Que vaut le nouveau produit retraite de la Caisse d'Épargne ?

 |   |  381  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Solution Libre Retraite a le mérite de proposer une offre alternative aux contrats d'assurance-vie et autres Perp. Mais il souffre de sa fiscalité.

«Ce n'est pas tous les jours que l'on assiste à la naissance d'un nouveau produit retraite. C'est pourtant ce que propose la Caisse d'Épargne, avec Solution Libre Retraite. » En réalité, la Caisse d'Épargne fait du neuf avec du vieux : ce produit est une sorte d'assemblage de plusieurs comptes à terme, un produit octroyant une meilleure rémunération en échange d'une durée de placement plus longue. Mais l'idée reste astucieuse : l'épargnant accepte de bloquer son argent sur une durée allant de 6 à 16 ans, selon l'âge auquel il compte partir en retraite (le produit vise les quadras et plus). Et s'engage à verser régulièrement une somme, au minimum 100 euros par mois, dans la limite de 100.000 euros sur 12 mois. Solution Libre Retraite reste très souple: on peut y effectuer des versements exceptionnels, revoir ses prélèvements automatiques à la hausse comme à la baisse, ou les suspendre jusqu'à 12 mois. Et aucun frais d'entrée ni de frais de gestion n'est prélevé. « Nous avons voulu quelque chose de simple, sans risque et souple », résume Catherine Reljic, directrice adjointe au marché des particuliers à la Caisse d'Épargne.

Simplicité

En contrepartie, la Caisse d'Épargne offre une rémunération qui dépend de la durée de l'engagement. Elle atteint par exemple 4,2 % brut pour 10 ans (voir illustration). Ce taux est garanti pendant toute la durée du contrat. Au bout de 12 mois, les versements sont placés sur un compte à terme qui sera restitué une fois à la retraite. Par exemple, pour un contrat sur 10 ans, les sommes versées en année 1 seront restituées en année 11, et ainsi de suite. Évidemment, si l'on décide de sortir toutes ses économies par anticipation, les pénalités sont importantes. Elles atteignent 90 % des intérêts la première année, par exemple.

Malgré sa simplicité et son côté sécuritaire, Solution Libre Retraite présente deux inconvénients. D'abord, le client ne pourra pas bénéficier d'une éventuelle hausse des taux dans les années à venir, car la rémunération est cristallisée à la souscription. Ensuite, à cause de la lourde fiscalité appliquée aux comptes à terme, le taux net est souvent moins compétitif qu'un fonds en euros d'assurance-vie, à la fiscalité plus attractive.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2015 à 20:17 :
a nouveau la bourse est en train de se recasser le nez ! pourtant dans les banques ou agences des "caisses d'épargne , malgré tous les ravages qu'ils ont occasionné avec leurs "placements" daubés vous y verrez affiché : "avec la bourse recherchez les meilleurs opportunités pour faire fructifier votre retraite" comment peut-on laisser agir de tels criminels , décidemment rien ne peut les arreter un vrai monument de malhonneteté capable de nous ruiner !
a écrit le 26/08/2011 à 13:55 :
leurs methodes ont pas changé.. à 18 ans, le conseiller a voulu m'ouvrir un perp!! et 10 ans plus tard, à part me vouloir faire fermer un pel à 4.5%.. et souscrire à un package hors de prix.. rien d'interessant pour le client. Enfin, ce sont lesbanques d'aujourd'hui, faire des ventes suivant ce qu'elles ont besoins en encours de capitaux, ect!!au client d'être vigilant et de s'imposer;
a écrit le 17/08/2011 à 20:11 :
on m'a proposé d'ouvrir un SLR à 18 ans !!!
a écrit le 02/06/2011 à 17:04 :
c'est surtout un placement bilanciel a contrario des assurances vie avec BALE 3 en ligne de mire
a écrit le 31/05/2011 à 16:09 :
Tout le contenu de l'article est dans le titre. Il s'agit d'une offre alternative mais pas vraiment concurrentielle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :