Retraite : êtes-vous moins prévoyants que nos voisins ?

 |   |  425  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Trop confiants pour cette période de la vie, les Français la préparent moins bien et plus tard que les autres Européens, notamment ceux du Nord.

L'attitude des Français au regard de leur retraite peut surprendre : « Ils sont plutôt sereins sans pour autant avoir de bonnes raisons de l'être », s'étonne Christophe Gloser, président de Fidelity en France. En effet, selon un sondage de TNS Sofres pour le groupe de gestion, nos compatriotes se disent à 80 % satisfaits de ce qu'ils ont fait pour préparer leur retraite. Pourtant, à y regarder de près, ils sont globalement attentistes.

Premier point, ils préparent leur retraite très tard. Selon 45 % des Européens, il faudrait commencer à épargner avant 25 ans. Or, en France, la démarche n'est initiée qu'à partir de 38 ans en moyenne. Alors que les Allemands s'intéressent à la retraite dès 24 ans.

D'une manière plus générale, sur l'ensemble des classes d'âges consultées, seuls 43 % des Français ont déjà pris des dispositions financières spécifiques, contre 58 % en moyenne en Europe. Le retard constaté est significatif par rapport aux Pays-Bas ou au Danemark où les taux avoisinent 75 %. Des chiffres élevés qui peuvent s'expliquer par la primauté des plans retraite employeur dans ces pays.

Emprunt immobilier

Mais d'où vient la « nonchalance » des Français à l'égard de la préparation à la retraite ? « La mise en place d'un système par répartition après-guerre, pierre angulaire de notre système, n'a de facto pas favorisé la diffusion d'une culture financière de la retraite, en évitant aux Français d'avoir à s'en occuper eux-mêmes », explique Christophe Gloser qui évoque également d'autres explications apportées par le sondage. S'ils n'ont pas pu épargner beaucoup, c'est surtout, expliquent les personnes interrogées, parce qu'ils n'ont pas d'argent à mettre de côté (pour 43 % d'entre eux), ou parce qu'ils doivent finir de payer l'emprunt immobilier (29 %). Enfin, dernière raison : les Français sont mal informés. En effet, la moitié d'entre eux estiment qu'ils n'ont jamais reçu de conseils spécifiques sur les plans d'épargne dédiés à la retraite. La solution ? 64 % souhaiteraient avoir un outil qui leur permette d'obtenir un aperçu du revenu financier qu'ils toucheront une fois retraités. « Une information générale est envoyée à partir de 35 ans. Il serait peut-être intéressant de donner un accès plus large à cette information », estime Christophe Gloser.

Lire aussi...

Mesures Fillon : ce qui va vraiment changer pour votre retraite

Comment préparer sa retraite lorsqu'on est travailleur non salarié ?

Comment choisir sa date de départ en retraite ?

DOSSIER Fin de la retraite à 60 ans : tout ce qui change pour vous

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2011 à 10:30 :
Une information générale est envoyée à partir de 35 ans.

Ah oui j'ai 50 ans et rien vu venir!!!
Réponse de le 23/11/2011 à 22:12 :
Cela s'apelle le droit à l'information et est institué depuis 2007.
Normalement, si vous avez 50ans cette année vous devriez recevoir une envellope bleue vous indiquant vos droits à la retraite.

Mais vous pouvez la demander quand vous voulez.
Il faut juste se bouger de son canapé.
a écrit le 22/11/2011 à 15:57 :
manque d'information.. ça me fait rire, vous proposeriez vous un perp à un jeune de 25 ans qui arrive même pas à mettre 20e de côté par mois? sachant que c'est bloqué jusqu'à sa retrite qu'il ne sait pas d'avance à l'âge à laquelle il pourra la prendre?
Réponse de le 24/11/2011 à 19:04 :
très vrai mais rien ne l'empeche de les mettre sur un livret et/ou sur une assurance vie en support euro et/ou un PEL au moins il mettra quelques sous de coté. 20 euros c'est 3 paquets de clope ou quelques magazines...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :