La Tribune

Hausse des impôts : la nouvelle piste

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  621  mots
"La question est de savoir à partir de quel niveau on ne taxe plus seulement du salaire mais de la constitution de patrimoine. C'est 250.000 euros en Allemagne", souligne le ministre du Budget, François Baroin, dans L'Express.

Le gouvernement est en pleine réflexion sur la réforme de la fiscalité, notamment celle du patrimoine, voulue par Nicolas Sarkozy. Plusieurs pistes sont à l'étude et des ballons d'essai sont lancés.

Après celui sur la taxation des plus-values sur la résidence principale, écartée par le Premier ministre François Fillon mais pas par le Chef de l'Etat, la question d'une taxation accrue des hauts revenus est désormais sur la table.

C'est le ministre du Budget, François Baroin, qui l'évoque dans une interview au magazine L'Express. Il dit notamment que "le président a écarté la proposition de création d'une tranche supplémentaire de l'impôt sur le revenu" et qu'il "n'est pas question de transférer l'imposition du patrimoine sur ceux qui travaillent". Et il ajoute : "La question est de savoir à partir de quel niveau on ne taxe plus seulement du salaire mais de la constitution de patrimoine. C'est 250.000 euros en Allemagne. Est-ce un critère de convergence pertinent . Cette piste sera débattue. Je ne peux pas dire si elle sera retenue."

Le dossier de l'Express tente d'ailleurs de donner les contours de la future réforme avec l'éventuelle dispariation du bouclier fiscal, remplacé par un retour au plafonnement à 70% des revenus de l'impôt sur le revenu et de l'ISF, l'impôt de solidarité sur la fortune. Ce dernier ne disparaîtrait pas mais changerait de nom, la résidence principale en serait partiellement ou totalement exclue - à condition de régler le problème constitutionnel du sort des placements concurrents - à moins que ne soit relevé le seuil d'entrée dans l'ISF de 800.000 à 1,2 million d'euros, avec un taux unique de  (contre 0,55% à 1,8% aujourd'hui).

Enfin, pour imposer le patrimoine, en particulier celui qui dort comme le veut le Chef de l'Etat - alors que la France est quasiment le seul pays à le taxer quatre fois (ISF, droits de succession, droits de mutation et taxe foncière) - il pourrait être imposé au taux marginal supérieur de l'impôt sur le revenu à savoir 41% contre 31,3% actuellement de prélévement libératoire forfaitaire, prélèvements sociaux de type CSG et CRDS compris.

Mais tout cela est encore en discussion.

Intervenant ce jeudi surt Canal Plus, François Baroin a indiqué que la réforme de la fiscalité portera cette année sur le bouclier fiscal et l'ISF mais une autre devra être menée après l'élection présidentielle de 2012. "Le périmètre est assez strict, ce ne sera pas le 'grand soir' : on ne va pas parler de la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, on ne parlera pas de la retenue à la source. Ce sera une étape constitutive. Il faudra lire politiquement dans cette réforme ce qui devra être à l'évidence plus tard une réforme plus large après les présidentielles."

"On a une problématique importante sur les niches fiscales et sociales (...), on a une problématique sur la retenue à la source (...), on a une problématique sur le caractère proportionnel ou progressif des impôts; tout ça, c'est devant nous, nous ne traiterons pas ça en juin", a-t-il poursuivi.

Le ministre du Budget a dit viser une réforme juste et qui n'altère pas la compétitivité des entreprises installées en France.

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, s'est prononcée lundi pour une réforme de l'impôt sur les sociétés (IS), mais pas dès cette année. Elle a ainsi regretté que l'assiette de cet impôt soit rongée par les niches fiscales alors que son taux théorique, plus élevé qu'ailleurs, rend la France peu attractive.

Réagir

Commentaires

legrosminou  a écrit le 03/03/2011 à 16:09 :

Pourquoi vouloir fusionner impôt sur le revenu et CSG.
Les conserver séparés permet de garder les deux noms, en espérant que le contribuable n'en calculera pas la somme.

exile  a écrit le 07/02/2011 à 16:33 :

Ceux qui pensent qu'avec la gauche ce sera mieux se mettent le doigt dans l'?il. Ce sera encore pire avec la famille Le Pen. Une dette doit être remboursée et elle le sera, ça fera mal. Ce qui est exaspérant, c'est de voir que les sacrifices sont encore une fois demandés aux classes moyennes qui ne peuvent échapper. Mais quels sacrifices demande-t-on aux oligarques qui nous dirigent ou nous représentent ? Quels comptes demande-t-on à ceux qui nous ont mis dans la panade ? Nos anciens gouvernants qui ont une excellente retraite et la Légion d?Honneur et qui ont bâti une carrière sur le mensonge ou la démagogie, afin d?être élus et réélus. Ceux qui ont fait du clientélisme une ligne de conduite en embauchant sans contrôle des fonctionnaires à 3 millions d?Euro l?unité. Ceux qui votent à l?infini des lois de circonstance sans se soucier du coût induit de ces lois ni de la complexité qui fait que la fiscalité est devenue totalement incompréhensible, et la vie au quotidien est un empilement de droits, de devoirs et d?exceptions. Quels comptes demande-t-on aux syndicats dont le plus « représentatif » correspond environ à 2,5% des salariés. Quels comptes demande-t-on aux docksters qui pourrissent l?économie avec le soutien d?une CGT complice et grandguignolesque. J?ai compris, j?ai peu de moyens et des revenus de classe moyenne, mais je me mets à la retraite à 70 ans et je me tire. Je conserve le peu que j?ai réussi à économiser pour aider mes enfants à payer leur retraite le moment venu. Je viendrai en France en vacances.

Tissot  a écrit le 07/02/2011 à 10:38 :

Combien de foyers ne paient pas d'Impôts Directs ? Combien ? Je propose une taxation d'office de 10? combien cela fera dans les caisses de l'Etat ? Tout citoyen pour être véritablement citoyen doit payer un Impôt Direct, alors j'attends le résultat, il me faut le nombre de foyers exemptés, ensuite la mutiplication sera facile, qui veut m'aider ?

kakiss  a répondu le 07/02/2011 à 11:57:

Bon, il semble que tout le monde a bien compris l'histoire!!
Toutes ces nouvelles annonces "d'impôts en tout genre" s'est ce que nous prépare la droite, celle que nous avons élu pour nous "protéger" un peu du socialisme outrancié.... Demain (enfin en 2012), avec la "vraie" gauche, ça ne peut qu'être PIRE! Que reste t'il ? S'expatrier ou tenter un vote nationaliste! Chaque jour qui passe, chaque nouvelle annonce de ce type me rapproche de Marine!

bangelle  a écrit le 07/02/2011 à 10:16 :

Toujours pas d'économie en vue.l'Etat dépense trop et mal.Il s'agit parait-il de légiférer et de rendre anticonstitutionnel les déficits publics à partir d'un niveau à déterminer.
D'accord, très bonne idée mais va-on faire comme en Allemagne, obliger les régions, départements ou l'Etat a baisser leur train de vie sans augmenter les impôt?
Probablement pas, nous sommes en France , et nos élus tiennent par dessus tout à leur réelection.

EIFFEL  a écrit le 01/02/2011 à 9:05 :

L'impôt sur le revenu ne rapporte rien par rapport à la TVA et la CSG. Il faut réorienter la fiscalité sur la TVA qui frappera les importations des produits chinois et n'augmentera plus les charges salariales. La TVA est aussi un impôt anti-gaspillage car les matières et les produits seront plus chers. Cet impôt incitera les gens à travailler et à épargner et à moins consommer. Moins de consommation = moins de CO2. L'argent épargné sera réinvesti dans l'économie pour doper nos indusries et concurrencer la Chine. La TVA est un cercle vertueux !

Les promesses...  a écrit le 31/01/2011 à 14:46 :

Et pourquoi pas une tranche à 45 % pour les revenus supérieurs à 240 000 euros? Il vaut mieux taxer des revenus réalisés que des revenus virtuels. Je ne suis pas contre payer des impôts mais l'isf est devenu une usine à gaz qui épargne les plus riches et taxe la classe moyenne sur des revenus virtuels.

retraité  a écrit le 31/01/2011 à 14:40 :

que nos chers élus montrent l'exemple,personne ne parle que lorsque un député est éjecté,ce dernier touche son salaire pendant 5 ans il faut remercier monsieur Debré et le comble est que la gauche est d'accord y compris pour tout leurs avantages dont ces messieurs profitent sur le dos du contribuable que nous sommes,droite ou gauche à mettre dans le meme panier y compris les cocos qui eux ont le coeur large surtout si ce sont les autres qui paient l'addition.Il faut que les français se réveillent et vote à 90 pour cent blanc pour leur dire que l'on à ras le bol de ce faire plumer et de s'appauvrir d'une année sur l'autre?EN BON ENTENDEUR.....

Les promesses n'engagent......  a écrit le 31/01/2011 à 13:45 :

Piketty est passé récemment à la tv et il a montré,d'après moi, son vrai visage. Fusionner la csg avec l'irpp est bien une idée de la gauche, je ne suis pas systématiquement contre mais ds le même temps, il propose de garder l'isf car devant Ruquier, il a souligné que vouloir se priver de 4 Mds d'euros ds les conditions actuelles de dette publique était une aberration. Or , ds ce cas, il a tout faux, car avec sa réforme, encore une fois,le patrimoine serait taxé 2 fois, voire 3 fois avec les droits de succession.Piketty est bien un sous-marin de la gauche, il ne s'en cache pas d'ailleurs. Fusionner la taxation des revenus du patrimoine et du travail ds un même impôt prélevé à la source, impôt qui serait individualisé, débarrassé de toutes ces niches fiscales qui privilégient les très riches, n'est pas une mauvaise idée en soi, mais cela doit se faire avec une suppression pure et simple de l'isf. Et là, il n' a toujours rien compris à cet impôt inique, qui ne taxe plus les très riches, mais la classe moyenne, à cause d'un seuil d'imposition qui n' a jamais été réévalué, à cause des niches isf qui épargne les clients des avocats fiscalistes, impôt, qui, de plus, taxe des plus-values virtuelles qui ne se concrétiseront peut-être jamais. C'est là, la véritable aberration. Et je pense que le principal objectif du site révolution-fiscale.fr est de retarder l'actuelle réforme de la taxation du patrimoine afin d'ouvrir un boulevard pour la gauche. NS doit aborder cette réforme avec la volonté de faire simple et en procédant de la façon la plus radicale qui soit: suppression du bouclier fiscal et de l'isf, intégration ds le barème progressif des plus-values boursières, dividendes, plus-values immobilières(en gardant le délai de 15 ans), sans possibilité de PFL,avec un abattement pour ne pas léser les petits épargnants, suppression des niches fiscales qui épargnent les très riches. Tout ceci se fera à recettes constantes!

Enquete Finale  a écrit le 30/01/2011 à 19:36 :

Vivre en france deviens OR DE PRIX. Pour les personnes aux finances scandaleuses, je leurs conseils de partir maintenant avant que La République Française prend leurs argent.

2011 La france Une désastre économique

kakiss  a répondu le 07/02/2011 à 11:55:

un désastre économique et GRAMMATICAL !!

mimosa  a écrit le 30/01/2011 à 14:50 :

lire le livre de Thomas Piketty qui propose un système plus équitable, plus rentable et plus juste de taxation - donc de tout remettre à plat ... notre système étant à bout de souffle ! d'ailleurs chaque semaine un nouvel article de la tribune , l'état cherche en vain des fonds, des pistes, des astuces ... aberrant ! il faudra du courage pour le faire mais rien n'est impossible ... qu'attend la Tribune pour en parler ?

bouchy  a répondu le 31/01/2011 à 7:41:

Les idées de Picketty sont totalement inapplicables et irréalistes.

mimosa  a répondu le 31/01/2011 à 10:19:

il a au moins le mérite de parler de tout remettre à plat ! on bricole un système archaique qui n'est plus adapté au changement qu'entraine la mondialisation -
système opaque, complexe où beaucoup ne s'y retrouvent pas sauf ceux qui utilisent les niches ou astuces.....

retraité  a écrit le 30/01/2011 à 10:52 :

Surtaxé les revenues supérieur a 50 000? annuel et les élus aussi 2 fois plus

yoyo  a écrit le 29/01/2011 à 19:09 :

250000 pour tout le monde ,je suis d'accord , vite L'ISF nouveau on va enfin être riche, au fait c'est quoi riche ?

retraité  a écrit le 29/01/2011 à 11:46 :

ils cherchent toujours a nous imposer, alors que leur salaire augmente nous de 0.9% est-ce normal? ils cherchent la révolution .

DBH  a répondu le 29/01/2011 à 14:23:

ET NOUS OUVRIER NOTRE SALAIRE EST GELE DEPUIS 3 ANS MERCI SARKO

bouchy  a répondu le 29/01/2011 à 17:31:

Vous devriez vous réjouir de participer ainsi à la hausse du salaire des ministres et autres élus!

Oui  a écrit le 29/01/2011 à 9:57 :

Il faut taxer d'avantage les très hauts revenus, qui paient moins d'impôts que les classes moyennes. Et surtout, il faudrait taxer fortement les bonus des traders : ils touchent 240 000 euros en moyenne cette année. Ce sont eux qui ont créé cette crise colossale, qui a fortement aggravé les déficits, il est normal qu'ils paient une partie de la facture. Et selon la Commission américaine d'étude de la crise, les bonus ont poussé les financiers à prendre des risques qui ont eu des conséquences désastreuses. Il faut donc lutter contre ces bonus dangereux pour l'économie, et le meilleur moyen de le faire est de les taxer. De plus cette mesure serait très populaire, en vue des présidentielles. N'oublions pas qu'après 1929, le taux maximal des impôts sur le revenus aux USA est monté à 90%, pour ce type de raisons.

Les promesses n'engagent que ceux ou celles qui les écoutent  a répondu le 29/01/2011 à 10:27:

Oui à @Oui :-) Taxer plus fortement les revenus à partir de 240 000 euros permettrait de taxer ces traders responsables en partie de la crise actuelle. Monsieur Sarkozy, vous voulez taxer le spéculatif, chiche!

justin  a répondu le 30/01/2011 à 10:33:

Bonne idée de taxer les revenus supérieurs à 250 000 euro.

STOP A L'IMPOT !  a écrit le 29/01/2011 à 8:56 :

Assez d'impot, Assez d'impot direct et indirecte !
Top d'impot tue l'impot !

carlier  a écrit le 29/01/2011 à 7:49 :

au lieu de reflechir a augmenter les impots sur le patrimoine qui est deja surimposé en france avec 4 impots, il est plus urgent de recentrer l'etat sur ses missions regaliennes, et de rendre au marche prive des pans entiers de notre administration tentaculaire, de supprimer toutes les niches fiscales et sociales. Sinon, ce n'est pas seulement les gros patrimoines qui vont quitter le pays

Bastien  a répondu le 29/01/2011 à 8:46:

Vous êtes le bonheur de l'UMPS Carlier. Voici des partis qui ont massacrés la maison France, ont ouvert grandes les portes à tout ce que le monde comptait de misère pour que notre pays devienne désormais ce fourre-tout où l'on en vienne à se battre au sujet de vêtements religieux ; le pouvoir en place a fait monter la dette à un niveau où elle devient impossible à rembourser pour sauver le système bancaire qui a fait n'importe quoi avec votre argent et vous en êtes encore à prétendre qu'il faut vendre les derniers beaux meubles au plus vite pour répondre aux demandes pressantes de ceux qui brûlent votre maison. Les politiques bénissent ceux qui regardent le doigt lorsque l'on montre la lune. Chapeau l'artiste !

eble  a répondu le 29/01/2011 à 8:53:

Vous parlez d'or !
Hélas vos souahit resterons lettre morte !

Rose  a écrit le 29/01/2011 à 6:46 :

" L'art de l' imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris . " disait Jean Baptiste COLBERT .
Les siècles passent mais rien n' a réellement changé. Quelque soit l' arbitrage , ce ne sera pas sans cri, ni sans douleur .

yvan  a écrit le 28/01/2011 à 19:22 :

L'important est de payer le moins d'impôt possible. Le reste après, c'est pour les autres. De toute façon, rien ne peut venir du gouvernement qui a même provoqué une crise financière... Est-ce de notre faute si on gagne trop d'argent..??? NON! On mérite de gagner, et heureusement qu'il existe l'évasion fiscale.

Le Rustre  a répondu le 28/01/2011 à 20:24:

Dans ce cas, quittez la France et allez dans un pays libéral. Mais quand vous serez malade ou au chômage, merci d'oublier notre pays.

Hum  a répondu le 29/01/2011 à 10:00:

Vous n'avez rien compris Yvan : ce sont les financiers qui ont créé une crise mondiale, avec leurs subprimes, leurs produits "structurés" devenus "pourris", leur bulle immobilière... Ce sont les gens les mieux payés du monde qui ont créé cette crise, et il faut les taxer pour les faire payer une partie de la facture de leurs erreurs, et pour diminuer l'incitation à prendre ces risques stupides : les "bonus".

bouchy  a écrit le 28/01/2011 à 17:53 :

Comment expliquez-vous, en voyant les files d'attente devant les restos du coeur ou du secours populaire, que nous soyons le pays le plus imposé du monde?
Vous ne voyez pas là un problème ?

eleonie  a répondu le 29/01/2011 à 18:19:

le probleme c'est d'avoir supprime les frontieres

Quidam  a écrit le 28/01/2011 à 16:56 :

Et si on parle des depenses inconsidérées de l'Etat?
Masse salariale
Dépenses de super prestige!!!
Nombre d'employés d'Etat à statut bizarre!!!!
Locaux non adaptés et forts onéreux.
Voila des axes d'économie que nos Elus vont s'empresser de résoudre,car 2012 arrive,alors à nous les belles paroles.

bouchy  a répondu le 28/01/2011 à 17:51:

Attention, pas touche! les dépenses de l'état ne regardent pas les citoyens: eux ne sont bon qu'à les payer...

Hum  a répondu le 29/01/2011 à 10:03:

Ne pas confondre ce qui se passe dans quelques ministères et ce qui se passe pour tous les autres fonctionnaires, les lycées, les universités en sale état, etc. Ne pas prendre quelques exemples contestables (souvent des postes en or créés par les politiques pour récompenser leurs amis, les anciens ministres etc), pour les généraliser. Ne soyez pas victimes d'une propagande facile. Et n'oubliez pas toutes les dépenses inconsidérées : 7 milliards pour les promoteurs immobiliers ("aides à l'accession à la propriété"), 3 milliards pour les restaurateurs (baisse de la TVA), etc etc.

eleonie  a répondu le 29/01/2011 à 18:23:

il y a bcp trop de ministeres et de haut-fonctionnaires en FRANCE et le gouvernement vie bien au dessus de ses moyens - baisser vos salaires et revenus Messieurs les Ministres et deputes en commençant par notre President -

Les promesses n'engagent que.....  a écrit le 28/01/2011 à 11:43 :

Les deux pistes les plus valables, les plus intelligentes "fiscalement" parlant sont celle de Minc,(qu'on accuse d'être un sous-marin de la gauche) et celle de Jean Arthuis
http://www.lexpansion.com/economie/mettre-fin-a-l-isf-sans-augmenter-l-impot-sur-le-revenu-n-est-pas-raisonnable_246947.html

Sous-marin  a répondu le 28/01/2011 à 13:10:

Minc sous-marin de la gauche ! C'est la meilleure blague de l'année....

Les promesses...  a répondu le 28/01/2011 à 16:41:

Oui parce qu'il semble en phase avec les propositions du site révolution-fiscale.fr, propositions qui ressemblent bq à celles de la gauche(Michel Sapin et autres..)
Informez-vous, ça fait pas de mal.....

2RANc  a écrit le 28/01/2011 à 10:50 :

Marre de ce gouvernement qui ne pense qu'a augmenter les impôts. Nous avions votés Sarko pour un changement, l'arrêt des dépenses stupides. L'état doit se réformer et vite. La seule solution réduire les dépenses. Sinon nous ferons le lit des Le Pen et autre. Il y a urgence

luc  a répondu le 28/01/2011 à 13:02:

Simple, net précis, concis, comme j'aime !

Les promesses n'engagent que celles ou ceux qui les écoutent  a écrit le 28/01/2011 à 10:15 :

Je rappelle à certains que le seuil d'imposition à l'isf (800 000 euros) n'a jamais été réévalué en fonction de l'inflation. C' est pourquoi, on parle de seuil à 1.2 ou 1.5 millions d' ? ds les pistes proposées. On taxe bien actuellement la classe moyenne dite supérieure puisque les biens professionnels, les oeuvres d'art, sont exonérés, plus les niches isf que les très riches savent très bien utiliser.

marc  a répondu le 28/01/2011 à 13:09:

Les tres riches sont au dela des niches ! ils utilisent des trust ! Des montages légaux, avec création d'entreprises qui officiellement "possède" l'ensemble des biens d'une personne lui en laissant la jouissance, évidemment c'est au Panama ou autre Iles vierges que cela est organisé !
En fin de compte il n'y a plus que l'idiot de citoyen lambda pour payer des impots et en particulier l'ISF !

Les promesses....  a répondu le 28/01/2011 à 16:42:

Je ne vous le fais pas dire....

ernestdelyon  a écrit le 28/01/2011 à 10:07 :

Aux prochaines élections, je crois que je vais voter FN ou bien rester à la maison. En effet, j?ai voté à droite pour avoir une politique libéral, mais avec des règles bien strictes. Résultat, j?ai une politique socialo-communiste et, aucune rigueur dans les budgets de l?état, régions, départements et villes.
J?entends à longueur de journée, comment taxer les citoyens avec des nouvelles taxes

jofrmetz  a répondu le 28/01/2011 à 11:18:

C'etait avant avec pétain , hein !!!
Sans rancune, heil !!!!

reste à la maison  a répondu le 28/01/2011 à 13:49:

ernest restez à la maison, voter FN ne sert à rien. La gestion FN du peu de ville où ils ont eu quelques responsabilités a montré à quel point ils étaient incapables quand ils étaient aux manetttes. Engagez-vous plutôt localement pour faire bouger les gens et les choses.

Beurk  a répondu le 29/01/2011 à 10:08:

Restez à la maison plutôt que de voter FN, en effet. Regardez ce que les prédécesseurs d'extrème droite ont fait quand ils étaient au pouvoir : des catastrophes, des retards économiques, voire bien pire. Regardez Franco, Pinochet, Mussolini, Hitler : que des catastrophes, aucun exemple de réussite.

eleonie  a répondu le 29/01/2011 à 18:27:

le FN a rien a voir avec ces dictateurs - allons mais je pense qu'il fera un tres tres gros pourcentage en 2012 - je suis bien d'accord avec ernestdelyon - il y aura aussi des absentions de personnes qui ont vote ump et bcp meme -

taxor  a écrit le 28/01/2011 à 10:02 :

Il faut que les politiques arrêtent avec les pistes ou ballons d'essais sur la fiscalité, ce qui énerve tout le monde.
CE QUE TOUT LES FRANCAIS VEULENT C'EST:
- UNE FORTE BAISSE DE TOUS LES IMPOTS VOIRE SUPPRESSION DE CERTAINS COMME L'ISF et autres.
- et UNE FORTE BAISSE DES DEPENSES PUBLIQUES, et rien d'autre.
Si le gouvernement ne sait pas faire qu'il cède sa place !!

pourquoipas  a répondu le 28/01/2011 à 10:45:

d'accord pour ces balons d'éssais à répétitions, cela fatigue et perturbe.
Pas d'accord sur le reste ou alors aller jusqu'au bout à savoir : plus d'écoles, plus de transports en commun, plus d'entretiens routes..., plus d'hopitaux , plus de ..... Si c'est votre choix ce n'est pas le mien. Maintenant il existe peut être un très sérieux pb de motivation et d'efficacité en france.

Hum  a répondu le 29/01/2011 à 10:09:

Bien-sûr tout le monde veut le beurre et l'argent du beurre... Mais ce n'est pas pour autant possible de leur donner cela. Il faut être un peu raisonnable et réaliste, plutôt que de prendre ses souhaits pour des réalités.

fulvio13  a écrit le 28/01/2011 à 9:58 :

Rappel de la déclaration universelle des Droits de l'Homme dans son article 17 :
"1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété."
Au point où on en est dans la fiscalité (la CSG est un impot) se pose réellement le problème de la spoliation.
Une vraie équité consisterait pour chaque impot supplémentaire, que l'Etat dégage le même montant d'économie. A défaut le cercle vicieux dans lequel on se trouve : AUGMENTATION DES IMPOTS => DELOCALISATION => AUGMENTATION D'IMPOTS SUR CE QUI RESTENT va s'accélérer jusqu'au blocage complet (cf courbe de LAFFER)

Marc  a écrit le 28/01/2011 à 8:35 :

Messieurs et mesdames les journalistes, vous écrivez :
« Enfin, pour imposer le patrimoine, en particulier celui qui dort comme le veut le Chef de l'Etat - alors que la France est quasiment le seul pays à le taxer quatre fois (ISF, droits de succession, droits de mutation et taxe foncière) - il pourrait être imposé au taux marginal supérieur de l'impôt sur le revenu à savoir 41% contre 31,3% actuellement de prélévement libératoire forfaitaire, prélèvements sociaux de type CSG et CRDS compris. »

Expliquez moi, comment on taxe à 41% les revenus d?un capital qui dort ?

Latribune.fr  a répondu le 28/01/2011 à 8:39:

Je vous rappelle que la résidence principale est incluse dans le calcul de l'ISF.

RUBIS  a répondu le 29/01/2011 à 18:31:

31,3 pr cent c deja ENORME alors 41 c ce moquer de nous

triste  a écrit le 28/01/2011 à 6:39 :

on taxe la residence principale dans l isf (dont le f veut dire fortune) mais pas les ouevres d'art ni les objets de valeur comme bijoux meubles...la rp est dejà trés taxée ;il vaut mieux acheter un picasso que de construire et d améliorer sa maison le week end ;c'est la justice fiscale à la française ;sans parler des niches fiscales qui ne profitent qu'aux nantis pour payer encore moins d impots ; et personne ne denonce cela ;ni les politiques ni les journalistes ; pauvre pays....pourtant il y a tellement de choses simples à faire pour réformer la fiscalité qui est devenu une veritable usine à gaz !!

Marc  a répondu le 28/01/2011 à 8:31:

D'accord avec triste.
Je pense également qu'il faudrait baisser les taux de l'IRPP de manière importante et supprimer toutes les niches fiscales.
L'état se substituerai aux particuliers suite aux suppressions de ces niches.
En même temps réduction drastiques des dépenses de l'état et des collectivités locales, suppression des départements et revenir à un prélèvement de l'état sur le PIB entre 35 et 38%.
Je vote immédiatement pour le candidat qui propose celà.

boic5530  a écrit le 27/01/2011 à 22:41 :

L' immobilier s'est valorisé de 110 % sur la période 1999-2009 , soit 11% l'an! _ _ Avant cette période, l'immobilier se valorisait à raison de 2 ou 3% % l'an _ _ Je suggère une imposition de 80% sur la PARTIE de plus-value supérieure à 3% l'an (pour toutes les résidences principales, locatives ou non) SANS dégressivité en fonction du nombre d'années de détention. _ _ Ainsi les vendeurs abaisseront leur prix afin de vendre plus vite!

arthur  a répondu le 28/01/2011 à 8:34:

Mon pauvre ami.... 110% sur 10 ans, ça n'a jamais fait 11% l'an.... Revoit tes calculs...
Tu n'as donc jamais vu la différence entre capitalisation et non capitalisation des intérêts? C'est pourtant un classique quand on parle d'économie et de finance...
Allez, pour te rendre plus intelligent, sache que 110% sur 10 ans, ça fait 7,7% l'an...
et quand à ta réaction pour le moins "populiste" de vouloir taxer la résidence principale, revoit aussi ta copie... Ce n'est pas en tappant le propriétaire qu'on va s'en sortir. Je pense que tu dois considérer le capital comme une horreur. Mais c'est sur les bancs de toutes les facs du monde qu'on apprend que le capital, c'est "l'accumulation du travail"... Et oui. D'où la stupidité d'opposer capital et travail, comme ce que la plupart des français font

Yves  a répondu le 28/01/2011 à 11:43:

Pas idiot le gouvernement....il veut augmenter le nombre de propriétaire en France...c'est pour mieux les taxer après!!! ASSEZ!!!

Non  a répondu le 29/01/2011 à 10:14:

Le capital n'est pas que "accumulation de travail", ce serait trop simple. Et les rentiers, vous les oubliez ? Pour info les propriétaires de mon immeuble possèdent 10 immeubles à Paris, la plupart dans les quartiers les plus recherchés. Ont-ils eu cela par leur travail ? Non c'est un héritage ! Ils se sont juste donnés la peine de naitre ! Alors je pense que ce genre d'héritage devrait être fortement taxé, parce que l'état devrait récompenser d'avantage le travail, et moins la "chance d'être bien né".

arthur  a répondu le 29/01/2011 à 11:42:

Oui c'est bien ce que je dis. Une accumulation de capital, qu elle soit personnelle ou familliale. Pourquoi tant de haine contre une personne propriétaire de tant de biens? Elle a probablement du payer énormément lors de la succession, payez un ISF monstrueux à 1,8% dans la derniere tranche, sans oublier l IRPP et la taxe foncière. seulement, la propriété privée doit avoir quelque chose de gênant à vos yeux. Une sorte de vol à la collectivité...
Amuse vous a taxer les successions encore plus....je sais ce que c'est, j'ai perdu ma mère il y a 4ans, et la tranche marginale à 40%, on peut dire qu elle fait mal. et qu elle reste en travers de la gorge.
Vous, et comme beaucoup de français, n aimez pas les riches. Et bien ils savent vous le rendre! Ils partent avec leur fortune de l autre côté de la frontière. Et bientôt, ce sera mon tour. Bruxelles est une ville charmante. Qui a compris que les riches devaient etre accueillis les bras ouverts. Et non pas comme ce qui est pratiqué dans ce pays d assistés bons à se plaindre. La France se ruinera elle même. et tant mieux

Les promesses n'engagent que celles ou ceux qui les écoutent  a écrit le 27/01/2011 à 19:34 :

J'ai bien l'impression qu'une fois annoncée la suppression de l'isf, NS s'est fait rabrouer par son propre camp:"Vous n'y pensez pas.." "Il faudra trouver des recettes supplémentaires.." "C'est un cadeau fait à la gauche qui va nous critiquer..." Ne pas oublier que nous sommes en France et nous n'aimons pas les riches, enfin le riche voisin....D'où la montée au créneau de Minc qui a bien raison de souligner que la non suppression de cet impôt inique alors que la promesse en a été faite, ferait des déçus et des frustrés. Et pourtant, que de salive pour rien, la réforme est pourtant simple, réintroduire ds le barème progressif les plus-values mobilières et immobilières (en gardant le délai de 15 ans)sans PFL, supprimer un maximun de niches fiscales, instaurer un petit abattement pour ne pas léser les petits épargnants, instaurer une tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 250000 euros par an, et vous trouverez les recettes nécessaires à la suppression totale de l'isf. Mais non, là, on touche aux amis de mes amis qui préfèrent se faire payer en dividendes taxées à 31.3% plutôt qu'en salaires taxés à 41%, aux amis qui bénéficient de niches fiscales...Alors, on réinvente une nouvelle usine à gaz, en changeant, c'est un comble, le nom: "'impôt sur la fortune", usine à gaz qui taxera toujours les mêmes, la classe moyenne. Quel machiavélisme!

boss  a répondu le 27/01/2011 à 20:51:

Mais si on les aime les riches la preuve la france se situe au troisieme rang mondial au nombre de millionaire loin devant ses voisins européens. (chiffre fourni par le credit suisse, bien place pour savoir ou se trouve le pognon)
Rapelons à Alain MINC que depuis les promesses de Sarko nous subissons une crisounette qui peut s'en doute expliquer ce manquement. Rappelons lui aussi que d'autres promesses non tenus risquent de produire des frustrès et des décus, mais en nombre bien plus consequent.
Comme vous avez l'air d'en connaitre un rayon en matière de fiscalite, auriez vous une definition meme imprecise de la classe dite "moyenne".
Les chiffres en patrimoine ou en revenu qui caractérise à la lecture de commentaires cette classe moyenne sont si éloignes des revenus et patrimoine de mon entourage, qu'une question me taraude. Sommes nous classés ou hors concours ?

kgkh  a répondu le 27/01/2011 à 22:24:

Bonjour je voudrais savoir si les gens peuvent me dire de bonnes choses sur le président de la France Nicolas Sarkozy. Je vous écris un article sur lui

val  a répondu le 28/01/2011 à 11:48:

Ce que l'on aime en France: taxer la classe moyenne, les 2000 à 3500 euros/mois. On aime aussi mettre un impôt sordide sur le succession de nos Parents qui ont déjà payé un impôt dessus puisque l'ensemble de nos Parents redonnent (quand c'est possible) dans leur successions l'argent économisé via leurs salaires...sur lesquels ils ont éjà très largement payé des impôts!!! Raz le bol!!!!

mimosa  a répondu le 31/01/2011 à 10:26:

faites comme moi à la soixantaine : voyagez, aidez vos enfants, profitez de la vie, sortez et ne gardez qu'une petite maison ou appart dans lequel vous vous sentez bien ! l'accumulation des richesses ne sert à rien sinon devenir la vache à lait d'un gouvernement qui taxe tout - n' a-t-il pas aussi favorisé la bulle immobilière ?
je comprends que val en ait marre ! il n'est pas légitime que les très riches aient tant de niches et astuces à leur portée.....

legall  a écrit le 27/01/2011 à 18:08 :

« La Légende de l?homme à la cervelle d?or » de Daudet. Une bonne lecture pour tous les politiques qui prennent les con-tribuables pour des porteurs d'or.

bourou  a écrit le 27/01/2011 à 17:18 :

un impot oui une inquisition non.un impot doit etre preleve sur le revenue pas sur le capital c'est detruire le patrimoine et c'est la fuite.

mimosa  a répondu le 31/01/2011 à 10:28:

j'ai un ami qui voulait fuir comme vous et puis il est tombé malade et apprécie maintenant d'être soigné en France....

Oldtimer  a écrit le 27/01/2011 à 16:41 :

Avec tous ces impôts, je cochemardise:
CSG : Confiscation et Subtilisation Généralisées
IRPP : Invitation à Rendre Primes et Pognon
ISF : Invitation à Sortir le Fric
TVA : Tout Votre Argent

Ric  a écrit le 27/01/2011 à 15:41 :

Dans un budget il y a les recettes ET les dépenses. La voie de la facilité c'est de se focaliser sur les recettes, de trouver des arguments pour taxer un peu plus le revenu et le patrimoine des français. Il y a des limites à ne pas dépasser car quand on parle de compétitivité ou d'attractivité, ça ne concerne pas que les entreprises. Certains discours électoraux promettaient de regarder de près les dépenses de l'état et de "dégraisser le mammouth". On attend toujours des initiatives et des résultats concrets dans ce domaine. Il faut peut-être se poser la question sur la nécessité d'avoir autant de strates administratives : communes, les syndicats de communes, les cantons, les arrondissements, les départements, les régions, l'état et ses institutions, l'Europe et ses organismes. Que de redondance! Il faut bien se le dire un fois pour toutes, nous n'avons plus les moyens de payer tout ça. Alors, un peu plus de réalisme.

Oky  a répondu le 28/01/2011 à 11:54:

@Ric: ok avec vous Ric. Dans un budget il y a les recettes et les dépenses et la différence qui est le résultat!! soit un déficit...soit un gain. Si on augmente pas les recette et que les dépenses (tous les prix à la conso qui s'envolent...) augmentent alors le budget des ménages devient déficitaire. Pour survivre les ménages (et les entreprises) ont alors recours à emprunt..L'emprunt est une solution ok si nous pouvons le rembourser..mais pour cela Particuliers et entreprises doivent avoir une vision de l'avenir..pas le cas aujourd'hui...

Cary  a répondu le 28/01/2011 à 11:59:

Ok avec vous Ric! Je suis également pour supprimer la possible déclaration des dons faits par les riches aux associations politiques pour leur campagne! Finalement en laissant à ces personnes le droit de défalquer leurs dons dans leurs déclarations d'impôts...c'est tout le pays qui paye!! et pas ok avec ça!

boic5530  a écrit le 27/01/2011 à 15:40 :

L? immobilier s?est valorisé de 110 % sur 1999-2009, soit 11% l?an! Avant cette période, l?immobilier se valorisait à raison de 2 ou 3% % chaque année. Je suggère une imposition de 80% sur la PARTIE de plus-value supérieure à 3% l?an ( pour toutes les résidences principales, locatives ou non) SANS dégressivité en fonction du nombre d?années de détention. Ainsi les vendeurs exigeants abaisseront leur prix ? afin de vendre plus vite.

parismicha  a répondu le 27/01/2011 à 19:47:

Il a bien augmenté mais par contre la décennie précédente (début 90 guerre du golf) il avait chuté de 30 à 50%. On est remboursé ou on a un crédit d'impôt en cas de moins value ? Et les actions pendant ce temps sur 50 ans prenaient en moyenne 12% l'an sans double imposition (revenus + plus value) ni taxe foncière. Ce n'est pas simple.

ohooo  a répondu le 28/01/2011 à 8:02:

Donc vous n'êtes par contre les augmentation de taxes ou impôts. Car depuis le passage à l'euros en gros 1 francs = 1 euros donc un fois 7. Donc si vous êtes propriétaires depuis les francs on multipli par 7 vos taxes et ainsi de suite sur le reste ?? joli raisonnement

ohooo  a répondu le 28/01/2011 à 8:02:

Donc vous n'êtes par contre les augmentation de taxes ou impôts. Car depuis le passage à l'euros en gros 1 francs = 1 euros donc un fois 7. Donc si vous êtes propriétaires depuis les francs on multipli par 7 vos taxes et ainsi de suite sur le reste ?? joli raisonnement

bouchy  a écrit le 27/01/2011 à 15:38 :

Aucune honte tous ces politiques qui proclament de nouvelles taxes: ils gagnent 16000 euros par mois, (en grande partie non imposé d'ailleurs)et cela tous frais payés, et regardent d'un air non concerné les files devant les restos du coeur!

Bouchy  a écrit le 27/01/2011 à 15:24 :

Beau cadeau ! Par rapport à sa date de lancement, l'ISF à 1,2 M ne compense même pas l'inflation!
Et ses taux, conçus lorsque les placements rapportaient 15% (hé oui!), deviennent délirants avec des placements (déjà surtaxés!) à 1,5% ou 3%!
Ce gouvernement n'a aucun courage, aucune notion d'économie, tremble devant Mélenchon, et se fiche de ruiner le pays!Du moment qu'il peut vivre grassement (et détaxé!) à nos crochets...
La noblesse del'ancien régime, quoi!!

marie210917  a écrit le 27/01/2011 à 15:15 :

Nous ne sommes plus que de bonnes vaches à lait : vite 2012 que le ménage se fasse

boic5530  a répondu le 27/01/2011 à 15:46:

Mélanchon? aucun espoir! car mes soeurs (des ouvrières) votent pour Marine Le Pen! ce sont les fonctionnaires qui votent à gauche, pas ceux qui sont les ouvriers et smicards qui en bavent ! _ _ faut tout simplement arrêter de faire des gosses! la fortune des riches ne vaudra alors plus rien dans 15 ou 20 ans! (Bernard, 59 ans, sans enfant)

HRV  a répondu le 27/01/2011 à 16:15:

Bonne analyse de Bernard le défi de Mélenchon c'est de récupérer l'électorat ouvrier qui est passé des communistes au FN et ce n'est pas gagné

Maellys93  a écrit le 27/01/2011 à 14:44 :

HRV écrit "le programme de réduction des dépenses est en marche mais comme il est fait à la hache sans discernement". En effet il est mené par des hauts fonctionnaires qui ne pensent qu'à protèger leurs avantages et leurs pouvoirs. Comme la plupart de ces fonctionnaires sont également des élus, la simplification du fonctionnement de l'Etat et des collectivités locales est devenu impossible. La réduction du nombre de couches du "millefeuille" a été complètement arrètée. C'était pourtant parmi les grands gisements d'économie et de réduction de dépenses listés en 2007 dans le pacte de gouvernement de l'UMP !. Ma grand mère avait l'habitude de dire qu'en ré-organisation c'est comme quand on fait son ménage. "Un escalier se balaie toujours par le haut!. Allez du balai en 2012 pour ce tout ce beau monde d'énarques politiciens! D'ailleurs Einstein de son coté disait :"ce n'est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu'il faut espérer les résoudre"!

HRV  a répondu le 27/01/2011 à 16:13:

Je partage ne partie l'analyse toutefois lorsqu'il y a des plans d'économies ce sont toujours les fonctionnaires de base (ceux qui sont le plus au service du public) qui sont laminés et les haut fonctionnaires qui se préservent. L'avenir de lAdministration avec un grand A des hauts fonctionnaires qui se reproduisent et uniquement des sous-traitants privés mis en concurrence pour diminuer les coûts et avec l'Europe il y auara de quoi faire baisser les coûts!et après il y auara la mondialisation!

yVES  a répondu le 28/01/2011 à 12:24:

oK avec vous HRV. Dans le public et dans le privé c'est la même chose! on ne débarque que rarement les bons à rien! Les bien placés restent, même si ils ne travaillent pas correctement...ils ne sont que trop rarement mis à la porte. C'est une honte!! raz le bol!!

ivo  a écrit le 27/01/2011 à 14:33 :

Pour résumer, on ne supprime pas l'isf ,mais on crée quand même un autre impôt , ils sont forts les " ENA " une petite piste : tout ce temps passé à chercher comment créer de nouvelles taxes ou impôts , devrait être consacré à chercher comment mieux gérer nos finances ,on dirait des enfants qui veulent un jouet et qui font la comédie pour l'avoir.

henry  a écrit le 27/01/2011 à 13:54 :

A quoi sert l'impôt? En principe à équilibrer les dépenses. L'ISF est une punition dans une démocratie, où il devrait être proportionnel au REVENU. Nous sommes loin d'une démocratie où le pouvoir législatif est fonctionnarisé et ridiculisé, où la Justice n'est pas indépendante d'un Exécutif jamais sanctionné pour sa gestion.

Gogol  a écrit le 27/01/2011 à 13:38 :

Moi j'y ai cru aux promesses du candidat "pas d'impôts nouveaux" et il a tenu sa promesse, il n'y a pas d'impôt nouveau, mais des taxes, des augmentations des impôts existants, de ponctions sur les plus values, les revenus, davantage d'amendes, des prix en hausse et toujours autant de parasites à l'assemblée nationale et au gouvernement, des riches qui deviennent encore plus riches, de plus en plus d'assistés qu'il faut payer au nom de la solidarité, même si leur statut de français n'est même pas entériné, et en contrepartie des revenus et des retraites qui fondent comme neige au soleil ! Personne au gouvernement ne se préoccupe de l'accroissement des "bénéficiaires" des Restos du c?ur alors que tous ce pourris de politiques devraient être rouges de honte en le constatant, mais encore faudrait-il qu'ils aient une conscience...

lagarde&michard  a écrit le 27/01/2011 à 13:30 :

il y a au moins de deux coquilles dans ce texte ... presse en ligne nécessite les mêmes degrés d'exigence que presse écrite !

amitiés à la rédaction, et sans rancune ;-)

tralala  a écrit le 27/01/2011 à 13:25 :

la problematique de babouin et compagnie c'est qu'ils ont bouffes la caisse et qu 'ils sont bien emm.... ramenons entre autre nos bidasses et notre materiel d'aafghanistan cela fera deja de substancielles economies,et cela ne changera rien tout le monde si est casse les dents....

futur  a écrit le 27/01/2011 à 13:07 :

Non à la taxaton !
Oui à la réforme de l'état !
Oui à la réduction des dépenses !

noé  a écrit le 27/01/2011 à 12:45 :

Je veux bien ètre taxé et gagner 250 000 euros par an, il m'en restera largement assez pour vivre et me constituer un patrimoine.

aaa  a écrit le 27/01/2011 à 12:22 :

Au lieu de chercher des revenus supplémentaires anticonstitutionnels, l'état ferait mieux de se centrer sur sa raison d'être et d'arrêter de subventionner tout et nimporte quoi.

Gilles  a écrit le 27/01/2011 à 12:16 :

La retenue à la source est pratiquée dans tous les grands pays et même ceux de l'Est qui ont rejoint l'UE. Mais pas en France évidemment toujours à la traîne !

lesclaudius  a répondu le 27/01/2011 à 15:41:

et c'est quoi la CSG ?

MUDA83  a répondu le 28/01/2011 à 7:41:

Vu la complexité de ka fiscalité française ils sont incapables de faire la retenue à la source

HRV  a écrit le 27/01/2011 à 11:58 :

vu le titre de votre article est-ce la fin d'une hypocrisie ou l'enterrement d'une promesse du candidat Sarko qui avait dit qu'il n'était pas élu pour augmenter les impôts? Après avoir baissé les impôts principalment pour les plus aisés Sarko se prépare à les augmenter mais pour une tranche plus large selon les principes libéraux. on peut rêver d'un flat tax si chère aux libéraux comme en Russie. cela ferait plaisir à ceux qui critiquent en permanemence les assistés qui ne paient pas d'impôt. pour aller au devant de certaines remarques faciles je paye de l'IR et malgré mes revenus modestes je ne suis pas traumatisé je serai même prêt a en payer plus si les services rendus s'amélioraient (le doublement de la rémunération du Président n'étant pas pour moi justifié par l'amélioration du service!).Il faut que les petits et moyens contribuables comprennent qu'ils ont plus à perdre qu'à gagner dans les prétendues baisses d'impôt. seuls les plus aisés sont toujours préservés avec le système Sarko.

ENERM  a écrit le 27/01/2011 à 11:23 :

L'Administration, avec l'ISF, maintient dans un même fichier la constitution des familles et de leurs actifs. C'est ce qu'avaient fait les bolchevicks avec les bourgeois, puis les nazis avec les juifs. On connait la suite! Décidément, la morale n'effleure guère nos politiques, c'est très, très triste.

Maellys93  a écrit le 27/01/2011 à 11:22 :

C'est quoi ce gouvernement UMP?
Pour réduire le déficit il ne travaille que sur les taxes!
Rien sur les dépenses.
Pourtant le PACTE DE GOUVERNEMENT publié en 2007 par ce parti était très clair.
Il suffit de le relire!
Parmi ses engagements il y avait :
- SIMPLIFIER le fonctionnement de l'Etat et des collectivités locales
- SUPPRIMER LES DEPENSES INUTILES
- REDUIRE L'ASSISTANAT.
Etait-ce de simples promesses sans lendemain?
Dans ce cas, il faudra s'en souvenir pour 2012.
Ce serait idiot de se faire avoir une seconde fois!

HRV  a répondu le 27/01/2011 à 11:46:

le programme de "réduction des dépenses est en marche" mais comme il est fait à la hache sans discernement cela se traduit principalement par une désorganisations des services publics mais pas par de véritables économies. De plus ne nous leurront pas si il y a quelques écononomies au niveau de budget de l'Etat elles seront compensées aux niveau des collectivités locales qui doivent assumer le ddésengagement de l'Etat. résultat final uniquement un discrédit sur la fonction publique mais pas d'économie globale mais cela fait plaisir aux libéraux et c'est lessentiel.

seb64  a écrit le 27/01/2011 à 11:21 :

"mais une autre devra être menée après l'élection présidentielle de 2012."... bon bein lés sont jetés. Pas la peine d'aller voter. L'UMP vient de gagner...

traduction  a écrit le 27/01/2011 à 11:07 :

pour le paquet de "mal comprenants" qui a commenté:
250 000 euros, ce sont bien sur des revenus (salaires, bourse, placements, loyers,...)
c'est plus de 20 000 euros par mois, plus d'un an de smic donc largement au dessus du nécessaire et en plein dans le superflu!
a priori normal de taxer surtout si c'est investi dans de la défiscalisation!
par contre effectivement il faut améliorer le "rendement" des fonds publics enréduisant les frais inutilles et en automatisant certains services.

mimosa  a écrit le 27/01/2011 à 10:43 :

le gouvernement profite de la "bulle immobilière" qu'il a lui même entretenue avec la politique du crédit ! pour faire payer "les nouveaux riches quie vous êtes" !! donc maintenant votre appart a doublé vous pouvez donc payer ! car vous vous sentez riche déjà pour accepter une stagnation de votre salaire, ou bien une retraite qui ne suit plus l'inflation- ou une future retraite plus tardive ! car inflation il y a : carburants, tarifs sncf, prix du pain, des patates! la "bonne bouffe coûte très chère" .... la bulle de crédit profite au gouvernement qui va passer à la "caisse".....

mimosa  a écrit le 27/01/2011 à 10:35 :

l'Allemagne a créé une tranche supérieure sur l'impôt sur le revenu ! Sarko s'entête à ne "pas copier" il faut se demander si un très haut revenu ne provient pas d'abord des relations du carnet d'adresse que du travail réellement réalisé dans l'entreprise - quelques "copains" aux hauts revenus contrôlent les conseils d'administration des grandes entreprises !les relations entre "amis" ça prime !Sarko entend les protéger ...

eleonie  a répondu le 29/01/2011 à 18:36:

tout a fait d'accord .Comme chantait Brassens : "les copains d'abord"

dany  a écrit le 27/01/2011 à 9:48 :

Une précision cela veut dire quoi 250 000 euro. Par an? Par personne?

kiki 67  a répondu le 27/01/2011 à 10:34:

cela veut probablement dire que vous êtes riche si votre résidence principale vaut ce prix. NB : décidément on nivelle grave par le bas (passer de 800 000 à 250 000 : la chute est dure !).
A ce rythme, le SMIC sera à 150 ? dans 20 ans (comme dans la moyenne des pays émergeants) ; nous aurons rattrapé la Roumanie : cela ne vous rappelle rien ?

kakech  a écrit le 27/01/2011 à 9:48 :

"yaka" rétablir la vignette auto, instaurer la taxe pierre sur tous les bâtiments à usage privé,la taxe eau sur la consommation d'eau potable,la taxe sur les comptes bancaires,la taxe sur la TVA (variante de la TVA sur les taxes...).
Il y a encore de nombreuses pistes à ouvrir. Courage Mr Baroin !

Optimiste  a répondu le 27/01/2011 à 11:49:

rétablissons la Gabelle !!

marion  a écrit le 27/01/2011 à 9:46 :

Notre président a souhaité et il l'a dit supprimer l'impot sur la fortune et se rapprocher de la fiscalité allemande? Que ses services disent une bonne fois pour toute on supprime l'ISF, et non un jour on le supprime, un jour on l'aménage, un jour il va changer de nom.C'est insupportable car on n'a l'impression que le président n'est pas entendu.

mimosa  a répondu le 27/01/2011 à 10:36:

la fiscalité allemande a crée une tranche supérieure sur l'impôt sur le revenu , Sarko s'y oppose jusqu'ici ? donc on "copie" quand "ça arrange" .....

marc  a écrit le 27/01/2011 à 9:42 :

Si l'on maintient l'ISF ce qui serait une aberration, il n'y a aucune raison d'exclure la résidence principale ce serait injuste car selon votre lieu de résidence votre maison ou votre appartement n'a pas la méme valeur.Cela créérait donc encore des injustices.
Je pense que pour ce débat M. Sarkosy doit étre ferme et maintenir son désir de supprimer cet impot imbécile.

lapsus  a répondu le 27/01/2011 à 13:03:

exclure ? Je suppose que vous vouliez dire "aucune raison d'inclure la résidence principale",

martine  a écrit le 27/01/2011 à 9:25 :

Lorsque l'on gagne 250 000 euros, il est en effet possible de se constituer un patrimoine et subir un prélévement d'impot à partir de 250 000 euros n'aurait rien de scandaleux et serait plus juste que l'ISF qui est un impot sur la détention de patrimoine méme si celui ci ne rapporte rien.

Démosthène  a écrit le 27/01/2011 à 9:17 :

Finalement l'essentiel serait reporté après 2012 ! Cela peut se comprendre, mais c'est bien dommage. Je pense que N Sarkozy aurait pu rendre un grand service à la France en menant à terme une réforme fiscale courageuse, même si le prix a payer était celui d'une non réélection.Il aurait ainsi marqué l'histoire. Et les Français (beaucoup sont intelligents) l'aurait sans doute remercié quelques années plus tard.

YLR  a écrit le 27/01/2011 à 9:13 :

Surpris des réactions qui éludent toutes un système qui ne profite qu'aux supers riches à savoir les oeuvres dites d'art; un tableau qui peut valoir plusieurs millions ne rapporte qu'aux spéculateurs, ne crée aucun emploi et est exonéré et peut sortir vers d'autres cieux plus cléments en matière fiscale.

léo  a répondu le 27/01/2011 à 10:20:

C'est Laurent Fabius qui a exclu les oeuvres d'art et pour cause, lorsque l'IMPOT SUR LES GROSSES FORTUNES a été créé.

tuaella  a écrit le 27/01/2011 à 8:16 :

Ce qu'il faut, c'est un nouveau contrat social. Une hausse des prélèvements ... contre une baisse claire et de grande ampleur des dépenses. Et l'inscription dans la constitution que le budget de l'état ne doit pas être déficitaire.
On n'élit pas des représentants pour qu'ils fabriquent des dettes que nous devrons rembourser dans le futur.

courage  a écrit le 27/01/2011 à 8:15 :

Quel courage, comme le signale bouchy, préférer la hausse des prélèvements à une baisse des dépenses!! Peur de virer des pans de haut fonctionnaires ?, peur de déplaire aux lobbys et aux syndicats ?.. alors, on préfère tout faire pour leur plaire, avec la certitude de se faire virer en 2012 ... quel sacrifice !!

Ola  a écrit le 27/01/2011 à 8:12 :

Il faut arrêter de nous comparer a l'Allemange, j'habite Strasbourg et je fais mais course et je sorts en Allemagne, pour 100? j'ai un cadis plus que plein comparer a la France ou tout juste 1/3 de mon cadis est remplie, pareil pour les sorties, quand je dépenses 20? en Allemagne, sa me coute plus de 50? en France, donc je veux bien qu'on nous compare a Allemagne mais il ne faut pas seulement le faire sur les impots mais aussi sur la TVA

Fremen  a répondu le 27/01/2011 à 9:13:

Les caddies sont probablement plus petit en Allemagne ! Quant à la TVA on en connait le taux et ce n'est pas moitié moins !

kiki 67  a répondu le 27/01/2011 à 10:29:

@ Ola : pourquoi ne déménagez-vous pas en Allemagne puisque c'est tellement moins cher ? En tant que citoyen européen, cela ne pose aucun problème. Ainsi vous pourriez faire du tourisme en France à l'occasion ;-) NB : pourquoi bon nombre d'Allemands font leurs courses en France ?

gesmap  a répondu le 27/01/2011 à 11:13:

Les Allemands font leurs courses en France pour les produits de la gastronomie française (poisson, vins fins, etc) introuvables ou chers en Allemagne. Mais si vous mangez comme un Allemand, il vaut mieux faire ses courses en Allemagne.

ola  a répondu le 27/01/2011 à 18:28:

Vous avez apparemment plus d information que moi sur l'allemagne je m'incline, et je n'ai pas dit qu'il fallait faire comme les allemands, ils ont aussi leur problème, mais j'ai dis qu'il fallait que notre gouvernement arrête de nous comparer a un pays qui ne fonctionne pas du tout comme le notre .

bouchy  a écrit le 27/01/2011 à 7:22 :

Finalement, la seule chose qui soit à l'étude, ce sont les hausses d'impôts!
Jamais la baisse des dépenses.......

luc  a répondu le 28/01/2011 à 13:05:

Exact ! En france la seul réponse connue est la taxation !

Alria  a écrit le 27/01/2011 à 7:11 :

Sarko, ta fin est proche ! A trop vouloir ponctionner les classes moyennes, celles-ci vont te foutre à la porte !

pasimple  a répondu le 27/01/2011 à 7:44:

250000 euros = classe moyenne?

Alria  a répondu le 27/01/2011 à 8:08:

Imaginons que vous êtes propriétaire de votre résidence principale.Je peux vous garantir que vous pouvez vite arriver au 250000 ? de patrimoine, ne vous en déplaise. Et pourtant, vous ne serez pas forcément un nanti en terme de revenus. Vous aurez juste un prêt échelonné sur 30 ans pour pouvoir payer ledit bien. Alors oui, ne vous en déplaise, c'est bien une partie de la classe moyenne qui va être encore pénalisée... Comme quoi, la bulle de l'immobilier ne profite qu'à une personne, et morale celle là : l'Etat...

phil77420  a répondu le 27/01/2011 à 8:24:

Très bonne idée : cette loi passe et, dans un an, nous sommes débarassés d'Ali Baba et de ses 40 (?) voleurs...

chiffre  a répondu le 27/01/2011 à 8:31:

250 000 euros de revenus, pas de patrimoine...
Cela commence à faire quand même !!!

2RANC  a répondu le 27/01/2011 à 9:08:

Je suis propriétaire d'un appartement de 79 m2 à Paris situé près des Batignoles, dans mon immeuble, le même s'est vendu 850 000 Euros... Bonjour l'ISF Je suis très heureux de faire partie des "sales riches qu'il faut faire payer" mais je pense que l'état devrait commencer par faire la "chasse aux gaspis"

Fremen  a répondu le 27/01/2011 à 9:11:

Essayez juste d'être cohérents. Exemple : le patrimoine c'est le bien moins l'emprunt !

ouistitir  a répondu le 27/01/2011 à 9:43:

La solution serait déjà de faire payer le même taux de CSG aux retraités qu'aux salariés. Enfin toute plus value immobilière effectuée sur la vente d'un bien détenu depuis plus de 20 ans sera taxée pour alimenter un fonds spécial de sauvegarde des retraites.

Alria  a répondu le 27/01/2011 à 11:09:

Non, mais très sérieusement ? Sur quels critères doit on se baser pour savoir si vous avez 250000 ? de patrimoine ? A partir de quel moment peut-on être considéré comme étant riche ? Être riche, est-ce avoir du patrimoine ou des hauts revenus ? Où est-ce avoir les deux ? Bref, la définition de la richesse est pour le moins subjective et ambivalente...

Malo  a répondu le 27/01/2011 à 14:31:

Et hop ! http://www.revolution-fiscale.fr/

Yves  a répondu le 28/01/2011 à 12:14:

Ok avec vous Alria, il faudrait définir ce qu'est un "rîche"! Souvenez-vous de cette femme "âgée" qui vivait dans un petit pavillon depuis des lustres et qui devait payer l'ISF alors qu'elle n'avait que quelques euros de retraite en revenu...PAS NORMAL QUAND MEME!! Cette femme avait tout à fait le droit de rester chez elle quand même....