Londres : à 19 ans, il débourse 28.000 euros par mois pour son logement

 |   |  338  mots
A 19 ans, un étudiant originaire de Californie vient de signer un bail dans cette résidence de luxe du quartier de Mayfair.
A 19 ans, un étudiant originaire de Californie vient de signer un bail dans cette résidence de luxe du quartier de Mayfair. (Crédits : Capture d'écran Evening Standard)
Ce "logement étudiant" avec vue sur Hyde Park est sans doute le plus cher du monde. Mais ce record claironné par un quotidien anglais est à mettre en parallèle avec le témoignage d'autres étudiants qui portent un regard moins enthousiaste sur la folie immobilière qui sévit dans la capitale britannique.

Ses soirées étudiantes auront indéniablement du standing. Le quotidien "Evening Standard" rapporte qu'un étudiant américain de 19 ans, originaire de Californie, vient de signer un bail dans une luxueuse résidence de Mayfair, quartier londonien extrêmement cossu, qui accueille notamment des ambassades et de grandes enseignes.

Le jeune homme venu étudier la mode à Londres, a jeté son dévolu sur un appartement de Fountain House, dans des bureaux reconvertis en résidence pour happy few. Avec des loyers compris entre 9.000 et 21.000 livres sterling par mois (soit entre 12.300 et 28.000 euros), les appartements, au nombre de six, bénéficient de chambres et de salons spacieux, et jouissent d'un balcon "Juliette" avec vue sur Hyde Park.

"Ils seront parfaits pour un étudiant aisé, ou idéal pour un courtier de la City, un brillant avocat ou un couple qui veulent une maison à Londres", assure Peter Wetherell, chargé de la location de ces biens d'exception.

Presque 700 euros par mois pour un lit sous un escalier

Mais d'autres étudiants, bien moins fortunés, relatent des aventures tout à fait différentes. Londres est, certes, prisée des étudiants, mais c'est aussi une des villes où l'immobilier est le plus cher au monde. Et le parc locatif n'échappe pas à la règle. En septembre, un rapport réalisé par Appartager.com dressait un état des lieux du coût de la colocation dans 20 villes de quatre pays européens (Royaume-Uni, France, Italie et Espagne). Verdict : à Londres, il faut en moyenne 949 euros par mois pour vivre en colocation.

Le 30 septembre, Alex Lomax, une jeune diplômée rapportait qu'un propriétaire lui avait ainsi proposé un lit sous un escalier pour 500 livres par mois (soit 678 euros).

"I have literally just been shown a bed under the stairs for £500 a month. F you London!", écrivait alors cette jeune femme de 23 ans sur Twitter.

L'Agence des statistiques de l'enseignement supérieur (HESA) rapporte que 107.000 étudiants internationaux se sont installés à Londres pour leurs études, 40.000 en provenance d'Europe et 67.000 dans le reste du monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2015 à 9:21 :
Est il vraiment nécessaire de faire des études quand on est aussi riche? L'avenir est sans doute radieux pour cette famille qui a assez d'argent pour que chacun puisse vivre plusieurs vies.
a écrit le 20/10/2015 à 18:16 :
Et oui Londres est attractive et Paris est répulsive ( pour ceux qui veulent construire et vivre ). Le propriétaire aurait besoin d'un bon coup de Duflot sur la tête :-)
a écrit le 20/10/2015 à 18:02 :
Si le niveau d'étude est à lavement, en effet. Mais un gros doute m'habite... Et, pourquoi avoir besoin d'étude dans ce cas : avec ou sans, l'avenir sera radieux, n'est-il pas..??
a écrit le 20/10/2015 à 13:43 :
C'est malheureusement l'offre et la demande qui fixe le prix. Si Athènes offrait les mêmes perspectives que Londres, je pense qu'on aurait les mêmes réactions. La question, pour les Grecs dans mon exemple, est donc de savoir pourquoi les gens sont plus attirés par la Grande-Bretagne que par la Grèce :-) Si ce jeune homme a les moyens de payer 28 K euros par mois, tant mieux pour lui, je ne le jalouse pas, et je l'envie pas non plus :-)
Réponse de le 22/10/2015 à 8:52 :
@Patrickb
"Si ce jeune homme a les moyens de payer 28 K euros par mois, tant mieux pour lui, je ne le jalouse pas"

Ce jeune homme n'a pas "les moyens". Il se fait payer, avec l'argent de Papa, un appartement de luxe à 28 smics par mois de loyer avant d'avoir gagné son premier centime par la force de son propre travail (à l'exception éventuellement de jobs d'été, mais j'en doute). On est très loin de l'étudiant qui travaille ou qui a économisé pour payer son loyer.
Si on avait une vraie Droite (libérale) en France, elle s'insurgerait contre ce genre d'attaque en règle contre la valeur travail et la méritocratie, mais la nôtre est trop occupée à défiscaliser les héritages et encourager la rente pour permettre aux plus riches de se faire un maximum d'argent sans travailler.
Réponse de le 26/10/2015 à 17:09 :
@Alatar: 1) que ce soit papa ou maman qui paie, tant que ce n'est pas moi ou le contribuable que je suis aussi, qu'importe. 2) je ne fais pas de procès d'intention non plus et je pars du principe que la majorité des familles ont travaillé pour avoir leur argent. Mais je repète, jalouser les autres ne fait pas avancer sa situation personnelle :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :