Immobilier : les Français en mal de crédit peinent à acheter

 |   |  346  mots
Les trois quarts (76%) des sondés estiment néanmoins que les prix de vente vont "baisser ou rester stables" d'ici la fin de l'année. (Photo: Reuters)
Les trois quarts (76%) des sondés estiment néanmoins que les prix de vente vont "baisser ou rester stables" d'ici la fin de l'année. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le pourcentage de ceux qui jugent la conjoncture économique "peu" ou "pas du tout" favorable à l'achat immobilier a augmenté de huit points par rapport à l'année dernière. Malgré des taux historiquement bas, les prêts immobiliers sont perçus comme moins accessibles et moins attractifs qu'il y a un an.

Les Français se sentent de plus en plus freinés dans l'accès à la propriété. Selon le 14e baromètre réalisé par l'Ifop pour la Fnaim, publié jeudi, le pourcentage de ceux estimant que la conjoncture économique n'est pas propice à l'achat immobilier a augmenté de huit points par rapport à l'année dernière.

Ils sont désormais 62% à juger le contexte "peu" ou "pas du tout" favorable à une telle démarche, contre 54% en 2012. 

Des prêts historiquement bas mais perçus comme moins accessibles

Parmi les 25-34 ans, seuls 42% sont d'ailleurs déjà propriétaires de leur logement (contre 58% de la population dans son ensemble) et seuls 25% des autres envisagent de le devenir à court terme, cette année ou l'an prochain, selon la Fnaim.

Ceux qui ne comptent pas faire le grand saut invoquent des "prix élevés", la "crainte de s'endetter trop longtemps", le "manque d'aide financière", la "difficulté d'accès au crédit" et des "revenus insuffisants".

Malgré des taux historiquement bas, les prêts immobiliers sont en effet perçus comme moins accessibles et moins attractifs qu'il y a un an : seuls 24% des Français interrogés les jugent "faciles" à obtenir, contre 28% en juin 2013, et 58% seulement les trouvent "attractifs", contre 75% un an plus tôt.

Des prix en baisse et qui vont le rester, pour les sondés

Cependant, les Français qui voient davantage d'opportunités qu'hier de "réaliser de bonnes affaires immobilières" restent la majorité (54%), même si leur pourcentage a diminué de 4 points par rapport à l'année dernière. Les trois quarts (76%) des sondés estiment d'ailleurs que les prix de vente vont "baisser ou rester stables" d'ici la fin de l'année.

>> Lire : Immobilier: le marché est bloqué, les prix baissent (légèrement)

Fin juin, sur un an, les prix ont reculé de 1,9% en France, selon les chiffres compilés par la Fnaim. Pour les appartements, le prix moyen au mètre carré s'établit à 3.216 euros en France (-2,5%) et, pour les maisons, à 2.076 euros (-1,4%), selon les chiffres de la Fnaim.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2014 à 2:12 :
mieux vaut vendre et s echapper de la france
a écrit le 30/08/2014 à 2:11 :
mieux vaut vendre et s echapper de la france
a écrit le 19/07/2014 à 16:58 :
Quand aux normes 2012 qui ont fait augmenter le prix de construction de 20% n'y sont pour rien? Ils va faloir quelques siècles de facture EDF pour compenser la diférence de prix avec les normes 2005!
a écrit le 18/07/2014 à 10:48 :
Moi j'ai acheté dans le neuf, jai pris mes responsabilités de père de famille, et je ne suis pas déçu!!!! quel pieds le neuf!! en plus je me suis fais parrainé, et j'ai a mont our parrainé des acheteurs dans le neuf, et j'ai gagné des milliers d'euros!!! C'est trop cool!
Réponse de le 18/07/2014 à 17:09 :
Oh mais ça va les commerciaux en mal de commissions là, ça saoûle à la fin. On vous retrouve dans tous les sujets avec vos gros sabots. Ne jouez sur la corde des pères de famille qui ont des bollocks. Les gens n'ont pas de thunes pour payer vos apparts en or, c'est tout.
a écrit le 11/07/2014 à 17:16 :
Au lieu de ne s'attaquer qu'aux crédit, comment se fait il que les taux soit si bas et que les durées des crédits n'est pas baissés?
a écrit le 07/07/2014 à 7:06 :
Si les ménages ne trouvent pas les crédits indispensables à l'acquisition d'un logement, il faut bien penser que les "affaires" ( BNP, DAXIA, SG, CREDIT AGRICOLE, etc ) dans les quelle sont empêtrées les banques françaises par incompétence et comportements "voyoux" ont un coût...que les Français paient tous les jours. Alors pour les crédits, nous repasserons !
a écrit le 06/07/2014 à 6:15 :
Dans les sondages, les gens sont contre la cherté des prix, les étudiants ne peuvent plus se loger... on compte 25% des gens qui ne vont plus chez le médecin. On affamine la population en réduisant la consommation. On fait du portage à l'export, quid des ETI inexistantes? On aurait un problème mental?
a écrit le 04/07/2014 à 16:28 :
Les prix sont historiquement bas ! Mais il est difficile d'avoir un prêt car les banques prêtent sou beaucoup de garanties. Les prix vont forcement baissé un jour. C'est la loi de l'offre et la demande. S'il y a beaucoup de bien en vente et peu d'acheteur, les prix vont baissés. Les acheteurs sont là, ils peuvent s'inscrire sur third.fr, c'est un réseau social immobilier.
Réponse de le 16/07/2014 à 1:27 :
"Les prix sont historiquement bas !" : L'histoire débute en 2010? A partir de 2000, les prix sont loin d'être historiquement bas, d'où la prudence des banques qui n'acceptent que des clients ayant des apports à perdre.
a écrit le 04/07/2014 à 12:28 :
"Les prêts seraient perçus comme peu attractifs " ?
Euh,... je crois qu'il y a erreur !
Ce sont les PRIX qui épouvantent les candidats à l'achat !
Même si on me filait de l'argent pour emprunter avec un taux zéro, je ne le ferais pas !
Mais c'est bien là le rêve des bulleurs et rentiers : laisser les jeunes continuer à s'endetter toujours plus pour soutenir leur niveau de vie. Alors on fustige les banques soit-disant trop frileuses ...
Mais les gens avertis peuvent constater que même avec une activité de vente au ralenti, et des taux bas, l'ENCOURS de crédit immobilier continue à augmenter. Nous nous acheminons inexorablement vers la voie des USA pendant les subprimes avec une prochaine saturation à 100 % de la capacité d'emprunt des jeunes ménages.
Une fois le plafond atteint, il n'y aura plus qu'à prendre : le chemin de la chute !
Quel aveuglement des lobbies !!!
Réponse de le 06/07/2014 à 12:23 :
le prix est une chose mais le DPE est lui hallucinant pour certains bien qui sont en D voir F , bonjour la note de chauffage et l'ineptie de l'isolation de tels biens vendus a des prix dingues , il faut vraiment que les prix collent a une certaine realitée économique .. le neuf est parfois plus attrayant que l'ancien vu les travaux a engager aussi
a écrit le 04/07/2014 à 11:05 :
Pendant que vous espérez ( depuis combien d'années ?) une baisse des prix , vous êtes locataires et continuez à payer un loyer au lieu de payer un crédit ( qui est une épargne forcée car les intérêts ne représentent qu'une partie de la mensualité , le reste c'est du remboursement de capital) faites le calcul de tout ce que vous avez payé en pure perte ...pour vous
Réponse de le 04/07/2014 à 11:49 :
Ah l argument du loyer paye a perte, ca faisait longtemps ... Dans un cas vous payez un loyer pour un logement (et donc vous n avez pas payer par ex les gros frais d entretien style ravalement de facade ou taxe fonciere) dans l autre cas vous louez ... de l argent. Louez de l argent (ie faire un credit) peut etre remunerateur si le prix de ce que vous achetez monte mais c est une cata s il baisse. Ex: vous chetez quelque chose a 120 avec 100 de credit. Si votre bien perd 20 % (pas enorme vu la hausse passee), il ne faut plus que 96. Par contre vous avez du payer 100 de credit (plus les interets, les frais de notaire ...). Autrement dit vous etes en negative equity, puisque non seulement tout votre apport perso (les 20) a disparu mais en plus la vente du bien ne rembourse meme pas le credit !!
Réponse de le 04/07/2014 à 11:51 :
En plus, avec une augmentation des loyers , même à 1% par an ,cela fait au bout de 30 ans quand vous partirez à la retraite un loyer qui sera de plus de 30% supérieur à celui que vous payez actuellement et avec un niveau de retraite qui représente environ la moitié de votre salaire actuel , bon courage pour vivre !
Réponse de le 04/07/2014 à 12:03 :
- Risque de perte d'emploi dans les mois qui viennent
- Prix beaucoup trop élevé.
J'en suis vraiment pas à faire ce calcul : loyer ou intérêt.
Atterrissez les vendeurs, la France est en grave crise économique !!!
Réponse de le 04/07/2014 à 12:15 :
Le choix est simple : Payer des loyers délirant chaque mois ou en prendre pour 20 ans en signant une PV délirante. Dans le premier cas, la perte est maîtrisé si les prix ne baissent pas. Dans le second, la ruine est presque assurée si les prix baissent. PS : Pour la retraite, il n'est pas nécessaire d'acheter là où les prix sont au sommet.
Réponse de le 04/07/2014 à 12:19 :
Qui vous parle vendre? Le marché est cyclique , depuis des décennies il y'a des creux mais ça repart en hausse après et les prix sur le long terme ont toujours augmenté. Si vous voulez vendre il suffit dans ce cas d'attendre un peu que les prix remontent si les prix ont baisse depuis votre achar. L'exemple de la retraite est bon, comment vous comptez faire pour vous loger avec un revenu divisé par 2 ?
Réponse de le 04/07/2014 à 12:22 :
Et vive la Creuse :-)) ...
Réponse de le 04/07/2014 à 12:23 :
Moi perso, je loue uniquement, car quand je prend un crédit, je paye à la fois le prix + les interets, donc je paye le double du prix initial ! En plus, en louant, je suis flexible, je déménage où je veux, quand je veux et je peux trouver mieux et moins cher ailleurs.
Réponse de le 04/07/2014 à 13:08 :
La location a aussi de gros avantage. Vous avez un problème de fuite dans la toiture ou le cumulus qui claque. Allo le proprietaire, debrouille toi avec les artisants. C'est aussi un service que le proprietaire doit assurer. Ne pas oublier aussi qu'un bien se degrade, vielli. Un bien neuf ne sera plus neuf dans 10 ou 20 ans. Son prix aura naturellement baissé. Et ne pas oublié la flexibilité, un enfant en plus, et op dans 2 mois on demenage pour plus grand. Une oportunité d'emploi et dans 1 mois on demenage.
a écrit le 04/07/2014 à 10:02 :
je vais bientôt perdre 30 euros pour EDF.
Posez leur la question.
a écrit le 04/07/2014 à 9:51 :
le crédit c'est l'aspirine du pauvre ! pour tout et n'importe quoi .. avant on payait jusqu'à la livraison ( nos économies ) maintenant c'est l'inverse ( on verra plus tard ) ne soyez pas surpris .
Réponse de le 04/07/2014 à 10:58 :
Vous avez bien résumé l'absurdité de notre société de con-sommateurs. Un grand MERCI aux boomers qui ont endetté leurs enfants et petits enfants pour jouir plus fort que leurs parents miséreux.
a écrit le 04/07/2014 à 8:57 :
taux en francs < taux en euro et surtout, ce n'est pas les mêmes montants...
a écrit le 04/07/2014 à 7:50 :
Un coup d oeil à la courbe de Friggitt et...on n a pas envie d acheter...et sur ce sujet je suis d accord avec les banques...risques trop eleves pour elles et les clients
a écrit le 03/07/2014 à 20:14 :
Ce n'est pas un hasard, nous avons les pires banques du monde. Médiocres et sclérosées, nous savons maintenant qu'elles sont malhonnêtes et immorales. Le paradoxe le plus choquant, c'est qu'elle vont refuser un prêt à un bon père de famille pour des principes bidons, alors que le même jour, elle vont risquer un maximum en finançant des états terroristes ...
Réponse de le 03/07/2014 à 21:50 :
Parce que les banques allemandes et anglais ou américaines sont morales?

D'accord avec vous, mais c'est propre au secteur, pas à la France
Réponse de le 03/07/2014 à 21:54 :
Toujours à cracher sur la france et les français vous ! Allez voir ailleurs si c'est mieux et bon vent et bon débarras.
Réponse de le 06/07/2014 à 12:27 :
les banques en france demandent des garanties ce qui n'est pas le cas de banques anglo-saxonne ou l'ont peut endetter meme ses enfants et petits enfants sans vergogne , pire encore les supprimes , faire croire aux pauvres qu'ils peuvent se payer un luxe d'être propriétaire .. merci les lois hypothequaires aux US , en france quand meme si certaines banques ont dérivé vers des choses pas légales c'est un problème de dirigeants qui ont permis cela , enfin pour le prêt aux entreprises , les banques se demandent si l'entreprise sera encore viable dans six mois si les choses sont déjà pas très claire .. les ardoises les inquiètent beaucoup plus qu'ailleurs ou l'on se rattrape sur la spéculation tout azimut
a écrit le 03/07/2014 à 20:03 :
42% sont prorpiétaires de leur logement ? je demande à voir ! Ils seront proprios quand ils auront payé l'hypothèque, pour l'instant leur baraque appartient à la banque :-)
Réponse de le 04/07/2014 à 1:25 :
Effectivement ce sont les banques qui prennent le risque d'une explosion de la bulle immobilière française. Elles ont toutes intérêt à s'assurer une très haute solvabilité des futurs propriétaires afin d'éviter d'accumuler les lots de parpaings impayés.
Réponse de le 04/07/2014 à 10:04 :
Les banques ne prennent pas ce risque car les prêts sont gagés sur l'ensemble des actifs de l'emprunteur et notamment ses revenus, et pas seulement sur le logement financé. Aux USA, l'emprunteur qui veut se libérer de sa dette, libère le logement et l'abandonne à la banque laquelle n'a plus que cette sûreté et subit donc bien le risque d'explosion de la bulle. En France, quitter le logement n'éteint pas la dette. C'est pour moi l'emprunteur qui subit le risque d'explosion de la bulle.
Réponse de le 04/07/2014 à 10:54 :
@AI

C'est vrai que le chômage de masse n'est pas un risque pour les banques prêteuses...
Réponse de le 04/07/2014 à 12:17 :
"Les banques ne prennent pas ce risque car les prêts sont gagés sur l'ensemble des actifs de l'emprunteur et notamment ses revenus, et pas seulement sur le logement financé" : C'est surtout en demandant des apports de 20/30% qu'elles s'assurent que l'emprunteur remboursera même en vendant à perte.
Réponse de le 04/07/2014 à 13:11 :
Vous oubliez que vous pouvez vous mettre en faillite personnelle donc votre raisonnement est faux.
Réponse de le 04/07/2014 à 18:54 :
Vas y toi en faillite personnelle , interdit de tout cb cheque mobilier voiture...ex taulard ou mendiant quoi.Et les heritier rentier et futur....bref a pas conseiller.
a écrit le 03/07/2014 à 19:35 :
un problème de crédit ?
vraiment ???
a écrit le 03/07/2014 à 18:05 :
Les banques françaises sont mal gérées. Le management est peu adaptée aux réalités de la mondialisation. Les scandales de la SG,DAXIA,CREDIT AGRICOLE, BNP, montrent que les directions sont larguées par le'évolution des marchés financiers quand ils ne sont pas "voyoux". Les clients trinquent. Les salaires des dirigeants flambent. Rien que de très normal...
a écrit le 03/07/2014 à 16:49 :
c est sur que s endetter sur 20 ans pour quelque chose qui va perdre de la valeur ca motive quand meme pas trop ... Heuresuement que la majorite des gens ne sont pas des abrutis et que les banques freinent aussi afin d eviter d avoir des surrendettes
Réponse de le 03/07/2014 à 22:00 :
La majorité des gens ne sont pas des abrutis en effet. Vous faites partie de quelle catégorie?
Réponse de le 04/07/2014 à 8:41 :
Et vous vous faites partie de quelle catégorie moi je le sais mais vous malheureusement vous ne le savez pas.
a écrit le 03/07/2014 à 16:41 :
Le prix de l'immobilier en Ile de France a doublé en 12 ans. Il pourrait baisser de 50% dans les années à venir, mais ce n'est pas sûr. Dans ce contexte, acheter un appartement ou une maison dont le prix est manifestement sur-évalué, c'est courir le risque (ou la certitude) de s'endetter lourdement et dangereusement.
Il faudrait libérer le foncier et taxer fortement les rentes immobilières, afin d'assainir le marché, qui devrait être réservé à ceux qui ont besoin de se loger, plutôt qu'à ceux qui cherchent à spéculer au détriment des autres.
Réponse de le 03/07/2014 à 19:37 :
dangereux révolutionnaire !
il veut ruiner nos vieux et nos politiques (qui sont vieux) !!!
Réponse de le 03/07/2014 à 20:07 :
@a la rue: je ne sais pas si en France les loyers perçus sont considérés comme un revenu, mais si ce n'est pas le cas, ce serait une bonne idée de le faire et de taxer en conséquence :-)
Réponse de le 03/07/2014 à 22:54 :
@patrickb : encore tout faux si ce n'est quand même grave de répéter sans cesse que le loyer va dans poche du bailleur ..Les loyers sont imposés à l IR+ csg + taxe foncière ( en gros 50% pour un bailleur dans les tranches 30%) ..encore plus drôle ou stupide quand on est locataire de vouloir encore plus d imposition car au final évidemment c'est le locataire qui paye
Réponse de le 04/07/2014 à 8:45 :
Pouvez vous nous dire où va l'argent du loyer car en vous lisant on à l'impression qu'il s'évapore.
Réponse de le 04/07/2014 à 11:10 :
@@salade..: je crois que vous faites expres de désinformer : oui il reste en gros 50% du loyer dans la poche du bailleur . Il faut être d une naïveté exceptionnelle pour croire que si la CSG , l IR ou les taxes foncières augmentent qu ils ne seront pas répercurtés sur le le loyer . Le salaud de rentier est celui qui encadre ses loyers ( pas d augmentation durant la durée du bail ) et qui choisit en conséquence son locataire ( genre salarié béton edf ) : pas juste hein ?
Réponse de le 04/07/2014 à 12:28 :
"Il faut être d une naïveté exceptionnelle pour croire que si la CSG , l IR ou les taxes foncières augmentent qu ils ne seront pas répercurtés sur le le loyer " : Il faut savoir qu'on paye ce qu'on peut payer sur un marché de bien de première nécessité où l'offre est plus faible que la demande. Les taxes ont augmenté entre 2000 et 2010 pour expliquer les 45% de hausse? Allez! A d'autres! Les taxes sur vos rentes, c'est toujours ça de repris sur les subventions : Robiens, Scellier, APL intégrable au calcul de solvabilité,...! Comparez aux taxes sur les entreprises et oser continuer à vous plaindre.
Quand à l'encadrement des loyers, ça m'arrangerait que mes impôts ne permettent pas à des parasites de louer à 700 euros à des personnes qui gagnent le SMIC en leur expliquant : Vous en avez pour 400 euros de votre poche avec les APL!
Réponse de le 04/07/2014 à 13:43 :
@@salaud ..: vous faites encore et toujours de la désinformation ! Ai je dit que je plaignais??? J essaie d être objectif et ne pas laissir dire un grand nombre d idees reçues comme par ex lorsque patrickb ou autre affirme que le loyer va dans la poche du bailleur , il est évident que vouloir reprendre d une main ce que l on donné de l autre ( dispositif scellier duflot ..) est nuisible au marché comme il est évident aussi que les baillleurs veulent surtout de la sécurité plus que de la rentabilité . Vous faites partie des gens qui pensent que tous les riches ou proprios ou voir même des gens agés sont pouris et les pauvres ( ou jeunes) sont des gentils , que les patrons sont tous des voyous etc ..j admire cette bienpensance.
a écrit le 03/07/2014 à 16:22 :
Ce n'est pas un prêt immobilier que l'on achète mais un bien! Et, ce bien, reste cher parce les intérêts sont trop bas et l'avenir incertain!
a écrit le 03/07/2014 à 16:22 :
drôle de personnage que le français : il passe des heures sur le web pour essayer d'économiser quelques centimes sur l’achat d'une clé USB et trouve normal de dépenser 30 % de son salaire pendant 30 ans pour s'acheter une ruine ...
a écrit le 03/07/2014 à 16:17 :
avant le but était d'avoir son petit chez soi et transmettre à ses enfants,,maintenant le but c'est de vivre gratuitement chez les autres et sur le dos des autres .
Réponse de le 04/07/2014 à 9:29 :
Dépendance, sécu, déficit structurelle des retraites, stock de dettes historique et une economie qui importe du déficit, qui a vécu et continue de vivre sur le dos des plus jeunes ?
Réponse de le 04/07/2014 à 9:59 :
Tous ceux qui bénéficient de la redistribution sans avoir jamais cotisés
Réponse de le 04/07/2014 à 10:20 :
Moi j'en ai ras le bol des vieux c. comme l'ancien qui crachent sur la jeunesse qui ne peut meme pas trouver un travail ni se loger, à part chez les parents... D'ailleurs la France est en déficit à cause de vous, on attend quoi pour vous punir et vous donner la raclée ? Ca suffit de vivre sur le dos des jeunes comme vous le faites, vous devez le payer cher.
Réponse de le 04/07/2014 à 10:23 :
Oui les jeunes, c'est des bons à rien, ils ne travaillent pas et en plus ils veulent un logement gratuit ? Allez bosser, moi dans les années 60 ,70 j'ai beaucoup bossé, dès l'age de 8 ans, je mérite ma retraite, ma maison, et ma grosse voiture, allez bosser bande de fénéants. Je vote fn et je veux que les jeunes bossent 39 heures sans se plaindre !
Réponse de le 04/07/2014 à 12:31 :
"avant le but était d'avoir son petit chez soi et transmettre à ses enfants" : On sent la valeur travail de ces familles là... Le but des autres, ceux qui ne naissent pas avec 100 000 euros en poche, est surtout de ne pas en prendre pour 20 ans à 1200 euros par mois de crédit pour un 3 pièces quand les anciens qui jouent les paons sur leurs tas de pierre sur-évalués achetaient une maison pour moins cher.
Réponse de le 04/07/2014 à 15:12 :
"Tous ceux qui bénéficient de la redistribution sans avoir jamais cotisés". Vous êtes trop durs avec les retraités, ils ont tout de même un tout petit peu cotisé.
Réponse de le 06/07/2014 à 12:33 :
transmettre a ses enfants l'ancien ? , je vous souhaite pas d'être un jour dépendant et d'être dans une structure adaptée a la maladie en question , cela coute un bras et une jambe aux enfants et le jour ou le bien est hérité il est souvent revendu pour payer les dettes de l'établissement de retraite lié a votre maladie ce qui est quand meme dur a vivre pour ceux qui connaissent ce paradoxe , on peut rien transmettre c'est le hasard ou alors il faut assumer la maladie de son proche et là c'est encore autre chose .. il faut le mériter c'est encore plus dur a vivre ..
a écrit le 03/07/2014 à 16:14 :
Il faut sortir l'immobilier locatif de l'impôt sur la fortune et taxer double l'assurance vie
Réponse de le 03/07/2014 à 16:44 :
c est sur que l avenir de la france c est dansle parpaing et non pas dans l industrie ou le high tech. Donc exemptons d impots l immobilier et taxons plus le reste
. Juste un probleme : qui va pouvoir payer vos immeubles ou loyers si plus personne n a de travail car tout est parti al l etranger (a part le BTP) ?
Réponse de le 03/07/2014 à 17:21 :
Oui sauf que l'assurance vie c'est plus de 1000 milliards d'euros investis dans l'économie française... Sans ces 1000 milliards, combien de chômeurs en plus ? Le simplisme a ses limites non ?
Réponse de le 04/07/2014 à 1:31 :
@Tomboy

L'assurance-vie est un produit financier pourri (car opaque) vendu par les banques afin d'éponger leur dette sur les marchés alors l'investissement dans l'économie française c'est du pipeau de banquier!
Réponse de le 04/07/2014 à 10:02 :
L'argent de l'assurance vie va au Gvt pour payer ses dettes
Réponse de le 06/07/2014 à 12:37 :
les assurances vies sont placés sur la dette des états ( nationaux ou européens ) a fonds en euro , taxer cette epargne serait pour le gouvernement suicidaire a défaut d'avoir encore plus de dettes détenues par des non nationaux et finir aux mains d'états étrangers qui pourraient alors imposer leurs vues .. le japon n'a pas ce problème malgré sa dette colossale et les italiens non plus .. a méditer donc avant de vouloir taxer ici ou là .. taxer les assurances vies c'est demain plus de secu ni de retraites et des taxes a gogo et impôts a rembourser jusqu'à plus soif
a écrit le 03/07/2014 à 15:32 :
Faite le calcul: vous prenez un couple ingénieurs avec un salaire correcte et vous calculez ce qu'ils peuvent acheter au bout de 20 ans. He la! Vous vous dites que dans le 60m² au bord du perif pendant 20 ans cela ne va pas le faire. Les menages sont plus solvable, c'est pour cela que le marché est completement bloque. Seul une baisse des prix, débloquera le marché.
Réponse de le 03/07/2014 à 16:48 :
et encore, a l epoque des baby boomers ce couple c etait mari ingenieur et femme au foyer: et ils pouvaient s offrir ce qu un couple ou les 2 travaillent ne peuvent s offrir. Mais on peut pas a la fois faire plaisir aux boomers (peu d impots, open bar pour les soins medicaux, bulle immobiliere) et aux jeunes.

PS: j ai 45 ans. quand j ai commence a travailler, mon loyer absorbait 30 % de mes revenus. Un jeune qui commence au meme endroit va y passer presque 50 % ...
Réponse de le 04/07/2014 à 8:44 :
Moi j'ai plus de 50 ans et je n'ai même osa une Rolex.
Réponse de le 15/07/2014 à 16:35 :
@Calcul: supposons que nos heureux tourtereaux habitant en region parisienne gagne 45000 euros chacun (ca sera le cas pour un bon X a la sortie d'ecole, pour d'autres inge il faudra attendre quelques annees mais a priori ca viendra en moins de 5/6/7 ans). En supposant qu'ils mettent un tiers du revenu net (77% * 90000) dans un emprunt immobilier, ca fait a peu pres 2000 euros par mois. Avec ca ils peuvent emprunter a peu pres 360000 euros sur 20 ans a 3%. En supposant qu'ils arrivent avec un apport de 30000 chacun, cela leur permet d'acheter un bien dans les 380000 euros (ajoutez ensuite ~ 11% pour les frais de notaires et autres frais). Certes, dans Paris intramuros c'est pas top (mais aussi, il faut avoir les moyens!), mais ca permet qd meme d'avoir 130m2 dans les Yvelines et 93m2 dans le 94! Ce n'est pas si mal non? Et je ne parle pas de la province (certes les salaires ne sont pas les memes non plus...). D'accord avec vous que les prix sont trop eleves (cf. courbes de Friggit), mais pas au point ou les CSP+ ne pourraient plus acheter...
a écrit le 03/07/2014 à 14:31 :
Les prix sont trop supra-evalues...... Une baise de 20-30% relancera le marche. Il faut en plus imperativement virer tous les aides a la construction et surtout a l'achat. Et terminer avec la mega niche fiscale de l'imposition de l'immobilier.
Réponse de le 03/07/2014 à 16:12 :
Veuillez expliquer "méga niche fiscale" merci.Les revenus immobiliers sont plus taxés que les autres:IR +csg,taxe foncière,ISF,syndic,assurance,Plus value à la revente.Si la méga niche fiscale c'est l'exonération de plus values après 30ans ,je rigole car personne n'est concerné.
Réponse de le 04/07/2014 à 12:35 :
"Les revenus immobiliers sont plus taxés que les autres:IR +csg,taxe foncière,ISF,syndic,assurance" : Vous mélangez tout. Vous voulez moins d'ISF? Investissez dans les entreprises puisqu'elles sont moins taxées que les revenus de l'immobilier des pauvres boomers et leurs héritiers!
Réponse de le 04/07/2014 à 15:00 :
Investir pourquoi ? mieux vaut claquer son argent au casino

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :