La collecte du Livret A bat des records

 |   |  280  mots
Le livret A et le livret de développement durable n'avaient pas connu une collecte aussi positive depuis janvier 2014.
Le livret A et le livret de développement durable n'avaient pas connu une collecte aussi positive depuis janvier 2014. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Les souscriptions pour ce produit d'épargne défiscalisé ont été supérieures aux retraits de 1,39 milliard d'euros le mois dernier après l'avoir été de 630 millions en juillet. Après avoir souffert de la baisse graduelle de leur taux depuis 2014, les deux livrets se reprennent depuis la fin de l'hiver.

Le Livret A et le Livret de développement durable (LDD) ont enregistré en août leur sixième mois consécutif de collecte nette positive, confirmant le retour en grâce du produit d'épargne le plus populaire de France, selon les données publiées mercredi par la Caisse des dépôts.

Les souscriptions pour ces deux produits d'épargne défiscalisés ont été supérieures aux retraits de 1,39 milliard d'euros le mois dernier après l'avoir été de 630 millions en juillet. Il s'agit du niveau de collecte le plus élevé depuis janvier 2014. Il contraste avec celui des mois d'août depuis 2013, tous négatifs à la suite de baisses du taux de rémunération du livret A  (maintenu cet été à 0,75%). Le bilan de ces deux livrets d'épargne réglementée depuis le début de l'année est maintenant de +2,11 milliards d'euros, alors qu'il n'était redevenu positif qu'en juillet.

Reprise depuis la fin de l'hiver

Avec les intérêts capitalisés, leur encours global s'élève à 359,3 milliards d'euros (258,0 milliards pour le Livret A et 101,3 milliards pour le LDD) contre 361,1 milliards fin août 2015.

Après avoir souffert de la baisse graduelle de leur taux depuis 2014, les deux livrets se reprennent depuis la fin de l'hiver. Même à un plus bas historique, leur rémunération de 0,75% se compare très favorablement aux autres produits financiers, taxés et moins liquides, dans l'environnement de taux très bas actuels.

Par comparaison, les taux des emprunts d'Etat français, un des principaux supports de l'assurance vie, évoluent actuellement autour de 0,21% pour le rendement de l'OAT de référence à dix ans.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2016 à 20:16 :
dans un lointain passé les parents disaient a leurs enfants : "prend les bonnes habitudes place ton argent sur un livret de caisse d'épargne" et bien après le massacre financier ou cette banque m'a entrainé je dirais aux enfants "fait ce que tu veux avec ton argent mais ne le porte surtout pas a la "caisse d'épargne" les dirigeants ce sont des truands !"
a écrit le 22/09/2016 à 9:25 :
J'ai un peu d'argent à placer mais dans quoi le mettre ? L'économie mondiale sombre ! Les petits actionnaires se font plumer en bourse et du coup se rapatrient sur l'immobilier mais ensuite comme la plupart des propriétaires ne veulent pas louer seulement vendre le marché est saturé de maisons à acheter.

Les banques et autres institutions financières promettent tout et n'importe quoi mais les conditions d'engagement sont délirantes.

L'or comme le dit Buffet c'est parier sur un futur chaos mais même si je pense qu'on ne l'évitera pas face à l'incompétence et la compromission de nos décideurs économiques et politiques je n'ai pas envie de l'alimenter.

Les comptes épargnes et autres livrets A restent, dans ce milieu peuplé d'incertitudes et de décisions stupides et de décideurs aveugles, la moins mauvaise des solutions.
Réponse de le 20/10/2016 à 4:51 :
Avec le taux de livret A à 0.75% , c'est bien trop faible, autant le placer dans des plans épargne logement ou autres placements bien meilleurs. Ou bien de dépenser cet argent dans des choses utiles, car placer l'argent, ça ne rapporte plus, autant le dépenser, et se faire plaisir. Les banques iront spéculer sur l'argent de quelqu'un d'autre...tu penses qu'elles nous demandent notre avis quand elles achètent des actions pourries et font faillite et après c'est au client de payer ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :