La Tribune

Immobilier : les notaires parient sur 8.000 euros le m2 en moyenne à Paris en juin

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Diane Lacaze  |   -  313  mots
Les notaires sont formels : à Paris, les prix des appartements anciens continuent d'augmenter. Et un nouveau cap symbolique devrait être franchi en juin.

La hausse des prix immobiliers se poursuit à Paris ! La barre symbolique des 8.000 euros du mètre carré devrait être atteinte d'ici juin, selon une étude des Notaires de France. "Les prix ont déjà progressé de 5,3% sur le trimestre décembre 2010-février 2011 et cela devrait se poursuivre" note Thierry Delesalle, président de la commission de la conjoncture immobilière des Notaires de Paris-Ile-de-France. Pour la période décembre 2010-février 2011, par la même l'année précédente, la hausse atteint en moyenne 12,8% pour l'ensemble de l'Ile-de-France et même 18,7% dans la capitale.

Le volume des ventes reste très soutenu. "Après un mois de décembre 2010 qui aura connu une activité exceptionnelle (19.400 ventes) l'activité dans l'ancien s'est modéré en ce début d'année avec 10.000 ventes conclues en Ile-de-France en janvier puis en février. Les évolutions disponibles sur mars font apparaître une activité soutenue qui laisserait apparaitre, pour l'ensemble du 1er trimestre 2011, un volume de ventes approchant celui du 1er trimestre 2010" souligne l'étude des Notaires.

Marché hétérogène en Province

"En Province, la situation est très contrastée" précise de son coté Pierre Bazaille, président de l'Institut notarial de l'immobilier. Certaines régions ont enregistré, en 2010, une hausse des prix, comme Rhône-Alpes (5%) ou Midi-Pyrénée (4,1). Mais d'autres ont vu les prix stagner (Poitou-Charente) ou même baisser -0,7% en Franche-Comté.

Pour 2011, Pierre Bazaille prévoit que "sur les marchés les plus recherchés, l'augmentation sera significative et supérieure à 5%". Il est important de rappeler qu'il y a trois mois, les Notaires tablaient sur une hausse de 10%.

"A côté de ces marchés d'exceptions, on devrait assister à une multiplication des marchés immobiliers gagnés par une certaine morosité en raison de la baisse du pouvoir d'achat, avec une stabilité voir une baisse des prix".
 

Réagir

Commentaires

AlekhineP4D  a écrit le 04/07/2011 à 2:58 :

Pourraient vous m'orienter sur le prix approximatif du mètre carré d'un Terrain suburbain, proche à la Marie de Saint-Paul-lès-Dax (, Dax, Landes).
Merci bien pour votre attention et vos réponses.
M.L.G.

totoro  a écrit le 08/05/2011 à 11:13 :

j'ai acheté un appartement à Paris,
bien sûr c'est cher, par rapport à 2002.
mais...
avant, j'avais l'impression de repasser le bac à chaque fois que je cherchais une location, et je devais littéralement "faire la pute" pour prouver que je gagnais de l'argent.
À 40 ans, j'ai dû demander à mes parents des cautions, des attestations de mon employeur, truquer ma déclaration de revenus !
Sur le trottoir, parfois 20 personnes qui attendent.
j'arrivais dans des apparts où je devais tout retaper, et le proprio 3 ans plus tard, "voulait y loger quelqu'un de sa famille"...
Être locataire : c'est la liberté dit on, mais pas tant que ça, parceque changer d'appart, c'est l'enfer. Pourtant la vie fait que j'ai dû vivre ça 10 fois, 10 déménagement à Paris
avec chaque fois en pire, la crainte de ne pas trouver.


Maintenant, je rembourse, certes un peu plus qu'un loyer, (300 euro de plus)
mais quand je ponce MON plancher, j'y mets du coeur,
quand j'enduis un mur, ça me fait infiniment plaisir.
ça me fait du bien de savoir que je suis "chez moi",
d'ailleurs, depuis l'achat je me sens bizarrement un peu plus "ancré" quelque part,
et mieux dans ma vie. C'est important un vrai foyer...
Le petit feu de cheminée du dimanche n'y est peut être pas pour rien !
Quand j'investis pour un frigo, pour de la déco, je me fais plaisir,
je prends de la qualité, avant j'attendais des mois avant de m'y mettre,
faute d'enthousiasme, et le proprio ne remboursait aucune
des améliorations que j'apportais dans son appart.
Même en partant, il fallait montrer patte blanche alors que j'avais fais
des travaux ...


Un appart à soi, ça n'a rien à voir. Un achat immobilier, c'est quelque chose
qui fait du bien. C'est un achat de coeur.
Je vais m'accrocher à cet appart, sauf à être obligé de vendre pour cause
de licenciement, faillite ou je ne sais quoi.
Et si c'est possible un jour j'achèterai un autre studio pour chacun de mes enfants.

En tant que divorcé, cela fera à long terme : 4 personnes = 4 appartements...
ça explique peut être cette hausse.

Et un jour... finis les remboursements.
Logé gratos à Paris.
bye bye les proprio, j'en suis un maintenant.
Plutôt heureux.



Benet  a écrit le 03/05/2011 à 14:23 :

Il rigole bien M.Delanoe,car sur ces transactions,laville prend sa marge.
Mais faut-il plaindre les bobobligblingsnob?C'est leurs choix,alors qu'ils paient,et sans larmes.
pendant ce temps les astucieux foncent sur le nord Ouest en Vald'Oise et investissent les villes frontières ARGENTEUIL/BEZONS/ERMONT,où les promoteurs et non des moindres ont en place des programmes pour plus de 3000 logements.
Alors sus aux affaires,les bonnes à 3500 du m2.

Satana  a écrit le 02/05/2011 à 7:31 :

Oui et dans un an ça sera 10000 euros :-) . Les joies de la spéculation.
Malheureusement ce sont les futurs acheteurs qui se faire plumer surtout en cette période de baisse amorcée.

???  a écrit le 01/05/2011 à 18:55 :

Je ne vois absolument pourquoi j'accepterais de payer 8000 euros le m2 parisien qui ne valait que 2500 euros en 1998. S'il y a des pigeons prèts à se faire plumer à ce point, grand bien leur fasse, mais qu'ils ne se plaignent pas après.

Ben tiens  a écrit le 29/04/2011 à 9:30 :

Vu que si les prix sont aussi hauts c'est aussi grâce aux notaires et AI qui ont surcôtés des bien continuellement depuis 10 ans, y a aucun mal à nous dire que maintenant ils vont l'amener encore plus hauts. Vivement 2012 que l'on remercie l'UMP et le Ps en leur filant 5 ans de vacances. En revenant ils penseront peut être un peu plus à nous au moment de se mettre au travail.

Pierre  a répondu le 30/04/2011 à 5:22:

Tu penses sincèrement que le parti auquel tu penses, pense vraiment à toi ou aux nécessiteux?
Il sait juste te servir les mots que tu as besoin d'entendre.

Antoine  a écrit le 29/04/2011 à 9:07 :

La Flambée des Prix? N'en voulez pas aux vendeurs vous auriez tous fait pareil: vendre au plus haut.
C'est la faute des Acheteurs qui en raison de raisonnements stupides sont prêts à payer une fortune n'importe quoi. La folie impulsive et primaire vers la possession de la pierre va les ruiner quand les fondamentaux économiques vont rétablir l'équilibre.
Ils se disent: j'en ai assez de perdre de l'argent en loyer j'achète. Sauf qu'en achetant en haut de la bulle ils vont perdre plus d'argent qu'en loyer.
La gueule de bois sera difficile quand la bulle se dégonflera.
Continuons de nous endetter sur 30 ans pour acheter un appartement qui sera revendu dans 5-10 ans. Bravo la rationalité.

Manipulation  a écrit le 29/04/2011 à 7:37 :

Le marché est manipulé, les notaires et AI l'amènent où ils veulent, et l'Etat laisse faire. Pas grave, les familles savent qui voter en 2012 pour espérer une politique plus familiale et traditionnelle.

Lošc  a répondu le 04/06/2011 à 8:53:

Mdr^^ Les familles qui savent pour 2012 savent juste faire la queue aux caisses... Mais en 2012 ils pourrons aussi peut-être faire la queue à la soupe populaire... des rêves identitaires plein la tête et le porte monnaie tjs plus vide.

tataouine12  a écrit le 28/04/2011 à 21:21 :

Il serait peut être temps de s'intéresser aux conséquences générationnelles de cette inflation des actifs immobiliers... Et que nos politiques en campagne s'intéressent à l'euthanasie des rentiers - pour paraphraser Keynes -, qui ponctionnent indûment l'économie réelle.

Hum  a répondu le 29/04/2011 à 7:36:

Tout à fait. On paye déjà les pots cassé de la génération précédente, et il faut encore leur payer à prix d'or leur baraque...Y en a qui devraient penser à ce qui arrivera le jour où le pacte social sera définitivement rejeté par les générations actives.

Laurent  a écrit le 28/04/2011 à 15:02 :

La moyenne des prix est étonnante car en agence, on ne trouve pas de prix aussi bas.

immomo  a écrit le 28/04/2011 à 12:31 :

Les pseudo analyses des parties qui ont tout intérêt à la hausse (prix + volume), n'apportent pas grand chose au débat. L'orientation d'un marché passe par la demande, et pour créer de la demande, rien ne vaut la communication, la publicité, la manipulation et la peur.
Demandez donc à un vendeur de crème solaire s'il va faire beau demain, ou à un vendeur de parapluie s'il va pleuvoir aujourd'hui...

régime  a écrit le 28/04/2011 à 12:21 :

Faites votre malheur vous-même. Personne n'est obligé de croire les notaires, les agents immobiliers, Christine Lagarde et consorts. Si on veut des prix qui correspondent aux salaires ne cédons pas. Régime pour tout le monde. Soyons courageux faisons de la résistance et de plus on n'en mourra pas.

Laurent  a répondu le 28/04/2011 à 15:01:

Les gens qui cèdent ont les moyens de le faire. Ceux qui ne les ont pas n'habitent plus Paris depuis longtemps ! ;)
J'ai quitté la folie parisienne il y a un moment, les prix sont tellement fous que je ne regarde même plus les annonces. J'ai du mal à comprendre qui peut encore acheter des biens à ce prix. En banlieue, ça commence à devenir fou également.

gibier (de potence)  a écrit le 28/04/2011 à 12:17 :

eh oui c'est triste un forum de personnes qui souhaitent acheter mes chers amis sachez que l'immobilier a toujours été trop cher pour les acheteurs et jamais assez pour les vendeurs ..... après certains sont montés dans le train et des vaches regardent passer les trains (ou commentent les forums de la tribune) attendez et commentez vous allez faire avancer les choses ...... un propriétaire heureux ...... Je regarde autour de moi et je ne trouve personne qui a perdu de l'argent sur du moyen long terme avec l'immobilier (svp ne me parlez pas de 90 cette crise a tuée que des profesionnels pur spéculateurs) je regarde de l'autre côté et je me rends compte que je suis content de ne pas avoir acheté de natixis d'eurotunnel et autres emprunts russes ..... signé un français moyen (très) qui adore l'immobilier

loukis  a répondu le 28/04/2011 à 12:43:

Oui c'est exact mais il y a quand même deux camps, ceux qui ont acheté avant 2002 et les autres. Les deux camps n'ont pas perdu sur l'immobilier puisque ce dernier n'a pas baisser. Mais au bout du bout vers 50 ans respectivement pour les deux camps, il y en aura qui auront fini de payer leur prêt et l'autre camps non car ils auront pris du 214 mois en moyenne... Donc tu as raisons de dire pas de perte pour la partie immobilière mais sur le patrimoine totale je ne serais pas si affirmatif que toi...

Hum  a répondu le 28/04/2011 à 13:35:

C'est grâce à vos impôts cher ami que les prix de l'immo continuent de monter : depuis deux ans, 80% du neuf est vendu en Scellier...La contrepartie ? Redémarrage énonomique plus long, chômage en hausse, charges fiscales (et donc FONCIERES) en hausse à prévoir. Bon calcul, y a pas à dire.

gibier  a répondu le 28/04/2011 à 14:28:

@ hum cher ami, le scellier rapporte beaucoup plus qu'il ne coute l'état touche direct 19,6 % alors que l'économie d'impôt est étalé sur 9 ou 15 ans ..... notez également que la construction d'un appartement donne du travail pour 4 personnes pendant 1 an; calculez les retombées économiques d'une telle loi et vous allez sourire ..... après ce qui est inquiètant c'est qu'à lheure actuelle c'est la sortie privilégiez par les promoteurs pour leurs opérations ....
@loukis je ne suis pas d'accord avec toi pour la durée du crédit en moyenne on change d'appartement tous les 7 ans , le crédit aussi , l"évolution professionnelle fait qu'on peut prendre plus grand ....

loukis  a répondu le 28/04/2011 à 15:06:

On change d'appartement tous les 7 ans quand la PV le permet. Bientôt ça se fera de plus en plus rare. Un jeune couple qui emprunte a 100% aujourd'hui sur 25 ans, en 7 ans il a peine amorti les frais de notaire... Donc rempiler sur plus grand et refaire un tour chez le notaire, c'est simplement empiler de la dette. Quand a l'évolution professionnelle je le crois de moins en moins suffisante pour absorber la hausse des prix de l'immobilier.

K  a répondu le 28/04/2011 à 15:25:

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ...
Un copain parti habiter près de San Francisco s'est acheté une baraque de 150M2 en bord de mer, dans un quartier huppé, avec l'argent de la vente de son 120M2 parisien ... Cherchez l'erreur !
De même, les prix parisiens sont devenus proches de ceux de New York et Londres. Là encore, cherchez l'erreur (pour info, le salaire moyen ici est 2x plus bas).
Bref, la bulle parisienne (et plus généralement Française) finira par se dégonfler, ne vous précipitez pas ! Reste que cette phase purement spéculative va coûter cher à bcp (acheteurs surendettés, banques en difficultés, ...). Triste, encore une fois

gibier  a répondu le 28/04/2011 à 18:25:

@k tout est question de densité et dans votre cas de taux de changes.... la france n'a pas les moyens de libérer du foncier les emplacements privilégiés sont saturés dans toutes les grandes villes; donc les prix vont continuer à monter (du moins en centre ville) pour ce qui est de la périphérie je suis plus reservé quand au maintien des prix .... néamoins soit on accepte le changement à savoir se faire pousser hors des centres par les étrangers , les bureaux .... soit on se retrousse les manches, les prédicateurs de bulles ne sont que des doux réveurs qui ne souhaite pas que les choses changent .....

Hum  a répondu le 29/04/2011 à 7:41:

Je maintiens ce que je dis sur le Scellier. Votre calcul ne prend en charge que ce qui est "direct" dans ou hors de la poche le l'Etat. Mais il faut prendre en compte l'indirect, c'est à dire les conséquences d'un immobilier qui reste elevé : les charges de logement pèsent sur les ménages et les entreprises, donc sur la consommation, l'emploi, l'investissement...Le Scellier est donc bien une ABERRATION économique dont nous allons devoir supporter longtemps TOUTES les conséquences...

Ben tiens  a répondu le 29/04/2011 à 7:42:

Bon ben ceux qui trouvent tout à fait normal de déverser autant de pognon sur l'immo, n'ont pas du râler quand l'Etat a sponsorisé les banques ? Après tout, quitte à soutenir une bulle, autant les soutenir toutes, non ? Vous en avez pas marre de payer des impôts inutilement ?

gibier  a répondu le 29/04/2011 à 8:16:

@ hum : le scellier encadre les loyers (les plafonds ont été rabaissés)ils contraignent les anciens bailleurs à rénover leurs appartements pour maintenir leurs loyers (travaux : rentrée fiscale) n'oubliez pas que quand le batiment va tout va .... N'oubliez pas non plus que c'est une des rares industries qu'on ne pourra pas délocaliser (quoi que : les entreprises sur les chantiers de promotion viennent très souvent de l'est ...)
une économie ou les loyers sont encadrés (et les prix) c'est la stagnation , la dégradation du parc immobilier (personne n'a intéret à faire les choses biens de toute façon y a rien à gagner)
et surtout pour l'immobilier je souhaite citer un économiste injustement méconnue mais surement un des plus brillants du 19ème siècle : notre société fonctionne sur la disette : l'abondance nuit gravement à la société http://bastiat.org/fr/abondance_disette.html

Hum  a répondu le 29/04/2011 à 9:38:

Ah ok. Donc je dois accepter avec le sourire le fait que l'immobilier gomme purement et simplement 15 ans d'ascension sociale ? Je dois me réjouir qu'une partie de mon travail parte en impôts dont l'Etat a besoin pour permettre à plus riche que moi de défiscaliser ? Et ce faisant, le défiscalisateur maintient les prix hauts et m'empêche de rentrer sur le marché ? Là je dois encore sourire ? Vous pouvez sortir tous les poncifs que vous souhaitez, la vérité, c'est qu'aujourd'hui l'immobilier permet le TRANSFERT d'argent des "jeunes" vers les "vieux", de ceux qui travaillent à ceux qui ont fini de travailler. On a déjà les mécanismes de retraite pour ça. En rajouter c'est mettre en danger le pacte social et l'idée de nation. Plus clair ? Je suis cadre, et je n'ai aucun intérêt à ce que le système perdure, puisque je ne bosse pas pour moi. Je serai resté "petites mains" que le résultat serait le même ! Le travail ne rapporte rien face au capital hérité...En conséquence, si tout doit sauter dans les urnes en 2012, c'est pas moi qui m'éleverait contre, bien au contraire (et quand tout explose, vaut mieux être parmi ceux qui n'ont rien à perdre, pas en face).

gibier  a répondu le 29/04/2011 à 20:43:

@ hum Un changement de système, une chute du système, l'abolition du système ... vous avez raison on voit les resultats en russie, argentine et même en france pour la révolution française .... on prends les même et on recommence je ne connais pas votre situation personnelle mais je reste convaincu qu'un cadre voir même un employé peut mener une opération scellier (à defaut d'acheter sa RP) opération qui une fois déboucler peut servir d'apport pour sa future résidence principale , c'est d'ailleurs la stratégie employée par de "nombreux parisiens" et accessible à une grande majorité de cadre , voir même d'employé un investissement de 200 K E avec un crédit collant à la durée de l'opération (environ 15 ans) vous en coûtera environ 400 euros par mois (aléas et gestion inclus) au bout de 15 ans si l'immobilier n'a pas bougé vous avez tout de même 200 KE. Des solutions existent mon cher ami , cependant il faut se prendre en main et agir , malheurusement dans ce pays on pleure, on quémande .... Pauvre France

loukis  a écrit le 28/04/2011 à 12:15 :

ça fait le 100M2 a 800 000? sur Paris, pour des biens de qualité ça serait même pas trop cher... pour les 10% des français possédant les plus fort revenus... et pour les étrangers en mal de placement de leur liquidité, c'est encore cadeaux...

Laurent  a répondu le 28/04/2011 à 14:56:

Et les 8000 ? au m2 c'est un prix qu'on ne trouve pas, au centre de Paris c'est le double et ailleurs c'est plutôt autour de 10 000 ? minimum. Même dans les quartiers de l'Est, c'est plus cher.
Je me demande bien qui peut encore acheter à ce prix là. Même pour ceux qui ont de l'argent. En banlieue ça devient aussi fou pour des villes ou des biens qui sont pourtant très communs.

Ben  a écrit le 28/04/2011 à 12:00 :

"Cap Symbolique"??? Pourquoi? A quel point de vu? C'est pitoyable, on se croirait a la bourse... Dans ce cas, on est loin du "Cap Symbolique" des 10K, 20K ou même des 100K le mètre carré.

tout ça sur un trend et des chiffres de 2010 !  a écrit le 28/04/2011 à 11:39 :

La grosse arnaque !
Ces prévisions se fondent sur le trend et les paramètres de marché de fin 2010. Le marché était alors survitaminé par la fin des avantages fiscaux scandaleux. Ces prévisions ne valent rien et les notaires le savent bien. Ils biaisent délibérément l'information pour essayer de sauver la tendance.
S'ils arrivent à chasser le doute chez les pauvres français crédules, ils peuvent relancer le marché pour quelques mois. Cela a déjà mainte fois marché.
Les français vont ils enfin ouvrir les yeux ?

anti-moutons  a écrit le 28/04/2011 à 11:06 :

http://www.objectifeco.com/economie/immobilier/article/charles-dereeper-acheter-ou-louer-il-faut-aller-au-dela-de-la-propagande-pour-ne-pas-se-faire

testostecorones  a répondu le 29/04/2011 à 8:17:

prédcateur u jour tu auras raison .....

ClaraB  a écrit le 28/04/2011 à 10:56 :

J'aime bien ce tritre: "parient sur"... Ca reflète bien dans quel monde de spéculation nous sommes...

GUIGUI  a répondu le 28/04/2011 à 11:13:

Tout à fait!

Ben  a répondu le 28/04/2011 à 12:01:

C'est que le tarif des Notaires évolue avec le prix d'acquisition aussi... (Je ne parle bien sure pas des "Frais de Notaires").

titus  a répondu le 29/04/2011 à 10:30:

j'ai mis un an pour trouver un appartement dans Paris ; rien à vendre et tout bien de qualité est vendu en 24h . La prise de conscience du marché , qu'il n' y a plus assez d'offres par rapport à la demande intra-muros . la logique du marché , les prix montent avec à la rareté!

Hum  a répondu le 29/04/2011 à 14:04:

Oui, c'est surtout la mafia marchands de bien / AI / notaires qui préempte tous les biens et maintient le marché aussi haut. Le simple particulier ne peut rien faire, le marché est manipulé, l'Etat paye (enfin nous...), bref tout va pour le mieux. Vivement l'année prochaine.

gibier  a répondu le 29/04/2011 à 20:48:

@ hum la théorie du complot appliqué à l'immobilier .... comme vous dites vivement marine (sic)