere existe bien et le PS va trouver des ressources pour embaucher etc ... ou va-t-elle trouver l'argent ? Chez les moyennes classes encore ? Ceux qui travaillent durs et essayent de s'en sortir du mieux qu'ils peuvent ... encore.
Pensez que le PS va regler la crise ... haahah on aura juste le droit a une Irlande, une Italie, une Grece ou une Hongrie ..qui s?appellera la France.

Au lieu de cracher sur les riches et les envier comme vous le faites, vous devriez prendre exemple et essayer de trouver un moyen de gagner de l'argent. Vous verrez vous n'aurez meme plus besoin d'eux ....

Sur ce, vive la France, remplie d'idiots jaloux qui ont un veritable probleme avec l'argent.
Réponse de le 15/03/2012 à 10:14 :
Et ceux qui achètent une maison pour vivre avec leur famille qui s'endèttent
a cause de l'immobilier surrévalué, on en fait quoi,on oulie que les salaires
n'augmentent pas, les gens qui vendent à prix fort aujourd'hui, ont hérité
il y a quelques années. un prix élevé de l'immobilier ne peut pas durer.
Des gens qui senrichissent sur le dos des autres( les propriétaires pauvres)
est contre-nature.
a écrit le 31/10/2011 à 8:39 :
les français non rien compris, des moutons, ils ont achetés des biens à 350 000 ? qui ne vaudront plus que 250 000 ? et moins d'ici quelques mois, mais il devront toujours à leur banquier 350 000 ?. Bravo les banquiers encore eux... Et ceux qui voulait spéculer il seront taxer sur les plus values, bravo messieurs les politiques amis des banquiers...
a écrit le 22/10/2011 à 10:20 :
OK une fois de plus on taxe et on oublie de réduire les dépenses, la gabegie. On ne contrôle pas les abus, les allocations familiales induement perçues, les faux chômeurs etc. Et cerise sur le gâteau on nous annonce la prochaine victoire des socialistes.
Raz le bol je ne pense plus qu'a me casser... mais je ne suis pas assez riche, pas possible donc je vais encore payer plus, toujours plus.
Réponse de le 25/10/2011 à 22:05 :
Je vais pleurer. Sortez les mouchoirs.
Réponse de le 01/11/2011 à 13:21 :
si vous êtes pauvre alors vous n'avez pas de logement locatif, donc réjouissez-vous, c'est pas vous qu'on va faire payer sur ce coup.
Réponse de le 22/11/2011 à 17:02 :
Ben casses-toi !
Et quand tu es au chômage dans un autre pays, merci de nous oublier.
Pas comme les traders qui sont partis en Angleterre et sont revenus en France après le krach pour toucher le chômage à la française.
a écrit le 22/10/2011 à 6:25 :
Belle photo. Cependant les français sont loin de pouvoir investir dans ce type de copropriété.
a écrit le 22/10/2011 à 4:04 :
Quel intérêt maintenant d'investir dans l'immobilier. C'est vrais que cela va faire baisser le coût de l'immobilier, mais cela va entrainer également freiner voire faire fuir les investisseurs vers d'autres cieux.
Réponse de le 13/04/2012 à 22:24 :
tant mieux l'immobilier va baisser. les investisseurs ne vont pas fuir ils sont bien chez nous aucune crainte.
Réponse de le 24/04/2012 à 14:33 :
Les investisseurs vont bel et bien rester... Et pour les propriétaires, la tentation de réaliser des plus values exonérées sera grande en mettant à la vente leurs biens les plus lourdement taxés.
a écrit le 09/10/2011 à 14:45 :
Il y a juste 15 ans j'ai acheté à Paris un studio de 30m2 dans un immeuble ancien pour 45000E pour un de mes enfants car j'étais trop petitement logé. Comme il est parti en province je l'ai loué, bien en dessous du marché. Il y a 4 ans on s'aperçoit que l'immeuble s'enfonce .Il faut faire de très gros travaux: reprendre les fondations (d'ou TVA à 19.6 et non 5.5, il faut le savoir).Les travaux ont été longs à démarrer ce qui fait que la 1ere phase de tvx se termine seulement maintenant et la 2è phase ,soit la reprise de la superstucture toute déformée ne pourra se faire que dans un an quand l'immeuble se sera stabilisé. Actuellement les appartements sont invendables.car tout étayés.Je ne pourrai donc pas revendre avant 2 ans. Les travaux me couteront autour de 60000E. Si je revends dans 2 ans, pour rentrer dans mes frais, et en tenant compte d'une inflation de 1.5% par an depuis 15 ans je devrais revendre environ 140000E. Je devrai donc payer 140000-45000 =95000-12*2%*.325= 23500E d'impots sur la soit disant plus value.Il faudrait donc que je revende 165000E...Les pinailleurs diront que j'ai encaissé les loyers (actuellement 410Eavec les charges) Mais ça paye tous les emm. que j'ai eu et l'huile de coude pour toutes les petites réparations.
PS je suis en location, pas trop chère il est vrai car dans les lieux depuis 35 ans, mais que de soucis en moins!!!
Réponse de le 16/10/2011 à 0:07 :
Les travaux réalisés ne sont pas une plus-value. Ils sont déductibles, à condition d'avoir gardé les factures.
Réponse de le 18/10/2011 à 16:20 :
@cezig33 : Vous vous êtes donc fait voler 23 500 Euros.

C'est pas grave, dans ma ville un prince arabe a escroqué l?État de plus de 10 millions, on ne lui a rien dit. Par contre, faut bien que quelqu'un paye, donc vous par exemple.

Ceux qui bossent et qui ne sont pas spécialement riches doivent payer pour les gros tas plein de thunes qui se les grattouille en faisant les beaux (hélas c'est ce à quoi rêvent la majorité des ploucs qui nous entourent...).



a écrit le 08/10/2011 à 15:20 :
C'est tout de même phénoménal de voir les possédants pousser des cris d'orfraie sur cette mesure qui maintient tout de même le principe d'un abattement progressif sur les plus values hors résidence principale, une totale exonération sur la résidence principale, etc. et ce alors que la plus value, par essence est une forme de revenu qui échappe donc à toute contribution au fonctionnement collectif... Si vous voulez savoir d'où vient la dette (qui n'est finalement rien d'autre qu'un transfert de richesse entre les contribuables, qui la remboursent, et les "rentiers", qui prêtent) posez vous la question de l'ensemble des politiques de destruction et de déligitimation de l'impôt qui ont été menées depuis 30 ans
Réponse de le 18/10/2011 à 16:21 :
Bien vu gigi.

Réponse de le 26/10/2011 à 22:20 :
oui vous avez raison on devrait appliquer le fonds de l'état d'esprit francais, taxer à 100% collectivisions sans etat d'âme, les râleurs n'ont qu'à partir... pas belle la vie ?
a écrit le 08/10/2011 à 14:27 :
ils sont extraordinaire tous ses conseillers de politiciens incompétent acr au lieu de faire une taxataion des plus value en fonction du temps mais également en fonction de valeur du logement comme d'hab ils n'ont vu qu'un bout du sustème. J'ai un deux pièces que je loue de puis 3 ans lègérement au dessous du prix moyen du marché à des étudiants respectent leur engagement entre le 5 et le 30. Devant la nlle donne j'ai vendu en aôut ce bien à un couple en résidence principale. Je vais pour investir ailleurs si possible. Dommage pour les étudiants qui ont bien compris que j'étais un loueur et non spéculateur qui payait des impôts sur les renus ce qui est normal plus l'impôt solidarité 1 mois de loyer ...... un impôt dont on connaît pas la destination, solidarité en politique veut dire dépenser plus sans contrôle. Au revoir Messieurs les politiques payer pour la solidarité oui mais pas lorsque la m^me annnée on fait un énorme cadeau au + riche en gardan,t le bouclier fiscal et la nouvelle donne de l'ISF.
Réponse de le 15/10/2011 à 7:52 :
tout a fait d'accord avec toi
a écrit le 08/10/2011 à 11:26 :
Très bonne nouvelle : quand les professionnels de l'immobilier critiquent une mesure gouvernemental, elle est toujours bonne pour les acheteurs !
Réponse de le 10/11/2011 à 22:47 :
Probable !!!!
a écrit le 08/10/2011 à 10:59 :
c'est très simple cette affaire:
première phase :
- les ventes vont s'arrêter dès le mois de novembre car il faut 3 mois (temps de la signature du compromis de vente) avant la signature définitive de la vente(février). mais c'est la signature du compromis qui compte donc dès le mois de novembre l'état va perdre l'argent sur les enregistrements des achats et des ventes.
les prix vont alors chuter. l'état va perdre alors de surcroît la différence sur la plus-value d'avant et d'après la loi.
les propriétaires ne vont pas louer car louer est un carcan. l'état va devoir construire des logements à tour de bras, changer les infrastructures et s'endetter toujours plus encore et toujours, tout en payant ses dettes pharaoniques dans les communes et les régions pour avoir laissé courir la folie des grandeurs des régions et départements qui ont conclu des accords hyper -coûteux avec la banque Dexia ( en décrépitude) , banque qui a indexé ses emprunts sur la monnaie suisse............. en hausse............. banque que l'état va secourir en rachetant les emprunts toxiques avant démantèlement.
ah , la belle affaire pour l'état que voici que voilà

deuxième phase : assèchement des locations. l'état va taxer les logements vides.
les français vont fermer les volets et ne plus les restaurer leurs résidences secondaires. chômage en augmentation en vue. l'état va payer pour ces nouveaux chômeurs et accroître son déficit. la consommation va décliner.la croissance va sombrer en 2012 car si fragile.
pas de croissance, pas de progression du pouvoir d'achat mais nouvelle augmentation des impôts.
ah, la belle affaire....
ils auraient mieux fait de s'abstenir sur ce coup là qui vient d'ailleurs de leur coûter le Sénat.
il faudra de toute façon revenir à une taxation maximum de 15 ou 20 ans pour ces plus-values là pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état par le jeu des achats/ ventes qui a tellement rapporté à l'état ces 10 dernières années
on se demande encore comment ils ont réussi à faire une telle erreur .

a écrit le 08/10/2011 à 6:28 :
Il faut bien prendre l'argent quelque part. Chaque fois que vous allez restreindre un avantage, vous allez voir se lever des bataillons et des divisions de mécontents !
a écrit le 06/10/2011 à 8:25 :
Les dernières mesures prises par nos gouvernants; qui sont relatives aux niches fiscales et à leurs toxicités, vont probablement assainir le secteur foncier. Il ne s'agira pas d'un effondrement, mais d'un rajustement à l'économie actuelle.
Réponse de le 10/11/2011 à 23:01 :
Réajustement bien trop léger !!!! Il suffit d'apprécier où se trouve la couche sociale qui brasse et gagne le plus d'argent (en masse globale) ... Les promoteurs, spéculateurs, lotisseurs, etc,... pas les maçons ! jetez un oeil critique sur les possesseurs de vehicules à plus de 60, 80 ou 100.000? ... vous trouvez qui ?
a écrit le 04/10/2011 à 7:57 :
L'immobilier, résidence principale comme résidence secondaire, est un actif patrimonial comme les autres. Il a bénéficié depuis trop longtemps d'un régime fiscal ultra-light et privilégié, qui a encouragé les pratiques spéculatives. Alors que les finances publiques sont en train de sombrer, il est plus que logique de combattre cette aberration. Au vue des réactions suscitées par cette timide réforme, qui ne concerne que les résidences secondaires rappelons-le, de nombreux lobbys doivent s'engraisser sur la bulle immobilière. A quand la courageuse "opération équité" fiscale sur les résidences principales ?
Réponse de le 08/10/2011 à 6:11 :
Le problème c'est que l'on a attendu beaucoup trop longtemps pour le faire, nous n'en serions pas à de tels niveaux de prix si les pouvoirs publics avaient fait leur boulot bien plus tôt.
Ca mérite une sérieuse sanction dans les urnes.
a écrit le 03/10/2011 à 17:24 :
Il serait équitable, donc, que les moins values immobilières génèrent un crédit d'impôt à la hauteur de la taxation sur la plus-value correspondante. Soit T la taxation sur une plus-value de X? sur un bien détenu depuis N années, ça représenterait donc un crédit d'impôt de T sur une moins-value de X? pour un bien détenu depuis N années.

Mais c'est bizarre, je n'ai pas l'impression que la volonté d'équité du gouvernement aille jusque-là...
Réponse de le 04/10/2011 à 7:26 :
Oui, dommage, car cela accélerait la crevaison de la bulle..
Réponse de le 04/10/2011 à 8:09 :
ainsi on pourrait transmettre du patrimoine à ses descendants en bénéficiant d'un credit d'impôt ...
a écrit le 18/09/2011 à 17:45 :
Soyons sérieux : ceux qui détiennent des résidences secondaires ne vendront pas, en effet il s'agit d'un achat plaisir et pas d'un investissement. par contre ceux qui détiennent des terrains constructibles (ou qui vont devenir constructibles) ne vendront plus pendant plusieurs années, la plus-value étant alors trop importante entre un terrain non-constructible et un terrain devenu constructible. Les communes veulent multiplier le nombre de terrains constructibles car elles ont des obligations de constructions de logements sociaux mais le nombre de terrains mis sur le marché par les propriétaires va se raréfier donc la hausse des prix sur les terrains est inévitable ... et se répercutera sur les logements ! cette loi est un non-sens économique. Si on veut faire payer les riches et faire baisser les prix de l'immobilier, il aurait fallu plutôt conserver l'ISF (qui touche tous les biens) et supprimer toute plus-value sur la vente de terrains constructibles afin de fluidifier le marché et réduire les prix. Le gouvernement a donc tout faux. Je ne serai pas étonné que cette loi stupide change de nouveau dans quelques années.
Réponse de le 19/09/2011 à 11:01 :
Vous oubliez 2 gros points:
1/ Il aura un terrain qui lui rapporte rien et au contraire, il devra payer des impots dessus pendant 30 ans!!!
2/ Dans 30 ans, le terrain aura le temps de se voir changer en non-constructible.
Combien de maison sont maitnenant en zone rouge ?

Maintenant gardez un terrain c'est un risque. Vous pouvez gagner gros ou perdre gros.
a écrit le 18/09/2011 à 12:50 :
Si les proprio vendent, alors où vont-ils investir leur argent? Dans la bourse? Dans l'or, les matières premières ou les devises? Dans les assurances vies? chaque possibilité est très (très) risquée vue la situation actuelle.
Les proprios gagnent de l'argent sur les locataires? Heureusement car sans eux, pas de bien à louer donc pas de locataire.
C'est comme pour la bourse, s'il n'était pas là, alors il n'y aurait pas d'entreprise qui ont besoin d'argent pour leurs investissements.
Attention, il faut qu'il y ait des contrôles et des taxes pour limiter les abus. Il faut des règles strictement appliquées (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui).
Réponse de le 08/10/2011 à 15:49 :
Bonjour,
Un détail sur la bourse, censée financer l'investissement et donc le développement de l'économie. En réalité, le flux de capitaux allant de la bourse vers les entreprises (investissement) est depuis plusieurs années significativement inférieur au flux de capitaux qui vont des entreprises vers la bourse (dividendes, utilisation des bénéfices dans des programmes de rachat d'actions pour accroître la valeur nominale des actions restantes). Autrement dit, la bourse ne joue plus réellement son rôle de financement de l'économie, elle est en revanche via le développement délirant de l'ingénierie financière une gigantesque machine à spéculer, à détruire de la valeur et, accessoirement, à tuer l'humain, l'industriel et le social dans nos sociétés et nos entreprises.
a écrit le 18/09/2011 à 8:14 :
arrêter de cracher sur les personnes qui ont eu la chance et/ou le courage d'investir ,et qui on le droit de faire du bénéfice sur leur bien immobilier c'est normal et si vous auriez la possibilité de faire la même chose vous le feriez ,alors arrêter la jalousie . Parcontre , la où il y a un réel problème c'est sur les loyers qui eux sont trop souvent élever ,l'état aurais plutôt dù baisser la taxation des bien locatif pour les propriétaire en leur imposant une grille de loyer max par rapport au m2 ,un studio a 500euro c'est idiot c'est trop cher et injuste ,si on baisse le loyer mais aussi la taxation de c'est bien, alors même si c'est un poil plus long pour le proprio ,tout le monde seras content,car loyer plus bas= plus de pouvoir d'achat
Réponse de le 18/09/2011 à 9:30 :
Le prix de l'immobilier est surélevé, c'est la réalité et non pas de la jalousie
Réponse de le 07/10/2011 à 13:19 :
Oui c'est malheureux que l'on doit taxer les gens qui se sont enrichis grâce aux mauvaises mesures de nos politiques , les pauvres ils ont eu la malchance d'acheter au mauvais moment , et d'investir au mauvais moment . Les pauvres ils doivent vendre leurs maisons 4 fois le prix qu'ils l'on acheté.
On devrait plutôt taxer à 50% de leurs revenus ces immondes personnes qui vivent dans l'appartement d'un autre. Zut c'est ce que l'on fait déjà ...cela s'appelle un loyers et qui dans certaines villes représentent plus de 40% des dépenses d'un ménage
a écrit le 17/09/2011 à 20:03 :
Immobilier : un minimum de 20% d'apport personnel requis ?
http://www.challenges.fr/actualite/patrimoine/20110915.CHA4254/immobilier-un-minimum-de-20-d-apport-personnel-requis.html
Réponse de le 18/09/2011 à 12:29 :
Oui, c'est un projet. Ce serait une excellente nouvelle, car cela crèverait la bulle immobilière.
a écrit le 17/09/2011 à 11:59 :
Avec la bulle, les français ont perdu la notion des prix.
Un exemple, en Espagne, il n'y a plus que les français pour acheter. En été, tout le monde les attends. Les municipalités ont demandé aux agences de retirer leurs panneaux sur les maisons. Les français s?engouffrent dans les agences. On leur fait les visites. Un bien l?intéresse, l'agent lui annonce un prix de 600 000 euros (environ le prix de la maison en France). Il fait une contre offre à 400 000 euros. C'est gagné. Le français est content.
Le français revient l'hiver pour voir sa maison et là, il regarde un peu les prix. Il s'aperçoit que sa maison, il aurait pu l'avoir pour 150 000 à 200 000 EUR.
Chers Français y a des coûts à faire en Espagne mais uniquement avec des Français.
Réponse de le 18/09/2011 à 17:57 :
Les panneaux ont été retirés des fenêtres car du fait du krack immobilier en Espagne il y en avait absolument de partout.
Réponse de le 18/09/2011 à 19:13 :
De telles assertions méritent d'être prouvées. En Espagne cela seraient plutôt les allemands qui achètent, maintenant que les espagnols se sont ruinés en spéculant à la hausse, en s'endettant comme des malades sous la pression populaire (les banques agissant en sous-main). Et puis l'Espagne c'est vaste et très différent d'une Communidad Autonoma à une autre. Je pense que Jeanba nous fait part de ses réflexions après un séjour de 3 semaines à Lloret de Mar.
a écrit le 17/09/2011 à 8:48 :
provoquer un réajustement des prix a travers un petit crack immobilier est une bonne chose au regard des hausses phénoménales de cette dernière décennie.
J 'espère que le but est assumé par les politiques.
Un peu de décence dans vos analyses, tout de même, messieurs les journalistes.. les prix ont été multipliés par 3 sur la période ! C'est la politique de soutien de la hausse des prix qui était néfaste.
a écrit le 17/09/2011 à 6:12 :
Si seulement cela pouvait enfin faire baisser les prix, mais il ne faut pas rêver, le gouvernement ne veut surtout pas que la classe moyenne ait davantage de moyens pour se loger et vivre mieux.
Réponse de le 17/09/2011 à 8:54 :
Les prix baissent déjà. Vous trouvez même des bien à 4000 euros le m².
Réponse de le 18/09/2011 à 12:30 :
Pour une fois nous sommes d'accord patrickb.
a écrit le 16/09/2011 à 6:03 :
Baisse à court terme, puis blocage du marché
Réponse de le 16/09/2011 à 15:38 :
Pourquoi?
Réponse de le 22/09/2011 à 15:08 :
Les gens qui ont un bien depuis 15 à 25 ans en forte plus-value vont se précipiter pour vendre afin d'échapper à la taxation;
s'ils n'ont pas vendu avant la date fatidique, ils conserveront leur bien jusqu'à 30 ans => raréfaction de l'offre.
Réponse de le 25/10/2011 à 17:42 :
tout à fait d'accord avec votre analyse. Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement gardé une diminution progressive de la taxation.
a écrit le 15/09/2011 à 7:38 :
Chambres de bonne
La loi impose un minimum de 10 m² avec une hauteur sous plafond d'au moins 1,80m...ce qui exclue nombre de chambres de bonne. « Certaines chambres ont ainsi été retirées du marché, ce qui accentue la rareté, en particulier sur le marché parisien », explique Sylvain Jutteau. Il est également possible que nombre d'entre elles restent louées, mais par bouche-à-oreille. A noter qu'à partir du 1er janvier 2012, les loyers de chambre de bonnes jugés « abusifs » pourraient être taxés de 10 % à 40 %.
a écrit le 13/09/2011 à 13:54 :
AH AHA A
taxer la spéculation immobilière: actuellement, l'immobiler n'augmente plus; alors pour spéculer sur une valeur qui décroit, faut avoir fait de hautes études!!!

Mais, ce qui est sur, c'est que l'argent qui est injecté en bourse donne des profits faramineux pour certains: imaginez, la société générale perd le matin 10 %, le soir elle gagne 10% ; pour les tradders qui ont bien programmé leurs seuils de vente et d'achat (automatique: rine à faire, le c.l sur une chaise, ca fait un sacré bénéfice)

VOILA LA VERITE: c'est que la crise profite aux milliardaires et à la finance; y compris les tradders qui ont un intéressement.

EN TAXANT LA RESIDENCE SECONDAIRE, ca va rapporter beaucoup d'argent!!!
Jusqu'ou va la jalousie et la bétise humaine

Réponse de le 13/09/2011 à 17:01 :
La plus value du trader assis sur sa chaise est taxée (ou alors j'ai raté un truc). Ta plus value également assis sur ta chaise (de ta résidence secondaire) n'a pas de raison de ne pas être taxée. J'ai raté quoi ?
Réponse de le 14/09/2011 à 20:27 :
Le fait que les gens veulent conserver leurs petite planque, les abus c'est toujours pour les autres, je suis même sûr que ces gens tapent volontiers sur d'autres qui touchent les minimas sociaux en leur reprochant de toucher des sous à rien faire.
Par contre eux il ne faudrait pas les toucher, à hurler de rire, ou pas.
a écrit le 13/09/2011 à 9:17 :
Il faut rendre attractif le placement d'argent pour l'activité et les entreprises, et taxer à mort la spéculation immobilière et les résidences secondaires.
Réponse de le 13/09/2011 à 16:08 :
exact ...mais j'investirai sur des entreprises dans des pays plus sûrs que la France
a écrit le 13/09/2011 à 8:55 :
Moins d'argent dans l'immobilier cela fera plus d'argent dans l'économie pour faire tourner la machine et créer des emplois.
Vive le crack salvateur !
Réponse de le 21/10/2011 à 17:04 :
vous avez raison ! l'économie ne fonctionne plus : la consommation se tarit car de nombreux acquéreurs n'ont plus les moyens après avoir payé chaque mois de grosses mensualités quant aux locataires il ne reste plus rien après le loyer, les impôts, gardes d'enfant , nourriture ! il faut tout compter ....
a écrit le 12/09/2011 à 16:10 :
idée fort répandue que les prix de l'immobilier sont décorélés du niveau de vie ? Le m2 en France est à 2700 euros/le m2, sauf que le montpelliérain recherche un 100 m2, le lillois 150 m2. Quant à Paris, je ne vois pas ce qui pourrait changer la donne il est impossible de faire tenir 1/5 de la france sur la région parisienne, les prix reflètent juste le fait qu'il y a 10 demandes pour une offre, pour avoir un krach il faudrait inverser, à savoir un acheteur pour 3 à 4 biens en vente. Or on voit que les constructions diminuent de 20 % faute d'investisseurs privés, échaudés par la baisse de l'avantage Scellier (avantage de 23 % sur un bien neuf facturé avec 19,6 % de TVA)
Réponse de le 12/09/2011 à 16:25 :
A Paris il y a des immeubles entiers vides.
Réponse de le 12/09/2011 à 16:33 :
Comment savez vous qu'il y a 10 demandes pour une offre?
Réponse de le 13/09/2011 à 10:06 :
Hier sur le site pap à Paris il y avait : - Le matin 1170 appartements à vendre - Le soir 1294 appartements à vendre Soit 124 appartements en plus. Pour « Se Loger » - Le matin 13534 appartements à vendre - Le soir 13771 appartements à vendre Soit 237 appartements en plus Sur 2 sites seulement, et sans compter les maisons, lofts, immeuble et hôtel particulier on constate une progression de 364 appartements parisiens à vendre. S?y ajoutent les appartements qui n'intéressent personnes depuis des mois. On trouve déjà des appartements à 6.000 / m² et des immeubles à 4.000 / m². Clairement l?avantage de l?offre et de la demande est en train de tourner en faveur des acquéreurs
Réponse de le 16/09/2011 à 19:48 :
@winkem : et maintenant, 14792 annonces à Paris sur se loger ! Soit 1021 annonces de plus en quelques jours !
a écrit le 11/09/2011 à 20:06 :
Pour bien situer les choses. J?ai 29 ans, informaticien dans le privé et je ne suis pas propriétaire. Je fais partie de ce qu'on appel la 'classe moyene'.

J?ai du mal a comprendre pourquoi il y a tant de haine en vers les baby boomers. Ce sont comme meme nos parents, non ?

Il ont acheter grace a leur travail et ont survecu deux crash immobilier ce qui a detruit leur patrimoine a chaque reprise. Certes Aujourd?hui, ils se font une plus-value grace a une bulle crée/soutenu en grande partie grace a l?état "ya aussi penurie de bien dans quelque region qui n?est pas négligeable " mais ce n?est pas necessairement de leur faute, ils ont sut profiter d?un systeme pour augmenter leur patrimoine. Un patrimoine, qui rappelons-le sera heriter par les meme personnes qui leur en veulent ! Un systeme, on le subit ou on l?exploite c?est aussi simple que cela?

C?est sur, la generation des baby boomers est appart. C?est la seule generation de l?histoire qui a depenser l?epargne de leurs grand-parents, de leur parents et une partie des profits future de leur enfants. Mais bon, ca cet un autre debat?

Pour les investisseurs/speculateurs « je vois pas la difference, quand ont achete un bien ?sauf un bien de conso? c?est avec la perspective que ce bien va s'apprécier dans le temps » et pros de l?immo qui rallent aujourd?hui parce que les regles changent du jour au lendemain. Quand ont investit, ont prend des risques. Quand ont accepte/souhaite l'interventionnisme de l?etat, ca va dans les deux senses. Vous aurez appris trois choses pour l?avenir, 1- faite vos calculs sans les subventions étatique. Si ce n?est pas rentable sans, chercher un autre investissement. 2- faux pas faire confiance a un gouvernement. 3- Ils faut assumer ces choix dans la vie.

Par rapport a cette nouvelle mesure. Pour moi, toute les niches fiscale/subventions étatique doivent disparaitre sans exception. La au moins il y aura une vrai egalite dans ce pays?

Pour les primos accedant ? j?en fais partie? Ils ne faut pas se sentir obliger d?acheter. l?immobilier comme plusieurs autre biens dans la vie peuvent etre consommer de plusieurs manière. Perso, j?ai decider de ne pas acheter il y a 3 ans parce que c 'étais assez claire que la hausse n?est pas soutenable au long terme. J?attend gentiment que sa baisse a un niveau que je trouverais raisonnable. En attendant, j?augmente mon capitale petit-a-petit.

Par rapport au plus-value/profit "Désolé, je voulais dire le fruit du diable" qu?on peux apparemment ce faire en dormant, a rien faire ou en etant sur un catamaran aux seychelles avec un harem de jolies filles/garcons/animaux ?je ne juge pas, chacun son kif? sans aucune prise de risque, ni etudes prealable ou quoi que ce soit. Petite question, Si c?est aussi facile que ca et qu?il n?y a que du profit facile pourquoi ne pas faire la meme chose est ainsi profiter de la belle vie ? Le capitalisme "Désolé, je voulais dire le fascisme financier" a créer des mécanismes qui permette a tous les budgets d?investir. Il faut être pres a apprendre 'investir son temps' et perdre son capitale, sinon on ce contente d'un compte epargne et on se plein pas sinon ca s'appel de la jalousie...

Pour tous ceux qui croient a la religion de l?etat. Petit exemple, le salaire d?un maire d'arrondissement "oui, ca existe" a Paris est de presque 8000 euro par mois . Dites merci a tous nos chaire technocrates "Désolé, je voulais dire patriotes" qui veulent servir leur patrie et n?ont qu'une chose dans le c?ur, le bien etre du citoyen lambda?

Pour finir, une petite note de F. Bastiat

L'état est le mythe qui permet a chacun d?esperer vivre aux depend des autres.



Bon courage a tous.



PS: Désolé pour les fautes que j'ai pus faire.


Réponse de le 06/10/2011 à 9:09 :
Voila un commentaire que j'avais posté sur un forum qui résume ce que je pense des soixante-huitards dont font partie mes parents:

Bravo les "soixantehuitards" vous avez réussi à couler vos enfants...et petits enfants.Oui vous qui avez refusé toutes réformes (retraites, santé...)depuis des dizaines d'années. Vous qui avez connu le plein emploi et avez profité de tout à pas cher. Vous qui vous êtes accaparés l'immobilier payé en monnaie de singe (merci l'inflation à deux chiffres) et qui asservissez aujourd'hui les jeunes avec des loyers affolants. Vous qui voulez revendre vos bicoques mal isolées, dix fois le prix payé tout en vociférant sur le fait que les jeunes sont des "nazes" et qu'ils ai pas fait la même chose que vous...surtout qu'aujourd'hui, même un ingénieur ne peut plus se payer une maison d'ouvrier de votre époque !! Pour récapituler, à cause de VOUS les soixantehuitards, génération d'égoîstes, les jeunes vont devoir payer pour votre retraite (qui vous prendrez bien portants pour la plupart), vos maisons pourries à crédit sur 30ans pour ceux qui peuvent, leur santé (car le système va imploser doucement), et comme si ça ne suffisait pas, pour votre dépendance (plan alzeimher et autres)...Et nous les jeunes allons mourir au travail pour votre confort et vivre dans la misère....Merci du fond du coeur.

Voila ce que j'en pense.
a écrit le 11/09/2011 à 15:14 :
est-ce quelqu'un a remarqué que le projet voté fait payer plus d'impôt que le projet initial du gouvernement ???
a écrit le 11/09/2011 à 14:30 :
Le rendement actuel du locatif est de l'ordre 3 à 5 % brut!!! Une grosse somme d'argent bloquée! le locatif est vachement rentable! les assurances vies sont bien plus rentables...
Quand à penser que l'immobilier puisse s'effondrer, j'ai des doutes: le cout de la construction neuve est en constante augmentation

En fait, si la bourse était moins volatile (moins de spéculation) et reflétait la santé des entreprises, peut etre que, plutot d'investir dans la pierre, certain seront tentés de réinvestir dans la bourse!!!
ET là, l'immobilier pourrait un peu baisser!

Mais, comme la bourse est l'objet de spéculations les plus folles (argent facile), je doute qu'elle puisse retrouver une sénérité et même que le pire est à craindre....
a écrit le 11/09/2011 à 10:10 :
Faire du fric avec l'immobilier est odieux et abject!, la plupart des gens aujourd'hui n'ont plus les moyens de se loger, les loyers étant exorbitants!.

Réponse de le 11/09/2011 à 13:44 :
L'argent est très facile à trouver pour tout le monde et la réussite est réservée à tous ceux qui ont le courage d'investir. Et, il est normal qu'on puisse s'enrichir au dos d'un simple locataire.
Réponse de le 12/09/2011 à 8:42 :
"Et, il est normal qu'on puisse s'enrichir au dos d'un simple locataire. " Voila un bel exemple de la crasse intellectuel qui sévit à droite de l'assemblée et dans son électorat ... Pauvre France ....
Réponse de le 12/09/2011 à 13:40 :
t'investi c normal tu fasses des bénéfices !!! c la vie et ce locataire achetera un jour et fera aussi des benefices !
Et t gaucho y font koi ??? mdr allez paye et tais toi
Réponse de le 12/09/2011 à 15:02 :
Vous trouvez que louer10m² à 500 ? est normal. 500 ? = 50% du smic.
a écrit le 11/09/2011 à 7:48 :
les agents immobiliers ont raisons, tous le reste n'est que baratin. L'immobilier va instantanement baisser pendant quelques mois: c'est l'effet mouton de panurge. Ensuite les biens deviendront rare et l'immobilier reprendra le chemin de la croissance et beaucoup plus vite quon le pense.
Réponse de le 11/09/2011 à 10:47 :
le bon moment pour récupérer le fric des placements et réinvestir sur l'immobilier.
en espérant que l'immobilier chute plus vite que la monnaie. la fenêtre de tir va être courte.
Réponse de le 13/09/2011 à 8:58 :
Oui, tout à fait, mais avec quel argent ? Vouloir n'est pas pouvoir, en tant que primo-accédant j'en sais quelque chose. C'est votre prose qui n'est que du baratin.
Réponse de le 14/09/2011 à 20:15 :
Entièrement d'accord
a écrit le 11/09/2011 à 5:16 :


LE PIRE EST A VENIR: lorsque le gouvernement va voir que les rentrées d'argent sont insuffisantes, il fera de même avec les RESIDENCES PRINCIPALES! (cela a déjà été évoqué)

Ceux qui ont des liquidités ne sont pas génés outre mesure ; les plus petits vont trinquer, comme dab

Gardez confiance; on peut s'attendre à tout
Réponse de le 12/09/2011 à 4:42 :
Si c'était le cas le marché dégringolerai encore plus vite, si les gens vendant leur rp doivent payer des impôts leur pouvoir d'achat ensuite ne serait plus le même pour racheter.
a écrit le 11/09/2011 à 3:33 :
La loi Scellier date de 2008/2009 et oblige les propriétaires à conserver leurs biens 9 ans pour le moins. Ils ne peuvent pas vendre avant quelques années.
Je ne pense pas qu'il y ait un 'crack' comme vous le dites.
Quant à ceux qui ont investi il y a 10 voire 15 ans (qui ne sont pas des spéculateurs court terme) et qui pourraient être concernés, ils vont certainement hésiter en pensant aux incertitudes sur les banques et la bourse et ils feraient bien de réfléchir de mon point de vue. De plus, les conditions de crédit vont sérieusement se durcir pour les primo accédant.
a écrit le 10/09/2011 à 20:52 :
Attendre 30 ans pour vendre un bien. lol ils nous prennent pour des beubeu
a écrit le 10/09/2011 à 17:57 :
Le bon sens aurait-il quitté l'esprit des économistes néo-libéraux? C'est pas grave si les spéculateurs immobiliers perdent de l'argent. Ils ne se retrouveront pas à la rue. Et puis, si les prix des logements baissent, c'est mieux pour les mal-logés. Notre économie est en sur-production, donc faire reculer la pauvreté c'est relancer l'économie. Les pauvres consomment, contrairement aux spéculateurs.
Réponse de le 04/01/2012 à 14:59 :
Tout à fait d'accord!
Ceux qui n'ont pas de quoi payer leurs factures ou manger à la fin du mois consommeront obligatoirement s'ils en ont la possibilité...Pas de sous pour manger, pas de sous pour spéculer ou épargner...Qu'ils payent moins de loyer et ils pourront consommer d'autres biens nécessaires!
a écrit le 10/09/2011 à 17:19 :
et voila en temps de crise tout le monde se bouffe les uns le autres...lorsque l'on laisse faire les riches,les moins riches(et nous sommes majoritaires) trinquent a cause des spéculateurs...l'histoire le prouve c'est un problème de lutte de classe ...et oui!
a écrit le 10/09/2011 à 15:56 :
On les voit les spéculateurs crier au crime !
Il faut aller plus loin : taxer la plus value à 100% - la dévaluation. Que le vendeur retire ses billes honnêtement avec un bonus compensant la dévaluation est très sain. Qu'il s'en foute plein les fouilles et rendent ainsi les prix inacessibles au peuple est un vol et un scandale. Il va falloir apprendre à travailler, à suer de votre propre sueur pour gagner de l'argent les gars au lieu de spéculer le cul au chaud dans votre lit !
La spéculation immobilière et financière est le cancer de notre monde.
Revalorisons le travail, taxons la spécualation qui on le voit n'apporte aucune richesse au plus grand nombre. La politique a pour but l'intérêt du plus grand nombre, non pas celui d'une poignée de riches.
Taxons à fond la spéculation immobilière et financière et détaxons à 100% le travail : plus de charges patronales pour laisser les entreprises libres d'augmenter les salaires et d'engager plus facilement de la main d'oeuvre. Ca c'est de l'argent bien utilisé pour le bien commun. Laissons les patrons qui triment gagner de l'argent, mais taxons sans état d'âmes tous ces vampires qui vivent de la spéculation et qui détruisent notre monde, son harmonie, l'unité sociale, le patriotisme, l'esprit républicain, la Liberté, L'Egalité et la Fraternité qui sont les seules vraies valeurs de notre Pays.
Réponse de le 10/09/2011 à 17:05 :
En 1945, les prix des logements étaient nuls car les hommes étaient morts au combat ? Qui a hérité des logements ?
Réponse de le 10/09/2011 à 17:25 :
bravo tout a été dit dans votre commentaire .merci
a écrit le 10/09/2011 à 13:33 :
oui il y aura un krach immobilier mais pas dans le sens où vous le pensez.
Personnellement j'envisageais de vendre un bien locatif début 2013 soit après 15 ans de détention.
Avec cette réforme je vais garder mon bien
Si je devais ,par obligation financière ,le vendre je majorerais son prix actuel de la valeur du montant de la plus value et des taxes annexes.
Le risque de cette réforme est simple :
rareté des biens sur le marché ce qui entraine une hausse des prix
plus majoration des prix des vendeurs pour récupérer la plus value
ce qui entraine une double majoration.
A cela il faut rajouter moins de rentrées fiscales récupérées sur les transactions immobilières par les collectivités locales qui pour équilibrer les comptes augmenteront les impôts locaux.
De plus les investisseurs ne vont pas s'aliéner pour 30 ans sauf à être de mauvais gestionnaires.Ils n'acheteront plus ,que cela soit dans le neuf ou dans l'ancien.
Les travaux de restauration des logements vont chuter,les entreprises du batiment vont trinquer et par voie de conséquence les salariés
Alors merci pour cette décision qui va paralyser le secteur de l'immobilier
Réponse de le 10/09/2011 à 14:09 :
Vous voulez dire que nous sommes des pigeons?
Réponse de le 10/09/2011 à 14:15 :
Spéculer sur les prix de l'alimentation ou du logement, deux nécessités pour l'être humain, est indigne d'un grand pays.
Réponse de le 10/09/2011 à 17:42 :
Avec cette réforme je vais garder mon bien Si je devais ,par obligation financière ,le vendre je majorerais son prix actuel de la valeur du montant de la plus value et des taxes annexes

Escroc
Réponse de le 10/09/2011 à 17:53 :
Un gouvernement qui gère au coup par coup sans plan d'avenir ni de ligne directrice; bref des incompétents et à gauche c'est pas mieux vu les salades réchauffées qu'ils nous servent.
Réponse de le 11/09/2011 à 0:06 :
"les investisseurs ne vont pas s'aliéner pour 30 ans sauf à être de mauvais gestionnaires.Ils n'acheteront plus ,que cela soit dans le neuf ou dans l'ancien"

Et Vous pensez qu'avec ceci les prix vont augmetner?

Réponse de le 12/09/2011 à 15:47 :
"Si je devais ,par obligation financière ,le vendre je majorerais son prix actuel de la valeur du montant de la plus value et des taxes annexes"

Vous oubliez les fondamentaux : les prix sont fixés par la loi de l'offre et de la demande, pas par les vendeurs.
Si l?immobilier s'effondre, Vous pourrez toujours mettre en vente à un tarif trois fois plus élevé que les prix du marché, personne n?achètera.
Réponse de le 17/09/2011 à 18:42 :
encore un génie qui croit qu'il vendra son bien au prix ou il veut. C'est fini les gars, mettez vus ça dans le caillou, les mouches ont changé d'âne. Et si j'étais vous, je reverrai mes calculs car il vaut mieux payer des impôts sur une PV que pas d'impôt (car plus de PV...).
Réponse de le 19/09/2011 à 5:37 :
L'analyse comportementale que fait DGE est juste et il sera intéressant de la relire dans deux ans, au plus. Car, il semble bien que notre haute administration a pu vendre à nos députés et sénateurs "perroquets" une de ses plus performantes machines à perdre jamais créée....
Réponse de le 24/10/2011 à 19:16 :
En immobilier on oublie depuis trop longtemps les lois du marche... Le prix d'un bien c'est celui où il trouve un acheteur.... Pas d'acheteur = valeur nulle.
Quelle loi dit que l'immobilier doit nécessairement générer une plus value?
a écrit le 10/09/2011 à 13:29 :
J'ai quitté la région parisienne car trop cher, avec un salaire minable, impossible de payer le moindre taudis pourris... Et maintenant je veux quitter la France qui est devenue trop chère !
a écrit le 10/09/2011 à 13:19 :
j'ai discuté avec un conseiller en patrimoine qui m'à fait remarquer ...comment voulez-vous que je pilote un patrimoine immobilier ou autre si les règles changent aussi subitement...un patrimoine familial qu'il soit foncier ou autre il faut plusieurs décennies pour faire quelque chose de cohérent...là j'ai tendance à le croire car c'est un fiscaliste sérieux.
Réponse de le 10/09/2011 à 20:25 :
c'est tout à fait vrai. Le problème français réside dans la multiplicité des changements, l'incapacité des politiques à assurer une ligne de conduite en matière d'exonération ou d'incitation.
a écrit le 10/09/2011 à 12:32 :
Ce qui est sur, c'est que les Francais risquent de ne plus faire confiance au gouvernement actuel: changer la règle du tout au tout du jour au lendemain est intolérable!
Le plus comique dans tout cela, c'est qu'ils imposent une nouvelle règle sur 30 ans!!!
Quelle crédibilité; je dirai: surtout DEBILITE; personne ne vous croira, Hommes politiques de la bétise.

Ce qui est sur aussi, c'est que les nouveaux investissements locatifs n'auront plus lieu!!! ce qui implique un manque important de logement locatifs dans un avenir très proche!!!
BRAVO, vous avez gagné le gros lot: du chomage, des SDF et des recettes publiques en baisse (blocage immobilier)

CA VA ETRE FORT...
Réponse de le 10/09/2011 à 13:24 :
Et si un coût du logement plus faible permettait d'orienter les salaires à la baisse, donc de diminuer le prix des produits de consommation, donc de permettre une plus grande masse monétaire en circulation afin de contrer la déflation, donc de pouvoir effectuer des remboursements anticipés des dettes qui plombent les comptes publics, donc d'obtenir une meilleure compétitivité de l'UE, donc de réduire le chômage ?
Réponse de le 10/09/2011 à 14:23 :
Oui avec un gouvernement vertueux et désirant le bonheur de son peuple. Non en France avec la classe politique qui dirige notre pays depuis mitterand (volontairement sans majuscule).
Nous sommes condamnés à voir approcher la prochaine déflagration en spectateurs impuissants...ou à fuir notre propre pays.
Réponse de le 10/09/2011 à 14:41 :
Pour aller où ?
a écrit le 10/09/2011 à 9:06 :
les prix de l immobilier sont trop élevés;
le reste c est du vent
quand les jeunes (primo accedants) ne peuvent acheter mais que le marché survit grace aux perfusions de l etat, et à la revente entre secundo accédants c est qu il y a un gros gros problème.
la meilleure chose qui puissent arriver à la France sous peu c est une bonne baffe sur l immobilier pour retrouver un marché qui soit sain.
Réponse de le 10/09/2011 à 10:41 :
La majorité des experts nationaux et internationaux et autres médias sont unanimes, nous allons vers un KRACH IMMOBILIER EN FRANCE 2011/2012 :
Banque de France,
Fond monétaire internationale,
Banque centrale européenne,
Centre d'Analyse Stratégique (Qui dépend de Matignon),
Jacques Friggit,
Nexity,
Moody's (une des 3 grandes agence de notations mondiale),
Century 21 (pour qui le marché sera en retournement des Septembre),
RTL,
Europe 1
Les Echos,
La tribune,
The Economist
MeilleursAgents.com ...ect
a écrit le 10/09/2011 à 8:25 :
L'immobilier en France et notamment en RP flambe depuis 10 ans à cause des faibles taux de crédit et de l'allongement des prêts. Comme si cela ne suffisait pas l'Etat en a rajouté un couche avec les divers dispositifs d'exonération (Robien, Scellier) et les Prêts à Taux Zero.
En réalité on a réussi à former une bulle immobilière car les prix ne sont plus du tout corrélés aux revenus des ménages ni aux loyers. La faible augmentation des loyers nous démontre d'ailleurs qu'il n'y a pas de crise du logement comme on essaie de nous le faire croire pour justifier de l'augmentation des prix.
Il ne faut pas que cette bulle explose en pleine crise ou le plus tard possible, pourtant c'est bien ce que le gouvernement est en train de précipiter.
Réponse de le 10/09/2011 à 8:55 :
Vous trouvez que les loyers sont faibles????
480 euros Paris 17e.
Tout près métro La Fourche. Petit studio de 8 m² (21 m3) au dernier étage. Annonce de pap
Réponse de le 10/09/2011 à 20:27 :
"les prix ne sont plus du tout corrélés aux revenus des ménages "

Mais par tous les dieux, pourquoi les prix devraient ils être "corrélés" sur les revenus des ménages ?????????????????????
Réponse de le 10/09/2011 à 20:41 :
Tout le monde n'habite pas Paris qui est une ville musée réservée aux élites et aux bobos.
Personnellement cela fait des années que cette idée m'a quitté.
Sur le reste de la France, les loyers sont certes élevés mais il reste dans la fourchette du raisonnable comparativement aux prix d'achat.
Réponse de le 10/09/2011 à 23:54 :
480 euros à Perpignan
3 pièces de 90m2 avec grande terrasse, exposition plein sud, pas de vis à vis
300 jours de soleil par an, la mer à 10 minutes, le ski à 1 heure
Franchement, pourquoi continuer à habiter Paris ? ? ?
a écrit le 10/09/2011 à 8:02 :
Spéculer sur les prix de l'alimentation ou du logement, deux nécessités pour l'être humain, est indigne d'un grand pays.
a écrit le 09/09/2011 à 22:41 :
"Sans doute pensent-ils que, au contraire, les propriétaires vont préférer attendre d'arriver à 30 ans de détention pour bénéficier de l'exonération,.." mais c'est bien pour cela qu'il n'est avantageux pour personne de maintenir un tel système d'exonération totale. Si un sénateur est dans la salle qu'il nous explique svp !
a écrit le 09/09/2011 à 19:42 :
si l'immobilier chute, tant mieux, ça permettra aux gens de revivre et de consacrer leur maigre pouvoir d'achat, à des choses moins stériles, . VOICI VENU LE TEMPS DE LA FIN DES RENTIERS ET DE L'AUBE DES TRAVAILLEURS, récompensons le travail et non la rente des héritiers !!!!
a écrit le 09/09/2011 à 17:16 :
avec la chute des banques , VOYEZ CE VENDREDI ! l'immo sera touché ! d'ailleurs pourquoi serait-il SEUL épargné par la crise ?
a écrit le 09/09/2011 à 14:40 :
Allez COURAGE encore 1 mois de loyer à payer, ensuite on peut suspendre les paiements, on entre en période hivernale, on va pouvoir souffler un peu !!
Réponse de le 10/09/2011 à 7:02 :
480 euros
Paris 17e. Tout près métro La Fourche. Petit studio de 8 m² (21 m3) au dernier étage.
Annonce de pap
Vous avez raison loyer trop cher, salaire trop bas
Réponse de le 10/09/2011 à 12:23 :
Woui, profitez en parce que bientôt, une liste des mauvais payeurs va voir le jour (comme pour les opérateurs téléphoniques) et après, tu resteras dehors jusqu'à la fin de ta vie...
a écrit le 09/09/2011 à 14:35 :
S'il manque des logements sociaux comme on entend tout le temps, moi je dirais environ 50 millions, ou plutôt que l'immobilier est trop cher ?! Moins de logements aidés = moins de charges pour l'état ?
a écrit le 09/09/2011 à 12:40 :
Quand les socialistes sont au pouvoir, il vaut mieux être au chômage et ne rien posséder, enfin, tout acheter à crédits et s?endetter à fonds, de toute façon, ce ne sera pas votre faute.. Faire beaucoup d?enfants, ça rapporte aussi.
Si c?est la droite, alors là, faut être très riche, gagner au moins 10000 e par mois pour pouvoir exploiter au mieux les niches fiscales et toucher un cheque du trésor public en retour de tous vos investissements.. ben oui, on récompense le gros investisseur !! L?épargnant livret a, lui, pas intéressant, ni le bonnet qui a un portefeuille d?actions sans le faire mouvementer tous les jours au grès de l?actualité !!
Donc, les perdants, comme toujours, c?est la classe qui travaille 35h ou au-delà, qui tente d?accéder à la propriété, qui hérite d?une dette colossale qu?il faudra payer d?une façon ou d?une autre, en assumant l?augmentation constante des dépenses peu compressibles (déplacements, logements, énergies, études, santé, nourriture saine), la charge de leurs enfants, de leurs parents.. les décisions qui auraient du être prises hier ne sont toujours pas prévues dans aucun des programme politiques de demain.. Et on s?étonne que les français soient adept des antidépresseurs ?? Mais pour les français qui tentent de se maintenir à flot et sont fourmis plutôt que cigale, l?avenir est sombre, nul besoin d?être économiste pour le voir. On le ressent quotidiennement. Et personne n?a envie en France d?avoir le modèle USA ou Chinois.. Le plus modèle est celui du nord et aucune mesure ne va dans leur sens.. Pourquoi fait on si peu référence aux pays dans lesquels ça marche (recyclage des ordures ménagères, développement des logements écologiques.., droit du travail.. ??)
Réponse de le 09/09/2011 à 14:25 :
Un léger bémol, je n'accuse pas les hauts salaires à 10000e par mois. Plus il y en a mieux c'est car en valeur absolue, leur contribution en impôt et taxe est énorme par rapport à ce que l'état leur reverse. Sauf cas particuliers, le salaire est mérité (responsabilité, compétence...) mais c'est un autre débat.
Réponse de le 10/09/2011 à 12:19 :
Le livret A est une niche fiscale qui coûte très cher à l'état: les intérêts ne sont ni imposés fiscalement, ni soumis aux prélèvements sociaux. Le PEA est également une niche fiscale puisque les gains ne sont pas imposés sur le revenu. On voit la paille dans l'oeil du voisin mais pas la poutre...
Réponse de le 10/09/2011 à 14:58 :
un livret A est limité a un peu plus de 15000 euros. les gains réalisé sur ce type de placement sont sans commune mesure avec la plus-value réalisée par l'achat d'un bien immobilier sur les 15 dernières années. Le problème avec les niches fiscales, c'est que tout le monde en profite au mois d'une. C'est un système pervers car personne n'ose les remettre en cause. Pourtant, si on les supprime, c'est ceux qui en profite le plus ( bien souvent, ceux qui en on le moins besoin et pour qui c'est un outil d'allègement fiscal) qui vont en pâtir le plus. Alors, courage messieurs les politiques, supprimer toutes les niches et utilisez l'argent ainsi levé pour le mettre la ou il sera vraiment nécessaire.
a écrit le 09/09/2011 à 11:39 :
les étrangers qui ont participé à la hausse du m², une hausse qui vous arrange bien aujourd'hui.
a écrit le 09/09/2011 à 11:35 :
Tant mieux s'il y a un crack. Les prix ont atteint de tels sommets (les alaires n'ont pas, de très loin, suivi la même hausse), que a un moment il faudra bien retrouver un équilibre entre le revenu des français et le cout d'achat de l'immobilier.
Tant pis pour les effets de bord s'il y a un crack
a écrit le 09/09/2011 à 7:22 :
Avec cette loi, la spéculation sera encore plus importante, car les vendeurs voudront intégrer cet impôt dans le prix de vente ou se fera par dessous de table comme à Paris où sur la Cote d'Azur où les étrangers Italiens et autres ne revendent jamais sans dessous de table, pour échapper au fisc dans leur pays.
Par contre les épargnants Francais eux se feront avoir.
Réponse de le 10/09/2011 à 7:27 :
Les italiens commencent déjà à vendre.
a écrit le 08/09/2011 à 18:02 :
L'auteur de cet article ne se rend pas compte de la cruauté de son message. Sans doute le propriétaire qu'il est guide cet article. Oui cette mesure peut provoquer un (mini) krach et tant mieux. Certaines personnes ne se redent pas compte de la souffrance engendrée par le mal logement consécutif à la bulle immobilière. D'autant qu'on cherche à nous vendre au prix de l'or des trous à rats achetés pour 3 francs 6 sous il y a 15 ans et qui souvent sont très mal isolés voir mal construits.
Les générations du babyboom qui ont déjà tous les avantages rackettent ainsi la nouvelle génération, au risque de créer des conflits générationnel. Mais l'humain est ainsi, quand on peut vendre pour 250 un bien acheté 100, on ne va pas vendre moins cher...
Réponse de le 08/09/2011 à 21:06 :
Sauf qu'on ne peut plus vendre à 250
Réponse de le 09/09/2011 à 14:48 :
non, c'est exact, mais à 250 + la valeur de du nouvel impôt PV !!! Hi Hi Hi....
Réponse de le 09/09/2011 à 17:36 :
En 1989 les prix ont chuté de 40% en six mois lors de la crise immobilière. Les vendeurs continuaient d?espérer et les acquéreurs avaient renoncé.
a écrit le 08/09/2011 à 17:07 :
oh oh oh ...question : à salaire égal, j'ai épargné sur mon salaire pour me constituer un capital et espérer acquérir mon appartement. Je suis à nouveau taxé sur mon épargne. Et le prix de l'immobilier à flambé, je dois épargner davantage pour accéder à la fameuse propriété ! Suis-je riche ou un vilaint épargnant ? Heureusement que je n'ai pas investi en bourse !
Réponse de le 09/09/2011 à 11:43 :
réponse du gouvernement: les 2!! tu dois pas épargner mais dépenser pour relancer la croissance et t'as qu'à te loger dans la cage à poule pourrie, tu paieras ta maison moins cher donc moins besoin d'epargner.. heuresment, tu peux encore dormir dans ta voiture.. t'es dans la mouise classe moyenne!trop riche pour les logements sociaux mais pas assez pour acheter.
Réponse de le 09/09/2011 à 14:18 :
Mais c'est la descritption de la classe "moyenne" légèrement supérieure qui travaille (>35h), ne touche aucune aide (sociale, prime impôt, ni même arrêt maladie sauf accident de la vie), mais verse à la communauté des impôts et ne pas acheter le logement decent (ou loue cher au tarif du marché) et ne se plaint pas ... mais paye pour les autres ? N'est-ce pas aussi à mon sens une classe sociale qui fait avancer le pays ? Oups... malaise social
a écrit le 08/09/2011 à 15:00 :
@Hum :
Vous nous parlez de chômeurs ?
Merci, je suis restée assez longtemps au chômage pour savoir ce que cela est, et c'est un peu pour cela que je me suis acheté ce petit 2 pièces...
Apparemment vous êtes un bon fonctionnaire, qui va sur la toile pendant ses heures de boulot, qui ne connaitra jamais le chômage, mais qui se permet de rabaisser les autres...

Si pour vous 1900 euros bruts mensuels (X12), avec +45 heures /semaine, c'est être riche en France, alors c'est sur, ce n'est pas avec des "gars" comme vous que l'on avancera beaucoup...
a écrit le 08/09/2011 à 14:06 :
Paris est devenu un hôtel géant : malgré le nombre d'hôtels sur Paris dont le taux d'occupation moyen est de 60%, plusieurs investisseurs ont acheté des appartements pour les transformer en location saisonnière pour les touristes. C'est de la concurrence déloyale -et vraisemblablement de la fraude fiscale-pendant que les hôtels sont vides en mois d'août, des investisseurs se remplissent les poches. Il suffit de visiter des sites comme Homelidays pour le constater. Les particuliers sont devenus hôteliers sans avoir à respecter une remise aux normes incendie et sans embauches pendant que les hôtels sont loin d'afficher complet tous les soirs. Par manque de clients plusieurs hôtels sont devenus des hôtels au mois pour loger des familles ou bien travaillent directement avec le Samu social pour héberger les nouveaux SDF qui ne peuvent plus payer des loyers exorbitants.
Un super retournement de situation : l'hôtelier loue au mois, le particulier s'improvise hôtelier
a écrit le 08/09/2011 à 13:47 :
Il est temps que l'immobilier sorte de l'assistanat. Etre assisté quand on est pauvre, c'est quand même moins honteux qu'être assisté quand on est propriétaire d'une résidence secondaire. Et puis, si l'on soutient la bulle immo, pourquoi avoir jeté la pierre aux banques récemment ? Si on soutient une bulle, on peut les soutenir toutes, non ? En quoi la bulle immobilière devrait elle être traitée différemment ?
a écrit le 08/09/2011 à 12:51 :
La loi sur les plus-values + la location saisonnière illégale passible de poursuites et d'une amende de 25 000 euros= La fin de la spéculation immobilière
a écrit le 08/09/2011 à 11:40 :
Quand on achète pour un rendement on est un investisseur, quand on achète pour une plus-value on est un spéculateur. Et quand on spécule, faut accepter de perdre de l'argent..
Réponse de le 08/09/2011 à 17:04 :
Vous avez raison.
a écrit le 08/09/2011 à 10:56 :
@boss :
Si on vous écoute, c'est le nivellement par le bas.
Posséder une résidence secondaire, ne veut pas dire être riche.
J'ai 1 petit 2 pièces en secondaire à Laval et je dois louer un autre 2 pièces à Paris,
je gagne 1900 euros bruts/mensuel (X12). Suis-je riche pour autant ? Si vous le pensez, c'est grave.
a écrit le 08/09/2011 à 9:24 :
Pourquoi nos gouvernants ne s'inspirent-ils pas des pays européens où il n'y a pas eu de bulle immobilière, pour mettre en place une politique du logement et de l'immobilier dignes de ce nom, des pays où la densité de population est bien plus forte qu'en France; qu'on ne nous parle pas de rareté de terrains constructibles. Peut-être beaucoup de nos législateurs possèdent-ils eux-mêmes des biens immobiliers, et la bulle immobilière n'est pas pour leur déplaire. Attention quand même, toute bulle a une fin, et ce qui s'est produit aux USA, en Espagne, en Irlande, peut bein se passer en France. Les nuages ne s'arrêtent pas aux frontières!
a écrit le 08/09/2011 à 9:08 :
Investissement = risque. Actif dont le prix est fixé librement par le marché = hausses, baisses, bulles...Vous parlez d'investissement, de plus-value ? Acceptez donc que l'immo se comporte comme tous les actifs.
a écrit le 07/09/2011 à 20:50 :
Lois scellier, de Robien, Périssol, Borloo ou comment financer l'investissement locatif quand l'etat n'a pas les moyens de le faire, qui plus est l'etat y trouve son compte en encaissant la TVA et les droits de mutations prélevés par les notaires. Et aprés avoir incité les classes moyennes à investir, on leur fait un beau bras d'honneur....
a écrit le 07/09/2011 à 18:48 :
Quelques réflexions en passant : -1- Ne pas oublier que les différents gouvernements ont tout fait pour que des personnes ayant quelques moyens (classes moyennes) achètent et louent des biens à loyer "modérés" pour d'autres qui ont moins de moyens (Robien, Madelin...). Tout celà est balayé (çà vous apprendra à faire confiance aux Politiques). -2- Pour 1 Euro gagné au travail, on paie des charges sociales, des impôts sur le revenu, de la CSG, de la TVA sur ce qui reste, puis si on essaie de garder ce qui reste (juste l'inflation par exemple) on est taxé (exemple des biens de seconde propriété qui sont souvent des placements à long terme et non pas des chateaux en Sologne...), puis une fois qu'on décède tout celà est encore passé à la moulinette! Que reste-t-il à chaque honnête travailleur Français sur 1 Euro gagné à la fin? Peux-t-on continuer ainsi? On assiste impuissant à l'appauvrissement des classes moyennes vers des classes défavorisées et ces dernières vers la pauvreté. Les vrais riches eux ont déjà intégré la mondialisation dans leur gestion de patrimoine.
Réponse de le 07/09/2011 à 20:38 :
Deja faudrait definir la classe moyenne. La majorite des francais ont deja du mal à financer leur residence principale. Ceux qui achetent de l'immobilier en investissement font quand meme partie des classes aisés (suffit de connaitre le prix du m2 pour le comprendre)
Effectivement on paye des impots pour 1 euro gagne seulement les impots ca sert à la collectivite et ca sert à structurer une societe. Comme le système voulu par l'ensemble de nos compatriotes( à qui le mot impots file des boutons )
permet aux riches de s'en exonerer il faut bien taper sur d'autres.
Votre exemple sur les chateux en sologne est mal choisi. On pourrait aussi parler des villas sur la cote ou d'appart sur paris. Y'a quand meme des cas plus dramatiques que les heureux possesseurs de residence secondaire.

Va falloir revoir le système fiscal et radicalement et surtout arreter de pleurer dès qu'il s'agit de mettre la main à la poche, parce que l'avenir de ce pays parait bien sombre. A moins que l'exemple de la grèce vous attire...
Réponse de le 08/09/2011 à 10:55 :
@boss :
Si on vous écoute, c'est le nivellement par le bas.
Posséder une résidence secondaire, ne veut pas dire être riche.
J'ai 1 petit 2 pièces en secondaire à Laval et je dois louer un autre 2 pièces à Paris,
je gagne 1900 euros bruts/mensuel (X12). Suis-je riche pour autant ? Si vous le pensez, c'est grave.
Réponse de le 08/09/2011 à 11:39 :
Regardez les salaires moyens et médians français, le patrimoine moyen et médian français, vous aurez votre réponse. Ne sous estimez vous pas le pourcentage de RMI-stes et chômeurs dans notre beau pays ?
Réponse de le 08/09/2011 à 16:11 :
On pourrait aussi dire que nombre de personnes ayant commencé à travailler à 18 ans qui ont remboursé à 40-45 ans leur logement principal et qui ont acheté un studio ou un 2 pièces afin de louer et de ne pas perdre d'argent en jouant à la bourse, pour financer leur retraite est important! Si on appelle cela être riche, la classe moyenne a déjà disparue en France, reste des pauvres et des riches. On est carrément dans la décadence!
Réponse de le 08/09/2011 à 21:44 :
Oh le pauvre... un qui à justement deux biens immo qui à suffisamment d'argent pour le "jouer" en bourse qui apparemment se qualifie de pauvre... mort de rire!
Réponse de le 09/09/2011 à 7:17 :
Bien évidemment d'accord avec PME et total désaccord avec des ignorants de fait comme Moi et autres, qui ne font que conformer le nivellement vers le bas.
Réponse de le 09/09/2011 à 8:49 :
Il faut savoir lire...Ce que dit PME,c'est qu'il a préféré placer son argent dans un bien immobilier plutôt que jouer en Bourse!Facile de railler ,apprenez à comprendre ce qui est écrit!
a écrit le 07/09/2011 à 18:25 :
La crise immobilière et sa débacle économique qui se mettent en place s'appeleront "Sarkozy", un Azincourt du XXIème siècle !
Réponse de le 08/09/2011 à 21:46 :
Non "la crise" immo comme vous l'appelez s?appellera simplement RAISON !
Une bulle qui laisse au bord de la route une grande partir de ma population est une honte! Hatle à la spéculation sur la qualité de vie !
Réponse de le 09/09/2011 à 7:21 :
Avec cette loi, la spéculation sera encore plus importante, car les vendeurs voudront intégrer cet impôt dans le prix de vente ou se fera par dessous de table comme à Paris où sur la Cote d'Azur où les étrangers Italiens et autres ne revendent jamais sans dessous de table, pour échapper au fisc dans leur pays.
a écrit le 07/09/2011 à 16:19 :
les autres dispositions (forfait 7,5% sur frais d'acquisition 15% sur travaux) seraient maintenus mais pas l'abattement général de 1000 EUROS
a écrit le 07/09/2011 à 16:04 :
OUI pour taxer les spéculateurs Français et Étrangers.
NON pour taxer les épargnants.

Et pour ceux, qui osent encore râler (chandler et autre), un jour peut-être vous grandirez et vous comprendrez. Pour l'instant vous faites juste de la peine.
ET il est vrai que à partir de 17H00, certains ont quitté leur bureau, mais osent nous faire la morale...
Réponse de le 07/09/2011 à 20:56 :
Je remarque que vous avez fait ce commentaire bien tôt, donc vous ne devez sans doute pas rester au bureau très longtemps vous non plus ...
a écrit le 07/09/2011 à 15:57 :
@chandler a répondu le 07/09/2011 à 16:44 :
"Alice Brea" fait partie de ces gens qui combattent les méfaits du capitalismes mais qui s'insurgent lorsqu'une décision de taxer un peu la rente au lieu du travail est mise en place : afligeant comme réaction.

C'est bien votre réaction qui est affligeante.
En taxant la rente comme vous dites, vous taxez aussi le travail.
Vous vous êtes content de voir les autres se faire taxer, même si ce sont de pauvres gens, comme alice brea. Tant que l'on ne touche pas à votre petite vie de beauf...
Réponse de le 07/09/2011 à 19:24 :
J'aime bien le raisonnement taxe du patrimoine = taxe du travail, c'est relativement hilarant tout de même.
a écrit le 07/09/2011 à 15:07 :
Les terrains non constructibles sont-ils concernés ??
Quelqu'un a-t-il la réponse ?
Même les Notaires sont complètement paumés !!
Réponse de le 07/09/2011 à 15:46 :
oui
Réponse de le 11/09/2011 à 17:23 :
non
a écrit le 07/09/2011 à 14:50 :
Ne vous prenez pas la tête avec les taxes sur l'immobilier la droite populaire va vous aider à vous en sortir. Et puis si vous avez pas mal de sous pourquoi vous prendre la tête avec ça. Vous devez bien vous emmerder, y'a vraiment autre chose à faire. Par exemple donner un coup de main au Secours populaire au Restau. du coeur. C'est pas le boulot qui manque. Comme je vous plains.
a écrit le 07/09/2011 à 14:34 :
Krach = pouvoir d'achat en hausse.
mais une condition : la rapidité.
a écrit le 07/09/2011 à 14:31 :
Les soldes sont en avance cette année!
Réponse de le 07/09/2011 à 17:29 :
il faut etre d une naiveté incroyable pour croire qu une taxation tres lourde va faire baisser les prix;
Réponse de le 08/09/2011 à 9:58 :
Avant de dire que c'est naif, vous devriez dire pourquoi, exposer vos arguments.
Moi je dis que c'est naif de dire que les prix ne vont pas baisser pour ces raisons:
1/ les prix baisses déjà. Ce n'est pas moi qui le dit mais vous devriez lire les derniers articles
2/ Jusqu'au 1 novembre, les vendeurs vont baisser leur prix en effet c'est plus rentable pour eux de vendre avec une baisse que de payer la plus value.
3/ Les prêts vont être de plus en plus dur à obtenir.
4/ Crise oblige, moins de pouvoir d'achat pour l'immobilier
Je vous invite à lire un peu et pas seulement les annonces des agences immobilieres.
Réponse de le 08/09/2011 à 13:02 :
La Tribune
Immobilier : les prix baissent enfin à Paris !
Les prix parisiens ont baissé en juillet et août. De 3% en deux mois, selon le site Meilleursagents.com
a écrit le 07/09/2011 à 14:26 :
Encore un article construit pour déclencher la peur et propulser les ventes de papier.
Il n'y aura pas de krach immobilier car la demande dépasse de très loin l'offre. Qui fait monter les prix? les acheteurs bien sûr qui ne cessent de surenchérir. Maintenant allons au fond du problème! Depuis 20 ans l'état ne remplit plus son rôle de promoteur immobilier dans le social. Il a délégué cette fonction à des investisseurs privés qui ne disposent pas des mêmes moyens financiers. On connait le résultat. Et maintenant en taxant, il spécule sur les effets de la pénurie qu'il a engendrée et entretenue. Une fois encore on constate que nos députés et sénateurs sont des voyous!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 14:41 :
Il y aura un krack uniquement lorsque les primos seront intelligents et qu'ils comprendront que c'est risquer de s'endetter à vie ... autant dire qu'effectivement, le krack, c'est pas gagné.
Réponse de le 07/09/2011 à 14:50 :
Sarko a favorisé l'immobilier pour favoriser ses amis promotteurs ou constructeurs -
beaucoup ont rêvé à une croissance de l'immobilier : richesse du pays qui fait entrer plein de droits de mutations, impôts dans les caisses , pas de chômage dans le secteur de l'immo, des agences florissantes : c'était un secteur en or mais tout devra s'arrêter un jour car les acquéreurs n'auront plus assez de moyens et le monde bouge , change ..
Réponse de le 07/09/2011 à 16:26 :
@mimosa. relisez vous. OU Sarko favorise ses amis comme vous dites stupidement OU richesse du pays (droits de mutation, impôts dans les "caisses", pas de chômage dans le secteur,...) Faut savoir bien ou pas bien. Vous dites pas bien mais vous donnez des éléments extrêmement favorables, sic. Cessez la politique et de temps à autre réfléchissez un peu, ce serait bien.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:08 :
Oui c'est vrai que par richesse du "pays" c'est plutôt richesse du secteur de l'immobilier (et donc pas du pays) ... mais Mimosa n'a pas tord. J'étais d'ailleurs choqué depuis plusieurs années de voir dans certaines villes plus d'agence immobilières que de boulangers .... pour moi ce n'est pas normal.
a écrit le 07/09/2011 à 14:06 :
Les jeunes ne cessent de payer pour les baby boomers qui ont tout eu: une période de croissance faste et des logements pas chers (surtout grâce à l'inflation qui réduisait le coût du crédit). Nous payons leur retraite et les logements qu'ils nous fournissent: à l'achat ou à la location. Vite un krach pour rendre le logement enfin accessible aux jeunes ménages!
Réponse de le 07/09/2011 à 14:25 :
@laure : désolé ce sont des clichés. D'après vous autrefois la vie était plus belle.
N'oubliez pas que à coté de la dette vous avez aussi des actifs : des hopitaux, des autoroutes , des universités etc Quant à la retraite, vous aussi, vous serez contente de la prendre un jour et d'avoir quelqu'un pour vous la payer. Rien n'est acquis ni donné. Je ne crois au krach
...
Réponse de le 07/09/2011 à 14:40 :
@Laure: bel exemple d'ignorance des jeunes qui jalousent leurs parents. Pour info, les anciens n'ont pas eu la vie belle que corient les jeunots. S'il y a eu mai 68 par exemple, c'éest parce que quelqque chose n'allait pas. La différence: on s'est battu au lieu de pleurnicher !!! D;autrre aprt, si tu as fait des études, que tu as la sécu, etc., c'est parce que tes parents ont payé des impôts. Alors remonte les manches au lieu de dire n'importe quoi !!!
Réponse de le 07/09/2011 à 14:42 :
Des hôpitaux délabrés et le pôle emploi. Vous avez raison je suis trop pessimiste (je force le trait je le reconnais...)

:)
Réponse de le 07/09/2011 à 14:55 :
Laure + : Moi non plus je ne crois pas au krach ! Quand j'ai commencé à travailler je travaillais "naturellement" 45H par semaine et souvent le samedi matin. 3 semaines de congé par an. Pas de 35H, pas de RTT, pas 6 semaines de vacances et on payait les cotisations, impôt, taxes,... Pas de RSA, RMI etc... Arretez de vous plaindre, prenez le boulot à bras le corps. Quand une filière est bouchée formez-vous pour vous rendre "employable" dans une autre. Il y a quantité de boulot qui ne trouvent pas de personnels. Et après investissez ! ...et payez des plus-values avec le sourire ! Bonne réussite...
Réponse de le 07/09/2011 à 15:12 :
@Laure junior: Encore un baby boomer béat qui croit que le monde n'a pas changé, que l'hyper spécialisation n'existe pas, que les employeurs ne demandent pas de diplômes ultra pointus, etc ... Et d'ailleurs c'est aussi la super génération des boomers qui nous a obtenus tous ces "acquis sociaux" destructeurs, en plus de filer la caisse aux multinationales via la mondialisation sans contrôle. Bravo vraiment, vous êtes les meilleurs !
Réponse de le 07/09/2011 à 15:52 :
@ PATRICK
Faut quand même reconnaître que la génération des baby boomers a eu la vie facile. pas de guerre et de pays à reconstruire comme leurs parents, pas de crise et de chômage de masse. Les jeunes des années 60 on travaillé pour se bâtir un avenir, les jeunes d'aujourd'hui (ceux qui trouvent un travail) travaillent pour rembourser la dette de leurs parents qui ont fait vivre la nation à crédit. D'un côté l'espérance, de l'autre l'impression d'être la génération essorée. Baissons une bonne fois les pensions des retraités et consacrons cet argent à la jeunesse. Un pays qui fait passer les vieux (le passé) avant les jeunes (l'avenir) est un pays condamné.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:57 :
Il ne s'agit pas d'un problème de génération mais d'un problème de "classes". Si vos parents ont de l'argent pour vous aider à démarrer, ont de bons réseaux, vous ont payés de bonnes études et vous aident à vous installer dans la vie, vous réussirez sans problème. A l'inverse, si vous êtes "mal nés", même en travaillant dur vous ne rattraperez pas le retard... c'est ça le vrais scandale. Le travail ne permet plus toujours de réussir socialement.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:57 :
Il ne s'agit pas d'un problème de génération mais d'un problème de "classes". Si vos parents ont de l'argent pour vous aider à démarrer, ont de bons réseaux, vous ont payés de bonnes études et vous aident à vous installer dans la vie, vous réussirez sans problème. A l'inverse, si vous êtes "mal nés", même en travaillant dur vous ne rattraperez pas le retard... c'est ça le vrais scandale. Le travail ne permet plus toujours de réussir socialement.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:59 :
Vous avez raison Laure...
Ne vous laissez pas faire par ces vieux machos bidons.
Que voulez vous que des gens obtus comme cela comprennent... C'est à cause d'eux, que aujourd'hui nous sommes dans la mouise, et encore ils osent la ramener...
Réponse de le 07/09/2011 à 16:07 :
Quand tous les baby boomer, comme vous dîtes..., auront disparus à qui appartiendra les maisons existantes ???? Aux anciens jeunes ou moins jeunes évidemment, vous en l'occurence... Vous verrez que vous aurez changé d'avis d'ici là !(difficile à admettre aujourd'hui pour vous semble -t-il) Rappelez-vous: J'ai été ce que vous êtes, vous serez ce que je suis !!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 16:16 :
C'est impressionnant de voir l'ignorance de certains à l'égard du marché du travail aujourd'hui. Ca fait 12 ans que je bosse, ingénieur des Mines, spécialisé dans l'informatique. J'en suis à ma deuxième liquidation d'entreprise. Merci PatrickB pour ces conseils éclairés mais nous ne sommes pas vraiment dans une période de croissance type années 70, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Rendez vous sur le site de l'INSEE pour en avoir le coeur net. Vous y constaterez que la croissance était de 15% quand vous êtes entré sur le marché du travail. Cela, vous le devez à vos parents. A cette époque, et pendant les 20 années qui suivirent, il aurait peut-être fallu profiter de cette prospérité pour réformer un système par répartition de toute évidence intenable à terme. (cf courbes démographiques sur le même site). Passez une retraite tranquille surtout.
Réponse de le 07/09/2011 à 16:21 :
Un pays qui ne respecte pas ses anciens manque d'intelligence en se passant de l'expérience.
Réponse de le 07/09/2011 à 16:40 :
@rachida69 : SVP pas d'insultes ni d'attaques personnelles sur ce forum.
Nous sommes ici pour discuter , échanger des points de vue, s'expliquer, expliquer etc... , parler du krach, des taxations des plus-values immobilieres, alors les insultes de côté !!!
Réponse de le 07/09/2011 à 17:26 :
Un retraité parvenu qui mange le pain de ses enfants et qui ruine ses petits enfants manque aussi d'intelligence.
Réponse de le 07/09/2011 à 17:57 :
@bzbz : comment voulez-vous avoir 15 % de croissance en travaillant 35 heures, avec 5 semaines de congés payés, un mille-feuilles administratif qu'il faudrait réformer, les RMI, CSG à financer etc etc, En France on est champion des taxes et impôts, mais aussi de la redistribution. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
Je ne nie pas les difficultés actuelles, mais la croissance n'est pas sortie d'un chapeau non plus.
Réponse de le 07/09/2011 à 20:20 :
@Broc : Pour votre information, je travaille 50 heures par semaine et je suis loin d'être le seul dans ce cas. Les 35 heures effectives ne sont pas l'apanage de beaucoup de catégories socio-professionnelles si l'on y réfléchit un peu. Cela dit, vous avez raison. Nous bénéficions de beaucoup d'avantages comme la retraite à 60 ans (65 ans à l'époque) pour une proportion de la population nettement plus forte. Il me semble aussi qu'à l'époque, on n'opposait pas aux travailleurs la concurrence des salaires Chinois. Le raisonnement selon lequel la jeunesse active n'est constituée que de paresseux oisifs est très simpliste et très infondé.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:07 :
Bien-sûr les jeunes d'aujourd'hui ont beaucoup plus de difficultés que dans les années 60 ou 70. Le chômage a explosé, on demande aux jeunes de faire des études de plus en plus longues, la précarité a augmenté, les pris des logements sont devenus délirants, à l'achat comme à la location, il n'est plus possible de se loger sans caution parentale etc, il y a crise sur crise, on demande aux jeunes qui ont un travail de faire preuve d'une mobilité professionnelle dans tout le pays voire à l'étranger, et il faut financer les retraites de plus en plus de retraités qui vivent de plus en plus longtemps. Laure a entièrement raison, et il faut beaucoup de mauvaise foi pour dire le contraire. Et vivo a raison de préciser que l'ascenseur social est en panne, ce qui décourage la jeunesse;
Réponse de le 07/09/2011 à 21:19 :
@broc: Cet été la croissance n'est sortie du chapeau pour personne ni pour la France ni pour les USA ni pour l'Allemagne qui pourtant ne sont pas aux 35h ...seule la Chine s'en tire , et il est vrai qu'elle est loin des 35h tout comme elle est très loin de reverser une quelconque pension a un retraité ... et une fois que ces clients occidentaux auront arrêté de consommer ses produits miraculeux (comme cela risque d'arriver cet automne) ... elle aussi sa croissance risque d'être quelque peu morose même avec ses 60h ... De plus la productivité des jeunes fainéants qui ne travaillent que 35h maintenant est aussi nettement meilleure que celle des vieux à l'époque où ils travaillaient ....
Réponse de le 08/09/2011 à 9:38 :
Beau score pour cette rubrique. On voit bien qu'en période de crise les rancoeurs se mobilisent... on ne parle même plus de krach immobilier dans ces réponses !
Sachons vivre ensemble, tout n'est ni noir, ni blanc et quelque part tout le monde à un peu raison !
Réponse de le 08/09/2011 à 10:08 :
@bzbz Je ne fustige personne, je n'ai pas vu les mots jeunes fainéants et oisifs dans ce que j'écris, Si vous voulez vous amuser à opposer les catégories sociales les unes aux autres dans la recherche perpétuelle du bouc émissaire, on peut toujours, moi je préfère m'en tenir aux faits.
Ce n'est pas moi qui est fait voter des lois pour que la durée hebdomadaire du travail soit de 35 heures payées 40 avec une compensation de l'état pour les entreprises.
Si vous travaillez 50 heures ce que je veux bien croire en temps que cadre dans l'informatique, il n'empêche que l'état offre une compensation aux entreprises si elles font travailler ses employés 35 heures, et c'est un manque à gagner pour l'état qu'il faut trouver ailleurs.
Les prélèvements sont de plus en plus lourds, quel qu' en soit les bonnes ou mauvaises raisons, et je vois mal comment on pourrait avoir de la croissance dans ces conditions, avec un modèle économique basé sur la consommation des ménages.
Réponse de le 09/10/2011 à 3:15 :
Pourquoi accuser la génération précédente? C'est quand même les politiciens qui étaient aux manettes. C'est eux qui auraient dû avoir une vision de long terme et prendre les décisions au bon moment au lieu d'agir soit pour se faire réélire soit dans l'urgence. Nos élites sont aux mieux des irresponsables ou au pire des complices.
a écrit le 07/09/2011 à 13:35 :
@thierry a écrit le 07/09/2011 à 13:50 : "que les petits proprios arretent de gemir , y en a marre d entendre vos arguments a la noix , la realite est qu il faut mettre un coup de frein a ce delire speculatif"

Jaloux Thierry ?

Arrêtez de confondre Spéculateurs capitalistes avec simple Épargnants.
Surement avez vous trop d'argent ou êtes vous assez planqué pour ne pas avoir besoin d'un appoint pour votre retraites ou autre.

Avec cette mesure c'est le contraire qui va se passer, les prix vont augmenter:
1) Les bines à la vente vont se raréfier.
2) Les vendeurs voudront répercuter cet impôt injuste dans leur prix de vente.
3) Les riches étrangers vont par peur vendre à très haut prix.
C?est déjà le cas à Nice et sa région, où on ne trouve plus une seule maison, même mitoyenne de 3 pièces à moins de 500 000 euros !!!
Et la moyenne est dans les 1 Million 300 000. Du grand délire, dont profitent les riches, pas les épargnants.

OUI pour taxer les spéculateurs Français et Étrangers, NON pour taxer les épargnants Français.
Réponse de le 07/09/2011 à 14:01 :
Et sinon, dans le monde réel, les prélèvement supportés par les placements devraient être >= à ceux supportés par le travail. Sinon on crée la société de rentiers actuelle.
Enfin, je note le raisonnement habituel: le riche est celui qui a plus d'argent que moi, réellement pathologique dans ce pays ...
Réponse de le 07/09/2011 à 14:04 :
Mettre en vente n'est pas vendre...Surtout à prix délirant. Et c'est toujours marrant d'entendre parler de jalousie vu les milliards d'euros déversés par l'Etat sur le marché...Faire en sorte que nos impôts soient bien utilisés et non contre-productifs, vous appelez ça de la jalousie ?
Réponse de le 07/09/2011 à 14:42 :
Je vois que vous n'avez toujours rien compris.
@claude34 "Et sinon, dans le monde réel" "Enfin, je note le raisonnement habituel: le riche est celui qui a plus d'argent que moi, réellement pathologique dans ce pays"
Avant de parler tout Claude que vous êtes, sachez que je fais partie des 10% de gens les plus pauvres de ce pays, donc le monde réel je connais peut-être un peu surement un peu plus que celui qui se cache sous votre pseudo.
@Hum: Si la réflexion vous est non accessible, apprenez au moins à lire.
Réponse de le 07/09/2011 à 14:44 :
"Alice Brea" fait partie de ces gens qui combattent les méfaits du capitalismes mais qui s'insurgent lorsqu'une décision de taxer un peu la rente au lieu du travail est mise en place : afligeant comme réaction.
a écrit le 07/09/2011 à 13:22 :
Un peu de calme !
La flambée de l'immobilier est spoliatrice pour les investissements productifs. S?enrichir en dormant est destructeur de richesse. D?ailleurs la hausse des prix s'est accompagnée de la dégradation de notre compétitivité.
Une baisse des prix réduirait la quotte part du revenu consacré au logement, générant du pouvoir d'achat stimulant la consommation et permettant ainsi d'accroitre la fiscalité sur les ménages de façon indolore
Et oui, les pertes sur les droits de mutations seront largement comblées ailleurs, ce qui permettra à notre pays de se désendetter.
Ceux qui travailleront dans le bâtiment ne seront pas perdants, car de toute façon il n'y a pas des stocks abondants comme en Espagne et Portugal.
Alors, messieurs et mesdames les propriétaires, certes il ne faut pas vous montrer du doigt, mais si vous avez acheté au cours de 15 dernières années, vous saviez que vous aviez joué à la roulette russe. Vous semblez avoir été naïfs en refusant d'accepter la réalité des principes économiques de base.Malheureusement, vous aller payer la note des spéculateurs, comme vous l" avez fait pour la spéculation finassière..
De toute façon, pour redresser notre pays, nous ne ferons pas d'omelette sans casser des oueds, bien au contraire, ils seront nombreux.
Recherchez toujours la rentabilité intrinsèque du produit ! Et puis, une plus value moins les taxes donne toujours un profit qui est la rémunération du risque. Et il n'est pas raisonnable d'attendre une forte rentabilité sur un risque nul. C'est inverse.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:09 :
Oui, tout à fait.
a écrit le 07/09/2011 à 13:19 :
Un krach immobilier serait une bonne nouvelle pour les candidats à l'achat ! "Soutenir" le marché a malheureusement contribué à soutenir la hausse des prix qui sont devenus complétement déments.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:10 :
Exactement.
a écrit le 07/09/2011 à 13:08 :
Enfin un Buzz
La bulle immo doit éclater maintenant.
Il n'est pas normal que les ménages ne puissent accéder à un logement convenable et à un prix raisonnnable.
Alors les spéculateurs des Borloo,Scellier,Robien,Besson et consorts en fassent les frais ,aucun probléme.
a écrit le 07/09/2011 à 12:39 :
le lobby de l'immobilier n'a pas dit son dernier mot.
Pour info, je suis solidaire avec les riches...Je suis prêt à payer pour leurs confort parce qu'ils ont trop l'habitude et je suis pour une niche fiscale pour contrer les pertes sur ce type de logement....
"""une petite ironie pour ceux qui n'ont pas compris""""...
a écrit le 07/09/2011 à 12:37 :
Bien d'accord ! mais il faut nuancer entre multipropriétaire et ceux qui n'ont que leur résidence principale.
Oui il faut taxer les résidences secondaires et les immeubles à vocation locative.
Les lois permettant de défiscaliser en investissant dans la pierre, il faut les abroger
cela favorise l'enrichissement des plus aisés et enferme les locataires dansleur galère sans leur donner un jour la possibilité d'acheter
Une proposition de loi utile serait de donner aux locataires ayant payé plus de 20 ans de loyer , un droit prioritaire à l'achat de leur logement en décomptant partie des loyers versés...
Il n'y a pas de raison pour que chaque citoyen ne puisse être propriétaire de sa résidence principale,pendant que d'autres accumulent des biens et des ressources payées par le travail des moins bien lotis.
La taxe doit permettre aussi de redistribuer les chances d'être un jour propriétaire de son logement.
Les partenaires de l'industrie immobilière doivent aussi être mis à contribution: agences immobilières, assurances, banques, constructeurs , architectes,notaires...
En France, y compris l'Etat , trop de monde se gave sur le désir des français d'avoir leur maison ou leur appartement en pleine propriété.
Ce n'est pas normal!
Réponse de le 07/09/2011 à 14:35 :
"un droit prioritaire à l'achat de leur logement en décomptant partie des loyers versés" => Ça s'appelle un prêt. Rien ne vous empêche d'en faire un!
Réponse de le 07/09/2011 à 16:21 :
Surtout une bonne réforme sur les agissements des agences immobilières les premiers escrocs de France
Réponse de le 07/09/2011 à 21:01 :
Je ne comprend toujours pas pourquoi il faudrait "ABSOLUMENT ETRE PROPRIETAIRE"

Arrêtez de phantasmer sur des chimères ! de baver sur du béton !!
a écrit le 07/09/2011 à 12:35 :
Bravo pour votre analyse intelligente.
L'immobilier est le dernier secteur qui marche encore dans le pays, et ils s'emploient à le casser.
Incompréhensible
Réponse de le 07/09/2011 à 13:00 :
Analyse débile : l'immobilier qui marche ... sur la tête oui.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:30 :
L'immobilier qui marche ... parce qu'ASSISTE de loi Scellier, Borlo, parce que les plus values n'étaient pas taxées (alors que tout est taxé , tout, enfin sauf les oeuvres d'art ..) ... Puisque l'assistanat révolte une bonne parie des lecteurs de ce journal , ils devraient applaudir des deux mains qu'un secteur ne le soit plus maintenant ... a oui ... c'est vrai recevoir une subvention ou bien bénéficier d'une exonération ce n'est pas pareil ?? si c'est pareil !
Réponse de le 08/09/2011 à 12:00 :
il marche pour qui l immo des speculateurs comme toi
a écrit le 07/09/2011 à 12:27 :
Un professionnel libéral ayant acheté ses murs depuis 10ans et qui part à la retraite
va perdre 32.5% de son capital à cause de cette mesure et réduire à néant son effort
pour améliorer une retraite souvent équivalente à 25% de ses revenus en activité
C'est intolérable! Que l'on aligne alors les retraites des indépendants et du privé en général sur celles des fonctionnaires. Les plus values longue durée sur l'outil de travail ne devraient pas être aussi durement ponctionnées ,c'est complètement injuste et irrationnel!
D'ailleurs cette annonce a été faite dans la précipitation et son effet psychologique est catastrophique! L'image du gouvernement en est gravement affectée et il faudra sérieusement revoir la copie , en proposant des mesures fiscales justes et progressives. Une taxation sur revenus de 500000? par an c'est une grosse farce!
il faut taxer dès 75000? en faisant progresser le taux ..
Je pense qu'il faut tout revoir de A à Z dans notre Code des Impôts
Réponse de le 07/09/2011 à 13:03 :
"Les plus values longue durée sur l'outil de travail ne devraient pas être aussi durement ponctionnées" => N'importe quoi, l'immobilier a fait X2 en dix ans pendant que vous glandiez à regarder le "Big Deal. De l'argent issue de la spéculation n'est pas de l'argent sain et encore moins de l'argent gagné à la sueur. Cette façon de voir me dégoute.
a écrit le 07/09/2011 à 12:22 :
Après le 1er février 2012. La plus-value continuera d'être taxée au taux normal, soit 32,5% (19 % d'impôt et 13,5 % de prélèvements sociaux) quand le bien vendu est détenu depuis moins de cinq ans.
L'abattement sera ensuite de 2% pour chaque année de détention au-delà de la cinquième année, puis 4% par an au-delà de la dix-septième année et 8% par an au-delà de la vingt-quatrième année, ce qui conduira à une exonération totale de la plus-value immobilière au bout de 30 ans de détention du bien (au lieu de 15 ans aujourd'hui).
Réponse de le 07/09/2011 à 12:56 :
Et si je me réfère à vos chiffres, même que N(otre) S(aigneur)me décernera une médaille pour contribution à enrichissement volontaire des caisses de l'état.
Réponse de le 07/09/2011 à 13:01 :
sauf erreur, l'abattement prévu porte uniquement sur l'impôt sur la plus value, la CSG de 13,50 % s'appliquera sur la plus value d'entrée et quelle que soit la durée de détention ( 1an, 5 ans 10 ans ou 50 ans....)
Vrai ou faux ???
a écrit le 07/09/2011 à 12:21 :
Lorsque l'on revend plus cher, cela signifie que l'on rachète également plus cher ...
Il n'y a donc aucun enrichissement, la vente d'un bien immobilier ne permettant de financer, que l'achat d'un autre bien immobilier ÉQUIVALENT.

Les PV immobilières ne sont ainsi qu'une vue de l'esprit : Leur taxation est le révélateur d'une politique démago-populiste à la veille des élections.

Dès lors, pourquoi s'étonner des nombreux effets pervers sur le marché de l'immobilier ?

Réponse de le 07/09/2011 à 13:10 :
Et les primos n'ont qu'à payer le prix fort...
Ben voyons!
Encore un baby boomer ronchon?
Réponse de le 07/09/2011 à 18:01 :
@ matt ===> Réalisez-vous que c'est justement en soutenant cette taxation stupide, que vous contribuerez à rendre l'immobilier encore plus cher aux primo-accédants ?!!!

Très sincèrement, je ne pense pas être un "baby boomer rochon", bien au contraire... mais un peu de rigueur intellectuelle me semble nécessaire lorsque l'on parle fiscalité et économie.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:15 :
JC destailleur, je pense que vous vous trompez. Un tel impôt ne va en rien augmenter le prix d'achat. Au contraire, il risque de décourager les "investisseurs" au profit de ceux qui achètent pour se loger. Et le vendeur tiendra moins à sa plus value vu qu'il en laissera 33% aux impôts, donc il baissera plus facilement son prix. De plus, ne pas oublier que le but principal de cette mesure est de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état, et cela va fonctionner à merveille.
Réponse de le 08/09/2011 à 11:59 :
tout faux mon garcon d abord tu exlus les primos les jeunes et tous les locataires ton raisonnement est celui du ptit epargnant qui compte ses roros
Réponse de le 08/09/2011 à 15:03 :
@ JCD, ce n?est pas à moi que vous apprendrez la fiscalité. A vous entendre les prix ne peuvent que grimper. D?une part les arbres n?atteignent pas le ciel. D?autre part le budget des ménages n?est pas extensible à l?infini.

La raison de la hausse des prix (et des pvalues) : la cupidité favorisé par des dispositifs type sellier et ptz+ et donc la spéculation.

Que je sache, les notaires et le Pdt de century21 signale que les spéculateurs et investisseurs locatifs freinent des 4 fers leurs achats car le rendement est impacté.
Tant mieux

Cette taxe passera : TANT MIEUX : les jeunes pourront enfin se loger sans devoir emprunter sur 87 ans.
Et si vous n?etes pas baby bommer en tout cas votre discours le laisse à penser?
a écrit le 07/09/2011 à 11:55 :
Messieurs Sarkosy et Fillion sont de réels européens, solidaires des pays en difficultés... Ainsi l'Espagne a une crise de l'immobilier, parce que plus personne n'achetait... Qu'à cela ne tienne, grâce à cette nouvelle taxe supplémentaire, il vaut mieux vendre tout de suite votre résidence secondaire et racheter en ...Espagne ! (par exemple!). Merci la France pour cet altruisme!
(ne riez pas, et regardez l'accélération des ventes de résidences secondaires dans le midi depuis quelques jours...)
a écrit le 07/09/2011 à 11:50 :
que les petits proprios arretent de gemir , y en a marre d entendre vos arguments a la noix , la realite est qu il faut mettre un coup de frein a ce delire speculatif et a ce niveau de prix qui n a plus de sens , je rappelle sur paris 140 pour cent de hausse en dix ans , les loyers ont explose , tres difficile aujourd hui pour les gens avec des revenus juste normaux de trouver a se loger de maniere standard . j espere qu il y aura tres vite des mesures equvalentes qui concerneront les residences principales ... une baisse d au moins 50 pour cent des prix est plus que necessaire , de toute les manieres un krach est imminent
Réponse de le 07/09/2011 à 21:17 :
Oui. On verra ce qui va se passer. Ne pas oublier les 75% de baisse après l'éclatement de la bulle au Japon (années 90).
a écrit le 07/09/2011 à 11:38 :
OK , mais que deviendrait une affaire qui aurait été achetée en 2005 par exemple 150 et revendue à la suite d'un procès pour vice de construction 50 en 2012/2013?
prévoit-on un crédite d'impôt dans ce cas?
Réponse de le 07/09/2011 à 12:01 :
Et les gens qui vendent des actions avec une moins value ont ils un crédit d'impôt selon vous????
Réponse de le 07/09/2011 à 12:59 :
Un crédit d'impôt sur une perte serait injustifiée. C'est la rançon du risque. Un fain est normalement imposable, surtout réalisé en dormant ! Un peu de sérieux, ne soyez pas démago !
Réponse de le 07/09/2011 à 13:02 :
@ebahi Ils peuvent déduire les moins-values sur les plus values réalisées (avec des conditions de durée)
Réponse de le 07/09/2011 à 13:24 :
T'as joué, t'as perdu, ça marche par à tous les coups.
a écrit le 07/09/2011 à 11:30 :
Achète résidence secondaire sur l'Ile de Ré. Demeure de grande classe exigée.Prix renégocié drsastiquement à la baisse par mes soins .Vous me relmercierez de vous éviter l'imposition sur les plus values.
Sachant que l'Ile de Ré sera rapidementsubmergée suite au réchauffement climatique, toute proposition gratuite sera la bienvenue.
Tous tracas pour moi et le tranquilité totale et a vie pour vous .
a écrit le 07/09/2011 à 11:25 :
la france est le troisieme pays au monde ou l'immobilier est le plus surévalué ( estimation de +48%). Liberons le foncier pour que les gens puissent se loger en s'endettant sur 15 ans, à la fin du credit ils pourront à nouveau consommer normalement.
Réponse de le 07/09/2011 à 11:42 :
ca veut dire quoi "libérons le foncier " ?On est pas en ex URSS !
Réponse de le 07/09/2011 à 14:03 :
@ max: et qu'est-ce qui se passait en ex URSS ???
Réponse de le 07/09/2011 à 20:45 :
liberons le foncier = les communes peuvent rendre beaucoup de terrains constructibles
a écrit le 07/09/2011 à 10:50 :
Ce projet de loi c' est n' importe quoi... Pour ma part, avec mon mari, nous avons "investi" dans une petite maison ( aucune exo fiscale puisque non concerné par scellier & autres n' avions pas les moyens ) nous avons tout refait à neuf nous mêmes, pour une histoire de coût... çà, nous ne l' avons pas fait pour de la spéculation mais pour nous préparer une retraite complémentaire dans... encore longtemps... Pour l' instant ce bien "appartient" à la banque puisque nous avons emprunté... donc, pour l' instant, nous ne gagnons rien "dessus"...
En cas de coup dur, si nous devions vendre ce bien... et bien une fois déduit l' emprunt, la taxe sur la plus value... il resterait pas grand-chose...

Un autre exemple, un de nos voisins ( il n' est pas riche lui non plus ) a acheté il y aura 15 ans en décembre prochain, un terrain agricole ( 1 hectare ) qui depuis 4/5 ans est devenu constructible... Plutôt que de le garder pour ses propres enfants ( qui ont construits ailleurs )... Il souhaite le vendre pour avoir un petit pécule ( on habite à la campagne pas en ville ) pour payer ses frais de maison de retraite au cas où...
il a attendu bien patiemment... pour les 15 ans... résultat, il risque de vendre pour beaucoup moins que ce qu' il pouvait espérer...
et comme l' a écrit Thierry95 il reste beaucoup d' interrogations pas rapport à ce texte.
Réponse de le 07/09/2011 à 11:45 :
crijoel : A partir de maintenant votre agriculteur verra le prix de vente de son terrain (la plus-value équivaudra à presque le prix de vente car il s'agissait auparavant de terres agricoles) amputé de 32,50 % et il faudra ajouter la redevance communale à payer qui est de 7 à 10 % . Elle n'est pas belle la vie ??
Il faudra sortir les fourches !!
Réponse de le 07/09/2011 à 11:55 :
Mince, c'est vraiment trop triste. Tu veux dire que ton placement totalement improductif pour l'activité économique, et qui de plus consiste à vivre sur le dos d'un jeune actif, peut, comme tout autre placement, se révéler infructueux ? Ca me donne envie de pleurer tant de malheur et d'injustice ;)
Réponse de le 07/09/2011 à 12:17 :
Acheter un terrain agricole pour le revendre, comme par hasard, quelques années après comme terrain constructible, ce n'est bien sûr pas de la spéculation. Surtout quand on sait comment les PLU sont révisés dans les communes rurales de France (amitiés avec les municipalités).
Lorsqu'on est en mesure d'acheter un deuxième logement pour capitaliser, on peut se considérer comme hautement privilégié. Demandez autour de vous quelles sont les conditions de logement des jeunes de 20 à 30 ans aujourd'hui dans notre beau pays. Cela ne peut que vous instruire.
Réponse de le 07/09/2011 à 12:27 :
@claude34 : "le malheur des uns fait le bonheur des autres"
Réponse de le 07/09/2011 à 13:53 :
@manex: Et la fiscalité doit donc encourager cela ?
Réponse de le 07/09/2011 à 14:18 :
@claude34 Vendre un bout de terrain pour un paysan c'était l'occasion d'avoir un peu d'argent pour la retraite qu'ils ont souvent misérable ou d'acheter un équipement couteux pour son exploitation tracteur etc. Ce ne sont pas des spéculateurs. Ils nous nourrissent Cette imposition forcenée ne va pas les inciter à vendre des terrains à batir. Personne ne va y gagner ni eux ni les jeunes qui veulent construire
Réponse de le 07/09/2011 à 14:47 :
Ca me fait marrer les poncifs du genre "Vendre un bout de terrain pour avoir un peu d'argent pour la retraite". Les papy boomers ont acheté leur maison en 15 ans et trouvent normal qu'on s'endette sur 30 ans pour racheter leur taudis ... à part ça, c'est pour avoir un peu PLUS d'argent ...
Réponse de le 07/09/2011 à 20:55 :
Lamentable ces commentaires à l'emporte pièce .......
Réponse de le 07/09/2011 à 21:22 :
Hum hum hum... Je connais un paysan qui a vendu quelques hectares de terrain, et le "petit pécule" que ça lui a rapporté était de plusieurs millions d'euros... (au passage il y avait un conseiller municipal dans la famille...). Je ne vois pas en quoi il est choquant que cela soit taxé, c'est le contraire qui me choque. Toute plus value est un gain qui doit être taxé, que cela plaise ou non. Mieux vaut taxer cela que le travail, qui, lui, produit quelque chose.
a écrit le 07/09/2011 à 10:42 :
Dans le Figaro on parle de future hausse sur paris!!! dans la Tribune de baisse!!!
est-ce que quelqu'un peut décoder ce qui se passe?
Réponse de le 07/09/2011 à 11:51 :
il faut acheter une maison dont l'annonce est dans la Tribune et la revendre via les annonces du Figaro :-)
Réponse de le 07/09/2011 à 12:23 :
Oui. L'article du Figaro est commandité par les personnes qui témoignent. Orpi, Fnaim, Century 21. C'est donc de la propagande.
Réponse de le 07/09/2011 à 22:03 :
La Tribune est un quotidien économique dont les actionnaires sont indépendants et objectifs

Le Figaro appartient à Serge Dassault, Sénateur UMP de surcroit (soit dit en passant, la ligne éditoriale n'a pas attendu Serge Dassault pour être affiliée à la droite au sens général). Bref, ce quotidien n'a pas intérêt à annoncer une baisse des prix de l'immobilier suite à cette nouvelle taxation. En effet, cela rajouterait une couche à l'impopularité de cette loi auprès des bailleurs, investisseurs, propriétaires...Qui sont jusqu'à preuve du contraires, majoritairement de droite.

Ce-ci dit, si l'amendement arrive à son terme, chapeau bas au gouvernement qui aura eu le courage (je demande à voir s'ils vont avoir des corones pour une fois) de faire une mesure économiquement et socialement descente au risque de vexer une partie de son électorat.

PS : ça m'a bien fait rire la réponse achète à la Tribune, revend au Figaro
a écrit le 07/09/2011 à 10:12 :
On a jamais vu une taxation relancer un secteur d'activité. Il y aura peut-être une baisse temporaire, mais passé l'effet de surprise, les prix vont repartir de plus belle.
Réponse de le 07/09/2011 à 11:23 :
...tout à fait d'accord avec toi, les prix vont repartir (poursuivre) à la baisse pour reveni dans le fameux tunnel de Jacques Friggit (-20 à -30%) !
Réponse de le 07/09/2011 à 11:24 :
on peut réver
Réponse de le 07/09/2011 à 11:35 :
Si la baisse temporaire est de 70% alors effectivement on peut penser à la hausse ensuite...
Réponse de le 07/09/2011 à 12:29 :
Mais si, grâce à la plache à billets sous mon lit, je vais tout d'un coup pouvoir être riche et devenir proprio !
a écrit le 07/09/2011 à 9:47 :
Ce projet de loi est totalement farfelu, imprécis, fait n'importe comment et à la va-vite:
- Quid de l'incidence de l'inflation ? Oubliée ?
(Particulièrement sur les 5 premières années de détention)
- Quid des terrains non constructibles ? Exonérés ?
- L'abattement de 15% pour travaux, après 5 ans, est-il maintenu ?
- L'abattement de 1000? par cession est-il supprimé ?
- Le seuil de vente exonéré de 15000? est-il supprimé ? Modifié ?
- Quid des terrains dits "agricoles" ?
- Les biens locatifs sont ils concernés, ou UNIQUEMENT les résidences secondaires ?

Toutes ces questions sont pour le moment en suspens.
Réponse de le 07/09/2011 à 10:18 :
OUI l inflation est oubliée donc on peut être taxé même si le prix de sa résidence secondaire a suivi l inflation donc absurde, injuste ; terrain a batir , biens locatifs taxés .
Ce qui est choquant c est pourquoi la plus value d une résidence principale est plus morale et épargnée?
Réponse de le 07/09/2011 à 11:20 :
Bien sûr que les biens locatifs sont concernés...
Tous les biens qui ne sont pas la résidence principale sont concernées !
Réponse de le 07/09/2011 à 20:53 :
Max
complètement d'accord. Pour moi cette exonération sur la résidence principale est une anomalie. C'est une stratégie purement électoraliste de l'UMP.

Si taxation des plus values: égalité pour tous !

Pas grave l'UMP se fissure de partout ......
Réponse de le 07/09/2011 à 21:24 :
Les terrains non constructibles et les terres agricoles ne sont pas de l'immobilier, donc je ne vois pas ce que cela a a avoir avec le projet de loi dont il est question ici.
a écrit le 07/09/2011 à 9:37 :
Il me semble que vous oubliez la CSG qui elle aussi na s'applique pas à partir de 15 ans( amortissable dans les mêmes conditions que l'imposition) Vous écrivez:" Il restera gagnant s'il baisse son prix de moins de 7,6% (19% x (1-0,2) / 2)". Le propriétaire pourrait baisser son prix de 12,60% (31,5 (actuellement)X(1-,2)/2)
Réponse de le 07/09/2011 à 10:04 :
la csg (13,50 %)s'applique flat quelle que soit la durée de détention (1 an ou 50ans), pas de degressivité pour la CSG. Tout le monde en prend plein la poire.
a écrit le 07/09/2011 à 9:19 :
Le problème en France c'est que dès que quelqu'un possède quelque chose on
l'appelle RICHE. Certains aimeraient que tout le monde soit pauvre à entendre
des commentaires insensés. S'il n'y a pas de stimulation par le gain il n'y a pas de
créativité. Ce que vous dites on l'a essayé à l'est et ça n'a pas marché.
Allez a Cuba il y a peut être de la place?
Réponse de le 07/09/2011 à 9:46 :
Quelle créativité à revendre une maison deux fois son prix, surtout lorsqu'elle est "dans son jus"...N'importe quoi.
Réponse de le 07/09/2011 à 10:02 :
Ca ne t'empêche nullement de gagner, mais si tu gagnes, tu paieras une taxe sur les plus-values. Comme pour tout autre placement ... Où est le problème, et pourquoi ça ne devrait pas être le cas avec l'immobilier ?
Réponse de le 07/10/2011 à 20:59 :
plus que 13 ans...enfin les 30 ans et plus de taxes abusives...
a écrit le 07/09/2011 à 9:18 :
Il est lamentable de voir des commentaires critiquant les gens responsables qui ont travaillé souvent très dur toute leur vie et misé sur un investissement immobilier pour assurer un minimum de retraite car il ne bénéficient pas des conditions du public ou des grandes entreprises.
Décidément, en France, il est mal vu d'être responsable et de réussir (pas tous, malheureusement, mais ceux-là, on n'en parle pas).
Réponse de le 07/09/2011 à 9:48 :
Vous confondez rendement et spéculation.
Réponse de le 07/09/2011 à 10:25 :
à Hum : croyez-vous que celui qui se serre la ceinture pendant 30 ans pour avoir son propre logement à la retraite soit un spéculateur ? Alors ? vous êtes un gros jaloux qui enviez les propriétaires et refusez de vous serrer la ceinture pendant une bonne partie de votre vie.
Réponse de le 07/09/2011 à 12:32 :
Pas jaloux, juste primo accédant si l'on veut bien laisser faire le marché et stopper l'interventionnisme coûteux de l'Etat. Ah, et au fait, un spéculateur est quelqu'un qui s'intéresse toujours à la plus-value et jamais au rendement. CQFD.
Réponse de le 07/09/2011 à 13:30 :
"Décidément, en France, il est mal vu d'être responsable et de réussir (pas tous, malheureusement, mais ceux-là, on n'en parle pas)." => N'importe quoi !!!
On voit bien qu'en France dès qu'on perd, on gueule au scandale et pour le coup, on tente de justement se déresponsabilisé sur l'état.
Toute personne censé n'ira pas mettre un copec sur de l'immobilier à ces prix. Heureusement en France, il y a une grosse réserve d'incompétents en économie qui sont heureux de s'endetter pour acheter un bien pourri à un 68ard. Mais tous ces débiles iront gueuler sur le gouvernement quand ils se rendront compte que les prix peuvent baisser.
Réponse de le 07/09/2011 à 15:49 :
a "hum" vous laissez des messages a 11h38 et 14h32 je me dis qu'il faudrait peu être bosser un peu aussi pour ce le payer ce premier bien immobilier.........:-)
Réponse de le 08/09/2011 à 9:05 :
Tout le monde n'est pas fonctionnaire 8h-18h...Et à vrai dire, à quoi bon bosser, puisque plus je bosse, moins je peux me loger, et plus je paye des impôts pour plus riches que moi qui "investit" dans l'immo...Au RMI, au moins, j'aurais droit aux logements sociaux. Autant de bruit que dans le secteur privé, mais moins cher...
a écrit le 07/09/2011 à 9:13 :
Disons le tout fort : il n'y a aucune raison que les résidences secondaires soient exonérées aussi bien partiellement que sur un calendrier de 30 ans. Ces mesures de défiscalisation avaient à l'origine pour objet l'accession à la propriété des plus nombreux : pour faciliter le transfert aux enfants ou l'achat plus grand contre l'accession pour un acheteur plus modeste. Cela se passait à l'époque ou les prix étaient à échelle humaine et une classe moyenne à créer. Ce n'est plus le cas. Par contre 40 % des français ne sont pas propriétaires et risquent de ne l'être jamais, ne bénéficiant ainsi d'aucun effet de levier. Par ailleurs l'on constate un système régressif qui s'amplifie : les enfants de ceux qui étaient propriétaires ne le sont plus, ils vendent l'héritage et deviennent locataires. Tout ceci est inacceptable. C'est pourquoi il faut espérer que la mesure ne soit que provisoire afin que des plafonds soient posés à ces dérives et que les seuils divers se tendent. On constatera avec tristesse que le niveau des dettes municipales conditionne cette économie injuste de la fausse mesure qui lui est nécessaire pour éviter la faillite.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:40 :
Qui a dit que cette nouvelle taxation des plus values ne concernait que les résidences secondaires ?? Rien n'est clair là non plus..... Pour l'instant, il n'a été précisé que: "Les résidences principales seraient toujours exonérées"..... Mais les autres biens ? Locatifs ? Terrains à bâtir ? Terrains non constructibles ? Parcelles en Parc Résidentiel de Loisirs ? Aucune précision quand au futur régime de taxation des plus values sur ces biens là...... Alors ? Ancien régime ? Nouveau régume ? Exonération pour le "non constructible" ?? Quelle pagaille........ Et pourquoi ne pas fixer un seuil de prix de vente, (Autour de 100k? par exemple) exonéré de toute taxation, afin d'épargner les "petits" propriétaires qui ont "ramé" une partie de leur vie active pour un petit lopin de terre ou une misérable bicoque en province ?
Réponse de le 07/09/2011 à 9:42 :
Tout a fait d accord, rien a ajouter
Réponse de le 07/09/2011 à 11:27 :
Tout le monde est concerné y compris les terrains à batir. Je suis d'accord avec Thierry95 et ses suggestions.
a écrit le 07/09/2011 à 9:02 :
Il est lamentable devoir un article qui plaint les propriétaires de résidences secondaires qui ont vu leur capital doubler en 15 ans ; comme il est lamentable de voir sur le JT il y a quelques jours un futur retraité qui comptait sur la revente de sa résidence secondaire dont le prix avait lui aussi doublé et qui pouvait réaliser une plus-value de 150 000 euros. Le pauvre était désemparé devant la caméra, il allait à la fois renoncer à prendre sa retraite et bien entendu à revendre la résidence secondaire dont on peut penser qu'il allait s'en servir quand il aurait pris sa retraite.
Je pense que les médias devraient être plus responsable face à l'état de notre malheureux pays et ne pas concourir à "faire reculer le gouvernement" car si celui-ci continue à reculer nous allons droit au mur !
Réponse de le 07/09/2011 à 9:42 :
Il n'y-a qu'a fixer un seuil de prix de vente totalement exonéré, 100k? par exemple, donc très bas, afin de protéger les "petits" propriétaires.
Réponse de le 07/09/2011 à 10:54 :
tout à fait d'accord !
a écrit le 07/09/2011 à 8:58 :
Le problème pour la résidence principale, par définition, c'est que vous y habitez. Donc si vous la vendez parce que le prix du marché a augmenté vous encaissez la plus value, certes, mais il vous faut aussitôt racheter un autre logement au prix du marché, donc réinvestir votre plus value dans ce nouveau logement. Si elle esttaxée, vous ne pouvez plus acheter un appartement aussi grand qu'avant. Par contre, dans le cas d'une résidence secondaire, vous n'êtes pas obligé de l'utiliser, vous pouvez vous permettre de la vendre.
a écrit le 07/09/2011 à 8:55 :
Mr Alexandre Phalippou ferait bien de prendre son temps avant de pondre des articles comme celui-ci! la mesure était initalement prévue pour le 24 aout dernier et non pas le 24 aout prochain précisément pour éviter un mouvement de panique avec un afflux massif sur le marché de biens à vendre.
Enfin il est tout à fait possible de signer jusqu'au 1 décembre même s'il y a besoin d'un financement pour réaliser l'opération......
a écrit le 07/09/2011 à 8:54 :
nous y sommes.......les arbres ne poussent pas jusqu'aux nuages .......
a écrit le 07/09/2011 à 8:54 :
Il faut absolument une baisse des prix car les biens sont sur évalués par rapport aux salaires réels, la montée du chômage et la non circulation de l'argent. C'est aussi un moyen de calmer la montée de la contestation qui va toucher toutes les classes sociales
a écrit le 07/09/2011 à 8:52 :
Il faut faire circuler l'argent et les biens. Les prix de l'immobilier sont trop élevés et ont coûté fort chers à l'Etat. On s'achemine vers un moins 30% pour recoller à la réalité. Cela va faire beaucoup de bien et stimuler la consommation
a écrit le 07/09/2011 à 8:51 :
La plus value immobilières est une économie de la rente proscrite par le libéralisme. Il faut l'euthanasier si nous voulons restaurer l'efficacité économique. En conséquence cette taxation est encore insuffisant. Il n'y a pas d'omelette sans casser des ?ufs.
La rentabilité d'un investissement ne doit pas, pour être pérenne, tenir compte de la fiscalité qui ne doit être que la cerise sur le gâteau.
Réponse de le 07/09/2011 à 22:14 :
Bien dit !
a écrit le 07/09/2011 à 8:47 :
La France a bâti comme d'autres pays, une bonne partie de sa "croissance" sur l'immobilier d'entreprises ou résidentiel. Les avantages conférés notamment à l'immobilier résidentiel - aux fins de la location ou aux résidences secondaires - sont royaux et/ou totalement contre productifs et complètement inégalitaires (celui qui retape tranquillement sa résidence secondaire délabrée et pointe aux 35 heures, et souvent en s"économisant au maximum, double son salaire à la revente avant impôt et le triple après impôts). Il est temps pour l'Etat de récupérer les dizaines de milliards qu'il a laissé filer, il faut frapper fort ... d'autant qu'à côté 3,5 millions de français sont mal logés ou pas logés du tout. Il y a des trucs en France incompréhensibles.
a écrit le 07/09/2011 à 8:40 :
Sont marrant les gens à pleurer dès qu'on leur parle de taxes, si déjà ils paient c'est qu'ils sont en plus-values.
Un investisseur est là pour chercher du rendement, le reste c'est de la spéculation.
a écrit le 07/09/2011 à 8:27 :
Lamentable : on se demande qui gouverne encore ? Plutôt que de taxer et encore taxer mieux vaudrait couper dans les dépenses avec l'organisation de l'Etat par exemple (Administrations centrales, collectivités locales superposées, organismes bidons pour planqués et ainsi de suite). Les impôts locaux vont bientôt arriver. il y aura des surpises et pas des bonnes.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:02 :
Mais cher ami, l'Etat coupe dans ses dépenses en stoppant les perfusions au secteur de l'immobilier. Perfusions inutiles et contre-productives, la situation actuelle le prouve.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:02 :
L'immobilier secondaire et spéculatif oblige les municipalités à emprunter pour construire des infrastructures démesurées. De ce fait, il y a des municipalités surendettées, de surcroit avec des emprunts toxiques. De surcroit, la désindustrialisation continue depuis 10 ans a considérablement réduit les recettes fiscales liées à la production et l'exportation de biens indsutrielles, perte de TVA, perte de taxes etc .. ET DONC, il est inéluctable que l'immobilier spéculatif soit taxé pour redresser la barre avant que le Titanic ne coule comme la Grèce et l'Ialie.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:30 :
Bravo à "municipalités en détresse". Commentaire judicieux et pertinent. Favorisons les industries et non pas la spéculation immobilière, sinon on aura le même tour que l'Espagne...
Réponse de le 08/09/2011 à 11:46 :
@ jean : La comparaison avec l'espagne n'est pas judicieuse. Jusqu'à récemment, la production immobilière espagnole équivalait à celle de l'Allemagne + celle de la France + celle de l'angleterre + celle de l'italie. Le problème de la France c'est qu'elle manque cruellement de logements en particulier pour les jeunes.
a écrit le 07/09/2011 à 8:06 :
Le pire est que cette mesure affecte aussi toutes les donations et succéssions, ce que personne ne dit.
Voila comment on perd les elections.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:17 :
arrêtez de dire n'importe quoi: Le prix de revient retenu pour le calcul de la plus value pr les héritiers est la valeur du bien au moment de l'ouverture de la succession!!!!
a écrit le 07/09/2011 à 7:58 :
Pourquoi parler de scénario catastrophe ? Le scénario catastrophe, c?est ce que l?on vit depuis 15 ans avec la flambée des prix de l'immobilier et la spéculation. Tant mieux si les prix baissent.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:51 :
voilà un commentaire de bon sens auquel je souscris pleinement
On parle de ce possible krach comme d'une catastrophe; ce serait juste un sain retour à la normale. C?est la situation actuelle notamment à Paris qui est cauchemardesque
Et cela redonnerait enfin un peu d?espoir à ceux qui souhaitent devenir propriétaires sans mettre en péril leur situation financière
Réponse de le 07/09/2011 à 9:59 :
bien dit, en effet, la catastrophe, c'est que bcp de français ne peuvent plus se loger à cause des prix déments ... ! Vivement la baisse, salutaire.
Réponse de le 07/09/2011 à 11:03 :
Le krach il est uniquementdans les valeurs morales, ou les parvenus qui s'enrichissent sans cause voudraitent continuer à marcher sur le dos des générations sacrifiées par leurs ainés. En plus de la taxation et de l'impostion de l'immobilier sopéculatif, il faut aussi plafonner les retraites à 1 800 euros.
Réponse de le 07/09/2011 à 13:16 :
Bravo pour ce post qui reflete exactement ce que je pense.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:31 :
Oui, bravo.
a écrit le 07/09/2011 à 7:50 :
La génération des papy-boomers nous laissent un pays au bord de la crise aprés avoir bien profité ! allez passez votre hiver au maroc... nous on va s'occuper de votre argent !
Réponse de le 07/09/2011 à 8:35 :
Ben justement, parlons en de ces papy boomers dont les salariés et entreprises paient des cotisations en France pour qu'ils puissent aller dépenser leur retraite à l'étranger. Du coup, leur argent ne profite pas à l'économie française alors que leurs retraites représentent une source de dépense.
Je pense qu'il faudrait diminuer le montant des retraites de ceux qui vivent à l'étranger. Marre des gens qui veulent le beurre et l'argent du beurre.
Réponse de le 07/09/2011 à 21:32 :
Oui, jess;
a écrit le 07/09/2011 à 7:22 :
C'est une excellente mesure qui permet justement de calmer la hausse des prix qui mène clairement vers l'éclatement de la bulle immobilière. On dirait que l'article est écrit par ou pour les promoteurs immobiliers et les investisseurs qui font monter les prix et donc leurs profits
Réponse de le 07/09/2011 à 11:32 :
Il y aura beaucoup moins de biens à la vente avec cet impôt confiscatoire. Les terrains à bâtir maintenant frappés d'une taxe de 32,50 % sur la plus-value+ redevance communale de 7 à 10 % seront rares et chers. Les prix monteront .
Réponse de le 07/09/2011 à 21:34 :
Je ne vois pas pourquoi cet impôt serait plus "confiscatoire" que d'autres. IL est logique, c'est juste la fin d'une réduction d'un autre temps. Je ne vois pas en quoi cela fera monter les prix, au contraire, cela freinera les achats spéculatifs, donc diminuera la demande.
Réponse de le 08/09/2011 à 11:49 :
@jean : désolé pour votre raisonnement. Actuellement,dans les agences immobilières les gens retirent leurs biens de la vente. Beaucoup ont d'autres stratégies et ont la possibilité de ne pas vendre. Vendre n'est pas une obligation pour beaucoup de possédants.
Réponse de le 11/09/2011 à 0:23 :
@manex : Stratégies? M##!! on parle de logement, il y a des gens dehors, privons en encore quelque un jusqu'a ce que ca pète. éclatement de la bulle capitaliste.
a écrit le 07/09/2011 à 7:10 :
Je ne comprends pas le calcul ci dessus sur un propriétaire gagnat en baissant son prix de vente de 7,6% pour un bien arrivé à 15 ans.
Bien acquis 100 000?, doublement prix = 100 000? de plus value.
Aujourd'hui taxation = 0% après réforme taxation = 80% *33% = 26%
baisse du prix de vente acceptable= 26%/2 = 13% non?
a écrit le 07/09/2011 à 7:01 :
Il s'agit d'une taxe sur une plue value, donc, sur un bénéfice hors inflation. Je trouve normal, vu que le gouvernement a TOUT fait pour faire grimper les prix, et ce que ça nous a couté , qu'il récolte ce qu'il a semé. Ensuite, cette mesure ne concerne QUE les résidences secondaires, et n'oblige personne à vendre. Or, il n'y a PLUS de primo accédant en France car les prix sont trop élevés, à moins de vivre comme un copain de mon fils à 7, 2 adultes et 5 enfants dans un 3 pièces.

Mais vous n'avez pas honte ? Propriétaire de résidences secondaires, tertiaires... Qui ne louez pas, ne vendez pas, attendez la hausse, la baisse des taxes, de vivre sur le dos de pauvres gens ? Que voulez vous ? Que l'on augmente encore la CSG CRDS des artisans? Non seulement vous êtes riches, mais en plus vous ne donnez rien. Si les prix baissent alors tant mieux, des familles pourront encore se loger correctement et sans stress de tout perdre et les propriétaires mettront leur arrogance et leur air hautain de coté !
Réponse de le 07/09/2011 à 7:53 :
Je suis un pro du bâtiment. On met une taxe de 13,5 % + 19 % sur les biens mis en vente, sur les plus-values. Vous croyez que celà va inciter les investisseurs à aller dans l'immobilier ?????,. Ce sont les investisseurs qui me font travailler (rénovations, aménagements, constructions nouvellez). Ce sont eux qui ont l'argent. C'est injuste mais c'est la réalité. il ne faut pas être candides.Nous ne sommes pas dans l'ancien testament et le paradis perdu. Nous aurons nous les pros, beaucoup moins de travail, nous embaucherons moins etc...Tant pis pour les chômeurs. Si l'investissement est touché, moins d'argent pour tout le monde!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 8:55 :
Réponse à brutdecoffrage : L'état n'a pas à fiancer les entreprises privées. Vous ne pouvez soutenir la nécessiter de baisser les dépenses publiques en exigeant bénéficier de ses largesses. Il faut maintenant parler vraie.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:05 :
@brutdecoffrage : sans les "investisseurs", le marché se serait adapté en termes de prix et de taxes, et ce seraient les primo qui vous feraient bosser. Justifier ainsi de laisser une situation en vrille continuer à partir en vrille, c'est juste du calcul à court terme. Ce que vous allez gagner maintenant vous le reperdrez, multiplié par 10 ! D'ailleurs, on est déjà aujourd'hui en train de payer le fait de ne pas avoir laissé le marché évoluer librement ces 5 dernières années !
Réponse de le 07/09/2011 à 9:06 :
Vos entreprises du batiments sont vicitmes de la cupidité des promoteurs et des agents immobiliers. La bulle immobilière explosera de toute façon. et cette explosion de la bulle immobilière redonenra l'accès aux plus grand nombre, ce qui redinamisera la construction... et tant pis pour les voyous de la finance, les banquiers / promoteurs et agents immobilier, souvent les mêmes avec des sociétés écrans de fumée, qui se sont mal comportés.
Réponse de le 07/09/2011 à 9:19 :
@brutdecoffrage : reflechis s'il te plait... Les proprios ne font jamais de travaux dans les taudis qu'ils louent... par contre un propriétaire fait toujours des travaux d'embellissement dans sa résidence principale et bien plus onéreux car l'objectif est son confort et non la rentabilité. J'ai jamais visité d'appartement à louer avec des douches à l'italienne en gallets noirs...
Donc pour toi, tu as tout intéret que cette loi soit votée...
Réponse de le 07/09/2011 à 10:02 :
A vous lire, je pense que vous ne trainez pas beaucoup sur les chantiers. Moi, je fais de la rénovation et de la construction et je cherche à gagner de l'argent. Les promoteurs, aussi, les vrais pas les marchands de sommeil. Pourquoi voulez vous que les gens investissent s'il n'y a pas perspective de gains ? Vous vivez dans quel monde ? Moi, ce qui m'interesse c'est mon carnet de commandes pas ce fatras d'ideologie que vous ressortez à chaque fois. Nous investissons, nous avons du travail, on donne du travail à ceux qui en veulent. Ces nouvelles dispositions fiscales vont detourner beaucoup d'investisseurs de la construction et de la pierre. Après, il faudra pas dire "ya qu'à " ou c'est la faute des autres.
NB ne vous en faites pas pour moi,.......
Réponse de le 07/09/2011 à 11:21 :
@Brutdecoffrage Il manque cruellement de logement en France. Il y a plusieurs millions de mallogés. Les investisseurs vont donc continuer aussi bien pour un logement principale en acquisition que pour la location. Les rendements seront juste plus juste et équitable. C'est pas les logements Selliers qui sont vides qui vous font bosser durablement mais une politique de révision écologique à long terme (ce que propose EELV)
Réponse de le 07/09/2011 à 11:35 :
@brutdecoffrage : je crois que vos interlocuteurs vivent dans le monde des "bisounours"
Réponse de le 07/09/2011 à 11:49 :
@Brutdecoffrage
"Moi, ce qui m'interesse c'est pas ce fatras d'ideologie". Alors pourquoi tu y réponds ?
Ce que les idéologues t'expliquent c'est que si les investisseurs se retirent, ton carnet de commandes sera rempli par les acheteurs occupants qui auront tout autant besoin de faire des travaux. C'est vrai que s'il y a un krach, il y aura un gros trou d'air dans les activités du bâtiment, comme en 2008.
NB Mais je ne m'en fais pas pour toi....
Réponse de le 07/09/2011 à 11:57 :
@bennyB : moi je travaille avec tout le monde(location, acquisition) et j'ai pas attendu la taxe Fillon pour commencer à travailler dans l'immobilier et le bâtiment .Mais les gens n'ont pas d'argent actuellement et Fillon pénalise ceux qui prennent le risque d'en investir dans ce secteur. Les investisseurs
investiront dans l'or ou dans les bateaux de plaisance que sais je ??,Il y aura au total beaucoup moins d'argent dans l'immobilier parce que il deviendra moins rentable. On vit dans un monde capitaliste. C'est comme ça
Réponse de le 07/09/2011 à 12:15 :
@allonzenfants : d'accord avec vous !!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 12:34 :
C'est marrant, on parle d'investissement à tout va ici, et jamais on se dit que l'immobilier peut se comporter comme tous les actifs sur lesquels on "investit" : ça monte, ça descend, et même des fois ça se met en bulle...Qui finit par crever. Soyez cohérents.
Réponse de le 07/09/2011 à 12:36 :
@Brutdecoffrage : comme disait quelqu'un sur ce forum, il faudra mettre une taxe sur les fainéants. Comme celà on enlevera les taxes sur les plus-values !!!!!
Réponse de le 07/09/2011 à 12:57 :
@brutdecoffrage : tu as raison, Fillon n'est pas l'homme organisé et intelligent que l'on nous a présenté ... Fillon est surtout désordonné, approximatif, brouillon et de surcroit, Fillon ne sait pas s'entourer de pros ... il semble avoir préféré les chèvres et les benets, pavards et bavardes ... carriéristes aux dents qui raclent les parquets de niches à clébars.... voilà il fautajouter que nos Parlementaires ne sont pas très soucieux de leurs concitoyens mais sont plutot des
Réponse de le 07/09/2011 à 13:25 :
@brutdecoffrage : je suis d'accord avec vous globalement. Néanmoins, il faudrait distinguer les revenus des "gros"investisseurs et celui ponctuel, de celui qui a hérité de la maison de ses parents décédés ou qui a construit durant toute sa vie un petit bien qu'il compte vendre pour ses vieux jours : ce n'est pas du tout pareil. Le taux devrait être différent même si le taux de 32;50 % pour les "gros" me semble aussi exagéré.Il va freiner effectivement le bâtiment............
Réponse de le 07/09/2011 à 21:43 :
@brutdedecoffrage. Il est révélateur que l'essentiel de votre clientèle soit constituée d'investisseurs. C'est une grosse anomalie, et j'espère que la taxation des plus values fera revenir sur le marché les gens qui cherchent à se loger (comme le souhaitait le président avec sa "France de propriétaires"...). Je pense que si les investisseurs désertent l'immobilier, au moins en partie, cela fera baisser les prix, et après une petite période de transition désagréable, cela fera remonter votre activité : prix moins chers = plus d'acheteurs, de transactions, de constructions... @allonzenfants : eh bien oui : faire une plus value, c'est gagner de l'argent sans travailler, donc taxe sur les plus values = taxe sur la fainéantise !!!
Réponse de le 08/09/2011 à 12:22 :
@jean : je travaille avec tout le monde. Mais heureusement dans le batiment que nous avons la clientèle des investisseurs que vous appelez une anomalie. Les investisseurs achetent en general à credit des biens qu'ils proposent à la location, avec souvent des loyers plafonnés à des gens qui n'ont pas forcement envie d'être proprietaires pour X raisons. Tout le monde n'a pas envie d'être proprietaire. Investir c'est prendre un risque sur 20, 30 ans. Les investisseurs ne restent pas assis sur une chaise à compter leurs sous. Ce sont très souvent des employés qui épargnent à long terme. D'après les reactions recentes auprès des notaires, banquiers, proprios, promoteurs, le marché immobilier va freiner surtout en province '(et il n'est déjà pas brillant contrairement à ce que vous pensez) si les investisseurs sont lourdement taxé car l'Etat, s'est desengagé de la construction sociale.
a écrit le 07/09/2011 à 6:23 :
Sarkozy se venge de tous ceux qui l'ont empêché de tenir ses promesses électorales.
Fou de rage et dépité, il va provoquer un krach immobilier pour montrer aux lobbys de quel bois il se chauffe.

Notre président nous avait promis de faire baisser les prix de l'immobilier dans sa profession de foi de candidat à l'élection présidentielle!
Il s'était livré à un véritable réquisitoire sur la cherté des loyers et des prix de l'immobilier!
Aujourd'hui force est de constater qu'il veut tenir ses promesses!
Les détracteurs en sont pour leurs frais!

Extraits: de "mon projet "&8 page 11

"Depuis des années, on vous dit qu'on ne peut rien contre la crise du logement, et on laisse s?aggraver une pénurie qui a rendu la propriété impossible pour beaucoup d?entre vous et la location de plus en plus difficile.
Cette situation ne peut pas durer.
Il faut d?abord inciter à la construction de logements pour faire baisser les prix......"
pour faire baisser les prix
pour faire baisser les prix
pour faire baisser les prix
pour faire baisser les prix
pour faire baisser les prix
pour faire baisser les prix
Réponse de le 07/09/2011 à 7:05 :
PARLONS VRAI a raison, bonne clairevoyance - "il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un impôt qui n'est perçu que s'il y a enrichissement, , qui est en outre proportionnel à l'enrichissement , et qui ne concerne qu'un enrichissement passif , SANS LE MOINDRE EFFORT. Donc ce n'est pas un impôt injuste comme les propriétaires cherchent à nous le présenter."
a écrit le 07/09/2011 à 6:21 :
L'erreur initiale n'est pas taxer l'immobilier (on ne peut accepter que certains gagnent sans rien faire d'autre que prendre un crédit et attendre que les jeunes tentent de se loger) mais bien de ne pas taxer AUSSI la résidence principale.
Sarkozy n'en veut pas et c'est cela qui déséquilibre tout l'édifice fiscal nouveau.
J'achète un bel appartement à Paris 1 million en 2005, je le revend 1,5 million en 2011, ceci sans aucun prélèvement, est-ce normal ?
Le pauvre qui en fait de même avec un F2 au Mans ne paiera