Une taxe carbone en France à l'horizon 2011, les explications d'un expert

 |   |  571  mots
Le gouvernement a donc lancé ce mercredi la réflexion en vue de la création en France à l'horizon 2011 d'une "taxe carbone". Un livre blanc a été élaboré dans ce sens par Bercy. Les travaux préparatoires seront menés sous la houlette de Michel Rocard. Alain Grandjean, économiste, spécialiste du bilan carbone, a répondu aux questions des internautes de latribune.fr ce mercredi.

Le gouvernement a lancé ce mercredi comme prévu la réflexion en vue de créer à l'horizon 2011 une taxe-carbone définie techniquement comme une contribution climat-énergie dans la droite ligne du Grenelle de l'environnement menée sous la houlette de Nicolas Sarkozy et du (seul) ministre d'Etat en charge de l'écologie, Jean-Louis Borloo.

Cette "taxe carbone " doit inciter les Français, particuliers et entreprises, à se tourner vers les énergies propres, les produits ne respectant pas l'environnement devenant plus chers en raison d'une fiscalité alourdie, notamment sur les produits pétroliers (TIPP), le gaz naturel (TICGN) ou le charbon (TICC). Elle pourrait rapporter de six à douze milliards d'euros et profiter aux acteurs les plus vertueux. L'hypothèse qui la verrait remplacer la taxe professionnelle que veut le gouvernement veut supprimer ne fait pas l'unanimité, le but d'une telle taxe verte étant de disparaître à terme une fois les acteurs économiques totalement convertis aux achats "verts".

Retrouvez sur cette question les réponses au "chat" tenu ce mercredi sur latribune.fr d'un spécialiste de la question, l'économiste Alain Grandjean, de la fondation Nicolas Hulot au :  www.latribune.fr/green-business/l-integrale-des-chats-green-business/20090610trib000386130/chat-du-10-juin-avec-alain-grandjean-specialiste-du-bilan-carbone.html
 

Officiellement, cette initiative est déconnectée du succès ce dimanche aux élections européennes de la liste verte Europe Ecologie, arrivée troisième en France avec 16,28% des voix, tout juste derrière le parti socialiste (PS) et loin devant le Modem de François Bayrou.
 

Ce chantier de la taxe carbone va se nourrir d'un "livre blanc" élaboré sous la direction du ministère de l'Economie. Vont maintenant être menés des travaux en vue de la mise en application d'une telle mesure sous la houlette de l'ex Premier ministre socialiste (encore un effet de l'"ouverture" chère à Nicolas Sarkozy) Michel Rocard qui dirigera une conférencen ad hoc les 2 et 3 juillet prochains. Le président de la République a d'ailleurs annoncé mardi en Savoie la tenue d'états généraux du développement durable.

Ce calendrier est toutefois considéré comme trop tendu par Michel Rocard, selon qui "tout ce qui est sous le signe de la précipitation rate". Mais il reste motivé, estimant qu'une telle réforme est "sans équivalent depuis l'instauration de l'impôt sur le revenu. C'est une idée que je défends depuis vingt ans".

La France compte ne pas être seule à agir. Elle mise sur la conférence de Copenhague, prévue en décembre prochain, qui doit fixer les nouvelles normes mondiales de lutte contre les gaz à effet de serre. Au niveau européen, depuis 2005, a été mis en place un sysyème de quotas par pays et par entreprises avec une bourse aux "droits à polluer" (quotas d'émissions de CO2). Un principe là encore contesté car il ne provoque pas forcément une baisse de la pollution globale. En outre, les calculs ont été faits sur la base des émissions passées ce qui favorisent les ex gros pollueurs (comme l'Allemagne qui a intégré en 1990 l'ex RDA, l'Allemagne de l'ESt et ses anciennes centrales à cahrbon très polluantes, fermées depuis progressivement).
 

La France pousse à ce que, dans le cas d'un échec à Copenhague, l'Union européenne décide unilatéralement de taxer les produits importés n'ayant pas fait l'objet d'efforts de réduction des émissions de CO2. Mais elle ne fait pas l'unanimité sur ce point.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gouvernement Anglais se "gave" de cet impôt pour compenser les baisses de charges accordées aux entreprises et les fonds récoltés servent bien peu à abaisser leurs émissions de CO2. La tentation ne serait-elle pas pour les divers états de la communauté d'agiter cette noble cause sous notre nez afin de faire rentrer quelques centaines de millions dans les caisses? Car quelles preuves aurons-nous de l'attribution effective de l'enveloppe? D'autres part j'estime scandaleux que l'on accepte le "droit de polluer" contre de l'argent, puisque à terme c'est la planète dont il s'agit. Que se passera-t-il s'il en découlait une catastrophe? Les pollueurs, les verts, et tous les autres seraient embarqués dans la même galère! Ceux ayant payés un droit à la pollution seraient-ils condamnés à des travaux d'intérêt général pour nettoyer leurs cochonneries? On se fiche de nous outrageusement!!! Le dernier point me laissant songeuse reste la taxe; Combien devront payer les pauvres bougres n'ayant pas les moyens financiers de s'équiper des dernières avancées technologiques et moins polluantes, ils vont encore devoir mettre la mains à la poche? L'on nous dit que ce serait déductible des impôts, mais les pauvres ne paient pas d'impôts! Ah ça y est!, j'y suis!, ils seront remboursés!....heum
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le CO2 n'est pas un polluant . c'est l'element essentiel de la vie des plantes . Cette taxe carbone est en fait une loi europeenne que les pays adoptent à leur rythme . elle est déjà à l'oeuvre dans plusieurs pays européens . L'ecologie fonctionne comme une religion : on fait peur avec une apocalypse et on culpabilise le pecheur qui n'applique pas les dix commandements de l'ecolo .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
candaleux!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bizarre tout cette polémique autour du gaz carbonique, pourtant bien nécessaire à la photosynthèse ! La terre se réchauffe , pourtant chaque hiver est très rigoureux (gel...neige...). Halte à la pollution atmosphérique, et pourtant l'ère industrielle a commencé depuis belle lurette (fin 18ème). Les industriels ont bien réalisé leur petite fortune en polluant encore plus, sans se soucier de la santé de leurs concitoyens ( usines pétro-chimiques (souffre, dioxine), sites d'uranium, déchets nucléaires, amiante etc.) . Les politiques se réveilleraient-ils un peu tard après y avoir trouvé un bel enjeu économique, relançant la croissance (profit engendrant de nouveaux désagréments) par des surtaxes envers les consommateurs étant à la finale de la chaine de production . La pénalisation devrait se réaliser sur des produits non indispensables à la vie courante (luxe , piscines, produits de labos toxiques,...) et baisser les prix sur les denrées du terroir ( malgré tout devant répondre à des normes aseptisées européennes ). Et , si respecter la nature retrouvait ses racines : jeter ses papiers dans les poubelles ,..., ne pas déboiser les forêts inutilement cassant le biotope (massacre à la tronçonneuse), respecter le cycle de la nature en refaisant brouter de l'herbe aux vaches (même si leur rumination est polluante de méthane!), cultiver les légumes de saison sur terre et à l'air libre .( 5 fruits et légumes par jour dit-on = la mort assurée avec tous les pesticides surajoutés ). Et maintenant, un projet de taxe carbone pour les ménages, seuls les riches pourront changer leur installation de chauffage avec des crédits d'impôts , les autres n'auront qu'à subir et espérer que les hivers se réchaufferont vite ! à en croire le programme alarmant .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tous ces politicards de malheur sont entrain d'organiser le pillage de nos biens: de notre épargne, d'abord, puis de nos biens immobiliers,vous verrez, et sur quoi feront-ils main basse ensuite? Sur la seule chose qui restera à nous voler, notre force de travail. On travaillera pour la collectivité, et un Etat juste et bienveillant distribuera le fruit de nos efforts en fonction du mérite de chacun...Cet écolo-fascisme sournois n'est que le début de ce qui nous attend.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les petits retraités qui chauffent au fuel ne pourront pas payer , on les laisseras mourrir de froid : merci bien .
Plus on vote plus con nous sommes !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vous aimez les impôts??vous adorerez les taxes écolo. !!! Il ne vous restera plus qu'à re-regarder le film de propagande de vendredi dernier pour vous consoler !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout va normalement à "IMPOT-LAND" les ministres tournent à plein régime pour produire DES TAXES à un rhytme effréné. A cette vitesse, la dureté de la crise va vite être surpassée par le fardeau que l'Etat pose sur chaque employeur (TPE/PME), employés, .... sur son peuple! ... C'est ca le DOUBLE EFFET à IMPOT-LAND: à la CRISE on ajoute des TAXES !!! comment se relever après ca !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
au lieu d'ajouter des taxes sur les énergies fossiles, il faudrait plutôt réduire les autres. les ménages sont captifs de leur lieu d'habitation et donc supporteront à terme seuls cette augmentation car cela donne un argument supplémentaire pour les entreprises à produire dans un lieu non surtaxé, il vaut mieux tenter d'attirer les entreprises moins polluantes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout simplement ignoble. Un impôt sur le droit d'exister.Respirer, parler dégagent aussi du CO2. Alors les politiques qui parlent à tort et à travers, tout le temps, de tout et n'importe quoi???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Rocard: CSG... Bientôt la vignette. Très mauvais pour nous les pauvres .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un vote record pour les ecolos bobo= une taxe de plus. En france, un problème= une nouvelle taxe ou un nouvel impot. Les deputés et elus feraient bien de diminuer leurs indemnités pour faire des économie: moins de pouvoir d'achat pour les riches ferait moins de consommation , donc moins de pollution. Mais comme on disait pendant la guerre: Vaut mieux etre le boucher que le veau!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis écoeurée. Il y en a qui travaille et qui ne peuvent se loger et manger décemment. Qui, l'hiver, chauffe peu pour ne pas faire exploser leur facture et parce que leur budget ne leur permette pas de payer surtout et ses abrutis, qui ont les fesses bien au chaud, qui mangent à leur faim et sont logés au frais du contribuable, veulent encore nous taxer plus. C'est quoi leur projet ? Revenir comme au temps de la monarchie ? Les seigneurs d'un côté et les serfs de l'autre ? LAMENTABLE. Qu'ils baissent déjà leur traitement exhorbitant et leurs avantages en nature et peut être que les caisses seront un peu plus pleines.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne suis pas contre le principe d'une taxe carbone si cette dernière est vraiment utilisé pour réaménager le territoire de façon "écologique". Mais le souci est que je suis convaincu que cet argent va servir à autres choses, voir engraisser certains proches du pouvoir...Changer d'énergie est une obligation que nous ne pouvons nier car si nous voulons garder un niveau de vie convenable, nous nous devons le faire (ex : comment les avions vont ils se déplacer dans XX années sans énergie fossile).
Mais le souci est aussi sur le nombre d'homme qui peuple notre terre. Si les chiffres de la démographie mondiale sont juste alors 9 Milliard d'hommes en 2050 seront sur terre et pour les nourrir, il va falloir accepter d'avoir moins de bio-diversité car on ne pourra tous les nourrir. Un enjeu tout aussi important, qui doit son origine à l'amélioration de la santé par le progrès et dont la résultante est une espérance de vie qui croit de jours en jours.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone ne peut exister qu'aux frontières de l'Europe.
Il faut donc relever le tarif extérieur commun, ce qui redonnera des ressources propres à l'UE (rappel : Elles sont passées de 85% dans les années 70 dans l'Europe du traité de Rome à 18% dans l'Europe du traité de Maastricht devenue libre-échangeolâtre).
Celà va faire crier M LAMY et l'OMC, ce qui doit nous laisser indifférents étant globalement importateurs.
Vive le protectionnisme de plaque!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela manque vraiment d'imagination. On réduit les députés tant français qu'européens et supprime le Sénat, on les fait payer des impôts sur l'intégralité des revenus encaissés de quelle nature que ce soit et on renfloue dans un premier temps les caisses de l'état. Car la seule vérité c'est que c'est un nouvel impôt déguisé qui ne produira effectivement aucun effet sur la planète. Les seules personnes qui pourront remplacer leur chaudière avec des réductions d'impôts ne peuvent être que riches. On ne choisi pas sa région et les hivers sont rudes. Pourquoi ne pas taxer alors les habitants du Sud qui par rapport aux habitants vivants au Nord, ont des notes de chauffage très minimes. On appliquerait comme sait si bien le faire l'état, la formule : égalité, fraternité.... Le pire ennemi de l'homme c'est l'Etat.Mauva
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous y voilà !
Cessez de raconter n?importe quoi messieurs les politiciens, vous remplacez la taxe professionnelle par une taxe autre dite carbone suite à une idée de M. Nicolas hulot. Si cette idée parait géniale aux écologistes purs et durs, ces gens là vivent sur la même planète que nous mais regardent davantage les arbres et les oiseaux que les hommes et femmes qui éprouvent des difficultés à boucler les fins de mois.
Dans l?atelier, commencions toujours par ramasser les déchets lourds qui jonchaient le sol, il devenait alors aisé d?en balayer de fins poussières.
Que constatons-nous au quotidien concernant les pollutions inutiles ?
- Ford Boyard, deux invités prestigieux font le déplacement en jet privé pour participer à l?émission.
- Commémoration du débarquement, visite du Président des Etats Unis d?Amérique, flotte héliportée impressionnante, cortège de véhicules lié à la sécurité
- Visite du même président en Egypte, florilège de gros 4*4 pour la sécurité, il faut savoir que tous ces véhicules et hélicoptères sont amenés des USA à cet usage.
- Ces camions qui traversent l?Europe de Rotterdam à Almeria et de Hambourg à Bologne, ces navires qui traversent les océans chargés de conteneurs, le tout au nom de la globalisation et du profit
- Les incitations à la relance par la consommation par un gouvernement qui se veut écologiste
- Les déménagements entre Bruxelles et Strasbourg des parlementaires, de leur paperasserie et des collaborateurs
- L?engouement des gouvernements pour libéraliser le transport ferroviaire suite à l?aérien pour les mettre en concurrence au lieu de les utiliser en complémentarité, transport de passagers ou fret
- Vote d?une loi visant à réformer le statut des ports pour en accroître le développement en échange de marchandises de l?ensemble du globe, la production doit se faire dans les pays où la main d??uvre est la moins chère
- Vote d?une loi obligeant les chômeurs à accepter du travail dans une zone située jusqu?à deux heures de déplacement en transport commun ou un aller retour de 60 km.
- Incitation gouvernementale pour développer l?Internet et l?utilisation du haut débit dans une majorité de foyers alors que les discours prônent le remplacement des ampoules à filament
- Libre choix aux constructeurs automobiles de fabriquer et de lancer sur le marché des véhicules puissants forts consommateurs d?énergie fossile, le prix des carburants a fini par calmer cette mode mais Peugeot essaye toujours de vendre les stocks en cours
- Les courses de F1, les matches de football le soir pour Orange ou Canal+, les rallyes automobiles, les Daytona, 24 heures du Mans, les man?uvres militaires mondiales?
Nous pourrions en citer tant que cette liste n?est pas exhaustive, loin s?en faut. Le consommateur est une vache à lait, le citron à presser qui ne se tarit pas, le mouton à tondre. Les politiciens aidés par des écologistes déconnectés de certaines réalités de terrain nous bernent à ne plus finir mais n?agissent en aucun cas pour la préservation de la planète comme ils le devraient. Il est impératif que les électeurs réagissent lors des votes à la proportionnelle, cessent d?espérer que des partis politiques conventionnels tels que le Ps et l?UMP voire le Modem et le PCF puissent fournir des réponses satisfaisante à l?impératif écologique qui doit se construire dans la durée, en trouvant des solutions de remplacement.
On ne peut pas interdire toute forme de pèche dans les 5 années à venir, des gens en vivent mais il faudra établir un calendrier de procédure visant à préserver l?équilibre des océans et des foyers vivant des ressources de la mer. Idem pour les transports, les déplacements inutiles à l?ère du tout informatique, du portable?
Suis-je un utopiste ? Non ! Je vote toujours mais la couleur de mon bulletin a changé, au nom du respect des enfants de 5 à 12 ans qui seront les premières victimes de notre irresponsabilité croissante préférant songer à l?instant t plutôt que d?investir dans une réflexion sur du long terme. Nos politiques sont élaborées sur le profit d?une génération. Suis-je le seul à penser à mes enfants et aux démunis de cette planète ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme d'habitude,une petite élite va en profiter pour faire payer la masse des pauvres consommateurs.
Rien ne changera,jusqu'à la mort de la planète.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces messieurs les politiciens ne savent que pondre des taxes, sous les prétextes les plus variés : moi, je ne demande pas mieux que d'utiliser un véhicule "propre", qui fonctionne au bio-carburant, mais on les trouve où ces véhicules ? et où trouve-t-on des stations qui vendent ces bio-carburants ?
Qu'est-ce qu'on parie que l'argent "récolté" (racketté ?) va surtout servir à engraisser les aristos de la république, politiciens ou hauts fonctionnaires ?
Au fait, les milliards ramenés par la taxe sur les produits pétroliers (que l'état veut préever aussi sur les produits non pétroliers ...), ils sont utilisés à quoi ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme d'habitude ceux qui ont les moyens pourront voyager,se chauffer etc etc....et les autres peuvent crever
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi pas mais à condition de ne pas se tromper de cible et que cela serve réellement à réduire la pollution et non à gonfler les caisses de l'état ou à remplacer la taxe professionnelle. Mais j'ai bien peur, j'en suis meme convaincu, que ce n'est qu'un prétexe pour remplir les caisses de l'état.
Taxe carbone sur les carburants. De qui se moque t-on? Actuellement, il n'y a pratiquement pas d'alternative aux véhicules thermiques. Privilégier les transports en commun. En ville oui mais à la campagne, on ne peut pas se passer d'une voiture et les servitudes SNCF ne font que diminuer.
Taxe carbone sur le gaz. Que doivent penser ceux qui ont acheté un véhicule GPL?
Concernant les chauffages au gaz, c'est scandaleux car on ne remplace pas son installation chauffage tous les ans. Personnellement, j'ai refait toute mon installation il y a 4 ans. Objectif réduire la consommation. J'ai investi dans une chaudière à condensation haut de gamme et j'ai remplacé tous mes radiateurs par des modèles moins consommateurs. Pour cela j'ai contracté un emprunt sur 9 ans. Et maintenant on veut me taxer. De qui se moque t'on?
Une taxe carbonne doit inciter le consommateur à un choix raisonné. Donc s'appliquer à des produits ou il y a un vrai choix et à des produits qu'on remplace frequemment et pas tous les 20 ou 30 ans comme les installations de chauffage
IL faurait etre un peu imaginatif pour pénaliser ceux qui aujourd'hui ferait un mauvais choix. Par exemple, lors de la construction d'une maison neuve en incitant à l'installation d'un installation utilisant des ressources renouvelables (panneau solaire, pompe à chaleur)
Et ne pas piéger ceux qui n'ont pas le choix
je suis écoeuré.
Il faut que le gouvernement fasse attention à ce qu'il fait, car avec l'absence d'une opposition politique crédible, l'exaspération des gens peut se terminer dans la rue. Il faut parfois peu de choses pour que cela dégénère.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je déteste les donneurs de leçons, qui eux même, ne respecteront pas leur "propre" idée.

Ces messieurs d'Etat, savent se déplacer en avion un peu partout, comme les écologistes.
Un avion émet sur un long vol (ex Paris / New York), autant de Co2, qu'une saison complète de formule 1 ...
Sans compter que l'émission de Co2 dans les airs, et plus ravageur qu'au sol ....
On ne sait répondre que par des taxes en France.

Cela va résoudre tout les problèmes les taxes, évidemment.

Les gens vont se chauffer avec quoi ?

Les gens doivent se déplacer au diesel, qui rejette moins de Co2, qui consomme moins, mais qui rejette du Nox (1oo fois plus nocif pour la couche d'ozone), et que la fiabilité et l'entretien plus couteux, est au dépend du consommateur.

Faut arrêter de nous prendre pour des vaches à lait.

Ils veulent mettre une taxe, ils n'ont qu'a me payer mes travaux d'installation des énergies renouvelables, et changer ma petite essence, que j'ai déjà du mal à garder.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout ces gens qui se plaignent...

Les 100.000 experts qui ont bossé sur la problématique du climat vous remercient. Contre vents et marées, ils ont pu démontrer qu'on est en train de jouer avec le feu et que dans tout ça, l'homme d'hier était le problème, l'homme d'aujourd'hui est la solution.
On est content quand nos ingénieurs font des beaux téléphones portables, mais quand il s'agit de réaliser qu'on devrait être un minimum responsable dans nos actes quotidiens, on râle ! On est des enfants gâtés. Oui c'est dur de boucler les fins de mois, on a quand même un niveau de vie considérablement meilleur qu'il y a 100 ans. Consommons encore plein de pétrole en buvant la coupe jusqu'à la lie et nos enfants paieront les frais...
La dette financière d'aujourd'hui de notre pays est due au comportement des anciennes générations. Comportons-nous comme eux, ne changeons rien, et laissons-nous sombrer dans cette fuite en avant... si c'est ce qu'on mérite. Ou bien soyons, chacun d'entre nous, une part de la solution, non pas du problème. Merci.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une nouvelle forme pour intégrer le CAC40 en bourse...un non-sens politicien de plus !!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout le monde veut sauver la planète,
Mais personne ne veut descendre les poubelles. Jean Yanne
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi installer une nouvelle taxe et autoriser en même temps la vente ces gros 4x4 de ville qui polluent et qui ne servent qu'à montrer "le signe extérieur de richesse" du propriétaire ?!!!
J'habite en province difficile de m'en passer de ma voiture surtout que les transports en commun s'arrêtent à 19h30 et ne circulent pas le dimanche. Difficile d'être écolo quand on travaille dans le commerce !
Pire, la collecte des ordures recyclables n'existent pas dans ma ville : il faut les amener dans des poubelles dédiées, installées dans chaque quartier. A moins d'habiter en face de ces poubelles : côté nuisance, pas top. Donc il faut prendre sa voiture pour vider sa poubelle. Pas de quoi inciter les gens à être écolos.
Conclusion, c'est encore une question de sou et de politique pour être dans la tendance (voir les résultats des élections européennes) et demain la pollution sera toujours là.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Taxe, taxe, taxe..... mais dans quelle université faut-il s'inscrire pour être titulaire du diplôme taxes ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'ACCORD SUR LES MAILS ET POUR NOS INTELLOS HIER AU JOURNAL T.V. QQUES HOTELS ONT OBTENU 5 ETOILES ... BIEN ET NOTANMENT A EVIAN ... VITE VITE UN DELEGUE DU GOUVERNEMENT SI EST RENDU .... COMMENT .. EN HELICO ET JE PRESUME 5 MN POUR UNE BIERE SANS ALCOOL .... YES VIVE LES TAXES POUR PERMETTRE CE GENRE DE CONNERIES .... VIVE LA POLITIQUES !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La vague verte nous dis t-on. Heureusement une vague se renouvelle sans cesse et reflux toujours en mourrant sur le rivage et c'est aussi valable pour les lames de fonds. Quant aux marrées vertes on sait ce que c'est sur les côtes bretonnes. Cà s'échoue, çà s'étale, çà finit par se décomposer en empestant l'atmosphère voire en faisant des victimes puis çà finit par s'en aller avec une nouvelle marée, le problème c'set que pendant tout le temps qu'elle est là elle empoisonne la vie des gens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La vague verte nous dis t-on. Heureusement une vague se renouvelle sans cesse et reflux toujours en mourrant sur le rivage et c'est aussi valable pour les lames de fonds. Quant aux marrées vertes on sait ce que c'est sur les côtes bretonnes. Cà s'échoue, çà s'étale, çà finit par se décomposer en empestant l'atmosphère voire en faisant des victimes puis çà finit par s'en aller avec une nouvelle marée, le problème c'est que pendant tout le temps qu'elle est là elle empoisonne la vie des gens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
interdisons deja l'aviation privee ,un avion pour 1 ou 2 voyageur, n'est ce pas abusif
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La France se lance dans une taxe carbone/anti pollution, seule pour l'instant, mais que represente elle par rapport à la pollution mondiale? A mon avis, les chinois par exemple se moquent eperduemment de polluer un peu plus chaque jour. Pas de taxes carbone pour eux = des produits encore plus compétitifs au niveau des prix = encore plus d'importations et de delocalisation. Il ne restera bientot plus d'entreprises en France pour payer les taxes et charges sociales diverses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La France se lance dans une taxe carbone/anti pollution, seule pour l'instant, mais que represente elle par rapport à la pollution mondiale? A mon avis, les chinois par exemple se moquent eperduemment de polluer un peu plus chaque jour. Pas de taxes carbone pour eux = des produits encore plus compétitifs au niveau des prix = encore plus d'importations et de delocalisation. Il ne restera bientot plus d'entreprises en France pour payer les taxes et charges sociales diverses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et pourquoi ne pas aussi établir des taxes aux produits chinois et à d'autres pays exemptés de ces taxes à l'importation lorsqu'ils pénètrent en Europe? Voilà une bonne solution pour préserver nos entreprises européennes....et soulager nos Etats....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
de toute facon si on avait voulu ne pas polue on aurait pu il y a longtemp en arriere car des invention qui on fonctionne existe depuis longtemp comme par exemple la ds a l eau modifie sur une voiture deja existante mais ca derange les escrocs d homme politiques enfin pour dire que tout eest fais pour nous taxe
on a fait la revolution on se demande pourquoi pour avoir des presidents qui se prennent pour des rois autant avoir un roi
il sera peu etre moin escroc et il aura pas de mal pour l etre moin
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis (comme Y A Bertrand celui qui n'était pas dans l'hélico de Laziza...) JE SUIS pour le nucléaire et contre les éoliennes .
Je suis pour la recherche des gisement pétroliers même au nord ( fi des ours blancs ce sont des salles bêtes et les manchots n'ont pas de conversation)
Le juge Burgaud a oublié CO-BANDIT dans sa liste...hélas...pourtant Bayrou l'avait dénoncé.
VIVE LE VILLAGE MONDE , un monde plus beau, plus vert , le partage , l'hommisme , la décroissance , DEMAIN LE SOLEIL SERA VERT
Toutes les phrases je place au moins six fois : '' devopement durab '' je plais , les filles en tombent à mes genoux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la classe moyenne détruite et vampirisée par tous les moyens
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je ne comprend pas grand chose au calcul proposé pour la taxe carbone, mais ce que je comprend c'est que ce sont les gens modestes qui vont morfler : chauffage, voiture pour travailler etc... de plus, nous ne sommes pas, en France, les plus pollueurs du monde ! Que l'on raisonne d'abord les hindous, les chinois, les américains, etc...après nous pourrons bien sûr améliorer nos consommations polluantes !!! presenté en l'état c'est complétement irréaliste !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
VIDEO - Tout est affaire de méthodologie aussi on dirait ! Récemment, Michel ROCARD expliquait en quelques mots à des journalistes (site www.environnement-online.com ) pourquoi et comment il souhaitait que s'organise cette fameuse conférence sur la TAXE CARBONE...
Pour ceux que cela intéresse j'ai trouvé cette vidéo sur ce petit lien : http://www.environnement-online.com/video/0906-michel-rocard.asp
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le réchauffement de la planète n'est pas dû au gaz à effet de serre mais bel et bien régit par l'activité solaire et ses cycles réguliers. En ce moment ladite activité solaire est à son plus bas niveau et nous nous acheminons vers un petit âge glaciaire sur une période de 30 ans. Vous pouvez le vérifier par vous même les hivers sont plus rigoureux depuis 1998 partout dans le monde. Grêle au Kenya, neige en Irak, couche de neige extrêmement importante au Canada...Au moyen-âge, entre le 10ème et le 14ème siècle, la température moyenne était beaucoup plus importante qu'actuellement (pourtant pas de pollution à cette époque). Ce réchauffement à permis aux hommes de cette époque de mieux vivre car les cultures étaient plus abondantes et à permis de construire par exemple les belles cathédrales que nous pouvons contempler encore actuellement. Dans les années 70 on nous promettait une aire glaciaire catastrophique pour l'humanité, maintenant c'est le contraire. En fait, de tout temps l'homme à jouer à se faire peur : fin du monde à l'approche d'un nouveau millénaire, tremblement de terre, éruptions volcaniques, collision avec une météorite, etc...Le CO2 est nécessaire à la vie et ne représente qu'une infime partie de l'atmosphère, comparé à la puissance du soleil son action est quasiment nulle. De plus le réchauffement n'a jamais été un problème, par contre le refroidissement dans lequel nous nous acheminons irrémédiablement, oui. Alors, nous culpabiliser en nous racontant des contrevérités pour nous amener à nous faire payer docilement de nouveaux impôts et taxes...Que vont dire les politiciens, pseudo intellectuels qui ont promis des températures caniculaires quand les températures vont se mette à baisser ? Oui, bien sûr, vous le savez ! ...culpabilisation et ensuite taxes et impôts. Le schéma est toujours le même...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la taxe carbone va comme d autres impots toucher les classes moyennes du moins ce qui en reste car elle est en voie de disparition pourquoi nos gouvernants au lieu de taxer ne votent pas une lois afin d interdire aux constructeurs de fabriquer des véhicules puissants et polluants .pourquoile féroutage n est plus d actuallité non des solutions sont possible que nos énarques se creuses la tète et pas vouloir le beurre et l argent du berre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je reprend le flambeau de la lutte contre ces égoistes d'écolo qui ne pensent qu'a eux Daniel Cohn-Bnedit en particulier dit Dany le rouge en 68 qui ne cessait d'arranger les foules qui brulaient des pneus et des voiture, roulaient en coccinelles à fleur ou en van Volkswagen. Très bien de se préocuper de l'avenir de notre planète mais dégeulasse de se laver les mains de ses responsabilités passées et d'en faire payer le prix fort a ses enfants. On laisse Yann Artus Bertrand nous faire un super film écolo (oui je parle de HOME) 210h de tournage en hélicoptère déplacement sur les 5 continents en avion ; scénarion piqué à Al Gore qui suite aux élections perdues contre Bush se lance a corps perdu dans la lutte contre le réchauffement climatique et qui nous a aspergé au passage de millions de tonnes de carbonne lors de ses déplacements en avions. On laisse aujourd'hui tourner des rallyes automobiles dans des milieux sauvages (Amérique du sud par exemple)on continue au autoriser la fabrication de gros 4X4 polluants et inutiles le plus souvent, on autorise encore des déplacemnts ministeriels ou présidentiels a des coûts faramineux on se tare d'un discours présidentiels à l'elysée de 45 min qui coûte la bagatelle de 600 000 ? d'un 14 juillet financièrement pantagruelique, demanoeuvre et d'entraienement militaire faramineux (a titre d'exemple une section de 15 personne va tirer environ 2000 cartouches de PHAMAS en une semaine d'entrainement ; coût unitaire de la cartouche environ 2?).
De surcroît on diabolise les anciennes voiture déja catalysées comme ma regrété clio de 1995 qui consommait moins de 5.5l/100km pour nous vendre des véhicules plus lourds (c'est le poids de la sécurité disent ils) qui consomment autant. Sans parler des soi disant respects de normes anti polution qui peut croire qu'une voiture rejette juste 119g de CO2 au kilomètre alors que la limite est à 120 grs il n'y a pas de potentiomètre réglable de pollution et les calculs de consomation sont basés sur des tests dattant de 1980 bien loin de la réalité (à titre personnel je consomme un litre de plus qu'annoncé et pourtant j'ai pas le pied lourd).
Bravo à tous ces écolos qui promènenet tous les jours leurs petit autocollant "nucléaire non merci" sur leur véhicule et qui par conséquent polluent. Sortir du nucléaire ? par l'éolien et le solaire tout a fait quand on sait qu'il faut 1690 éoliennes de 3MW pour remplacer la production d'un seul réacteur (19 centrales 59 réacteur en France) sans parler du fait qu'on ne peut stocker cette énergie pour les périodes de fortes demandes comme la nuit ou l'hiver et que le taux de service (taux de productivité/temps de présence) éoliens sont environs de 20% contre 80% pour le nucléaire. Et les sous marins on va peut être les faire tourner au jus de carotte bientôt non? quoiqu'ils seraient capable de le taxer (à bin non suis je bête...encore pour ces militaires qui vivent et travaillent avec nos impôts). Plus généralement pourquoi ne pas parler des catalyseur dont seul 5 ou 10% (métaux nobles) sont recyclable laisant ainsi de la tôle corrodé et des coeur en céramique polluer notre planète ou bien des filtres à particules si présent sur nos voiture modernes et encore une fois non recyclables ou bien des éoliennes chef d'oeuvre de technologie en matériaux peints et composites et dont seul le mât et les pales sont réutilisables après trente ans (énergie durable ? au vu du fait que c'est aussi la durée de vie d'une centrale nucléaire je ne suis pas sûr). Ou bien encore des panneaux solaires qu'on implante un peu partout dégrandant l'esthtetique de nos maisons alors qu'on se bat pour faire reconnaitre des lieux au patrimoine historique de l'UNESCO ou bien encore des ondes néfastes mesurées aux alentours des éoliennes sans parler de l'impact sur la faune et la flaure environnante...Pour ma part je ne chauffe pas ou peu l'hiver (alors que j'habite dans le jura!) je possède désormais un véhicule(censé être) propre, mes rejets ménagers sont de l'ordre d'une poubelle de ville par mois je ne me déplace jamais en avion je ne claque pas des sommes astronomique pour des discours ou des apparitions je ne fais pas venir l'amérique toute entière par avion pour une comémoration militaire (ils sont d'ailleur venu avec leur propre carburant et un centaine de voiture) alors dites moi si franchement je mérite d'être sous le joug de cette hypothétique taxe carbonne? Je suis plus écolo que ceux qui sont censés m'inciter à l'être d'avantage et quand on entend que le gouvernement pense a réduire ses consomations de 5% ce qui pourrait représenter un économie de 5 milions d'euros par an franchement on ne comprend pas très bien pourquoi ce serait a nous de payer encore plus.

Mon discours radical est un point de vue personnel et n'a de valeur qu'aux yeux de ceux qui y porteront crédit n'en déplaise aux autre je pense avoir fait mon devoir de citoyen en m'insurgeant avec véhémence contre ceux qui nous volent, nous réduisent à l'esclavage économique et continuent de mener la grande vie en défendant des principes auquels eux même ne croient surement pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Petit rectificatif FAMAS s'ecrit bien avec un F je m'excuse d'avoir choqué les puristes adictes de cette arme de guerre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne comprend pas la taxe carbone qui ne va toucher que les menages à faible revenu.
On ne me fera pas croire que tous les menages à revenu confortable ou riches vont moins rouler.
Cela ne les derangeras aucunement.
JAI UNE SOLUTION BIEN MEILLEUR SI ON VOULAIT M'ECOUTER MOI LE SIMPLE CITOYEN.
INTERDIRE LA FABRICATION DE MOTEUR à CONSOMATION TROP ELEVE.
EN FAIT FIXER UNE LIMITE DE CONSOMATION RAISONNABLE
ET MOI JE DIS QUE CA SERRAIT PLUS QU' EFFICACE CA NE COUTERAIT RIEN AUX MENAGES ET TRES EFFICACE POUR LA PLANETE.
BIEN POUR LA CRISE NON ?
PEUT ETRE FAIRE SUIVRE CETTE IDEE SUR LES BLOGUES
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une taxe MADE IN FRANCE, il n'ont que ce mot à la bouche: TAXE, TAXE, TAXE, pour nous sous-tirer de l'argent dûment gagné, faire casquer tous les français, baisser encore un peu plus notre pouvoir d'achat.

Pourquoi toujours faire payer le français qui travaille, qui bosse pour faire vivre sa famille sainement.
Il va falloir changer tout çà, moi je pense que ceux qui faudrait taxer, ce sont les produits étrangers et cela à grande échelle, çà permettrait de remplir nos caisses à vitesse grand V. Tous les produits importés seraient taxés, volà de quoi générer de l'argent et en plus cela permettrait de sauvegarder nos entreprises et nos emplois.

En plus, si les constructeurs veulent vraiment nous vendre des voitures sans essence ou gazole, ils le peuvent déjà. Nous on attend que çà, avoir des voitures qui roulent dans dégager du CO2, ne pas polluer.
Mais en attendant, je vous rappelle ue c'est la crise en France et qus cette taxe est très mal venue, parce que les transports, les loyers, la nourriture augmente et maitenant çà va être l'essence.

Moi je dis, y'en a marre, si on continue comme çà, y'aura plus rien en France.

Je veux bien d'un côté que les prix augmentent à condition que nos salaires augmentent aussi pour que l'on puisse pas finir pauvre comme job.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ne dite pas taxe carbone mais plutôt taxe de remboursement car l'état a besoin d'argent.........
car l'ecologie n'est pas leur premières préoccupation mais leur porte monnais.
(comme tout le monde mais eux il n'ons pas de probleme de fin de mois)
oups erreur si comment faire pour le dépense
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
300 ? environ par...par rapport aus salaires des dépéputés, ministres,, sans oublier notre president: comme quoi ceux qui sont censés gouvernés n'ont aucune idée de la valeur de l'argent. Connaissent-ils le montant du smic ? et des retraites ? si on voulait vraiment faire quelque chose pour l'environnement, il faudrait supprimer tous les avions privés (il y a assez de lignes régulières) tous les déplacements des ministres et autres en hélicoptère ou grosses voitures qui se suivent à la chaine et un exemple concret dont <mr COHN BENDIT pourrait s'inspirer : arrêter de déménager le parlement européen entre strabourg et bruxelles tous les 3 mois. Je pense que d'autres parmis les français auront des idées encore meilleures. De toute façon, le jour, où les gens n'auront plus d'argent, ou bien on revient à l'âge de pierre, ou bien même le gourvernement n'existera plus faute d'argent
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une TAXE de plus comme vous dites tous, et en effet une TAXE inutile et qui ne viendra pas apporter des solutions à notre mode de vie et aux erreurs du passé. en effet nous sommes obligés de nous déplacés en voiture dans les villes moyennes ou dans la monde rural, même des villes de 150.000 habitants n'offre pas assez de transport en commun (tramway) pour réduire de manière considérable l'utilisation de la voiture au quotidien. das les années 1930-1950 il y avait un maillage de tram en France très important et pour favoriser la voiture on a supprimer TOUS les tramways ! belle erreur qu'on paye maintenant avec des villes qui au lieu de grossir en population verticale, progressent à l'horizontale donc avec des trajets de plus en plus long entre domicile et travail (ou autre point)

les villes sont construites de manière anarchique, il faudrait penser désormais à construire de manière plus "écolo" , c'est a dire :

- faire des résidences dans de petits immeubles de 3 à 5 étages avec un objectif obligatoire de réduire au maximum la consommation d'énergie (panneaux solaire, chauffe eau solaire, isolation, récupération eau de pluie pour arrosage des espaces verts et utilisation de cette eau dans un circuit secondaire de chaque appartement (WC) etc ....)

- faire des quartiers avec ces résidences avec des transports en communs proches (tramway ou autre) et avoir dans ce quartier tous les commerces nécessaires à la vie locale, des bureaux et autres services (si on travaille à coté de son lieu de travail : pas de déplacement!)

Mais il y a aussi pour lister une partie des erreurs de notre monde moderne :

- NE plus construire d'autoroutes (la france est maintenant assez équipée)

- ne plus grignoter sans cesse sur les campagnes en construisant des milliers de maisons individuelles en supprimant des terres agricoles nécessaire à notre économie et à produire des aliments

- réduire notre consommation énergétique sur tous les domaines (a quoi sert un match de foot à 20H en pleine nuit l'hiver?) en baissant l'éclairage des villes la nuit et en stoppant les consommations inutiles (foot le soir tard, éclairage massif dans les grandes surface etc ...)

- favoriser des voitures Hybrides avec par exemple un moteur thermique qui tourne tout le temps à la même vitesse (ce qui lui fera réduire sa consommation) ET utiliser l'énergie produite par ce moteur thermique pour alimenter 1 ou 2 batteries et le moteur principale électrique qui fera avancer la voiture

- Arrêter de produire des voitures "grosses berlines ou 4x4" très gros consommateurs en énergie et passer a des voitures "propres" avec de nouvelles sources d'énergie comme carburant

- favoriser les industries locales et stopper cette logique de "mondialisation" qui ne fait qu'augmenter le transport des marchandises et donc de la consommation d'énergie (pétrole)

- stopper notre mode de vie en achetant des légumes hors saison et qui sont produit sous serres chauffées !

- réduire le train de vie de l'état et stopper les dépenses inutiles

- stopper l'exploration de l'espace et envoyer moins de satellites, on vivra toujours aussi bien même si on a plus le GPS ou la télévision par satellite !

mais le souci c'est que notre modèle économique mondial repose justement sur la production et la consommation de biens et services et si on réduit trop vite, on va droit à une crise économique ! Ah oui elle est déjà un peu la tiens justement !

en tout cas la solution de payer une TAXE qui viendrait résoudre tous les problèmes, NON MERCI, en france on ne sait INVENTER que cela : des TAXES et encore des TAXES ! Messieurs les hommes politiques : agissez autrement ! les solutions existent
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si il souhaite faire un geste pour l'environnement pourquoi l'état n'aide pas les entreprises qui souhaite faire des véhicules propre a la place on les bradent et a la clef licenciement,mais une batterie est moins rentable qu'un litre de gazoil ou essence .
seulement pour un batterie fonctionne on doit la charger donc achat d' electricite alors ..............
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'Etat pourrai investir dans la recherche pour la création de véhicules moins polluants. Développer le réseau de transports en communs (l'idée de tramway, écologique!), car en milieu rural ou semi rural, leur quasi absence est un vrai problème. Contribuer à la fabrication , ou la réhabilitation de logements équipés e système de chauffage plus écologique, et dotés d'une bonne isolation..

Si l'Etat ne donne pas aux ménages les moyens concrets de consommer différemment, alors, cette taxe sera une contribution complémentaire à l'appauvrissement des ménages. Les milieux les plus aisés seront bien les seuls à pouvoir changer leur mode de consommation, équiper leurs maisons...

Quant aux "autres", qui n'ont pas les possibilités d'acheter une maison, qui dépendent du bien vouloir du propriétaire de leur logement, il faudra se restreindre encore un peu plus.

En un mot comme en cent, l'Etat ne s'attaque pas à la cause du problème.
Cette taxe apparait comme une mesure inégalitaire de plus.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on voit avec quelle facilité on peut créer des taxes ! prenez un élément essentiel aujourd'hui sans aucun échange possible et taxez-le !
exemple à suivre : si vous respirez vous devez payer sinon abstenez-vous !
quelle solution avons nous aujourd'hui pour ne pas utiliser les énergies fossiles ? AUCUNE ! et personne ne pousse les nouvelles en avant ! pourtant elles existent ! solaire, éolien, électrique, ... mais peut-on faire mourir les multinationales qui emploient des milliers de personnes dans les énergies fossiles et qui déclarent des bénéfices exorbitants ? NON ! Alors merci M. Rocard pour cette belle idée, je suis sûr que des comme ça je suis capable d'en sortir des dizaines ! Faites la promotion des énergies renouvelables, baissez les prix et j'en prendrais ! exemple : la nouvelle norme 2010 pour les maisons individuelles va imposer le chauffe-eau solaire (3800 euros contre 300 pour un cumulus électrique) pour fournir 70% des besoins en eau chaude (complément électrique ! ) et qui ne représente que 7% de la facture énergétique d'une famille ! à quand des chauffages PAC (pompes à chaleur à 5000 euros ? des chauffe-eau solaires à 500 euros ? des voitures électriques (existantes aux USA et importées en France à 90.000 euros ! qui ne coûteraient que 15.000 euros ?(en plus ! elles roulent bien puisque elles ont une autonomie de 300 km à 300 km/h ! y'a de la marge ! que fait-on en France ? à quand les Bolorettes à 50 km/h pour 50 km ? à quand des taxes carburant à 19.6 % et non à 80 % ?
Je vous le dis ! bientôt ils taxeront l'air que l'on respire ! il faudra se le produire soi-même !
Quoique ! bientôt n'ayant plus que les yeux pour pleurer, que nous taxeront-ils ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

MERCI D'EXPRIMER VOS COMMENTAIRES QUI TRADUISENT BIEN LA REALITE DE TOUTE CETTE FOURBERIE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je me pose une question?:Monsieur Rocard a t il bien recupere toute ses facultees! Ce petit deplacement en Inde etait surement destinè à la promotion du moteur à air comprimè(brevet Français vendu à TATA)ça pourait nuire a la TIPP! Et vive nos sauveurs de la planette ,les fouteurs de trouille et nos createurs de film responssable des taxes qui vont avec
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je vous invite à découvrir cet article critique sur la future taxe carbone :

http://www.adrien-debever.com/index.php/la-supercherie-de-la-taxe-carbone-sarko-rocardienne/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :