Allocations familiales : Nicolas Sarkozy entend revoir le financement

 |   |  563  mots
Dans un discours sur la politique familiale ce vendredi à l'Elysée, le chef de l'Etat a jugé pénalisantes pour "la croissance et l'emploi" les cotisations patronales qui financent la politique familiale. Il s'est également prononcé pour la création d'un statut du beau-parent et a demandé à ce que les congés parentaux soient plus courts, pour faciliter le retour au travail des mères.

Nicolas Sarkozy a tenu ce vendredi un discours sur la politique familiale devant un parterre d'associations familiales qu'il recevait à l'Elysée.

Il a ainsi souligné que les "cotisations [patronales servant au financement de la politique familiale] peuvent être pénalisantes pour la croissance et l'emploi." "Je voudrais que l'on mène une réflexion sans tabou sur l'évolution du financement de la politique familiale", a-t-il ajouté.

Le député UMP Yves Bur, à qui cette mission sera confiée, devra "faire des propositions permettant de conforter le financement de notre politique familiale, tout en limitant son impact sur notre économie", a-t-il précisé.

Les pouvoirs publics consacrent chaque année 80 milliards d'euros pour la politique familiale, soit 5% du produit intérieur brut de la France, et les entreprises sont les premières contributrices à son financement, à hauteur de 30 milliards sous forme de cotisations patronales prélevées sur les salaires, a déclaré le chef de l'Etat.

Il a rappelé en outre qu'une hausse des prestations pour les familles et des mesures fiscales figuraient parmi les pistes de mesures de "justice sociale" à l'étude en vue de la grande réunion sur la crise prévue mercredi prochain à l'Elysée.

Un statut pour les beaux-parents

Nicolas Sarkozy a dévoilé d'autre part plusieurs mesures qui doivent permettre d'apporter des réponses "aux nouvelles réalités familiales", comme les familles recomposées.

Il s'est ainsi prononcé sur la création d'un "statut du beau-parent" permettant de reconnaître des droits comme des devoirs aux adultes qui élèvent des enfants qui ne sont pas les leurs.

Le gouvernement est invité à proposer d'ici fin mars un projet de loi sur ce thème de même que des dispositions législatives nécessaires à la mise en oeuvre du rapport sur l'adoption présenté l'an dernier par Jean-Marie Colombani, l'ancien patron du journal "Le Monde".

Evoquant les solidarités familiales, le chef de l'Etat a souhaité que le parlement vote au plus vite une proposition de loi créant un congé rémunéré pour les parents qui s'occupent de leurs proches en fin de vie.

Les congés parentaux : un "immense gâchis" pour les femmes

Nicolas Sarkozy a enfin insisté sur la nécessité de permettre aux parents de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle, ce qui passe d'abord par le développement de l'offre de garde.

A ces fins, 200.000 places d'accueil supplémentaires devront être mises en place d'ici 2012 en ayant recours "à toutes les alternatives possibles", y compris le développement des crèches d'entreprises ou interentreprises, qui sera encouragé.

Le chef de l'Etat a par ailleurs estimé que les congés parentaux, trop longs, étaient un "immense gâchis" pour les femmes, dans la mesure où ils ne sont pas rémunérés et marquent "une rupture dans un parcours professionnel, qui peut se traduire par une diminution des chances de progresser dans la carrière, d'obtenir un meilleur salaire ou de retrouver un emploi".

Pour y remédier, il a jugé qu'ils devaient être plus courts et qu'il fallait développer l'aménagement des horaires et le temps partiel pour les parents de jeunes enfants.

Les partenaires sociaux devront pour leur part réfléchir à un "droit spécifique à la formation" pour ceux qui veulent reprendre une activité après s'être consacrés à l'éducation de leurs enfants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et bien pour une belle reculade en matière de droit social et encore une annonce faite en faveur du patronat, cela est de très bonne augure pour la réunion du 18 Février........Les femmes sont déjà discriminé lorsqu'elle annonce leur grossesse et c'est elle qui sont pénalisé par la politique familiale de notre président, et encore le patronat récompensé.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mère d'un jeune enfant, je n'ai pu bénéficier de ce congès car non rémunéré... Si ce dernier était plus court mais financé, voilà qui serait bon et permettrait à bon nombre d'élever leurs enfants sans avoir forcément un régime "pomme de terre".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Enfin le gouvernement veut s'attaquer aux allocations familiales! Beaucoup ici ou ailleurs notamment dans les DOM TOM en ont fait une source de revenus principale et conçus leur projet de vie autour de cette manne. Il y a trop d'abus et cela fini par peser lourd, trop lourd, pour ceux qui travaillent ou veulent travailler. Les entreprises aujourd'hui font tout pour éviter d'embaucher car le coût social est beaucoup trop important ce qui pèse inévitablement sur leur compétitivité. Mais que va réellement faire NS?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
merci rachida pour l'exemple donné. Après toute l'encre qui a coulé avec son retour précipité à une activité professionnelle, il n'aura pas fallu attendre longtemps pour en voir les conséquences ! faites des enfants !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo pour le champion du social et du pouvoir d'achat.
Encore la Xème mesure supplémentaire pour faire payer les français et supprimer toutes les charges en faveur des sociétés qui augmentent leurs bénéfices gigantesques encore et toujours.
Et avec ç'à il faut que les français consomment.
Et les femmes devront reprendre le travail 5 jours après l'accouchement, sinon licenciement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Demain, c'est la Saint-Valentin. Bonne fête aux amoureux. Et surtout, surtout, pour le bébé, pas de bêtise. Nicolas ne veut plus payer le papa ou la maman qui va rester à la maison. Patience jusqu'à 2012. merci
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
allocation familiale,ext..les femmes fancaises n'en profite pas trop.Par cntre les etrangeres ont compris 4 ou5 enfants elles sont gagnate ,tres pu de loyer,aides sur tous les fronts!t nous RIEN! alors medames au boulot!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et on continue dans la cata.....
il en rajoute encore une couche.. vivement 2012,, qu'il se casse..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
rachida elle y arrive bien elle !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'une des mesures de justice sociale consisterait à, en contrepartie d'une générosité accrue éventuelle des allocations, intégrer ces montants d'allocations dans la déclaration annuelle des revenus, ce qui a toujours été refusé à ce jour...Or, quelle justification apporter à des revenus importants, bénéficiant d'une telle niche fiscale ? Pourquoi rester aveugle ?.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que de la démagogie. Diminuer le congé parental pour favoriser le retour des femmes au travail, cest :
d'une part un comportement machiste (pourquoi ne parler que des femmes, des hommes en bénéficient aussi)
d'autre part c'est de se moquer des français, car la loi n'oblige en aucune façon de prendre les congés parentaux.
En revanche, après vouloir travailler le dimanche, diminuer les congés parentaux, la vie de famille va en prendre un sacré coup !!! Mr Sarkozy ne soyez plus étonné si vous voyez des enfants seuls dans les rues, c'est que aurez obligé leurs parents à travailler plus pour espérer avoir une vie meilleure !!!!!! Comme disait Georges Marchais : c'est un SCANDALE !!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une solution originale, je le pense : QUE TOUTES LES FEMMES A TRAVERS LA FRANCE ET LE MONDE arrêtent de faire des enfants, on a vraiment l'impression que ce n'est pas rentable : les femmes ne sont plus au boulot pendant qu'elles maternent et pourquoi mettre des enfants au monde ? cela coûte cher, trop d'allcotions familiales et après les études, il n'y a plus de places pour eux dans la société actuelle : tous les bébés à venir sont des futurs chômeurs...... à moins qu'ils accepent d'être les esclaves de demain... Triste société que voilà, j'ai élevé deux enfants et qui ont du mal à s'insérer dans la vie : ou trop de diplômes, ou pas assez, ou pas assez d'expérience : le modèle de l'employé idéal : moins de 25 ans, diplômé et ayant 10 d'expérience et acceptant le SMIC.....
Une citoyenne révoltée....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que de bonnes choses pour soit disant faire baisser le taux de chômage... plus de temps partiel !!! Que de blabla!
Et la vie de famille là dedans, le bonheur d'être avec ses enfants pendant quelques années et pouvoir les voir grandir.Qu'il aille voir dans les entreprises si ces chers patrons ammènagent les horaires pour faciler le planning des mères de famille....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Venant de quelqu'un qui s'est augmenté son indemnité de plus de 200% (sans parler du reste...)décider de la réduction des allocations familiales qui sont souvent pour les plus démunis le moyens de pouvoir élever leurs enfants( à partir de deux), c'est déplorable. Issu d'une famille de cinq enfants,j'ai pu devenir ce que je suis parce que mes parents avaient avec les alloc les moyens de nous élever.Je ne m'étais pas fait des illusions dès le départ mais là faut bien mesurer la démagogie!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il était temps, car ce n'est pas les françaises de souche, qui font beaucoup d'enfants. Les étrangers ont compris que la France prenait en charges leur logement, les revenus, ( pensez à l'imam de Lyon qui avait plus de 5000 euros d'allocation??? C'est le patronat et les travailleurs qui paient, car nous le payons aussi à travers la TVA. La France à encore du chemin à faire, quand on pense à toute l'assistanat en place, des les iles ( toutes confondues) 'est rageant de payer autant quand on travaille, il faudrait aussi moins d'élus ( là il y aurait des économies à faire. Idem dans ces revenus, quand on voit leurs trains de vie) bref Sarkozy à du pain sur la planche..... Comme il n'est plus président Européen il pourra prendre son temps?????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cet homme est nul, et dangereux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est facile de s'attaquer aux enfants... bande de grand courageux, france de fasciste...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le niveau actuel des charges est catastrophique pour les TPE/PME, la seule solution qui reste pour survivre ( je parle de survie, pas de bénéfices gigantesques) est de limiter les effectifs et le niveau des salaires .. c'est pire que tout
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il quand meme temp cons y regarde de plus pres!!!l argent qui s envole pour rien.de toute façon ont fais des enfants pour leurs donner de l amour pas pour recevoir les allocs.les enfants sont pas un revenu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut donne les alloc en fonction du revenu des familles et de la situation de la famille car donner la memme chose pour une famille qui gagne 2000E et une autre qui gagne 200000E c est chocant et suivre les familles pour les evolutions
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
enfin une bonne mesure,ras le bol de travailler la moitié de sa vie pour ceux qui ne font qu'en profiter,fini l'état providence,cette solidarité qui est devenue synonyme de gaspillage,oisiveté,rien de vertueux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les français à les écouter personne ne l'a voté, pourtant c'est bien lui aujourdui qui est là ... fallait que les français réfléchissent avant aux conséquences !!!!!! Vive les Français et vive la France !!!!!!!! Quelle Honte franchement mais depuis quand un enfant est il comparé aux alloc'? On ne fais pas un enfant pour les alloc alors faut arrêter, on a tout de même le droit de vouloir prendre du bon temps avec son enfant durant les premiers mois de sa vie... Pour ma part je n'ai pas encore d'enfant, et je ne sais pas encore mais le chantage ne marchera pas avec moicar mon enfant n'aura pas de prix ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est le placement le plus rentable par les temps qui courent... soyez francs (bouhhh que je suis franc)... pays d'assistés alors si en plus on perçoit les allocations familiales et que l'on est fonctionnaire c'est le ponpon
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout un écran de fumée pour cacher la mesure principale qui est la diminution des charges patronales. Cet écran comporte :
- l'augamentation du montant des prestations, et des mesures fiscales en faveur des ménages.
- la diminution du congé parental
- le statut du beau-père

Question :
Alors que les finances publiques sont au bord du gouffre, comment peut-on envisager de prendre des mesures pareilles, qui ne sont que des dépenses, en faveur des entreprises d'une part, et en faveur des ménages d'autre part, mais sans annoncer le minimum de contre-partie pour équilibrer ces dépenses ? Bref, tout ça est d'un populisme et d'un clientèlisme pour le moins affligeant, voir inquiétant.
J'en connais un qui doit bouillir, n'est-ce pas, M. Seguin ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Euh, c'est marrant de ne présenter systematiquement que les couts.
80 milliards tous les ans rapportent combien à coté 200-300 milliards?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mais quel travail ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bof! encore un coup d'épée dans l'eau. Du pipeau quoi!

Encourager la natalité, c'est bien mais a t on pensé à l'avenir des enfants.
Savez vous que les pays en forte baisse démographique s'en sortent mieux. Nous allons à grand pas vers la paupérisation. Au risque de déplaire, je connais beaucoup de jeunes couples qui pris dans l'étau des crédits immobiliers ont fait des enfants pour bénéficier des APL et "alléger" leurs mensualités. A t on oublié qu'un enfant grandit et il faut lui donner de l'amour, une éducation et ensuite un emploi.
Que dire des rentiers des prestations APL+AF++++grâce à une ribambelle d'enfants que l'on largue dans la rue sans aucune éducation.

Ce qui était valable avant 2008 est obsolète aujourd'hui,
nous changeons d'ère et de civilisation et la France mettra beaucoup, beaucoup de temps pour redevenir un pays compétitif, innovant et une référence.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
maman de 4 enfants et actuellement en congé parental (que je compte renouveler encore un an jusqu'au 3 ans de mon dernier enfant) je trouve un peu scandaleux de ne pas laisser le choix aux parents de prendre un congé court ou long. Mon métier me passionne mais il faut se rendre à l'évidence moi j'ai choisi de manger des patates pendant 3 ans pour etre plus disponible et par ailleurs je vous fait remarquer que les enfants sont mieux avec leur maman pour tout ce qui est éducation et devoirs . pour moi le congé parental n'est pas assez long, car je ne voit pas comment je vais pouvoir m'occuper sérieusement de mes enfants tout en travaillant. une famille nombreuse c'est une micro entreprise et les mamans qui décident d'élever leurs enfants devraient avoir le choix et puis je coute beaucoup moins cher a la société (pas de remboursement de frais de garde par la caf!)pour ce congé j'ai actuellement un peu plus de 300?, et j'ai été remplacé par une femme qui elle sera chomeuse dés la reprise de mon activité .Je vous pose la question qu'est ce qui coute le plus cher:une maman qui éléve ses enfants ou un chomeur?
Au fait pour info je suis française de pure souche et pas non plus catho pratiquante....a bas les idées reçues!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'en ai assez D'entretenir des poules pondeuses
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c est vrai fr8.juste plein dans le sujet.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai vecu seul avec mon enfant et a 3 ans plus rien je n'est pas attendu ce gouvernement qui es corrompue et laches pour elevee mon enfant
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
suite......j'ai pas attendu un gouvermement qui nous ment depuis des decenis pour eleve mon fils car la france est un pays d'assister et les gens en profite moi non je dois rien à ce pays de merde gouverner par des incompetant car lorsque que l'on gagne 8000euros par mois comme sarkozi on ne se souci pas des autres et surtout pas de quoi demain sera fait
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bah dites donc il y a de tout et de rien sur ces forums .... !!!
Du gros facho capitaliste au révolutionnaire. La France est belle ... par les temps qui courent un plus d'union me semblait mais je crois qu'il vaut mieux la jouer chacun pour sa tronche.
Les souhaits du président sont orientés vers une nouvelle baisse des charges pour les entreprises ... une de plus ... elles ne participeront bientôt plus à la vie sociale de ce pays ... il ne faudra pas se plaindre ensuite du manque d'infrastructure.
Bref tout ça me saoul ... car 80 milliards c'est quoi ? Avec le maintient d'un niveau de natalité dans ce pays, combien cela a-t-il rapporter à l'ensemble de de l'éco ? Vouloir un congé parental pour justement mieux accompagner son enfant dans les premières années de sa vie et lui éviter les 8h00 19h00 à la crèche (quand on en a une) moins personnelle ?
Soyons plus raisonnable ! Tout le monde doit participer à la vie de ce pays ! Equité !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a beaucoup de gens qui sont des couches sociales basses ici ?
Je n'en fais pas parti mais je trouve ce discours scandaleux. Je suis comme dis l'autre de la classe moyenne.
Il y a de plus en plus de Facho capitaliste sur ces forums ainsi que de Révolutionnaire démago.
A quand une véritable politique de bons sens où tout le monde participe à l'effort national ?
Continuions comme ça et nous ne sommes pas prêt de sortir du tunnel !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
M. SARKOZY c'est fait élire sur moins d'état, plus de travail, moins d'impôts....les recettes libérales et paf la crise qui nous apprend qu'il faut plus d'état, plus de droit, une meilleure répartition de la richesse pour garantir la consommation et replace au centre du dispositif l'intérêt pour notre système de redistribution.
Et lui qui n'a pas changé son logiciel continue à prétendre que tous nos maux viennent de ce système de redistribution pourtant indispensable pour traverser la crise sans trop de casse.Pourtant les témoignages ne manquent pas regardons du côté de l'Angleterre les résultats aujourd'hui ou pire l'Islande...
Nombreux de nos voisins européens nous envient notre natalité, ce résultat parmi les meilleurs en Europe n'est pas le fruit du hazard mais le produit d'une politique sociale il risque de casser ce qui marche une fois de plus.Les Allemends regardent avec intérêt notre politique sociale de l'enfance face à leur dénatalité.Mais ici chaque jour un peu plus on recule.. jusqu'où ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai lu plusieurs commentaires de part et d'autres concernant ces nouvelles réformes, totam celles de la rédiction du congés parental.tous sont justifiés et je respecte les opinions d'autrui, mais là trop ces trop! Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles heureux. C'est pas posssible d'être aussi vendu! notre cher président est vraiment à la bottes du patronnat. trop de droits sont bafoués et sacrifiés: liberté, droit de la famille, droit de l' enfant. déjà qu'on a du a du mal a profiter de nos enfants très tôt car faute de moyens important il faut reprendre le travail au plus vite, mais là ils veulent carrément nous enlever le choix de le faire et réduire au plus le congé parental. alors l U.E a plutôt tendance a vouloir allonger ces congés. Qui dois je le rappeller ne sont pas des vacances ce sont des moment privillégiés entre parents et enfants por faire plus amples connaissance et dédié au commencement de l'éducation qui est très important car nos enfants seront les adultes de demain...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chère Eléonore,
je suis désolé que vous n'ayez pas compris: Nous devons faire des enfants et encourager les jeunes couples à en faire ( notamment par des aides fiscales )car ainsi, notre gouvernement pense à votre retraite: Savez-vous que nous partons de 10 retraités pour 7 actifs et qu'en 2030 nous serons 4 actifs pour 10 retaités ? Souhaitez-vous supprimer le régime par répartition ? Augmenter les cotisations actuelles ? Diminuer la valeur du point de retraite en conséquence ? Rallonger la durée de travail ? Baisser les pensions de retraite ?...
Non, il faut agir entre autres sur la politique familiale, mais aussi su tous les domaines de notre économie afin de rendre cohérent son fonctionnement avec notre environnement et éviter en même temps les situations comme celle que nous connaissons aujourd'hui.
Le système de notre économie est le système des vases cmmunicants. Une décision dans un domaine particulier peut vous paraître "folle", mais tout est calculé et a toute sa raison d'être dans un fonctionnement harmonieux future que nous jugerons "bon" avec un peu de retard(comme d'habitude).
Désolé, mas nous devons faire CONFIANCE !
Je vous salue bien.

Alain PIETRI.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un statut de beau-père !!! Déjà que les pères ont beaucoup de mal à faire respecter leurs droits de père et de visite en laissant un gros vide affectif qui éloigne petit à petit les enfants, ça n'aura pour effet de faire hésiter les futurs possibles pères à faire des enfants.
La solution est plutôt de faire d'abord respecter les droits du père et de visite sauf évidemment s'il y a carence du père ou de la mère.
Quant à l'immense gâchis pour le parent qui profite du congé parental il me semble qu'il peut l'interrompre quant il veut et que ce congé est rémunéré.
Le seul inconvénient est pour le patronat qui est obligé de reprendre le salarié après sont congé parental.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Surtaxé a écrit le 16/02/2009 à 12:37 : "j'en ai assez D'entretenir des poules pondeuses"
Je ne comprends pas qu'un journal comme La tribune laisse publier des insultes comme celles là à une mère de famille digne de respect.
Absolument scandaleux ! Que fait le modérateur de La Tribune?


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi jeter le bébé avec l'eau du bain ?
(passez moi l'expression)
Si il y a des excès (des allocateurs qui n'en ont pas besoin ou bien qui en profitent indûment), et bien corrigez ces dysfonctionnenemts !
On ne peut pas vouloir d'un côté que les parents s'investissent plus dans l'éducation de leurs enfants, et d'un autre leur dire qu'ils seraient mieux au travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Faire des enfants afin de les eduquer et leur offrir un travail, c'est cela la vie des parents. Mais beaucoups trop de personnes font des enfants pour beneficier des aides, regardons dans l'avenir, que feront nos enfants dans dix ans, car dans l'etat des choses actuelles la France ne sera plus un pays industriel, toutes les grosses entreprises partent a l'etranger et meme si on supprime les cotisations ceux-ci n'embaucheront personnes et rien ne peut les empechers de partir. Alors arretons d'ecouter se que dit l'etat et tous ses parlementaires car eux ils ne font aucun efforts, bien on contraire, ils s'enrichisent sur le dos des contribuables, car qui payent la facture au final. C'est vous les Francais.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je voudrais dire à tous ceux qui se réjouissent de la limitation des allocs qu'il y a quelques années un gouvernement de gauche avait voulu les assujetir aux revenues. La droite française dans son ensemble s'était sentie outragée par cette mesure. Je rigole.......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bien !!! Surtaxé pas de raison que c est toujours les memes qui paye pour la crise RAS LE BOL !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LA HONTE FRANCAISE ! on s'en doutait ! Ce président est la honte de la france et des français ! il s'augmente son salaire etc... mais par contre le petit peuple devra trinquer au profit de ces copains du patronnats et actionnaires (les memes qui licencies, delocalises et joue avec la bourse a tord et a travers) LA FRANCE VA MOURRIR !!! et nous on dit rien et on gobe tous les mensonges BRAVO !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nos enfants, il faudrait d'abord les aidr a l'ecole primaire pour qu'il aime etudier et faire plus tard le metier qu'ils veulent et vivre simplement
de plus je vous rappelle, et je une francaise mère de 4 enfants, que ce seront nos enfantspllus tard qui cotiseront sur leur salaire pour vous payer vos retraites vous les parents de 0 ou 1 enfant
et c'est vraiqu'on revient moins cher a l maison, qu'au chomage, au rmi ou au smic
celles qui veulent travailer ou qui ont un bon salaire, on vous laisse libres de otre choix
d'autre part,elever des enfants est un travail comme un autre:lever 7h30 1h prepa enfants(sinon les nourrices!!!) apres 1 h courses, 1h menage,11h30 a 13h30 enfants, 1 h repassage, paperasseries,16h0 enfants, devoirs ,ouches, repas, coucher a 9h
total sur ue journee de 13h les enfants passent 6 h a l'ecole et 7 h avec nous les mamans....en plus de nos taches menagères
et vous les travailleuses combien d'heures, pour quel salaire?????(nous c'est 500 alloc +300 lors du conge)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Enfin qu'on arrête un peu de nous prendre pour des billes, ces argument qui ne tienne pas la route..... à croire qu'une femme qui s'arrête de travailler pour un congé parentale de 3 ans à toujours le choix d retourner travailler quand elle le souhaite, car comme le décris la caf c'est 1 an de congé parental maximum a renouveler au max 3 fois, alors monsieur le président renseigner vous.
Alors en se qui concerne le gâchis.....merci de revoir tout le système des dépenses futiles qui économiseraient beaucoup à la France, merci d'écouter les mamans qui travaillent depuis plus de 15 ans et désireuses d'élever leurs enfants comme l'on fait leur mère avant elles, en nous octroyant une alloc en conséquence
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
enfin...finie les étranger qui font des mômes pour touché les ALLOC et le congé parentale!!! le tous au frais des francais!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :