Agent immobilier : la crise et le net métamorphosent la profession

 |   |  586  mots
10% des agences immobilières ont mis la clé sous la porte en 2013.
10% des agences immobilières ont mis la clé sous la porte en 2013.
Le marché tendu et la révolution internet imposent aux agents immobiliers de repenser leur modes de commercialisation. A la fin, c’est la loi du plus fort qui primera.

La crise actuelle qui affecte les agents immobiliers est-elle un simple contrecoup ou bien une tendance structurelle ? La question mérite d'être posée. Oubliées les années 2010 et 2011 euphoriques où les transactions dans l'ancien se sont envolées jusqu'à plus de 830.000 unités sur douze mois glissants, les agents immobiliers font aujourd'hui grise mine. Le marché de l'ancien a en effet perdu plus de 150.000 transactions annuelles en 2 ans. Cette baisse de l'activité a entraîné la fermeture de 3.000 agences en 2012, ainsi qu'en 2013, selon la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim). Concrètement, la profession perdrait 10% de ses agences chaque année.

Pas de place pour l'attentisme

La faute à une conjoncture économique morose, qui alimente les incertitudes et ne donne pas de perspective aux ménages qui souhaiteraient se lancer dans de nouveaux projets. Dans ce contexte, il n'y a pas de place pour l'attentisme chez les agents immobiliers. Les agences qui se sont trop reposées sur leurs lauriers lors de la récente période faste sont désormais en grande difficulté. "Sur un marché euphorique, certains profils d'agents moins réactifs pouvaient subsister, mais sur un marché plus tendu comme aujourd'hui, ce n'est plus le cas", constate Olivier Alonso président du réseau d'agence Solvimo.

Désormais, c'est la loi du plus fort qui prime. "Nous allons vers une épuration du métier d'agent immobilier. Le marché est en pleine mutation", remarque Mickaël Fridman président d'Immoinverse, une plateforme qui met en relation les personnes à la recherche d'un logement avec les professionnels de l'immobilier et les particuliers cherchant à vendre ou à louer leurs biens.

A terme, il ne restera que deux types d'agents immobiliers

"A terme, il ne va rester que deux types d'agences : celles qui ont un portefeuille de gestion (administrateurs de biens) ou de syndics qui leur permettent d'avoir des bas de laine récurrents et de ne pas trop subir la pression des transactions ; Et celles qui ont pignon sur rue à un emplacement idéal", juge pour sa part Christophe Celdran, le PDG de Maxihome, un groupe de 250 agents mandataires indépendants.

Vient s'ajouter à cela le développement du numérique qui a complètement révolutionné les comportements de consommation. "Le particulier passe désormais dans 90% des cas par une prise de contact sur internet. Alors que c'était l'inverse il y a 10 ans", observe Olivier Alonso. Les agents immobiliers doivent donc se mettre à niveau sur l'outil internet pour ne pas paraître obsolète.

Être le plus réactif possible sur internet

Malheureusement pour eux, "il y a des agents immobiliers qui se limitent à poster des annonces sur seloger.com pour trouver des clients. Or, il faut désormais avoir une démarche proactive et replacer l'acquéreur au centre du système", assure Mickaël Fridman. Ce sont ces agences immobilières "qui se sont préparées aux changements fondamentaux des comportements de consommation" qui s'en sortiront ajoute Olivier Alonso.

Les professionnels se doivent désormais d'être ultra réactif, tout en assurant "un suivi régulier des clients, notamment par mail. Il faut également être très présent sur les réseaux sociaux", conseille Christophe Celdran.
Mais le plus important reste la visibilité. Et pour ce faire "être bien positionné sur Google est hyper primordial pour les agents immobiliers", juge pour sa part Olivier Alonso.

Ce n'est que par ces biais que le rôle d'intermédiaire d'agent immobilier, qui permet de fluidifier le marché des transactions, pourra subsister.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2014 à 17:54 :
solvimo... lol... pas besoin de Alonso pour avoir une reflexion pareil.. la prochaine interview est : alonso le pionner du web ?

lol.. bref le marché est tendu dans tous les sens OUI, après il reste toujours le vendeur.. le prix.. et internet n'y change rien a ca... bref j'ai bien rit..
a écrit le 25/02/2014 à 13:23 :
Arrêtez de taper sur les AI. Ils doivent suivre la loi Hoguet qui date d'un autre temps. Changez la loi, permettez comme aux US une base nationale des biens à vendre (avec l'emplacement googlemap), 1% pour celui qui rentre le bien (et qui prend des belles photos), 1% pour celui qui le vend, et le marché repassera à 90% par des AI. C'est sur qu'avec nos frais de notaires, on va pas se rajouter 6% du prix pour les AI.
a écrit le 24/02/2014 à 18:59 :
Avant de réserver votre appartement neuf en vefa, ayez le réflexe de vous faire parrainer par un client du même promoteur! Vous gagnerez pas mal d’argent!
Réponse de le 26/02/2014 à 11:44 :
Entièrement d'accord! J'ai acheté un bel appart dans le neuf et j'en suis ravie! En plus , contrairement à l'ancien, je gagne près de 600 euros à chaque parrainage!! C'est génial!
Réponse de le 26/02/2014 à 17:04 :
Isabelle et Viviane, vous devez bien connaître Bernard et Virginie, non ? :D
a écrit le 24/02/2014 à 10:04 :
Pourquoi passer par un A.I si le prix demandé est raisonnable ? Encore faut il savoir quel est le prix raisonnable. Là dessus le juge de paix est la durée de la vente. Si au bout de 1 mois aucune visite il faut baisser au moins 10%. Et ainsi de suite. Cela est difficile psychologiquement pour un vendeur... Je vois certains bien en vente depuis plus d'un an avec une baisse affichée de l'ordre de 25% dans le 92. La bulle se dégonfle lentement mais surement.
Réponse de le 24/02/2014 à 16:39 :
A l'inverse, dans le 92, juste de l'autre côté de la rue, je vois un bien en vente depuis juillet 2013 et dont le prix n'a pas pas bougé d'un iota : près de 1000€ / m² au-dessus du prix de marché, pour un appartement qui n'a rien d'exceptionnel. Certains vendeurs ne sont pas pressés.
a écrit le 23/02/2014 à 20:28 :
Gogole domine le monde, car le monde est ton ami... Sinon, j'ai une maison à vendre, et ce que j'en déduis est que les vrais professionnels vont vivre, alors que les "nationaux" vont péricliter.
Logique comme dans tous les secteurs.
a écrit le 23/02/2014 à 14:07 :
Les grands gagnants seront ceux qui feront baisser les prix d'affichages.
Réponse de le 23/02/2014 à 20:32 :
Les grands gagnants seront ceux qui sont les moins gourmands.
a écrit le 23/02/2014 à 10:00 :
le meilleur agent immobilier c est le bon coin !!
Réponse de le 21/04/2014 à 12:36 :
Et on dirait que les gens sont C.on..S. OU ils n'ont pas INTERNET OU ils aime perdre beaucoup d'argent! Time is MONEY! le manque d'argent va s'amplifier et plus les vendeurs vont attendre plus les prix baisse! et pour instant personne ne peut accepter ca! Mais il faut regarder les crédit a 1% aux USA et la vérité aujourd'hui! On vera!
a écrit le 23/02/2014 à 2:24 :
Oubliez le vieux, véritable passoire énergtique: pensez au neuf!

Et si vous achetez en vefa, pensez avant de signer, de vous faire parrainer par un autre client du même promoteur! Nexity, Bouygues, Cogedim, tous pratiquent le parrainage!

Alors profitez en!!
Réponse de le 23/02/2014 à 8:31 :
Profitez-en avant que ce soit moins cher et que les systèmes de parrainage n'existent plus !
Réponse de le 23/02/2014 à 20:29 :
L'isolation coûte de moins en moins cher, si vous savez faire jouer la concurrence. Concurrence qui doit vous gêner, je pense...
Réponse de le 24/02/2014 à 15:58 :
Entièrement d'accord avec Olivier. Moi j'ai déjà parrainé plusieurs personnes: près de 3000 euros de gagner! Je vais finir par rembourser mon appart en quelques années à ce rythme ! Trop cool les parrainages!
Réponse de le 24/11/2015 à 17:45 :
le neuf c bien isole 2 ans, puis apres ca tombe en lambeaux!!!
a écrit le 22/02/2014 à 17:51 :
je ne suis pas d'accord avec la vision de la Tribune. Il restera d'après moi deux catégories de professionnels : en effet, les syndics et autres gestionnaires de biens car il en faudra toujours et un réseau d'offre et demande constitués par des agents immobiliers d'une part et particuliers qui développeront leur réseau personnel pour vendre des biens familiaux et d'amis avec une commission forfaitaire très basse. Il est terminé le temps quand un agent immobilier percevait jusqu'à 8 ou 10% du prix de vente, demain c'est 3 voire 2% sinon pas de business.Le marché ne coulera pas à en juger ce que disent des "experts". Les bons produits continueront à se vendre cher mais va se développer des offres low cost à base de matériaux à faible consommation énergétique et de construction écologique. Je pense à une offre en développement de moins de 100.000 euros pour une maison de 100m2 ( sans le terrain) et une consommation électrique de 500 euros par an pour un famille de 3 personnes. Ces offres vont se multiplier mettant au rancart toutes les maisons Phénix, Kaufmann et Broad et consorts donc les grands pontes du parpaing industriel.
a écrit le 22/02/2014 à 17:29 :
l'agent immobilier est mandaté par le vendeur et travaille en réalité pour l'acheteur .En plus il n'a pas honte de prendre 6% donc 7,5% avec tva du prix de vente:ce qui équivaut entre 2 et 3 ans de loyers d'un coup pour mettre l'annonce sur le bon coin.Dans ces conditions on peut attendre un acheteur 2 ans en mettant soi même son annonce .
a écrit le 22/02/2014 à 17:22 :
le vendeur qui donne mandat cherche en fait un agent commercial qui met en valeur le produit à vendre et en réalité il se met sur le dos un agent immobilier qui se vante de bien conseiller l'acheteur pour que celui ci achète le plus bas possible pour que la commission se justifie donc en réalité l'agent travaille contre le vendeur
a écrit le 21/02/2014 à 23:37 :
L'agent immobilier en général ne sert qu'a une seule chose: il sert a faire des visites et a ouvrier des portes avec des clefs, quand le vendeur est occuper par son boulot ou est loin du bien a vendre!

parce que tout ce qui est conseil aupres d"un acheteur, cest du pipot de marchand de tapis!

bref, les frais d'AI devrait etre payer PAR le vendeur, et non pas par m'acheteur, car l'AI ne rend service qu'au vendeur en se substituant a lui pour les visites et pour son baratinage commercial!
Réponse de le 22/02/2014 à 11:02 :
Si les professionnels auxquels vous avez eu à faire se sont contentés uniquement de faire des visites, alors vous ce n'étaient pas de véritables agents ou négociateurs immobiliers : cet aspect que vous décrivez ne correspond qu'à une petite partie de l'étendue du travail d'accompagnement, conseil, évaluation, promotion des biens, rapports, etc.
Réponse de le 22/02/2014 à 14:12 :
ce nest pas en niant l'évidence que vous allez redorer votre image: nous les acheteurs on sait pertinemment de quoi l'on parle... Vous n'essayez de convaincre ici sur ce fourm que l'acheteur débutant dans ses recherches et dont grands naifs par definition, appelés communément un pigeon bien gras. Les acheteurs qui cherchent depuis des mois savent pertinemment de quoi je parle, en tout cas ici en IDF!

Quand on essaie de negocier et que l'AI s'oppose a la negociation , refuse de transmettre l'offre et ce, a 90% du temps, en IDF, alors vous faites quoi? Vous allez sur le bon coin et traiter en direct! D'une part, vous evitez les frais d'AI, et d'autres part, vous discutez en direct avec le proprio, qui lui veut baisser et vendre vite!
Réponse de le 22/02/2014 à 17:16 :
+1
Réponse de le 22/02/2014 à 19:28 :
Des agents qui refusent de transmettre une offre ? Aberrant et absolument contraire à toute logique : au-delà d'être anti-professionnel, cette pratique va a contre-courant des règles de négociation actuelles, qui dans un marché aux opportunités de plus en plus rares, invite à la souplesse en matière de négociation.
De plus, tout agent exerçant correctement son métier se doit de transmettre toutes les offres émises par les acquéreurs, en plus de faire des points sur toutes les visites, d'envoyer des stats de consultation des annonces, etc. Cela fait partie des services dus aux clients qui nous font confiance.
Réponse de le 21/12/2014 à 23:40 :
vous voulez des noms ???
je suis en plein dedans, j'ai fais deux offres au comptant mais inferieure au prix ( finalement pas présentée par deux fois a la vendeuse qui me le dira elle même ensuite) , le negociateur ayant "rentré"le mandat privilégiant ses propres acquéreurs légèrement plus offrants bilan :une retractation dans les 7 jours puis pas d'obtention du credit et enfin à nouveau retractation!
methodes culpabilisantes, forcing à aller au prix pour " remporter" la vente,
mensonges, etc...pas de pub, jamais pour ERA.pour ma part.
a écrit le 21/02/2014 à 21:23 :
Je crois qu'il convient d'arrêter de sombre dans le manichéïsme (les agents immo sont incompétents et inutiles ; la vente en direct c'est la panacée) mais plutôt considérer les choses avec objectivité : oui, c'est vrai, certains agents portent préjudice à leur corporation en ne faisant pas correctement leur métier (évaluations complaisantes, honoraires disproportionnés entre autres griefs), mais la majorité des professionnels de l'immobilier sont des intermédiaires qualifiés, offrant un service à valeur ajoutée (connaissance du marché, vivier d'acquéreurs potentiels, promotion du bien, etc.) aux clients qui leur font confiance.

De plus, même si tout particulier dispose aujourd'hui de sites dédiés permettant de réaliser seul la vente de son bien, cela nécessite un investissement important en temps (répondre aux contacts, faire le tri, organiser les visites, etc.), sans occulter le fait que la promotion offerte par les sites de vente entre particuliers reste de qualité moindre que ce qui est proposé par les sites de professionnels (moins de photos et d'informations disponibles).
Réponse de le 21/02/2014 à 23:34 :
Chers Agents immobiliers si vous arrêtiez de passer votre temps sur le bon coin a essayer de chopper des mandats auprès de vendeurs particuliers, en vous faisant passer la plupart du temps pour des acheteurs particuliers, peut-etre que vous en auriez plus pour faire votre vrai boulot!
Réponse de le 22/02/2014 à 10:58 :
Un véritable agent immobilier est avant tout un homme de terrain : il faut mouiller la chemise et user ses semelles quotidiennement dans le "boîtage" pour se faire connaître et reconnaître dans un secteur, implication sérieuse qui permet à terme de récupérer des mandats de vente.

Prendre des mandats sur Leboncoin ? Une idée bien saugrenue : quel intérêt y aurait-il dans cela puisque le bien apparaît forcément moins cher sur l'annonce du propriétaire ?
Réponse de le 22/02/2014 à 14:14 :
"Prendre des mandats sur Leboncoin ? Une idée bien saugrenue : quel intérêt y aurait-il dans cela puisque le bien apparaît forcément moins cher sur l'annonce du propriétaire ? "

ahaha, vous ne e croyez pas? amusez vous donc a poster une annonce bidon d'un bien immo sur le bon coin. Dans la minute, vous etes assailli par dix emails d'agences ..

tentez cette experience scientifique et tres rigolote! lol
Réponse de le 26/02/2014 à 21:57 :
>Tobias Gorklund

Il faut quand même souligner que la plupart des agents immobiliers n'ont pas inventé l'eau chaude, ni le fil à couper le beurre...

Qu'ils se retrouvent mis au chômage grâce à l'essor de l'internet est une bonne chose: cela donnera un coup de pieds au cul à tout une génération qui a cru qu'elles pouvaient s'enrichir sans rien faire, et surtout sans faire preuve d'intelligence...
a écrit le 21/02/2014 à 11:06 :
Bonjour, je partage votre point de vue sur la force d’internet. Elle tend à rendre obsolète l’approche conservée par certains acteurs d’un marché dont le mode opératoire est en pleine mutation. Vous avez raison, chacun d’entre vous est parfaitement capable de commercialiser lui même son propre bien. Cette vérité, s’applique à bien d’autres secteurs de l’économie. Simplement, le mode de fonctionnement de notre société repose notamment sur la répartition des tâches. Chacun dispose d’un capital temps et joue un rôle précis qu’il met à la disposition de l’autre. La question est alors de savoir quel prix chacun est prêt à payer pour s’offrir les biens et services produits par d'autres. Quelle somme chacun est prêt à engager pour ne pas cuir son pain soi-même, tailler ses haies soi-même, nettoyer son logement, réaliser la vidange de sa voiture tout en ayant, a priori, l’assurance que le travail délivré par un professionnel sera d’une qualité supérieure.
Certaines agences, proposent aujourd’hui une gamme de services complets et soignés répondant aux nouvelles attentes de ceux qui parmi les propriétaires préfèrent déléguer à un professionnel le soin de vendre leur bien immobilier. Chez Equinimo les commissions sont fixes et s’établissent à 5 900 euros à la charge de l’acquéreur ; pour les biens dont le prix de vente n’excède pas un million d’euros (1% au delà).
Réponse de le 22/02/2014 à 16:22 :
Le supposé âge d'or des honoraires stratosphériques qui avaient cours dans les années fastes (2000-2008) est désormais une ère révolue : aujourd'hui, les professionnels sensés sont souples et proposent des tarifs tout à fait corrects (moins de 6%, voire des commissions fixes).
a écrit le 20/02/2014 à 20:28 :
Trop d offre pas assez de demande. C est la seul raison des fermetures d agence...
trop offre= trop de personne obliger de vendre leurs biens ca tue le marcher.
pas assez de demande= les banques ne pretes plus aussi facilement pas assez de client.

donc un probleme pour les agences car les prix ne descende pas...
Réponse de le 22/02/2014 à 11:07 :
Un volume d'acheteurs potentiels qui ne cesse de se réduire, des prix qui ne descendent pas assez vite pour s'adapter à la réalité du marché : voilà déjà deux facteurs importants qui permettent un éclairage sur le contexte actuel très difficile
a écrit le 20/02/2014 à 19:00 :
Pour moi c’est le prix des biens à vendre surcoter de plus de 50% en France...
depuis l'euros en 2001 les prix ont prix une proportion hallucinantes.

laisser les agents immobilier tranquille...


Mais bon si vous préférer une agence virtuelle... déjà internet a tués la presse écrite (tout les gratuits ont disparu). Au tour des agences...
a écrit le 20/02/2014 à 16:42 :
en France, les agents immos ne prennent jamais la photo de façade des maisons ou apparts car ont peur que nous les acheteurs retrouvont l propio et traitons en direct live

sauf que, la facade d'une maison, cest 50% du choix dans une maison. les 50% autre cest la solidité et l'interieur:

bref, la photo des chiottes ou du rideau de douche, on s'en fout!
Réponse de le 21/02/2014 à 21:01 :
En effet, et cela se comprend : le travail de promotion réalisé autour d'un bien serait immédiatement mis à mal par une communication de sa localisation exacte, sauf en cas de mandat exclusif bien sûr. Si l'intérieur et le jardin vous plaisent, c'est déjà positif ; le reste, on le découvre pendant la visite.
Réponse de le 23/02/2014 à 2:29 :
cets sur qu'avec la photo des chiottes ca va etre dur de retrouver le bien.. LOL

en tout cas je reconnais cest pas con la photo des chiottes: ca montre si le vendeur est soigné, s'il les nettoie une fois par an ou plus souvent... LOL
Réponse de le 23/02/2014 à 2:37 :
annecdote... je connaissais un AI qui mettaient en vente des terrains à batir, avec mandat simple, et qui mettait sur l'annonce le plan du terrain avec , tenez vous bien le numero de parcelle cadstrale... ahhahaha et gros couillon qu il etait, il s'énervait et en avais marre des gens qui traitait en direct avec les vendeurs... aahahhahahah

Par pitié pour ce brave AI, je lui ai alors parlé qu'il existait sur internet le fameux site: cadastre.gouv.fr et qu'il etait donc enfantin pour Mr tout le monde de retrouver ses terrains mis en ligne sur seloger ! ahahhahaha la tronche qui l'a faite.... . ahahhahahaha

pas sur en tout cas qu'il exerce aujourdhui encore ses fonctions!
Réponse de le 23/02/2014 à 10:42 :
je trouve le procédé pour le moins condamnable et d'une malhonnêteté intellectuelle confondante de déverser ainsi votre bile et jeter l'anathème sur une profession au prétexte d'avoir eu quelques déconvenues avec certains de ses représentants, ni plus ni moins que des cas isolés
a écrit le 20/02/2014 à 12:03 :
Une agence immobiliere reverse environs 60% des ses honoraires en charges sociales, TVA et taxe divers ...
Évidement que les métiers de service sont onéreux pour les consommateurs.
Réponse de le 26/02/2014 à 11:03 :
ca fait 40% de gras alors...pas dégueu !
a écrit le 20/02/2014 à 11:04 :
Une force d'internet c'est de mettre directement en contact l'offre et la demande et donc de rendre inutiles les intermédiaires. La agences immobilières sont devenues un intermédiaire inutile entre acheteurs et vendeurs de biens immobiliers.
De plus Leboncoin est devenu la référence pour beaucoup en termes d'immobilier, toutes les offres sont dessus, que ce soit offres pro et perso. Le fait d'avoir un site qui agrège tout fait gagner une énergie considérable à tout le monde !
Réponse de le 22/02/2014 à 16:36 :
Un portail d'annonces devenu incontournable mais dont le modèle pose question : ce sont bel et bien les professionnels qui assurent sa rentabilité (abonnements, options payantes) et son attractivité (majorité des annonces déposées), alors qu'il permet dans le même temps aux particuliers de pouvoir déposer gratuitement leurs annonces, ce qui ne va pas sans générer un vrai et grave problème de conflits d'intérêts (tirer ses profits des services faits payés cher aux uns, lesquels bénéficient finalement aux autres pour peu qu'ils publient aussi gratuitement leur annonce, car il est très aisé d'effectuer des comparatifs et de retrouver ainsi un même bien dans plusieurs annonces).
a écrit le 20/02/2014 à 10:30 :
Aux USA les agences immobilières ont des photographes pro. En France, sur seloger.com on a droit à des gros plans sur un rideau de douche, une micro-onde (sisi) ou des plans d'apparts illisibles dessinés sur un coin de nappe... Ces "agents" méritent de pointer chez pole emploi.
Réponse de le 22/02/2014 à 11:10 :
Des contextes incomparables car mettant aux prises des réalités trop différentes (marché, interaction entre agences, outils à disposition) pour tirer des conclusions à l'emporte-pièce
Réponse de le 22/02/2014 à 14:17 :
Quand on a un appareil photo, on peut prendre autre chose en photo qu'un rideau ou une caisse de géranium...
Réponse de le 22/02/2014 à 16:08 :
La très grande majorité des photos mises en ligne dans les annonces par les professionnels sont pertinentes et de bonne qualité, même s'il peut sans doute arriver parfois de voir des clichés insolites ayant selon toute vraisemblance échappé à la vigilance de leur auteur.
a écrit le 20/02/2014 à 9:56 :
Les agents immobiliers devraient effectuer un stage de formation. Ils sont pour la plupart incompétents, trop gourmands dans leurs rétribution et inefficaces dans leur technique de vente si l'immobilier chute ils ont leur part de responsabilité. Un petit exemple : ma résidence est naufragée des panneaux de vente à tous les étages si vous êtes acheteur potentiel vous regardez les panneaux ou vous vous sauvez ?
Réponse de le 20/02/2014 à 11:05 :
Tout a fait en accord avec vous la plupart des agent immobiliers sont très des competence attendu par le client... par contre les ventes les plus rigolote sont quand celle particulier à particulier, je refuse bcp de mandat car les vendeurs ne sont pas raisonnable et le plus drole ladedans c les pinpins qui achètent ces maison en se gargarisant d'avoir des économies en frais d'agence, je vous assure de la ou je suis c très risible....
Réponse de le 22/02/2014 à 17:14 :
Ca prouve que l'agent est un mauvais vendeur,et ne sert à rien .Quel est l'intérêt d'un vendeur de mandater un agent qui lui conseille de baisser le prix et en plus prend une commission??
Réponse de le 22/02/2014 à 19:20 :
Conseiller à son client d'opérer une correction sur le prix de vente quand son produit n'attire pas d'acquéreurs, c'est salutaire et nécessaire : être à l'écoute d'un marché dans lequel les opportunités se font de plus en plus rares (0,8 acheteur pour un bien en vente en 2013 contre 4 pour un en 2010) est fondamental, plus aujourd'hui que jamais.
Réponse de le 26/02/2014 à 12:54 :
woa le conseil à 15.000€ !!!
C'est vrai, vous etes indispensable !!
devriez conseiller les vendeur de trotinette du boncoin ; Quoi que je pense qu'ils sauront baisser le prix s'ils ne les vendent pas
a écrit le 20/02/2014 à 9:33 :
Aujourd'hui internet = passer une annonce sur leboncoin (le plus gros site immobilier de france : 2 fois plus gros que seloger ! )
a écrit le 20/02/2014 à 7:42 :
En allemagne un agent immobilier prend 3.85% de com..en France toutes les metiers veulent vivre comme des seigneurs...a l image de nos politiques
Réponse de le 21/02/2014 à 17:08 :
Ne serait-ce pas plutôt 7,14% TTC en Allemagne la norme ?
a écrit le 20/02/2014 à 2:11 :
Il faudra se faire à l'idée qu'Internet prenne de plus en plus de place au détriment des agents de la vieille école n'en déplaise à certains.

Le consommateur est tellement mieux servi depuis que l'Internet est mis à contribution pour présenter les biens immobiliers.

Quand le consommateur a fait ses recherche, il a déjà la main au portefeuille prêt à dépenser sur le bien immobilier de ses rêves. Grâce à Internet, le travail des agent s'en trouve réduit puisque le client est déjà pré-qualifié, il a fait ses devoirs.
a écrit le 20/02/2014 à 1:14 :
Les brokers de pierre ont de plus en plus de mal à justifier leurs commissions jugées "exorbitantes" depuis l'avènement de la vente sur internet et pourtant le cours de la pierre n'a jamais été aussi élevé depuis ces 20 dernières années. Que les traders (dit propriétaires) profitent de la concurrence au lieu de pleurnicher sur les tarifs de leur broker. Si la prestation est nulle pourquoi faire appel à un professionnel de la pierre? D'autant plus que sur ce marché c'est n'est pas une obligation (bientôt un projet de loi socialiste?).
a écrit le 19/02/2014 à 23:28 :
Notre pays a l'immense chance de présenter de très nombreux biens d'exception, partout sur le territoire. Les investisseurs étrangers restent nombreux, la demande est forte et de qualité, mais l'offre est très concentrée Paris et sur la Côte d'Azur. Les agents immobiliers dans nos territoires parlent malheureusement souvent assez mal l'anglais, c'est bien dommage, parce qu'une clientèle solvable existe pour les beaux produits qui, faute de vendeurs compétents, restent longtemps sur le marché. C'est donc aussi une affaire de positionnement. Je connais plusieurs agents immos en province qui ont de sublimes produits mais qui ne savent pas les vendre, même quand un acheteur se présente. J'envoie moi-même des clients russophones, chinois, anglophones et arabes à des agents immobiliers qui doivent utiliser google traduction pour déchiffrer les demandes issues d'Internet. Alors après, pour la qualité de conseil, la prise en charge du client, ce n'est même pas possible, la rencontre est à peine possible. La France a un vrai problème d'internationalisation de l'offre. Internet, c'est super, mais c'est mondial. Être présent dans Google.fr ne suffit pas, il faut penser à Yandex, Yamli, Baidu, Google.ru, Google.com qui ont de superbes clients à envoyer aux agences.
Réponse de le 21/02/2014 à 22:00 :
Mince les étrangers achètent moins de logements en France et quand ils achètent ils achètent moins cher, oh la la c'est la catastrophe.
a écrit le 19/02/2014 à 22:02 :
Les honoraires d'agence sont les plus élevées d'Europe, le particulier aujourd'hui grâce à internet bénéficie d'un large choix et surtout des annonces en direct des propriétaires, l'agent immobilier doit donc revoir ses honoraires a la baisse mais également fournir des prestations supplémentaires... Si une agence fournie des garanties ainsi qu' une véritable expertise, elle pourra alors jouer de nouveau un rôle essentiel dans un marché compliqué.
a écrit le 19/02/2014 à 21:56 :
monsieur,
votre article est très réducteur quant aux moyens des agences. internet représente 70% des contacts mais énormément de déchets. et titrer qu'il n'y aura plus que 2 types d'agents, comment pouvez vous l'affirmer ? quelle compétence avez vous ? et il est curieux que vous fassiez intervenir maxihome, qui n'est pas un réseau d'agences mais de vendeurs travaillant de chez eux…
notre profession a beaucoup d'atouts à faire valoir et ce type d'article lui est néfaste car malheureusement pas travaillé…
dommage...
a écrit le 19/02/2014 à 21:01 :
Les prix baissent (un peu) , mais les frais d'agence restent élevés et ne se justifient pas.
Internet donne accès aux offres et autres informations permettant d'évaluer les biens.
Vous voyez mieux la piètre prestation de ces agences lorsqu'ils veulent vendre votre bien....faire la boitte aux lettres et empocher la commission n'est pas un cas isolé...
ABE
Réponse de le 26/02/2014 à 18:41 :
Et que savez vous des frais d'agence, et les vendeurs qui demandent des estimations gratuites et vendent par eux mêmes, et croient tout savoir sur les financements et qui nous rappellent quand ils sont dans la "merde" avec un refus de prêt...Si les vendeurs veulent vendre seuls, alors ils n'ont quà estimer seuls leur maison et ne pas nous faire travailler gratuitement et quand il n'y aura plus d'agence en centre ville, ce sera tant pis pour eux
a écrit le 19/02/2014 à 18:17 :
et le prix des logements ne serait il pas le vrai problème
Réponse de le 19/02/2014 à 22:22 :
Tout a fait d'accord les frais d'agences entre 4 et 5% sont souvent critiqués par des personnes qui empoche une plus value entre 20 et 60% sans aucun travail ni taxe versée sur une résidence principal ...la cible n'est pas la bonne !
Réponse de le 20/02/2014 à 9:43 :
Vous oubliez, une chose, ou plutôt deux. Le vendeur, va devoir se reloger après la vente, entre 20 et 60% plus cher qu'avant. Ensuite quand vous parlez d'absence de travail, qu'est ce que vous pensez que les gens font dans les grandes surfaces de bricolage le week end? Je pense qu'il y a plus de propriétaires que de locataires...
Réponse de le 20/02/2014 à 11:13 :
+1000%
Réponse de le 20/02/2014 à 16:19 :
Suivant la même logique, s'ils ne font pas de plus-value, ils rachèteront sans payer de plus-value. Quel cas est le plus profitable économiquement à votre avis ?
Réponse de le 27/01/2015 à 17:20 :
Bonjour, le problème aujourd’hui , c’est que 80% des vendeurs particuliers sont au dessus du marché actuel qui est considérablement à la baisse!
l'agent immobilier sert néanmoins a remettre les compteur a l'heure par rapport au prix du marché ou les biens sont surévalués et notamment sur le bon coin a 15% de plus que leur valeur réelles en moyenne voir plus .
D’où l'utilité d'un agent immo compétant qui certe prendra sa com , mais vous fera économiser une grosse d'argent par rapport a une vente direct particulier a particulier notamment sur une maison,
maintenant si vous voulez vendre en direct, passer par le bon coin!!! remonter régulièrement votre annonce avec un max de photos!!!
prenait la peine de prendre de belles photos avec une annonce bien détaillée c'est déjà 50% du travail de fait!!!!.
Réponse de le 05/04/2015 à 11:34 :
Alors , il faut juste faire ses comptes.
Pour le prix d'une commission d'agence , j'ai droit à quoi ? si j'économise le prix de la commission , je peux faire quoi, avec ? Si l'agent est décrié, c'est parceque sa valeur ajoutée n'est plus si evidente et devient de plus en plus discutable au vu des % qu'il prends et qu'il est plus maitre du jeu aujourdh'ui grace ou à cause
d' Internet.
Les gens peuvent aisaiment s'organiser aujourd'hui pour se passer de lui..En fait le modelé est dépassé , il lui faut reinventer son modéle economique et retrouver de la valuer ajoutée pour que ces services redeviennent intéressant.
Les arguments de professionnalisme et de service sont certes importants, mais ils ne suffisent plus , les conseils aujourd'hui, on en trouve partout! des copains pour faire visiter l'appart , aussi ( si il le faut ) alors vendre un bien immobilier cela se banalise . il faut faire autrement et puis c'est tout, penser autrement son business et prouver sa valeur ajoutée, je ne vois que ça ! votre systéme n'a pas evolué,mais la technologie evolue et elle ne peut pas se mettre au service de vos vieux modelés.Votre probleme c'est que vous vous servez de la technologie sur des vieux modeles de business...reflechissez à ça. ce sera sans doute plus productif , pour inventer l'electricité on a pas refflechit à partir de la bougie !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :