Pourquoi les agents immobiliers préfèrent les Parisiennes

 |   |  563  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Dans la capitale, les femmes sont de plus en plus nombreuses à s'orienter vers l'achat d'un logement. Une aubaine pour les agents immobiliers parisiens qui préfèrent généralement avoir affaire à elles, car elles sont plus précises dans leurs recherches que les hommes.

Acheter un bien immobilier à Paris n'est pas donné à tout le monde... et encore moins aux femmes, dont les revenus sont inférieurs à ceux des hommes.  L'écart des rémunérations se réduit cependant doucement mais sûrement.
En proportion, davantage de Parisiennes sont désormais en position d'acheter. Ce, d'autant qu'elles sont majoritaires dans la capitale (53% des individus). Elles sont même aujourd'hui 635.000 à avoir l'âge d'acheter, selon la plateforme immobilière parisienne Wall-Market.com.

Les professionnels de l'immobilier préfèrent les femmes

Une aubaine pour les professionnels de l'immobilier, qui jugent plus efficace d'avoir affaire à des femmes pour une acquisition. "Elles sont plus précises dans leur demande lors du premier rendez-vous à l'agence. Elles ont davantage de critères à l'achat, donc leurs recherches sont plus construites. C'est un gain de temps pour les professionnels que nous sommes", indiquait lors d'une table ronde Sonia Brévost, du réseau d'agences Vaneau. Les femmes se représentent en fait beaucoup plus en détails leur appartement idéal.
De leur côté, les hommes limitent plutôt leurs exigences au prix, aux charges et à la surface, selon les agents immobiliers parisiens présents à la table ronde. Mais "ils sont ensuite plus ouverts lors des visites", ajoute Sonia Brevost.

Les femmes mènent les processus d'achat et de vente

En réalité, les femmes en couple à Paris (60% d'entre elles) mènent déjà le déroulé de l'achat immobilier. "Dans 70% des cas, ce sont des femmes qui nous contactent, soit dans le cadre d'un achat ou celui de la mise en vente d'un bien immobilier", explique Alexandra Couturier de l'agence Demeures de l'Etoile.
Reste qu'au final, c'est toujours "Monsieur qui choisit le notaire et qui va signer l'acte d'achat", constate Thierry Dernis, directeur de l'agence Inter Urbis, spécialisée en immobilier Haut de gamme.
Cet état de fait tend cependant à évoluer avec la croissance du nombre de femmes célibataires et/ou divorcées, seules maîtresses de bout en bout de leur acte d'acquisition.

Un achat pour sécuriser sa retraite

De nature prévoyante, "les parisiennes sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers l'investissement locatif de petites surfaces", estime Thierry Maupas du Réseau Wall-Market.com. "Elles souhaitent aujourd'hui devenir rapidement propriétaires et se lancent en moyenne dès la trentaine dans l'investissement locatif de petite surface, du studio au 2 pièces", ajoute-t-il. Un comportement précautionneux, comme le souligne Patricia Cariou de l'Agence Monge Patrimoine, qui indique que "l'investissement immobilier locatif pour une femme devient la garantie d'une retraite plus sûre".
L'investissement locatif est en fait davantage contraint pour les femmes. "Elles sont désireuses de vivre dans un 3 pièces minimum mais faute de budget suffisant, elles s'orientent vers la location et investissent dans de petites surfaces à louer", constate Thierry Maupas.

Ce fort engagement des parisiennes dans l'acquisition immobilière marque une évolution dans les comportements d'achat à Paris. En conséquence, "les professionnels de l'immobilier parisiens devront anticiper cette tendance afin de répondre à ce nouveau profil de clientèle", juge Thierry Maupas, et ainsi adapter leurs méthodes et leur discours.

 

Pour aller plus loin:

>> Consultez nos annonces immobilières pour particuliers

>> Consultez nos annonces immobilières pour professionnels

>> Découvrez le prix de l'immobilier dans votre rue

>> Comparez les devis pour vos travaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2013 à 15:17 :
"les hommes limitent plutôt leurs exigences au prix" : on comprend pourquoi les agents immobiliers préfèrent avoir à faire à des femmes.
a écrit le 16/05/2013 à 14:10 :
Rien de neuf sous le soleil. Ce sont toujours les femmes qui "sécurisent" leur statut sociale (mariage, enfant, logement, etc) et les hommes qui paient. Concernant les vices cachés (maçonnerie, plomberie, électricité, etc) elles ont toujours un métro de retard et au final ce sont les vendeurs qui font les bonnes affaires.
a écrit le 16/05/2013 à 13:46 :
Je suis bien d'accord avec l'article, nous les femmes nous sommes bien plus déterminées et notre besoin bien plus précis. Les matchos allez vous faire .... Nous sommes bien au courant des DPE, de la peinture au plomb etc des charges qui peuvent parfois être exorbitantes! D'ailleurs quand je trompe mon maris je le fais à la maison... C'est la crise!!! Evidemment l'adultère, c'est si commun!
Réponse de le 22/05/2013 à 11:56 :
Pourriez vous avoir l'amabilité de mettre vos coordonnées ?
Réponse de le 27/05/2013 à 21:30 :
Da, chère Marie38 ! Faites donc cela et vous nous obligeriez vraiment !
a écrit le 15/05/2013 à 22:00 :
Au lieu de dire que c'est une daube hors de prix avec un coup de rouleau pour cacher la misère : En catégorie F et G, tu vas avoir froid l'hiver. Avec l'électricité, on risque de cramer dans la nuit. Tu sais, le plomb, le saturnisme et les enfants, c'est pas terrible...
a écrit le 15/05/2013 à 20:57 :
Petit rentier immobilier : fais les yeux doux aux femmes car elles sont ta planche de salut !
a écrit le 15/05/2013 à 17:29 :
on voit bien que ces mecs sont pas tombés sur ma femme !
a écrit le 15/05/2013 à 17:23 :
Ils vont être débordés pour les dossiers de surendettement...
a écrit le 15/05/2013 à 16:15 :
de plus 60% des parisiennes mariées trompent leur mari (faut voir le matin dans le metro le nombre de couples adultères se tripotant, et a chaque fois cest la nana qui trompe), donc faut bien acheter un 2eme appart car louer l'hotel à chaque fois, cest pénible!
Réponse de le 15/05/2013 à 16:58 :
1. Comment on devine qu'un couple est adultère ?
2. Les couples adultères le matin ? ( j'aurais dit de 17h à 19h plutôt )
Réponse de le 15/05/2013 à 19:14 :
quand la bonne femme en question... dit "oh non pas ce soir, mon mari rentre tot" et quen meme temps le type lui mets la main dans son decolté, ben jai comme une intuition..... lol
a écrit le 15/05/2013 à 16:13 :
elles sont surtout plus facilement pigeonnables et cruches, focalisent sur des details sans importance (couleur de papier peint) en oubliant l'essentiel (electricité hors normes, plombs, amiante, insonorité, .....) !

lol
Réponse de le 15/05/2013 à 17:51 :
C'est pas faux lol
Heureusement que nos hommes sont là pour nous faire garder la tête froide
a écrit le 15/05/2013 à 14:58 :
Pas marre de produire des études à la *** comme ça ? Certains sont plus maquillés que d'autres, certaines portent du bleu là où la plupart aiment l'air ambiant. Tsss.
a écrit le 15/05/2013 à 14:56 :
Le titre n'a pas trop de correspondance avec l'article. Les femmes sont plus précises dans leur demande mais les hommes sont plus ouverts lors des visites.
Alors pourquoi les agents préférèrent et /ou préféreraient les parisiennes ?
a écrit le 15/05/2013 à 14:55 :
Je suis un professionnel de l'immobilier et je partage votre point de vue.
a écrit le 15/05/2013 à 14:46 :
les agents immobiliers préfèrent tout simplement les gogos qui ont le "coup de coeur" et qui achètent en empruntant au sommet de la bulle sur 30 ans au taquet car 'il faut être propriétaire de sa résidence principale" ou qui font de l'immo locatif sans se rendre compte que leur assurance-vie fait mieux (et sans les emmerdes) car "la pierre, c'est du solide"...
De toute façon, ce qui compte c'est leur com', pour le reste...
Réponse de le 15/05/2013 à 17:48 :
Excellent, il y en a tjrs un pour la faire le coup de la bulle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :