La Tribune

Crédits immobiliers : la fin de la baisse des taux ?

Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  252  mots
Le courtier immobilier Cafpi annonce la fin de la baisse des taux de crédits immobiliers pour mars. Ce, après une chute historique.

Cette fois, c?est la dernière. Après avoir chuté continuellement depuis mars 2012 jusqu?au mois de février 2013, les taux de crédits immobiliers devraient se stabiliser à partir de mars, selon le courtier immobilier Cafpi. Février a pourtant été encore marqué par une baisse des taux. Cafpi l?explique par le comportement de "banques qui n?avaient pas bougé leurs taux le mois dernier et qui se sont alignées sur celles qui l?avaient fait ces deux derniers mois". "Les ajustements à la baisse se situent autour de 0,05 % et pour les durées de 15 à 20 ans, mais sont plus prononcés sur la durée de 25 ans", ajoute le courtier leader sur le marché français.

Le prochain mouvement ne peut être que haussier

Cependant, cet environnement de taux particulièrement favorable aux emprunteurs ne devrait pas durer. Cafpi l?assure, février était le dernier mois de baisse et à partir de mars, les taux stagneront à leur niveau actuel. "Le prochain mouvement ne peut être que haussier. Si la conjoncture actuelle n?appelle pas de mouvement immédiat, il peut intervenir à tout moment", indique ainsi Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi.
En parallèle, la demande de crédits reste à un bon niveau depuis le début de l?année, comme au deuxième semestre 2012. Ce qui avait permis de limiter sur l?année passée "la baisse de production à -30 %", indique Cafpi. Les conditions exceptionnelles de taux n?étant pas étrangères à ce redressement.

Réagir

Commentaires

Miami cuban  a écrit le 04/03/2013 à 12:07 :

Allez, montez les taux, que ça baisse !!! Et pas qu'un peu ;)

Jean-Charles  a écrit le 03/03/2013 à 17:13 :

En effet les prix devraient retrouver leurs niveaux des années 2000.
Des prix pratiquement le double de ce qu'ils devraient être pénalisent non seulement les acquéreurs potentiels mais aussi toute l'économie.Rien ne s'oppose maintenant à la remise à niveau de l'immobilier. Surplus de biens (y compris dans les grandes villes), chômage, récession à venir et appauvrissement des travailleurs avec les nouvelles mesures fiscales.

cacest4vrai  a écrit le 03/03/2013 à 13:49 :

La vraie évolution de l'immobilier sur des décenies est ...une ligne droite horizontale, car toute hausse est toujours compensée par une baisse équivalente ...la bulle ayant été énorme, la descente le sera aussi: le vrai prix d'une maison ordinaire est à diviser par 10 par rapport à maintenant, et on y va enfin! Laisser spéculer sur le fait d'avoir un toit au-dessus de sa tête était une morale de fond de chiottes! Heureusement c'est terminé!

tony tonton flingueur de limmo  a écrit le 02/03/2013 à 15:06 :

si les taux remontent, les carottes sont cuites, et Cafpi pourra s'assoir sur son "Taboret"

lol

Antoine  a écrit le 02/03/2013 à 12:27 :

La hausse des taux précipitera la baisse des prix et le redémarrage du secteur.

tron  a répondu le 02/03/2013 à 14:18:

tout-à-fait, d'ailleurs jusqu'à présent on a fait croire aux gens qu'ils achetaient pas un toit mais un taux pour mieux les endormir sur le prix des biens.

S-Tron  a répondu le 04/03/2013 à 13:16:

Oui oui ca vient ...