Un tableau de Basquiat adjugé 57,2 millions de dollars

 |   |  249  mots
Le précédent record pour une oeuvre de Basquiat avait été réalisé en mai 2013 avec la vente de Dustheads pour 48,8 millions de dollars.
Le précédent record pour une oeuvre de Basquiat avait été réalisé en mai 2013 avec la vente de "Dustheads" pour 48,8 millions de dollars.
Un autoportrait monumental du peintre new-yorkais Jean-Michel Basquiat a été adjugé mardi à un prix record pour l'artiste de 57,3 millions de dollars (50,3 millions d'euros) chez Christie's à New York.

Une toile géante de Jean-Michel Basquiat a été adjugée mardi 57,285 millions de dollars lors d'enchères organisées par Christie's à New York.

Le tableau, sans titre, vendu mardi à un acheteur asiatique dont l'identité n'a pas été révélée, a été réalisé en 1982 à Modène en Italie et mesure 2,38 mètres de haut pour 5 mètres de long. Il a été choisi pour la couverture du catalogue raisonné (inventaire des œuvres) du peintre new-yorkais, mort brutalement d'overdose à 27 ans, en 1988. La toile comprend un portrait du visage de l'artiste en diable, au milieu de coulées de peinture.

Des clameurs sont montées de la salle lorsque la barre des 50 millions de dollars a été franchie pour le tableau de Basquiat et des applaudissements ont salué le coup de marteau clôturant la vente.

Morosité du marché de l'art

Le record de Basquiat est particulièrement important au vu du climat actuel très incertain, après plusieurs années de hausse des prix.

Aussi bien Christie's que son concurrent Sotheby's ont d'ailleurs organisé des ventes de printemps bien plus réduites que les années précédentes, les œuvres estimées à plus de 40 millions de dollars étant sensiblement absentes des catalogues. Les saisons précédentes enregistraient au contraire des ventes supérieures à 100 millions de dollars.

Jussi Pylkkanen, président de Christie's et commissaire priseur de la vente, évoque "un marché où les gens s'interrogent sur le niveau des prix".

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2016 à 9:48 :
Dire qu'il n'avait fait seulement qu'une croûte pour son casse-croûte.
a écrit le 11/05/2016 à 18:22 :
Effectivement, les achateurs peuvent se poser des questions sur les prix et la réelle valeur d'une horreur comme cela. Finalement Hitler avait raison de parler d'art décadent, lorqu'on voit un "machin" comme ça....
a écrit le 11/05/2016 à 10:08 :
Sans doute va-t-on me dire que je suis un plouc, mais même si j'avais l'argent, je ne dépenserais jamais 50 millions pour un truc qu'un gamin de 10 ans pourrait faire pour une place de ciné :-)
Réponse de le 11/05/2016 à 13:38 :
C'est de l'art très moderne.
Moi non plus je n'y comprends rien à ces prix délirants.
Le plus beau métier du monde doit être professeur de dessin à manhattan.
Réquisition des tableaux en fin de classe, sélection des meilleurs qu'on fait peindre et repeindre allègrement pendant l'année de classe et on stock le tout durant sa carrière. A la fin, forcément, un de ces génies aura le soin de faire de vous un millionnaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :