Hidalgo promet 30% de logements sociaux à Paris, bluff électoral ou objectif réaliste ?

 |   |  861  mots
30% de logements sociaux dans la capitale, c'est l'objectif d'Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris face à Nathalie Kosciusko-Morizet. REUTERS, Charles Platiau
30% de logements sociaux dans la capitale, c'est l'objectif d'Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris face à Nathalie Kosciusko-Morizet. REUTERS, Charles Platiau (Crédits : Reuters)
La candidate à la mairie de Paris a annoncé ce samedi vouloir construire 30% de logements sociaux dans la capitale. Un objectif très ambitieux qui sera difficile à atteindre.

Pour se rapprocher des communistes en vue des élections municipales qui auront lieu fin mars, la candidate socialiste à la mairie de Paris Anne Hidalgo s'est dit samedi "prête" à s'engager à relever à 30% le taux de logements sociaux d'ici 2030. "J'ai entendu dans les propositions faites par le Parti communiste à Paris, la proposition de 30% (de logements sociaux) à horizon 2030", a-t-elle déclaré, lors d'un débat à la fête de l'Humanité. "Moi je suis prête à m'engager là-dessus", a-t-elle promis.
Anne Hidalgo s'était jusqu'ici conformée au nouvel objectif de 25% de logements sociaux fixé à la fin 2012 dans la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU). Le taux de 20% devrait, selon Bertrand Delanoë, être atteint d'ici la fin de sa mandature. Selon les dernières estimations de l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur), la ville de Paris comptait 202.000 logements sociaux début 2012, soit un taux de 17,6%, contre 13,4% en janvier 2001.

10.000 nouveaux logements par an, sociaux ou non

Certes, " il y a eu un rattrapage extraordinaire en matière de logement social" depuis l'élection de Bertrand Delanoë, a concédé Anne Hidalgo. "Mais, en même temps, il faut aller beaucoup plus loin pour permettre à toutes les catégories" de la population de pouvoir se loger. "Je pense à tous ceux qui travaillent, à tous ceux qui ont des revenus, qui ne trouvent pas aujourd'hui des logements parce que c'est trop cher, parce qu'il y a de la spéculation", a-t-elle déclaré, annonçant un objectif de "10.000 (nouveaux) logements par an, sociaux ou pas sociaux" dans son programme.

Paris et l'embourgeoisement de ses quartiers populaires

Le thème du logement dans la capitale a été largement abordé par les intervenants lors de la fête de l'Humanité. Danièle Simonnet, candidate du parti de gauche, a ainsi évoqué la "gentrification (l'embourgeoisement de certains quartiers populaires, ndlr) qui se poursuit" à Paris. "Ça doit être notre préoccupation numéro un", a-t-elle affirmé. Le chef de file du PC parisien Ian Brossat a quant à lui prévenu que, pour arriver à l'objectif de 30% de logements sociaux, "dès 2014, il faut se fixer un objectif de production de 7.500 nouveaux logements sociaux chaque année". En effet, environ 100.000 parisiens sont aujourd'hui dans l'attente d'un logement social, soit 8% d'entre eux. Ce contexte devrait prospérer, car le coût du logement dans le parc privé étant trop élevé, les occupants de logements sociaux n'ont pas intérêt à les quitter : le taux de rotation annuel du parc social n'atteint ainsi que 4,5% dans la Capitale (contre 10% en France).
Il n'y a désormais plus le choix : il faut construire de nouveaux logements.

Partir à la chasse au foncier

Mais pour ce faire, la possible future maire devra véritablement "chasser le foncier", car les espaces inoccupés se font très rares dans la Capitale. A chaque parcelle identifiée, tous les promoteurs se précipitent pour obtenir le projet, ce qui donne lieu à surenchère. Tout cela au détriment des ménages parisiens (70% sont éligibles au logement social) qui in fine subissent la répercussion des prix de revient à la vente ou à la location.
A ce jour, l'armée, la SNCF et Réseaux Ferré de France (RFF) sont identifiés comme étant les principaux propriétaires de terrains constructibles.
La caserne militaire de Reuilly du douzième arrondissement, a d'ailleurs été cédée cet été pour 40 millions d'euros par l'État à la ville de Paris, qui y fera construire 400 logements, dont la moitié de logements sociaux d'ici à 2017.

S'appuyer sur le logement intermédiaire ?

Pour cette opération, la mairie a aussi demandé d'intégrer 20% de "logements intermédiaires", dont les niveaux de loyers se situeront entre ceux du secteur social et du secteur privé "libre". C'est peut-être davantage sur ce type d'habitation - qui a vocation à se développer- que la mairie de Paris aura intérêt à miser. Un statut à part entière du "logement intermédiaire" sera en effet créé en février par ordonnance.
En parallèle -et parce qu'il y a urgence-, un vaste programme de 10.000 logements collectifs intermédiaires va être lancé à l'échelle nationale, grâce à l'appui d'investisseurs institutionnels qui bénéficieront d'avantages fiscaux pour l'occasion. Concernée, la ville de Paris devrait bénéficier d'au moins 5% de ces logements.

Fin des abattements sur les plus-values de cessions de terrains nus

A court terme, le foncier constructible ne devrait en revanche pas venir des "petits" propriétaires. Le gouvernement a en effet décidé qu'à partir du 1er janvier 2014, les abattements pour durée de détention concernant les plus-values de cession de terrains à bâtir devraient être purement et simplement supprimés. Il ne sera plus possible pour un propriétaire d'espérer être exonéré de plus-value après 30 ans de détention d'un terrain. Deux solutions se présentent désormais à lui : vendre rapidement avant la fin de l'année 2013, ou attendre une prochaine modification de la législation.

Pour aller plus loin :

>> Consultez les dernières annonces immobilières

>> Découvrez le prix du m2 dans votre rue

>> Comparez les devis pour vos travaux

>> Réalisez votre diagnostic immobilier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2014 à 8:45 :
Hidalgo est une fieffée menteuse , comme son maître l était avant elle ...
Pour faire du " social" , dans le 15 eme ( arrondissement qui lui a échappé et qu elle déteste , bien qu elle y ait vécu ) , et pour tenir sa promesse électorale de logements sociaux , Anne Hidalgo s attaque aux logements qui ont été financé par le 1°/° patronal , les faisant classer en HLM ( ce qui n a jamais été leur vocation ) , avec des plafonds de revenus maximum ridicules ( 25000 euros annuels ) , confiant la gestion a " Batigere " , ( société qui n est pas exempte de tous soupçons ) , triplant les loyer des personnes qui dépassent ces revenus ,( c est a dire tous les locataires concernés , employés , retraités , classes moyenne ) afin de loger des cas sociaux qui lui seront électoralement acquis ....déclenchant ainsi une véritable " paupérisation du 15 eme...
Merci la gauche caviar ....
a écrit le 18/09/2013 à 10:47 :
Qui dit mieux ? 35%, 40%... Qand la démagogie populiste fait des siennes !. Il faudrait déjà que la Mairie fasse le ménage dans la gestion des logements qui dépendent d'elle. Par exemple, que personne n'ayant de revenus supérieurs aux différents plafonds légaux puisse être logé à très bon compte. Cela ferait quelques milliers de logements sur le marché social, et cela respecterait notre devise : Egalité et Fraternité ( des mots plutôt de Gauche je crois....)
a écrit le 17/09/2013 à 20:27 :
les trotskistes de la mairie de Paris devraient s'envoler tant qu'il leur reste des plumes...
a écrit le 17/09/2013 à 16:14 :
vous avez déjà répondu..
a écrit le 17/09/2013 à 14:41 :
Pour annonce pareille supercherie, il faut être socialiste, et sans scrupule, pardon pléonasme..
a écrit le 17/09/2013 à 14:30 :
30 % c'est rien du tout, il en faudrait le double, histoire que les bobos goûtent pleinement aux vraies joies de la diversité et du vivre ensemble.Ensuite ils nous diront ce qu'ils en pensent!!
a écrit le 17/09/2013 à 14:22 :
Ni démagogie ni bluff. Stratégie, plus on fait de logements sociaux, de gens dépendants du système social, et plus la gauche est garantie d'avoir du pouvoir.
a écrit le 17/09/2013 à 13:09 :
Ne vous laissez pas faire, car c'est plus de 30 % de logements sociaux sur Montpellier, et la conséquence est là : TAXES FONCIERES payées à Montpellier 2500 euros quant Paris paie 1000 euros ! Le journal les ECHOS ne les situe pas les plus élevées de France, mais si, car on tenait l'an passé le palmarès le plus haut de toute la France ! Résultat : Montpellier, ville sale, pauvre, tapages nocturnes, etc et où plus aucun commerce ne travaille ; seulement la CAF, la Sécu ! Par contre en logeant tous leurs électeurs qui ne travaillent pas, dans leurs logements sociaux, ils ont centralisé toute la délinquance dans le centre ville !
Réponse de le 17/09/2013 à 20:23 :
Mon dieu! J'habite un petit paradis tout à la pointe ouest de la Bretagne nommé presqu'île de Crozon. La misère, l'insécurité, l'immigration, le béton, tout cela on ne connait pas encore, mais la frontière se rapproche! Il ne nous restera plus que les îles d'Iroise comme Molène, Sein ou Ouessant comme ultime refuge, mais après? Il n'y à plus que l'Atlantique! Triste sort!
a écrit le 17/09/2013 à 13:09 :
pourquoi l'appartement de madame hidalgo ne serait transformer en plusieurs logements sociaux idem pour messieurs Hollande, Cambadelis, Fabius et de tout ce monde de moraliste.
Réponse de le 17/09/2013 à 13:24 :
Sutout celui du fils Fabius qui pourrait être réaménagé en 5 ou 6 clapiers à Socialistes.
Enfin Marisol pourrait mettre à disposition la chambre de son fiston parti dans nos geoles à moins que notre chère Christiane ne l'en fasse sortir !!
a écrit le 17/09/2013 à 11:35 :
Faut-être fou pour vivre à Paris.
a écrit le 17/09/2013 à 11:29 :
de toute manière, en 2030, je serai mort et d'ici là je continuerai à vivre sous les ponts..alors rien à faire de ses prédications.... moi c'est le présent qui m'intéresse....
a écrit le 17/09/2013 à 11:09 :
La seule solution apportée par les socialistes à la crise du logement est de construire des logements sociaux.... Quelle non-sens! On nous présente ces initiatives comme justes. Personnellement, je ne trouve pas juste que des familles entières très souvent dans l'assistanat le plus complet vivent au centre de Paris pour un loyer dérisoire alors que les classes moyennes et d'ailleurs même les cadres sup ne peuvent plus s'offrir un logement décent dans la capitale et passent des heures dans les transports pour aller travailler dans des transports bondés et où l'insécurité est permanente. Les socialistes semblent se satisfaire de voir une grande partie des logements achetés à pris d'or par des non résidents qui occupent leurs logements quelques week-ends par an et d'importer la délinquance dans Paris. Je ne parle même pas des nouvelles constructions où les acheteurs privés financent les logements sociaux en payant des prix gonflés pour subsidier les logements achetés à plus bas prix par les offices HLM. Encore une taxe déguisée.Tout cela est révoltant. Mais d'un autre côté, ces populations votent majoritairement à gauche..., de même que les sans papiers qui vont être régularisés en masse (objectif de 100.000 par an)....
Réponse de le 17/09/2013 à 12:00 :
+1
Réponse de le 17/09/2013 à 12:17 :
+1000
a écrit le 17/09/2013 à 10:39 :
30 % ? Ce sont des logements destinés au supporters de notre président actuel ?
a écrit le 17/09/2013 à 10:37 :
Et pourquoi ne pas nationaliser carrément 100% du parc immobilier français ? Quand on est obligé d'avoir 30 % de logements sociaux, c'est que l'économie est très mal gérée, mais c'est une bonne affaire pour les politiques qui peuvent en échange des appartements s'acheter des électeurs et des amis. Bravo Anne, t'es la meilleure !
a écrit le 17/09/2013 à 10:36 :
bravo, faire de Paris une ville banlieue comme Marseille avec tout ce que l'on connait, c'est du pain béni pour NSK.
a écrit le 17/09/2013 à 10:20 :
comme celles de son ancien petit copain , faites au Bourget
aucune valeur du baratin de politicard PS dont rein ne sera réalisé
mais après être élus ils s'en foutes
a écrit le 17/09/2013 à 10:04 :
Pour qui ? et avec quel argent !!!
a écrit le 17/09/2013 à 9:41 :
promesse de socialo ....ont déjà donne....la confiance est perdue .. le rose tourne au bbleu
a écrit le 17/09/2013 à 9:32 :
Les logements sociaux, ça apporte de l'électorat au PS.
a écrit le 17/09/2013 à 9:30 :
cette dame est l'adjointe d'un maire qui a augmenté de plus de 50 % en 1 mandat la taxe foncière, de plus de 25 % la taxe d'habitation.
elle a été condamnée en justice
elle donne des leçons à tout le monde mais tenez vous bien elle a prus sa retraite de fonctionnaire (inspecteur du travail) à 52 ans.....!!
Et elle se la ramène...!!
Parisiens de la classe moyenne si vous voulez continuer de vivre dans l'insécurité et la pression fiscale inssuportable tout en finançant avec vos impôts les salles de shoot et autres lubies de votre Maire votez pour elle. Si vous voulez revenir à une gestion normale il est temps de changer!!!!
Réponse de le 17/09/2013 à 11:33 :
Les taxes foncière et d'habitation à Paris partaient généralement de très bas, comparé aux communes limitrophes. Avec la révision des valeurs locatives qui vient de commencer (pour rappel, inchangées depuis 1970), l'augmentation va être encore plus forte dans quelques années.
a écrit le 17/09/2013 à 9:20 :
30% c'est bien assez pour loger à peu de frais dans Paris tous les enfants de la bonne société socialiste.
a écrit le 17/09/2013 à 9:18 :
On devrait pouvoir attaquer en Justice ceux qui promettent des "choses" dont elles savent
qu'elles ne pourrons tenir. MAIS, dans le livre de TONTON François, il écrit le premier
devoir de l'homme politique.......S'il ment c'est qu'il est intelligent On promet aux travailleurs*de meilleurs salaires et aux exploiteurs moins d'impôt ... cela dure depuis plus
de deux cents ans pourquoi cela ne durerait pas encore (d'après le livre Épitres aux
Imbéciles de François de Jarnac
a écrit le 17/09/2013 à 9:16 :
Cette femme va faire du mal à Paris si elle est élue...
a écrit le 17/09/2013 à 8:44 :
Et si on créait plutot un super malus comme savent els faire els socialos pour les habitants de paris et les sociétés afin qu'elles aillent s'installer ailleurs qu'à Paris !
Réponse de le 17/09/2013 à 9:10 :
Les sociétés ne sont déjà plus vraiment a Paris, mais en banlieue, aidées en cela par toutes les mesures fiscales des villes voisines. A Paris, il y a plutot des commerces, non ?
Réponse de le 17/09/2013 à 11:35 :
Certaines y reviennent, les loyers étant fortement négociables du fait de la vacance importante dans Paris intra-muros.
a écrit le 17/09/2013 à 8:30 :
les élections arrivent tout est bon a dire pour etre elu tout comme moi president elu sur ses mensonges cette femme condamnee et qui ose encore se presenter aux élections c est une honte qu elle se rappelle la phrase de hollande ( toutes les personnes ayant eu a faire a la justice aura un mandat) là aussi on voit bien qu il a tenu parole Fabius Ayrault et j en passe et le secretaire du ps harlem desir ah le pouvoir quand tu nous tiens mais seulement le pouvoir car pour le reste rien de concret
a écrit le 17/09/2013 à 8:29 :
Les annonces mensongères du PS, on a l'habitude; plus rien ne les arrête.
a écrit le 17/09/2013 à 8:05 :
30% de logements sociaux, le rêve du technocrate de gauche, le cauchemar des classes moyennes
Réponse de le 17/09/2013 à 10:53 :
Désolé, mais à l'URSS les principes d'attribution de logement n'étaient pas les mêmes. Souvent cela était pour promouvoir les meilleurs ou attirer les spécialistes. Donc, merci de ne pas confondre, la situation avec les HLM en France est une betise purement française.
a écrit le 17/09/2013 à 7:26 :
Lancer un chiffre pendant une campagne électorale est un signe de bonne santé des politiques tout dans le verbe peu ou rien dans la réalisation. Attendons un peu les annonces de NKM la surenchère sera de la partie soit dans le logement soit sur un autre sujet par exemple le pb pour se garer. Allez ne soyons pas critique les élu(e)s ou futur(e)s élu(e)s on droit de s'amuser dans la démagogie, au citoyen de décider de les renvoyer dans leur permanence,mais en est-il capable?????
a écrit le 17/09/2013 à 7:20 :
Quand on voit les affiches de la vitrine figurant derrière elle, on peut en déduire que cette dame n'a que peu de respect pour ses adversaires.....
Réponse de le 17/09/2013 à 7:50 :
Et quand on voit son sourire niais, ca fait encore plus peur
Réponse de le 17/09/2013 à 8:07 :
Niaise ? Elle a quand même réussi à prendre sa retraite à 50 ans ! Parisiens : si vous votez pour la niaise, vous l'aurez 40 ans sur le dos !
a écrit le 17/09/2013 à 7:15 :
En voilà une prête à tout pour aller taper les caisses vides des parisiens, pour encaisser ses indemnités d'élu en sus de ses privilèges et d'une retraite bien grasse. certains devraient pourtant réaliser que la république ne couvrira pas toujours les politicards véreux et les irresponsables (pas plus que leurs courtisans...).
a écrit le 17/09/2013 à 3:23 :
Elle n'a rien compris Paris c'est le tourisme, logement social veut dire plus de taxe pour les autres dont les entreprises et les classes moyennes, qui partiront. Résultat comme Paris n'est déjà pas très reluisant cela sera pire. Les touristes bouderont la capitale et iront dépenser leur argent ailleurs. C'est déjà le cas car la France accueil plus de touristes que l?Espagne par exemple mais en retire moins. Cherchez l'erreur. Moi je sais j'ai vécu en Espagne et aux USA. Ce que veut le touriste c'est un lieu de vacances propre, sûr et pas trop cher (au alors pour quelque chose d'exceptionnel). Paris est cher, sale et pas sûr ...
Réponse de le 17/09/2013 à 8:21 :
+ 100, surtout pour la dernière phrase
Réponse de le 17/09/2013 à 11:31 :
>Kro Magnon, un beau pseudo soit dit en passant...

"Paris est cher, sale et pas sûr" vous, on sent que vous n'avez pas vécu en Chine, hors des quartiers résidentiel des expats...
Réponse de le 17/09/2013 à 11:41 :
La comparaison avec la Chine ne me semble pas des plus pertinentes. Pour ce qui est des prix de l'immobilier, Paris est souvent comparée à Londres, Genève, Zürich. Soyez cohérent et comparez la propreté et la sécurité de ces villes.
a écrit le 17/09/2013 à 2:41 :
Vous voyez donc le problème auquel est confronté Paris , ville d europe la plus dense et avec le moins d espaces verts d ou une qualité de vie pas terrible ,et qui ne fait qu aggraver son cas avec ces objectifs de logement social qui transforment le moindre espace en béton au lieu d en faire un square et d aerer la ville .
en fait Paris est prisonnière de l organisation territoriale antique de l agglomeration puisque si la ville administrative regroupait l agglomeration le developpement urbain serait bien plus maitrisé et equilibré.
les verts s en fichent parce qu ils ne sont pas verts,mais rouges .
quand aux communistes on comprend que le logement social soit vital pour maintenir un clientélisme local sinon ils disparaissent definitivement
Réponse de le 17/09/2013 à 3:02 :
Excellente analyse.
a écrit le 17/09/2013 à 1:07 :
MOI JE DIS 60% car ça ne coûte rien - On voit bien qu'elle a été élevée à la sauce HOLLANDAISE - Elle a appris à mentir
a écrit le 17/09/2013 à 0:55 :
C'est une bonne idée comme ça il y aura les riches et les pauvres ou moyens pauvres à Paris, et les autres les cadres, les commerçants, enfin tous les autres vivront a 2h de la capital. C'est juste comme traitement ça. Et les chômeurs et rentiers seront au centre de Paris, c'est intelligent et écologique en plus comme mesure ça.
a écrit le 16/09/2013 à 23:39 :
50% pour moi. J'ai gagné....
a écrit le 16/09/2013 à 23:39 :
Au-moins le message est clair : on fait venir les pauvres car ils votent pour nous. Après, ne nous plaignons pas que le pays s'appauvrisse ! La solution ne serait-elle pas d'investir pour créer de la richesse et non l'inverse...
a écrit le 16/09/2013 à 23:01 :
40 !
Qui dit mieux ?
Adjugé
a écrit le 16/09/2013 à 22:27 :
Avec une chambre pour une famille de 6, la cuisine et le WC turc à partager avec l'étage, on doit arriver à 30%. les 70 % restant, pour les bureaux et logements de fonction de la nombreuse nomenklatura socialo-ecolo-bobo.
a écrit le 16/09/2013 à 22:20 :
Il faudra quand même vérifier qu'il y aura suffisamment d'emplois dans Paris intra-muros convenant à la population concernée pour éviter a minima les trajets à contre courant habituel...
a écrit le 16/09/2013 à 21:33 :
Allez, encore un effort Anne, et vous obtiendrez le rattachement de Paris à la Seine-Saint-Denis : le Grand Paris est dépassé, vive la Grande Seine-Saint-Denis !
a écrit le 16/09/2013 à 21:27 :
Quand on sait qu'elle est originaire d'Andalousie, on comprend tout! L'expression "vender la moto" vient de là-bas...
a écrit le 16/09/2013 à 21:25 :
40% pour moi, qui dit mieux ? mieux...
a écrit le 16/09/2013 à 20:54 :
Pourquoi s'arreter à si peu. Il en faut 100% et donner son logement à tout le monde comme à la grande époque de l'URSS.
a écrit le 16/09/2013 à 20:46 :
Vu la dimension de Paris, le taux de HLM devrait être imposé par arrondissement afin d'assurer la mixité sociale. Un arrondissement a 10 fois plus d'habitants que les communes auxquelles on impose un taux de HLM.
a écrit le 16/09/2013 à 20:45 :
Hidalgo, moi je dit 35%; j'ai gagné quoi?? la mairie? super je suis retraité aussi à deux on va en gagner du pognon sur le dos du c.., pardon du parisien.
a écrit le 16/09/2013 à 20:36 :
Encore une proposition irréaliste de la caste ENA Science PO Avocats. En plus pourquoi est elle candidate lors qu'elle a fait valoir ses droits à la retraite et qu'elle touche une pension... houst!
a écrit le 16/09/2013 à 20:12 :
AVANT tout est possible....... Et ils/elles n?hésitent pas en plus c'est gratuit et le peuple est amnésique..
a écrit le 16/09/2013 à 20:08 :
Une promesse ? et qu'a fait Delanoë depuis 2001 ? on connaît les promesses socialistes : "le changement c'est maintenant", "mon ennemi c'est la finance", " l'inversion de la courbe du chômage à la fin de l'année (sans savoir laquelle...), " la non augmentation des impôts dans l'idéal sauf en cas de force majeure...", "je serai le Président de tous les Français", "je ne serais pas le chef de la majorité", " je ne recevrais pas les députés de la majorité", "je laisserai aux Maires la liberté de conscience pour le mariage d'homosexuels", etc.... Ils sont trop forts ces socialistes, qui peut encore les croire ?
a écrit le 16/09/2013 à 20:04 :
c'est pour quand un détecteur de mensonge ? faut q'elle change de métier , mais surtout pas ministre ...
Réponse de le 16/09/2013 à 22:07 :
Pourquoi pas ministre ? Elle s'entraîne en ce moment, avec ses belles déclarations....
a écrit le 16/09/2013 à 19:46 :
30% ... qui dit mieux? Moi je dis 35%...Ca coute pas cher les promesses
Réponse de le 17/09/2013 à 7:18 :
Moi, je dis nationalisons tous les logements parisiens pour les transformer en HLM. Et vive le communisme !
a écrit le 16/09/2013 à 19:39 :
Oust! Dehors!
a écrit le 16/09/2013 à 19:35 :
Oh, une promesse d'un(e) socialiste...Mais oui, c'est ça, on te crois...
Réponse de le 17/09/2013 à 8:09 :
Anne, retraitée 50 ans, ex inspectrice du travail, soit "spécialiste" d'un domaine qu'elle a peu pratiqué...
a écrit le 16/09/2013 à 19:11 :
Faut remotiver le bobo. Depuis qu'il est mis financièrement à contribution, il est devenu gaucho-tiédasse.
a écrit le 16/09/2013 à 19:05 :
Allez quelques tours et on n'en parle plus.
a écrit le 16/09/2013 à 18:45 :
Les deux candidates pour la Mairie de Paris sont de vraies désastres, pauvre ville par rapport à ce que j'ai connu !!
a écrit le 16/09/2013 à 18:38 :
ne la croyait pas c'est une socialiste!!on a vu le resultat avec holland!!
a écrit le 16/09/2013 à 18:35 :
30 % de logements sociaux, dont (moins de) 5% pour les Francais !
a écrit le 16/09/2013 à 18:32 :
Et combien d'impots en plus? C'est pour renforcer le potentiel d'électeurs de gauche?
a écrit le 16/09/2013 à 18:09 :
En tenant compte de la prison de la santé où résident nombre de cas sociaux, la ville de Paris doit déjà faire le plein...
a écrit le 16/09/2013 à 17:44 :
Venez vous installer dans la creuse c est possible avec les nouvelles technologies et en plus l air est bon
a écrit le 16/09/2013 à 17:35 :
je suis heureux d'apprendre qu'une partie toujours + grande de mes impôts sert à loger, à des loyers largement inférieurs au mien, des gens qui vont dégrader ma qualité de vie, troubler l'ordre public et faire baisser le niveau des écoles.
Le projet socialiste à Paris est limpide : favoriser les classes sociales qui votent pour eux (cas sociaux et bobos) et chasser les classes moyennes qui ont le mauvais goût de ne pas applaudir la 9-3-isation de la capitale.
Réponse de le 16/09/2013 à 19:40 :
"je suis heureux d'apprendre qu'une partie toujours + grande de mes impôts sert à loger, à des loyers largement inférieurs au mien" : Autre vision possible, à savoir que vos impôts permettent à de pauvres propriétaires d'encaisser des loyers de 700 euros sur des personnes qui ne gagnent pas un rond, tout en vous mettant en concurrence avec ces derniers pour vous louer plus cher... Soit on se demande qui reçoit les aides, soit on pense en deux coups et on se demande où elles finissent et à quoi elles servent (à votre avis, quel serait l'effet d'une disparition de ces aides sur les rentes et les plus-values si les cas sociaux et les travailleurs pauvres ne peuvent plus payer?)
a écrit le 16/09/2013 à 17:32 :
I am the Law ! La loi dit 20% ! je ne vois pas de quelle droit cette parasite institutionnelle se permet d'annoncer 30%... au frais des contribuables parisiens... bien sur ! Qu'elle fasse un petit référendum local, sur ce sujet là en particulier, et elle verra son score !
a écrit le 16/09/2013 à 17:28 :
Ca devient ridicule cette course en avant. Les logements sociaux ont vocation à aider les plus modestes, ca devrait pas dépasser les 10 - 15%. A 30% ca n'a plus de sens. Si on ajoute à cela les APL, on obtiendrait 60% des locataires parisiens aidés pour se loger, c'est du délire ! Ca perd de son sens, c'est coûteux et je suis convaincu que cela a des effets pervers (notamment renchérir le coût du parc privé).
Je comprends la problématique (je suis moi même jeune locataire à Paris), je trouve les prix délirants mais aider tout le monde à tour de bras, c'est quelque chose que je ne comprends pas. Je pense au contraire qu'il faut baisser les aides afin de tirer les prix vers le bas (beaucoup de propriétaires auront dû mal à louer aussi cher si leurs locataires ne sont plus aidés). Je pense aussi qu'il faut augmenter la rotation dans les HLM en limitant à 10 ans la résidence par exemple, cela ne devrait être qu'une transition dans la vie et permettrait aux plus jeunes modestes de se loger.
Réponse de le 16/09/2013 à 19:36 :
"je trouve les prix délirants mais aider tout le monde à tour de bras, c'est quelque chose que je ne comprends pas" : Si on arrête d'aider tout le monde, les prix s'effondrent à la location, donc à la vente, donc c'est le krach... Pensez vous que l'idée plaise aux propriétaires en place qui forment plus de 50% de la masse électorale? J'en doute fort, qu'ils soient bailleurs, qu'ils soient à l'abris de la concurrence en achetant avec des PV ou pire qu'ils soient parmi les fous qui viennent d'acheter à plus de 2 fois la capacité moyenne d'emprunt des ménages... "Je pense aussi qu'il faut augmenter la rotation dans les HLM en limitant à 10 ans la résidence par exemple" : Ça se fait maintenant avec les HLM étudiant... Du reste, il faut ensuite qu'ils montent vite à 2100 euros pour louer des studios à 700 euros s'ils passent la barre au delà de laquelle on perd les APL : Vous ne avez pour 400 euros à votre charge avec les APL vous dit-on avant de vous éconduire quand vous expliquez que vous ne gagnez "que" 1800 euros... Mais heureusement, il parait que l'effet inflationniste des APL n'est pas démontré quand sans ça, au delà de 600 euros pour des studios, il n'y aurait pas une foultitude de clients solvables. Après, c'est le jeu et ça ne durera pas 107 ans, mais c'est passablement rageant...
Réponse de le 16/09/2013 à 21:01 :
Bon dieu!! APPRENEZ À ÉCRIRE EN FRANÇAIS!
Réponse de le 17/09/2013 à 11:38 :
Il me semble qu'en français on met un espace avant le point d'exclamation. A l'avenir, abstenez-vous de jurer et de crier. Un peu de courtoisie ne fait pas de mal.
a écrit le 16/09/2013 à 17:21 :
Elle et toute sa clique devrait arrêter de "promettre". Et d'une c'est (heureusement) irréalisable, et de deux comment faire accepter aux parisiens qui paient déjà de conséquents impôts locaux et fonciers que ceux-ci vont servir à financer des logements dont ils vont être eux-même exclus! Le français est malheureusement ainsi fait qu'elle remportera malgré tout haut la main la mairie prochainement. C'est particulièrement frustrant lorsque l'on aime son pays de le voir se désagréger (valeur, travail, famille, sécurité) avec l'assentiment du plus grand nombre. Pauvre France, et pauvre de nous...
Réponse de le 16/09/2013 à 18:51 :
C'est un très grand standard. Quand la politique devient une démagogie électoraliste, il est très facile de faire voter la majorité pour taper sur la minorité. De fait, comme la démagogie engendre l'incompétence, les élections du tour suivant deviennent encore plus démago... C'est un cercle infernal, jusqu?à ce que le système s'effondre sous son incompétence ultime. On est en merdocratie généralisée... incompétence, clientélisme et népotisme...
a écrit le 16/09/2013 à 17:14 :
Pourquoi HIDALGO s'acharne t'elle a vouloir à tout prix loger tous ces gens à Paris : je pense que PARIS se mérite !
Que tous ces gens qui n'ont aucune intention de travailler, qui ne sont là que pour toucher les allocations, elle les envoie dans le Sud-Aveyron (dans l'arrondissement de St-Affrique)où il y a de nombreux logement HLM inoccupés - j'ai vu ça tout cet été sur des journaux locaux où des Communes publiaient les logements libres - et ils sont en bon état, entretenus par les fonctionnaires de la Commune. Cela permettrait ainsi le maintien de l'épicerie, de la pharmacie, des écoles et collèges, et du médecin, etc, etc !
a écrit le 16/09/2013 à 17:13 :
il suffit de SORTIR....toute les copains des copains qui occupent par piston ...... par fonction .. .des logements H L M
a écrit le 16/09/2013 à 17:08 :
Vous aurez le même résultat que ce qui a été fait à Montpellier : vous n'avez pas fini de payer (à Montpelllier, ce sont les taxes foncières les plus fortes de France). Comme à Montpellier dans les logements sociaux de la Ville, on n'y trouve plus que les gens qui ne travaillent pas ! A nos jeunes, lorsqu'ils arrivent à trouver 1 job, on leur dit allez vous loger à l'extérieur !!! ? Et ce sont eux qui se payent les trajets : c'est le MONDE A L'ENVERS !
Résultat de cette politique : Montpellier est devenue 1 Ville très sale, pauvre et où ne fonctionnent que la CAF, la Sécu, l'Agence pour l'Emploi. Et les contribuables paient et aucun commerce ne tourne !
a écrit le 16/09/2013 à 16:56 :
Il faut au moins çà pour loger à peu de frais dans Paris tous les enfants de la bonne société socialiste.
a écrit le 16/09/2013 à 16:54 :
En gros moi je ne peux me loger à Paris, je vais aller en banlieue mais je vais payer pour que des mecs qui bénéficient de tous les systèmes sociaux eux puisse habiter à Paris.
L'ultime cynisme : tu paies des impôts pour loger des mecs qui n'en paient pas là où toi tu as pas les moyens d'habiter.
C'est pas comme ça qu'une certaine révolution a débuté en 1789 ?
Réponse de le 16/09/2013 à 18:47 :
Vous n'avez qu'à manger de la brioche si vous trouvez le pain trop cher ;-)
a écrit le 16/09/2013 à 16:49 :
La mairie de Paris pourrait construire des logements sociaux en banlieue, en bordure de Paris.
a écrit le 16/09/2013 à 16:46 :
Lolilol déjà qu'à paris il n'ya pas de classes moyennes mais que des assistés ou des tres aisés ça va etre génial le niveau dans les écoles des quartiers avec ces HLM....
a écrit le 16/09/2013 à 16:23 :
En démagogie, plus c'est gros, plus ça passe...
a écrit le 16/09/2013 à 15:57 :
En rachetant des logements pour les transformer en logements sociaux, la ville de Paris fait monter le prix de l'immobilier sans augmenter le nombre d'apprtements. Quant à l'obligation d'avoir 25% de logements sociaux dans les constructions neuves, elle rend certains programmes non rentables, et donc non construits. Comment une politique qui semble aller dans le bon sens va à l'encontre des objectifs...
Réponse de le 16/09/2013 à 16:22 :
+1
Avoir aussi déja 18% de logements sociaux c'est bien beau mais comme par hasard, on les trouve toujours aux mêmes endroits (19éme, 20éme etc) donc si on vise 30%, autant dire que cette tendance ne va pas s'inverser ! Comme si le neuf n'était déja pas assez cher à Paris...
Réponse de le 05/10/2013 à 12:17 :
Non, le 9ème est devenu un HLM niché dans des immeubles dont voudraient bien les classes moyennes !

ex. un 220 m2 avec vue sur Paris !

une habitante du 9ème
a écrit le 16/09/2013 à 15:49 :
Hidalgo tu nous prépares un futur de ville HLM , gérés par l'état à concurrence d'un logement sur trois. Demande à Angela , elle qui a vécu en RDA , ce qu elle en pense ! Si c est cela réenchanter le rêve français, quel cauchemar ...
a écrit le 16/09/2013 à 15:38 :
Le mieux serait de nommer tout de suite un ministre du redressement touristique. Avec un traitement pareil les autres capitals europeennes n'ont pas a craindre la concurrence de Paris. A part ca pour resoudre le pb du logement a Paris il faudrait 70% de logements sociaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :