La Tribune

Immobilier : la période bénie des acheteurs est enterrée

Copyright Reuters
Mathias Thépot  |   -  722  mots
Selon les scénarios les plus vraisemblables, ceux qui achètent aujourd'hui ne s'y retrouveront pas financièrement dans les 15 prochaines années en France. Jusqu'alors placement de bon père de famille, le logement rentre désormais dans la famille des biens de consommation.

Faut-il louer ou acheter son logement? Voici une donnée à considérer avant de prendre sa décision: sauf à voir les prix de l'immobilier encore croître les prochaines années, un ménage qui achète aujourd'hui ne dégagera pas de plus-value sur son logement pendant 15 ans. Le contraste est saisissant sur la période 2000-2010, durant laquelle les prix ont bondi de 117%, permettant à des ménages devenus alors propriétaires de dégager une plus-value en moins de 4 ans en moyenne. La folle croissance des prix lors de cette période a peut être fait oublier l'essentiel aux acheteurs: "L'achat immobilier est un achat de long terme. Or il n'est pas logique de penser que l'on peut réaliser une culbute financière à court terme avec un bien de long terme", estime Hervé Hatt, le directeur général du courtier meilleurtaux.com. La période où l'achat de sa résidence principale faisait figure de placement idéal est révolue. Le logement est désormais un bien qui se consomme et qui n'est pas rentable, à quelques exceptions près.

La location rentable à Paris? 

Car dans certaines villes, la baisse des prix ne coule pas forcément de source. C'est le cas à Marseille, où au regard de l'évolution démographique, la demande pourrait continuer à tirer les prix vers le haut et rendre l'achat rentable en seulement 13 ans, selon meilleurtaux.com.
À Paris, ce n'est pas l'achat qui pourrait être rentable mais... la location, prédit le courtier. En effet, il suppose que l'apport de 20% qui aurait été nécessaire pour acheter et l'écart entre la mensualité du prêt et le loyer seront épargnés par le locataire parisien qui perçoit par ailleurs des revenus plus importants que la moyenne nationale. Le rendement de cette épargne non canalisée par l'achat immobilier compenserait le loyer qu'il paie.

Dans son scénario central, meilleurtaux.com table sur une baisse de 3% des prix en 2013 au niveau national, de 0% en 2014 et une hausse de 2% en 2015 et au-delà. Ceci s'accompagnerait d'une hausse des revenus des ménages plus importante sur la durée.

Mieux vaut louer à Paris pendant... 21 ans!

Dans la capitale, tout projet d'investissement immobilier sur le court terme -hors bien de "haute qualité"- semble peu rentable. Mieux vaut louer, sauf à rester plus de... 21 ans dans son logement! Dans ce cas, il sera plus avantageux d'être acheteur que locataire avec 20% d'apport pour un appartement 70m². Pour déterminer cette durée de détention, meilleurtaux compare le bilan financier à l'achat -qui est mesuré en soustrayant la plus-value et les frais d'achat et d'entretien, au bilan financier à la location qui s'obtient en déduisant les loyers versés des revenus financiers du locataire. Ces derniers comprennent les intérêts perçus sur les produits d'épargne.
Pour un Parisien déterminé à changer d'air dans les dix prochaines années, mieux vaut alors louer. D'autant que si l'on applique à Paris le scénario que l'agence de notation Standard & Poor's anticipe pour la France, soit une baisse des prix de 5% en 2013, et en 2014, il est même plus intéressant de louer que d'acheter dans la capitale... pendant 27 ans!

"Faire un calcul économique" pour acheter

La meilleure décision entre louer et acheter est extrêmement sensible aux variations des prix, difficilement prédictibles. Ce qui fait dire à l'économiste Nicolas Bouzou, directeur d'Asterès, que les ménages, s'ils veulent acheter, devront "faire un calcul économique sur l'évolution du marché à venir et disposer d'un horizon d'achat suffisamment long". Il sera même opportun de se poser la question de la ville dans laquelle il est préférable d'acheter. À Lyon, autre ville où les prix croissent de manière substantielle, il est plus intéressant de louer si l'on reste jusqu'à 13 ans dans son logement. Ce, en prenant en compte le scénario central de meilleurtaux, toujours avec 20% d'apport pour l'achat d'un 70m². Cependant, l'acheteur ne s'y retrouve jamais financièrement en 30 ans! À l'opposé, acheter plutôt que louer s'avère plus intéressant à Strasbourg et à Clermont-Ferrand au bout de seulement 4 ans.

Pour aller plus loin :

>> Découvrez notre espace investissement immobilier

>> Estimez votre bien immobilier

>> Simulez votre crédit immobilier

>> Tout savoir sur les diagnostics immobiliers obligatoires
 

Réagir

Commentaires

dado  a écrit le 02/10/2013 à 9:52 :

Il suffit d'une baisse de 10% (trouver le vendeur qui veut vendre, et donc qui doit se mettre au vrai prix du marché d'octobre 2013) et vous êtes bon sur votre projet. Par contre si vous achetez au prix de 95% des annonces qui sont encore au prix 2011 là c'est sûr vaut mieux rester locataire.

MP  a écrit le 26/03/2013 à 22:46 :

Pour information, le simulateur concocté par "meilleurstaux.com" prend en compte par défaut une progression de la taxe foncière de 2% par an, idem pour les charges d'entretien/réparation non récupérables,...et une progression des prix de 2% par an à partir de 2015. Sur les deux premiers postes au moins, Il est permis de sourire....

arkooo  a écrit le 25/03/2013 à 21:50 :

Il faut comprendre une chose essentielle : avec la crise des subprimes et ses consequences que nous commençons a peine a subir , nous avons basculé dans une autre epoque . Depuis 35 ans , nous vivons a credit . Desormais nous REMBOURSONS , le deficit pendant 5 ans , sans croissance . Il est ineluctable que l immobilier qui a englouti toute la creation de richesse depuis 15 ans va exploser . Pas a l espagnol , mais a raison de 5% par an en moyenne pendant au moins 6 ou 7 ans . Car l economie , sauf miracle , sera moribonde au moins jusque là .

patbetton  a écrit le 17/03/2013 à 10:09 :

le retour à la raison, on achète sa résidence principale pour économiser le loyer et non pour viser une plus valu potentielle tous les 3 - 5 ou 10 ans, la plus valu est la cerise sur le gâteau ! BOUZOU comme tant d'autres confondent placement financiers et placements immobiliers. Pour ma part, sauf peut-être à toucher l'allocation logement, j'ai toujours conseillé l'achat de sa résidence principale pour se loger et limiter la durée du prêt à 15 ans au maximum avec des loyers de remboursement correspondant au loyer payé augmenté de la moitié de sa capacité d'épargne financière tout en maintenant son niveau de vie.....En fait il faut regarder le montant des intérêts mensuels versés et vous aurez une idée de l'économie par rapport au loyer tout en sachant que viendront se grever des dépenses de travaux-entretiens. Trop de particuliers veulent acheter tout de suite l'appartement ou la maison de leur rêve à un prix dépassant leur capacité financière, il faudra parfois passer par 2 ou 3 acquisitions pour arriver a ses fins, il faut donc être patient et faire des compromis sauf à être riche ! Mais le conseilleur n'est pas le payeur et BOUZOU veut certainement donner au "ZINZIN" la possibilité de revenir sur l'immobilier en achetant des immeubles pour les proposer sur des comptes d'assurance vie avec l'argent placé par leurs propres locataires ....la boucle est bouclée.

Francis CLEIN  a écrit le 25/02/2013 à 13:49 :

Cette analyse oublie juste une chose essentielle étant qu'il nous faudra avoir un revenu de substitution ou moins de charges que dans notre vie active lors de notre passage à la retraite.

L'achat immobilier en résidence principale peu importe les scénarios à la hausse ou à la baisse permet de répondre à cette objectif en ayant un toit payé à terme, celui qui choisi le scénario de la location devra en compensation investir sur de l'immobilier locatif en contrepartie des gains économisé (de ne pas avoir acheté une résidence principale) ou compenser sur du financier sinon sa fin de vie sera très précaire.

Didier  a répondu le 01/10/2013 à 18:53:

Oui, mais je compte bien ne pas avoir à loger mes enfants quand je serai à la retraite. Il suffira d'avoir un logement plus petit et moins coûteux.

Prop25  a écrit le 25/02/2013 à 12:40 :

Vaut mieux acheter à Paris! Ne croyez pas les journalistes et les spéculatuers qui cherchent des appartements à Paris, il n'y a pas beaucoup à vendre. J'ai une amie qui doit quitter la France pour son travail et après quatre ans elle a bien profité de la vente malgré les impôts à payer. Avec un loyer ce serait l'argent perdu.

grandge  a écrit le 15/02/2013 à 14:43 :

Celui qui croit à une baisse des prix dans l'immobilier est crédule. Alors que le marché à besoin de 500.000 logements, il ne se construira que 70.000 car effectivement, les investisseurs publics et privés en on marre de rendement proche de zéro avec les risques de loyer impayé de plus en plus fréquent. Emprunter et ne pas pouvoir déduire les intérêts d'emprunt qui sont des charges n'engage pas non plus les investisseurs. Alors, je pense que l'ancien a de beau jour devant lui.

et  a répondu le 17/02/2013 à 8:32:

bien c'est parfait pour la bonne et simple raison que le marché n'a pas besoin d'investisseurs, je t'explique:

1/ils font monter la demande donc les prix
2/la désertion des investisseurs du fait des rendements de plus en plus pourris va remettre à la vente des logements dont les gens ont besoin pour se loger et NON POUR SPECULER, ce qui est le but du logement je me permet de rappeler.

@grandge  a répondu le 17/02/2013 à 18:15:

Alors que le marché a besoin de 500.000 logements, la question est pourquoi ? De Plus, de quel marché, cela ne veut rien dire ! Apparemment la raison de cette question vous échappe totalement. La seule raison, avoir des loyers modérer au moyen des ménages et NON pas sur une pénurie de logement existante. C?est totalement faux, mais je pensais que certain avait compris au moins cela !

Ridicule  a répondu le 21/02/2013 à 0:01:

Vous expliquez que les rendements sont proches de 0, donc il n'est pas intéressant d'acheter donc les prix ne vont pas baisser... Votre raisonnement est totalement stupide et incohérent, il se contredit de lui même !!! C'est vraiment n'importe quoi; apprenez à réfléchir mon vieux !!!

apoklipse  a répondu le 02/03/2013 à 14:59:

Uniquement sur le site seloger.com il y a 1.000.000 de biens a vendre, combien au total en prenant les agences..... 2.000.000 facilement. Le problème est le prix, avec un salaire de 1.500 euros par mois, comment acheter un bien a 200.000 euros au bas mot ??? Investir dans le Duflou, c'est l?État qui est gagnant donc ???? Le temps dira, attendons encore 6 mois avec 250.000 chômeurs en plus et un déficit a 4% pour commencer a comprendre ce qui va se passer !!!

Anne  a écrit le 10/02/2013 à 11:36 :

A modérer quelque peu car si à Clermont-Ferrand on pourrait penser qu'il est très intéressant d'acheter, les impôts fonciers et locaux sont prohibitifs (Ex 750 E pour un F1 dans un quartier de M...).

@Anne  a répondu le 14/02/2013 à 16:08:

Avec le blocage du marché, faut s'attendre à une hausse inévitable des impôts fonciers etc.. Pour compenser la perte des droits de mutation perçue par le biais des Frais de notaire !

tron  a répondu le 17/02/2013 à 9:03:

il faut la faire financer par les spéculateurs de l'immobilier

Didier  a répondu le 01/10/2013 à 18:56:

Entre charges, entretien et taxes, le propriétaire est un demi-locataire, voire un locataire s'il a un gros emprunt sur le dos.

arno2244  a écrit le 08/02/2013 à 11:18 :

Le période bénie des acheteurs ça fait quand même quelques années qu'elle est enterré, à part sur quelques micro marchés qui ne concernent que peu de monde. Le cycle de baisse est enclenché depuis plusieurs années sur une grande partie du territoire et sur Paris depuis probablement presque un an. Ce qui est intéressant c'est que ce cycle débute en phase de baisse des taux ce qui est en général un puisant facteur de hausse des prix, cela laisse songeur quant à l'évolution à venir lorsque les taux remonteront....
Pour les acheteurs potentiels, méfiez-vous des mythes comme la pénurie ou le fait que la location est une mauvaise solution, armez-vous d'une calculette et faites vos comptes en prenant tous les paramètres en compte et ne vous laissez pas influencer par ceux qui ont un intérêt à vous faire franchir le pas. Pour les primos fuyez ce n'est pas le moment, votre point d'entrée est essentiel et nous sommes encore en haut de cycle, acheter maintenant c'est vous appauvrir à coup sûr. Il suffit de quelques % de baisse pour que la location soit clairement moins chère que l'achat. En gros si vous achetez la baisse annuelle de votre actif sera supérieure à une année de loyer et vous vous appauvrissez. Ca se démontre assez facilement.

Krakeur  a répondu le 08/02/2013 à 15:44:

Tu boss pas Arno? Tu crois vraiment influencer le marché? c'est de la redite à ce niveau, depuis 2008 tu tiens ce discours. Bien sur l'immo est parfois trop cher, mais pas partout, et pas pour tout le monde.

@Krakeur  a répondu le 08/02/2013 à 18:08:

Je suis désolé Krakeur, mais en quelque phase lu sur votre intervention. Je comprends déjà que vous n?y comprenez rien au mécanisme de l'immobilier. La preuve vous faite une comparaison entre 2008 et aujourd?hui dans des contextes économie totalement différente. Ensuite comme beaucoup de personne vous faite erreur de dire « la chute des prix n?a pas eu lieu. Mais il y a toujours un processus avant cela et des enchainements cycliques. C?est comme un immeuble qui risque de s?écrouler, vous vous dite que si l?immeuble est encore là c?est que tout va bien. Alors que les fondations s?effritent peu à peu. C?est le problème de ne pas comprendre le sujet encore une fois !!!

en  a répondu le 17/02/2013 à 8:36:

2008 si le gouvernement Sarkozy n'avait pas inondé l'immobilier de subventions avec les droits SANS les devoirs le marché se serait corrigé de lui même depuis, nous aurions moins d'investisseurs sur le marché, c'est un véritable cancer, les prix seraient plus raisonnables et les gens pourraient nettement mieux accéder à la propriété.

@en  a répondu le 17/02/2013 à 18:20:

Je suis d'accord avec vous, c'est la stricte vérité !

@Krakeur  a répondu le 21/02/2013 à 11:51:

la boule de neige est petite quand elle commence à rouler tout en haut de la montagne

Didier  a écrit le 07/02/2013 à 13:05 :

Il faut bien que l'argent aille se placer quelque part. Vous allez investir dans un commerce ou une boîte industrielle en France ? Pour des raisons de mobilité professionnelle et familiale, je suis devenu locataire et je le regrette beaucoup. En 2005, certains annonçaient une baisse des prix ou leur assagissement. On ne risque pas grand chose à acheter son propre logement par rapport aux placements en banque, très décevants. Au moins, on choisit son logement.

arno2244  a répondu le 08/02/2013 à 11:28:

J'ai des amis Hollandais qui viennent de revendre 350k? une maison acquise un peu plus de 500k? il y a 4 ans (c'est en Hollande pas en France, ils ont eu une bulle aussi mais le cycle de baisse a commencé avant nous). Pour des raisons pro ils doivent partir et ils n'ont pas d'autres choix. Dans leur cas c'est 150k? qui viennent de partir en fumée... C'est comme ça les bulles quand ça se dégonfle ça fait de gros dégâts.

MARRE DES PAUVRES  a écrit le 04/02/2013 à 19:20 :

J'ai l'impression qu'il y a quand même pas mal de frustrés autour de ce débat.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 22:59:

Franchement oui, je me mets à la place de ceux qui pourraient avoir aussi cette impression frustrante de s?être fait avoir !

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 05/02/2013 à 10:22:

On touche le fond là... merci.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 05/02/2013 à 12:43:

Déjà ! Attendez encore un peu de voir éclatement de cette bulle immobilière toxique.
Vous y verrez vraiment le sens du mot fond ... pour certain !

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 05/02/2013 à 13:15:

Bla-Bla-Bla

Ca  a répondu le 17/02/2013 à 8:37:

c'est l'argumentation des gens qui ont quelque chose à dire.

les rats quittent le navire  a écrit le 04/02/2013 à 12:40 :

En France, au contraire, la part des investisseurs est en chute libre, ce qui est le signe... de l'éclatement de la bulle ! (les rats quittent le navire).

tron  a répondu le 05/02/2013 à 7:07:

Oui à présent que le spectre de l'argent facile sans travailler se fait la malle ils se barrent.
Auparavant il leur suffisait de rien faire pour gagner de l'argent, ça prenait 10/100 par an, système pervers qui encourageait la vacance, à présent ils doivent faire quelque chose: vendre ou louer.
Conclusion ça doit être ça en fin de compte la France qui se lève tôt qu'on a remise au travail selon Monsieur Sarkozy.

Indices d'une bulle utilisés par les banques  a écrit le 04/02/2013 à 11:52 :

Voici les indices utilisés par les banques suisses pour détecter l'existence d'une bulle :
UBS Swiss Real Estate Bubble Index, composé de six sous-indices mesurant :
1) le rapport entre les prix de vente et les loyers ; 2) le rapport entre les prix des maisons et les revenus des ménages ; 3) l?évolution du prix des maisons par rapport à l?inflation ; 4) le rapport entre l?endettement hypothécaire et les revenus ; 5) le rapport entre l?activité de construction et le produit intérieur brut (PIB) ; 6) la part des biens immobiliers faisant l?objet d?une demande de financement par des clients UBS et non destinés à leur usage propre.
Comparez avec la situation française. Conclusion ?

@Indices d'une bulle utilisés par les banques  a répondu le 04/02/2013 à 12:11:

On n'ait dedans !!!

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 12:29:

Vous avez bien raison de croire en UBS.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120326trib000690272/le-scandale-financier-qui-arrive-par-ubs.html

Indices  a répondu le 04/02/2013 à 12:41:

En fait, en France on valide les points 1 ,2, 3 et 4. Pour ce qui est du 6, au contraire, la part des investisseurs est en forte baisse, ce qui est déjà le signe de... l'éclatement de la bulle : les rats quittent le navire. Si on ajoute à ça que le volume des transactions est en chute libre...
Franchement, ouvrez les yeux !

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 13:00:

Parce-que nos banques françaises sont transparentes de tout reproche ? Comme l'affaire Kerviel ou encore « Affaire du crédit lyonnais » et « CREDIT AGRICOLE, SOCIETE GENERALE sur le Scandale du Libor également » et Je ne parle même pas des prêts bancaires accordé au primo-accèdent qui à tuer notre économie. Elles ont étranglement la poule aux ?ufs d'or !
Ensuite il ne faut pas tout confondre ! En exemple en justice même s?ils sont récidivistes, le droit doit rester objectif sur des faits actuels pas sur le passé de Pierre Paul au Jacques. Dans des cas pareil, ont ferme presque toute les banques françaises et institution.

MARRE DES PAUVRES  a écrit le 04/02/2013 à 10:57 :

Chacun détient sa vérité mais personne ne détient LA vérité.
Nous verrons bien qui a raison ou qui a tort.

verite  a répondu le 04/02/2013 à 11:20:

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et le passé a montré que toutes les hausses de l'immobilier ont été suivies de baisses pour les gens qui ont la mémoire courte ou la tête dans le sable.
Et quand tous les leviers de la hausse disparaissent...

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 12:27:

Mais oui, mais oui...
Relisez tranquillement, ce que j'ai marqué au-dessus Monsieur-je-sais-tout.

Double vérité  a répondu le 04/02/2013 à 12:34:

Immobilier est une grande échelle qui doit être en perpétuellement en mouvement. Elle monte, elle monte, elle monte loin dans les cieux grâce à l état qui lui donné les échelles. Mais depuis l arrêt de beaucoup de subvention immobilier (voir la disparition total). Ceux au-dessus des nuages, s entassent sur le pic à cause du blocage des transactions ainsi l échelle casse du au poids et forcément plus dure sera la chute. Je suis sûr, le fait de vous dire que 1+1=2. Vous y trouverai a redire par votre croyance limite religieuse de faire 11, C'est pourtant juste du bon sens !

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 12:52:

Quel Ergo-Gluc!
Nous verrons bien c'est tout, je suis modéré dans mes propos.
Notez que je n'ai jamais dit que l'immobilier n'allait pas baisser (ce que je pense d'ailleurs mais pas dans des proportions extra-ordinaire), mais vous avez besoin de vous répéter.. encore et encore...A force de vous répéter la même chose, vous allez finir par vraiment vous en persuader.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 13:24:

Vous êtes la poêle qui se fout du chaudron, ah entendeur !

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 23:09:

Vous pouvez garder vos caravanes au prix de château va !

Guigui  a écrit le 04/02/2013 à 10:57 :

La hausse de l'immobilier est en fait de l'inflation et non pas de la création de richesses ... Mais les stats n'en tiennent pas compte et ne sont basées que sur des produits industriels qui coûtent chaque année moins cher à produire (productivité de 3 à 5 % par an grâce aux progrés sur le process et la mécanisation toujours plus forte), en fait la référence prise par l'état est déjà inflationniste. Ce qui explique cette hausse ininterrompue. C'est comme l'or. Il ne produit pas de richesse ...
Ce n'est pas la spéculation qui fait ça mais le trucage des chiffres par les états depuis 50 ans ... Et la choix de ne prendre pour le calcul de l'inflation que des produits de consommation.
Tout cet argent immobilisé dans l'immobilier ne profite pas à l'économie et traduit une grande inquiétude pour le futur.
De plus, quand on achète, il faut tenir compte des sommes immobilisées qui devraient normalement rapporter tous les ans et des frais fixes qui sont perdus et qui eux aussi rapportent normalement (surtout dans le placement équivalent: l'or)
Louer est évidement plus avantageux, à moins que l'inflation soit galopante et qu'on le cache par des indices pipés ...

@Guigui  a répondu le 04/02/2013 à 12:20:

Je suis d'accord avec vous là-dessus, juste une chose concernant l?inflation ?
L'inflation est juste un prétexte, car les prix de l'immobilier son indexé sur rien et n'ont jamais été régulé. C'est un marché ultra-libre (de l'offre et la demande) qui ne suit à aucune règle inflationniste, je vous dis avec assurance AUCUNE !!!

RhaaLovely  a répondu le 12/02/2013 à 14:48:

La mécanisation et la main d'?uvre chinoise. Pour pour combien de temps encore?

@RhaaLovely  a répondu le 14/02/2013 à 16:04:

Cela est un autre problème, il y a encore un code du travail en France ! L?immobilier français est un marché intérieure ce n?est pas mondial.

Anti Papys Boomers  a écrit le 04/02/2013 à 7:10 :

On vous le répète; l'immobilier, c'est le degré ZÉRO de la création de richesses. L'homme de Cro-magnons construisait déjà ses habitations.
Pendant que la France devient le pays des rentiers, d'autres pays se développe économiquement.

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 10:55:

Quel intérêt de se développer économiquement en France? Vous reversez la somme de vos efforts en taxes, impôts et charges à l'état.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 11:57:

C'est comme un écosystème financier, le monde fonctionne comme cela depuis délustre même dans les pays ultra-capitaliste. Êtes-vous seulement terrien ?

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 12:04:

Vous êtes un ingrat, quand l'état vous a permis de surévalué vos biens grâce aux niches fiscales. Cela vous ne gêne guère de prendre 110% de hausse par la complicité de l'état. Quand il vous demande de contribuer dans un moment de crise, cela vous choque ! Surtout que vous êtes un des facteurs négatif qui ralenti notre économie. Vous êtes aussi petit que votre pseudo puéril !

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 12:21:

Vous avez raison, pauvre de vous !

ricky  a écrit le 03/02/2013 à 21:49 :

Article partisan, apparemment l'auteur a vraiment envie que les prix chutent!! Beaucoup trop de contre-vérités sont émises, l'intérêt économique d'acheter au lieu de louer dépend de la situation et de la volonté de chaque potentiel acheteur.
Si un acheteur revend son bien assez rapidement, si il a emprunté massivement pour acheter son bien et si l'immobilier baisse, en effet il risque de faire une mauvaise opération financière. Mais, dans les autres cas, si on n'achète pas un bien surcoté et qu'on le garde assez longtemps, l'achat est plus rentable que la location.
Je prends mon exemple pour m'expliquer: j'ai acheté un appartement 83000 euros net vendeur que j'habite, j'ai payé en tout 96000 euros (5000 en plus de frais d agence et 8000 de frais de notaire). J'ai emprunté 70000 et financé 26000 de ma poche. J'ai emprunté sur 15 ans. Le coût des mensualités de remboursement à la banque ajouté aux charges de copropriété et à la taxe foncière me coûtent autant par mois qu'un loyer. Si je ne revends pas mon appartement, dans 15 ans j'aurai remboursé mon emprunt et j'aurai constitué un capital que je n'aurais pas eu en louant!! Même si l'immobilier chute de 50%, je serais toujours à la tête d'un bien qui vaudra 40000 euros....en louant, je n'aurais que dalle!!!
Si j'avais placé mes 26000 euros à 3% annuel en étant vraiment optimiste, j'aurais constitué un capital de 15000 euros en plus à peu près. Comparez au bout de 15 ans: un appart que je peux habiter ou mettre en location et qui vaut 40 000 euros en étant très pessimiste, et d'un autre côté un capital en plus de 15 000 euros et un loyer à payer!!!
Ce calcule est le même pour tout le monde, quel que soit le bien acheté et son emplacement: vaut-il mieux louer un bien à fonds perdus ou se constituer un capital immobilier à la place? la réponse est en grande partie dans la durée de détention du bien par rapport à la durée d'emprunt. En général, je dirais que même en cas de forte chute du marché immobilier, si l'on garde son bien au 4/5ème de la période d'emprunt et si l'on ne paye pas plus par mois qu'un loyer, l'achat est plus rentable que le loyer.
Enfin je finirai par dire que les spéculations d'éclatement de la bulle immobilière sont un scénario parmi beaucoup de scénarios . Le maintien voire l'augmentation des prix sont deux scénarios possibles aussi car l'augmentation de la population, le manque de logement, les taux qui pourraient se maintenir à un niveau assez bas peuvent tout à fait soutenir le marché de l'immobilier. Dans tous les cas, j'encourage tous ceux qui ont lu cet article et qui envisagent de louer leur bien pendant 15 ans ou plus pour attendre l'effondrement du marché à réfléchir longuement: louer 15 ans à 1000 euros par mois, c'est perdre 180 000 euros, vous devrez donc espérer que le bien que vous voudrez acheter vaudra beaucoup beaucoup moins cher dans 15 ans!

Paco de C  a répondu le 03/02/2013 à 23:45:

Vous avez tout dit dans cette phrase : "si on n'achète pas un bien surcoté et qu'on le garde assez longtemps, l'achat est plus rentable que la location". Indiquez moi un appart non surcoté SVP dans une ville dynamique et attractive où il est possible que je reste le temps suffisant pour amortir mon bien (20/25 ans) . Bonne chance.

@ricky  a répondu le 04/02/2013 à 0:26:

Article partisan vous dite, c'est fort de café de dire cela. Quand le lobby incitent les médias, les journaux, les députés ou sénateurs pour les niches fiscaux, les télés M6 (recherche maison près de 6h d'émission, les magazines sur un slogan (c?est toujours le moment d?acheter). Comment appelez-vous cela ? Partial ? C?est juste l?hôpital qui se fou de la charité.
L?article ne généralise pas la location dans son ensemble, maintenant je reprends votre intervention « si on n'achète pas un bien surcoté et qu'on le garde assez longtemps, l'achat est plus rentable que la location. »
Je vous réponds clairement OUI l?achat devient rentable, mais l?article dénonce justement et indirectement les prix pratiqué et surtout surcoté de (+117%) et conseille de faire très attention sur la rentabilité d?un achat.
Vous le dite vous-même RICKY « « si on n'achète pas un bien surcoté » il est là le problème !
C?est comme nous dire de faire l?achat d?un véhicule de tel type reste de bonne qualité au prix du marché roulant, je vous dis OUI mais celui-ci le moteur est cassé. Je ne vais pas le payer au prix d?une voiture en bonne état. Ce n?est pas rentable comme s?endette trop longtemps pour un bien qui suivit une spéculation, qui ne les vaut certainement pas !
PS : des 1000 euros de loyer dans les HLM ? Ou même dans beaucoup de résidence en ile de France atteigne plutôt les entre 650 et 900 euros et je ne compte même pas les APL pour deux smic. En gros, Le parc immobilier de la location n?atteint pas dans ensembles du territoire les 1000 euros de loyer. Voir de fois moins dans les provinces.

ricky  a répondu le 04/02/2013 à 12:58:

quand je dis surcoté, je dis surcoté par rapport à sa valeur actuelle, pas par rapport à une hypothétique forte baisse du marché immobilier. Quand je dis article partisan, c'est juste que je regarde assez régulièrement sur le net les articles sur l'immobilier et que l'on assiste à un phénomène récurrent depuis un certain temps qui vise à dire que l'immobilier va se casser la gueule. C'est peut être vrai, personne ne le sait, mais ce sont souvent des articles qui sont pondus par des personnes travaillant directement ou indirectement dans l'immobilier et qui souhaitent un marché dynamique...où est l'objectivité?? Ce sont ces mêmes personnes qui prophétisaient il y a 10 ans la chute de l'immobilier...on voit très bien ce qu'il s'est passé...A présent, j'encourage juste les gens qui louent à réfléchir et à ne pas suivre de façon aveugle ce qui est écrit sur internet. Je les encourage à faire un simple calcul par rapport à leur situation personnelle et leurs envies. Si c'est pour acheter un appartement et le revendre dans 3 ans, c'est idiot. Par contre, si c'est un investissement à long terme, il faut que chacun fasse ses propres calculs car même en cas de forte chute de l'immobilier (je prend l'exemple de prix divisés par 2), sur le long terme, l'achat s'avère souvent plus rentable que la location. Encore une fois, si vous attendez 15 ou 20 ans avant d'acheter votre appartement et que vous louez à la place, à la fin de cette période vous pourriez avoir remboursé un emprunt pour le même prix qu'un loyer et être propriétaire d'un bien qui aura peut-être perdu de la valeur , mais ce sera toujours mieux que de ne rien avoir.
PS: quand je prends 1000 euros par mois, c'est pour l'exemple bien évidemment, et que chacun fasse son calcul plus facilement...ne soyez pas de mauvais esprit.

Héhé  a répondu le 04/02/2013 à 13:25:

Calcul vite fait : maison affichée en mai 2012 à 340.000 euros, aujourd'hui à 299.000. Soit déjà 41 loyers, ou 3ans et demi...Je vais attendre encore un peu...Mon cher Ricky, vous êtes comme tant d'autres une victime du gouvernement précédent, qui en soutenant le marché avec nos impôts au mépris de toute intelligence économiste, c'est à dire en soutenant la demande, a fait croire à beaucoup que le discours des AI était vrai (l'immo ça ne peut pas baisser, en quatre ans vous faites une méga plus value, etc...). Retour à la réalité !

ricky  a répondu le 04/02/2013 à 14:01:

mon raisonnement est sur la base du long terme, 15 à 20 ans, pas sur la variation de prix affiché sur 6 mois! Soyez honnête intellectuellement, je ne parle pas de ceux qui vont acheter dans les mois à venir, je parle de ceux qui vont rester locataires pendant 15, 20 ans ou plus au lieu d'acheter!! Apprenez à lire!!

@ricky  a répondu le 04/02/2013 à 14:25:

Bah oui, mais si sur les années qui viennent on prévoit une baisse supérieure au montant des loyers (soit 2,5% par an), mieux vaut être locataire. Personne ne conteste que la propriété c'est mieux que la location, mais admettez qu'acheter un bien surévalué alors qu'il sera plus intéressant dans quelques mois, c'est stupide. Surtout songez à l'ampleur possible de la chute (30, 40 % ?) et aux inconvénients de s'endetter sur 20 ans en période de crise, vous comprendrez pourquoi il n'y a plus d'acheteurs.

@ricky  a répondu le 04/02/2013 à 14:50:

Excusez-moi Monsieur RICKY, mais je viens de comprendre par vos textes et j'en suis désolé pour vous. Que vous venez de découvrir les travaux sur notre bulle immobilière française. Pourtant il y a des sérieuse d?économistes comme Jacques Attali ou Friggit et bien d'autre. Il y a un enchainement de cycle qui s?opère avant la chute, comme un effet domino. L'état a fait son maximum pour cacher le bas d?iceberg.
Les premières étapes été souvent répété, les aides qui ne pourront pas définitivement être maintenu, car trop chère pour notre économie (Bercy le confirme finalement, 5 ans après) et contreproductive pour une France de propriétaire. Ensuite un enchaînement sur les volumes s?opèrera qui peu à peu se bloquera. Les banques vont revoir leur politique d?emprunt sur 30.40. Même 50 ans (malgré les subprimes, ils ont encore fait des erreurs qui se corrigent actuellement.) il revient sur les bases de 1999. Une démographie galopante des retraités qui ne pourrons plus bloquer les prix faute de moyen du à une l?inflation de l?euros qui ne suit plus les pensions. Ou avez vu la boule de cristal ? C?est exactement ce qui se passe ! Maintenant libre à vous de conseiller d?acheter à l?entrée de la crise. On n?a jamais parlé de date, mais plutôt des évènements qui enchainerons mathématiquement, c?est pourtant clair

ricky  a répondu le 04/02/2013 à 15:06:

tout à fait d'accord avec vous, si l'on prévoit une baisse conséquente il vaut mieux attendre, c'est logique...mais comme tout investissement, l'immobilier est un pari, un pari qui est très souvent gagnant à long terme. Si vous pariez qu'il faut attendre un, deux ou trois ans avant d'acheter, je comprends tout à fait votre raisonnement à condition que la baisse de l'immobilier soit marquée. A présent, si vous pariez qu'il faut attendre 15 ou 20 ans, je ne comprends pas du tout. Je ne suis pas là pour dire aux gens d'acheter maintenant, j'interviens juste pour contre-dire ce qui s'émane de cet article, c'est à dire que louer peut être plus rentable qu'acheter sur des périodes longues. J'aimerais par exemple que l'auteur m'explique sa phrase à la fin "Cependant, l'acheteur ne s'y retrouve jamais financièrement en 30 ans!". Cette phrase sonne pour moi comme une aberration, qu'il me prouve chiffre à l'appui son raisonnement, je ne demande qu'à être convaincu!

ricky  a répondu le 04/02/2013 à 16:09:

si vous me lisez bien, je n'ai jamais conseillé d'acheter maintenant, je ne vais pas me répéter à chaque fois, je parle d'un raisonnement à long terme! Je ne nie pas la déconnexion des prix de l?immobilier par rapport à l'évolution des revenus surtout depuis 10 ans, c'est une évidence. Je ne dis pas que l'on ne va pas assister à une baisse des prix dans les mois qui viennent, c'est une possibilité. Mais, vous vous prophétisez comme certains un krach de l'immobilier. J'espère sincèrement que vous avez raison car dans ce cas vous aurez bien fait de louer. Et encore n'oubliez pas que dans mon premier post, je démontrais qu'il pouvait être rentable à long terme d'acheter malgré une chute des prix de 50%!! Cela dépend des situations de chacun...Je laisse chacun libre de faire son pari sur l'avenir, vous aurez peut-être raison, tant mieux, mais j'aurais peut être raison également.
Vous prenez des économistes pour exemple, Attali ou Friggit, ils parlent en effet de déconnexion des prix par rapport aux revenus, mais ils n'ont jamais émis l'idée d'un éclatement à venir de la bulle immobilière . Vous parlez de Jacques Attali, par exemple, j'aimerais que vous me donniez le lien où il dit que l'immobilier va s'effondrer. Friggit prédit que les prix de l'immobilier qui ont décroché par rapport aux revenus des ménages se reconnecteront à ces revenus. Mais il ne dit pas quand, à quel horizon, Il émet des scénarios comme tout économiste et parle plus d'un dégonflement lent de la bulle à un horizon plus ou moins lointain. Ce sont des scénarios et le scénario de l'éclatement de la bulle immobilière est un scénario parmi d'autres. Chacun son pari sur l'avenir.

@ricky  a répondu le 04/02/2013 à 16:22:

Bien sûr qu?un propriétaire peu si retrouvé sur du long terme et je vous dis OUI, surtout s?il n?a pas trop de problème comme des d?imprévus, mais mettre toute les chances en réduisant la durée est toujours mieux dans profiter un peu de son vivant ! Ensuite, je ne fais pas de pari sur des chiffres clair ? Je dis juste que 1+1 font 2, alors si je dois parier là-dessus, cela serait stupide et mal honnête de ma part. J?ai conseillé des amies, certain ont suivi d?autre pas et je peux vous dire à présent que certain ont déjà perdu sur leur bien principale au moment que je vous parle. (Je tiens à être honnête) Je suis désolé de dire les choses telle quel son. Ne voyez pas là-dedans de la prétention mal placer de ma part !

Héhé  a répondu le 04/02/2013 à 16:23:

@Ricky : a prendre en compte dans l'article, on parle de comparer le même bien en location et à l'achat, et non pas la même mensualité. De ce point de vue, et si le locataire fait l'effort d'épargner la différence, pour les mêmes prestations cela lui coûtera moins cher de louer, avec un bonus à la fin, son épargne. C'est mon choix aujourd'hui, car j'ai deux enfants, et leur bien être prime sur mon désir d'acheter. Maintenant, deuxième effet kiss cool : au vu du rapport qualité/prix de l'immo, s'endetter aujourd'hui c'est garder la même maison pour au moins les 10, voire 15 prochaines années. Et ça, ça fait réfléchir, beaucoup plus que quand on vit dans l'idée de revendre 4 ans plus tard avec une méga plus value pour acheter plus grand. Autrement dit, pour acheter aujourd'hui, il faut être sûr de vouloir rester dans le bien suffisamment longtemps pour que cela soit intéressant...Ce facteur est intrinsèquement un facteur de ralentissement du business. En bref, nos positions sont loin d'être irréconciliables, simplement vous êtes un peu trop dans l'idéalisme et moi un peu trop dans le pragmatisme...

@ricky  a répondu le 19/02/2013 à 18:35:

Bonsoir,
je voulais juste revenir sur le fait de pouvoir gagner à l'achat même avec une chute de 50% des prix. Je pense qu'il ne faut pas sous-estimer l'apport et donc le montant emprunté car il n'est pas si sûr que l'on gagne même au bout de 10 ans dans ce cas-là. Prenons un exemple, l'achat d'un bien à 200 000? avec un apport de 20 000? qui financeront les frais de notaire et les frais d'agence (si il y a lieu). 10 ans plus tard, on a payé environ 85 000? d'intérêt et remboursé à peu prêt le même montant (200K? à 3,5% sur 20 ans disons). Il nous reste donc 115 000? à rembourser mais notre bien ne vaut plus que 100 000? sur le marché... Je me trompe peut être dans le raisonnement mais je pense qu'il faut faire la part des choses et faire tous ses calculs avant de se lancer dans l'achat. Selon moi, afin de se couvrir il faut avoir un apport conséquent, ce qui n'est possible que pour des logements de petites surfaces en région parisienne (ou avec un salaire plus que confortable...). Sinon, il faut parier sur le fait que les prix ne vont jamais être divisé par 2.
Ensuite, comme de nombreux commentaires, il faut voir si l'achat peut tenir sur du long terme donc 15-20 ans sans avoir à changer avant pour mutation, évènement familial ou autre... Je pense que les prix actuels poussent tout de même à l'attentisme sauf pour une catégorie de la population qui n'a pas le choix ou qui a l'apport. Les autres font un pari risqué. De mon côté, je n'attendrais sûrement pas 15 ans pour acheter mais un peu tout de même pour essayer de me constituer un apport correct...

Marc  a répondu le 17/03/2013 à 13:19:

Dans l'ensembre, Ricky, vous avez raison, et je soutiens votre raisonnement.
Je suis d'accord avec votre analyse.
Propriétaire, ayant vendu au prix du marché (j'ai récupéré mon apport + les frais et 2 ans de "loyer" au bout de 8 ans) j'ai racheté au prix du marché également...pas trop cher, avec une constante que vous mentionnez : les mensualités du crédit correspondent à quelques euros prêt aux prix pratiqués dans la location.
Je paie certes, en plus, le foncier, MAIS, c'est un investissement sur le long terme.
C'est vrai qu'il existe des biens manifestement surévalués...d'ailleurs, ils ne se vendent pas.
Les autres, ceux qui sont à prix raisonnable, et que quelqu'un peut s'offrir (on va dire en dessous de 200 000 Euros) ne restent pas forcément longtemps sur le marché.
Il est vrai aussi que les banques demandent maintenant un apport personnel, comme c'était le cas avant, avant la période folle "on prête à tout le monde et 100 % de tout".
Bien sûr, il faut faire attention à ce qu'on achète...c'est une évidence...mais acheter reste la meilleure des solutions à long terme.
Une baisse de 50 % du prix de l'immobilier ??? peut-être sur un certain marché : celui des demeures "de caractère" , en état moyen et manifestement surévaluées.
Dans les très grandes villes, au marché tendu...il faut voir...je suis désolé, mais plus un emplacement est bon, plus la demande est grande, et plus le prix est élévé.
Si le prix est trop élévé, les gens ne vendent pas...mais il y a quand-même une réalité du marché, et des acheteurs.
Peut-être que les prix vont baisser...sur les moins de 200 000 Euros, certainement pas plus de 10 %...dans le pire des cas.
Moi, et cela n'engage que moi, je pense que pour les prix inférieurs à un certain seuil, les prix vont stagner (prix qui sont inférieurs à 200 000 ?)...les gens ne vendent pas à perte, et penser que leur situation va les y obliger est un leurre...
Je connais beaucoup de retraités qui mettent en vente parce que louer, c'est un risque, les locataires sont surprotégés quand ils ne paient plus.
Ils ne sont pas pressés, et leurs biens sont financés depuis longtemps...mais si je crois, personnellement, qu'ils vendent trop cher.
En résumé, acheter pour se loger à un prix correct avec des mensualités proches de ce que l'on paierait en location est UNE EXCELLENTE SOLUTION.
Mais que ceux qui ne veulent pas acheter restent locataires ! c'est leur droit.
Restez-le donc, sans parier sur l'avenir.
Vous savez, j'ai 2 collègues qui ont 50 et 60 ans et qui sont locataires...
Ils paient des loyers importants, et n'ont rien à eux.
Celui de 60 ans continue à travailler car il ne peut pas se permettre de vivre avec sa retraite dans son appart (un T3)...et changer ? c'est ça, oui...les retraités ont énormémént de mal à trouver des propriétaires qui veulent leur louer...trop de risques...
Celui de 50 ans et ses 1000 Euros de dépenses se mord les doigts car pour lui, les taux ne sont pas si bas et les assurances élevées...et à 60 ans...idem que l'autre.
Mais c'est vrai AUSSI, que les loyers n'augmentent pas.
Alors voilà : on n'achète pas pour faire une plus-value, mais pour se constituer un patrimoine pour l'avenir.
Si l'on reste avec des mensualités correctes proches de sprix "location" et une duréee de 10 ans, on est gagnant pour peut que le prix soit un prix qui n'est pas délirant...et tous les prix ne sont pas délirants, en tout cas pas partout...on ne vit pas tous à Paris.
Dernière chose : acheter c'est anticiper sa perte future de revenus, mais c'est aussi avoir des mensualités fixes pendant que les loyers augmentent.
On est pas ici en Espagne, ou aux USA : il y a une forte demande de location, donc les propriétaires finiront par louer s'ils ne peuvent pas tous vendre, plutôt que de perdre des fortunes...
Rester locataire est un choix de vie...on verra si l'avenir vous donne raison.

immo a Lyon  a écrit le 03/02/2013 à 21:16 :

Ici sur Lyon les prix baissent énormément et de plus en plus vite
5% de baisse en 2013 ça fait combien d'années de location?

tron  a répondu le 04/02/2013 à 7:25:

Et la baisse va entrainer la baisse: beaucoup de gens achetaient avec le spectre d'une plus value importante facile et automatique sans travailler, au passage ça s'appelle de la spéculation, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
Et je doute que les investisseurs soient toujours attirés.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 23:25:

Beaucoup de gens achètent (les secundo) aussi petit à un prix élevé du marché pour avoir plus grand plus tard. Souvent des conseils régulièrement par les d?agents immobilier. Comment ferons-t-il en cas de baisse jusqu?à de 20 à 50%. Il reste dans leur F2 pour une famille de 3 à 4 pour ne pas perdre d?argent ? Bah, il l'on dans le baba ! Cela sent la ruine.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 04/02/2013 à 23:34:

Gros modo, Peu importe de se faire avoir sur le prix, tant qu?il a un toit au-dessus de la tête.
C?est effectivement un point de vue !

tron  a répondu le 05/02/2013 à 7:12:

@marre des pauvres

Vous avez raison , alors il ne faut attirer en aucun cas les investisseurs sur le marché : ils servent juste à faire grimper les prix.

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 05/02/2013 à 8:49:

Je ne parle pas de point de vue je parle d'une réalité.
Les gens achètent pour se loger, c'est tout.

NON  a répondu le 05/02/2013 à 9:11:

La plupart ont acheté parce que la valeur montait tous les ans, d'autres par le fait que demain sera plus cher qu'aujourd'hui, et les investisseurs : ça s'appelle, je rappelle de la spéculation.

@NON, c'est une vérité !  a répondu le 05/02/2013 à 12:35:

Rien n'a redire, c'est effectivement vrai. C?est ce que se disent à chaque repas de famille généralement ou encore chez les AI de l'époque bien-sur.

Fab  a écrit le 03/02/2013 à 12:48 :

Encore un article qui fait des généralités avec des cas particuliers (70m2, 20% d'apport).
Je propose que l'on généralise mon cas : 50m2, 28% d'apport. Aujourd'hui je paye 800? de loyer hors charges, mon achat me reviendra à 750? hors charge. Non seulement j'augmente ma capacité d'épargne (ou mon niveau de vie, au choix), mais en plus oui, mes 800? mensuels ne seront plus jetés par les fenêtres... Quand bien même mon appartement perdrait les 3/4 de sa valeur, j'aurais pu profiter de 50? de plus par mois et n'aurait pas jeté par les fenêtres 100% de 800? tous les mois, mais 75% de 750?.
Tout cela en supposant que les loyers n'augmentent pas (...). Lorsqu'un crédit vous revient moins cher qu'un loyer, c'est évident qu'il faut acheter.

L'article annonce que 15 ans de location (ou 4, ou 21...) sont plus rentables qu'un achat. Et au bout de 15 ans il se passe quoi ? On arrête de vivre ? On à plus besoin de se loger ? Au bout de 15 ans de location on est à la rue, et au bout de 15 ans d'achat on est propriétaire.... Mais bon, c'est rentable d'être locataire qu'on nous dit...

Mon cas (sur région parisienne, 25 ans, hausse des loyers et des prix des appartements : 0%) : 25 ans de loyer à 800? = 240000?, perdus à jamais.
Achat, 750? par mois pendant 25 ans = valeur du bien = 230000?. (Dont apport)
Perte des intérêts du capital utilisé en apport : (à 2,5% nets, il faut les trouver les placements à ce taux...) 50000? sur 25 ans...
Capitalisation des 50? mensuels gagnés : 15000? (prenons 0% d'intérêts).
Soit en 25 ans : 230000 - 50000 + 15000 = 195000?.
Dans un cas, il reste un capital potentiel (revente) de 195000?, dans l'autre une perte sèche de 240000?... 435000? d'écart... En perdant 50% de la valeur du logement à la revente et une baisse de 50% des loyers à venir (mais siiiiiiiii, puisqu'on vous le dit) on est à + 100000?, contre -120000... Alors oui c'est sur que pendant 4, 15, 21 ans c'est rentable d'être locataire.... Pour les propriétaires !

Oui, mais si tu revends au bout de 10 ans (mutation, famille, etc) et que le marché a baissé de 50%... Et bien figurez vous (si si !) que si mon appartement perd 50 % de sa valeur, les autres aussi.....
L'immobilier n'est plus un placement pour les investisseurs, mais pour le commun des mortels, c'est évidemment la meilleure solution que d'être propriétaire de sa résidence principale...
Pourquoi acheter une voiture alors qu'on peut la louer, et qu'au bout de 10 ans notre belle voiture neuve ne vaut plus rien ? Et la machine à laver ? La télé ? L'ordinateur ? Les vêtements ? Les acheteurs n'achètent pas nécessairement dans un but de plus-value, ou de spéculation, comme on nous le chante partout, mais parfois aussi pour ... Vivre chez eux...

@Fab  a répondu le 03/02/2013 à 16:09:

Vous faite juste semblant de pas comprendre ? Dans un premier temps faut comprendre pendant l'année de 2000 à 2010, les banques ont prêté à beaucoup de ménages sans apport et surtout à des prix très relevé et ainsi d'une durée plus rallongé. En ouvrant la porte à beaucoup de ses profils très jeune sans avoir eu le temps de leur faire constituer un apport. Les primo-accédant qui pour la plupart n?avait pas les conditions requise d?un achat immobilier comme dans les années 1985-1999. (Qu?il n?aura certainement jamais obtenu leur prêt). D?où la frénésie des prix !
Dans votre cas, vos 28% d'apport vous permettent d'avoir un crédit de 800 Euros. La plupart ont des mensualités entre 1250 à 1350 Euros au départ. Ce n?est pas la même chose !
Comme vous dite, on ne peut pas prendre votre cas pour une généralité.
L?article donne seulement une réflexion à beaucoup d?idée reçu sur l?immobilier. Comme acheter sans réfléchir, car une (valeur sur). Qui n?ai pas vrai !
Encore une fois en peut être aussi sous (certaines conditions) être plus rentable que de faire un l?achat immobilier. En évitant, des travaux, taxe foncier, mutation, AI, notaire, Intérêt banque et surtout des prix fantaisiste.
Vous avez-vous même épargné pour faire la acquisition de votre bien, dite vous simplement que celui qui attend avec un apport de 28% encore 1 a 2 peut avoir un gain de 50 000 Euros voir plus et ainsi finir son prêt avant vous. S?il fait acquisition d?un bien pendant ou après la crise.
De plus, expliquez-moi pourquoi les petits vieux et j?en n?ai vu pas mal voulant quitter leur maison par faute de moyen ou en partance dans des maisons de retraite, demandant des sommes totalement surréaliste qui atteint parfois entre 3 à 4 fois la valeur de maison qui n?ont pas payé.
C?est totalement faux de dire que la plupart ne spécule pas, appart celui qui c?est déjà qu?il s?est fait avoir.
De plus, je pense sincèrement que vous ne réalisé pas, que nous sommes au bord d?une explosion de la bulle immobilière. Cela commence déjà, avec le blocage des ventes et des ristournes de 15 à 25% qui se font à l?abri des regards.
L?immobilier est une grande échelle qui doit être en mouvement. Elle monte, elle monte, elle monte loin dans le ciel grâce à l?état qui lui donné les échelles. Mais depuis l?arrêt de beaucoup de subvention immobilier. Ceux des cieux s?entassent sur le pic à cause du blocage des volumes de transaction ainsi l?échelle casse et forcément plus dure sera la chute.

@Fab  a répondu le 03/02/2013 à 16:17:

Sortez un peu mon vieux, louer une voiture cela s'appelle du leasing et ça peut être plus rentable car les entretins et réparation ne sont pas à votre charge. On peut même louer des vêtements pour les soirées qu'on ne met en plus pas tous les jours.

tron  a répondu le 03/02/2013 à 17:44:

@fab

il ne faut pas seulement voir le remboursement mensuel mais aussi tous les frais annexes vous l'oubliez tous c'est incroyable, et vous êtes juste capable de boire ce qu'on vous dit c'est à dire de considérer juste le remboursement sans voir la durée;comme tous les moutons et qui a permis aux prix d'augmenter sans faire descendre personne dans la rue.

Pourquoi la baisse est garantie  a écrit le 02/02/2013 à 3:01 :

Pour que les prix se maintiennent, il faudrait que les acheteurs aient les moyens de payer des prix équivalents à ceux de 2011, ce qui est très improbable : jusqu'ici la hausse était justifiée par un contexte très particulier (taux très bas, longue durée d'emprunt, effet valeur refuge, aide de l?État à la pierre, donations encouragées...). Que reste-t-il de ces leviers de la hausse ? Les taux sont bas, certes mais les banques ne prêtent plus autant à des emprunteurs qui subissent la crise, la durée de l'emprunt est réduite, l'effet valeur refuge disparait mécaniquement dans un contexte baissier, les aides de l?État à la demande sont remplacées par une aide à l'offre (terrains cédés gratuitement, dissuasion de la rétention foncière, Duflot sur le neuf seulement...) et la franchise des donations est désormais limitée. Surtout, toux ceux qui pouvaient acheter l'ont fait en 2010-2011. Il ne reste plus que ceux qui ne pouvaient surenchérir. Surtout, qui aujourd'hui songe encore à s'endetter sur 20 ans dans un contexte de crise ? On aura inévitablement un retour rapide aux prix d'avant 2009, qui étaient déjà élevés.

@Pourquoi la baisse est garantie  a répondu le 02/02/2013 à 13:23:

C?est vrai, par contre vous vous tromper sur l'année (2008-2009) car renforcer par la politique de Sarkozy par les nouveaux dispositifs qui ont dynamisé la BULLE, c'est exactement sur cette période au nous avons constaté le pic des hausses immobilier les plus importante jusqu?aujourd?hui. De 2009-2011, c?est un maintien des prix élevé qui à suivit. C?est les prix devrait renter dans le tunnel de friggit de 1999-2000. De plus, à l?entrée de la monnaie de l?euro est un facteur qui a été négligé. Car au départ, l?inflation ne devait pas suivre ces courbes, il y a eu de l?abus pour les actionnaires !!!
Les commerçants, les industrielles, les agents I, les banquiers etc.... Ont profité de faire gonfler les prix afin de pulvériser leur chiffre d?affaire aux détriments des citoyens, (UN RAQUETTE ORGANISE).
Qui n?ont pas eu le temps de s?habituer à cette monnaie.
-Une firme de pain connu exemple : 5 francs la flute, passage de l?euro = 1 Euros (1.55956 franc d?augmentation net)
-Banque 1% de taux d?intérêt en euro aujourd?hui = en vaut 2% de taux d?intérêt en FRANC avec la prise en compte de l?inflation que nous avons connu dans la durée.
Alors le discours de certains anciens de l?époque, nous disent qu?ils n?avaient plus d?intérêt et nous on se plaint pas.
Cela me fait régulièrement sourire surtout au final, il payer toujours moins chère et vivait beaucoup mieux car l?impact sur le budget global.
GROSSO MODO, s?être endetté à 33%, c?est comme être endetté 66% en franc avec l?inflation et l?immobilier qui ne correspond pas à sa population Française.
C?est pour cela que les banques revoie leur calcule sur les taux l?endettement des ménages en euros, pour eux tout est faussé, voilà une des réponses des refus de masse d?emprunt.

@DAV  a écrit le 01/02/2013 à 13:11 :

votre post est on ne peut plus clair et à faire lire à tous les jeunes actifs ou couple à qui on répète inlassablement dans chaque réunion de famille que louer c'est jeter de l'argent par les fenetres...quand je pense qu'avec l'argent que vous mettez de coté; vous pouvez épargner, investir dans une boite, monter votre boite, vous former ou alors changer de région si vous en avez envie...alors là sur ces prix, y a pas photo du tout !!! bien vu.

@DAV  a répondu le 01/02/2013 à 15:52:

Se sont de préjuger qui non plus lieu d?être, sans jamais porter sur une réel réfléchir sur le marché actuelle dans la pensée unique faite par des manipulateurs du LOBBY. Louer ou acheter à un prix défiant toute concurrence comme 40% à 50% ne faut pas oublier, c?est 110% d?augmentations en 10 ans. Conseille, prenez les propriétaires avant 2000 il ne perdra rien !!!

dav  a écrit le 01/02/2013 à 11:34 :

De toute façon, on est au tournant, il n'y a plus qu'à attendre quelques mois pour avoir la tendance de la baisse. Je suis complètement d'accord avec l'article (et il y a longtemps que je le pense), l'achat (au moins sur Paris) n'a aucun intérêt..
- les prix ne sont plus en phase avec les salaires (voir travaux de Friggit)
- les charges diverses (copropriété, impôts ...) progressent à un rythme bien plus fort que l'inflation (+5% / an) et il est probable que ça continue (réforme des valeurs locatives prévues pour 2015 et les municipalités qui voient leurs rentrées d'argent 'droits de mutation' qui s'effondrent)
- et, cerise sur le gâteau, il va y avoir les coûts des remises aux normes énergétiques (on se dirige vers des travaux obligatoires, voir les dernières déclarations de Duflot)

--> il y a une volonté politique de faire dégonfler la bulle que ce soit pour des raisons économiques (propos de Montebourg en octobre) ou sociales (Duflot en janvier) qui est largement relayée par les médias, et quoi qu'on en pense, l'Etat influe considérablement sur le marché (les aides au logement, c'est 45 milliards / an)

--> il y a toujours des ventes 'forcées' (décès, mutations, divorces..) qui sont estimée à 400.000/an (soit les 2/3 des ventes d'une année normale), sans compter les ventes de neuf et Duflot qui veut obliger les institutionnels à revenir sur le marché (chantage à la fiscalité de l'assurance-vie)

bref, tous les éléments sont réunis pour que le grand public comprenne qu'on va avoir nous aussi notre krach immobilier, les vendeurs vont être mis sous pression (délais qui s'allongent et couperet des taxes sur les plus values si la vente est trop longue, le logement vide peut passer en résidence secondaire), mais reste à savoir qui pourra acheter...

pour info, on trouve maintenant sur le net des exemples de rénovation thermique à Paris, on est sur du 500Euros/m2 pour passer d'un DPE F/G à du C...

personnellement sur Paris, avec un loyer de 950 Euros CC (soit 700 euros environ, une fois que j'ai retiré les charges de copros et les impôts fonciers que j'aurai à payer en tant que propriétaire, et sans compter les probables charges à venir de remise aux normes énergétiques), j'attends sereinement. Il faudrait une baisse de 50% pour que mon appartement revienne dans la gamme de prix (grosso modo 250 loyers) à partir de laquelle (sur Paris) je commencerai à m'intéresser à l'achat. Pour l'instant, je laisse mon proprio affronter la réalité et voir la rentabilité de son bien locatif s'effondrer...

dav  a répondu le 01/02/2013 à 12:09:

Tant qu'à faire, je rajouterai deux éléments sur la volonté politique de s'attaquer au problème du logement en mettant la pression sur les propriétaires: l'occupation par le DAL d'un immeuble rue de Valenciennes
-----------------------------------
le ministre de l'interieur sur le plateau du Grand Journal de Canal +. "Non madame, vous n'êtes pas hors-la-loi puisque le logement, c'est un droit inscrit dans la loi", a répondu Manuel Valls à une mère de famille mal-logée installée dans l'immeuble de bureaux de la rue de Valenciennes. "Cet immeuble ne sera pas évacué mais il faut en revanche trouver des solutions concrètes, parce que ce type de solutions (...) peut satisfaire pendant un moment, mais la vraie solution c'est que chacun puisse avoir un toit".
-------------------------------------------------------
et le mairie du X°:
Communiqué de presse de Rémi Féraud
Occupation d?un immeuble du 10e par le DAL et Jeudi Noir
Le DAL et Jeudi Noir occupent depuis quelques jours un bâtiment situé 2 rue de Valenciennes dans le 10e arrondissement pour y héberger une soixantaine de personnes, dont une majorité de familles avec enfants, comme j?ai pu le constater lors d?une visite sur place ce matin. Ce bâtiment d?une superficie de 2000 m², appartenant à une société privée, serait vacant depuis environ 2 ans. Une telle occupation, à l?initiative de 2 associations, s?inscrit dans une situation de crise du logement qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs et la détermination des pouvoirs publics pour mettre en ?uvre toutes les solutions possibles.
Je souhaite donc que cet immeuble du 10e arrondissement puisse être ajouté à la liste des bâtiments que l?Etat ? dont je soutiens la politique volontariste en faveur du logement ? envisage de réquisitionner.

Dans ce cadre, je rappelle que la majorité municipale du 10e a été à l?origine d?un v?u présenté au Conseil de Paris de novembre dernier, demandant d?étudier la possibilité de réquisitionner un autre immeuble vide du 10e."

LINUS  a écrit le 01/02/2013 à 9:17 :

Prenons un loyer de 900 euros mois, ce sont 10800 e annuels déboursés, soit 216000 en 20 ans, et même pas propriétaire de rien. C'est vraiment de l'argent dans le vide. Et comble de malheur, la prévision de payer un loyer encore pour la retraite. Il n'est pas rare que des personnes à partir des 50 ans ou plus n'aient plus de remboursement de crédit maison. Croyez-vous qu'en louant toute sa vie, on pourrait dégager plus de 200000 euros pour acheter son logement cash quand on arrive à la retraite ou à 50 ans? Quelle banque prête à des âges avancés?

@Linus  a répondu le 01/02/2013 à 9:57:

Prenons la personne qui a acheté en 1991 et doit vendre 6 ans plus tard pour acheter plus grand. Achat 200 000? , en 1997 les prix ont baissé de -40% soit une perte de 80 000? !!!!!
Sans compter les frais de notaires, taxe fonciere, renovation de l'appart, charges ...
Le problème est plsu complexe. A des prix raisonnable, c'est clair qu'il faut mieux acheter. Mais si vous achetez au plus haut comme c'est le cas actuellement vous risquez de perdre tres tres gros.

IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 11:00:

LE MONSIEUR VOUS PARLE D UN INVESTISSEMENT A LONG TERME, PAS D UNE REVENTE APRES 6 ANS.
Croyez moi, celui qui a acheté en 1991 et qui est aujourd'hui est à la retraite, non seulement il est dans ses murs. Mais en plus il a fait une sacré affaire.

@IMMORICHE ou highlander  a répondu le 01/02/2013 à 12:02:

Pour 2013 cela s?appelle, un investissement sur un TRES, TRES, TRES, TRES, TRES LONG TERME !!!! Vu de cet angle au prix actuel. Faut être patient Duncan Macleod !

IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 12:27:

On en reparlera dans quelques années... allez au boulot en attendant.
Allez ME PAYER VOTRE loyer.
la bise.

@immoriche  a répondu le 01/02/2013 à 12:51:

l'immobilier ne monte pas jusqu'au ciel et au moment ou l'actualité montre que nous sommes au sommet d'une bulle et que la volonté politique est enfin là pour nettoyer ce merdier, comment dire...

Contrôleur de Bercy  a répondu le 01/02/2013 à 17:45:

Immoriche, vous êtes propriétaire tant que nous le fisc le tolérons...A ce propos, vous voudrez bien vérifier que vous n'atteignez pas le seuil de l' ISF vu la progression des prix dans votre quartier. Nous vous conseillons également d'opter pour la mensualisation dans le règlement de vos taxes foncières, c'est mieux de lisser des sommes qui croissent chaque année.

@immoriche  a répondu le 02/02/2013 à 18:56:

Ce n'est pas un petit bourgeois d'héritier privilégié de 30 ans, se vantant en plus de ne pas voir de crédit sur son dos et qu?il se permet de faire la morale aux autres. 1789 par méprise, y en n?a qui ont perdu la tête pour cela. Vous êtes méprisable de dire de telle idiotie comme « allez payer mon loué ». Personnellement, Je vous payerai bien mon au pied ou je pense, vaurien! Quel est votre mérité sur travail fiston à papa ? Prendre des risques vous en connaissez pas grand-chose. Vous alors, une chance que le ridicule ne tue pas ! Bravo BERCY pour votre intervention, je crois qu'il ne doit pas trop apprécié les agents du FISC. MDR ;-)

Peter  a répondu le 03/02/2013 à 18:30:

à @immoriche
Votre réaction est typiquement française, et de ce qui fait le déclin français : jalousie qui pousse a espérer que le fisc va voler le prochain pour lui réduire sa richesse (alors que le fisc c'est fait pour recevoir la contribution de chacun aux services collectifs), jugement à l'emporte pièce (propriétaire = fiston à papa), manque de fair-play faute d'arguments ("pied ou je pense")

Avec un peu de finesse et moins de haine vous auriez vu que c'était une boutade provocatrice de sa part.

@Peter  a répondu le 04/02/2013 à 0:52:


De quelle jalousie me parlez-vous Peter ? Allez-vous lu suivit les réactions puéril de immoriche Monsieur le peter, apparemment NON ! Pour vous quand vous débattez avec une personne soi-disant majeure méprisant les autres pensées par l?insulte. Il y a des possibilités en restant pragmatique et que l'autre interlocuteur vous répond par du mépris "allez donc payer mon loyer bande de rigolos" En plus, me dire que cela est juste un manque d?argument. C?est très mal me connaitre. Un petit conseille, avant d'intervenir à la ZORO. Regarder bien celui qui sème les mauvaises graines, ensuite libre à vous !

@Peter  a répondu le 04/02/2013 à 9:15:

C'est comme l'avarice Peter, qui est d'ailleurs une coutume bien française aussi !!!

LINUS  a écrit le 01/02/2013 à 1:20 :

Faux débat, savoir s'il est plus intéressant de louer que d'acheter. Lorsque vous payez un loyer comment allez-vous économiser et garder l'argent de côte pour acheter ensuite à la retraite. Garder de l'argent, qui dans vingt ou trente ans ne vaudra presque plus rien, vu l'inflation. (la seule économie est sur la taxe foncière et les travaux redevables aux propriétaires). Mais lorsque vous êtes propriétaire, vous faites des travaux pour maintenir votre bien, que vous avez choisi pour sa situation, son cadre et sa tranquilité. Les travaux ne sont pas des charges, sinon des dépenses valorisantes et puisqu'il s'agit de son nid, son petit paradis somme toute, ce ne sont jamais des pertes. Il est évident que la taxe foncière et la moyenne annuelle des travaux est inférieure aux loyers annuels versés dans le vide par un locataire. Est-il raisonnable de penser qu'en louant 20 ou 30 ans, enfin arrivé à la retraite cette somme permettra de s'acheter un logement, pour ne pas avoir à payer un loyer? Au contraire, être locataire pendant la vie active, conduit à être locataire pendant la retraite, donc des revenues moindres et toujours des loyers en hausse (double inconvénient). Demander aux locataires retraités comment ils s'en sortent avec les retraites actuelles, ne parlont même pas des retraites futures? Je pense que la pression sur les loyers va continuer à être forte en raison de la demande pour des locations. Donc celui qui a pu acheter les années antérieures ne sera jamais perdant. Au cours de ces dernières années, il a remboursé un crédit, tandis que celui qui est locataire a payé des loyers années après années. Le bon sens, en toute logique recommande que l'on opte pour l'acquisition de son logement, à mon humble avis. Après acheter pour se faire un patrimoine en louant ce bien est un autre débat. Il n'est pas certain que cela puisse continer à être avantageux, car à un moment il faudra vendre pour essayer d'encaisser une plusvalue et surtout couvrir le restant du des années de crédit, une fois la periode ou les réductions d'impôts s'achèvent Et dans l'hypothèse d'un marché immobilier en baisse ou stagnation, l'investissement locatif en vue de réductions d'impôts semble risqué, surtout si un crédit, dans un but "spéculatif" a été fait. Un crédit pour se loger est un cas différent, puisqu'il remplace le loyer que la personne aurait payé si elle serait restée locataire, mais le montant du crédit est signé pour 20 ans par exemple. Les loyers pendant ce temps ont tout loisir d'augmenter.

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 01/02/2013 à 7:40:

CQFD.
Merci.

interessant  a répondu le 01/02/2013 à 8:35:

D'acheter à la seule et unique condition de ne pas le faire en haut d'une bulle, par conséquent votre raisonnement vole en éclat.

@LINUS  a répondu le 01/02/2013 à 10:59:

C'est totalement puéril votre scénario Canal + !!! Mon pauvre Monsieur, comment pouvez-vous dire qu'une épargne ne vaut rien alors que les intérêts produite son justement là pour palier l'inflation voir plus sur un bon placement ?

Alors que la pierre varie selon beaucoup de facteur économique comme par exemple des subventions d'état qui ne seront bientôt plus présent.

Dans l?éventualité que si l'argent ne vaut plus rien, cela voudrai dire la faillite de tout le système mondiale monétaire et votre bien immobilier sera juste poussière et vous serait plus perdant au final.

Toute personne épargnant ayant un minimum de connaissance transférera son argent en « OR » qui reste rentable même en temps de guerre grâce à la devise.

Alors que votre tas de parpaing beaucoup de gens sont tamponnerons pour pouvoir subvenir à leur besoin.

Arrêtez donc de dire de telle fumisterie !!!!

@MARRE DES RENTIERS GAGA  a répondu le 01/02/2013 à 11:01:

CQFD. De rien !!!

IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 11:18:

@MARRE DES RENTIERS GAGA: Allez au turbin! pour payer votre loyer qui me permet d'acheter le bien ou votre fils logera!

@IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 11:54:

Je suis propriétaire mon vieux sans crédit depuis 15 ans et pas à n'importe quelle prix, mon fils a suffisamment mis de côté pendant qu'il loue pour payer cache son bien après une décote de moins -25%...... ;-)
Pourquoi alors payer plus quand on peut payer moins ? Ah oui, pour vos beaux yeux je suppose !!!

IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 12:10:

Attendre que les prix baissent je suis d'accord mais faire fantasmer qu il vaut mieux etre locataire toute sa vie plutot qu'acheter....
Pour info, votre vieux a 30 ans, mon jeune.
Votre fils a économisé pendant qu il louait? Combien louait il ? Combien gagnait il? Combien de temps à t il économiser qu elle etait le rendement de son épargne?
Parce que s il a éconimisé ces 10 dernieres années (pour etre gentil) (1000euros par mois pendant 12 mois = 12000 sur 10 ans ca fait 120000 euros... donc on va dire sur 15 ans?... Il y a 15 ans s'il avait acheté aujourd hui il revendrait avec un belle plus value.

IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 12:12:

Et j oubliais pendant les 15 ans que votre fils a payé ses loyers pour économiser, il a remboursé le pret du propriétaire (s'il en avait un). Le logement ne lui a rien coutait. ...au pire. Au mieux, il se retrouve avec les fameux 120000 euros sur 10ans qu il peut reinvestir sur un autre logement.

@IMMORICHE  a répondu le 01/02/2013 à 12:22:

Suffisamment pour être très rentable jeune de 30 ans ;-)

helios  a écrit le 31/01/2013 à 20:34 :

Si un calcul montre que la location est financièrement plus intéressante que l'achat c'est bien qu'on est plus riche après avoir loué qu'en ayant acheté.
Donc les discours sur la retraite qu'il faudrait préparer en achetant sont stupides. Je possède l'argent nécessaire pour acheter, mais je n'ai aucune envie d'acheter quelque chose dont la valeur va plonger.

@HELIOS  a répondu le 01/02/2013 à 11:44:

C'est exactement vrai, ce sont des arguments avancé sans objectivité sur l'état réel de l?immobilier, comme l'argument sur la pénurie de 900 000 logements. Qu'il existe nulle part selon les économistes du secteur immobilier sans affiliation avec le lobby, car il est prouvé qu'il y a un stock de plus de 3 400 000 vacant selon INSEE.
La notion de valeur refuge est une fable, qui vient d?être démontré avec les chiffres des prix baissiers et surtout des volumes de transaction sur le terrain MEDIATIQUE !!!
La location peut être très rentable avec les prix déconnecté du marché mais par-dessus il faut être cohérent pourquoi faire un achat au prix fort alors que les prix vont chuter avec les papyboumers.
Mais il est normal, car nous passons sur des sentiments humain entre le déni, colère, frustration pour au finir à la résiliation, se sont des cycles connu dans l?immobilier.

Iciailleurs  a écrit le 31/01/2013 à 16:16 :

Puisqu'il est préférable d'être locataire, selon certains commentateurs, qu'attendez-vous pour vendre votre bien, et devenir locataire. C'est la panacée!
et pour les retraités locataires, c'est merveilleux. Les retraites n'étant plus indexées sur le taux d'inflation "fantaisistes" de l'INSEE, mais les loyers restant eux indexés, combien faudra-t-il de temps pour que le montant du loyer rattrape celui de la pension de retraite ? Je vous fait grâce des petits à côtés, comme, le chauffage, l'alimentation, etc.

@Iciailleurs  a répondu le 01/02/2013 à 15:16:

Vous ne comprenez rien mon chère, nous disons qu'il y a 10 ans en arrière. Il été rentable d?être propriétaire mais aujourd?hui, c?est l'effet inverse.
Ne fait pas semblant de rien comprendre non plus. Par contre concernant l?énergie comme le chauffage ou électricité, je vous assure qu'il y a une véritable différence de surconsommation chez certain propriétaire.
Encore une fois de plus, le locataire peut épargner dans un investissement beaucoup plus rentable dans l?état actuel du marché. (Pas de taxe foncière, pas de transaction, pas de notaire, pas intérêt pour la banque, pas de commission AI, pas de travaux d?entretien etc?)
D?ailleurs, les experts qui gèrent les gros patrimoines immobiliers conseillent de revendre avant la chute des prix 2012-2013.

Précision  a écrit le 31/01/2013 à 10:09 :

Cette étude a un défaut majeur : elle semble partir du principe que les prix de la pierre restent stables alors que la fluctuation des prix est le principal facteur de gains ou de perte. Sur les 10 dernière années, ceux qui sont restés locataires ont perdu à la fois leurs loyers et la plus value qu'ils auraient faite. Ceux qui achètent maintenant risquent au contraire une perte en capital supérieure au loyer économisé.

@Précision  a répondu le 31/01/2013 à 13:14:

Tout à faire, l'histoire nous l'a montré.
En 1991, chute jusqu'en 1997. Remonté jusqu'en 2007. Baisse jusqu'a 2009. Remonte grace aux aides jusqu'a 2011 et maintenant grosse chute à prevoir (plus d'aides, chomage, crise, ...)

@précision et autre  a répondu le 31/01/2013 à 13:29:

+1

@Précision  a répondu le 01/02/2013 à 18:13:

Oui mais, il est possible de perdre la plus-value aussi sur le long terme finalement. Spéculé veut dire j?achète, je vends.

Anti Papy Boomers  a écrit le 30/01/2013 à 20:37 :

Ouf l?ère de la spéculation immobilière semble belle et bien en replie.
Aussi, pour l'ensemble des personnes voyez cette vidéo, vous comprendrez comment la secte des papys boomers s'est lancée dans la spoliation de l'argent de ses enfant par le biais de la pierre.
Bon visionnage :
http://www.dailymotion.com/video/x1no3m_la-bulle-immobiliere_music#.UQl1k2clyLI

Proprio84  a répondu le 31/01/2013 à 3:02:

Ah te revoilà toi ! Un locataire qui n a pas digéré de rester locataire, qui sera locataire a la retraite, devra demander de l aide a tes enfants car retraite minable et loyer a payer... et tu les empecheras d acheter, perpetuant le cycle de la pauvreté... tu veux en entrainer d autres, mais moi je prendrai des vacances au soleil et laissera un capital a mes enfants

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 7:40:

@Proprio84: Vous avez tout à fait raison.
Anti Papy Boomers, pour l'instant il chante, mais bientôt, il dansera.

beef  a répondu le 31/01/2013 à 16:36:

@Proprio84 : Encore un winner de la vie qui vient se la péter catégorie j'ai pas une rolex mais "un chez moi" avant 50 ans !

truc  a répondu le 31/01/2013 à 16:39:

"Anti Papy Boomers, pour l'instant il chante, mais bientôt, il dansera. " ==> évidemment il aura la place dans sa future location au contraire de vos 20mètres carré remboursés après vois 30 ans régime patate.

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 16:53:

Non il dansera devant ma porte.. car j'aurais loué à son fils qui lui sera en CDI jeune dynamique pas un vieux sans pension de retraite et sans toit.

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 17:10:

La bise

@Truc  a répondu le 31/01/2013 à 17:25:

Reliser les Fables de la Fontaine... régime patate vous-même. La cigale passa tout l'été a chanté... Comme vous... vous chantez, vous bling-blingez... et pendant ce temps-là la fourmi..

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
"Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'Oût, foi d'animal,
Intérêt et principal. "
La Fourmi n'est pas prêteuse :
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.

@17:25  a répondu le 01/02/2013 à 18:49:

Pour la cigale et la fourmi, que le travail est une valeur fondamentale et qu'il faut savoir être prévoyant.
Pouvez-vous m?expliquer ou vous vous trouvez le mérite d'avoir spéculé à 110% ou d?être présent à la bonne période ?
Les locataires sont justement prévoyants et travailleur pour leur avenir et pour celle de leurs enfants.
En ne jouant pas à votre jeu de la surenchère immobilière, cela s?appelle de la prévoyance, et vouloir acheter sans m?aide d?état cela s?appelle le travail.
Je ne pourrais pas dire autant de vous ! La cigale ?

il y a Intérêt !!!  a écrit le 30/01/2013 à 17:29 :

Et l inflation ? Même modérée ????? "petit" détail NON ????
On n achète pas pour spéculer mais pour être chez soi à la retraite, que l on ai gagné un peu ou pas en capital. De toute manière, sur 30 ans avec une inflation de 2% par an cela fait + de 60 % d'inflation cumulée MINIMUM (je n ai trouvé d outil enligne pour faire le total) donc une baisse du prix réel du même montant par rapport au cout de la vie. Mais à la fin ce qui a été acheté base 100 en 2013 vaudra MINIMUM 100 en facial en 2043 (sauf fin de monde) sauf que le cout de la vie et les loyers seront à 160, et les dernières mensualités de crédit ont été figée sur la base 100 de 2013. Je crois que dans tous les cas le propriétaire sera gagnant !

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 7:41:

Mince quelqu'un qui sait réfléchir... ca se raréfie.

Didier  a répondu le 31/01/2013 à 9:32:

Vous pensez rester 30 ans (2013-2043) dans le même logement, avec la même famille ? Depuis que je suis étudiant, j'en suis à mon 5e logement, celui que j'occupe actuellement étant fait accueillir nos 2 enfants. Nous pensons acheter plus tard et plus petit, peut-être dans une autre région. Nous possédons un logement que nous hésitons à louer par crainte d'ennuis et vu les faibles rendements.

il y a Interet  a répondu le 31/01/2013 à 9:57:

@Didier : vous avez raison, 30 ans est un cas extrême, mais en Province on a plus vite une maison de famille de bonne taille. A Paris, acheter jeune un appartement familial est impossible. Je crois qu un foyer reste en place en moyenne 10 ans avant de vendre. Mais à 2% par an cela fait déjà 20 % d'inflation minimum. Donc quelque chose acheté 100 en 2013 et revendu 100 en 2023 aura "perdu 20 %", mais le propriétaire aura tout de même capitalisé sur 10 ans en revendant au même prix. Et si le "facial" a baissé mais qu il vend pour acheter plus grand, cela veut dire que ce qu il va acheter a baissé d'autant plus. Par contre acheter pour de courtes périodes est risqué actuellement, si on vend dans 2 ou 3 ans on sera toujours perdant, les prix vont certainement s'infléchir un peu a court terme.

Inflation  a répondu le 31/01/2013 à 13:09:

Ben justement, si vous estimez que l'inflation est de 2% en moyenne alors les prix de l'immobilier doivent augmenter de 2% chaque année sinon vous perdez.
Donc sur 30 ans, l'immobilier doit faire 60%.
Mais vous oubliez quelque chose, c'est que les salaires en moyenne suivent l'inflation donc à euro constant votre argumentation n'a pas lieu d'être.
Dans 30 ans, l'immobilier doit faire +60% mais les salaires auront fait aussi +60% voir plus avec l'ancienneté.


il y a Interet  a répondu le 31/01/2013 à 14:27:

C est là que le calcul est TRES compliqué : les mensualités du prêt sont fixes, alors que le loyer augment de 2% par an. Et le propriétaire capitalise. 10 ans après, il a la même mensualité de crédit, avec 10 ans de capitalisation acquise même si la valeur faciale reste à 100 (ce qui veut dire perte de 20 % en tenant compte de l'inflation, mais capital acquis), Alors qu'un loyer aura augmenté de 20 %.
Il faut vraiment un crach très important sur le court terme, et qu on soit obligé de vendre au creux pour perdre. Sur le long terme l inflation permet toujours à celui qui a capitalisé de s y retrouver. Et d avoir un toit a la retraite. Par contre les investisseurs et spéculateurs n ont pas intéret, sans aide de l etat, à acheter. Et là le débat des aide tient au travail dans le secteur du batiment : chomage, besoin de logement etc...

@Inflation l'economiste à deux balles !  a répondu le 01/02/2013 à 16:11:

Vous en dite souvent de bêtise ? donnez-moi une personne qui à gagné 110% de salaire en 10 ans de 2000 à 2010 ? A par Sarkozy bien-sur. l'indice de revalorisation fonctionnaire 2013 est de 0.3% !

AI  a écrit le 30/01/2013 à 17:09 :

Je suis Agent Immobilier : les AI sont pour une baisse des prix pour faire plus de volumes, ce ne sont pas eux qui font monter les prix !! je ne vois pas comment j ai ce pouvoir ? Alors que des prix + bas = + de transactions. Et dans un marché plus difficile on demande à un AI de vendre son bien, Alors qu en période folle comme 2002 à 2007 des petites annonces pouvaient suffir : n imorte quoi se vendait a n importe quel prix.
Pour finir, un marché baissier est plus intéressant pour un propriétaire qui vend pour acheter (sauf si il veut diminiuer de surface ce qui est rare) : si ce que j ai valais 100 et que je le vends 80, ce que voulais acheter 150 vaudra 120. J'ai gagné 10 grace à la baisse des prix.

heuhchef  a répondu le 01/02/2013 à 8:37:

Les AI tenaient-il le même langage il y a quelque temps quand le nombre de ventes de chutaient pas?

@ AI  a répondu le 01/02/2013 à 17:37:

On retourne sa veste maintenant ? C?est beau, après s?être gavé comme vous le dite à vendre tout et n'importe quoi à importe quel prix.

Avec une communication bien verrouillée du lobby de votre corporation de la FNAIM, par le biais de réseau de diffusion médiatique comme les journaux, sites internet, télé avec Stéphane plazza pour 6heures d?émission, magasine de la bonne affaire à payer chère pour une soi-disant une valeur sûre.

Vous avez beaucoup de chance que le ridicule ne tue pas !

heuhchef  a répondu le 01/02/2013 à 19:26:

c'est hallucinant

Unpeudelecteur  a écrit le 30/01/2013 à 16:50 :

Pour ceux qui croit encore à l'immobilier, voici un peu de lecture ARGUMENTEE:
http://www.immobilier-danger.com/Voici-pourquoi-la-demande-en-595.html

Marronier  a répondu le 30/01/2013 à 19:42:

Cela fait *8 ans* !! que le site militant "immobilier-danger" répète les mêmes fadaises et annonce la fin de tout logement payant. Perte de temps que cette lecture.

@unpeudelecteur  a répondu le 30/01/2013 à 22:17:

un site fait par des militants de "bulle immobiliere" qui se cachent. c est honteux comme procédé pour tromper son monde.

Hum  a répondu le 31/01/2013 à 11:41:

Et reconnaître que c'est grâce à nos impôts que nous sommes le seul pays développé au monde à ne pas avoir vu l'immobilier se casser la figure, c'est pas honteux non plus !

Incroyable  a répondu le 31/01/2013 à 13:04:

Article très interressant et très argumenté. Merci pour ce lien.
Je vois que cela dérange certain qui dénigre sans aucun argument.
Pour ces personnes, je vous invite à regarer les statistiques de Friggit. Sans analyse, on voit rapidement sur ses courbes qu'il y a un soucis dans les prix.

@Marronier  a répondu le 31/01/2013 à 13:11:

Marronier doit être un multi proprietaire qui n'arrive plus à vendre ses biens avec une plue value.
Je vois plein de maison en ce moment "A Vendre" depuis des mois. Bizarre, je croyais qu'il manquait d'offres!

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 31/01/2013 à 17:26:

Punaise, avec ce lien, on touche le fond.
Maintenant, il n'y a plus qu'à remonter.

@MARRE DES PAUVRES  a répondu le 01/02/2013 à 17:47:

Avec vos remarques tout aussi puéril que votre pseudo, vous ne risquerai pas de monté bien haut et je dirais nulle part d?ailleurs.

generation detroussée  a écrit le 30/01/2013 à 16:37 :

Les proprios qui pensent avoir fait la culbute en 10 ans (toute virtuelle car ils possedent toujours les memes 4 murs) diront evidemment que l immobilier est le placement du siecle !

mais il faut etre naif pour croire que les prix peuvent reprendre 200% dans les 10 ans qui viennent, surtout que la population vieillissant on va avoir de plus en plus de vendeurs sur le marché...et il faudra la mettre face a une generation d'acheteurs de plus en plus precarisés (les jeunes et leur chomage record...)

tant que les prix montent, il n'y a pas de probleme...l immo est un systeme de ponzi !
par contre le jour ou l immobilier va baisser, il va y avoir le meme effet d'entrainement qu'a la hausse..pourquoi acheter aujourd hui si demain c'est moins cher ?
Les medias feront part des premiers cas de negative equity, ces couples obligés de revendre à perte....à ce moment là tout le monde prendra conscience de la dangerosité de la bulle, et la baisse s'accelerera...

en 2008 on aurait pu avoir un atterrissage en douceur des prix si Sarkosy n avait pas relancé la bulle avec de l'argent public qu on avait pas (ptz, scellier..).
Il pensait ainsi reporter la crise de quelques années, le temps d'etre reelu...raté !
Desormais, les caisses sont vides..l Etat est surveillé par les marchés et n'a plus de marges de manoeuvre, les jeunes etant encore plus pauvres qu il y a 5 ans, la bulle va exploser violemment !

Et il ne faut pas se leurrer, si l'argent ne rentre plus avec les droits de mutation....les mairies dejà amputés de la taxe professionnelle vont fortement alourdir la proprieté fiscale, puisque l'essentiel de la richesse crée depuis 10 ans s'y trouve et est delocalisable !

Nico  a répondu le 30/01/2013 à 17:59:

Sarkozy est suffisamment intelligent pour savoir que la relance et la croissance économique par la préservation des rentes, c'est une vaste fumisterie. Simplement regardez la tronche de son électorat et vous comprendrez pourquoi il a mené une telle politique...et pourquoi Hollande (aussi intelligent que lui) va s'occuper prioritairement de ses propres rentiers... Il faudrait un despote éclairé pour remettre à leurs places ces petits français corporatistes et clientélistes, qui pratiquent la dictature de la majorité nuisible (certains appellent ça la démocratie)

clap clap clap  a répondu le 30/01/2013 à 18:00:

vous avez tout dit...j'aimerais juste que les winners "argumentent" ...parce que , "louer , c est jeter l'argent par les fenetres"...c'est un argument pour les pigeons mais pas pour quelqu'un qui réfléchit ...

Cancre  a répondu le 30/01/2013 à 19:19:

Y a pas de ponzi en immobilier. Vous raisonnez faux, sur cela et sur le reste. L'immobilier qui est un bien réel, va évidemment résister. J'en dirai moins des titres de papiers, certains oui, d'autre non.

Ridicule  a répondu le 30/01/2013 à 20:00:

Cette fiction catastrophique ne s'est produite nulle part, pas même en Islande bien qu'en défaut de paiement sur sa dette, et ni en Grèce, en Espagne ou en Irlande...! Faut arrêter de délirer, là...

@cancre  a répondu le 01/02/2013 à 8:39:

En quoi l'immobilier serait aujourd'hui protégé de chutes que l'on a pu voir par le passé?

Pitcho  a écrit le 30/01/2013 à 13:40 :

Quelle ânerie, bien savant celui qui peut prédire l'évolution d'une épargne pour un locataire sur 20 ans (bourse, or, banques, rien n'est fiable et tout très fluctuant). Ce qui est sûr c'est qu'il me reste 3 ans de crédit sur ma résidence principale et à 42 ans, au moment où la plus grande de mes filles attaquera ses études secondaires, je n'aurais plus aucun crédit ni loyer à payer. Mes amis qui sont restés locataires m'envient et ont complètement payé la maison de leurs divers proprios en leur octroyant 20 ans de loyers. L'investissement n'est peut être pas un bon placement à l'heure actuelle mais devenir propriétaire de sa résidence principale apporte une sérénité et un confort appréciable (psychologique mais aussi sur le pouvoir d'achat). Je suis personnellement très heureux d'avoir entreprit cette démarche.

mais  a répondu le 30/01/2013 à 14:11:

aujourd'hui c'est moins valable qu'à l'époque où vous avez acheté vous, on se répète, on est plus 20 ans en arrière mais en 2013, avac fort risque que le marché se vautre, ça a commencé alors mieux vaut louer.

Mickador  a répondu le 30/01/2013 à 14:47:

@Mais : vous ne comprenez donc rien, l'immobilier à LONG terme, sera toujours plus rentable que rester locataire.

@ Mickador  a répondu le 30/01/2013 à 14:56:

En êtes-vous sûr ? Je veux dire au point de signer un papier, de le déposer au coffre et de le ressortir dans 20 ans en mettant en face les impôts, charges, travaux et vos "recettes" et "revenus" qui je l'espère pour vous, vont continuer à rentrer... J'ai fait le calcul, voir plus bas, et moi c'est opération blanche avec pas mal de bol...

Keynes  a répondu le 30/01/2013 à 14:57:

Mickador, la seule certitude que vous pouvez avoir, c'est qu'à LONG terme, on est tous morts... Le reste ça s'appelle de l'idéologie...

Mickador  a répondu le 30/01/2013 à 15:32:

@Keynes, votre remarque est pertinente !!!!! pourquoi en suis-je sur de mes propos, car c'est à la retraite qu'apparait clairement la différence entre un propriétaire enfin plus endetté, d'un retraité locataire. et c'est dans cet objectif que j'ai acheté mon bien

Mickador  a répondu le 30/01/2013 à 16:53:

Quand Pitcho a acheté les prix étaient raisonnable. Actuellement, ils sont tres tres tres enormement et anormalement élevé.

@Mickador  a répondu le 31/01/2013 à 17:07:

Va sur un forum japonais expliquer ta théorie du "gain sur long terme" aux tokyoïtes qui ont acheté en 1990 et dont la valeur actuelle de leur bien immo est deux fois inférieure (23 ans après NDLR).

@agent  a écrit le 30/01/2013 à 13:03 :

C'est incroyable le nombre d'agent immobilier ou de spéculateur immobilier qui post des commentaires pour faire de la desinformation.
Tout le monde a interet que les prix baisses sauf eux. Le proprietaire cela evitera qu'il paie l'ISF et les acheteurs cela permettra d'acheter moins cher.

Agent Immo  a répondu le 30/01/2013 à 14:09:

C'est incroyable ce que vous vous trompez sur les AI : nous sommes pour une baisse. Ce qui nous importe est la fluidité du marché : mieux vaut faire 2 affaire à 100 qu 'une à 120.
Pas compliqué à comprendre, non ?

AI2  a répondu le 30/01/2013 à 17:03:

Agent Immo aussi : ce sont les propriétaires les plus difficiles à convaincre de ne prendre "que" 30 % de plus value. Or, ils vendent souvent pour racheter plus gros ce qui est toujours plus intéressant à faire dans un marché baissier : je pensais vendre 100 mais je vends 80, mais ce que je voulais acheter 150 vaut 120. J'ai gagné 10 juste avec la baisse des prix, en tant qu ex et futur proprio

jb  a répondu le 30/01/2013 à 17:57:

Même moi, tout petit proprio (juste un T2), je m'y retrouverai plus si l'immobilier baissait que s'il augmentait. Comme ça quand je vendrai, pas de taxe sur la plus value et mon futur bien immobilier "plus grand" me sera tout autant accessible, vu que lui aussi aura baissé...

Pseudo  a écrit le 30/01/2013 à 13:01 :

Peu de gens comprennent que le taux d'intérêt payé sur un crédit est le loyer de l'argent, donc la même chose qu'un d'un loyer. Faire un crédit, c'est louer de l'argent, exactement comme on loue un logement. Mais c'est fou comme la psychologie trouble parfois la vison des choses.

Et peu de gens ont vraiment regardé le tableau d'amortissement de leur prêt pour savoir ce qui, dans une échéance, est du paiement d'intérêt, donc du simple et pur loyer, et ce qui est du remboursement de capital donc l'acquisition de la propriété du bien.

mais c'est fini oui !!!  a répondu le 30/01/2013 à 13:20:

c'est le fameux effet "koudkeur"....celui qui débranche le cerveau et force à manger du riz pendant 25 ans.

n'importe quoi mais vraiment n'importe quoi  a répondu le 30/01/2013 à 13:21:

J'ai acheté en 99 : je rembourse 700 euros par mois + 100 d'assurances et c'est très avantageux pour la surface que j'ai à l'endroit où je suis, comparé au montant d'un loyer pour une surface équivalente (1.100 euros)
Si j'avais acheté 10 ans plus tard, je rembourserais 1.400 euros par mois (hors assurances) et ce serait très cher par rapport au loyer de 1.100 euros. Moralité : dans la vie faut acheter au bon moment ... et là clairement c'est la b.ise totale !!!

d'autant plus  a répondu le 30/01/2013 à 14:39:

C'est vrai, d'autant plus que le proprio paye en plus du crédit, des travaux, des taxes foncières, des assurances etc. qui viennent gonfler le prix du logement acheté. Pour moi c'est par exemple 120 euros par mois de taxes foncières et 60.000 euros de travaux pour changer le chauffage,isoler, mettre l'électricité aux normes et améliorer la déco et le confort (cuisine moderne, salle de bains refaite...) . Donc vaut mieux acheter au plus bas !

Mickador  a répondu le 30/01/2013 à 14:52:

au bon moment.. je viens de construire un pavillon , un autre identique construit en meme temps est loué 900 ? ma mensualité fait 1000 ?, pour 100 ? de plus je prefere etre propriétaire. De plus avec une hausse des loyers de 1% par an (je suis gentil) dans 6 ans cela me coutera meme moins chere !!!
le "loyer de l'argent" aux taux actuel est bien plus abordable que le "loyer tout court"

espoir  a répondu le 30/01/2013 à 18:09:

J'espère pour vous que la construction ne présente pas de vices cachés... Blague à part, le niveau de prix n'est pas tenable pour une raison très simple : le rendement locatif dans le neuf s'est effondré (en brut, sans carotte fiscale et avec la hausse des impôts, on est quasiment proche de zéro). La hausse des prix de vente est beaucoup plus forte que la hausse des loyers. Or comme à 80% le marché du neuf est une marché d'investisseurs, il va falloir une correction de prix pour faire revenir les dits investisseurs, en particulier les investisseurs institutionnels et maintenir à flot le secteur de la construction (qui a un poids important en France avec des emplois non délocalisables). Bref si vous avez emprunté pour construire, vous risquez fort le negative equity...Les prix vont baisser car le gouvernement (qui a compris que les carottes fiscales ne faisaient qu'alimenter la bulle et surtout pas résoudre quoi que ce soit) va devoir intervenir sur le foncier.

truc  a répondu le 31/01/2013 à 20:21:

Mickador soyez honnête c'est 1000 pour l'instant, entretenir un pavillon c'est plus que ça et étant donné la qualité des constructions actuelles les travaux s'annoncent pour bientôt,j'espère que vous êtes un bon bricoleur.

CALCUL  a écrit le 30/01/2013 à 12:48 :

Pour bien comparer, il faut faire des calculs actuariels tenant compte de l'ensemble des flux.

Proprio84  a écrit le 30/01/2013 à 12:16 :

On oublie que la personne qui est en location ne fera jamais réellement l effort d'épargner la différence !! J ai essayé jusqu a 35 ans, mais quand j ai regardé mon épargne... j ai franchi le pas et acheté. pourtant on aurait pu faire de la defisc qui était plus rentable pour se constituer un patrimoine, mais etre chez soi est un autre sentiment. sans compter les impayés des loyers etc...
Quant à l'épargne, elle est de plus en plus taxée. Et les prévisions sur 30 ans ?... dans 30 ans cela ferait 20 ans que j aurai fini de remboursé (j ai acheté en 2008). La différence avec un loyer elle passe où à ce moment ?
Chacun fait ce qu il veut, mais je pense comme Céline qu il faut emprunter court et pas 25 ou 30 ans. 15 ans si on peut, quitte a prendre + petit
Concernant @Anti Papy Boomers : je pense qu un retraité a écrasé son chat pour qu il soit si haineux et irréflécli dans ses propos.

non sens  a répondu le 30/01/2013 à 12:50:

N'importe quoi, en prenant un crédit sur 15 ans maxi, personne ne peut acheter sur les prix actuels !!! faites vous meme les calculs et vous verrez que cela représenterait des mensualités que l'immense majorité des gens ne pourraient pas payer....sans le vouloir, vous venez de démontrer qu'avec les prix actuels, ceux qui préfèrent la loc ont raison d'attendre....quant à dire que vous n'arriverez pas à épargner la différence, c'est justement les faibles comme vous qui ont permis à ces prix d'exploser... mais les faibles ont déjà tous franchi le pas et le piège s est refermé sur eux, il ne reste que les fourmis patientes et malines désormais....on ne rattrape pas un couteau qui tombe; good luck anyway, looser.

Serge et Monique  a répondu le 30/01/2013 à 13:26:

Avec Monique, on part en retraite en 2013 : on est vendeur et on veut notre argent pour céder notre pavillon de banlieue acheté 200.000 francs en 1981. On part au Maroc pour toucher des pensions défiscalisées et on veut s'acheter un beau Ryad. Donc s'il vous plait, achetez notre pavillon à Colombes 550.000 euros ! Avec les frais d'agence et les frais de notaires, c'est juste quelques billets de 500 euros à sortir tous les mois sur 25 ans ! Soyez sympas, quoi !

Les cigales et les fourmis.  a répondu le 30/01/2013 à 13:36:

100% d accord avec proprio...p
Les locataires n economisent rien, attendent que le marche de l immobilier s effondre ce qui n arrivera jamais.. Un baisse de 10% grand max.
Et pendant ce temps les cigales chantent.. Chantent.
Les fourmis elles, economisent forcement en remboursant leur emprunt... Car au moins ils ne le depensent pas, attendant un miracle.
Vous changiez et bien dansez maintenant.

ben ouais  a répondu le 30/01/2013 à 14:42:

et les impôts fonciers, les travaux, les assurances, c'est l'état ou le locataire qui les payent ? Ben non ! Faut pas acheter n'importe quoi à n'importe quel prix pour faire une "affaire" par rapport à la location ! Ca c'est le boniment des escrocs qui te racontent que "acheter c'est toujours rentable", même si t'as payé l'équivalent de 10 ans de salaires du ménage pour une baraque pourrie dans un coin reculé !!!

Céline  a écrit le 30/01/2013 à 11:47 :

J'ai acheté avec mon mari en 2007 en vefa (65m²) en Ile de France. Sans regretter mon achat (payer plus de 1200? de loyer est psychologiquement impossible pour moi), je dois bien admettre qu'aujourd'hui, j'aurais sans doute fait différemment. J'aurais acheté plus petit pour rembourser plus vite (7 à 10ans max) et ainsi pouvor repartir avec un apport dans qqchose de plus grand en second achat. Aujourd'hui, on va compter un peu quand on voudra vendre (horizon 2 à 3 ans) pour voir si on perd et si oui combien. S'il le faut on restera plus longtemps dans nos murs. L'important selon moi c'est de rembourser vite.

@Céline  a répondu le 30/01/2013 à 12:11:

Votre exemple montre bien qu'il faut mieux louer. "S'il le faut on restera plus longtemps dans nos murs", je traduis: on est coincé dans notre appart et on est obligé de rester car si l'on vend on perd de l'argent.

Ouais, enfin  a répondu le 30/01/2013 à 12:21:

Vaut mieux être coincé à l'intérieur de ses propres murs, qu'à l'extérieur de ceux des autres.

Jb  a répondu le 30/01/2013 à 12:52:

@ouai : avec ce proverbe, vous avez tout dit. Bravo! Pas de calcul avec hypothèses simplistes ou de calculs basés sur des "si demain"...

@ouais enfin  a répondu le 30/01/2013 à 12:54:

Mais quand vous louez vous avez la possibilité de déménager pour prendre des opportunitées proffessionnelles. Pendant 30 ans de credit, vous avez de forte chance que votre entreprise ferme ou de changer d'emploi.

Céline  a répondu le 30/01/2013 à 14:28:

Franchement, le coup des opportunités professionnelles me fait sourire. Qui parcourt toute la France a la recherche d'opportunités ? En Ile de France, on a choisi un coin en théorie bien desservi par les transports et ça devrait suffire. On restera dans nos murs plus longtemps s'il le faut, car on n'aura peut-être pas les moyens d'acheter plus grand si on revend trop vite. En location qu'aurais-je de plus ? La possibilité de déménager tous les 2 ans ?

@ Céline  a répondu le 30/01/2013 à 14:54:

J'ai fait le calcul pour une maison de famille achetée au plus haut en 91 et heureusement revendue aussi relativement haut récemment (mais avec -25% par rapport au prix 2007). Ainsi en 20 ans j'ai payé en impôts fonciers l'équivalent de 1% du prix du logement en moyenne par an. J'ai eu aussi de la chance pendant ces 20 ans car la folie dépensière, de la part des collectivités locales n'a pas eu lieu, sauf emballement depuis 2002 en gros ! J'ai échappé de peu à l'ISF ! A quelques dizaines de KE, je repayais chaque année, l'équivalent de 0,5% du prix de la baraque. Je vous passe les travaux et les charges pendant ces 20 ans, ainsi bien entendu que les frais de notaires et d'agence au départ (ben oui beaucoup de gens oublient qu'il faut les ôter de la valeur de la maison...) Au bout du compte, en défalquant l'inflation, je fais une opération blanche. J'ai eu un bol énorme : la maison a été achetée cash par mes parents à l'époque, donc pas de crédit qui m'aurait couté au bas mot plusieurs dizaines de milliers d'euros d'intérêts cumulés si j'avais du faire un emprunt. Si nonobstant tous ces facteurs de "chance", je devais revendre maintenant, je serais très inquiet car mon "placement" se transformerait en gouffre vu la moins-value évidente !!! Alors ben j'espère sincèrement que vous pourrez rester maîtresse de votre parcours professionnel dans la période qui s'annonce...

Céline  a répondu le 30/01/2013 à 15:32:

Merci pour votre exemple. Les maisons de famille perdent de la valeur en premier (grand volume, construction plus ou moins ancienne, travaux à prévoir). Pour mon appart, il reste 10 ans de crédit, je renégocie le taux à la baisse (sans rachat de prêt). A la base, j'ai acheté en VEFA (pas d'agence immo, frais notaire réduit), j'avais en outre un apport de plus de 10% du prix. Je n'étais pas en 'negative equity' du tout. Si on retrouve cet apport majorée de l'inflation à la sortie, on aura fait une opération blanche... En location, je n'ai aps eu de bonnes expériences, ma caution systématiquement gardée à Paris (équivalent impôt foncier annuel). Chez moi, les travaux, zero c'est du neuf. Les charges on les paye aussi en location. L'avenir me dira si on a bien fait ou non.

@ Céline  a répondu le 30/01/2013 à 18:14:

Ok ! Déjà vous avez bien fait d'éviter (un peu) le notaire et beaucoup l'AI. Si c'est pour vous loger et que vous ne vous faites pas de film sur une future hypothétique plus-value (voir mon exemple) et que votre logement convient à votre usage (c'est à dire pas à deux heures de transport du travail avec les coûts que ça induit), vous avez de toute façon un toit sur la tête et c'est le principal.

@ Céline  a répondu le 02/02/2013 à 0:25:

Votre histoire est un cauchemar, pourquoi personne ne lui répond franchement !
Excusez-moi du peu, mais vous êtes fait avoir.

pas de boule de cristal  a écrit le 30/01/2013 à 11:44 :

C'est toujours le même débat: en fait l'immobilier a été très rentable, non seulement à cause du contexte économique mais aussi grâce aux avantages fiscaux, malgré les délires affichés la rentabilité a été de 2 à 10% par an en moyenne avec des extremes . Actuellement la situation économique est mauvaise et la fiscalité se retourne personne ne connait l'avenir, et ne peut avoir de certitude, mais de nombreux pays ont vus des tornades financières sur l'immobilier Etats unis, Angleterre, Chine avec des pertes considérables pour les propriétaires. Et je vous rappelle qu'au états unis si on a un credit hyothecaire on se retrouve à la porte mais sans dette, alors qu'en France, on se retrouve à la porte mais avec une dette à vie. A mediter!

Taratata  a répondu le 30/01/2013 à 12:05:

Les "tornades financières" qui auraient attaqué les Etats Unis ou l'Angleterre sont des fictions, comme l'ensemble de votre commentaire. Les prix des biens immobiliers ont parfaitement résisté là bas comme ici en France.

àtaratata  a répondu le 30/01/2013 à 14:30:

il faut voyager, en Floride les prix ont étés divisés par trois, c'est certes un extreme, mais les baisses de 30% ont été monnaie courante , ce qui d'ailleurs a participé à la crise dite des subprimes car aux US les prets sont hypothecaire, si le prix baisse en debut de credit, vous rendez la maison, ce qui stoppe le credit, et vous la rachetez pour moins cher.Les francais paient leur maison + le la valeur de la maison en credit et si ils font defaut, on saisit la maison et leur crédit court toujours, seulement legerement diminué.les conseils des banquiers ont mené des milliers de gens à la ruine à vie.

@Taratata  a répondu le 31/01/2013 à 11:43:

Vous êtes un adepte de la théorie du complot vous...

@Taratata  a répondu le 02/02/2013 à 0:32:

Mon vieux ta du chemin à faire toi, j?espère que ta passer l?Age du feu ?
Rassurez-moi, vous le faite exprès ou vous êtes un véritable ignare inculte ?

propriétaire mais chomeur...  a écrit le 30/01/2013 à 11:40 :

...le rêve de toute une génération lobotomisée par ses ainés trop heureux de leur refiler leurs passoires énergétiques à des prix démentiels...Perso, je préfère avoir un petit loyer et épargner au maximum pour pouvoir le jour venu, monter ma propre boite, là où il y aura de la demande et là où ça sera business-friendly....

Sortie  a répondu le 30/01/2013 à 12:20:

Et ben voilà ! Comme quoi il y a une solution pour chacun suivant son point de vue. Pourquoi tant d'excitation ?

@propriétaire mais chomeur.  a répondu le 02/02/2013 à 0:33:

c'est de la raison !

GABUZO  a écrit le 30/01/2013 à 11:11 :

un autre élément que les acheteurs potentiels devront prendre en compte.c'est que dans quelques années il risque d'y avoir beuacoup de vendeurs sur le marché ce qui fera baisser les prix. en effet avec d'un coté des retraites stagnantes voire en diminution et de l'autre des coûts de la dépendance exponnentiels les seniors devront vendre leur patrimoine immobilier pour payer leur maison de retraite.

bof  a répondu le 30/01/2013 à 11:30:

Peu importe que les prix baissent : Quand vous avez fini de payer votre crédit, il vous reste un toit et un loyer d'économisé !
Votre exemple s'applique plus aux locataires qui auront le couteau sous la gorge et devront louer beaucoup plus petit qu'aux propriétaires qui auront fini de payer leur crédit.
Peut être que ces derniers devront vendre leur bien mais en le revendant, ils auront un capital pour se payer une maison de retraite.

@bof  a répondu le 30/01/2013 à 11:44:

ne vous vient il pas à l'esprit que justement, c'est cette baisse qui va permettre à tous ces locataires de devenir proprio si ils le souhaitent mais sur des prix raisonables...alors que tout ceux qui voulaient etre winner à tout prix ces dernières années sont collés pour les 25 prochaines années...refaites les calculs en ajoutant le cout du crédit et revenez nous voir Mr bof.

@bof  a répondu le 30/01/2013 à 11:54:

Sauf qu'avec une baisse de -30% et le revenue de l'argent que vous placez en bourse (personnellement, j'y suis revenue il y a 1 an => +20%). Vous compensez largement le loyer et votre patrimoine augemente. Un bien immobilier est un bien qui ne rapporte rien et qui s'use. Dans 30 ans, il aura fallu refaire 3x le ravalement 1x la toiture ... et je ne parle pas des impots et taxes qui n'arretent pas d'augementer.
En tant que locataire, vous n'avez pas certaines taxes et surtout pas de renovation à faire.

Ruinard  a répondu le 30/01/2013 à 12:07:

Oui oui. Il faut jouer son argent en bourse, et surtout ne pas s'acheter son domicile. C'est un excellent conseil. (et surtout, privilégiez Enron et la dette islandaise)

@ruinard  a répondu le 30/01/2013 à 12:58:

Pas besoin de prendre des placements risqués. Si vous prenez 1 fond sur le CAC40, vous auriez gagnié +15% sur un an. Bien sur, comme tout placement, il y a un risque. c'est comme l'immobilier, si vous aviez acheté en 1991, vous auriez perdu -40% en 1997 (comme quoi l'immobililier est loin d'être un placement sur pour sa retraite).
Faut juste acheter quand c'est bas et vendre quand c'est haut.

@bof  a répondu le 02/02/2013 à 0:43:

Vous répond toujours à côté de la plaque, Si je vous demande de me passer le sel vous me donnez la moutarde ? GABUZO, vous explique que le patrimoine immobilier des retraités devient un bien consommable. Cela veut dire simplement que la plupart ne gardera plus leur bien faute de moyen financier qui ne suivra pas les pensions.

La bonne méthode  a écrit le 30/01/2013 à 11:07 :

La bonne méthode pour ne pas ser tromper. Ecoutez nos pseudo experts et faîtes tout le contraire.

clairvoyant  a répondu le 30/01/2013 à 11:59:

+1

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 30/01/2013 à 13:38:

+1

NOUS SOMMES DES LOOSERS ET NOUS VOULONS TON FRIC  a répondu le 02/02/2013 à 0:48:

+100

chris  a écrit le 30/01/2013 à 11:03 :

J'aime bien avec ce genre d'article c'est que les winners acheteur de l'immo viennent se la raconter sur les forums en nous démontrant par une équation du 10ème degré que ce sont des gros winner et le reste de la population en location sont des véritables "loosers"

Ouh là.  a répondu le 30/01/2013 à 11:48:

Désolé. Faites un psychanalyse : un article de l'immobilier ne peut rien pour vous et votre complexe d'infériorité.

Claire  a répondu le 30/01/2013 à 11:56:

En 1991, il y avait les mêmes. En 1997, ils avaient changer d'avis il fallait louer. En 2007, ils ont acheté. Et aujourd'hui, ils disent qu'ils font acheter au lieu de louer. Les pauvres!!!

chris  a répondu le 30/01/2013 à 20:26:

'Oula' je suis proprio à l'étranger mais moi je ne viens donner des conseils bidons à mes compatriotes , on dirait vraiment une bande beaufs qui pensent que la réussite c'est crever dans son pavillon de qqs mètres carré.

@chris  a répondu le 02/02/2013 à 0:58:

Dans un sondage en 2011, 92% des français ont pensé faire une affaire en achètent n'importe quoi dans l'immobilier à n?importe quel prix. Brassens avait raison finalement, quand on n'est con on n'est con ! En même temps, 10 ans de lavage de cerveau médiatique grâce au lobby français.

jo  a écrit le 30/01/2013 à 10:19 :

L'un des probleme majeur quand on est locataire c'est que l'argent que l'on paye, on ne le reverra jamais et il ira enrichir le proprietaire. Donc une fois a la retraite, le locataire va devoir continuer a payer un loyer a vie. A moins qu'il y ait un effondrement impressionnant des prix sur une tres longue periode (ce qui ne s'est jamais vu), je pense malgre tout que l'achat est un investissement sur le long terme. Il se peut qu'on achete en haut d'une bulle, que ca baisse pour quelques annees, mais il y a fort a parier que sur 25 ans vous serez en mesure de revendre votre bien plus cher que vous ne l'avez achete. Cette analyse de meilleur taux est plus pertinente pour des gens qui voient l'immo comme une possibilite de plus value et pas un investissement de long terme. Et dans le pire des cas si la valeur a baisse et que vous devez demenager, il faut voir ce qu'un loyer vous aurait coute en comparaison et soit decider de revendre avec moins value ou bien louer le bien. Mais dans certain cas il peut y avoir moins value sur le court terme mais en calculant l'argent que vous auriez depense pour louer un bien identique pendant toute cette periode ca peut rester encore jouable

Jo se trompe complètement  a répondu le 30/01/2013 à 10:50:

Jo se trompe. il faut comparer les 2 situations mais avec le meme effort financier...on se rend alors tout de suite compte que pour le meme effort financier, le locataire à beaucoup plus de m2....ou alors pour le meme nombre de m2, sur les prix actuel, le locataire dégage une épargne un fois son loyer payé...Nuance, persone ne dit qu'il ne faut pas etre proprio....Pourquoi pas, mais certainement pas sur les prix actuel !!! Rajoutez les frais d'entretien, la foncière et les frais de notaires et le cout du crédit...sans compter la fiscalité écolo qui va arriver....bref, acheter sur ces prix là, c'est un non sens financier....sans compter la perte de mobilité dans un pays en pleine crise économique et de l'emploi....

Héhé  a répondu le 30/01/2013 à 11:00:

Relisez l'article...Et votre dernière phrase est incohérente avec le reste en sus...

au petit malin  a répondu le 30/01/2013 à 13:30:

Ricane, héhé, mais tu sais où part le pognon ? Dans la poche du notaire, de la banque, du promoteur ou de l'agent immo. Ces "intermédiaires", tu en fais probablement partie, ainsi que l'Etat et les collectivités locales sont les gagnants à tous les coups de la hausse des prix. Les proprios (j'en suis un) sont dans "l'illusion de richesses"...

Didier  a écrit le 30/01/2013 à 10:03 :

Le cabinet fait quelle hypothèse sur le rendement du placement du locataire économe ?

Personnellement  a répondu le 30/01/2013 à 11:59:

+30% en 1an en action en bourse. La bourse est comme l'immobilier: Quand ca va tres mal, il faut acheter, quand tout va bien depuis un moment, faut vendre. Tout est cyclique.

LOL  a répondu le 30/01/2013 à 12:25:

Ah ben oui, si l'on part d'une augmentation boursière de 30% par an, là l'immobilier est moins rentable ! Votre hypothèse est ridicule.

bof  a écrit le 30/01/2013 à 9:44 :

Sauf que dans la simulation du cabinet, il n'est pas pris en compte le fait que le propriétaire, lorsqu'il a fini de payer son crédit, il épargne le loyer payé par le locataire à vie...
Cela fait une énorme différence non prise en compte dans " l'étude ".

realiste  a répondu le 30/01/2013 à 10:05:

Si vous entrez les charges, les frais, les taxes et les impots pour des gens en haut du barême, sans compter l'assurance loyer impayés bientot obligatoire le rendement moyen va être de 1,5% apres impots et une possible perte en capital hors inflation. Bien sur c'est une moyenne mais si queques uns vont faire beaucoup plus il y en aura autant qui feront moins. Par contre ça restera rentable pour les gens à faible imposition mais ils n'ont pas les moyens d'acheter.
Après 50 ans de favoritisme par tous les gouvernements,la balance exagère dans l'autre sens, l'immobilier reste la dernière chose taxable qu'on ne peut delocaliser et ça va taper dur.

Didier  a répondu le 30/01/2013 à 10:22:

Le propriétaire économise le loyer mais paie des charges qui n'incombent pas au locataire. Je crois qu'il n'y a pas de réponse unique à cette question. Et beaucoup de locataires et même propriétaires n'ont pas le choix.

arthur  a répondu le 30/01/2013 à 10:46:

@ realiste: l'article concerne le logement à titre de résidence principale, non le locatif. Donc l'assurance loyer impayé ne doit pas intervenir.

bof  a répondu le 30/01/2013 à 11:22:

Certes, le propriétaire économise un loyer et paie les charges qui lui incombent !
Mais ces charges sont bien inférieures au loyer économisé.
Cela devrait être pris en compte dans " l'étude " qui, je le répéte, n'en n'est pas une. C'est juste une application bête et méchante d'une formule connue de tous.

@bof  a répondu le 30/01/2013 à 12:02:

La rentabilité d'un bien immobilier est actuellement nul voir négative avec le tres tres fort risque d'impayé (vous en avez pour minimun 2ans avec un appart à refaire à neuf sans revoir votre argent car le location est insolvable).
C'est d'ailleurs pour cela qui plus rien ne se vend.

Jb  a répondu le 30/01/2013 à 12:41:

J'ai l'impression que certaines personnes se trompent de sujet : acheter un bien pour le mettre en location n'est plus aussi rentable (voir pas rentable) qu'auparavant; c'est indiscutable. Mais ici, le sujet traite de la résidence principale, et là, le calcul est beaucoup plus délicat. Selon moi, seul un effrondement des prix (largement supérieur à 30%) peut justifier ce raisonnement.

@ jb  a répondu le 30/01/2013 à 13:16:

Comment voulez-vous que les gens achètent alors que même avec des dossiers bétons, ça ne passe plus dans les banques ? Pourquoi voulez-vous que les jeunes achètent très cher alors qu'ils n'ont déjà pas de perspective de boulot à peu près suffisamment payé pendant la durée du prêt ? Il faut que les proprios se résolvent à une évidence : pour vendre, il faut un acheteur ferme et solvable ! J'en ai fait l'expérience concernant une maison de famille : 9 mois à attendre une proposition, 3 visites et 0 proposition ... ensuite j'ai vendu sans baragouiner au gars qui m'a proposé - 25% par rapport au plus haut de 2007 et qui était déjà proprio donc solvable. Je suis content de m'être débarrassé d'une source d'emmerdements et d'impôts !

les baby boomers sont largués  a écrit le 30/01/2013 à 9:30 :

Les baby boomers qui possèdent 70% du patrimoine français, essentiellement de l'immobilier, sont largués et ne comprennent rien à la globalisation. Dommage pour une génération qui disait en 68 "il est interdit d'interdire" et qui en vieillissant s'est confite dans un conservatisme et un conformisme qu'ils prétendaient dénoncer lors de leur révolution d'opérette. Comme disait l'autre en les voyant défiler "et dire que dans 10 ans ils seront tous notaires". L'ambition de cette génération n'aura pas été d'entreprendre, d'innover, d'inventer, de conquérir des parts de marché à l'exportation, mais de devenir un bon petit rentier immobilier modèle 19ème siècle et de se protéger via des statuts en béton ! Les jeunes ont compris l'arnaque : de plus en plus précaires, de plus en plus soumis à l'arrogance du papy proprio immobilier, condamnés à payer des cotisations d'assurance maladie et de retraites pendant des dizaines d'année avec absolument aucune perspective de toucher eux-même une retraite un jour ou d'avoir une couverture maladie digne de ce nom , ils fuient sous des cieux où ils peuvent travailler, où on leur fait confiance, où on ne les exploite pas et où on leur donne (encoreà une chance de s'enrichir. Resteront en France les jeunes exclus,sous-qualifiés, les non diplômés et les rejetons des rentiers qui essaieront à leur tour de s'enfermer dans la citadelle de leur paternel. Malheureusement, l'économie française va s'effondrer et la pompe à phynances au profit des rentiers du public et du privé va disparaître. A la fin, les baby boomers resteront à contempler leurs tas de pierres improductifs et coûteux en entretiens, charges et impôts...

exactement  a répondu le 30/01/2013 à 10:46:

Au delà de l'exil des fortunes, c'est celui des jeunes et des actifs qui est le plus inquiétant...mais ont ils un autre choix ? partons et laissons ce pays sombrer .

IL CAVALIERE  a écrit le 30/01/2013 à 9:10 :

Je ne suis pas préoccupé par l'évolution des prix immobiliers en France, j'ai déjà fait mon beurre, plus de 700 000 euros de plus value réalisée avec la revente de pavillons de banlieue, j'ai gardé de l'immo à Paris et en proche banlieue qui permet d'avoir une rente locative de 4000 euros mensuels après déduction des impôts et charges, maintenant j'achète à Berlin, Frankfurt, Mannheim, Hambourg, Thaïlande.

Mais oui !  a répondu le 30/01/2013 à 9:22:

Mytho

@Mais oui  a répondu le 30/01/2013 à 12:04:

+1

IMMORICHE  a écrit le 30/01/2013 à 9:04 :

Continuez d'attendre dans votre petite location...
Continuez de payer votre loyer... ca me permet d'acheter d'autre logement pour d'autres gogos qui attendent que le marché s'effondre en louant...
Les richesses se distribuent... 20% de la population détient 80% de la richesse... faut juste assumer d'être du mauvais coté de la barrière.
Ah oui, je tremble pour la baisse "prévue" par madame soleil. Des articles comme ca il en sort tout les 5 ans.

immopigeon  a répondu le 30/01/2013 à 9:22:

Oh toi t'as quelque chose à vendre et tu ne comprends pas qu'on n'est pas pressé d'acheter ton tas de pierres surcoté. Il semble que tu aies raté le coche. En 2010, 2011, il y avait une frénésie d'achats. T'as raté le coche mon vieux. Comme tu dis, "faut juste assumer d'être du mauvais coté de la barrière"

IMMORICHE  a répondu le 30/01/2013 à 12:42:

J'ai 30 ans.
Heritier.
Pas de pret.
Des immeubles en location a travers la ville.
Des gogos qui payent leurs loyers.
Je ne vendrais jamais car mon fils aura l heritage que j ai eu, plus ce que j apporterais,... Puis lui fera la meme chose pour son fils, qui fera la meme chose pour son fils...

@ immoriche  a répondu le 30/01/2013 à 13:09:

Pas la peine de hurler ton bonheur : entre les taxes foncières, l'ISF, l'impôt sur les successions et l'inventivité fiscale de Bercy, si ton fils hérite d'un deux pièces pas trop pourri, ça sera déjà pas mal ... Rentier avec un 2 pièces : dur, dur...

IMMORICHE  a répondu le 30/01/2013 à 13:29:

Vous ne connaissez pas les bons leviers... Il n y aura pas de frais de sucessions.. Si vous ne savez pas comment ... Dites vous que vous n etes pas concerné.

@immoriche  a répondu le 30/01/2013 à 17:02:

Elle est bien bonne celle là. Môssieu reçoit un appart en héritage et nous dit que c'est mieux que de payer un loyer... On est d'accord ! Gratuit, c'est mieux ! Mais acheter un appart au prix actuel, c'est évidemment perdant.

@ immoriche  a répondu le 30/01/2013 à 18:16:

En fait, vous êtes voyant extra lucide, c'est ça ? Vous pouvez me donner les chiffres du prochain euro million svp ?

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 7:38:

Non, je vous dis que si vous n'achetez pas, vous perpétuez l'échec sur votre vie mais aussi votre descendance...

@Immoriche  a répondu le 31/01/2013 à 11:48:

Vu l'explication de votre situation, je comprends que vous ne puissiez saisir le raisonnement d'un salarié primo accédant aujourd'hui. Juste : l'effort demandé aujourd'hui n'est pas le même que celui demandé ceux qui ont payé ce que vous avez hérité. Partez déjà de là, tirez le fil, et tout doucement vous comprendrez en quoi c'est facile de donner des conseils quand on est soi même privilégié et que l'on a pas eu à "travailler" autant que les autres pour se constituer un capital.

IMMORICHE  a répondu le 31/01/2013 à 15:24:

Capital que vous ne vous constituerez jamais si vous ne commencez jamais... attendre c'est bien, mais pendant ce temps là, les autres n'attendent pas. La baisse sera grand max. de 10%. 10% ca n'empêchera personne de vendre, ni d acheter. Et ca ne forcera personne à vendre, mais à attendre que ca remonte...

hormis l'attitude...  a répondu le 01/02/2013 à 13:31:

immoriche constitue un patrimoine pour ses enfants. sans parler des loyers perçus ailleurs, il leguera au moins sa residence principale à ses heritiers, donc un toit, et ce quelle que soit sa valeur. le marché de l'immobilier aura beau s'effondrer, ses enfants dormiront au chaud = but premier d'un logement.... se loger. sur la valeur de son logement il n'y peut pas grand chose à mon avis....

@hormis  a répondu le 01/02/2013 à 14:22:

Mais bien sûr qu'être propriétaire c'est mieux que locataire, personne ne le conteste. La question est de savoir s'il faut acheter aujourd'hui au prix d'hier. Et la réponse s'impose avec la même évidence : non ! Acheter un bien condamné à se dévaloriser, c'est jeter l'argent par les fenêtres.

ce n'est pas mon propos...  a répondu le 01/02/2013 à 17:36:

...je ne parle pas d'argent mais d'une idée....bref, maintenant à savoir comment trouver le bon timing pour acheter, il est clair qu'aujourd'hui ce serait audacieux. mais il y a 5 ans c'etait le même refrain : attendez, ça va baisser....friggit! et pourquoi ce ne serait pas ce pb(entre autres) : le chien qui se mort la queue, les gens attendent que ça baisse, donc louent, le marché sature, donc d'autres gens achetent, pour leur louer, le marché sature vite, donc les loyers sont elevés. maintenant pourquoi vendre alors que mon loyer est interessant? ok je vends, mais à la seule condition que le prix de vente implique un rendement assez perfomant pour palier les pertes de loyer de quelques années....etc etc.

Mais vous allez acheter bordell !  a écrit le 30/01/2013 à 7:58 :

Puisqu'on vous dit que l'immobilier ça ne peut que monter et que s'endetter sur 30 ans c'est super ! Faut vous le dire en quelle langue d'acheter ?

Dépéchez vous  a répondu le 30/01/2013 à 9:23:

+100000 !! Comme le montant de ma plus-value !! Et dépêchez vous s'il vous plait, car ma femme me tanne pour qu'on se barre vivre en bord de mer avant qu'on soit trop vieux ! J'ai bosser toute ma vie, je l'ai bien mérité ! Non ?

Bingo !  a répondu le 30/01/2013 à 9:24:

Bah regarde le message juste au dessus du tien, de immoriche alias Ilcavaliere, qui espère encourager un pigeon a acheter ce qu'il essaie de vendre.

Mao  a écrit le 30/01/2013 à 4:38 :

Eternel debat avec toujours les memes attendus. Une seule chose est ouliee par les techno econo experts a la gomme. Quand tu loues t'a peut etre depense moins mais au bout du compte t'as que dalle. Acheter c'et aussi se securiser. Apres x annees on est chez soi. L'aspect economique c'est simplement: combien puis-je raisonnablement y mettre en apport et en mensualites de remboursement. le reste c'est du calcul a la c..

@ Mao  a répondu le 30/01/2013 à 9:15:

Ca c'est valable pour les insiders, c'est à dire les rentiers et les fonctionnaires qui peuvent rester à vie dans la même région (et qui prient tous les jours que leurs petits privilèges perdurent). Les jeunes outsiders ne raisonnent pas comme les insiders : ils n'ont rien à perdre eux et tout à gagner ! Aujourd'hui il faut être agile et mobile pour aller chercher du boulot là où il y en a. D'ailleurs plusieurs dizaines de milliers de jeunes talents se barrent tous les ans pour aller bosser et entreprendre dans des pays où les vieux n'exploitent pas la jeunesse. Les boomers vont se retrouver avec leurs tas de pierre et plus personne pour financer leurs retraites indexées et payer leurs locations (plus exactement, ils auront des locataires, mais de plus en plus insolvables). S'ils ne louent pas : pas grave, l'Etat leur ponctionnera du pognon tous les ans via les impôts et taxes et les charges s'additionneront. Au final, tous les petits avantages grattés via les niches fiscales seront repris. Papy boomer aura fait le bonheur de son promoteur ou agent immobilier, de son notaire, du diagnostiqueur immobilier et du syndic de copropriété et bien sûr de la technocratie étatique !

jojojo16  a répondu le 30/01/2013 à 10:23:

Oui, il n'y a pas le même risque à être propriétaire ou locataire. Il faut donc actualiser les modélisations avec des taux différents.
Car effectivement, je peux considérer que je parviens à épargner à un taux proche du rendement locatif si je reste locataire mais je perdre aussi sur certains placements
Etre proprio est une assurance contre le risque de mauvais placement et aussi le risque de très forte inflation....
A moins d'acheter pour quelques années seulement et en haut de pic, c'est idiot de rester locataire trop longtemps

@ jojo16  a répondu le 30/01/2013 à 13:07:

Attendez de voir l'évolution de la fiscalité sur la propriété immobilière avant d'être aussi définitif...

rikki  a écrit le 30/01/2013 à 3:15 :

Le bien immobilier est le seul bien que l'on est sur d'avoir au moment de la retraite. Pour le reste, j'en suis beaucoup moins sur !

burny  a écrit le 29/01/2013 à 23:09 :

J'ai passé 7 ans en Californie de 2005 à septembre dernier, je découvre les prix délirants du marché Français qui je pense est un modèle unique au monde vu le contexte économique du pays. Les banques françaises ne s'alimentent en liquidité que par le marché immobilier ce qui explique cette bulle depuis plusieurs années.
Le jour ou elle pète le défaut français sera se posera en quelques semaines.
En Californie les biens immobiliers ont perdu 50% EN MOINS DE 5 ANS. Vous irez parler placements aux acheteurs des dernières années.

Patrickb  a répondu le 30/01/2013 à 0:06:

@burny: on accorde en France des prêts sur 40-45 ans, ce qui a augmenté le nombre d'acheteurs potentiels, mais aussi provoqué l'envolée des prix (puisque plus d'acheteurs sur le même bien). Le problème, c'est aussi que sur 40 ans, il peut s'en passer des choses, surtout dans la conjoncture actuelle qui n'est pas près de s'améliorer. On a donc en effet une pyramide de Ponzi qui va se dégonfler comme une vieille baudruche sous peu :-) La terre et la pierre restent toutefois des placements relativement sûrs à condition de payer un prix raisonnable.

burnoutlol  a répondu le 30/01/2013 à 1:37:

Oui mais ici t'es en France, c'est pas un pays libéral, y a l'état qui joue un rôle de 50% du PIB avec taxes, impôts, fonctionnariat et justement aides pour le logement. Donc en France, qui prend tous les déicits quand quelque chose coule ? L'état francais, donc les impôts et taxes, mais viendra un moment où l'état ne pourra pas mettre l'impôt à 75% ou 100% , y a des limites et les riches se barrent de ce pays socialo taxatif...

Alors là-mauvais exemple !!!  a répondu le 30/01/2013 à 1:48:

Je connais parfaitement la Californie, puisque j'y vis 6 mois de l'année. Les prix là-bas sont de 3 à 5 fois plus élevés qu'en France. Les seuls scandales qui ont frappé l'immobilier sont les décotes des maisons construites en zone de péril, en toute connaissance de cause par les propriétaires. Il n'est pas illégal de bâtir sur ces zones déclarées dangereuses, mais évidemment après mouvement de terrain ou incendies avérés, ces bâtisses et/ou leurs terrains se vendent difficilement.

voila  a répondu le 30/01/2013 à 6:54:

Vous l'avez dit: intéressant d'acheter à la seule et unique condition de payer un bien à son juste prix.
Or le marché ne l'est pas , à son juste prix.

USA  a répondu le 30/01/2013 à 9:10:

Le marché de l'immobilier n'a pas peut-être baissé de 50 %, comme ce fut le cas localement dans certains états, mais la baisse atteint en moyenne bien envrion 40 %. Il est vrai les prix remontent légèrement maintenant. En général dans la majorité des pays (RU, Irlande/ Esp/ USA) qui ont connu des bulles immobilières les prix ont baissé de 30 à 50 %. Pour mémoire, la bulle des US a créé la crise de 2009 d'ailleurs, et la crise actuelle est toujours basée sur cette crise. Encore une fois, le France a pris un retard considérable, la bulle est toujours là. N'achetez surtout pas maintenant, ni demain, attendez!

Korigan  a répondu le 30/01/2013 à 12:03:

C'est sûr ma meilleure amie serait ravie si l'état du marché aux états-unis était cela...mais pour le moment elle paye toujours ses 1800 $ mensuel pour un t2 certes bien placé mais pas franchement aux normes d'habitabilité et d'économie d?énergie que souhaite imposer notre inteligencia!

Proprio84  a écrit le 29/01/2013 à 22:32 :

Oui nous avons acheté mais avec un emprunt sur 15 ans, plus petit que ce que nous aurions pu. Pourtant en 2008 c'était parait il la fin du monde et on était des idiots. Dans 10 ans j aurai remboursé et j'en aurai 50. Cela nous oblige a épargner, sinon nous aurions vécu plus "largement" mais à 50 ans je serai encore a paye un loyer. Peu importe la valeur si elle est plus haute ou moins haute qu a l achat je suis bien chez moi. Je sais que nous sommes privilégiés, mais quand je vois qu une connaissance a une maison a Levallois a 1,2 M? a la vente et qu il a eu 40 vistes (il vient de le vendre), on peut se dire qu il y a encore un manque de logements, non ? il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent (et je ne parle pas de ceux qui ne veulent pas) acheter, alors il ne s agit pas de fanfaronner. mais quand on achete pour du long terme qu importe si des économistes de comptoirs prédisent sur 30 ans.
J aimerai cependant que les prix baissent car cela étouffe le reste de l economie : loyers et mensualités élevés laissent un reste a vivre plus restreint.
nous verrons bien !

alco  a répondu le 30/01/2013 à 8:58:

d'accord , de toutes façon sur les 30 dernieres années, je n'ai jamais vu une prevision d'economiste se realiser, alors...

Anti Papys Boomers  a répondu le 30/01/2013 à 9:35:

"Je sais que nous sommes privilégiés, mais quand je vois qu une connaissance a une maison a Levallois a 1,2 M? a la vente et qu il a eu 40 visites (il vient de le vendre), on peut se dire qu il y a encore un manque de logements, non ? il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent (et je ne parle pas de ceux qui ne veulent pas) acheter, alors il ne s agit pas de fanfaronner. mais quand on achète pour du long terme qu importe si des économistes de comptoirs prédisent sur 30 ans."

Et mythomane en plus. LOL
Un membre influent du cercle des économistes de comptoirs vous saluent bien bas, Ô Pinocchio SenSei....

Papy Ponzi et Mamy Madoff  a écrit le 29/01/2013 à 22:22 :

On vous vendra nos baraques de gré ou de force ! Si vous refusez de nous les acheter, on demandera au gouvernement de les nationaliser au prix qu'on en veut !

Ignare  a répondu le 30/01/2013 à 11:55:

Il n'y a pas plus d'immobilier dans Madoff que dans Ponzi. Au contraire, l'immobilier préserve de ce genre de ruine. Retournez à la fac.

Hum  a répondu le 31/01/2013 à 14:13:

Le principe du Ponzi, c'est de payer les intérêts des investisseurs avec le capital des nouveaux entrants, car l'actif en lui même ne produit pas de rentabilité. C'est sûr que quand il y a une maison derrière, on a du mal à le comprendre, mais c'est bien ce principe qui a été à l'oeuvre ces dernières années sur le marché immo. De toute façon, quand on ne parle que de plus-value sur un marché, ce n'est jamais bon signe...

michelB  a écrit le 29/01/2013 à 21:36 :

Vous voulez plutot dire "la période bénie des vendeurs"... Parce que celui qui achéte au prix de ces derniéres années, s'endette pour 30 ans .... et sera un" pauvre type" quand il aura fini de payer. Notre société fabrique des exclus depuis une 15ene d'années et la loi Scellier , entre autres, n'a eu d'autres effets que de maintenir les prix à un niveau artificiellement élevé.

MDU  a écrit le 29/01/2013 à 21:09 :

Pour bien protéger son épargne par rapport aux risques d'hyperinflation, aux risques monétaires, aux risques d'une mauvaise information sur des produits de placement, il est préférable de se rattacher aux investissements réels, tangibles, comme l'or et l'immobilier ; ce sont des valeurs intrinsèques ; le prix de l'immobilier peut varier, mais il ne vaudra jamais 0.

Anti Papys Boomers  a répondu le 29/01/2013 à 21:29:

Évidemment car il peut valoir beaucoup moins et passé dans les négatifs...
Ouvrez vos oreilles, depuis dix ans vous entendiez le terme plus valus.
Aujourd'hui apprenez ce que signifie moins valus.
Vous dormirez moins tranquille.

Proprio84  a répondu le 29/01/2013 à 22:35:

@Anti Papys Boomers : lisez un peu ce que des gens écrivent : on parle de cycle historiques de long terme. d economie réfléchie, pas celle entendue a votre comptoir pendant l apéro !

@ Proprio84  a répondu le 30/01/2013 à 9:17:

C'est pas plutôt les papy boomies qui fréquentent les bars des PMU ?

Papys Boomers  a répondu le 30/01/2013 à 9:28:

Au vue de toutes les brèves dont vous parsemez le blog, on peut se demander qui est à l'apéro.
Le long terme n'est pas forcément gagnant revoyez les simulations.
Ou bien si vous avez du mal demandez.

effet ciseau  a écrit le 29/01/2013 à 21:05 :

ca va leur faire mal quand ils vont voir que les salaires stagnent et que les charges et impots explosent.. ils vont passer de 35% à 40% de leur revenu en moins de 5ans

Ca dépasse les bornes  a écrit le 29/01/2013 à 20:55 :

tous ces acheteurs qui spéculent sur la futur baisse des prix !

Spéculateur  a répondu le 30/01/2013 à 10:04:

Les pauvres français! Partout il y a des spéculateurs! Si j'étais proprio, je demanderais un loi qui interdirait que les acheteurs attendent la fin de la bulle!

bof  a écrit le 29/01/2013 à 20:49 :

Comme si on avait besoin du cabinet astéres pour faire ces calculs qui sont disponibles sur un nombre incalculable de sites internet. Un coup de pub pour le cabinet en besoin de renommé...
Je n'ai pas besoin de cabinet pour savoir que lorsque je serais à la retraite j'aimerais ne pas avoir à payer de très chers loyers avec mon revenu diminué. Je ne parle même pas de la dépendance.
Les soi-disant placements des locataires sur 30 ans ça me fait rire aussi...j'en connais pas mal qui dépensent plus qu'ils ne placent !

Didier  a répondu le 30/01/2013 à 10:15:

Je m'occupe de ma mère, veuve, qui a besoin de vivre en résidence-services et qui est donc devenue locataire. Le logement qu'elle occupait ne rapporterait rien à être loué (charges, taxe et rénovation à prévoir) et il s'annonce difficile à vendre. Actuellement, il coûte cher pour rien. Mes parents ont fait une meilleure affaire en accumulant un capital mobilisable sur leur assurance-vie. La pierre, ce n'est pas liquide, et quand on a besoin de vendre, on s'en rend cruellement compte.

Le bonheur est dans le pré  a écrit le 29/01/2013 à 19:19 :

La bulle, c'est à peine 20 % de la surface du territoire français , le reste, étant de la pampa où les prix s'effondrent mois après mois dans un silence de mort de la part des médias et où la mise en vente de milliers de Robiens in-louables à partir de cette année, va achever définitivement le marché. ... source : http://www.efficity.com/prix-immobiliers/france_z111161/#6.00/46.907/1.662

Absolument  a répondu le 29/01/2013 à 19:34:

Il y a des biens immobiliers pour tous les budgets. Et de toute façon, la France entière ne tiendra pas dans l'ile de la Cité !

Proprio 84  a répondu le 29/01/2013 à 22:39:

Oui en effet : le prix moyen en France ne veut rien dire. Il y a des zones avec flux migratoire négatif, chomage élevé... et là c est très dur. Dans le Vaucluse cela surnage grace a la méteo, avec des achats de résidence secondaire ou installation de retraités rassurés par le TGV tout proche, mais dans la Creuse ou autres (et très jolis pourtant) départements, c'est parfois tres difficile.

propri  a répondu le 30/01/2013 à 8:24:

Les montagne et la forêt ? Pourquoi pas en Amazonie pendant qu'on y est ?? Un moment faut arrêter de construire dans les coins paumés .Allez vivre dans les villages où y a un seul petit magasin , et sans la voiture, t'es foutu, et les gens meurent d'ennui, pour aller à l'école faut faire 10km.

On a le choix.  a écrit le 29/01/2013 à 19:18 :

On peut acheter, on peut louer : les deux ont une logique et un mode de rendement.

manix  a écrit le 29/01/2013 à 19:04 :

Louer à Paris pendant 21 ans ? payer à fonds perdus pour les autres ? Non, quelqu'un qui fait un emprunt sur 20 ans se retrouve : il devient propriétaire, il a un toit qui lui appartient au bout de 20 ans. Lorsque vous payez un prêt habitat, vous savez où passe l'argent. Il faut un apport personnel conséquent il est vrai et on peut avoir un (petit) chez soi le remboursement du prêt est équivalent au loyer donné à fonds perdus. Il faut viser les petites surfaces. Avant, en 1980 (époque préhistorique) les taux étaient à plus de 12 %, ce qui fait les acquéreurs payaient 2 à 3 fois leur appartement. Maintenant, ils sont à 3 %. Pour quelqu'un qui a un apport personnel important et un bon job (ce qui n'est pas évident) , il y a des affaires

letroll  a répondu le 29/01/2013 à 19:19:

j'ai commencé à travailler au début des années 80, l'inflation était encore largement à 12% voire plus , ceux qui ont acheté dans les années 70 ou début 80 ont remboursé en monnaie de singe

letroll  a écrit le 29/01/2013 à 19:00 :

le problème de ce genre d'article , comme beaucoup d'autres sur d'autres sujets économiques, c'est qu'il ne tient pas compte de tout l'environnement économique et des perspectives ... sombres ... avenir des monnaies ( inflation ? dévaluation ? ) , avenir des banques et des états ??? ... j'ai mis un peu de fric dans l'immobilier locatif en me disant que, en cas de gros crash probable , la pierre resterait alors que le papier disparaitrait , donc la rentabilité à 20 ans ... bof ... quand on ne peut même pas avoir de visibilité à 2 ans :-))

Rien compris  a répondu le 29/01/2013 à 22:28:

Quand ça va faire -4 à -10 % par an pendant plusieurs années avec des impayés locatifs en hausse, on en reparlera de la rentabilité ...

Tant que t"as pas vendu...  a écrit le 29/01/2013 à 18:52 :

....t'as pas perdu....hahahhahah

élu ps  a écrit le 29/01/2013 à 18:45 :

nous avons proposé d'imposer une taxe loyer a ceux qui avaient terrminé de rembourser leur pret.C'est le seul moyen d'aider les plus modestes a acheter un bien.Une autre taxe est a l'étude:tous ceux qui effectuent leurs travaux eux memes échappent a la TVA et effectuent un travail qui peut etre considéré comme non déclaré.Pourquoi ne pas instaurer une taxe de vétusté:ceux qui auraient un bien en excellent état payeraient une taxe dite de confort qui servirait a construire des hlm

Tamtam  a répondu le 29/01/2013 à 19:07:

Une taxe pour l'idiotie humaine, PS, world champion et la France devient le Qatar en terme de richesse

Elu-Chomeur PS  a répondu le 29/01/2013 à 19:17:

Le PS n'est pas suicidaire : ils n'y pensent même pas. La droite serait revenue au pouvoir avant même que de telles mesures soient adoptées !

bof  a répondu le 29/01/2013 à 20:52:

@A élu PS
Démasqué le militant UMP !!
C'est un peu trop gros là :-)

arthur  a répondu le 29/01/2013 à 21:05:

@ elu ps: si vous pensez sérieusement à ce que vous écrivez, vous avez un sérieux problème. Ceux qui propriétaires, ne paient donc pas de loyer, ne sont pas tus logés comme des princes de la république, et bien souvent ont géré de manière très stricte leur budget pour payer leurs mensualités. Quant à faire soi-même des travaux, c'est aussi cela qui contribue à avoir son logement. Ce que vous voulez n'est que la soviétisation. A voir les "succès" de l'ex URSS, de la Corée du nord, et d'autres, c'est l'échec assuré et tout le monde dans une niche à chiens.

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 21:51:

@élu PS: j'espère que t'as pas oublié une TVA majorée en sus des taxes :-)

alco  a répondu le 30/01/2013 à 9:03:

oui, on sait qu'au PS vous etes tres creatifs pour inventer de nouvelles taxes.
le probleme c'est que votre inventivité se limite à ça. vous n'avez decidement rien compris à l'economie!!!

@ élu ps  a répondu le 30/01/2013 à 12:10:

Si je vous comprends bien travailler chez soi, améliorer son intérieur c'est du black, vous ne supporté pas que l'on puisse travailler sans payer une quelconque taxe ou cotisation mais si je passe quinze jours de vacances à l'étranger ou je ne payerai pas de taxe en France c'est bien?
Si je vous comprends bien je ne dois pas aider mes parents ou mes enfants qui ne sont pas trop riches en allant réparer un robinet qui fuit au motif que l'état ne percevra pas d'impôts ou taxes!
Si je vous comprends bien il faut taxer le gala des restos du c?ur car les artistes y travaillent gratuitement!
Si je vous comprends bien il faut taxer les citoyens qui font pousser leurs légumes dans les jardins familiaux des communes sous prétexte qu'ils consomment leurs légumes sans payer de taxes!
Je pourrai continuer, ce n'est pas les exemples qui manque de travail non déclaré pour vous, mais nous n'avons pas la même conception de la vie.

SAUFQUE  a écrit le 29/01/2013 à 18:44 :

C'est bien ici une question d'offre et de demande, or:
- l'emploi est plutôt à Paris
- Paris est une "petite" capitale
- il y a peu de programmes de construction à Paris
- les gens divorcent (eh oui!) et le besoin de logements de taille moyenne ne décline pas
- les placements financiers ont une réputation inquiétante
N'oubliez pas que les agents, comme les notaires, font leur com. sur le volume de transactions.
My guess: les gens se regouperont, par fratries par exemple, pour acheter des appartements en copropriété.

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 19:18:

@saufque: 1) la fratrie est un joli mot, mais qui est dénué de sens dans nos sociétés occidentales et 2) la copropriété va changer quoi ? Diviser le prix des logements par combien ? ou faudra-t-il payer la même chose avec les emmerds de la copropriété en prime :-)

Malin  a répondu le 29/01/2013 à 21:10:

Le fait d'acheter à plusieurs permet de diminuer le prix d'achat car le prix au m2 diminue lorsque la surface du bien augmente. C'est actuellement la meilleure solution même s'il faut réaliser des travaux de séparation en plusieurs lots et payer les frais de création de copropriété. En effet, les biens qui se vendent mal aujourd'hui sont souvent de grosses maisons chères pour lesquelles il est plus facile de faire baisser le prix (au moins 10%).

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 21:31:

@malin: bon, excuse, mais pour 10% de plus, je préfère vivre seul que mal accompagné :-) tu sais ce que c'est que la copropriété ?? Les problèmes constants et la mauvaise foi permanente. J'ai déjà donné et je passe cette fois :-)

SAUFQUE  a répondu le 30/01/2013 à 10:48:

J'ai jamais dit que la copropriété rapprochait les gens... il n'y a k voir une AG de copro !Pourtant c'est comme ça...

Louer = Liberté  a écrit le 29/01/2013 à 18:42 :

de suivre le travail, là où il y en a ...bonne chance aux autres pour arriver à rembourser leur crédit et se nourrir quand on a que le RSA !!!! direction la saisie sans passer par la case départ !

Onze  a écrit le 29/01/2013 à 18:41 :

L'auteur écrit que le locataire devrait épargner ce que lui coûterait l'acahat, et donc que "Le rendement de cette épargne non canalisée par l'achat immobilier compenserait le loyer qu'il paie". Il devrait nous dire comment il placerait une somme de plusieurs centaines de milliers d'euros (prix d'un appartement parisien). Entre la bourse qui en a ruiné plus d'un sur le long terme (elle a baissé de près de 50% depuis 2001) et le fisc qui impose ledit "rendement " lorsqu'il y en a, il vaut mieux ignorer de pareils conseils.

Jb  a répondu le 29/01/2013 à 20:59:

Très juste! Surtout que dans le cas d'une faillite de la banque, je préfère lui devoir un crédit plutôt que voir disparaitre mon épargne! Eh oui, cette hypothèse n'est pas à exclure. Il y a ceux qui mise sur une chute du prix de l'immobilier; moi je mise sur deux à trois annuités de remboursement de crédit pour mon bien immobilier...

arthur  a répondu le 29/01/2013 à 21:06:

+ 1

@JB  a répondu le 30/01/2013 à 8:19:

Faut arrêter de boire votre pseudo. En cas de faillite de votre banque, on ne vous fera pas cadeau de votre crédit, vous changerez simplement de créancier!

Jb  a répondu le 30/01/2013 à 10:31:

C'est vrai je bois... Cela dit, je préfère attendre que le créancier se fasse connaitre pour me réclamer son dû qu'attendre un éventuel créancier (j'insiste sur le "éventuel") pour récupérer mon épargne! Dans ce dernier cas, ma consommation d'alcool ne ferait qu'augmenter...

Achat immo = hasbeen  a écrit le 29/01/2013 à 18:39 :

quel interet pour un jeune actif de cramer son épargne pour acheter de la pierre dans un pays surrendetté, en faillitte (dixit le ministre) et rempli de chomeurs ? Franchement, je préfère partir avec me sous et monter ma boite ailleurs où je ne me ferai pas saigner par les boomers....salut les rentiers , on vous laisse la France et ses miséreux que vous devrez entretenir....préparez vous à la raclée fiscale avec votre patrimoine non délocalisable, vous allez morfler !

letroll  a répondu le 29/01/2013 à 19:05:

ah oui ??? vous partez où ? qu'on rigole un peu !! Si c'est pour aller dans un pays en plus mauvaise situation , style UK ou USA, c'est peut-être pas la peine :-))

PdC  a répondu le 29/01/2013 à 21:04:

En Espagne construire des châteaux

latrolle  a répondu le 30/01/2013 à 1:39:

Partir où ? Ah oui, j'oublais la France est le centre du monde.

bullishtar  a répondu le 30/01/2013 à 4:16:

@Achat immo=hasbeen, il est ou votre paradis?, beaucoup en parle dans les forum, mais personne ne semble précis quant à sa localisation. Un pays jeune visiblement. Russie peut être? Si j'ai bien compris, à part euthanasier les vieux, point d'avenir pour notre occident. Dites le comme Taro Aso, qu'on soit au moins fixé une bonne fois pour toute...Une économie remplie de vieux ne consomme plus, à part des soins pendant vingt à quarante ans. Les voitures de sport ne sont pas assez grosses pour les médecins spécialistes, qui ne savent pas quoi faire de leur fric, dans ma ville. Et dans un monde d'Alzheimer des vieilles au gros seins et des vieux qui battent pavillon viagra ne sauront même plus comment se servir de leurs attributs. La bouillie de REM au café au lait a de l'avenir dans ce pays...Elle est pas belle notre gérontocratie.

vercaud  a écrit le 29/01/2013 à 18:36 :

Des articles comme celui là, il y en a eu des tonnes dans les dernières décennies, les baisses de prix du m/2 ont toujours été suivies de l'avis des experts sur l'intérêt de louer plutôt que d'acheter et les hausses de l'avis des mêmes experts sur l'intérêt d'acheter plutôt que de louer.
Toujours après coup bien évidemment puisque ce qui rassemble les experts c'est leur incapacité à prévoir ce qui n'est pas prévisible.
Louer si vous ne pouvez acheter ou achetez si vous le pouvez, en terme de logement principal, les variations du prix au m/2 n'ont aucune importance sur cette décision.
Le reste cela regarde les investisseurs et aucun investissement n'est garanti, l?immobilier pas plus que les autres.

Très juste  a répondu le 29/01/2013 à 19:36:

+1

Locataire ...de sa banque  a écrit le 29/01/2013 à 18:35 :

Quand je pense tout ces locataires de leurs banques qui se disent "winner proprios" et qui ne comptent meme pas le cout du crédit, la fiscalité et l 'entretien ...sans compter la fonte du capital ...ben ca promet un rude hiver pour les cigales winneuses....

Cigales winneuses  a répondu le 29/01/2013 à 19:37:

Quelle logorrhée...

Période bénie pour qui ?  a écrit le 29/01/2013 à 18:33 :

Sauf erreur de ma part, la période qui vient de s'écouler relevait plutôt de la période bénie des VENDEURS : trouver aisément un pigeon qui achète 3 fois ce qu'on l'a payé un tas de pierre en s'endettant à 33 % de ses revenus pour 25 ans, c'est miraculeux !
Évidemment, avec le durcissement des conditions de crédit, la fin du soutien de l'état et la crise qui désolvabilise les acheteurs, cette époque est révolue.

johnmckagan  a écrit le 29/01/2013 à 18:27 :

Tous les calculs du monde ne m?ôteront pas de l'esprit qu'à chaque fois que je paie mon loyer, mon patrimoine augmente de zéro.

tron  a répondu le 29/01/2013 à 18:48:

Pas tant que ça : la somme placée correspondante à l'appartement rapporte quand même et les frais ne sont pas les mêmes : réparation, TF, etc
En outre sur un marché baissier c'est encore plus intéressant de louer.

Endettez -vous  a écrit le 29/01/2013 à 18:25 :

Les 68tards vous ont collé 1800 milliards d'euros de dettes publiques sur le dos mais comme vous aimez ça la vaseline, reprenez donc encore un petit coup de dettes privées, comme ça vous finirez définitivement soumis ...

le casse du siècle  a répondu le 29/01/2013 à 18:43:

c'est clair qu'à y réfléchir, cette génération aura réalisé le casse du siècle sur le dos des suivantes ...

Democratix  a répondu le 29/01/2013 à 18:43:

Les royalistes en leur temps n'avaient pas fait mieux. Alors 68tards ou pas...
Ce sont plutôt les électeurs de l'UMP et du PS qui ont envie d'être gâtés comme des enfants. On leur promet mois d'impôts d'un coté grâce à l'endettement, de l'autre l'inverse.
Bientôt, il faudra rembourser l'inscription au club de sport pour les retraités car c'est bon pour leur santé.

JB38  a écrit le 29/01/2013 à 18:25 :

Ouais, raisonnement à la c...Raisonnement de banquier d'ailleurs. Etre propriétaire de son logement restera toujours une sécurité, on a au moins un toit sur la tête, et ça reste un capital négociable.

Bastien  a écrit le 29/01/2013 à 18:17 :

Et encore, même l'exemple parisien laisse à désirer. Pour acheter de l'immobilier à Paris, il faut être sûr d'y rester plus de 25 ans et seulement en tant que propriétaire car, mis à part par héritage, celui qui achète à Paris pour mette à bail est fou ou ne sait tout simplement pas faire une addition.

Pigeonneaux  a écrit le 29/01/2013 à 18:17 :

Faites plaisir aux papy Ponzy : payez leur a prix d'or leurs bicoques pourries ! Vous ferez 4 heureux : le papy qui pourra prendre sa retraite defiscalisée au Maroc, le notaire, l'agent immo et l'état ! Soyez pas égoïstes quoi !

Le nullot de l'économie  a répondu le 29/01/2013 à 19:38:

Y a pas de Ponzi en immobilier. Cela s'apprend dès le Lycée...

Le nullard en français  a répondu le 29/01/2013 à 22:19:

Y en a des cé l'aurtograf des accents et les règles de Majuscules qu'y z'ont oublié depuis le lycée ...

Youpi  a écrit le 29/01/2013 à 17:51 :

En même temps qui peut encore acheter ? Nous les jeunes, on a compris depuis longtemps que c'était mort ! Du coup on claque notre tune dans l'alcool et dans la drogue... C'est nettement plus rentable que d'engraisser les boomers, et surtout beaucoup plus drôle ! Papy peut toujours se brosser pour avoir l'argent de sa plus-value ! Et tant pis pour la villa sur la côte d'azur...

Heureux  a répondu le 29/01/2013 à 18:02:

Vous faite envie : on va suivre vos conseils, c'est sûr.

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 18:12:

@Youpi: ajoute un zest de citron pour ne pas engraisser trop vite ta propre personne :-) Bon, t'habites quand même chez tes parents...au cas où la maison deviendrait disponible et surtout pour éviter de payer un loyer :-)

Banzai  a écrit le 29/01/2013 à 17:50 :

Restez bien accrochés à vos reves de plus-value les winners de la bulle, je retire le marché ! boing

Désolé  a répondu le 29/01/2013 à 18:11:

Mais, clairement, vous n'êtes pas du genre à pouvoir...

Bonne affaire  a écrit le 29/01/2013 à 17:44 :

Mais vouiiii, surtout n'achetez pas : louez-moi !

Blabla bla  a écrit le 29/01/2013 à 17:42 :

L'immobilier ça ne peut que monter". "Le crédit est pas cher", " investir dans la pierre c'est l'avenir"... Bla bla bla de bonimenteurs qui ont bien profité ... Eux de la hausse, moins les pigeons qui sont arrivés en fin de cycle haussier, que ce soit en accession ou en investissement locatif. Un pigeon ça laisse toujours des plumes aux banquiers, à l'état, aux notaires et aux intermédiaires !

AD  a écrit le 29/01/2013 à 17:37 :

Il faut relativiser. 95 % du territoire français n'a pas connu de bulle immobilière et les prix sont dérisoires.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 18:03:

Faux. Exemple vu cet après midi en province : appart à 1000 euros de loyer vs achat à...380.000 euros. Quand le point mort de votre investissement profite à vos arrières petits enfants, y a comme un problème...

Curieuse histoire  a répondu le 29/01/2013 à 19:58:

@Héhé Peut-être avez vous surtout bien bu, cet après-midi en province, plutôt que bien vu ou lu...

@curieusehistoire  a répondu le 30/01/2013 à 11:09:

Ben non pas bu. Pour la petite histoire, cet appart était à 360.000euros avant qu'un notaire le reprenne au bout de 8 mois...20.000 euros plus cher ! Mois ça se vend, plus c'est cher...Alors oui, pour voir ça, je préfèrerais boire ! L'appart est toujours en vente, si vous voulez je vous transmets le lien ici même...

ventrachoux  a écrit le 29/01/2013 à 17:35 :

Un pieds-a-terre qui est payé est un pilier de l´aisance financiere une fois la retraite arrivée.
Une fois la vie active terminée on a aucune chance d´amméliorer ses revenus ! Vivre sans avoir à payer de loyer, c´est une avantage inestimable !

Marouin  a répondu le 29/01/2013 à 17:53:

+1 et oui d'accord avec vous, des gens achetent pour se loger, mais certains ne comprennent pas ce fait basique et qui fait toute la difference quand vient l'age de la retraite. Toujours arrive a la retraite SANS dette.

Alcide  a répondu le 29/01/2013 à 17:56:

+1

Oups  a répondu le 29/01/2013 à 18:14:

-1. Raisonnement valable pour le boomer dans les années 70 et 80, ou pour le célibataire qui ne se mariera jamais et n'aura jamais d'enfants. Je vais pas m'entasser dans 10M2 avec mes enfants par peur de la retraite ! Et puis...Des gens qui ont le droit à plus de 25 ans de retraite, c'est rare quand même. A choisir entre confort pour quelques incertaines années plus tard ou pour maintenant sur plus longtemps et au profit de mes enfants également, le choix est vite fait.

JB38  a répondu le 29/01/2013 à 18:20:

Nul ne peut contester qu'arriver à la retraite avec un toit sur la tête et sans dettes est quand même une sécurité. Et on peut aussi passer sa retraite ailleurs que dans une grande ville, il y a en province d'excellentes opportunités, la tranquillité en plus.

jb  a répondu le 29/01/2013 à 18:21:

Surtout si nous vivons longtemps et que nous voyons fondre notre épargne prévue pour les loyers... Presque, nous espérerions qu'une crise cardiaque arrive pour nous éviter cette dernière difficulté!

Paco de C  a répondu le 29/01/2013 à 21:30:

Moi je mets de la thune de côté. On verra bien après ce que j'en fait. Achat surévalué en ville car boulot, écoles, transport etc, ou retraite au choix dans une ville moins chère car moins intéressante pour les actifs et les étudiants. Et puis les charges, on ne parle jamais des charges !

Locataire à pied  a écrit le 29/01/2013 à 17:27 :

Moi je choisis la location en centre ville, ainsi je pourrai aller à pied au boulot et vendre ma voiture véritable gouffre à fric.

dommage  a répondu le 29/01/2013 à 17:39:

que les emplois soient en peripherie

CHIRS  a répondu le 30/01/2013 à 9:09:

Les transports en commun sont justement entre le centre et la périphérie. Alors que de balieue à banlieue c'est galère. L'habitat est moins cher en périphérie, mais si l'on rajoute tous les coûts de déplacement et le temps passé, il est sûrement plus malin d'habiter en ville.

MARRE DES PAUVRES  a écrit le 29/01/2013 à 17:23 :

Mais pourquoi vous n'achetez pas votre logement cash?

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 17:35:

A votre avis ?

c'estbienbeautoutca  a écrit le 29/01/2013 à 17:20 :

Ok, c'est mieux de louer à Paris, encore faut-il mettre pas mal d'agent de coté tous les mois pour pouvoir s'acheter un bien après avoir quitté Paris!

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 17:27:

L'avantage de la Province, c'est qu'on vous demande (déjà) d'en mettre moins de côté que si vous aviez voulu rester sur Paris...

Parieur  a écrit le 29/01/2013 à 17:18 :

Je ne sais pas si les prix vont augmenter ou baisser, mais ce qui est certain, c'est que les perspectives de hausse sont minces (1-2% ?) alors que les perspectives de baisse sont vertigineuses (10-20 % pour ne corriger que la flambée artificielle des dernières années), donc le comportement rationnel du parieur me conduit à différer l'achat.

Alcide  a répondu le 29/01/2013 à 17:49:

Depuis combien de temps différez-vous cet achat ? Acheter sa résidence principale n'est pas un pari, ni un objet de spéculation. Cela permet juste d'être propriétaire de son toit à la retraite, au moment où les revenus baissent fortement et où il n'est pas toujours possible de louer ce que l'on souhaiterai par manque de revenus.

Parieur  a répondu le 29/01/2013 à 18:07:

Ah, on l'attendait la réplique idiote : "jusqu'ici ça a augmenter, donc ca va augmenter toujours".
Etre propriétaire de son toit, c'est bien mais pourquoi le payer 30 % de plus que ce qu'il vaudra dans 2 ans ?

IMMO=PONZI  a écrit le 29/01/2013 à 17:17 :

L'immo Français est donc bien un gigantesque Ponzi dont les boomers ont grandement profité en délestant leurs biens bullesques aux primo et secundo qui sont rentrés dans la pyramide ces dernières années....Pyramide qui n'a fonctionné que par la baisse des taux, des durées de crédit de plus en plus longues et des prets sans apport, et des cadeaux fiscaux qui ont plombé nons ...Pyramide qui a été d'autant plus juteuse que l'immo a profité de nombreux cadeaux fiscaux au détriment des entreprises et des salaires.tous ces leviers ont disparu pour toujours..le déficit de logement en France est un mythe (cf insee), les étrangers qui tirent les prix un mythe (cf ce qui se passe avec les anglais maintenant), et l explosion de la population Française un autre mythe (juste une distorsion de pyramide des ages dues au babyboom, trop compliqué à expliquer à un AI désolé..et les immigrés ne pourront jamais acheter sur ces prix)....bref, game over...la fiscalité et la concurrence du marché du travail Espagnol et Italien finiront d'achever les reves de plus-value de ceux qui en voulaient toujours et encore plus...hHHAHAHAHAHAHHA tous ceux qui ont voulu faire partie à tout prix de la caste de winner, quite à mettre sans apport sur la table ses 30 prochaines années de revenues sont foutus ....les espagnols bossent pour 500 euros par mois...good luck les cigales hahahaha

TNazes  a répondu le 29/01/2013 à 17:26:

Parler sans réfléchir semble une spécialité pour certains. En espagne il y a 1 M d appart en stock et 26 % de chomage. En effet les chomeurs étaient occupés avant a construire pour rien, donc après cette croissance artificielle c est le crach. Rien de comparable en France.

@tnazes  a répondu le 29/01/2013 à 17:37:

C'est vrai, rien de comparable en France où l'on voit le chômage baisser, et les salaires gonfler, hein...Ah bon, comment ça non ?

NM1624  a répondu le 29/01/2013 à 17:53:

" Rien de comparable en France" : certains semblent y avoir réfléchi et pensent l'inverse :
http://www.anticipolis.eu/fr_10_presentation.php

INVESTICITÉ  a écrit le 29/01/2013 à 17:08 :

Cette problématique de l'achat ou de la location de sa résidence principale se pose de manière récurrente. Nous l'avions déjà abordée en octobre 2011 ( voir l'article http://investicite.com/2011/10/06/vivre-a-paris-investir-dans-limmobilier-locatif-ancien-en-province/). Encore une fois, en anticipant une baisse des prix inéluctable à court et moyen terme, il vaut mieux rester locatire et investir dans l'immobilier locatif sur le long terme (15 à 20 ans)

tim osman  a écrit le 29/01/2013 à 17:07 :

il devrait pousser son raisonnement un peu + loin: mieux vaut louer sans jamais payer son loyer...

Mdr  a répondu le 29/01/2013 à 17:24:

Très bon je suis mort de rire !!!

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 17:28:

Contrarié par la lecture de l'article ? Bousculé dans vos préjugés ?

jb  a répondu le 29/01/2013 à 18:00:

Mieux encore! Etre Cigale, se faire payer le loyer par l'état qui, à son tour, fera payer les propriétaires (dont les tous petits propriétaires "fourmis") via les taxes foncières et l'imposition du capital! Et tout cela est légal!

budgetsanssepriver.com  a écrit le 29/01/2013 à 16:59 :

Alors il faut "acheter plutôt que louer s'avère plus intéressant à Strasbourg et à Clermont-Ferrand au bout de seulement 4 ans." Mais à Paris cela reste encore trop cher.

Coluche : J?ai pris un crédit personnalisé à long terme.

Parce que chez Merlin, c?est le crédit qu?est cher, c?est pas la maison, hein ! 
Parce que quand on voit la maison, on se dit : ? « C?est pas vrai ? Ça a pas couté ce prix là ! » ? 

« Non, non. C?est le crédit qu?est cher. » ? « Ah bon, tu m?as fait peur ! »

Propriétaires, les charges fixes sont toujours là et mêmes démultipliées par rapport à la charge locative. 
Même si la valeur d?un bien immobilier augmente généralement avec le temps, les financiers considèrent la propriété d?une résidence principale comme un passif car elle coûte...

Le loyer ? c?est l?arbre qui cache la forêt?

http://budgetsanssepriver.com/blog/charges-locataires-independance-financiere/

xav  a écrit le 29/01/2013 à 16:59 :

Si Plazza le dit !

Laurent  a écrit le 29/01/2013 à 16:54 :

La location est à perte...Comment peut-on dire que c'est rentable ??? Arrivé à la retraite, celui qui aura loué n'aura rien. Celui qui aura acheté même cher aura toujours de quoi se loger, louer ou revendre.

lol  a répondu le 29/01/2013 à 17:18:

si il y arrive.et si il a encore un job...! 50% des plus de 55 ans sont sans emploi !!! ...refaites le calcul en rajoutant le cout de l emprunt svp hahahhaa

Alcide  a répondu le 29/01/2013 à 17:55:

@lol : Le coût n'est rien tant que vous pouvez le payer !! Même en le surpayant, tant que vos revenus vous le permette, vous êtes au bout du compte propriétaire de votre bien. Et si jamais vous êtes sans emploi avant la retraite, vous avez un capital immobilier monnayable. Un locataire dans la même situation pourra-t-il en dire autant ? Restreindre la question immobilière à sa rentabilité (même à long terme) est une idiotie de "spéculateur" qui ne voient que le court terme en le transposant sur le long terme. Le marché pouvant aussi se retourner rapidement à la hausse pendant ce "long terme".

Paco de C  a répondu le 29/01/2013 à 21:36:

En Espagne ils avaient le même discours. Faut acheter, faut acheter sinon c'est de l'argent en l'air. Ils sont nombreux maintenant a essayer de dormir dans le sas des banques.

rourou  a écrit le 29/01/2013 à 16:51 :

Ils sont fort chez meilleurtaux, ils arrivent à savoir à l'avance combien l'épargne peut rapporter sur les 20 prochaines années, comme ils ont lu dans leur boule de cristal comment vont évoluer les prix de l'immobilier sur la même période. Pourquoi pas nous dire aussi quand la crise sera finie, quand le chomage va baisser, quand la bourse va monter? Pourtant ces facteurs sont déterminants dans l'évolution des prix de l'immobilier. Ils oublient aussi quelque chose difficile à chiffrer: quand on est propriétaire, on n'a plus à courber l'échine devant les bailleurs. Ca vaut pourtant très cher de ne plus avoir à faire des pieds et des mains pour fournir 36 justificatifs, de ne plus avoir à faire la queue en priant pour être l'heureux élu sélectionné par sa seigneurie le bailleur...

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 17:30:

Et quand on vous disait que ça n'arrêterait jamais de monter, vous aviez la même réflexion sur la pertinence des vues prospectives de votre interlocuteur ?

@Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 18:00:

J'ai souvenir en 2007 de prédictions de fortes baisses à venir de la part de tous les intervenants. 6 ans plus tard les prix ont explosé. Impossible de prévoir le marché sur le long terme, impossible de prévoir le rendement de l'épargne non plus. Une seule chose sure : il vaut mieux être propriétaire de sa résidence principale au moment de la retraite ! Et arrêter de raisonner en rendement. L'immobilier c'est avant tout son cadre de vie, celui de sa famille, et même surpayé ce n'est que ça.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 18:22:

Oui, cadre de vie, famille, d'où la difficulté d'acheter quand on voit le différentiel de confort pour le même coût avec la location ! Si je suis encore locataire, c'est parce que les conditions de vie que je pourrais à ma famille en achetant sont juste déplorables ! Quand aux prédictions de 2007...Comment pouvait on deviner que la Droite, soi disant plus "économiste" que la Gauche allait mener une politique de la demande qui allait soutenir / gonfler les prix, cela au prix de la croissance et de l'emploi des années suivantes ? Tiens, d'ailleurs, que se passe-t-il dés que le robinet d'Etat se coupe ?

Les  a répondu le 19/02/2013 à 17:41:

gens viennent implorer la remise du marché sous perfusion, en vain.

set  a écrit le 29/01/2013 à 16:48 :

Il y a aussi des tas de propio qui refusent des offres d'emploi situés trop loin de chez eux . Ils aimeraient déménager mais ne peuvent pas car ils n'arrivent pas à vendre leur maison .

VOUS CROYEZ QUE STEPHANE PLAZZA FERAIT SON ÉMISSION SI L'IMMOBILIER SE VENDAIT VRAIMENT COMME DES PETITS PAINS ?

Plazza a même dit un jour que de repasser en lcoation permettrait à un couple en difficulté financière de se refaire une santé FINANCIÈRE

Marignan  a écrit le 29/01/2013 à 16:47 :

à lire certains commentaires, on comprend que les haussiers sont persuadés qu'un studio de 20 m2 à Paris coutera 1 million d'euros dans 15 ans, par contre ils doutent fort que le salaire moyen soit de 15000 euros par mois dans 15 ans .... alors, qui achètera leur studio ?

opinion  a répondu le 29/01/2013 à 17:10:

Pas des Français tout simplement, comme les hotels Parisien à votre avis qui achète les villas de rêve à Bali par exemple ... des étrangers pas les balinais ! Et oui la roue tourne

JcDuchemol  a répondu le 29/01/2013 à 17:47:

Bein oui, les villas de rêves, je veux bien. Un 20m² à Paris ça te fais autant rêver qu'une villa à Bali? Non, les hotels particuliers sont beaux (et cher) car ils sont destinés et attirent les gens avec des gros revenus. Les studios de 20m² sont cher parce que certains pensent que demain un émir du Koweit va être intéressé pour lui racheter...

HmHm  a répondu le 29/01/2013 à 17:52:

Et que ferait un Qatari d'un studio de 20m2 à Paris ?
Lui, c'est le bien de 200 m2 qu'il vise. Autant mettre 2M dans un 100 m2 ne lui pose pas de problème, autant acheter un studio 250 000 n'a aucun interet. Donc, qui achete un studio. L'etudiant n'a pas de sous, le jeune travailleur non plus, le trentenaire peut avec emprunt mais il envisage un gosse et n'a que faire de 20 m2. Reste l'investisseur, mais le rendement est pourri car l'étudiant et le jeune actif n'ont pas un salaire mirobolant. La boucle est bouclée.

set  a écrit le 29/01/2013 à 16:45 :

rappel: un bien immobilier définitivement acquis peut être saisi par la justice pour que le propio s'acquitte de n'importe quelle dette .


Ger555  a écrit le 29/01/2013 à 16:41 :

Une autre façon de le dire: il vaut mieux louer à Paris et acheter à Berlin (ou à Bruxelles) pour louer.

DRRW  a écrit le 29/01/2013 à 16:34 :

La rentabilite a 15 ans. Qui peut la prevoir? Quand a la question location/achat elle est a l'immobilier ce que Poire ou fromage ? est a la gastronomie.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 16:41:

C'est marrant, parce que votre réponse pourrait être donnée à tous ceux qui nous disent qu'il faut acheter vite vite, parce que l'immo ça baisse jamais et que même ça ne peut que monter toujours plus haut...

Patience  a écrit le 29/01/2013 à 16:28 :

N'achetez pas, surtout pas! A moins que les prix baissent de 30 à 40 % Attendez et louez, our restez en location c'est simple!

Doux rêveur  a répondu le 29/01/2013 à 16:41:

Ô temps ! suspends ton vol.

Douxpoète  a répondu le 29/01/2013 à 17:04:

...faut laisser de temps...au temps.......

et longueur de temps.  a répondu le 29/01/2013 à 17:14:

Il a raison : meilleurs taux prédit une baisse de 3% annuel, soit le montant d'un an de loyer. Patience !
Quant à une baisse de 30 à 40 %, c'est très ambitieux, mais la baisse de 10 % de 2008 et les hausses à 2 chiffres en 2010-2011 nous ont montré que les prix sont volatiles.
Tout est possible... sauf une nouvelle hausse des prix (faute d'acheteurs).

Laurent B  a écrit le 29/01/2013 à 16:28 :

Je confirme que le raisonnement est biaisé.
En comparant un loyer et un remboursement de crédit immobiliers de montants identiques, la différence est que le montant de la location est perdu à 100% quand l'achat d'un bien immobilier permet toujours sa revente. Et, même sans compter de plus-value, la perte est bien moins douloureuse.
Entre location et achat, c'est, selon moi, plus un choix de vie dicté entre autres par l'endroit où l'on vit.

Votre raisonnement est faux...  a répondu le 29/01/2013 à 16:41:

L'article part bien du postulat que pour un bien donné, le loyer est bien moindre que les remboursements de prêt qu'il aurait fallu prévoir pour son achat. Dans ce cas, on considère que la différence est de l'épargne nette pour le locataire.

set99  a répondu le 29/01/2013 à 16:44:

Si c'est un choix de vie , pourquoi tu parles de calcul ?
Et ton raisonnement est biaisé : il présuppose que tout acheteur acquiert son logement dès le moment où il a signé . Faux : c'est uniquement vamabme si on n'a fait AUCUN prêt .
Il y a des tas de proprios qui ont peur que la banque leur reprenne leur maison , précisément car ils n'arrivent plus à payer leurs traites .

@LaurentB  a répondu le 29/01/2013 à 17:08:

Achat ou location, je ne prends pas un logement pour payer un montant donné mais parce qu'il m'offre des prestations, ou plutôt LES prestations que je cherche...Drôle de raisonnement que le votre !

phil  a répondu le 29/01/2013 à 17:10:

et les intérêts payés à la banque, ça ce n'est pas de l'argent perdu bien sûr, comme la taxe foncière, l'entretien et les réparations, la perte des intérêt du capital que l'on aurait placé en assurance -vie....quel raisonnement simpliste. En en comptant la moins value si on revend à la baisse, ça donne quoi ??

Paco de C.  a répondu le 29/01/2013 à 21:39:

+ 1 Phil. J'attends avec impatience les réponses des prêcheurs.

@phil  a répondu le 30/01/2013 à 12:08:

Et surtout la perte de la valeur du bien. Le bien vielli, l'ancien est toujours moins cher que le vieux. Je vois les maisons des année 70 mal construite et au design obsolète. Difficilement vendable.

garden  a écrit le 29/01/2013 à 16:22 :

Les 3 hypothèses sont quand même globalement optimistes sur l'évolution des prix. Il n'y a pas de scénario prévoyant 10ans de stagnation ou de chute plus marqué de 20-25% sur 3-5ans suivi d'une reprise normale.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 16:36:

Relilsez l'article, vous ne l'avez manifestement pas compris. Ou peut être pensez vous que certains lecteurs préfèrent lire les commentaires que l'article lui même ?

Juges et parties  a répondu le 29/01/2013 à 16:44:

Comme d?habitude, tous les experts qui s'expriment sur le sujet ont tout intérêt à ne pas voir les prix s'écrouler. Du coup, on a droit à des scénario ou les prix montent encore un "tout ptit peu".
A quand du vrai journalisme impartial avec des vrais experts qui ne soient pas juges et parties ?

garden  a répondu le 29/01/2013 à 17:02:

@héhé : Je ne comprends pas votre remarque. Le calcul économique est fortement dépendant des hypothèses de départ (ce qui bien indiqué dans l'article et dans l'introduction du rapport de meilleurtaux.com). Je trouve que l'hypothèse la plus pessimiste des 3 (celle de standard & poor's prévoyant -5% en 2013, -5% en 2014, +0% en 2015 et +2% en 2016 et au-delà) n'est pas particulièrement pessimiste lorsque certains considèrent que le marché de l'immobilier est surévalué de 30%.

garden  a répondu le 29/01/2013 à 17:16:

@juges et parties : on peut quand même saluer meilleurtaux.com qui publie une étude indiquant qu'il n'est pas conseillé pour un primo-accédant d'acheter aujourd'hui (pas partout, mais au moins à Paris et dans certaines grandes villes). Je ne connais pas les sources de revenus de meilleurtaux.com, mais j'imagine qu'ils ont quand même intérêts à avoir un marché haut et avec du volume.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 17:33:

@garden : ok, je vous avais mal compris, toutes mes confuses. Par contre, je pense que l'intérêt de Meilleurtaux c'est d'avoir du volume, pas forcément un marché haut. Comme les AI d'ailleurs, même si tous ne l'ont pas compris...

avc  a écrit le 29/01/2013 à 16:16 :

enfin acheter aussi pour ne pas être incertain du renouvellement du bail et pour pouvoir planter des clous sans avoir à faire une demande en triple exemplaire à un un proprio qui pensera toujours que la magnifique cuisine récupérée chez sa maman et reposée par ses soins toute bancale à une vraie valeur sentimentale :)

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 16:40:

C'est vrai que c'est primordial de pouvoir planter les clous que je veux où je veux dans mon WC acheté sur 50 ans ! La question n'est pas là !

arthur  a écrit le 29/01/2013 à 16:13 :

La question de l'achat se pose quand on est stable géographiquement, et aussi en préparation de la retraite, durant laquelle, compte tenu de la stagnation si ce n'est la diminution des pensions, il semble préférable de ne plus avoir de loyer à payer. Même s'il faut penser à la taxe foncière. Donc l'optique, à défaut de faire une plus-value, est de ne pas perdre d'argent. Paris n'est pas représentatif de la France, et le cas de figure évoqué est théorique, tant il est difficile de trouver à louer à prix raisonnable. Donc le choix entre acheter ou louer est bien plus difficile à évaluer. Et bien malin qui peut dire ce que sera la situation de l'immobilier dans 2 ou 5 ou 10 ans.

Héhé  a répondu le 29/01/2013 à 16:43:

Bien malin, oui...Diriez vous la même chose si l'article disait que les prix de l'immo vont grimper jusqu'au ciel ? Parce que c'est ce à quoi on avait droit jusqu'ici...Et cela participe du même ressort...

Jean Levelebas  a écrit le 29/01/2013 à 16:09 :

Quelle magnifique synthèse ! Merci monsieur Thépot

Mich  a répondu le 29/01/2013 à 16:23:

bravo effectivement

santoline  a écrit le 29/01/2013 à 16:09 :

2000 2010 117% pas mal....mais remontez a 1996,prenez par exemple la rue de chazelle dans le 17eme dans la plaine monceaux prix moyen 3000 euros du metre et a se prix il fallait se remuer serieusement pour vendre....facile a verifier sur la base des notaires...a vos calculettes

moi  a écrit le 29/01/2013 à 16:02 :

pour avoir acheter 3 maison un apprt je suis pas d'accord avec vous acheter oui c le moment vendre moins sur car j'ai une maison extimation en 2008 350000e a ce jour 1800000e de plus quand ont achéte surtout LA il faut bien savoir que l'ont aurais un louer a payer 2e chose a sa retraite qui sera comment dans 15 ou 20ans on c pas dans ce cas avoir sa maison et plus de remboursement de crédit ou de louer ce sera plus facile alors ce sujet n'est pas a la auteur

meuh  a répondu le 29/01/2013 à 16:24:

en tous cas si la comptabilité est votre fort, pas l'orthographe

Maître Cappello  a répondu le 29/01/2013 à 16:37:

Et vous, êtes vous vraiment à la hauteur ? Votre commentaire est incompréhensible et bourré de fautes...

bob  a répondu le 29/01/2013 à 16:39:

Tu parles à la place ton papa?

Oups  a répondu le 29/01/2013 à 16:46:

Ça c'est du beau charabia !

Roberto  a écrit le 29/01/2013 à 16:00 :

Les temps changent. Il n'y a pas si longtemps, le locataire était vu comme un "looser", un mauvais français dans la France de propriétaires du président Sarkozy.
Aujourd?hui on se rend compte que le locataire est surtout plus futé et meilleur gestionnaire que celui qui fanfaronnait il n'y encore pas si longtemps sur son achat en haut de bulle.

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 16:17:

@Roberto: 1) Le locataire d'aujourd'hui nest pas plus fûté que le locataire d'hier, car on vit selon ses moyens. 2) Il est évident (pour moi du moins) que la démographie nous dit qu'à moins que les jeunes n'achètent 2 apparts chacun, on va avoir pléthore de logements sur le marché. 3) Les jeunes ne travaillant pas, ils ne vont pas avoir les moyens de payer. Conclusion: la baisse est inéluctable :-)

cannois06  a écrit le 29/01/2013 à 15:57 :

pour vivre heureux au soleil, un pays...la république dominicaine !
140m² jardin avec jacuzi, piscine , sdb, cuisine équipé,résidence avec gardien .90,000eu qui dit mieux

bof  a répondu le 29/01/2013 à 16:15:

jusqu'à la prochaine insurrection

cannois06  a répondu le 29/01/2013 à 17:09:

pas sur quelle se face en RPD en premier le grand cousin Américain y veille ....LA France et pas à l,Abri ...

MARRE DES PAUVRES  a répondu le 29/01/2013 à 17:19:

@Cannois... essayer l'Afghanistan c'est encore moins cher.

cannois06  a répondu le 29/01/2013 à 17:47:

pas bo la jalousie vilain defaut qui même nulle par...

escalles  a écrit le 29/01/2013 à 15:54 :

on achète pas pour faire une plus value au bout de 4 ans mais pour avoir un toit et peut être faire un petit plus value si on vends lorsque l'on part en retraite pour rejoindre la campagne. Et surtout quand on sera à la retraite pas de loyer à payer vue le niveau des retraites

Chich  a répondu le 29/01/2013 à 16:05:

+1 C'est l'unique raison de mon achat, arriver à la retraite l'esprit tranquille. Et ça devrait être la seule raison pour tout le monde, ça éviterai les milliers de biens vides, les loyers astronomiques et les familles dans la rue

pv  a répondu le 29/01/2013 à 16:12:

tout a fait d'accord

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 16:23:

@escalles: ton raisonnement est juste pour les générations passées, mais on est maintenant dans une situation totalement différente où les jeunes hériteront de leurs parents, mais cela n'évitera pas 1) la supériorité de l'offre par rapport à la demande et 2) le fait que les chômeurs ne pourront jamais acheter, et ces chômeurs représentent une grande partie de la population alors qu'avant ils représentatient une minorité. Quant aux loyers, on les paiera sous forme d'augmentation des taxes et impôts en tout genre.

aPatrickb  a répondu le 29/01/2013 à 17:14:

Je ne pense pas que la transmission de son bien à ces enfants sera aussi évidente que par le passé, le niveau des retraites et le prix des maisons de retraites entraînera de fait une utilisation des biens des parents pour se payer la maison médicalisée....

Patrickb  a répondu le 29/01/2013 à 18:03:

@celui qui me répond: peut-être ou peut-être pas. Je pense que ceux qui ont de l'argent auront, comme dans le temps, une gouvernante à la maison (qui reviendra somme toute moins cher que la maison de retraite, surtout si elle doit faire plein de choses). Les autres, comme d'habitude, se débattront pour garder la tête au dessous de l'eau. L'avenir va nous le dire rapidement maintenant, car selon moi le système vit ses dernières heures (qui sont peut-être des mois, mais pas des décennies).

Bonus Malus écologique  a répondu le 25/03/2013 à 12:18:

Une loi qui va mettre les locataires et les propriétaires dans la même galère, c'est celle de la tarification progressive de l'énergie... Appliquer un malus sur la facture de chauffage de ceux qui consomment trop parce qu'ils n'ont pas les moyens d'investir dans des travaux d'isolation, je trouve ça honteux, c'est la double peine ! Et comment s'y prend le locataire si le propriétaire ne veut pas engager de travaux ?
Le résumé complet ici : http://www.dessine-moi-une-maison.fr/2013/4027/scandale-bonus-malus-energetique-tarification-progressive-energie.html

Se loger devient vraiment du luxe...