La Tribune

Faut-il rénover son bien immobilier afin de le vendre plus cher ?

(Crédits : DR)
Claude-Olivier Bonnet, directeur de Drimki  |   -  281  mots
Claude-Olivier Bonnet, directeur de Drimki liste les types de logements dans lesquels effectuer des travaux avant de mettre en vente s'avère rentable.

L'impact d'une rénovation sur la valeur d'un bien est assez subjectif et touche à des notions complexes car esthétiques. Toutefois, l'émergence récente du « Home Staging » démontre qu'une démarche d'amélioration ou de rafraîchissement d'un logement peut s'avérer rentable. Afin de réaliser la meilleure transaction, il faut parvenir à faire correspondre les caractéristiques du bien avec les critères de recherche des acheteurs.

Lorsqu'il s'agit de biens plutôt standards (2 ou 3 pièces), la demande est souvent soutenue.

On peut donc se contenter d'optimiser la valeur du bien plutôt que de chercher à augmenter le nombre d'acheteurs potentiels. La priorité ? Que le bien soit propre. Effectuer quelques menus travaux suffit le plus souvent. Cependant, le montant de l'investissement pour de tels travaux peut rapidement atteindre jusqu'à 6 % de la valeur du bien, ce qui n'est pas toujours simple à valoriser lors de la négociation. Veillez simplement à donner l'impression d'un logement sain et correctement entretenu. Dans le cas d'appartements plus grands ou de standing, la demande est moins forte, et les prétentions de l'acheteur augmentent avec la surface et le quartier.

Les prestations doivent donc être plus abouties. Mais le rapport entre augmentation du prix de vente et coût de réalisation des travaux est souvent plus rentable sur ces grandes surfaces. Tâchez, en revanche, de rester neutre dans les couleurs et les matériaux, histoire de ne pas se priver de certaines catégories d'acheteurs.

Un petit conseil : mettez en vente avant d'avoir rénové ! Les premières visites donneront un retour sur la perception des acheteurs et vous pourrez prendre la bonne décision pour optimiser la valeur de votre bien.

Réagir

Commentaires

rebecca  a écrit le 15/05/2010 à 6:08 :

interessant

solstice  a écrit le 30/03/2010 à 7:59 :

Concernant l'entretien du parc immobilier privé français, je proposerais - plutôt que d'avoir de multiples aides et subventions dont on ne se sort plus - de pouvoir déduire de la taxe foncière et de l'ISF, tous les travaux, entretiens et mises aux normes ou modernisations faits. Dans ce cas: ou bien on entretient ou bien on paie l'impôt. C'est simple, efficace et l'impact sur le secteur bâtiment/construction sans doute important.

seagame  a écrit le 24/03/2010 à 12:04 :

Très bonne analyse.Surtout ne pas commencer les travaux avant d'avoir vu des acheteurs potentiels !!