Comment réussir ses travaux de rénovation en 4 étapes

 |   |  906  mots
Chaque étape de votre projet de rénovation nécessitera de se poser les bonnes questions.
Chaque étape de votre projet de rénovation nécessitera de se poser les bonnes questions. (Crédits : Reuters)
Des prémices du projet à la dernière brique du chantier, les travaux de rénovation ou d’aménagement de votre logement nécessitent de maîtriser un certain nombre de paramètres.

Vous comptez entamer des travaux dans votre logement mais vous craignez de devoir traverser un parcours semé d'embûches ? Vous n'avez pas forcément tort, mais avec une bonne préparation et les bons réflexes, il n'y a pas de raison que cela se passe mal. Voici quelques conseils pratiques pour les 4 étapes principales de votre chantier.

1. Préparer le terrain : déterminer ses besoins et son budget

La première étape est peut-être la plus importante, car elle conditionne toute la suite du processus. Vous devrez vous demander ce que vous êtes en mesure de faire en fonction de votre budget. Il vous faudra donc arbitrer entre ce qui est nécessaire à votre logement, et ce qui est réalisable financièrement parlant.

Gardez à l'esprit que les travaux de rénovation, s'ils peuvent coûter cher, sont également une potentielle source d'économie (ou de plus-value) non négligeable. En effet, des travaux de rénovation énergétique correctement réalisés devraient considérablement faire baisser vos factures d'électricité et de gaz. Les travaux d'aménagement ou de rénovation classique pourront de leur côté augmenter la valeur de votre logement, et ainsi vous permettre de le vendre plus cher, si toutefois c'était votre projet à terme.

Pour ce qui est de votre capacité de financement, pensez à bien faire le tour des solutions qui s'offrent à vous. Outre votre épargne personnelle et les prêts que vous pouvez obtenir auprès de votre banque ou de vos proches, il existe des dispositifs publics d'aide aux travaux de rénovation. Il faudra, pour les obtenir, que la rénovation soit énergétique et que les travaux réalisés servent donc à en améliorer la performance : isolation, remplacement des systèmes de chauffage, etc.

2. Trouver le bon artisan

Cette deuxième étape est en réalité presque indissociable de la première. En effet, vous aurez besoin d'un artisan pour effectuer un premier devis, et donc vous donner une idée encore plus précise de votre budget. Quoiqu'il en soit, n'hésitez pas à multiplier les devis, les différences de prix et de prestations pouvant être considérables d'un professionnel à l'autre. Une plateforme en ligne comme Travauxlib pourra vous aider à faire votre choix, en vous proposant directement une sélection d'entrepreneurs. De plus, le site vérifie les références clients des artisans, leurs qualifications légales et garantit le montant du devis.

Vous pouvez également faire appel à un architecte, qui travaillera avec des entreprises en lesquelles il a confiance et dont il pourra vous garantir le sérieux. Sachez cependant que les services d'un architecte risquent de faire considérablement augmenter le coût de vos travaux.

3. Prévenir ses voisins et prendre les dispositions légales

Vous êtes maintenant presque prêts à commencer votre chantier mais il vous reste quelques dispositions à prendre. Premièrement, penser à prévenir le syndicat de copropriété si vous habitez dans un immeuble, et vos voisins, que vous soyez en appartement ou dans une maison. Avertir son voisin n'est pas obligatoire mais la démarche ne pourra être qu'appréciée et pourrait bien désamorcer les conflits lors de la réalisation de vos travaux.

Vous pouvez également faire venir un huissier pour expertiser le projet et vérifier que les travaux ne présentent pas un danger pour les logements environnants.

Vous n'avez pas d'autorisation légale à demander pour effectuer des travaux intérieurs (hors agrandissement). C'est également le cas pour les petits travaux extérieurs, comme la construction d'un petit abri de jardin (inférieur à 5m2) ou d'une terrasse de plain-pied.

Si vos travaux sont plus conséquents, vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux en deux exemplaires dans votre mairie. Elle sera nécessaire pour des toute une série de travaux ayant plus ou moins d'impact sur l'environnement proche : la construction d'une dépendance ou d'un garage dont la taille est comprise entre 5 et 20m2, d'un mur de plus de deux mètres de haut, d'une piscine inférieure à 100 m2 et les travaux extérieurs modifiant l'esthétique de votre habitation (porte, fenêtre, peinture). Celle-ci devra être validée par votre mairie afin que vous puissiez commencer le chantier.

Pour les travaux encore plus importants, un permis de construire sera nécessaire, mais on ne peut plus alors parler de travaux de rénovation car cela concernera surtout les travaux d'agrandissement.

4. Suivre les travaux et vérifier que tout soit conforme

Faire appel à un architecte pour vos travaux de rénovation peut vous permettre de déléguer toute la partie "précaution" que nous venons d'aborder, comme celle concernant le choix de l'artisan. Son utilité peut s'avérer être au moins aussi grande pendant la réalisation des travaux. Cette partie qui pourrait s'avérer la plus contraignante pour vous car vous devrez veiller à ce que tout se passe bien, tout en devant condamner une partie de votre logement (voire la totalité et devoir ainsi trouver une logement temporaire). Un architecte pourrait donc vous décharger de cette mission de surveillance mais sachez cependant que la mission suivi des travaux fera encore un peu plus gonfler sa facture. Il vous appartiendra donc de déterminer si celle-ci est réellement nécessaire ou si vous être prêt à prendre sur vous pendant les quelques semaines que prendront vos travaux de rénovation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2016 à 13:06 :
Mes parents doivent investir dans de nouveaux travaux et je suis presque sûre qu'ils peuvent bénéficier d'un prêt à taux 0, mais eux sont persuadés que ce prêt n'est accordé que pour l'achat de propriété. ont-ils droit au prêt à taux 0.
D'après ce site: https://moneybanker.com/fr/ il semblerait qu'ils y aient droit. Quelqu'un a-t-il plus d'informations à ce sujet?
Merci
a écrit le 13/08/2016 à 15:42 :
ll ne faut pas faire de travaux. Dans 80% des cas en France, le coût des travaux n'est pas récupéré lors de la vente (lorsqu'il y a vente).

Autrement dit, pour 1000 euros de travaux, la valeur de votre bien augmentera de moins de 1000 euros.
Vous êtes généralement perdant à faire des travaux.
Réponse de le 18/08/2016 à 12:13 :
exact!!!
ne perdez pas votre argent..
vendez en l'etat .. ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :