Réforme fiscale : Michel Sapin penche pour une CSG progressive

 |   |  324  mots
On peut se dire que quand il n'y avait pas de CSG c'était pas grave, quand la CSG, c'était un tout petit peu, c'était pas grave. Aujourd'hui, la CSG c'est beaucoup plus que l'impôt sur le revenu, donc je comprends tout à fait que l'on veuille réfléchir dans ce sens-là, a déclaré Michel Sapin sur RTL ce mardi.
"On peut se dire que quand il n'y avait pas de CSG c'était pas grave, quand la CSG, c'était un tout petit peu, c'était pas grave. Aujourd'hui, la CSG c'est beaucoup plus que l'impôt sur le revenu, donc je comprends tout à fait que l'on veuille réfléchir dans ce sens-là", a déclaré Michel Sapin sur RTL ce mardi. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre du Travail s'est dit favorable "sur le principe" à une hausse progressive de la Contribution sociale généralisée dans le cadre du projet de réforme fiscale amorcé par le gouvernement. Mais il précise qu'"aucun choix n'est aujourd'hui arrêté".

Michel Sapin s'est dit favorable ce mardi à ce que la Contribution sociale généralisée (CSG) devienne progressive, dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité annoncée par le gouvernement. Actuellement, la CSG s'applique à taux fixe à tout le monde de la même façon. Une CSG progressive serait plus faible pour les bas salaires et plus élevée pour les hauts revenus.

"Plus on gagne de l'argent et plus on va payer d'impôt tandis que s'agissant de la CSG (...) au premier euro chacun paye la même chose"

Interrogé sur RTL sur le fait de savoir s'il était pour une éventuelle progressivité de la CSG, il a répondu:

Sur le principe oui, parce que vous avez aujourd'hui la CSG qui rapporte plus que l'impôt sur le revenu et vous avez un impôt sur le revenu qui est relativement juste parce qu'il est progressif: plus on gagne de l'argent et plus on va payer d'impôt tandis que s'agissant de la CSG (...) au premier euro chacun paye la même chose.

"Aucun choix n'est aujourd'hui arrêté"

"Mais (nous sommes) dans la mise en oeuvre et dans ce domaine-là, c'est toujours dans le détail ou dans les conséquences que se cache éventuellement la difficulté", a-t-il ajouté. Le Premier ministre reçoit cette semaine les partenaires sociaux et les élus au sujet de la réforme fiscale. Les organisations syndicales se disent principalement opposées à la retenue à la source: "C'est un sujet qui est sur la table", a affirmé Michel Sapin.

Pour autant, "aucun choix n'est aujourd'hui arrêté" mais "dans les choix qui seront faits, les avis qui sont avancés par les organisations syndicales seront importants", a souligné Michel Sapin.

A lire aussi :

>> Réforme fiscale : "tour de passe-passe", "miroir aux alouettes", "diversion qui finira mal"...

>> Réforme fiscale: les consultations débutent dans un contexte difficile pour Ayrault

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2013 à 17:11 :
une seule solution un changement de majorité et vite. c'est inadmissible cette remise à plat qui n'est rien qu'une hausse lourde d'impots. 2 à 3 points de CSG c'est plus de 250€ net par mois sur un salaire de 2000 €. ça va pas le faire du tout
a écrit le 27/11/2013 à 16:33 :
Au final il n'y aucune réforme fiscale, il s'agit juste de faire payer la facture aux classes moyennes et supérieurs, j'oserai dire toujours les mêmes qui paye. Je pense par contre que ça va être la goutte d'eau qui va faire déborder le vase fiscal. Imaginer des familles se retrouvant avec le même poids fiscal et payant demain 10, 12 ou 13% de CSG au lieu des 7,5% actuellement. C'est purement un appel à la Révolte fiscal !!!
a écrit le 27/11/2013 à 13:25 :
Le compte n'y est pas. Les prélèvements ne seront pas constants. Il va bien falloir se résoudre à descendre dans la rue pour demander la fin du socialo-communisme qui gangrène notre pauvre pays !
a écrit le 27/11/2013 à 8:37 :
c'est bientôt Noël et les français ont les boules monsieur Sapin
a écrit le 27/11/2013 à 1:50 :
Oui et bien qu'il ne se penche pas trop le sapinou parce qu'il va se casser la goule dans le trou du budget de l'état. Sinon une CSG progressive n'est ce pas ce qui se passe déjà ? Quand j'applique un pourcentage, plus la base est importante plus le résultat l'est également c'est pas çà la définition du mot progressif, non ? C'est quoi que s'histoire ?
Réponse de le 27/11/2013 à 6:41 :
Non ce que vous décrivez est un mécanisme proportionnel. C'est toujours la même proportion du revenu qui est confisquée. L'idée en France est que les impôts doivent être progressifs et non proportionnels. En effet, plus la base taxable est importante, moins elle est nécessaires à son détenteur. Supposez qu'il faille 2000€/mois pour vivre correctement. Celui qui gagne 2000€/mois a besoin de ces 2000€. Mais alors celui qui gagne 4000€/mois, n'a pas besoin des 2000€ de plus. Si vous prenez 10% aux deux contribuables, vous voyez que le second conserve un revenu "superflu" puisqu'il conserver plus de 2000€. On peut donc taxer cette part superflue à 20% plutôt qu'à 10%. Là, vous avez un impôt progressif. Attention, je ne dis pas que je suis d'accord, je dis que c'est la vison d'une fiscalité devant être progressive pour être équitable. C'est une idée française (comme souvent les idées fiscalisantes) qui s'est répandue dans le monde. Chez nous, (en Afrique), cela se répand également : l'impôt doit être progressif pour être juste.
a écrit le 26/11/2013 à 22:14 :
La justice fiscale consiste à faire payer les impôts par ceux qui ne votent pas pour nous, pour redistribuer (après s'être servi au passage) à ceux qui votent pour nous. Tout politique revendiquant la justice fiscale revendique en fait le droit de pratiquer le clientélisme, plaie de la démocratie.............
a écrit le 26/11/2013 à 22:06 :
Il n'a donc rien compris. La CSG, rapporte beaucoup parce que c'est un impôt proportionnel : tout le monde paie (assiette large) même si le taux est le même et n'augmente pas avec l'augmentation du revenu (donc taux faible). S'il veut la rendre "progressive (et faire varier le taux avec le revenu), il va tuer la poule aux oeufs d'or et réinventer l'IR qu'un foyer fiscal sur deux ne paie pas... Or comme l'Etat a besoin d'argent, il a besoin d'impôts à base large et taux bas. La "justice" fiscale est en réalité le plus souvent l'alibi d'une jalousie démagogue qui s'avère contre-productive : le rendement de la CSG a ainsi dépassé celui de l'impôt sur le revenu en 10 ans ou 15 ans...Le ministre est idéologiquement aux abois.
a écrit le 26/11/2013 à 21:33 :
Mais Michel Sapin , se trompe , la CSG était un impôt temporaire , il doit donc être dégressif et non progressif ! Me tromperais - je ?
a écrit le 26/11/2013 à 20:53 :
Il va falloir choisir : entre d’une part la forte dégressivité des aides de l’Etat (les classes moyennes « n’ont droit à rien » ) et d’autre part la progressivité de l’impôt sur le revenu doublé d’une CSG qui serait, elle aussi progressive. A ce petit jeu là beaucoup de français risquent de perdre patience, et le joli mot de solidarité pourrait bien en agacer plus d’un. Notre élite divise le pays au moment où un sursaut économique national est nécessaire. La croisée des chemins approche…
a écrit le 26/11/2013 à 19:24 :
Il va falloir choisir : entre d’une part la forte dégressivité des aides de l’Etat (les classes moyennes « n’ont droit à rien » ) et d’autre part la progressivité de l’impôt sur le revenu doublé d’une CSG qui serait, elle aussi progressive. A ce petit jeu là beaucoup de français risquent de perdre patience, et le joli mot de solidarité pourrait bien en agacer plus d’un. Notre élite divise le pays au moment où un sursaut économique national est nécessaire. La croisée des chemins approche…
a écrit le 26/11/2013 à 17:47 :
La CSG est progressive, OK c'est pas énorme et surtout ca ne concerne que les très gros salaires (> 141128 €), mais elle est déjà progressive, comme par ailleurs beaucoup des cotisations sociales qui frappent les salaires. Inversement d'autres cotisation sont plafonnées et frappent moins fort les hauts revenus. Plus que le niveau de taxation, ce qui décourage l'employeur potentiel c'est la complexité du bazar. Ceux qui ont déjà fait des fiches de paye me comprendront. Ensuite il convient de séparer ce qui relève de l'Impôt (frais de fonctionnements de l'Etat) et ce qui relève des taxes et cotisations sociales (financement des assurances santé, vieillesse et retraite), ce qui manifestement dépasse le QI moyen du lecteur de la tribune.
a écrit le 26/11/2013 à 16:36 :
Ne pas oublier de réserver la taxe de 75%, non pas à ceux qui gagnent plus d'1 mio par an, mais à tous les parlementaires et ministres retraités qui nous ont mis depuis une trentaine d'années dans cette impasse.
Réponse de le 26/11/2013 à 17:05 :
C'est l'état qui paye les parlementaires...et qui perçoit les taxes.
a écrit le 26/11/2013 à 16:35 :
Pourquoi la Contribution devrait-elle être progressive ? La réduction de sinégalités, c'est la mission de l'IR. Si l'Etat trouve que l'IR ne rapporte pas assez, charge à lui de réduire les niches fiscales. Pour la Sécu, c'est déjà beaucoup que cela soit proportionnel sur une base déplafonnéee.
a écrit le 26/11/2013 à 16:27 :
Ainsi, en France, il deviendra inutile d'essayer de chercher à gagner plus.
Les motivations seront renversées.
On cherchera à travailler le moins possible pour gagner pratiquement la même chose
a écrit le 26/11/2013 à 16:24 :
Reforme = nouvelle hausse d’impôts ! Ben voyons, (sauf pour les fonctionnaires, bien sur....)
a écrit le 26/11/2013 à 16:18 :
au secours Martine. Ho pardon Marine!
a écrit le 26/11/2013 à 15:42 :
Très intéressant M. Sapin.
Mais la classe moyenne serait plus intéressée par une augmentation de CSG, de CRDS et des divers taxes qu'on aime lire sur les factures d'énergie (CSPE...).
Concernant l'augmentation de TVA a 20%, peut on espèrer que le taux atteigne 21% au 1er juillet et 22% en janvier 2015 ?
Il faudrait également augmenter les franchises médicales. Et bien sur derembourser tous les médicaments. Et ensuite fermer un maximum d'hôpitaux.
Et si le budget n'est pas équilibre, fermer toutes les casernes de pompiers.
Réponse de le 26/11/2013 à 17:26 :
Et pourquoi pas une TVA progressive? Ajoutons des taux de cotisations sociales progressifs et la fête sera complète. Pour juger de l'absurdité de certaines propositions, il suffit de pousser leur logique jusqu'au bout.
a écrit le 26/11/2013 à 15:28 :
Ces gens ne sont pas dans la vie du peuple ils confondent revenu et argent de poche. Ils ont logement, véhicule, nourritures et j'en passe au frais de la princesse. Leur salaire c'est du net.
a écrit le 26/11/2013 à 14:48 :
La CSG est destinée, en principe, à financer notre couverture sociale.
Tout le monde bénéficie, à égalité ou presque, de la Sécurité Sociale et des prestations sociales alors que chacun paie en proportion de ses revenus : celui qui gagne 1000 euros par mois paie deux fois moins que celui qui gagne 2000 euros et ainsi de suite.
La CSG est donc déjà progressive.
Si le Gouvernement persiste dans cette volonté d'appauvrissement général, qu'il aille jusqu'au bout : que chacun paie ses achats en fonction de ses revenus !
Un kilo de steak à 10 euros pour celui qui gagne 1000 euros, à 20 euros pour celui qui gagne 2000 euros ...
a écrit le 26/11/2013 à 14:12 :
Pour résumer les actions de ce gouvernement ,multiplication des pauvres et des assistés avec augmentation des impôts et des taxes sans aucune réduction des dépenses de l'état obèse!
a écrit le 26/11/2013 à 14:01 :
Ah bon....parce que la CSG n' est pas progressive actuellement !!! Mr Sapin devrait apprendre à compter. Retenue CSG pour ls salariés 6.2% sur le salaire, donc plus nous gagnons ...plus nous payons !!!! Ce n' est pas de la progressivité ???? Mr Sapin n' est plus à sa place, mettons lui une guirlande et envoyons ce Mr faire le sapin de Noël à Strasbourg, là bas il sera plus utile !!!
a écrit le 26/11/2013 à 13:47 :
le seul impot juste est l'impot proportionnel et non pas l'impot progressif confiscatoire qui va Jusqu'à 90% (impot à 75% +C.S.G à 15.5%) ALORS QU'avec l'impot proportionnel : 10% de 1000euros c'est 100eur, 10% de 10000euros c'est 10 fois plus : 1000euros. C'est le seul impot juste, qui ne décourage pas l'effort, l'investissement et la création de richesses et d'emplois. contrairement à l'impot confiscatoire (appelé Progressif)
Réponse de le 26/11/2013 à 20:40 :
On ne risque pas en revanche de vous spolier de la moindre forme d'intelligence ...
a écrit le 26/11/2013 à 13:23 :
les problèmes on débuter en faisant l Europe et surtout l euro avec des gestionnaires comme on a nous allons a la catastrophe . Bruxelles dit austérité il y a 2 a 3 jour il dit le contraire a cause de cela des milliers d emplois perdus hollande na pas tenu ces promesses il s est coucher devant le dictat de Bruxelles et nous en fait payer la note
a écrit le 26/11/2013 à 13:01 :
Elections : SANCTION
a écrit le 26/11/2013 à 12:46 :
Cette flat tax, une des rarissimes choses intelligentes instaurées par la gauche et patatra...
a écrit le 26/11/2013 à 12:44 :
il ferait mieux de pencher pour sa propre démission....seule action à la hauteur de l'enjeu.
a écrit le 26/11/2013 à 12:19 :
"contribution sociale généralisée", quelle belle formule pour cacher en vérité le dispendieux et incontrôlé fonctionnement de l'état, les gabegies de toutes sortes et de toutes natures, d'assistanat de tout poils, de millefeuilles, de fonctionnaires trop nombreux dans certains secteurs, de trop plein d'élus de toute sorte, (il y en a quatre fois trop), d'immigration incontrôlée qui nous coûte un bras et qui n'a aucune utilité pour notre pays, ect...
Réponse de le 26/11/2013 à 13:39 :
Aucune utilité : un peu comme votre commentaire geignard ...
a écrit le 26/11/2013 à 12:06 :
La question ne se pose pas comme cela, sous couvert de l'égalité on va faire passer à la caisse tout le monde, car changer du fixe au progressif va certainement faire rentrer des milliards supplémentaires dans les caisses de l'état, autrement dit combien de milliards l'état va encore piquer sous couvert de l'égalité ? c'est cela la question pertinente !
a écrit le 26/11/2013 à 11:56 :
Eh bien nous on n'en veut pas de hausses de taxes, prélèvements, impôts,... On est déjà pressuré. Que l'état et les collectivités locales fassent d'abord des économies. Tout le monde le dit, le redit, et l'écrit, y compris la cour des comptes. Quand ce gouvernement de nuls va-t-il enfin s'atteler à cette tâche ?
a écrit le 26/11/2013 à 11:52 :
Bien entendu une hausse des impots sauf pour eux qui n'en payent pas.
Pas mal
a écrit le 26/11/2013 à 11:52 :
Il devrait plutot s'occuper de baisser les couts de l'état et de la structure gouvernementale pour éviter d'augmenter encore les prélèvements.
Voir le scandale des cotisations des retraites des fonctionnaires que le privé paye alors que les futurs retraités ont une base de cotisation sur les six derniers mois d'activité et que l'atat les augmentent justement durant ces six derniers mois. Et nous le payons avec nos impots et prélèvments.
Monsieur SAPIN occupez vous des vrais problèmes et balayez devant votre porte en apprenant à gérer et en réformant l'état vieillisant comme vous. Et alléger les couts de l'état de 30% et vous pourrez annoncer à tous que vous avez réussi.
Ah oui !!! j'allais oublier un conseil : supprimer les couts de logements de fonctions et voitures de fonctions car vous avez un salaire que vous devez utiliser comme tout le monde.
A suivre
Réponse de le 26/11/2013 à 13:15 :
tout a fait et faire comme ils savent bien le dire, en parlant de Allemagne
a écrit le 26/11/2013 à 11:43 :
C'est ça la réforme fiscale ????
Réponse de le 27/11/2013 à 4:31 :
Non ça c'est la pause!
a écrit le 26/11/2013 à 11:43 :
avant de taper sur le petit , le sapin devrait faire en sorte que les 350 milliards qui échappe au fisc revienne . nous somme devenus des moutons et ils nous plumes , non ils nous tonde en bonne edu forme sans que l ont puissent faire quoi que se soit . c est un gouvernement a la dérive ils ont chercher a faire mieux que sarko , nous allons a la catastrophe , en quarante de travail je m en aperçois , rien que pour les salaires les patrons demande de les ,négocier a cause de cela l emplois va encore plus ce dégrader
a écrit le 26/11/2013 à 11:42 :
Et si on remettait à plat tous les avantages de la caste des politiques et hauts fonctionnaires d états et syndicats pour commencer comme en 1789 ils ont fait avec les nobles et le clergé .
a écrit le 26/11/2013 à 11:28 :
Dans la même veine d’impôt "talibanesque", certains au PS souhaitent que la taxe d'habitation soit désormais elle aussi progressive en fonction du revenu. C'est la prochaine étape, donc on a encore rien vu en matière de delire fiscal
a écrit le 26/11/2013 à 11:22 :
Sapin est sans doute pour rendre la CSG progressive dans le cadre d'une fusion avec l'IR. Mais pas pour une "hausse progressive" comme écrit dans le titre. Car la pression fiscale est déjà au maximum. A moins qu'il veuille suicidé le PS avant les municipales, augmenter encore la CSG ça n'a pas de sens.
a écrit le 26/11/2013 à 11:13 :
À l'origine cela devait être une taxe provisoire.
a écrit le 26/11/2013 à 11:07 :
Si on supprime l'IR pour la CSG, ça veut dire que les Français vont payer l'équivalent du double de l'Impôt sur le Revenu pendant une année-> IR étant en décalage d'une année et la CSG ne l'étant pas.

Je préviens juste comme ça: si cette réforme fiscale est mise en place, on va tous cracher bien méchamment
a écrit le 26/11/2013 à 11:06 :
La CSG est déjà progressive puisque plus on gagne plus on paye; ce qu'il veut c'est une CSG au carré. Par ailleurs la CSG et taxes annexes sont de 8% sur les salaires et de 15,50% sur les revenus mobilier et revenus foncier, on a tendance à l'oublier.
a écrit le 26/11/2013 à 11:03 :
degouté de ces gouvernants
a écrit le 26/11/2013 à 11:03 :
degouté de ces gouvernants
a écrit le 26/11/2013 à 10:59 :
Comme je le pensais cette soit disant remise à plat n est qu un slogan publicitaire creux pour faire passer la seule chose qui intéresse le PS : faire payer plus ceux qui ont un peu réussi dans la vie. L égalitarisme forcené de la gauche ne connaît pas de limite
a écrit le 26/11/2013 à 10:55 :
socialisme = + d'impôts.
Point
(PS: les fonctionnaires et les assistés sociaux, français ou pas, bénéficient du travail des autres et de leurs impôts...)
Réponse de le 26/11/2013 à 11:19 :
cette CSG serait Injuste ! ce serait honteux encore une fois stop -
Réponse de le 26/11/2013 à 11:19 :
cette CSG serait Injuste ! ce serait honteux encore une fois stop -
a écrit le 26/11/2013 à 10:49 :
Mais qu'est ce que c'est que ce pays qui incite à travailler le moins possible, sanctionne par plus de taxes les entreprises qui dépassent un certain seuil de nombre d'employés, et qui empêche ceux qui en ont besoin de travailler le dimanche/ faire leurs courses? Le tout en se plaignant du manque de croissance et en voulant inverser la courbe du chômage? On ne peut pas vouloir tout et son contraire. Le socialisme, comme le dit Churchill, c'est décidément l'égale répartition de la misère. On en a l'éclatante démonstration en France. Heureusement que j'ai mis les voiles, ici en Suisse, c'est chacun pour soi, ça pousse tout le monde à se bouger, et cela tire les salaires DE TOUT LE MONDE vers le haut! Le contraire de la France, en somme. La France est devenu un bastion du communisme.
a écrit le 26/11/2013 à 10:45 :
Tout ça pour ça. Comme on pouvait s'en douter, il s'agissait juste de trouver encore plus d'argent dans les poches des classes moyennes pour continuer à financer les associations citoyennes qui s'occupent de l'accueil des sans-papiers dans les territoires, dans le cadre du vivre-ensemble participatif.
Quand ils disaient "remise à plat", il fallait comprendre "remise à plat" de la pause fiscale.
Mais le Conseil Constitutionnel, qui a déjà retoqué la fusion CSG-IR, pourrait avoir son mot à dire.
a écrit le 26/11/2013 à 10:40 :
Si on met en place d'un côté la progressivité de l'impôt, alors de l'autre on doit commencer à SUPPRIMER toutes les aides sociales! L'un ne doit pas aller sans l'autre, sinon le système n'est clairement pas tenable ni équilibré!
Donc, oui pour une CSG et un IR progressif, mais en face supprimez les aides sociales, et du même coup diminuez la pression fiscale!
Le système que met en place cet été socialiste est catastrophique: un nivellement de tous les revenus moyens. que vous soyez travailleur ou non, vous aurez au final le même niveau de vie! Seuls les élites s'en sortiront, principalement en fuyant le pays d'ailleurs... ou en s'établissant en hauts fonctionnaires.
a écrit le 26/11/2013 à 10:38 :
Avec un impot proportionnel, un riche et un pauvre payent la même chose ????? Mr Sapin a un problème avec les mathématiques, manifestement ... et il a été ministre de l'économie ...
a écrit le 26/11/2013 à 10:37 :
Tout ça pour ça. Comme on pouvait s'en douter, il s'agissait juste de trouver encore plus d'argent dans les poches des classes moyennes pour continuer à financer les associations citoyennes qui s'occupent de l'accueil des sans-papiers dans les territoires, dans le cadre du vivre-ensemble participatif.
Quand ils disaient "remise à plat", il fallait comprendre "remise à plat" de la pause fiscale.
Mais le Conseil Constitutionnel, qui a déjà retoqué la fusion CSG-IR, pourrait avoir son mot à dire.
a écrit le 26/11/2013 à 10:31 :
@Luciano Parfaitement exact, c'est la raison pour laquelle notre pays progressivement se meurt ... Seule une remise en question des mentalités peut nous sauver.
a écrit le 26/11/2013 à 10:26 :
J'attends juste une chose, un rêve, c'est l'exemple par le haut. Les politiciens ont-ils fait le moindre geste ? NON. La soi-disant baisse de rémunération des ministres a été une mystification, le gouvernement n'a jamais été aussi pléthorique avec 38 ministres. Un vrai troupeau ingérable. Les parlementaires sont toujours assis sur leurs trésors et leurs avantages, rien n'est prévu pour économiser sur l'empilement administratif pour na pas blesser les copains qui sont en poste dans les départements, régions, groupements de communes, etc.. Classes moyennes, si vous en avez l'opportunité, faites comme moi, partez, mais je reviendrai avec plaisir, même en payant des impôts importants si nos gouvernants font preuve du même esprit républicain que celui qu'ils nous demandent d'avoir. Au train où ça va, je ne suis pas encore rentré.
Réponse de le 26/11/2013 à 10:40 :
vous êtes parti où ?
Réponse de le 26/11/2013 à 12:10 :
au Maroc
a écrit le 26/11/2013 à 10:08 :
Je ne suis pas seul ..50% des français ne payent pas l IR et j approuve pleinement la fusion de la csg et de l ir qui rendra la csg progressive ..je ne paye pas l ir et comme tout bobo je veux la suppression de toute niche fiscale qui permet a ceux qui payent l ir de diminuer cet impôt ..
Réponse de le 26/11/2013 à 10:24 :
ce sont des voyous ......................ils ne savent qu'augmenter les impots ...............................et taper sur la figure de celui qui bosse ...............................
a écrit le 26/11/2013 à 10:07 :
Selon le principe du bonus-malus automobile: la CSG baisserait de 15.5 à 15.4 pour toute personne gagnant moins de 1000€. Puis augmenterait à 18 entre mille et 1500€. Puis 20 au-dessus! Vous voyez qu'il y a une baisse !
a écrit le 26/11/2013 à 10:03 :
Un impôt proportionnel comme la CSG est progressif puisque l'impôt augmente proportionnellement aux revenus.
Avec la CSG :
Si je gagne 10, je paye 1 d'impôts.
Si je gagne 100, je paye 10 d'impôts.
Si je gagne 1000, je paye 100 d'impôts.
Ce que demande le parti socialiste, c'est que la part de l'impôt sur le total des revenus augmente avec les revenus.
L'impôt devient ainsi plus que proportionnel à ce que l'on gagne.
Déjà progressif au premier degré, il devient également progressif aux degrés supérieurs.
L'idéal pour le parti socialiste serait qu'après impôts tout le monde gagne la même chose, l'égalité complète par l'impôt.
Ainsi, en France, il deviendra inutile d'essayer de chercher à gagner plus.
Les motivations seront renversées.
On cherchera à travailler le moins possible pour gagner pratiquement la même chose.
a écrit le 26/11/2013 à 10:02 :
Moi j'arrête de bosser. Je ne vois plus l'intérêt de travailler 60 heures par semaine, payer une nounou qui me coûte les yeux de la tête pour donner tout ce qui me reste à l'Etat
a écrit le 26/11/2013 à 10:01 :
Un jour ils rendront compte de la faillite du pays...
Réponse de le 26/11/2013 à 10:19 :
Il y avait un documentaire sur la chute du mur de Berlin sur Arte. On voyait le gouvernement communiste de la RDA essayait de rattraper la catastrophe annoncée mais ils n'avaient plus d'argent. Ils parlaient de rouvrir le dialogue entre le peuple et l'état.
Tous ces gars du Politburo qui ont ruiné le pays et emprisonné le peuple,n'ont absolument rendu aucun compte, ils coulent une paisible retraite aux frais de la RFA!
a écrit le 26/11/2013 à 10:00 :
En septembre 2013, JM Ayraut à refuse categoriquement toute progressivité de la CSG! Comprenne qui pourra l'unité de ce gouvernement. !
a écrit le 26/11/2013 à 9:57 :
Et si on arrêtait de taxer toujours les mêmes ?
a écrit le 26/11/2013 à 9:57 :
Ce serait l'une des pires mesures à mettre en oeuvre. Venant de Sapin, cela n'étonnera personne. Pourquoi la CSG rapporte autant (beaucoup plus que l'impôt sur le revenu)? Parce que son assiette est large et sont taux faible (du moins au début). Sapin, c'est ce qu'on apprend la première année, premier cours d'économie: un bon impôt a une assiette large et un bas taux. Faut réviser mon veux!
a écrit le 26/11/2013 à 9:55 :
N'oubliez pas que vous allez voter dans peu de temps ! À vous de tirer les conséquences ......
a écrit le 26/11/2013 à 9:55 :
La France sombre plus que jamais dans les profondeurs du communisme.
Réponse de le 26/11/2013 à 13:45 :
oui mais les veaux l ont voulu
a écrit le 26/11/2013 à 9:52 :
Tiens une nouvelle hausse d'impôts! On nous avait pourtant parle de pause fiscale !
À quand le ministre qui parlera de baisse d'impôt ? Je voterai pour lui !
a écrit le 26/11/2013 à 9:52 :
Les socialistes improductifs.. avouent sans vergogne ,qu'ils vont modifier leurs boîte à outils fiscale...pour votre bien...! avec plus de justice et d'égalité pour tous... ? Le marteau du matraquage fiscal sera donc modifié... et la faucille sera plus large pour couper plus de blé....pour que vous ne soyez pas sur la paille ...! si vous n'êtes pas satisfait ...il vous reste le mariage homosexuel pour tous...c'est gratuit....!
a écrit le 26/11/2013 à 9:49 :
pourquoi pas MAIS A CONDITION !!!!!!!!!!!! QUE L'ON PRENNE EN COMPTE toutes les aides allocations, apl ,service social edf ,smu etc etc pour savoir qui sont les vrais pauvres ??,,,,
a écrit le 26/11/2013 à 9:43 :
J'avais cru entendre parler de pause fiscale, je dois entendre des voix moi aussi!!!
a écrit le 26/11/2013 à 9:29 :
La pause fiscale pour ma part c'est fait depuis des années...en partant au Luxembourg !!
Plus rien n'a attendre de ce pays la France devenu un véritable pays communiste et incapable de se prendre en main, désormais je travaille pour moi, chacun sa merde !
Réponse de le 26/11/2013 à 9:57 :
Idem pour moi en Suisse, tandis que j'en connais d'autres qui ont filé en Angleterre et aux USA, écoeurés par la France.
Réponse de le 26/11/2013 à 12:40 :
Idem pour moi depuis plus de 5 ans. Lausanne c'est le top, le lac l'été et le ski l hivers.
Venez nombreux !
a écrit le 26/11/2013 à 9:29 :
Sapin m'a tuer!!!!!!!
C'est tragi-comique de voir que le ministre du travail s'occupe de fiscalité lorsque le ministre des finances est en Chine.! Comme Hollandiste de première ligne sa proposition est d'augmenter la CSG cela n'étonnera personne.....Il ferait mieux de nous parler des chômeurs et du trou de l'assurance vieillesse de la fonction publique deux fois plus profond que celui de la sécurité sociale . Dites vous que si vous payez l'impôt sur le revenu plus de 50% servent à payer les retraites des fonctionnaires !!!!
a écrit le 26/11/2013 à 9:21 :
Le matraquage fiscal continu, les français continuent de s appauvrir, merci au gouvernement pour cette politique ambitieuse
Réponse de le 26/11/2013 à 9:54 :
Mais les élus, eux, ne s'appauvrissent pas! N'est-ce pas la le principal ?
a écrit le 26/11/2013 à 9:18 :
Et ton salaire de ministre payé a rien foutre, tu le baisse quand ?
a écrit le 26/11/2013 à 9:11 :
Pause fiscale ?????????????????????
a écrit le 26/11/2013 à 9:10 :
et encore des TAXES !!! A QUAND DES ECONOMIES !!!!!!
a écrit le 26/11/2013 à 9:08 :
C'est pas cela que l'on demande mais une baisse de la pression fiscale qui passe obligatoirement par une baisse des dépenses publics rien d'autre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :