Plongée au coeur de l'Aube Dorée en Grèce

 |   |  982  mots
Manifestation de l'Aube Dorée à Corinthe en août. Photo Stefania Mizara pour La Tribune
Manifestation de l'Aube Dorée à Corinthe en août. Photo Stefania Mizara pour La Tribune
Crédité de 14 % des voix, le parti d'extrême-droite grec profite de la crise économique et politique du pays. Reportage sur ce que veut vraiment l'Aube Dorée.

14% d'intentions de vote. Vendredi dernier, un nouveau sondage publié par Athens news a révélé la progression de l'Aube dorée (en grec Chrisi Avgi). Ce parti ultranationaliste se place désormais troisième derrière Nouvelle démocratie (droite conservatrice) et Syriza (coalition de gauche radicale).Marlène Katsinopoulou, attachée parlementaire de l'Aube dorée réagit. « Nous savons que les sondages se sont toujours trompés, aux dernières élections (17 juin, NDLR), nous avions récolté 7% des suffrages, alors que les sondages nous plaçaient à 4% ! », martèle cette jeune blonde de 27 ans. « Aujourd'hui nous sommes à 15 voire 17% d'intentions de vote!»

Nationalistes exacerbés
En mai dernier, une vidéo du leader du parti Nikos Mihaloliakos fait scandale. Interrogé sur une chaîne grecque, ce dernier nie l'existence des chambres à gaz. L'Aube dorée refuse toutefois l'étiquette néonazie et se défend de toute ressemblance entre son emblème et la croix gammée d'Hitler. Stathis Boucouras, député de Corinthe, écarte tout rapprochement : «Nous n'avons pas de rapport avec l'extrême droite, nous sommes nationalistes et cela veut dire aimer sa patrie et à être prêt à mourir pour elle.»

Humiliation européenne
Au bureau du parti à Athènes, les références au passé et à la gloire de la nation grecque sont d'ailleurs nombreuses. Drapeaux anciens, illustrations du patrimoine historique, livres sur l'antiquité grecque qui s'étalent sur les étagères... D'après Aristos Doxiadis, chercheur grec, « L'Aube Dorée défend l'idéologie que les Grecs sont des gens spéciaux, uniques, avec une langue unique, des racines dans l'antiquité et des références anciennes. C'est une caricature de l'histoire.» Le chercheur ajoute que « les médias ont présenté une image humiliante des Grecs depuis 2010, ce qui a touché la fierté nationale » et favorisé la montée du parti ultra-nationaliste. Cette humiliation au niveau européen « a conduit à la colère grecque et à un sentiment de conspiration ambiant. » Résultat, les migrants, nombreux en Grèce (près de 1 million), sont les principales cibles du parti, fréquemment soupçonnés et accusés de violences à leur encontre migrants. « Ce sont des personnes externes à l'Aube dorée », assure Marlène Katsinopoulou. Sur une vidéo récente, diffusée sur la toile, on peut voir plusieurs personnes de l'Aube dorée détruire violemment plusieurs stands de migrants. L'attachée parlementaire légitime l'acte : « Nous avions appelé la police à plusieurs reprises, mais elle n'est pas venue. Si la police dit non quel est notre rôle ? De protéger notre peuple....» A l'évocation de l'image d'un parti agressif ou effrayant, Marlène Katsipoulou répond : « Ceux qui pensent cela n'ont pas lu notre programme !»

Réaction à la paralysie gouvernementale
Selon le parti, ce sont «des gens éduqués, qui sont allés à l'université, titulaires de doctorats ou de masters et surtout des jeunes de 18 à 40 ans» qui adhèrent aux thèses de l'Aube dorée. 7% des Grecs aux dernières élections. Avant 2009, ce groupe est pourtant méconnu de l'opinion publique. Stigmatisée dans les années 1980, l'Aubedorée devient officiellement un parti politique en 1993, mais demeure une forcemarginale. C'est en 2010 que le parti crée la surprise, avec 5,3% des suffrages aux municipales d'Athènes. Pour Marlène Katsinopoulou, cette percée est due à « l'inquiétude » des Grecs face à « la crise économique et la montée de la criminalité » Elle détaille : « Les électeurs ont aussi compris aussi que le gouvernement corrompu les vole.» Rania Svigkou, membre du parti Syriza, analyse : « La montée de Chrisi Avgi résulte de la crise économique et sociale et les réponses données par les forces néolibérales (au pouvoir) à cette situation, les Grecs sont frappés par le chômage et la pauvreté. C'est le désespoir, la colère qui a permis aux néonazis d'entrer au parlement, afin de livrer un message « contre le système ». Mais c'est un parti très dangereux !»

Création d'un pôle emploi et d'un réseau de soins pour les Grecs
« L'Etat n'existe pas, la police ne fait pas grand-chose, alors qu'on a une criminalité très élevée», plaide Marlène Katsinopoulou. Afind'attirer les électeurs, l'Aube dorée vante une omniprésence sur le terrain, via la distribution de nourriture, des dons du sang réservés aux Grecs... Actuellement le parti ultranationaliste crée un pôle emploi ainsi que des services de soins médicaux, toujours à destination des Grecs. « A la différence de médecins sans frontières, nous, nous voulons créer médecins avec frontières », explique Christou Eugenia, membre du parti. D'après Aristos Doxiadis : «Le parti n'a pas de réelles solutions mais veut montrer aux gens qu'il est là pour remplacer l'Etat. »

Economie interne et Europe « pure »
Une sortie immédiate de l'euro...mais pas tout de suite et une renégociation du mémorandum. Pour l'Aube dorée, une sortie de l'euro n'est donc pas exclue. Stathis Boucouras détaille le programme : « Une fois que la Grèce aura retrouvé une production agricole et exploité le gaz de la mer Egée. Il faudra être mesurés et patients avant un retour à la monnaie nationale.»Il ajoute : « Ce retour n'implique pas que nous n'ayons pas de relations commerciales avec les autres pays, mais nous voulons des importations qu'en cas de besoin extrême de la population grecque.»
Le parti ultranationaliste souhaite un retour à « une Europe pure ». Le député Stathis Boucouras précise : « Nous devons avoir une Europe des nations avec l'Allemagne aux Allemands, la France aux Français etc... Il n'y a pas de place pour d'autres peuples en Europe. »Marlène Katsinopoulou assure que l'Aube dorée a des relations amicales avec « des partis d'Italie, d'Espagne et bien sûr de Russie. »

Pour aller plus loin : Les racines historiques du fascisme grec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2012 à 0:04 :
mredeauxcommunistes grecs
a écrit le 27/10/2012 à 14:05 :
Bravo L'Aube Dorée, à quand une Aube Dorée en Bretagne !?
a écrit le 27/10/2012 à 10:25 :
Si notre abruti de Napoléon III avait saisi l'occasion avec les anglais de chasser les turcs d?Europe et non es russes, le nationalisme ou "fascisme" grecs n'aurait pas existé.

Je comprend très bien le choix des gens qui votent Aube dorée. Il ne faut pas oublier ce qu'ils ont subi à cause des turques et ce qu'ils subissent à cause des banksters.

Aucun français ne peut parler à leur place.
a écrit le 27/10/2012 à 6:04 :
La mort est mon métier-Robert MERLE
a écrit le 26/10/2012 à 20:41 :
Ce choix de nom est très intéressant. Pour la majorité des gens cela donne l'impression d'être nouveau. En réalité Golden dawn c'est-à-dire l'aube dorée est un terme que certains occultistes comme Alfred Douglas connaît pour l'avoir mentionné dans son livre sur le Tarot publié chez Penguin. Je me demande si ce n'est pas associé aux Rose croix.
a écrit le 26/10/2012 à 19:32 :
L?Europe de Bruxelles a les nationalismes qu'elle merite. Les commissaires de L'EU n'ont pas tenu compte dans leur casse des frontières et des souverainetés que cela ne pouvait etre accepté par tout le monde.

Dans allons droit vers de graves troubles quand on voit comment notre gouvernement actuel PS naturalise complaisamment ses futurs électeurs d'origine étrangeres.


a écrit le 26/10/2012 à 17:14 :
Je suis Grec et ne peux tolérer ni accepter (sous prétexte que l'action de nos dirigeants est inefficace ou que l'état ne protège pas son peuple) que 15% de mes compatriotes adhèrent à des thèses fascistes.
La situation du pays doit nous inciter à nous relever, montrer certe que nous ne sommes pas d'accord avec les autres quand c'est nécessaire, mais pas en accusant le monde entier d'être à l'origine de nos malheurs.
L'aube dorée ferait bien de se rappeler que plus de 10 millions de Grecs vivent et travaillent à l'étranger. De toutes façons, l'être humain a la mémoire courte et l'intelligence paresseuse, c'est tellement plus facile.
Combattre l'intolérence, devenir plus fort en étant vertueux est plus compliqué et c'est ce qui fait l'humanité.
a écrit le 26/10/2012 à 16:06 :
Regardons nous avons de rédiger ce genre d'article, combien fait le FN aux élections ? Un peu plus il me semble au premier tour lors des dernières présidentielles....
a écrit le 26/10/2012 à 12:33 :
Athée grâce à Dieu, disait l'autre, daube dorée grâce aux marchés financiers et l'on voudrait que j'aie le moral ! Ah c'était au temps où la bourse commandait , c'était au temps d 'avant,d'avant quoi déjà ? J'ai la mémoire qui flanche...
a écrit le 26/10/2012 à 11:05 :
L'Aube Dorée, parti correctif des voleurs gouvernementaux.
Une juste réaction d'un corps électoral ecoeuré.
a écrit le 26/10/2012 à 10:27 :
Bonjour,

Il est mentionné très tard dans l'article de quelle élection il s'agit. S'il vous plaît, soyez un peu plus sérieux dans vos articles. Ce n'est pas comme cela que le journal que j'ai acheté durant des années va renaître de ses cendres.
a écrit le 26/10/2012 à 10:21 :
ça fait froid dans le dos. Comme d'habitude, les Grecs ne sont jamais responsables de ce qui leur arrive, c'est donc L'ETRANGER, ce bouc émissaire si facile à désigner, qui a tout perverti, sali, démoli, etc... Pauvre pays, pauvre démocratie....
a écrit le 26/10/2012 à 10:00 :
A tous ceux qui semblent apprécier cela ... Vous avez la memoire qui flanche car la dernière guerre n'est pas loin et si nous n'avions pas eu des parents ou grand-parents courageux pour nous libérer du facisme alors nous ne serions pas ici en train d'échanger. D'ailleurs, il est fort probable que nous ne serions pas nés sauf à être blond au yeux bleus ... Je suis aussi mécontent que vous de ce que fait l'EU et de ce que nous subissons avec l'euro, et sensible au malheur des grecs, mais de grace resaisissez vous ... On ne peut accepter, meme etre compréhensif, envers le facisme ou des formes comparables.
a écrit le 26/10/2012 à 9:56 :
L'aube dorée na rien à voir avec les fréres musulmans, l'aube dorée dise que c'est pour leur pays et leur nation qu'ils se battront,les musulmans eux disent que c'est pour leur dieu ils s'en foutent de la nation,ils s'imaginent que la terre entier grâce à leur dieu deviendra musulmane, c'est deux mondes complétement étranger et différent.
a écrit le 26/10/2012 à 9:52 :
C'est l'europe créé par les politiques qui à fait cel,avant il n'y avait pas ça,sortons tous de l'europe et gérons nos pays en ayant unecertaine entente entre européen
a écrit le 26/10/2012 à 9:11 :
Les 18 - 40 ans se sont fait avoir par leur propre "élite" et ils en ont marre. C'est exactement la même chose en Espagne, au Portugal, en Italie, en Irlande et en France.

Vous avez voulu nous prendre pour des imbéciles heureux. Le retour du baton sera au rendez-vous ! :-)
a écrit le 26/10/2012 à 9:10 :

Les forumeurs de Boursorama évoquent la crise grecque : bienvenue chez les beaufs !

http://lespoir.jimdo.com/2012/10/25/les-forumeurs-de-boursorama-%C3%A9voquent-la-crise-grecque-bienvenue-chez-les-beaufs/

a écrit le 26/10/2012 à 8:50 :
Aube Dorée fait comme les Frères musulmans ils donnent à manger à ceux qui ont faim c'est la même politique et cela conduira à la même chose. On ne change pas une politique qui gagne. La Grèce va devenir la Somalie de l'Europe et il y en aura encore beaucoup pour dire c'est la faute du peuple il n'avait qu'à pas tricher. Voilà ou on en est avec l'union européenne la guerre en ex Yougoslavie maintenant le retour du fascisme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :