Sarkozy prépare des mesures de relance pour le bâtiment et l'automobile

 |   |  416  mots
Le Chef de l'Etat promet d'annoncer dans les dix jours des mesures de relance pour la France, notamment dans le secteur automobile et pour le bâtiment. Il confirme l'extension des CTP, les contrats de transition professionnelle.

Les mesures de relance pour la France commencent à se dessiner. Nicolas Sarkozy a indiqué ce mardi à Valenciennes qu'il les présenterait d'ici dix jours. Il sera selon lui "assez massif pour faire face aux difficultés de l'automobile (...) notamment les sous-traitants, pour renforcer l'activité du bâtiment (...)".

La semaine dernière, en déplacement dans le Loir-et-Cher, le Président de la République avait indiqué que l'Etat travaillerait "dans les prochaines semaines" à un "plan de relance des infrastructures françaises et sur la mise en pratique concrète du développement durable".

Ce plan viendra en écho aux récentes recommandations du G20 (réunion des grands pays développés et en développement) de Washington. La Commission européenne présentera demain mercredi ses propositions pour un plan de relance de l'économie de l'Union européenne (UE), estimé à 130 milliards d'euros, soit l'équivalent de 1% de la richesse de ses 27 membres, notamment via des prêts à ntaux préférentiels émanant de la BEI, la banque européenne d'investissement.

En outre, Nicolas Sarkozy a confirmé ce mardi l'extension du dispositif des contrats de transition professionnelle (CTP) - il assure à des salariés licenciés économiques un revenu de remplacement de 80% du salaire brut pendant 12 mois maximum et des mesures d'accompagnement renforcé, - expérimenté depuis 2006 et qui touche un millier de personnes, de 7 à 25 bassins d'emplois particulièrement victimes de la crise économique. Seront notamment concernés Sandouville (Seine-Maritime), siège d'une usine Renault fragilisée par la chute du marché des ventes de voitures, et la région du Niort (Deux-Sèvres), siège de la société de vente à distance Camif qui vient de faire faillite.

Le Premier ministre François Fillon a enfoncé le clou un peu plus tard à l'Assemblée nationale. En réponse au président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, il a promis l'annonce imminente de "mesures très ambitieuses" pour relancer le secteur automobile sinistré par la crise mondiale, avançant le chiffre d'un million de voitures neuves en stock, "une situation pratiquement jamais vue".

"Nous allons prendre des mesures, y compris des mesures fiscales pour faire en sorte que le marché automobile redémarre" a indiqué François Fillon. L'Etat va aussi "investir sur l'industrie automobile pour qu'elle soit en mesure de produire dans un deuxième temps les véhicules du futur, les véhicules de demain, électriques, hybrides qui nous permettront d'être en bonne position sur les marchés internationaux".

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a pas seulement que l'industrie de l'automobile il y a des milliers de petites entreprises qui vont mourir en France si des mesures ne sont pas prises les concernant.
Nos hommes politiques y pensent-ils ? Il y a urgence SVP
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il na pas d autre connerie a sortir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il fait ce qu'il peut et ce n'est pas simple.
Cela ne peut lui être enlevé même si on ne partage pas,et c'est trés légitime aussi,toutes les décisions.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si j' étais président j'allégerais les charges afin de pouvoir embaucher plus
je ferais plus de controle sécu pour les mères filles (mères filles avec 4 enfants a se poser des questions ?)
je regarderais plus prés la retraite, dans le batiment peux t'on encore soulever des parpaings ou autre à 60 ans: non
peux t'on conduire un train a 60 ans : par contre oui
beaucoup de choses a revoir
mais je suis qu'une citoyenne et comme tous le monde on est que des "vaches à lait", on doit toujours payer.
ma fille viens d'avoir son brevet des colleges avec mention tres bien, elle n'a pas le droit de la prime étant donné que l'on paie des impots, c'est elle qui a travaillé toute l'année, c'est elle qui a le mérite. simplement pour vous dire qu il faut revoir beaucoup de chose en France. la seule chose que je retiens de sarko c'est les radars !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LES ESURES ONT LES CONNAIS LES PARACHUTES TAXE AU DESSUS DE 1 MILLIONS SOIT 63 ANS DE SMIC ALORS QU4UN SMICARD SANS FRAIS REEL EN PAYE;ET PUIS IL Y A LA CRISE ALORS LES PAUVRES PAYERONT LA REDEVANCE PLUS CHER ET LES TELE PRIVEE DEVRONT PAYE 1.5% DU CADEAU CAD UN DON DE 98.5% DES ANCIENNES RESSOURCES DE FRNCE TELEVISION ET ENFIN POUR REPONDRE A fanfan, il est inutile d'auglenter dles allegements de charges patronales sur les bas salaire car non seulement l'etat s'etait engage a les financer a la place de votre employeurs qui a la bonter de vous paye jusqu'a 1.2 du smic MAIS VOILA L'ETAT NE PAYE PAS DONC TROU DE LA SECU QUI ENREGISTRE UN MANQUE A GAGNER ANNUEL DE 27 MILLIARDS (FORCE EST DE CONSTATER QUE LE TROU DEST DERISOIRE).Du coup l'employeur ne paye pas ses charges et l'etat n'ont plus DONC IL RESTE LE SMICARDS QUI LUI PAYE SES CHARGES ET CELLES DE SON EMPLOYEURS ET EN PLUS IL DOIT FAIRE AVEC LES RESTRICTIONS BUDGETAIRE QUI DECOULE SUR LA SANTE.mERCI ET REFLECHISSEZ LA PROCHAINE FOIS AVANT DE VOTER POUR UN MENTEUR
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord avec Fanfan. Il est vrai qu'il y a beaucoup de disparités et d'injustices dans notre pays, entre ceux qui paient des impôts et ceux qui n'en paient pas,et que de ce fait il y a un nivellement par le bas lié à la baisse inquiétante de notre pouvoir d'achat: les "riches" font à présent partie de la classe moyenne qui elle est devenue pauvre même en travaillant...et pour s'en sortir il faut être vraiment très pauvre, (et très aidé!) ou vraiment très riche (et partir ailleurs). Entre les deux, c'est le chaos .Alors il faudrait que Sarko cesse ses effets d'annonces en sortant des faux lapins de son chapeau, en plus des C.D. de sa femme Carla. Ah, Dur, dur!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A RBPB, peut être qu'à 1,2 SMIC le SMICARD se fait virer ou remplacer par une machine ou même un Chinois. Croissance = emploi = cotisations sociales. Sans les allégements de charges patronales ton SMICARD serait au RMI ou sous un pont. Pointer du doigt les parachutes dorés (même si moralement ultra contestables) comme responsable des maux du pays est démagogique. Innovation, recherche, productivité de la fonction publique voilà le secret de la croissance, pas des chèques en blanc que ma génération va devoir rembourser pour votre bien être.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une fois de plus on se borne a un effet d'annonce avec les memes poncifs uses:electricite,hybrides(plus interessants,mais bonjour les frais de maintenance)
Le carburant E85 est un echec cuisant.Respnsable:l'Etat
L'Etat se reclame a la fois de l'ideologie liberale et applique un dirigisme quasi communiste:c'est n'importe quoi.
Pendant ce temps les radars fonctionnent sans relache.
RAS LE BOL DE CES CONNERIES!
Sarko se prend pour un dieu,il ferait mieux de laisser en paix les acteurs econmiqiues.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les mesures fiscale pour la relance de l'automobile c'est en partie fait : nouveaux radars et nouvelles taxes et que va t-il bientot sortir de leurs jus de cervelle alors que l'on a déjà du mal à se nourir a peu près correctement en ayant supprimé ce qui est superflu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les poches à Sarko étaient vides pour le pouvoir d'achat et bien pleines quand il s'agit de faire un chèque à ses petits copains. C'est pour l'emploi ???? ou pour que le Medef retrouve le sourire??? Après les banques, qui ne font tj pas de crédit mais consolident leur compte ...avec l'argent aimablement avancé à qui le prochain chèque de notre état en faillite comme sais nous le rapeller Fillon et Woerth
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Plan de relance pour quoi faire? Dépenser encore et toujours dans des puits sans fond : l'industrie automobile n'a pas su s'adapter et il va falloir l'aider?!! Les banques ont gérée de façon hallucinante et on les renfloue?? Il suffit de laisser faire ce sera cruel pour beaucoup mais ce ne sont pas les milliards dépensés maintenant qui vont changer quelques choses; çà va retarder mais ce qui doit arriver arrivera. Pessimisme non REALISME. Un truc pour finir quand on voit ce que les financiers ont fait de l'industrie, de l'immobilier et d'autre secteur on comprend mal pourquoi ce gouvernement s'échine actuellement pour ouvrir le capital des laboratoires d'analyses et des pharmacies au fonds de pensions américains ou anglais.Sans doute pour améliorer le sort des patients français...... Laissez moi rire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le marché de l'automobile et celui de l'immobilier n'ont pu jusqu'à présent se maintenir que par des "carottes fiscales" avec malgré tout des caisses de l'Etat vides. On se souvient des "balladurettes" des "jupettes" et derniére en date les "boorlette" (bonus écologique), et pour l'immobilier chaque ministre du logement en a été de sa loi pour soutenir l'immobilier par l'investissement locatif ( BESSON, de ROBIEN, BOORLO, tient encore lui!). Quand le batiment va, tout va !! ces dispositifs ont eu un effet bénéfique à court terme mais à long terme l'essoufflement arrive trés vite, et d'autant plus vite quand la situation économique et budgetaire de la France est en grande difficulté. "C'est reculer pour mieux sauter!!" Résultat, le parc immobilier français locatif est en "surstock", et il en est de même pour les voitures neuves. Les propriétaires se retrouvent avec des appartements vides sur les bras et paradoxe des milliers de gens sont dans la rue sans domicile. Bien évidemment tous ces gens ne peuvent plus acheter de voitures neuves.... Gouverner c'est prévoir. Que faire?? une bonne santé économique passe par une bonne politique sociale car le but dans l'économie c'est la croissance et il ne peut y avoir de croissance que s'il y a de la consommation. Pour consommer il faut de l'argent ! c'est une évidence, et pour cela le premier qui doit en avoir c'est l'Etat. Comment? par l'impôt et les taxes. Et chaque français doit être au minimum redevable de l'impôt sur le revenu. Il ne doit pas y avoir de non-imposable et c'est d'autant plus scandaleux quand ils sont riches !! si chaque personne "réellement non imposable" de par des revenus modestes paierait 50 ou 100 ? d'impôts, et que ceux qui sont riches payent le "juste prix", les caisses de l'Etat seraient un peu plus remplies et les politiques sociales et économiques seraient plus efficaces car elles seraient globales et non pas uniquement destinées à un ou deux secteurs de l'activité économique. Et plutôt que de taxer le travail (CSG et autre RDS..), Il serait plus judicieux de taxer à la source les plus values boursières issues de la spéculation sur tous les compartiments des marchés financiers. Rendre plus pauvres les pauvres c'est facile, mais faire payer les riches c'est plus difficiles !! Ils ont une arme imparable : le fric, l'argent, le capital... S'ils s'évadent à l'etranger, malheur!! on s'en sortira pas !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :