Sarkozy prépare des mesures de relance pour le bâtiment et l'automobile

Le Chef de l'Etat promet d'annoncer dans les dix jours des mesures de relance pour la France, notamment dans le secteur automobile et pour le bâtiment. Il confirme l'extension des CTP, les contrats de transition professionnelle.

2 mn

Les mesures de relance pour la France commencent à se dessiner. Nicolas Sarkozy a indiqué ce mardi à Valenciennes qu'il les présenterait d'ici dix jours. Il sera selon lui "assez massif pour faire face aux difficultés de l'automobile (...) notamment les sous-traitants, pour renforcer l'activité du bâtiment (...)".

La semaine dernière, en déplacement dans le Loir-et-Cher, le Président de la République avait indiqué que l'Etat travaillerait "dans les prochaines semaines" à un "plan de relance des infrastructures françaises et sur la mise en pratique concrète du développement durable".

Ce plan viendra en écho aux récentes recommandations du G20 (réunion des grands pays développés et en développement) de Washington. La Commission européenne présentera demain mercredi ses propositions pour un plan de relance de l'économie de l'Union européenne (UE), estimé à 130 milliards d'euros, soit l'équivalent de 1% de la richesse de ses 27 membres, notamment via des prêts à ntaux préférentiels émanant de la BEI, la banque européenne d'investissement.

En outre, Nicolas Sarkozy a confirmé ce mardi l'extension du dispositif des contrats de transition professionnelle (CTP) - il assure à des salariés licenciés économiques un revenu de remplacement de 80% du salaire brut pendant 12 mois maximum et des mesures d'accompagnement renforcé, - expérimenté depuis 2006 et qui touche un millier de personnes, de 7 à 25 bassins d'emplois particulièrement victimes de la crise économique. Seront notamment concernés Sandouville (Seine-Maritime), siège d'une usine Renault fragilisée par la chute du marché des ventes de voitures, et la région du Niort (Deux-Sèvres), siège de la société de vente à distance Camif qui vient de faire faillite.

Le Premier ministre François Fillon a enfoncé le clou un peu plus tard à l'Assemblée nationale. En réponse au président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, il a promis l'annonce imminente de "mesures très ambitieuses" pour relancer le secteur automobile sinistré par la crise mondiale, avançant le chiffre d'un million de voitures neuves en stock, "une situation pratiquement jamais vue".

"Nous allons prendre des mesures, y compris des mesures fiscales pour faire en sorte que le marché automobile redémarre" a indiqué François Fillon. L'Etat va aussi "investir sur l'industrie automobile pour qu'elle soit en mesure de produire dans un deuxième temps les véhicules du futur, les véhicules de demain, électriques, hybrides qui nous permettront d'être en bonne position sur les marchés internationaux".

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il n'y a pas seulement que l'industrie de l'automobile il y a des milliers de petites entreprises qui vont mourir en France si des mesures ne sont pas prises les concernant. Nos hommes politiques y pensent-ils ? Il y a urgence SVP

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il na pas d autre connerie a sortir

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il fait ce qu'il peut et ce n'est pas simple. Cela ne peut lui être enlevé même si on ne partage pas,et c'est trés légitime aussi,toutes les décisions.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
si j' étais président j'allégerais les charges afin de pouvoir embaucher plus je ferais plus de controle sécu pour les mères filles (mères filles avec 4 enfants a se poser des questions ?) je regarderais plus prés la retraite, dans le batiment peux...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
LES ESURES ONT LES CONNAIS LES PARACHUTES TAXE AU DESSUS DE 1 MILLIONS SOIT 63 ANS DE SMIC ALORS QU4UN SMICARD SANS FRAIS REEL EN PAYE;ET PUIS IL Y A LA CRISE ALORS LES PAUVRES PAYERONT LA REDEVANCE PLUS CHER ET LES TELE PRIVEE DEVRONT PAYE 1.5% DU C...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
D'accord avec Fanfan. Il est vrai qu'il y a beaucoup de disparités et d'injustices dans notre pays, entre ceux qui paient des impôts et ceux qui n'en paient pas,et que de ce fait il y a un nivellement par le bas lié à la baisse inquiétante de notre ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A RBPB, peut être qu'à 1,2 SMIC le SMICARD se fait virer ou remplacer par une machine ou même un Chinois. Croissance = emploi = cotisations sociales. Sans les allégements de charges patronales ton SMICARD serait au RMI ou sous un pont. Pointer du doi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une fois de plus on se borne a un effet d'annonce avec les memes poncifs uses:electricite,hybrides(plus interessants,mais bonjour les frais de maintenance) Le carburant E85 est un echec cuisant.Respnsable:l'Etat L'Etat se reclame a la fois de ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les mesures fiscale pour la relance de l'automobile c'est en partie fait : nouveaux radars et nouvelles taxes et que va t-il bientot sortir de leurs jus de cervelle alors que l'on a déjà du mal à se nourir a peu près correctement en ayant supprimé ce...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les poches à Sarko étaient vides pour le pouvoir d'achat et bien pleines quand il s'agit de faire un chèque à ses petits copains. C'est pour l'emploi ???? ou pour que le Medef retrouve le sourire??? Après les banques, qui ne font tj pas de crédit mai...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Plan de relance pour quoi faire? Dépenser encore et toujours dans des puits sans fond : l'industrie automobile n'a pas su s'adapter et il va falloir l'aider?!! Les banques ont gérée de façon hallucinante et on les renfloue?? Il suffit de laisser fair...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le marché de l'automobile et celui de l'immobilier n'ont pu jusqu'à présent se maintenir que par des "carottes fiscales" avec malgré tout des caisses de l'Etat vides. On se souvient des "balladurettes" des "jupettes" et derniére en date les "boorlett...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.