A Londres, la colocation coûte presque deux fois plus cher qu'à Paris

 |   |  295  mots
Les loyers moyens en colocation par station de métro à Londres explosent les niveaux constatés à Paris.
Les loyers moyens en colocation par station de métro à Londres explosent les niveaux constatés à Paris. (Crédits : Reuters Luke MacGregor)
Plus de 1.700 euros pour une chambre en colocation... Voici le loyer moyen en colocation constaté dans certains quartiers de Londres, ce qui place la capitale anglaise beaucoup plus haut que Paris.

Si vous trouvez le prix des chambres en colocation trop cher à Paris, attendez de voir ce qu'il en est à Londres... La plateforme Weroom a publié le 12 décembre 2016 son index des loyers en colocation dans la capitale anglaise, après avoir étudié Paris, Lyon puis Lille. Et les loyers demandés pour une simple chambre en colocation peuvent atteindre des cimes insoupçonnées. L'index se basant une nouvelle fois sur le plan de métro de la ville, la station la plus chère de la capitale britannique est Hammersmith, avec un loyer moyen de 1.455 livres sterling, soit 1.735 euros mensuels...

Index des loyers en colocation Londres

Le quartier huppé de l'ouest du centre Londonien, au sein duquel des entreprises comme Coca-Cola, Dinsey ou Sony ont placé leurs bureaux, est suivi de près par d'autres stations tels que SouthWark (1.445 livres / 1.724 euros), Holborn (1.436 livres / 1.713 euros) et Queensway (1.429 livres / 1.705 euros). Ces stations ont en commun d'être toute situées dans l'hypercentre londonien (Zone 1), zone dans laquelle  les loyers pour une chambre en colocation s'élèvent en moyenne à 955 livres, soit 1.130 euros. "A titre de comparaison, le prix moyen du loyer à Paris est de 650 euros", rappelle Weroom... Et les loyers moyens par station à Paris culminent à 1.080 euros pour la station Trocadéro, au pied de la Tour Eiffel, soit 650 euros de moins que la station londonienne la plus chère.

Il y a donc un réel gouffre entre le niveaux des loyers en colocation à Londres et à Paris, la capitale française étant pourtant déjà très chère par rapport aux autres grandes villes de l'Hexagone. Londres, dans laquelle on dénombrait plus de 220.000 ressortissants français en 2014, attire pourtant encore beaucoup de nos concitoyens : "Plus de 300.000 Français foulent le sol anglais chaque année et s'y installent", rappelle Weroom.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2016 à 20:56 :
Ce court article (presque une dépêche) est vraiment incomplet.

D'un part il oublie de mentionner un fait ESSENTIEL : la location de studio n'existe pratiquement pas à Londres où le loyer pour ce type de logement est de 800 £ au minimum (940 euros), en sachant qu'il dépasse très souvent les 950 £ (1115 euros).
Par conséquent, la colocation est incontournable et représente de loin la solution la plus abordable.

D'autre part, il donne des prix quand même assez éloignés de la réalité (il suffit de consulter Gumtree comme l'a conseillé cjenny ou l'onglet flatshare de moveflat...).

What about some fact checkin, guys ? (and gals)
a écrit le 15/12/2016 à 9:38 :
Cet article montre un autre monde que la réalité !

Allez voir le site "gumtree.com".

J'ai regardé les chambres simples sur Hammersmith en colocation, et c'est entre 800 et 1000€ par mois.

Idem pour les chambres doubles !

Le site le plus utilisé est justement gumtree.com, notamment par les Aussies, les Kiwis et les Afrikaans.
Réponse de le 16/12/2016 à 8:07 :
A moins d'avoir un super job dans une banque de la City, il n'y a aucun intérêt d'y habiter...ça coûte vraiment trop cher, exactement comme Paris et sa région.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :