Groupements fonciers viticoles : miser sur la valorisation du terroir

 |   |  405  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Solution de diversification et de transmission de patrimoine à destination des investisseurs particuliers, les GFV méritent le détour.

Lorsque des conseillers en gestion de patrimoine se réunissent, l'atmosphère est toujours chaleureuse, quel que soit le sujet ! Aussi, lorsqu'il est question de vin et de bonnes bouteilles, on peut s'attendre à quelques éclats de rire supplémentaires. Pourtant, c'est dans un cadre très studieux que quelque 80 conseillers ont appréhendé le thème des groupements fonciers viticoles jeudi dernier lors de l'université des conseillers en gestion de patrimoine indépendants.

Il faut dire que la piste d'investissement est sérieuse. Des placements réalisés au cours des dernières décennies ont pu délivrer des rendements à faire pâlir les meilleurs gérants de fonds d'investissement : 9 %, voire même 14 % par an. Bien sûr, il n'y a aucune garantie quant aux performances à venir. Mais qu'est-ce qu'un GFV ? « C'est une formule originale d'investissement réservée à des particuliers désireux de diversifier leur patrimoine en choisissant pour support des terroirs et des propriétés françaises sélectionnées », explique la Française Asset Management, qui précise : « Investir dans un GFV, c'est détenir les parts d'une société civile régie par la loi n° 701299 du 31 décembre 1970, modifiée par la loi n° 80502 du 4 juillet 1980. » Il s'agit donc d'une société qui réunit un nombre limité d'associés. Ces derniers confient à un exploitant, par le biais d'un bail, le soin d'entretenir et de développer le domaine.

« En associant investissement plaisir et diversification du patrimoine, l'investissement patrimonial viticole constitue une réponse adaptée aux aléas boursiers et autres bulles financières », confie André Manière, le fondateur des Groupements Fonciers Viticoles Saint Vincent. Il ajoute par ailleurs que ces investissements constituent une protection face à une remontée éventuelle de l'inflation et qu'ils ne manquent pas de susciter l'intérêt de nouveaux investisseurs en provenance des pays émergents.

Fiscalité avantageuse

Cerise sur le gâteau, les GFV permettent également de bénéficier d'une fiscalité avantageuse, notamment en matière successorale et pour l'impôt de solidarité sur la fortune. Mais attention, le ticket d'entrée est souvent élevé ? comptez un minimum de plusieurs milliers d'euros ? et les acteurs de ce marché spécifique et discrétionnaire sont peu nombreux. En dehors de la Française AM et des GFV Saint Vincent, on note quelques intervenants ponctuels et des vignerons qui ont recours à l'expertise de leurs notaires.

 

Pour aller plus loin : notre service vin

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :