L'épargne salariale garde-t-elle sa pertinence dans une stratégie patrimoniale ?

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : CM)
Par Aurélia de la Malène, responsable de la gestion financière chez RJAMI.

L'épargne salariale est un système d'épargne collectif mis en place dans l'entreprise, réservé aux salariés, et sous conditions aux mandataires sociaux. C'est un moyen simple d'accéder aux marchés financiers en bénéficiant d'une aide de l'employeur tout en profitant d'un cadre fiscal et social avantageux pour la société comme pour les salariés.

L'épargne salariale apporte également une réponse à la problématique des retraites : les systèmes par répartition ayant clairement démontré leurs limites, la mise à disposition d'un Perco (Plan d'épargne pour la retraite collectif) permet à un salarié d'épargner volontairement jusqu'à sa retraite et de disposer à cette date d'une rente viagère ou éventuellement d'un capital partiellement défiscalisé.

Plusieurs sociétés de gestion proposent des fonds communs de placement d'entreprise qui permettent à chaque salarié de réaliser, dans le cadre d'un PEE (Plan d'épargne d'entreprise) ou d'un Perco, sa propre allocation d'actifs en fonction de ses propres objectifs et contraintes patrimoniales. Ainsi appréhendée, l'épargne salariale complète idéalement l'épargne individuelle traditionnelle.

C'est également un enjeu majeur pour le patrimoine des salariés mais aussi pour les entreprises. Elle représente en effet un outil de motivation, de fidélisation et d'implication des salariés. En dépit des récentes mesures annoncées par le gouvernement, elle continue de bénéficier d'avantages fiscaux et sociaux non négligeables. Elle reste donc tout à fait pertinente dans le cadre d'une gestion patrimoniale globale aux cotés des autres placements financiers du marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :