Vol AF447 : les enquêteurs demandent à la presse de ne pas faire dans le sensationnalisme

 |  | 208 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le Bureau d'enquêtes et d'analyses, qui a en sa possession les boîtes noires aucune conclusion ne peut être tirée à ce stade sur les causes de l'accident du vol Rio-Paris, qui a coûté la vie à 228 personnes au-dessus de l'Atlantique en juin 2009.

Réagissant aux informations du Figaro qui assure ce mardi que les premiers éléments provenant des boîtes noires de l'Airbus A330, "orientent les enquêteurs vers une erreur de l'équipage d'Air France", le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a tenu à mettre les choses au clair : "Sacrifier au sensationnalisme en publiant des informations non validées alors que l'exploitation des données des enregistreurs de vol ne fait que commencer est une atteinte au respect des passagers et des membres d'équipage décédés" insiste le BEA dans un communiqué.

"A ce stade de l'enquête aucune conclusion ne peut être tirée" explique cette instance officielle qui a en sa possession les boîtes noires. Au dementi apporté aux informations du Figaro, s'ajoute une sorte de rappel à l'ordre : "toute information sur l'enquête provenant d'une autre source est nulle et non avenue si elle n'a pas été validée par le BEA".

S'ils assurent ne pas douter que "toute la lumière va pouvoir être faite sur cet accident", ses dirigeants insistent su rle fait que les enquêteurs doivent maintenant "analyser et valider de multiples informations". Et le BEA confirme qu'il ne publiera pas de rapport intérimaire avant l'été". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2011 à 20:39 :
Dans notre monde hyper médiadisé,le BEA ne peut pas faire attendre ses conclusions pour juillet.On demande la transparence (et l'on presque obtenue!) pour le nucléaire) .Il en est de même pour l'aviation civile .Le BEA et lui seul est habilité à faire une information claire dès que possible.
a écrit le 17/05/2011 à 17:42 :
le "specialiste" du Figaro a un contentieux notoire avec Air France; il ajoute la mauvaise foi a son incompetence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :