Déficit budgétaire : la France prend modèle sur l'Allemagne

 |   |  307  mots
Copyright Reuters
Le Premier ministre a présenté ce mercredi en Conseil des ministres le projet de loi qui doit graver dans le marbre constitutionnel la maîtrise des finances publiques.

"C'est une question de crédibilité internationale". En quelques mots, François Baroin, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, résume l'un des objectifs poursuivis par le projet de révision constitutionnelle présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Ce texte, la fameuse "règle d'or", qui devrait être examiné avant l'été par l'Assemblée nationale et le Sénat, institue des "lois-cadres d'équilibre des finances publiques" - qui s'imposeront aux actuelles lois de finances -, dont la finalité sera d'"assurer l'équilibre des comptes des administrations publiques", a expliqué François Baroin. Le ministre a souligné que ces lois-cadres, dont le détail sera ensuite défini par une loi organique, "programmeront pour une période fixe d'au moins trois ans les efforts en dépenses et en recettes à réaliser, année après année, afin de parvenir à cet équilibre "
Cadre ambitieux.

Pour que cette révision constitutionnelle voie le jour, le gouvernement doit s'assurer le soutien de l'opposition ou a minima sa neutralité. En effet, le texte, une fois adopté par les deux assemblées, devra être voté par les trois cinquièmes des parlementaires réunis en Congrès. Une convocation interviendrait en juillet. Or, le Parti socialiste semble peu enclin à donner son aval. Dans ces conditions, le ministre du Budget s'emploie à convaincre.

"On ne peut pas décemment continuer de vivre à crédit sans nous préoccuper des dettes que nous laisserons en héritage aux générations futures." Si le PS rechigne, le Nouveau Centre est convaincu. Avec ce projet, "la France se fixe un cadre ambitieux à l'image de l'Allemagne qui s'est déjà assigné un équilibre budgétaire à l'horizon 2016. Cela participe de la convergence avec nos partenaires de la zone euro", commente François Sauvadet, président du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2011 à 12:38 :
Assez de considérations hors sujet, l'objet de l'article est l'équilibre des finances publiques, la reduction des déficits publics et de la dette publique. La France est sur la voie suivie par l'Irlande, la Grèce, le Portugal et l'Espagne. Toute initiative visant à éliminer les déficits est plus que souhaitable, quoi qu'il en coûte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :