Cheika al-Mayassa, la princesse qatarie qui règne sur le marché mondial de l’art

 |   |  557  mots
La princesse Al-Mayassa a notamment étudié à Sciences Po Paris.
La princesse Al-Mayassa a notamment étudié à Sciences Po Paris. (Crédits : Reuters)
La soeur de l’émir du Qatar, 31 ans, dirige l’Autorité des musées du royaume. Sa fondation pourrait dépenser jusqu’à un milliard de dollars par an pour acheter des œuvres d’art.

Les médias anglo-saxons la surnomment "culture Queen". Cheika Al Mayassa est sans doute la mécène la plus courtisée du moment. Certes, contrairement aux rumeurs, ce n'est pas elle qui a acheté l'œuvre contemporaine la plus chère. Les "Trois études sur Lucian Freud", le triptyque de Francis Bacon vendu 142 millions de dollars fin octobre, c'est la galeriste new-yorkaise Eleanor Acquavella qui l'a acquise. Mais la fondation dirigée par la princesse qatarie s'est offert l'an dernier une version des "Joueurs de Carte" de Cézanne, adjugée en 2012 pour 250 millions de dollars. Le tableau le plus cher de l'histoire, toutes périodes confondues.

Une femme puissante

Cheikha Al Mayassa Bint Hamad Bin Khalifa Al-Thani de son nom complet, la sœur de l'actuel émir du Qatar a été élue fin octobre comme la "personnalité la plus influente du monde de l'art" parmi une centaine de galeristes et mécènes distingués par le magazine britannique spécialisé Art Review. Elle devance ainsi les galeristes David Zwirner, Iwan Wirth, ou encore Larry Gagosian. Le magazine Forbes l'a également distinguée comme l'une des 100 personnes les plus puissantes du monde.

 Un milliard par an pour acheter de l'art

Il y a de quoi dérouler le tapis rouge à la directrice de l'Autorité des musées du Qatar. Sa fondation pourrait en effet dépenser chaque année jusqu'à un milliard de dollars pour étoffer les collections du royaume, selon une estimation d'Art Review. Elle a ainsi pu acheter les œuvres des artistes les mieux cotés, comme une toile de Rothko à 70 millions de dollars en 2007 ou bien encore l'Armoire à pharmacie de Damien Hirst pour 20 millions de dollars

Âgée de 31 ans, la princesse est la 14ème fille du précédent émir qui a laissé sa place cette année au cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani.Elle a suivi des études de sciences politiques et de littérature à l'université de Duke en Californie, à Columbia (New-York) et passé un an sur les bancs de Sciences Po Paris.

Porter l'abaya

Habituellement très discrète, elle est intervenue en 2010 pour une conférence TED organisée à Doha. L'occasion de faire une démonstration de son humour. Défendant le port de l'abaya traditionnelle, un "signe d'affirmation culturelle", elle rapporte ainsi le bon mot de la présidente des universités qataries qui expliquait que ce vêtements rendait libre, puisqu'en dessous, on peut s'habiller comme on le souhaite… même en pyjama.

 

Un peu de New York à Doha

En matière d'art, ce ne sont pas que les tableaux de maître qu'elle importe au Qatar. En 2008, elle a ainsi signé un accord avec Robert De Niro pour créer le "Tribeca Film Festival Doha", une adaptation du festival de cinéma new-yorkais fondé par l'acteur américain. 

Son projet phare du moment : le musée national du Qatar, dont l'architecture en forme de rose des sables a été confiée au français Jean Nouvel. Son ouverture est prévue pour 2014.

Enfin, comme d'autres membres féminines de la famille royale du Qatar, elle s'occupe également de missions humanitaires en dirigeant ROTA (Reach Out To Asia), une ONG dédiée à l'aide d'urgence et à l'éduction pour les pays asiatiques. Elle a aussi soutenu la candidature de Doha comme ville d'accueil des Jeux Olympiques 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2013 à 15:45 :
Si les p"tits franchouillards très moyens n'ouvraient leur gueule que lorsqu'ils connaissent quelque chose, la france serait (enfin !) le monde du silence qu'elle mérite d'être !
a écrit le 24/11/2013 à 15:34 :
Lire tous ces commentaires de personnes qui ne connaissent rien du Qatar , personnes qui ne sont jamais sorties de leur département, c'est simplement affligeant et ne mérite aucun développement ! Parlez de ce que vous connaissez, cela sera beaucoup plus intéressant .
Réponse de le 24/11/2013 à 17:51 :
Culture et port du voile sont antinomique ont ne connait rien du Qatar et c'est tant mieux que ces arrieres restent chez eux
Réponse de le 24/11/2013 à 20:50 :
Se soumettre corps et ame au Qatar, c'est sur c'est une preuve de maturite intellectuelle n'est ce pas ?
a écrit le 24/11/2013 à 8:40 :
Il est au contraire d'un collectionneur, peu couteux d'être un mécène puisqu'on subventionne de nouveaux artistes qui produisent donc des oeuvres peu chères, c'est comme avec les start-ups, la plupart des artistes soutenus resteront inconnus mais une poignée deviendra célèbre.
a écrit le 23/11/2013 à 16:27 :
Impec ont peut leur vendre tout ce que l'ont veut pot de chambre peint en rose, roue de mobylettes, construction avec bouteilles en plastic ect..ils achetent tout ce qui brillent un peut comme les chefs indien avec un chapeau et trois fusils!
a écrit le 23/11/2013 à 14:48 :
J'ai un problème avec ces soit disant mécènes qui n'en sont pas. Un mécène aide des artistes vivants et de talent à vivre de leur art et à créer. Acheter à un prix indécent des artistes déjà cotés et des stars mortes c'est de la collectionnite de riche ou de la spéculation. Quant au musées du Qatar, je suis un peu sceptique. Vous connaissez beaucoup d'artistes qatari vous? Pas moi, et c'est le noeud du problème, l'art c'est comme le sexe, mieux vaut un pratiquant amateur qu'un spécialiste abstinent. Bref, le Qatar peut et doit chercher à briller par ses talents indigènes, acheter des objets couteux c'est à la portée de n'importe quel riche, les créer ça c'est la vraie classe !
Réponse de le 23/11/2013 à 16:23 :
Le Qatar s'achete ainsi une "culture" a coup de centaines de millions de dollars, tout cela pour rendre ce pays frequentable.
Réponse de le 23/11/2013 à 18:20 :
Tous ces commentaires et avis affirmés de personnes qui ne connaissent absolument rien au sujet,c'est pitoyable.
Parlez et émettez un avis sur ce que connaissez réellement , cela sera mieux pour tout le monde.
PS : je connais bien la stratégie du Qatar % au milieux artistiques et leur promotion d'artistes moyen- orientaux.
a écrit le 23/11/2013 à 9:08 :
salamouallahikoum je vois princesse que vous interresse a l art je suis moi meme artiste peintre francais vivant en tunisie age de 72 ans j ai expose a trvers divers pays d europe le marche de l art ayant eu en 1991 un probleme et n etant pas suffusament cote j ai du mal depuis a faire connaitre mon travail ci toutefois mon travail ous interesse je vous sereztres obliges ci cela ne vous pose pas de problemes de me faire connaitre vos reflexions vous pouvez voire mes oeuvres sur facebook (alain-henri menager) vous priant d excuser mon audace je vous presente princesse mes salutations en toute modestie qu allah vous garde
Réponse de le 26/11/2013 à 7:53 :
Merci du renseignement mais ne tente rien n a rien
a écrit le 23/11/2013 à 3:59 :
La lecture comme l'art sont des exercices difficiles, voire inatteignables pour certains!! Outre ses dollars cette dame possède un curriculum vitae dont nombre de commentataires restent loin et même qui leur est définitivement inaccessible. Commentaires négatifs à la va vite...... youpiiiii, Miiiichel. Petite cette France où les racistes de tout poil dégainent en se croyant dans un western où il faut canarder de l'Arabe, femme fut-elle.
Réponse de le 23/11/2013 à 7:29 :
C'est vrai que des que l'on critique un etranger, on est qualifie automatiquement de raciste en France ... Bref tous les etrangers sont gentils et bons et philanthropes, tout est donc parfait dans le meilleur des mondes. Ca vous plait comme reponse cher AAZ ?
Réponse de le 23/11/2013 à 15:28 :
@Double standard

Inutile de perdre votre temps avec des mondialistes convaincus. Critiquer un africain c'est être un vilain raciste défendant le néocolonialisme, un étranger non africain c'est être un vilain raciste xénophobe, un français c'est un être vilain raciste franchouillard et la boucle est bouclée. L'antiracisme à toute les sauces est le paravent des médiocres à l'instar de ceux qui nous gouvernent.
Réponse de le 24/11/2013 à 5:12 :
Vous commencez par "mondalistes convaincus". On voit déjà comment votre commentaire va se terminer. Critiquer un individu qui, par ailleurs, est africain n'est pas raciste. Le critiquer parce qu'il est africain EST raciste, comment ne pas le comprendre. Un commentaire tel que "les africains, lorsqu'ils auront Internet, s'en serviront pour des arnaques aux célibataires" EST raciste. De la même manière que juger un blanc ou un Européen au vu du pédigree d'Emile Louis ou Marc Dutroux serait raciste. Vous ne le comprenez pas ? La vraie question est : en quoi cela vous pose t-il un problème que ce soit raciste ? En quoi cela vous gêne t-il ? Réflechissez. C'est le moment de faire un peu d'introspection.
Réponse de le 24/11/2013 à 18:10 :
@AI

Comment décelez-vous un propos "raciste"? Lorsque celui-ci vous dérange? Si les races n'existent pas comment expliquez-vous l'existence du racisme? Selon les antiracistes de votre calibre, le racisme serait injustifié car basé sur la couleur de peau or vous pouvez rencontrer des maghrébins blonds aux yeux verts, cela signifierait que ces personnes même en parlant l'arabe ne subissent pas le racisme? Si ces personnes sont discriminés malgré tout, c'est donc de la xénophobie? Et comment expliquer la xénophobie ne touche pas des français d'origine espagnole, portugaise, polonaise parlant un français correct? Il n'y aurait donc aucun problème d'intégration...
a écrit le 22/11/2013 à 22:02 :
Pour info, Duke est en Caroline du Nord et non en Californie.
a écrit le 22/11/2013 à 21:11 :
pense tu qu'elle soit femme et donc conne pour acheter n'importe quoi?
a écrit le 22/11/2013 à 21:07 :
" que les tableaux de maitres " faut lui refiler les copies 3D qui vont fleurir partout ! et toujours besoin d'un étranger pour construire un bâtiment .. pas d'architecte (s) là-bas !
a écrit le 22/11/2013 à 18:14 :
Voila la solution,vendons lui ce qui traine dans les caves des musées nationaux et qui ne seras jamais exposé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :